L aveu
245 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
245 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Prague, 1951. Un vice-ministre est enlevé dans la rue et subit les interrogatoires, la torture, les dégradations morales.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 octobre 2013
Nombre de lectures 33
EAN13 9791022001205
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

L'AVEU
Scénario : Jorge Semprún Réalisation : Costa-Gavras
© Presses Électroniques de France - L'Avant-Scène Cinéma, 2013
Salle d’interrogatoire - int.
306. Plan de demi-ensemble face à un mur, sous une lumière frontale crue, deux gardiens font faire volte-face à Gérard vers la caméra et la lumière. Ils sortent à gauche en pointant leurs fusils vers Gérard.
307. Contrechamp. Plan large de deux bureaux avec une cheminée ancienne entre les deux, et deux spots de lumière derrière chacun. Un homme est assis derrière chaque bureau. Celui de droite a une machine à écrire. Janousek est debout entre les deux. Janousek Vous êtes là pour une raison très grave. C’est le Parti qui a ordonné votre arrestation. Nous sommes chargés de vous interroger.
308. Sur Gérard en plan moyen. Janousek (Off) C’est une affaire internationale d’espionnage et de trahison contre l’Union soviétique et notre pays.
309. Contrechamp en plan large, Gérard de dos au premier plan. Il détache ses mots.
Janousek Votre devoir est d’aider au rétablissement de la vérité. Vous n’êtes pas seul en cause.
310. Plan rapproché de Gérard. Janousek (Off) D’autres personnes haut placées sont impliquées dans cette affaire. Vous seul pouvez vous sauver.
311. Plan américain de Janousek derrière les deux spots. Janousek Vous êtes depuis longtemps dans le Parti. Et je fais appel à vous pour aider l’Union soviétique et notre Parti. Avez-vous quelque chose à déclarer ?
312 = 310. Sur Gérard. Gérard Je n’ai pas cessé de demander à être entendu par le Parti pour éclaircir cette affaire. Je suis prêt à répondre à toutes les questions.
313. Plan moyen de Janousek, encadré par les deux bureaux.
Janousek Très bien. Nous allons établir un procès-verbal.
Référent Mardi 4 février, je déclare...
Smola Où et quand êtes-vous entré en relation avec les services américains...
314. Plan serré de Gérard étonné.
Smola (Off) ... dirigés par Lindolls ? Comment avez-vous été recruté...
315. Plan taille de Smola derrière son bureau. Smola ... par l’espion américain Noël Field ? Avez-vous collaboré avec d’autres espions américains en dehors de Noël Field ?
316 = 314. Gérard Mais jamais, nulle part, par personne !
317. Travelling avant sur Smola qui se redresse en hurlant. Plan taille. Smola Taisez-vous ! ! Répondez aux questions ! cette affaire va faire tomber des têtes ! nous avons toutes les preuves !
318 = 316. Smola (Off) Nous emploierons des méthodes dont vous n’avez pas idée ! Vous avouerez vos crimes !
319 = fin du plan 317. Smola (Off) Votre sort dépend de vous ! ou vous optez pour des aveux complets et précis pour vous racheter,
320 = 318. Smola (Off) ... ou vous vous obstinez à rester dans la faute de l’ennemi de l’Union soviétique...
321. Plan de demi-ensemble de Gérard. Au premier plan en amorce, ses interrogateurs de dos, et le spot devant eux. Travelling arrière. Smola ... et du Parti jusqu’au pied de la potence !
(Smola est maintenant plein cadre) Alors répondez aux questions.
Cellule - int.
Plan moyen en légère contre-plongée de la porte de la cellule qui s’ouvre. Un gardien pousse Gérard à l’intérieur en lui ôtant ses lunettes.
Le gardien Marchez.
(Il referme la porte. Off) Terminé ! Passez la gamelle.
Gérard se retourne vers la porte. Elle s’ouvre.
322. Plan rapproché en plongée sur une gamelle posée près de la porte. À peine Gérard s’est-il penché pour la ramasser que le gardien la lui ôte, suivi en panoramique ascendant. Léger travelling avant sur le vasistas de la porte. Il s’ouvre.
323. Raccord, en gros plan du vasistas vu de biais, sur le geste. La tête du gardien apparaît floue à droite au premier plan. Derrière lui passe un chariot. Le gardien Allez, marchez !
324. Plan épaules en contre-plongée de Gérard, de trois quarts gauche à côté de la porte. Il donne trois coups sur la porte. Le vasistas s’ouvre sur le bas du visage du gardien. Le gardien ouvre la porte.
325. Plan de demi-ensemble de la cellule, Gérard de dos. Le gardien pose un seau blanc devant lui. Il attend, sa mitraillette pointé sur Gérard.
326. Plan américain en contre-plongée du gardien droite cadre.
327. Plan américain face de Gérard. Travelling avant jusqu’au plan épaules. Il regarde le gardien sans comprendre.
328. Plan poitrine du gardien, Gérard à gauche en amorce.
329. Plan épaules de Gérard. Il baisse la tête. Panoramique descendant sur ses mains, qu’il essaie de tourner vers sa braguette.
330. Panoramique d’accompagnement à gauche, au sol, des pieds de Gérard. Le sol pavé est parsemé de flaques. Gérard tourne en rond, recadré en panoramique ascendant. Il remonte son col. Le vasistas s’ouvre.
331. Plan américain du vasistas ouvert sur la tête d’un gardien.
Le gardien Vous pouvez dormir maintenant.
Panoramique à droite sur Gérard. Il va vers sa couche. Panoramique d’accompagnement à gauche.
332. Plan large en plongée. Gérard se couche en chien de fusil sur une planche de bois.
333. Plan rapproché en plongée de dos. La caméra tourne en travelling autour de Gérard pour le recadrer de face, puis panote à droite vers la porte qui s’ouvre sur un gardien. Panoramique à gauche puis descendant sur Gérard. Le gardien lui donne un coup de pied.
Le gardien Sur le dos. Position réglementaire.
334. Plan large caméra au sol, de Gérard allongé, le bas du corps du gardien droite cadre. La caméra panote légèrement à gauche en faisant un travelling à droite. Le gardien Les bras devant !
Il lui donne un coup de pied et sort à droite.
335. Plan rapproché de Gérard sur le dos, de profil gauche.
Le gardien (Off) Debout ! numéro de matricule ! vous pouvez dormir !
336. Plan large de la porte de la cellule. Le vasistas s’ouvre sur le visage du gardien.
Le gardien Debout !
(Il donne des coups sur la porte. Panoramique à gauche sur Gérard qui commence douloureusement à se relever. Off) Debout !
337. Plan rapproché du gardien.
Le gardien (In) Annoncez votre numéro de matricule !
338. Plan rapproché en plongée de Gérard qui se lève, de profil gauche. Panoramique ascendant d’accompagnement. Le gardien cogne toujours contre la porte.
339 = 337. Le gardien Numéro de matricule !
340. Plan poitrine face en contre-plongée de Gérard endormi.
Gérard 3225...
341. Plan moyen de Gérard face au vasistas, gauche cadre de trois quarts dos.
Le gardien Vous pouvez dormir maintenant !
Gérard se laisse retomber sur sa planche, suivi en panoramique à gauche et vers le bas. Il se met en chien de fusil, puis sur le dos.
342. Fondu enchaîné en plan rapproché de profil sur Gérard dormant. Off, des coups sur les portes à côté retentissent. Off. Voix Numéro matricule ! vous pouvez dormir !
Gérard se réveille.
Autre gardien (Off) Levez-vous ! numéro de matricule ! vous pouvez dormir !
Des coups retentissent à la porte.
343. Plan rapproché du gardien par l’ouverture du vasistas.
Autre gardien Debout ! debout ! numéro de matricule !
344. Plan rapproché de face en plongée sur Gérard. Il réfléchit, redressé, puis se tourne contre le mur. Panoramique vers le haut. Un gardien entre à droite et lui déverse dessus un seau d’eau. Deux gardiens le saisissent par les aisselles et le mettent debout. Panoramique d’accompagnement vers le haut.
Le gardien Il faut obéir aux ordres monsieur !
Ils lui mettent les lunettes et l’emmènent vers la porte. Panoramique à droite.
Bureau de la prison - int.
345. Raccord dans le mouvement en plan américain de face. Travelling arrière d’accompagnement dans un couloir. Gérard est poussé dans une pièce aux murs décorés de moulures. Le référent le pousse dans une autre pièce, suivi en panoramique à gauche.
346. Plan serré face de Smola.
347. Plan rapproché, Smola à droite en amorce. Le référent ôte brutalement les lunettes de Gérard, qui est ébloui par le spot dirigé sur lui.
348. Contrechamp, Gérard de dos au premier plan, Smola face à lui droite cadre. À gauche au second plan, un policier en chapeau noir. À droite au second plan, le référent C regarde la scène.
Smola Vous et votre sale race vous êtes tous pareils. Les chambres à gaz n’ont pas fini le travail mais nous le finirons.
349. Plan rapproché de Gérard, Smola à droite de dos au premier plan. Derrière lui, le référent.
Gérard Vous osez parler ainsi avec l’insigne du Parti à la boutonnière.
350. Plan rapproché de Smola, Gérard à gauche en amorce. Il empoigne Gérard en serrant les dents.
351. Contrechamp en plan taille, Smola de dos.
Smola Vous me faites la leçon, un traître comme vous !
Il pousse Gérard contre le mur.
352. Contrechamp, Gérard à gauche en amorce, Smola entre à droite en plan américain.
Smola Vous pensiez tenir le Parti. Mais le Parti vous rejette, c’est fini,
(Travelling à gauche, on passe l’axe médian) ... vous êtes tous exclus !
353. Plan poitrine de Gérard tête baissée, le référent à droite au second plan. Gérard Vous mentez ! c’est pas possible ! c’est contre les règles. Les statuts du Parti sont formels là-dessus.
354. Contrechamp en plan rapproché, Gérard à gauche en amorce. Smola s’approche de lui. Ils sont maintenant face à face de profil. Smola Qu’est-ce que c’est que cette conception petite bourgeoise de la démocratie dans le Parti ! vous savez très bien que le comité central peut trancher dans des cas urgents.
355 = 353. Smola exhibe des cartes rouges.
Smola Tenez vos cartes, la vôtre,
356. Insert en panoramique descriptif à gauche sur les photos des personnes citées.
Smola ... celle de Valès,
(Un panoramique ascendant recadre le visage de Smola en plan serré) ... celle de Sarovski qui était chef de la sécurité. Nous connaissons vos activités criminelles en Espagne et en France.
357. Plan américain large, Gérard immobile face caméra et Smola qui lui tourne autour. Smola Et cela grâce à nos camarades conseillers. Vous êtes exclu du Parti. Et les cartes qui nous manquent nous irons les chercher. Gérard Vous n’êtes pas le comité central ! Smola Non,
358. Plan rapproché de Smola de trois quarts gauche qui s’avance vers Gérard à gauche en amorce. Smola ... nous sommes au-dessus du comité central !
(Il s’éloigne. Panoramique d’accompagnement à droite) Notre tâche est de démasquer les traîtres même au comité central !
(Il revient vers Gérard, suivi en panoramique) C’est nous qui incarnons le pouvoir prolétarien.
359. Plan américain, Gérard à gauche, Smola de dos droite cadre.
Smola Les amis qui vous protégeaient sont tous ici.
(Il exhibe les cartes) Et ils parlent.
360 = 358. Smola s’avance vers Gérard en parlant.
Smola Vous ferez comme eux. Vous allez répondre aux questions de ce camarade. Comme Zodovsky. Qui a fait des aveux complets.
361. Plan moyen vu d’une autre pièce, Gérard de profil droit face à Smola. À droite au premier plan, un policier en chapeau les regarde puis sort à droite. Smola marche vers la caméra en parlant. Travelling d’accompagnement arrière. Smola Il était chef de la sécurité il savait très bien que la chance de sauver sa tête, c’est d’avouer !
Il sort à droite.
362. Plan américain face de Gérard, deux référents à l’arrière-plan.
Gérard Zobodsky ? avoué ? mais avoué quoi ?
363. Insert sur la tête imprimante de la machine à écrire. Elle écrit « 5 février ». La caméra panote vers le haut pour recadrer Gérard en plan taille, devant les référents. Référent A Vous avez assisté à une réunion clandestine la veille de votre arrestation !
364. Plan épaules de Gérard de profil droit. Au premier plan, des référents passent. Deux autres restent face caméra au second plan. Référent A Quelles décisions y ont été prises ?
365. Plan américain de Gérard tourné vers la gauche. Un référent l’invective en marchant.
Référent B C’est vous qui avez provoqué cette réunion !
366. Plan serré de Gérard de profil droit, flou. Au second plan, un homme gras à lunettes.
Référent B Oui puisque vous étiez le chef du groupe trotskiste des Brigades Internationales !
Le point se fait sur Gérard.
Référent C On vous avait démasqué,
367 = 364. Référent C ... vous étiez aux abois, quelles décisions ont été prises ?
368. Plan poitrine du référent B seul, tourné vers la gauche.
Référent B C’est en Espagne que vous avez donné libre cours à vos opinions trotskistes ?
(Lent panoramique à gauche sur Gérard. Off) Comment avez-vous organisé ce travail ?
369. Plan rapproché flou au second plan du référent, Gérard droite cadre, de profil gauche, net.
Référent D Ce travail de sabotage !
370. Plan épaules de Gérard gauche cadre de profil droit. Un référent le saisit au collet. Référent C Vous avez accueilli Rajk en Espagne ? C’est lui qui vous a mis en contact avec les services d’espionnage américains ?
Il revient par la gauche. Gérard est encerclé en commande à l’avant et l’arrière-plan.
Référent A Rajk a été démasqué, jugé et exécuté en Hongrie comme espion ! vous comprenez ce qui vous attend.
Il sort à droite. Gérard est au premier plan, derrière lui, deux référents en commande.
Référent C Quels étaient vos rapports avec les traîtres polonais Rwal et Winkler !
371 = fin du plan 370. Contrechamp.
Référent B Pourquoi avez-vous protégé en Espagne le titiste Tapchevitch ?
Référent A (Off) Les autres avouent.
Travelling à droite. Maintenant en plan serré de profil gauche. Référent A La seule chance de sauver votre tête c’est d’avouer, comme eux, et d’aller encore plus vite et plus loin qu’eux !
372. Plan rapproché, le référent À de dos gauche cadre, Gérard de trois quarts face, le référent D à droite de face au second plan. Référent D Puisque vous êtes le responsable.
373. Plan américain de trois quarts face des trois hommes. Référent C
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents