Inter. No. 117,  2014 : Détournement, imposture, falsification
87 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
87 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le dossier « Détournement, imposture, falsification » de ce numéro 117 nous amène sur les pentes glissantes de l’art : quand il joue avec le faux. À l’image de la revue Adbusters dont Inter détourne le couvert, cette édition est riche d’éléments visuels, d’illustrations grand format et de montages graphiques. Sous la direction de Michaël La Chance, douze auteurs se sont commis sur ce thème : Brad Jersak rapproche les coups d’éclat des Pussy Riots et la scène de Jésus au Temple, Édith Brunette présente les Yes Men, qui transforment en farces les plus grands sommets politiques et économiques, Lina X. Aguirre fait un tour d’horizon de l’art piraté au Chili et Jonathan Lamy relate la suite et la fin de « l’affaire Dulac », entre autres. Hors dossier, une incursion dans le monde fascinant de Boris Nieslony et une rencontre avec Aapo Korkeaja.

  • 1. Édito Michaël La Chance

  • 5. Porte-protection no1 et no2 François Raymond

  • 8. Les Pussy Riot et la colère de Jésus Brad Jersak, Christine Comeau

  • 10. Identity correction : comment se porte votre identité ? Edith Brunette

  • 14. Les authentiques faux d’Alain Snyers Alain Snyers

  • 18. Exposition détournée, oeuvres piratées, artiste ready-made Michaël La Chance

  • 22. Maurice Montagne

  • 23. Mode d’emploi du détournement Guy-Ernest Debord, Gil Wolman

  • 27. Substitution : la Neuvième détournée en Oiseaux mécaniques Alain-Martin Richard

  • 30. Insoluble capitalisme : menues violences et autres obscénités Edith Brunette

  • 32. L’Abribus-Hobotabri habitable Mélissa Correia

  • 34. Usurper la parole, donner sa parole David Gagnon

  • 36. Attitude et figure de l’imposture dans le monde de la spéculation Charles Dreyfus

  • 40. La Jocode maltraitée Chantal Gaudreault

  • 42. La version « piratée » dans l’art chilien : précarité et autres actions contre la mondialisation Lina Aguirre

  • 45. Les réserves de l’art : description d’un renoncement Jean-Pierre Vidal

  • 49. Chronique d’une condamnation annoncée : la couverture médiatique de l’affaire David Dulac Jonathan Lamy


  • Topos

  • 52. Geneviève Gasse, Entre deux lieux : Bureau de rechercheGeneviève Gasse, Bureau de recherche, Galerie des arts visuels, Université laval, 17 octobre au 15 novembre 2013 Patricia Aubé

  • 54. Hugo Nadeau, Une réserve de survie (entre le réel et la fiction)Hugo Nadeau, Family First, Le Lieu, centre en art actuel, 21 février au 16 mars 2014 Nathalie Côté

  • 56. Olivier Lavoie, Perforer l’infranchissableOlivier Lavoie, Trouée, le Lieu, centre en art actuel, québec, 16 janvier au 9 février 2014 Mélissa Correia

  • 58. La performance comme espace de rencontreLa performance comme espace de rencontre, Galerie R3 de l’UQTR, Trois-rivières, 20 février 2014 Lorraine Beaulieu

  • 60. Marie-Claude Hains et Giorgia Volpe, Les capteurs de ventMarie-Claude Hains et Giorgia Volpe, Les capteurs de vent, Montmagny, juillet à septembre 2013 Michèle Lorrain

  • 62. Pierre Huyghe, avez-vous vu ?Pierre Huyghe, Centre Pompidou, Paris, 25 septembre 2013 au 6 janvier 2014 Guy Sioui Durand

  • 64. Boris Nieslony, Art de la rencontre et autodidaxie poétique Boris Nieslony, Art NOMADE, Saguenay, octobre 2013 Michaël La Chance

  • 70. Aapo Korkeaoja, L’esthétique des émotions primitivesPerformance de Aapo Korkeaoja, avec Anny-Eve Perras, Art Nomade, Chicoutimi, 24 octobre 2013. Catherine Bouchard, Michaël La Chance, Sandra Bellefoy


  • In memoriam

  • 73. Jan Świdziński [1923-2014] Artur Tajber , Richard Martel

  •  

  • 74. Reçu au lieu

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 09 septembre 2014
Nombre de lectures 3
EAN13 9782924298060
Langue Français
Poids de l'ouvrage 47 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0300€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

117
Marce Duchamp et Joseph Beuys trônant sur un aute bouddhîste dans e restaurant du Bangkok Art and Cuture Centre. Photo : Rîchard Marte, .
FALSIFICATION
d é t o u r n e m e n t / i m p o s t u r e
ÉdITO DÉtournement, imposture, falsification
uMichaël La Chance
Pour certaîns, ’art, te qu’î occupe e devant de a scène, est déjà une împosture. ï aut arracher es masques, dénoncer a duperîe organîsée par une éîte cuturee quî se déInît par e caractère hermétîque des nouvees ormes d’art. e débat reprend tous es dîx ou quînze ans, un înteectue (Domecq, Baudrîard, Vîrîîo, etc.) entre en îce, î décare que ’empereur est nu, î veut chasser es charatans du paaîs, évîncer es marchands du tempe. Ce quî est nouveau, c’est que a dénoncîatîon de ’art contemporaîn rejoînt e désaveu généraîsé d’une socîété où es médîas, es poîtîques et es mégacorporatîons partîcîpent à un vaste mensonge. Sî ’ordre mondîa est déjà une efroyabe împosture, aors ’art contemporaîn, dans ce qu’î a d’excessî et d’învraîsembabe, est e symptôme de ce bruît mensonger qu’est devenue a socîété. C’est ’époque des anceurs d’aerte (whîste bower) tes Edward Snowden et Zhu Ruîeng ; c’est aussî ’époque de a mutîpîcatîon des ausses aertes :hoaxînormatîques ou manîpuatîon de ’opînîon sur e danger des armes de destructîon massîve, sur a nécessîté de mettre tout e monde sur écoute, etc. es Yes Men, dont nous entretîent Edîth Brunette dans ce numéro, exposent cette nouvee Igure de ’artîste à ’époque des contremanîpuatîons. es artîstes ne sont pas moîns menteurs à une époque où es dîscours poîtîques, maîs aussî es ratîonaîsatîons économîques, sont tromperîes. En art cependant, es conséquences seraîent moîns désastreuses, sembetî, car a supercherîe de ’artîste auraît pour seue conséquence de pervertîr e contrat tacîte quî e îe à son pubîc. ’artîste Damîen Hîrst auraît moîns d’împact sur a socîété et seraît donc moîns dommageabe que e Inancîer Bernîe Madof ? e préjugé courant voudraît qu’une asîIcatîon en art sîgnîIeraît tout au pus une perte de crédîbîîté de ’art, tandîs qu’une asîIcatîon dans ’économîe auraît des répercussîons majeures sur nos vîes. es travaux d’Aaîn Snyers dans ce dossîer proposent à ce sujet un détournement de nos rêves îmmobîîers.
Le charlatan prétend faire du nouveau et du subversif alors qu’il se joue de la naïveté des amateurs d’art et tire parti de leur confusion idéologique. En fait, il est difficile de démêler les opportunistes du marché de l’art, tel Leo Castelli, et les artistes charlatans, surtout si ce sont des charlatans de génie, tel Andy Warhol.
’art contemporaîn reconduît de mutîpes împostures, dont ceecî : î seraît encore gouverné par des crîtères de beauté, de vîrtuosîté d’exécutîon et de vaeur pécunîaîre, magré es prétentîons des avantgardes depuîs Duchamp. Comme e aît remarquer Ben erner, c’est un « secret de poîchînee de ’art contemporaîn : personne n’est censé prendre es îdées d’avantgarde trop au sérîeux. es vandaes, un peu comme ’îdîot du vîage, prennent à a ettre ce que nous devons seuement aîre sembant de croîre : tout peut être de ’art, es supports tradîtîonnes doîvent céder eur pace à a perormance conceptuee, et a recherche du proIt du mîîeu de ’art 1 doît être soumîse à ’âpre crîtîque » . e charatan prétend aîre du nouveau et du subversî aors qu’î se joue de a naveté des amateurs d’art et tîre partî de eur conusîon îdéoogîque. En aît, î est dîicîe de démêer es opportunîstes du marché de ’art, te eo Casteî, et es artîstes charatans, surtout sî ce sont des charatans de génîe, te 2 Andy Warho . Serge Guîbaut a dît que New York avaît voé ’îdée d’art
2
moderne à a France ; î aut ajouter que, peu de temps après, ’argent a vîdé e monde de ’art en généra de toute spîrîtuaîté et de toute poésîe. Ce quî est resté, c’est ’« artîste d’escroquerîe » (con artîst), ceuî quî parvîent à tromper pour parvenîr à ses Ins : Machîave rappee que nous pouvons admîrer ceuî quî nous a trompés tant son artîIce est îngénîeux. Sî ’art a été détourné par ’argent, î ’aura égaement été par es credo de îbératîon. ï y a împosture de ’art orsqu’î prétend nous donner prîse sur un réérent, que ce soît a subjectîvîté dououreuse de ’îndîvîdu ou e vécu d’une coectîvîté. ï y a împosture aussî orsqu’î se constîtue e reaîs d’un progrès et d’une transormatîon de a socîété. On a récemment vu apparatre nombre d’œuvres afubées de quaîIcatîs tes querîsquées,înteractîves,engagées, aors qu’ees ne sont rîen de tout cea. ’artîste n’înteragît pas avec des personnes maîs avec eurs désîgnatîons, en onctîon de a pace de ce terme dans e dîscours des autres, à une époque où ce dîscours est en vogue. Une grande partîe des revendîcatîons de ’art quî se veut engagé, avec ses causes et sa dîmensîon humanîtaîre, est une posture. ’artîste, dans son efort pour rejoîndre un pubîc, aît du pubîc son matérîau : î trouve toujours de nouveaux « excus » dans esques î peut se reconnatre, aIn de pouvoîr se sîtuer « en marge », en brandîssant ’art – pour nous, non pour eux – comme étendard du dernîer espoîr que e monde peut être changé. C’est e coonîaîsme postcoonîa où une éîte cuturee peut expîer sa supérîorîté économîque non pus par des « bonnes œuvres », maîs par des œuvres dîtes « de partîcîpatîon » et « de médîatîon cuturee ». ’artîste dît voontîers a cause qu’î entend servîr ; î omet de précîser en quoî cea e change. Donc, tout peut être de ’art. ’œuvre n’est pas tenue d’exhîber des attraîts esthétîques, ee est une machîne de guerre quî împose sa déInîtîon de ’art contre d’autres déInîtîons et sembe d’autant pus eicace qu’ee tourne en dérîsîon ’art quî a précédé. e combe du cynîsme consîste à prétendre, ou à se persuader, que a dérîsîon de soî seraît une nouvee orme d’émancîpatîon. Encore, tout récemment, Jake et Dînos Chapman ont dessîné sur une gravure de Goya, et Gayen Gerber a peînt sur des céramîques de ucîo Fontana. ï sembe encore pertînent de se montrer împertînent. Maîs c’est encore ’art quî pare de ’art, parce qu’î ne peut parer de rîen d’autre. Certaînes œuvres se sont révéées de ausses înnovatîons et donnent beau jeu aux dénoncîateurs de ’art : e saut dans e vîde d’Yves Keîn, ’autocastratîon de Rudo Schwarzkoger, a rouette russe de Serge Odenbourg, a retraîte avec coyote de Joseph Beuys… Certaîns prétendent qu’î n’est pas nécessaîre de dénoncer a supercherîe, qu’ee Inît par s’éventer par eemême : seon Vîto Acconcî, Marîna Abramovîć seraît devenue une carîcature d’eemême. orsque ’art se Ige dans un stéréotype cuture, aors î doît en efet devenîr ’occasîon d’une autodérîsîon. C’est ce que je tente de montrer dans mon anayse duBootegde John BoyeSîngIed. Certaîns veuent produîre de ausses œuvres et abrîquer des artîstes Ictîs aIn de pratîquer un art quî seraît supérîeur par sa capacîté d’autodérîsîon ou bîen tout sîmpement avec ’întentîon de prendre en déaut e système de ’art. e pus souvent, ’împosteur revendîque son quînze mînutes de goîre, maîs paroîs aussî î veut pîéger ’éîte, î veut dénoncer a compaîsance, sînon ’aveugement du pubîc. Dans ce cas, ’împosteur ne cherche pas un gaîn Inancîer, î tend à rîdîcuîser a communauté artîstîque et souhaîte tout à a oîs en aîre partîe. En aît, î est doubement împosteur, car î souscrît à ’împosture d’un art quî pare de ’art, quî s’apparente à aconvergencemédîatîque, orsque es médîas parent des médîas.
117
Aberto Sorbeî,Tentatîve de rapport avec un che d’œuvre, . © Aberto Sorbeî, ADAGP. Photo : Davîd TV.
 f a l s i f i c a t i o n / d é t o u r n e m e n t IMPOSTURE
ÉdITO
À vraî dîre, je m’întéresse davantage à ’art quî pare de a socîété, et cea non pas seuement sur e mode de ’îndîgnatîon. Ce quî me gêne dans ’îndîgnatîon, c’est qu’ee repose sur un ond de naveté : voîà des années qu’on proIte du système et on s’aperçoît tardîvement comment î onctîonne ! Déjà Érasme dénonçaît ces queques « âcheux » quî montent sur scène pour arracher es masques : maîs quoî, ontîs oubîé qu’îs sont au théâtre ? Cea dît, a asîIcatîon et e détournement peuvent devenîr des armes pour dénoncer a naveté, a servîîté et a paresse orsque c’est toute a socîété quî est dénoncée comme un mauvaîs théâtre. ’împosteur sembe crîer « arrêtemoî sî tu peux », comme Frank Abagnae, tant es supercherîes s’enchanent avec acîîté : e magîcîen a beau jeu, car tout e monde ne voît que ce qu’î veut. Nous sommes compîces dustatu quoque nous ne cessons de dénoncer. Certaîns tîrent une jouîssance perverse à tromper, d’autres veuent exposer a stupeur béate du pubîc pour démontrer combîen î est acîe de e tromper et combîen aussî ce monde est artîIcîe. Car, ondamentaement, ’împosture est un art nobe et maheureux : une pratîque du aux révéant une vérîté quî ne peut se dîre autrement. Certaîns împosteurs doîvent enchaner es mensonges pour préserver une apparence de normaîté, îs se aîssent întoxîquer par eurs mensonges. Nous sommes ascînés par des hîstoîres de gens quî ont perdu eur empoî et ont sembant de travaîer, mîmant une vîe normae jour après jour pour dîssîmuer e vîde. En aît, ce genre d’hîstoîres nous concerne tous dès ors que notre vîe est devenue un ong couoîr d’habîtudes où nous enchanons des gestes stérîes et cherchons à cannîbaîser es rares moments de vîe quî passent à notre portée. Pîrandeo a mîs en reîe notre pouvoîr d’autoîntoxîcatîon pour maîntenîr un sembant de normaîté. Et c’est à que prend racîne ’împosture tranquîe, cee quî nous aît croîre que a pace de ’art est acquîse, qu’ee est un gaîn de cîvîîsatîon : î suit aux artîstes de se séectîonner entre eux pour occuper a pace, déendre eur terrîtoîre. C’est d’aîeurs e propos de JeanPîerre Vîda, dans ce dossîer, quî s’en prend à a « démîssîon penaude des gens d’art et de cuture quî ont proI bas, tendent a patte et acceptent de jouer dans cette pîèce où ’on équarrît aègrement ’humaîn ». es artîstes, en efet, s’occupent à revendîquer a îberté d’expressîon comme tee. ïs récament e droît de tout dîre, sans se demander ce qu’îs ont à dîre – a revendîcatîon de a îberté d’expressîon se prend eemême pour une expressîon –, sans voîr que ’art est toéré parce qu’î rempît une onctîon îdéoogîque. Une éventuaîté subsîste touteoîs : ’art dîsparatra un jour parce qu’î ne joue pus e rôe îdéoogîque qu’on uî demande de jouer (sacraîsatîon de a vaeur Inancîère, étîchîsme des marqueurs cutures, etc.). ’actîon de JeanBaptîste Farkas par exempe, anaysée par Edîth Brunette, nous expose ce que seraît e contreart.Ou bîen encore, ’art dîsparatra de toute açon parce qu’î contînuera sous d’autres ormes. ï n’y aura d’art dorénavant que dans ce quî n’a pas apparence d’œuvre, quand î s’agît d’înstaurer un rapport à soî et aux autres, à a socîété et à a nature ; un rapport quî sembe à premîère vue déînquance, oîe, exercîce bana et quotîdîen, pratîque médîtatîve ; ou quî parat crîmîne, comme on peut e voîr avec ’afaîre Duac, dont nous entretîent Jonathan amy. De tous temps, es artîstes ont eu recours au sîmuacre pour séduîre es esprîts, gagner es cœurs et ébraner une normaîté qu’îs dénoncent : rendre vîsîbe estatu quo, montrer e vraî vîsage de a Bête. ïs éprouvent e besoîn d’întroduîre e aux dans un monde où ’égosme ne cède pas à a naveté, où ’aveugement voontaîre est pus rîgîde que ’armature des habîtudes. Aors, ’împosture est ’îusîon quî s’assume au cœur du marché des dupes : Bansky déjoue Sotheby’s. Ce n’est pas d’hîer que e marché de ’art soutîent et reconduît es concepts radîcaux de ’éîtîsme, que a musîque et a poésîe sont transormées en marché des céébrîtés quî dîcte ce quî est sîgnîIcatî et ce quî ne ’est pas. À nous de dénoncer, seon Peter Soterdîjk, « es tyrans de ’art et es dîeux autogénérés du système goba des céébrîtés contemporaînes pour es boufons qu’îs sont vraîment et 3 non pas es încarnatîons qu’ees voudraîent être » .
4
e tout împîque un détournement radîca de ’art, où ’artîste agît sans e prétexte de ’art, sort dans e monde sans parapuîe esthétîque. On dénonçaît une apparence d’œuvre quî n’étaît pas vraîment de ’art ; on préconîse aujourd’huî une œuvre quî n’a pus ’apparence d’art, mobîîsée sur e ront de ’écoogîe ou des îbertés cîvîques. Cea devîent encore pus întéressant : ’artîste carbure au aux, a duperîe est son dopage, a tromperîe est nécessaîre pour passer un message, pour déjouer a censure. es canuars,hoax, trucages,akes, copîes,bootegs, remakes, désœuvrements, etc., sont autant de moyens par esques on peut répondre à ’absurde par ’absurde. T. S. Eîot écrîvaît en 1920 : « ïmmature poets îmîtate, mature poets stea.» À ’ère de a phobîe du pagîat, on oubîe que chacun ne sauraît tout réînventer, on oubîe qu’î aut renouveer es ormes pour assurer a pérennîté des acquîs du passé. ’împosture peut devenîr un exercîce vîoent où ’artîste paîe de sa personne, a tromperîe aîsant partîe du rîsque que prend quîconque veut changer es choses, a socîété et e rée.
Quand la critique s’intéresse à l’œuvre en fonction du sujet traité (génocide, transgenre, exil, hybridité, etc.) et non en fonction de la façon de le traiter, alors la tentation de s’inventer un personnage et de devenir le clown attendu est forte. En ce sens, toute célébrité est imposture, ce que Rothko aura découvert tragiquement.
Aînsî, nous orgeons e aux parce qu’î nous parat pus eicace : î y a e aux communîqué (Erîc Sîmon nous en propose îcî quequesuns), a ausse expo (Cattean), a ausse œuvre (Duchamp), ’œuvre paraèe, a contreœuvre (Guston), e aux certîIcat d’authentîcîté et e pseudo témoîgnage autographe, e pseudoartîste (Måns Wrange) avec une ausse bîographîe (Bansky et Thîerry Guetta ?), e aux trauma, a ausse justîIcatîon mînorîtaîre, etc. Quand a crîtîque s’întéresse à ’œuvre en onctîon du sujet traîté (génocîde, transgenre, exî, hybrîdîté, etc.) et non en onctîon de a açon de e traîter, aors a tentatîon de s’înventer un personnage et de devenîr e cown attendu est orte. En ce sens, toute céébrîté est împosture, ce que Rothko aura découvert tragîquement. Nous sommes tentés de dénoncer a mascarade en créant un contrepersonnage, comme ’a aît Andy Kauman avec Tony Cîton aors qu’î testaît sa toérance à ’autodérîsîon. Peutêtre nous autî renverser e monde pour découvrîr que tout étaît înversé : « e vraî est un moment du aux », dîsaît Guy Debord. Paroîs, ’împosteur se aît prendre à ses propres tromperîes comme s’î avaît vouu se pîéger uîmême. ï découvre, aux rontîères de ’absurde, qu’î étaît uîmême joué. Tôt ou tard, nous retrouvons notre pus întîme împosture : e jeu que chacun joue avec uîmême. Tout art quî n’est pas porteur d’une utopîe radîcae, quî n’est pas îrruptîon d’une atérîté, est împosture. t
 Notes  Ben erner, « Damage Contro : The Modern Art Word’s Tyranny o Prîce »,Harper’s o Magazîne, décembre , p. 4 [notre traductîon]., n C.Jed Per,Magîcîans & Charatans: Essays on Art and Cuture, Eakîns Press Foundatîon, ,  p.  Peter Soterdîjk,Phîosophîca Temperaments, T. Dunap [trad.], Coumbîa Unîversîty Press, , p. . 4 Guy Debord,La socîété du spectace(), Gaîmard, co. « Quarto », , p.  (thèse ).
o Françoîs Raymond,Porte-protectîon n , . ïmpressîon jet d’encre sur papîer ïord.
o Françoîs Raymond,Porte-protectîon n , . ïmpressîon jet d’encre sur papîer ïord.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents