Ecrits autobiographiques
267 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Ecrits autobiographiques , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
267 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'édition proposée ici rend à nouveau accessible les textes essentiels de Charles Pathé, extraits de deux livres publiés respectivement en 1926 et en 1940. Elle est enrichie de textes complémentaires, d'une chronologie et de 55 photos et documents. Cet ouvrage constitue un témoignage de premier ordre sur l'histoire exemplaire de "l'empire Pathé" dans sa période la plus glorieuse ainsi que sur la vie et la carrière de son fondateur, en même temps que sur les circonstances dans lesquelles cet âge d'or a pris fin.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2007
Nombre de lectures 49
EAN13 9782336277776
Langue Français
Poids de l'ouvrage 13 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

COLLECTION « LES TEMPS DE L’IMAGE »
Archives et mémoire du cinéma
Éditeur délégué : Pierre Lherminier
Secrétariat d’édition: Marie-Luce Nemo Mise en page : Pia Clévenot
Ouvrages parus dans la même collection
IMAGES, SCIENCE, MOUVEMENT. Autour de Marey. Études et documents réunis sous la direction de Laurent Mannoni (2003)
SUR LES PAS DE MAREY. Science(s) et Cinéma. Sous la direction de Th. Lefebvre, J. Malthête et L. Mannoni (2004)
PRÉLUDE AU CINÉMA. De la préhistoire à l’invention. par Jean Vivié
Édition établie par Laurent Mannoni et Maurice Gianati (2006)
AUX SOURCES DE L’INDUSTRIE DU CINÉMA.
Le modèle Pathé 1905-1908. par Laurent Le Forestier (2006)
Ecrits autobiographiques
Souvenirs et conseils d'un parvenu De pathé frères à Pathé-Cinéma

Charles Pathé
La présente édition est publiée avec le concours de la FONDATION JÉRÔME SEYDOUX-PATHÉ
© L’HARMATTAN, 2006 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
L’HARMATTAN, ITALIA s.r.l. Via Degli Artisti 15 ; 10124 Torino L’HARMATTAN HONGRIE Könyvesbolt ; Kossuth L. u. 14-16 ; 1053 Budapest L’HARMATTAN BURKINA FASO 1200 logements villa 96 ; 12B2260 ; Ouagadougou 12 ESPACE L’HARMATTAN KINSHASA Faculté des Sciences Sociales, Politiques et Administratives BP243, KIN XI ; Université de Kinshasa — RDC
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr
9782296018990
EAN : 9782296018990
Sommaire
COLLECTION « LES TEMPS DE L’IMAGE » Page de titre Page de Copyright Présentation de l’édition SOUVENIRS ET CONSEILS D’UN PARVENU (1926) DE PATHÉ FRÈRES À PATHÉ-CINÉMA (1940)
Introduction I. ENFANCE ET JEUNESSE II. JE DÉCOUVRE PHONO ET CINÉMA III. NAISSANCE DE PATHÉ FRÈRES IV LES DÉBUTS DU CINÉMA V. NOUS PRENONS DES ASSOCIÉS VI. VERS L’INDUSTRIE INTÉGRALE VII. LA GUERRE VIII. UNE NOUVELLE RÉVOLUTION - Avec Pathé-Cinéma, mes droits se transforment IX. NOUVELLES CRÉATIONS X. POURQUOI ET COMMENT - J’AI CÉDÉ AU GROUPE NATAN XI. DÉTAIL DES POURPARLERS - AVEC LE GROUPE NATAN XII. IL M’EST IMPOSSIBLE DE M’ENTENDRE AVEC MON SUCCESSEUR, ET JE DÉMISSIONNE XIII. LA JUSTICE M’ADRESSE - DES FÉLICITATIONS OFFICIELLES CONCLUSION ANNEXES
Deuxième partie - TEXTES DE CIRCONSTANCE
LA CRISE DU FILM FRANÇAIS (1917) RAPPORT AUX ACTIONNAIRES
Annexes Note complémentaire Pathé après Pathé BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE Index REMERCIEMENTS
M. Charles Pathé, qui avait déjà porté ses efforts sur une autre invention moderne admirable, le phonographe, donna à cette invention (des frères Lumière], toute de curiosité, la vigueur industrielle et commerciale qui provoqua un mouvement financier énorme dans le monde entier, créa une profession nouvelle, fit vivre un peuple de travailleurs, et, chose plus étonnante encore, donna naissance de façon presque inopinée à un art original.
HENRI DIAMANT-BERGER Le Cinéma (1919)
Charles Pathé au Mas, à Monaco, en septembre 1939, alors qu’il achevait la rédaction de De Pathé frères à Pathé-Cinéma.
Présentation de l’édition
Surprenante destinée, celle qu’ont connue jusqu’ici les écrits autobiographiques de Charles Pathé. Les deux ouvrages qui les constituent, Souvenirs et conseils d’un parvenu (écrit en 1922, publié en janvier 1926) et De Pathé frères à Pathé-Cinéma (écrit entre 1937 et 1939, publié en avril 1940), ont été l’un et l’autre édités à compte d’auteur, à un petit nombre d’exemplaires réservés en principe aux proches de l’auteur et à ses collaborateurs. Le premier n’a par surcroît jamais été réédité jusqu’à ce jour ; le second l’a été en 1970, mais de manière partielle et à nouveau sans véritable diffusion. Faut-il penser qu’en 1926, alors que Charles Pathé se trouvait encore à la tête d’un groupe qui avait dominé durant un quart de siècle l’industrie cinématographique mondiale, sa notoriété n’était néanmoins pas jugée suffisante, ou trop exclusivement confinée à un cercle professionnel restreint — lequel, pour être de dimensions internationales, ne bénéficiait pas alors de la médiatisation que nous connaissons aujourd’hui -, pour que son premier livre intéresse un éditeur ? Le contenu même de l’ouvrage — où les « conseils » nuisent peut-être quelque peu aux « souvenirs»— a-t-il paru dissuasif aux éditeurs auxquels il a éventuellement été soumis ? À ce que nous savons, Charles Pathé n’a pas envisagé d’en prendre le risque. Quant au second ouvrage, sa publication en pleine drôle de guerre , alors que l’auteur, depuis dix ans, loin de Paris et des maisons d’édition comme des studios, vit une retraite qui, aux yeux de témoins non prévenus, pourrait passer pour paisible, peut suffire à son tour à expliquer sa confidentialité ; et cela en dépit de la succession d’événements qui, dans l’intervalle, avait abondamment défrayé une chronique où le nom de Charles Pathé et les avatars de ses anciennes entreprises n’avaient pas manqué d’attirer l’attention : cession inopinée, en 1929, de Pathé-Cinéma à un presque inconnu venu d’ailleurs ; remous financiers et judiciaires autour du groupe Natan dès 1931 ; faillite de Pathé-Cinéma en 1936 ; procès Natan en 1939 1 a . Autant d’éléments qui, aujourd’hui, généreraient sans aucun doute entre éditeurs une vive surenchère pour obtenir, voire susciter, le témoignage du personnage central de cette affaire, mais qui, semble-t-il, n’ont à l’époque inspiré à personne l’idée de le solliciter. Autres temps... Faute de mieux, nous en sommes réduits, pour notre part, aux constatations. Ajoutons-y le fait qu’à ce jour (soit près de cinquante ans après sa disparition, cent dix ans après la fondation de Pathé frères), aucune biographie de Charles Pathé n’a été publiée, ni apparemment tentée 2 , alors même que le personnage, pour peu qu’on l’approche d’un peu près, s’avère être, au-delà des actes publics que l’histoire a retenus comme de ce qu’il a lui-même voulu laisser paraître, d’une incontestable richesse humaine.

Mémoires pour mémoire
Cet état de fait a eu pour conséquence que les deux ouvrages en question sont à la fois réputés et inconnus. Les historiens du cinéma et les chercheurs y ont certes toujours eu accès dans les bibliothèques spécialisées, et ils n’ont pas manqué d’y recourir, en privilégiant toutefois, le plus souvent, De Pathé frères à Pathé-Cinéma, le plus complet sur l’histoire de la société, et que l’édition de 1970, toute lacunaire qu’elle ait été, a eu du moins le mérite de rendre, pour un temps, plus accessible. Le moment nous a en tout cas paru venu de redonner vie à ces textes, essentiels à la connaissance de l’histoire de notre cinéma durant son premier demi-siècle d’existence, et de les mettre à la portée d’un plus grand nombre de lecteurs. En même temps, s’est imposée l’idée d’une édition qui soit à la fois complète (en réunissant les deux ouvrages) et intégrale. Il nous a fallu pour cela ne nous arrêter ni à des jugements de valeur personnels — touchant par exemple au caractère désuet d’une large partie du premier ouvrage, ou aux idées politiques et sociales discutables que l’auteur y développe —, ni à des considérations telles que celles qui, en 1970, ont conduit Bernard Chardère, responsable de l’édition Premier Plan , à en écarter quatre des douze chapitres d’origine, ainsi que toutes les annexes, dans l’intention d’épargner au lecteur de « minutieuses explications chiffrées » jugées « fastidieuses ». Que le lecteur d’aujourd’ hui veuille bien, par avance, nous pardonner : nous ne lui épargnerons rien, ici, de ces explications dont, dans le même temps, Chardère soulignait pourtant à juste titre le caractère fondamental, dans la logique d’un texte qui, pour son auteur, devait constituer, tout autant que des Mémoires sur sa vie et sa carrière, un mémoire justificatif des conditions controversées dans lesquelles celle-ci avait pris fin. Cette édition, en définitive, se veut en tous points conforme à ce qu’avait voulu originellement l’auteur, à qui il convient de laisser toute la responsabilité du contenu, quoi que l’analyse historique puisse donner par ailleurs à en penser. Notre propos est donc de rendre à nouveau normalement accessible une pièce essentielle d’un dossier complexe, dont on ne peut faire l’économie si l’on s’intéresse assez à l’histoire du cinéma français pour en connaître — aussi — les

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents