Apprendre à se connaitre, à communiquer, à réussir sa scolarité et sa vie
127 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Apprendre à se connaitre, à communiquer, à réussir sa scolarité et sa vie , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
127 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Apprendre à se connaître, à communiquer, à réussir sa scolarité et sa vie

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 septembre 2012
Nombre de lectures 66
EAN13 9782312004716
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Apprendre à seconnaître, à communiquer, à réussir sa scolarité et sa vie
Joseph Idjus
Apprendre à se connaître, à communiquer, à réussir sa scolarité et sa vie












Les éditions du net 70,quai Dion Bouton 92800 Puteaux
© Les Éditions du Net, 2012 ISBN : 978-2-312-00471-6
Je suis né en Croatie en 1942. Mes parents furent évacués enAutriche en 1944. Interdiction de parler croate : j’ai appris à lire et àécrire l’allemand en écriture « gothique ». En 1949, j’ai appris lefrançais dans une petite bourgade de la Creuse, Gartempe, où mes parentsétaient venus travailler dans une ferme.
Comme à l’époque les apatrides n’étaient pas acceptés dansles établissements publics secondaires, je fis mes études à Notre-Dame deGuéret, pensionnat catholique de garçons où j’ai eu la chance d’obtenir unposte de surveillant au pair, à l’âge 16 ans.
Je fis mes étudessupérieures, à l’université de Clermont-Ferrand tout en surveillant au pair aucollège Godefroi de Bouillon, tenu par les frères des écoles chrétiennes. Mondiplôme d’allemand en poche, je décide de faire un tour de France descommunautés éducatives (Riom, Passy-Buzenval (Paris), St Cloud, Agen, Limoges,Marmande). En 1978, je suis nommé Directeur du collège Notre-Dame à Marmande oùje pris ma retraite en 2001.
Toutes ces expériences m’ont permis de comparer lesdifférents principes éducatifs pratiqués dans les différentes institutions, derencontrer des élèves issus de catégories sociales variées, d’évaluer lesdifférentes difficultés, tant scolaires que psychologiques auxquelles lesjeunes se trouvent confrontés pendant leur scolarité.
En 1984, Antoine de la Garanderie*, m’initie à la gestionmentale qui depuis illumine ma vie…
Introduction Origines lointaines de la gestion mentale
Fonctions :
– du cerveau droit.
– du cerveau gauche

Depuis l’antiquité , lespenseurs et les philosophes, de toute obédience, ont cherché à percer le « secret » de la genèsede la pensée . De nombreuses hypothèses ont été avancées. Il faudra attendre le développement des neurosciences * et l’invention des moyens techniquesd’investigation du cerveau, tel que l’I. R. M. *, pour enfin confirmercertaines théories, vieilles de plus de deux millénaires. Le principe d’un fonctionnement reposant principalement sur l’image ou la parole étaitconnu par Platon, mais il fallait localiser les centres régissant ces dispositions naturelles. Les chercheursen neurosciences ont défini les fonctions des deux hémisphères du cerveau droit et gauche. Ils ontdécrit les deux types de fonctionnement, grâce à la localisationdes neurones actifs , dans un type d’activitédonné . Voici une synthèse concernant les deux hémisphères.
Fonctionsdu cerveau droit et gauche
Les principales fonctions cérébrales de l’hémisphère droit, touchent les domaines suivants
a. la compréhension (esprit intuitif, quigénéralise à partir de l’expérience).
b. la représentation en trois dimensions (gestionde l’espace).
c. les dons artistiques (danse, peinture,sculpture, architecture).
d. l’imagination (représentation visuelle desidées par le biais de l’image mentale).
e. les dons musicaux (composition, vision deseffets musicaux, interprétation).
f. la commande de la main gauche.
Toutes ces fonctions sont régies par l’évocation * des perceptions * en imagesmentales visuelles , dans notre cerveau. Cela signifie que je comprends aumoyen d’un exemple , d’une image vuedans ma tête (a) à condition de gérer mes images mentales * selonmon type* de fonctionnement visuel. Je suis capable de me représenterune pyramide en relief (b), j’ai lapossibilité de lire visuellement une partition dans ma tête ou d’évoquerune séquence musicale sous forme de clip (c)ou de film (d). Tout mot entendu produit en moi une évocationvisuelle . Je peux voir le mot écrit dans ma tête, sa signification m’étant donné par le biaisd’une photo ou d’un dessin (d). Le cerveau droit est prédominantdans ce cas .Il commande la partie gauche du corps. Les gauchers* sontsous son influence bien qu’ils ne soient pas obligatoirement de type visuel .Nous analyserons ce problème dans le chapitre concernant les fonctionnementsparticuliers (dyslexiques, gauchers, précoces, hyperactifs).
L’ image mentale*, traduit dans notre tête, la réalitéperçue qui est fonction de la qualité constitutive de nos cinq sens .Une défaillance importante de l’un ou de plusieurs d’entre eux peut enaltérer la netteté. Dans ce cas, grâce à la plasticité du cerveau capable dechanger de structure et de fonctions , les sens valides viennent à larescousse pour palier la défaillance .Nous remarquons chez les aveuglesun développement accru de l’odorat, du toucher et de l’ouïe. L’ attention *,déterminant l’ intensité de la perception, participe à l’élaborationdes images mentales et de la pensée. Notre cerveau reçoit en permanence un flotd’informations transmises sous forme d’impulsions électriques parles neurones, associés aux organes sensoriels. Il procède à un premier tri en ne retenant que les perceptions pertinentes . Si celles-ci sont nouvellesou importantes , elles sont amplifiées et dirigées vers lesdifférentes aires sensorielles associatives en vue de former les imagesmentales*.
L’hémisphère droit * confère à tout individu,fonctionnant selon ses critères, une aptitude à résoudre des problèmes rapidement et le prédispose à un senscréatif développé. Son fonctionnement repose principalement sur l ’image se formant dans les aires qui gèrent l ’ espace * et la vision *. Les individusfonctionnant sur ce mode perçoivent l’ univers comme un tout . Ilsfont confiance à leur intuition *. Ils éprouvent une grande curiosité deleur environnement matériel et vivent le momentprésent avec intensité .
Ils se servent de leurs yeux pour faire une provision d’ images qui alimenteront leur imagination débordante. Ils préfèrent traiter lesinformations d’ordre visuel .Ils sont gouvernés par les émotions etl’affectivité , ce qui peut les faire passer de l’extase au désespoir.
Ils ressentent profondément la signification de l’existence et cherchent à fairepartager leurs sentiments aux autres. Ilsreconnaissent facilement les visages mais retiennent plus difficilementles noms gérés par le cerveau gauche. Ils agissent par instinct et affectionnent les questionnaires à choix multiples, les exercices à trous qui présentent une connotation spatiale . Ilsont besoin d’un environnement plaisant , décoré à leur goût avec soin,pour pouvoir se décontracter et évoquer .
Le cerveau droit a été longtemps considéré comme l’hémisphèremuet car il ne détient pas l’usage du langage parlé qui estl’apanage du lobe gauche . Ses véritables fonctionnalités (contrairementà celles du cerveau gauche, étudiée au XIX e par Broca*) n’ont été mises à jour que très récemment. La plupart descerveaux étudiés dans les siècles passés, semblaient appartenir à des hommes .Or, ceux-ci fonctionnaient majoritairement sur l’hémisphère gauche carles études secondaires et supérieures étaient dominées par le raisonnementet la déduction . C’est pourquoi, seule une minorité de femmes, fonctionnantsur le cerveau gauche , arrivait à s’imposer dans les études. En outre,l’éducation pseudo-militaire à laquelle les garçons étaientsoumis, privait ceux-ci de sensibilité et d’émotion favorisant ainsi ledéveloppement de leur cerveau gauche . Les cerveaux droits devrontattendre la civilisation de l ’image , du film et de latélévision , au cours de la seconde moitié du XX e siècle, pour enfin trouver grâce aux « yeux »du monde.

De nos jours où l’éducation des garçons et des filles est pratiquement identique , du fait de la mixité scolaire , larépartition « cerveau droit/cerveau gauche » s’équilibre entre hommes etfemmes. Nous rencontrons de plus en plus de garçons « manqués » chezles filles et de filles « manquées » chez les garçons. Cela signifieque le cerveau droit , dit féminin, n’est plus l’apanage des filles et le cerveau gauche , dit masculin, celui des garçons .
Il est communément admis qu’il y a une part féminine chez

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents