Anglais américain
163 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Anglais américain

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
163 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description


Description du livre



Attention, livre numérique hautement enrichi !

Envie des grands espaces, de Californie ou de musées à New York ? Avec plus de 2h30 de conversation audio, le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre voyage aux Etats-Unis.

°Plus de 2h30 d’audio

°Initiation à la langue : 21 leçons d’anglais américain

°Les phrases et les mots indispensables

°Toute la prononciation

°Toutes les situations du voyage

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 mai 2014
Nombre de lectures 1 417
EAN13 9782700560992
Langue Français
Poids de l'ouvrage 66 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Anglais américain
Sommaire Copyright Page de titre Avertissement Introduction Comment utiliser ce guide La partie “Initiation” La partie “Conversation” Les États-Unis d’Amérique : faits et chiffres Les États-Unis d’Amérique : données historiques L’anglais américain L’alphabet La prononciation Initiation 1 er jour Hi, I’m Charlotte – Bonjour, je m’appelle Charlotte 2 e jour Are you ready? – Êtes-vous prêt ? 3 e jour We have tickets – Nous avons des billets 4 e jour I have an idea! – J’ai une idée ! 5 e jour Here and there – Ici et là 6 e jour In the crowd – Dans la foule 7 e jour More and more! – De plus en plus ! 8 e jour Family and friends – La famille et les amis 9 e jour What’s next? – Et après ? 10 e jour Hey, that’s mine! – Hé ! C’est à moi ! 11 e jour Better and better – De mieux en mieux 12 e jour What do you do? – Que faites-vous dans la vie ? 13 e jour Do you like fish? – Aimez-vous le poisson ? 14 e jour Making plans – Les projets 15 e jour What’s going on? – Qu’est-ce qui se passe ? 16 e jour Follow the instructions – Suivez les consignes 17 e jour What happened? – Qu’est-ce qui s’est passé ? 18 e jour Look it up! – Cherchez-le ! 19 e jour Have you ever been to the West? – Es-tu déjà allé à l’Ouest ? 20 e jour Yes we can! – Oui, nous pouvons ! 21 e jour Tomorrow is another day – Demain est un autre jour Quelques verbes irréguliers Poids et mesures Longueur Surface Poids Volume Températures Les indispensables One, two, three… Compter en anglais Lire et prononcer l’anglais américain Se repérer dans le temps Se repérer dans l’espace Des mots pour tous les jours Poser des questions Actions Pour s’en sortir dans tous les cas Conversation Premiers contacts Salutations Souhaits Accord, désaccord Langage du corps Langues et compréhension Rencontres et présentations Se présenter, présenter quelqu’un Dire d’où l’on vient Dire son âge Famille Métiers, emplois, études, activités Religions et traditions Le temps qu’il fait et le ciel Sentiments et opinions Inviter, se faire inviter Un rendez-vous L’amour Temps, dates et fêtes L’heure Dire une date Vocabulaire du temps, des jours et des saisons Jours fériés et fêtes traditionnelles Appel à l’aide Urgences Sur la route Écriteaux, panneaux et sigles Écriteaux en ville Dans la rue, sur la route Voyager Contrôle des passeports et douane Change En avion En autocar et en train En taxi En deux-roues Louer une voiture Circuler en voiture Mots utiles En ville Pour trouver son chemin Métro et bus Visite d’expositions, musées, sites Autres curiosités À la poste Au téléphone Internet et informatique L’administration À la banque Sorties au cinéma, au théâtre, à un concert… À la campagne, à la plage, à la montagne Sports de loisir À la piscine, à la plage Camper et camping Arbres et plantes sauvages Animaux À la ferme Hébergement Réservation d’hôtel À la réception Vocabulaire des services et du petit-déjeuner En cas de petits problèmes Régler la note Nourriture Vocabulaire de la table et de la cuisine Au restaurant Spécialités et plats traditionnels Vocabulaire des mets et produits Façons de préparer les plats Boissons alcoolisées Autres boissons Achats Magasins et services Livres, revues, journaux, musique Pressing, cordonnerie Vêtements et chaussures Bureau de tabac Photo Provisions Rendez-vous professionnels Sur le site L’organigramme Le langage des affaires Salons et expositions Santé Chez le médecin, aux urgences Symptômes Les parties du corps Santé de la femme Diagnostique et soins médicaux Chez le dentiste Chez l’opticien Pharmacie
© Assimil 2014
EAN numérique : 9782700560992
ISBN papier : 978-2-7005-0616-7
Création graphique : Atwazart

Réalisation de l'ePub : Prismallia
Contrôle de l'ePub : Céladon éditions
Anglais américain

Meg Morley




B.P. 25
94431 Chennevières-sur-Marne cedex
France
Avertissement


Cet ouvrage ne prétend pas remplacer un cours de langue, mais si vous investissez un peu de temps dans sa lecture et apprenez quelques phrases, vous pourrez très vite communiquer. Tout sera alors différent, vous vivrez une expérience nouvelle.

Un conseil  : ne cherchez pas la perfection ! Vos interlocuteurs vous pardonneront volontiers les petites fautes que vous pourriez commettre au début. Le plus important, c’est d’abandonner vos complexes et d’oser parler.
Introduction Comment utiliser ce guide La partie “Initiation” La partie “Conversation” Les États-Unis d’Amérique : faits et chiffres Les États-Unis d’Amérique : données historiques L’anglais américain L’alphabet La prononciation
Comment utiliser ce guide

La partie “Initiation”

Vous disposez d’une petite demi-heure quotidienne ? Vous avez trois semaines devant vous ? Alors commencez par la partie “Initiation”, 21 mini-leçons qui vous donnent sans complications inutiles les bases de l’anglais américain usuel, celui dont vous aurez besoin pour comprendre, parler et être capable de former vos propres phrases sur le modèle de celles qui vous sont proposées dans la partie “Conversation” :
– lisez la leçon du jour puis dites vous-même les phrases en consultant la traduction et la transcription ;
– lisez ensuite les brèves explications grammaticales : elles vous expliquent quelques mécanismes que vous pourrez vous-même mettre en œuvre ;
– faites le petit exercice final, vérifiez que vous avez tout juste… et n’oubliez pas la leçon suivante le lendemain !

La partie “Conversation”

Pour toutes les situations courantes auxquelles vous allez être confronté(e) durant votre voyage, la partie “Conversation” de ce guide vous propose une batterie complète d’outils : des mots, mais aussi des structures de phrases variées que vous pourrez utiliser en contexte. Tous les mots sont accompagnés de leur traduction (avec, si besoin, le mot à mot) et d’une transcription figurée simple qui vous indique comment les prononcer. Même si vous n’avez aucune connaissance préalable de l’anglais américain, ce “kit de survie” prêt à l’usage fera de vous un voyageur autonome.
Les États-Unis d’Amérique : faits et chiffres


Plus que pour tout autre pays, le cinéma et les médias ont construit une image des États-Unis qui est pré-imprimée sur notre rétine. En vous rendant aux États-Unis, vous pourrez constater que le pays n’est pas toujours conforme à cette image. Il est même difficile de parler d’un pays et d’une culture, tant le territoire est vaste et la population diverse. Pays à l’échelle d’un continent, et pays à l’histoire (relativement) courte, les États-Unis vous donneront de quoi réaliser votre propre film sur les multiples réalités rencontrées lors de votre séjour. Voici quelques données pour établir le cadre général :
Superficie 9 826 675 km² ; 3 e pays du monde, en superficie et en population Population 316 668 567 habitants (estimation juillet 2013) Capitale Washington DC (District of Columbia), située entre les États du Maryland et de la Virginie sur la côte est Divisions administratives 50 États s’étendant sur 6 fuseaux horaires ; des territoires dépendants dont Puerto Rico, Virgin Islands, American Samoa, Guam, Midway Islands Frontières
Terrestres : Canada, Mexique.
Maritimes : océans Atlantique Nord et Pacific Nord, golfe du Mexique Économie PNB : 15 660 millions de $ (estimation 2012) PNB par habitant : 49 800 $ (estimation 2012) Population active (dont chômeurs) : 154,9 millions (estimation 2012) Monnaie $ Dollar US (USD) Langue officielle Il n’y pas de langue officielle nationale. 82 % de la population est anglophone ; un peu plus de 10 % est hispanophone. Régime politique République fédérale constitutionnelle Fêtes nationales Dernier lundi de mai Memorial Day , jour du souvenir (des morts au combat), marque le début de la saison estivale ; 4 juillet Independence Day , fête nationale  ; premier lundi de septembre Labor Day , fête du travail , signifie la reprise de l’école (mais chaque localité applique son propre calendrier) Religions Protestants 51 % ; Catholiques 23,9 % ; Juifs 1,7 % ; Mormons 1,7 % ; autre Chrétiens 1,6 % ; Musulmans 0,6 % ; non affiliés 12 % ; aucune religion 4 % (estimation 2007 (1) )
Les États-Unis d’Amérique : données historiques

L’histoire des États-Unis en tant que pays souverain commence le 4 juillet 1776 avec la Déclaration d’Indépendance, par laquelle 13 colonies britanniques entendent se libérer de l’Angleterre (qui reconnaît la nouvelle nation par un traité de paix en 1783). Cette “Révolution américaine” se poursuit avec la rédaction et l’adoption en 1788 de la Constitution, document qui, avec ses 27 amendements, est toujours le socle de la gouvernance du pays.
En 1803, les États-Unis achètent le territoire de la Louisiane à la France ; en 1819, ils acquièrent de l’Espagne les territoires de la Floride et de l’Oregon. Une première vague de peuplement au début du XIX e siècle voit venir des immigrants de l’Europe du nord, en grande partie des Irlandais et des Allemands. Une deuxième vague, de 1890 à 1921, est composée de ressortissants de l’Europe du sud et de l’est (Italiens, Polonais). En tout, quelques 30 millions d’Européens arrivent aux États-Unis entre 1836 et 1914. La population indigène est pratiquement éradiquée (les Amérindiens constituent moins d’1 % de la population des États-Unis aujourd’hui).

Le statut des nouveaux territoires est âprement discuté, entre les défenseurs du régime de l’esclavagisme et les opposants, les “abolitionnistes”. Avec l’élection d’Abraham Lincoln à la présidence en 1860, 11 des 15 États esclavagistes font sécession et forment les États confédérés du Sud. La “Guerre entre les États”, appelée aussi “Guerre civile” (1861-1865) se solde par une lourde défaite pour le Sud et par l’abolition de l’esclavage.

Le cataclysme de la crise économique des années 1930 amène un nouveau renforcement du gouvernement fédéral, sous la présidence de Franklin D. Roosevelt. Aujourd’hui, la tension et l’équilibre entre les pouvoirs des États et le pouvoir fédéral continuent à définir la vie politique. Notez également que les États-Unis sont plus que jamais un pays d’immigration, avec plus d’un million de nouveaux résidents par an depuis 2007. Les racines européennes et la polarisation raciale entre Noirs et Blancs s’estompent aujourd’hui, alors qu’émergent les générations dont les parents sont venus d’Amérique latine et d’Asie.
L’anglais américain

Aux États-Unis, on ne connaît pas “l’américain”, mais plutôt l’anglais américain , American English , par opposition à l’anglais britannique, canadien, australien, etc. Cela dit, les différences sont minimes et concernent essentiellement le vocabulaire et les expressions courantes ainsi que la prononciation. De même, les accents régionaux s’estompent et se limitent à l’accent du Sud et au parler du Texas.
L’anglais est issu de deux grandes sources linguistiques (l’anglo-saxon et le latin) et de ce fait, le lexique est vaste et varié.
Les mots usuels d’origine anglo-saxonne ne sont pas facilement reconnaissables pour les francophones, mais en cas de difficulté vous pouvez essayer un mot à racine latine  –  souvent ça marche !

L’alphabet

L’alphabet comporte 26 lettres, les mêmes qu’en français. Il n’y a pas de marques diacritiques (accents, cédille etc.) :
a [ey] , b [bii] , c [ssii] , d [dii] , e [ii] , f [èf] , g [dji] , h [étch] , i [aï] , j [djé] , k [ké] , l [èl] , m [èm] , n [èn] , o [ô] , p [pii] , q [quiou] , r [aaR] , s [èss] , t [tii] , u [iou] , v [vii] , w [duhbuliou = double u ] , x [èks] , y [ouaï] z [zii] .

La prononciation

Les voyelles peuvent avoir plusieurs prononciations en anglais, “longue” (ouverte) ou “courte” (fermée). Une voyelle devant une consonne suivie d’un “e” final se prononce généralement dans sa forme longue, le “e” final étant muet – shine [chaïn] , briller . Retrouvez notre tableau de correspondances phonétiques dans les rabats de ce guide pour repérer les sons en français qui se rapprochent le plus de ces voyelles. La lettre “h” se prononce au début d’un mot (avec quelques exceptions :  hour [aoueuR] , heure  ; honor [äneuR] , honneur ). Les sons les plus difficiles à prononcer pour les francophones sont les “th”. Pour produire le “th” sifflant, placez la langue derrière les dents du haut, et envoyez de l’air – thing [THĭng] , chose . Ce son fait penser à un “cheveu sur la langue”. Pour le “th” dur ou voisé, la langue reste dans la même position, mais l’expulsion d’air produit une vibration entre les dents – they [DHé] , ils / elles .

Une autre caractéristique de l’anglais est l’accent tonique. Pour les mots de plus d’une syllabe, l’accent tonique est souvent (mais pas toujours !) placé sur l’avant-dernière syllabe – weather [ ouè DHeur] , météo – ce qui fait que la dernière syllabe s’entend à peine. L’accent tonique est indiqué en gras dans la transcription phonétique de ce guide. Les mots plus longs peuvent avoir un accent tonique principal et un secondaire. Mais ne vous inquiétez pas – l’anglais usuel comporte beaucoup de mots d’une seule syllabe !
Initiation 1 er jour Hi, I’m Charlotte – Bonjour, je m’appelle Charlotte 2 e jour Are you ready? – Êtes-vous prêt ? 3 e jour We have tickets – Nous avons des billets 4 e jour I have an idea! – J’ai une idée ! 5 e jour Here and there – Ici et là 6 e jour In the crowd – Dans la foule 7 e jour More and more! – De plus en plus ! 8 e jour Family and friends – La famille et les amis 9 e jour What’s next? – Et après ? 10 e jour Hey, that’s mine! – Hé ! C’est à moi ! 11 e jour Better and better – De mieux en mieux 12 e jour What do you do? – Que faites-vous dans la vie ? 13 e jour Do you like fish? – Aimez-vous le poisson ? 14 e jour Making plans – Les projets 15 e jour What’s going on? – Qu’est-ce qui se passe ? 16 e jour Follow the instructions – Suivez les consignes 17 e jour What happened? – Qu’est-ce qui s’est passé ? 18 e jour Look it up! – Cherchez-le ! 19 e jour Have you ever been to the West? – Es-tu déjà allé à l’Ouest ? 20 e jour Yes we can! – Oui, nous pouvons ! 21 e jour Tomorrow is another day – Demain est un autre jour Quelques verbes irréguliers Poids et mesures Longueur Surface Poids Volume Températures
1 er jour

Hi, I’m Charlotte
Bonjour, je m’appelle Charlotte


I am Charlotte. I’m French.
aï èm chaaR leut. aïm fRèntch
Je suis Charlotte. Je suis française.
He is Swiss. He’s from Switzerland.
Hii ĭz ssouĭss. Hiiz fReum ssouĭt zeuRlaand
il est suisse. il-est de Suisse
Il est suisse. Il vient de Suisse.
We are from Europe. We’re tourists.
ouii aaR fReum you Reup. ouiiR tou Rĭstss
nous somme de Europe. nous-sommes touristes
Nous venons d’Europe. Nous sommes (des) touristes.
It is blue. / It’s blue.
ĭt ĭz blou / ĭtss blou
C’est bleu.
Utile pour les rendez-vous professionnels .

Notes de grammaire

Pronoms personnels  : Le pronom I [aï] , je , s’écrit toujours avec une majuscule. He [Hii] , il , fait référence à un homme (ou garçon), she [chii] , elle , à une femme (ou fille). It [ĭt] n’a pas de genre, et désigne un objet ou une notion impersonnelle (l’heure, le temps). They [DHé] , ils / elles , se rapporte à des personnes et à des objets au pluriel, sans genre. Quant à you [you] , il vaut aussi bien pour tu que pour vous .

Les formes du verbe être sont très souvent raccourcies, surtout dans la langue parlée. Ces contractions sont notées dans le tableau ci-dessous, et vous les retrouverez dans la plupart des exemples de ce guide.
I am [aï èm] , I’m [aïm] je suis
he / she / it is [Hii / chii / ĭt ĭz]
he’s / she’s / it’s [Hiiz / chiiz / ĭtss] il / elle est (c’est) we are [ouii aaR] , we’re [ouiiR] nous sommes you are [you aaR] , you’re [youR] tu es / vous êtes they are [DHé aaR] , they’re [DHéR] ils / elles sont
On se présente souvent en disant I am (I’m) , je suis + le prénom, et le nom éventuellement, plutôt qu’en disant “je m’appelle”. Les nationalités sont toujours écrites avec une majuscule : French , français  ; Swiss , suisse  ; Belgian , belge , etc. Les adjectifs sont invariables, sans genre ou nombre et précèdent le nom modifié.

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Je suis suisse. Elle est française. I am (I’m) Charlotte Masson. We are (we’re) French.

Solutions

I am (I’m) Swiss.
She is (She’s) French.
Je suis Charlotte Masson.
Nous sommes français.
2 e jour

Are you ready?
Êtes-vous prêt ?


Are you ready? – Yes, I am.
aaR you Rèdii – yèss, aï aam
Êtes-vous prêt ? – Oui (je [le] suis).
Are you together? – No, we’re not.
aaR you tou Guè DHeuR – nô, ouiiR nät
Êtes-vous ensemble ? – Non (nous ne [le] sommes pas).
Are they here? – No, they’re not.
aaR DHé HiiR – nö, DHéR nät
Sont-ils / elles ici ? – Non (ils / elles ne [le] sont pas).
Is he alone? – Yes, he is.
ĭz Hii eu lôn – yèss, Hii ĭz
Est-il seul ? – Oui (il [l’] est).

Notes de grammaire

Questions avec le verbe “être”  : Formuler une question avec le verbe to be [tou bii] , être , est très simple – il suffit d’inverser le sujet et le verbe, comme en français.
Pour répondre par “oui”, on répète habituellement la phrase à l’affirmatif. La négation se fait en ajoutant not [nät] après le verbe.
Ces règles ne sont valables que pour le verbe to be  ; nous aborderons les autres verbes un peu plus loin.

À la fin d’une phrase affirmative, le sujet et le verbe ne sont, en général, pas contractés :
I am Am I? I’m not You are Are you? You’re not He / She / It is Is he / she / it? He’s / She’s / It’s not We are Are we? We’re not They are Are they? They’re not

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Sont-elles ensemble ? Non, elles ne sont pas ensemble. Are you French? – Yes, I am. She’s not here.

Solutions
Are they together? No, they’re not (together). Êtes-vous français(e)(s) ? / Es-tu français(e) ? – Oui (je [le] suis) . Elle n’est pas ici.
3 e jour

We have tickets
Nous avons des billets


We have (air)plane tickets.
ouii Haav (éR)plén tĭ kètss
Nous avons (avion billets) des billets d’avion.
I have a reservation.
aï Haav eu RèzeuR vé cheun
J’ai une réservation.
Do you have a room?
dou you Haav eu Roum
Avez-vous / As-tu une chambre ?
He doesn’t have a room.
Hii deu zeunt Haav eu Roum
Il n’a pas (une) de chambre.

Notes de grammaire

Les verbes  : La 3 e personne du singulier se forme avec la lettre s  : he / she / it ha s [Haaz]  ; les autres formes sont identiques : I / you / we / they have [Haav] .

Les questions sont construites avec un verbe auxiliaire, to do [dou]  :

I / We have
[aï / ouii / Haav]
J’ai
Nous avons
Do I / we have…?
[dou aï Haav]
Ai-je… ?
Avons-nous… ?
You have
[you Haav]
Tu as
Vous avez Do you have…?
As-tu… ?
Avez-vous… ?
He / She / It has
[Hii / chii / ĭt Haaz] Il / elle a Does he / she have…?
A-t-il… ?
A-t-elle… ?
Comme vous le voyez, le s marquant la 3 e personne du singulier se trouve dans le mot does , et non pas dans le verbe principal have . La négation se fait en ajoutant not [nät] après l’auxiliaire :
I / We / You
do not
[dou nät]
don’t
[dônt] have He / She / It
does not
[deuz nät]
doesn’t
[ deu zeunt] have
Attention ! Do / does sont parfois utilisés à l’affirmatif, pour marquer une insistance ou corriger une erreur : Yes, he does have a ticket! [yèss Hii deuz Haav eu tĭ kèt] , Si, il a un billet !

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Ils n’ont pas de billet. Avez-vous une chambre ? We have a reservation. I don’t have a car.

Solutions
They don’t have tickets. Do you have a room? Nous avons une réservation. Je n’ai pas de voiture.
4 e jour

I have an idea!
J’ai une idée !


The books are on the table.
DHeu beukss aaR a:n DHeu té beul
Les livres sont sur la table.
She has a blue coat.
chii Haaz eu blou côt
Elle a un manteau bleu.
I have an idea; it’s a good idea.
aï Haav aan aï dii eu; ĭtss eu gueud aï dii eu
J’ai une idée ; c’est une bonne idée.
We have some money.
ouii Haav sseum meu nii
Nous avons de l’argent.

Notes de grammaire

Les articles  : L’article défini the [DHeu] , la / la / les , désigne un ou des objets précis, qu’on voit ou qu’on recherche, au singulier comme au pluriel. (La prononciation peut dépendre du son qui suit : [DHii] devant une voyelle, [DHeu] devant une consonne. Toutefois, cette distinction n’est pas très marquée en anglais américain.)

L’article indéfini a [eu] , un / une , s’applique dans un cadre plus général, quand l’objet en question n’est pas précisé. La forme a [eu] précède une consonne ou une voyelle qui est prononcée : a book [eu beuk] , un livre  ; a house [eu Haouss] , une maison  ; a European [eu youReu pii eun] , un Européen . L’article a devient an devant une voyelle ou devant la lettre h quand celle-ci n’est pas prononcée : an idea [aan aï dii eu] , une idée  ; an hour [aan aoueuR] , une heure .

Ne mettez pas d’article devant les choses qui ne se comptent pas, les noms des repas ou des saisons quand vous en parlez de manière générale : some money [sseum meu nii] , de l’argent ; for lunch [fôR leuntch] , pour le déjeuner  ; in summer [ĭn sseu meuR] , en été .

Pour des quantités indéfinies, on utilise l’adjectif some [sseum]  : a book , un livre  ; some books , des livres .
the [DHeu] le / la / les a / an (sans genre) [eu / aan] un / une some [sseum] des

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Nous avons une chambre. Nous avons de l’argent. I have the book. He has good ideas.

Solutions
We have a room. We have some money. J’ai le livre. Il a de bonnes idées.
5 e jour

Here and there
Ici et là


The suitcases are over there.
DHeu ssout késseuz aaR ô veuR DHéR
Les valises sont là-bas.
My clothes are in the suitcase.
maï klôz aaR ĭn DHeu ssout késs
Mes vêtements sont dans la valise.
These are my friends from Chicago.
DHiiz aaR maï fRèndz freum chĭ kaa gô
Ce sont mes amis de Chicago.
Here are the keys to your rooms.
HiiR aaR DHeu kiiz tou youR Roumz
Voici les clés de vos chambres.

Notes de grammaire

Le pluriel des noms se forme en ajoutant s au singulier : key / keys [kii / kiiz] , clé / clés  ; friend / friends [fRènd / fRèndz] , ami / amis . Selon la terminaison du singulier le s devient -es ou -ies  :

Singulier /
Pluriel    
s , ss , sh , ch , x
 
on ajoute -es
bus [beus]
buses [ beu sseuz]
lunch [leuntch]
lunches [ leun tcheuz]
bus
bus (pl.)
déjeuner
déjeuners consonne + y on ajoute -ies
baby [ bé bii]
babies [ bé biiz]
bébé
bébés f devient v , on ajoute -s
knife [naïf]
knives [naïvz]
couteau
couteaux

Certains pluriels sont irréguliers :
man [maan]  /  men [mèn] homme / hommes woman [ oueu maan]  /  women [ oueĭ mèn] femme / femmes child [tchaïld] /  children [ tcheuld Rèn] enfant / enfants foot [feut]  /  feet [fiit] pied / pieds clothes [klôz] (toujours au pluriel) vêtements

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Nous n’avons pas de chambre. Les enfants sont là-bas. My friends are ready. Here are the tickets.

Solutions
We don’t have a room. The children are over there. Mes amis sont prêts. Voici les billets.
6 e jour

In the crowd
Dans la foule


There are a lot of people here.
DHéR aaR eu lät euv pii peul HiiR
Il y a beaucoup de monde ici.
Many tourists travel in the summer.
mè nii tou Rĭstss tRaa veul ĭn DHeu sseu meur
Beaucoup de touristes voyagent (dans) pendant l’été.
She has lots of luggage.
chii Haaz lätss euv leu gueudj
Elle a beaucoup de bagages.
That costs too much (money).
DHaat ka:stss tou meutch ( meu nii)
cela coûte trop (d’argent)
Cela coûte trop cher.
We don’t have much time.
ouii dônt Haav meutch taïm
Nous n’avons pas beaucoup [de] temps.

Notes de grammaire

Les quantités  : L’adjectif many [ mè nii] , beaucoup , s’applique à des noms au pluriel. Attention : people est toujours au pluriel. Much [meutch] , beaucoup , s’emploie avec des noms au singulier (souvent abstraits) : time [taïm] , temps  ; money [meunii] , argent . Many et much sont souvent remplacés par a lot of [eu lät euv] ou lots of [lätss euv] dans des phrases affirmatives simples. Many et much sont utilisés dans des phrases négatives, dans des questions et dans des phrases affirmatives avec les mots so , aussi  ; as , autant  ; too , trop .

Le mot some [sseum] , pour une quantité non définie, à l’affirmatif, est remplacé par any [ è nii] dans une question ou une phrase négative, comme vous le voyez dans ce tableau :
They have some money. Ils ont de l’argent. Do you have any money? Avez-vous / As-tu de l’argent ? No, we don’t have any (money). Non, nous n’en avons pas (d’argent).

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Il y a beaucoup de touristes. Ça coûte trop cher. They have a lot of luggage. You don’t have much time.

Solutions
There are a lot of tourists. That costs too much. Ils ont beaucoup de bagages. Vous n’avez / Tu n’as pas beaucoup de temps.
7 e jour

More and more!
De plus en plus !


Look at those boats! How many are there?
leuk aat DHôz bôts! Haou mè nii aaR DHéR
Regarde ces bateaux ! Combien (sont là) y en a-t-il ?
I have 20 dollars. How much money do you have?
aï Haav toueèn tii däl leurz. Haou meutch meun ii dou you Haav
J’ai vingt dollars. Combien (d’argent) as-tu ?
That’s not enough. The book costs $25.99.
DHaatss nät ii neuf . DHeu beuk ka:stss touèn tii faïv naïnt ii naïn
Ce n’est pas assez. Le livre coûte vingt-cinq [dollars] quatre-vingt-dix-neuf [cents].
There isn’t much left.
DHér ĭ zeunt meutch lèft
il n’est-pas beaucoup-(de) reste
Il n’en reste pas beaucoup.

Notes de grammaire

Quand vous ne savez pas combien, posez la question ! Si vous pouvez compter les objets (1, 2, 3, etc.), ce sera how many? En revanche, s’agissant d’un nom collectif, qui ne se met pas au pluriel – le temps, l’argent – ce sera how much?

Chacun a ses notions de quantité. Voici quelques repères :

enough
[ii neuf ] assez
just enough
[djeust ii neuf ] juste assez
plenty
[ plèn tii] largement assez
not enough
[nät ii neuf ] pas assez
too much
[tou meutch] trop
too little
[tou lĭ teul] trop peu

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Je n’ai pas assez d’argent. Combien de jours reste-t-il ? How much time do you have? You have too many clothes.

Solutions
I don’t (do not) have enough money. How many days are left? Combien de temps avez-vous / as-tu ? Tu as / Vous avez trop de vêtements.
8 e jour

Family and friends
La famille et les amis


This is my husband, Paul.
DHĭss ĭz maï Heuz baand, pa:l
Voici mon mari, Paul.
This is our daughter Isabelle, and her husband David.
DHĭss ĭz aou euR da:t euR ĭ zeubèl, aand HeuR Heuz baand dé vĭd
Voici notre fille Isabelle et son mari David.
These are their colleagues from New York.
DHiiz aaR DHéR ka: liiGss fReum nou yôRk
Voici leurs collègues de New York.
Is your family with you?
ĭz youR faa mĭlii ouĭTH you
est votre famille avec vous
Votre famille est-elle avec vous ?

Notes de grammaire

Articles et pronoms démonstratifs  : this [DHĭss] , celui-ci , montre un objet ou une personne à proximité de celui qui parle ; that [DHaat] , celui-là , désigne quelque chose ou quelqu’un qui est plus éloigné, dans l’espace ou dans le temps. Les formes plurielles sont these [DHiiz] , ceux-ci , et those [DHôz] , ceux-là .

L’adjectif possessif s’accorde avec le possesseur et non avec la chose possédée. Dans la pratique, c’est à la 3 e personne du singulier que vous devez distinguer le possesseur de sexe masculin, he , et le possesseur de sexe féminin, she  :
Qui ? Adjectif possessif I [aï] , je my [maï] , mon / ma / mes he [Hii] , il his [Hĭz] , son / sa / ses she [chii] , elle her [HeuR] , son / sa / ses it [ĭt] , il / elle its [ĭtss] , son / sa / ses we [ouii] , nous our [aoueuR] , notre / nos you [you] , tu / vous your [ you euR] , ton / ta / tes, votre / vos they [DHé] , ils / elles their [DHéR] , leur / leurs
Utile pour les rendez-vous professionnels .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Avez-vous votre billet ? Son manteau [à elle] est bleu. Our plane is late. Their friends are American.

Solutions
Do you have your ticket? Her coat is blue. Notre avion est en retard. Leurs amis sont américains.
9 e jour

What’s next?
Et après ?


Where are you now? – I’m at the hotel.
ouéR aaR you naou – aïm aat DHeu Hô tèl
Où es-tu maintenant ? – Je suis à l’hôtel.
What time is it? – It’s one o’clock.
oueut taïm ĭz ĭt – ĭtss oueun ô kläk
Quelle heure est-il ? – Il est 13 h.
When does school start? – In September.
ouèn deuz skoul staaRt – ĭn ssèp tèm beuR
Quand commence l’école ? – En septembre.
Who knows this city? – My friend Mark does.
Hou nôz DHĭss ssĭ tii – maï fRènd maaRk deuz
qui connaît cette ville – mon ami Mark [auxiliaire]
Qui connaît cette ville ? – Mon ami Mark la connaît.

Notes de grammaire

Poser une question  : Les question words , “mots à questions”, sont les outils essentiels du voyageur pour se repérer et se faire aider. Ils appellent souvent des réponses courtes, dans lesquelles on ne trouve que l’auxiliaire du verbe : I am [aï èm] , he does [Hii deuz] .

Construction interrogative  : L’ordre des mots dans la question varie selon le mot interrogatif : le plus souvent on retrouve l’ordre interrogatif habituel, verbe-sujet, sauf pour who [Hou] , qui . Dans ce cas, le mot interrogatif remplace le sujet :
Mot interrogatif Construction de la question where [ouéR] , où verbe sujet verbe principal Ex. ↪ Where do you live?
what time [oueut taïm] ,
à quelle heure verbe sujet verbe principal Ex. ↪ What time does the show start? when [ouèn] , quand verbe sujet verbe principal Ex. ↪ When do the tourists arrive? who [Hou] , qui verbe Ø complément Ex. ↪ Who is   in the hotel?
NB : When [ouèn] , quand , peut être utilisé aussi bien pour dire “à quelle heure” que pour des indications temporelles moins précises.

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Qui est prêt ? Où sont vos amis ? Where is the bus station? What time does the bus leave?

Solutions
Who is ready? Where are your friends? Où est la gare routière ? À quelle heure part le bus ?
10 e jour

Hey, that’s mine!
Hé ! C’est à moi !


That suitcase belongs to me, it’s mine.
DHaat ssout késs bii la:ngz tou mii, ĭtss maïn
Cette valise-là (appartient à moi) m’appartient, elle est à moi.
Charlotte’s shoes are red. My friend’s shoes are blue.
chaa Rleutss chouz aaR Rèd. maï fRèndz chouz aaR blou
de Charlotte chaussures sont rouges. de mon ami(e) chaussures sont bleues
Les chaussures de Charlotte sont rouges. Les chaussures de mon ami(e) sont bleues.
Whose shoes are these? – They’re his.
Houz chouz aaR DHiiz – DHéR Hĭz
à qui chaussures sont celles-ci – elles sont siennes
À qui sont ces chaussures ? – Elles sont à lui.
Whose hat is that? – It’s Jane’s.
Houz Haat ĭz DHaat – ĭtss djénz
à qui chapeau est celui-là  – il est à Jane
À qui est ce chapeau ? – Il est à Jane.

Notes de grammaire

Pour désigner l’appartenance, on ajoute ’s après un nom commun ou un nom propre, qu’on prononce [ss] , [z] ou [euz] . Si le nom se termine par s ou z , on écrit seulement l’apostrophe : the Smiths’ house , la maison des Smith .

Le pronom interrogatif whose [Houz] s’emploie pour les personnes uniquement (possesseur inconnu). Les pronoms possessifs remplacent la chose possédée :

À qui est… ?
À qui sont… ?
Whose book is that? [Houz beuk ĭz DHaat]
Whose shoes are those? [Houz chouz aaR DHôz] à moi mine [maïn] , le mien / la mienne / les miens / -nes à lui his [Hĭz] , le sien / la sienne / les siens / -nes à elle hers [HeuRz] , le sien / la sienne , etc. [à un objet] its [ĭtss] , le sien / la sienne , etc. à nous ours [aoueuRz] , le nôtre / les nôtres à toi / vous yours [youRz] , le tien / le vôtre , etc. à eux theirs [DHéRz] , le leur / la leur / les leurs
Remarquez que les adjectifs et les pronoms possessifs ne varient pas entre une ou plusieurs choses possédées. Le s aux pronoms possessifs (tous sauf mine ) indique la possession, pas le pluriel.

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
C’est le mien. Ce sont mes chaussures. Où sont les siennes ? (à Paul) Their room is not ready. Whose hat is this?

Solutions
It’s mine. Those / These are my shoes. Where are his? Leur chambre n’est pas prête. À qui est ce chapeau ?
11 e jour

Better and better
De mieux en mieux


This isn’t (is not) a good place for a picnic. Can we find a better one?
DHĭss ĭ zeunt (ĭz nöt) eu gueud pléss fôR eu pĭknĭk. kaan ouii faïnd eu bè teuR oueun
Ce n’est pas un bon endroit pour un pique-nique. Pouvons-nous en trouver un meilleur ?
The beach is close, but the park is closer.
DHeu biitch ĭz klôss, beut DHeu paaRk ĭz klô sseur
La plage est proche, mais le parc est plus proche.
The view is pretty – it’s (it is) the prettiest view in the city.
DHeu viou ĭz prĭ tii – ĭtss (ĭt ĭz) DHeu prĭ tiieust viou ĭn DHeu ssĭ tii
La vue est jolie – c’est la plus jolie vue de la ville.

Notes de grammaire

Le comparatif des adjectifs courts est formé en ajoutant -er à l’adjectif ; le superlatif est composé de l’adjectif + -est , comme dans les exemples ci-dessous :
Adjectif Comparatif racine + -er Superlatif racine + -est
long [la:n g ] ,
long
longer [la:n g gueur] ,
plus long
the longest [DHeu la:n g gueust] ,
le plus long
close [klôss] ,
près
closer [ klô sseur] ,
plus près
the closest [DHeu klô sseust] ,
le plus près pretty [ pRĭ tii] , joli(e)
prettier [ pRĭ tiieuR] ,
plus joli(e)
prettiest [ pRĭ tiieust] ,
le / la plus joli(e)
À noter : un e final n’est pas répété ; un y final devient i .

Les adjectifs plus longs prennent more [môR] , plus + adjectif pour former le comparatif, et the most [DHeu môst] , le plus + adjectif, pour le superlatif. La construction négative less [lèss] , moins + adjectif, et the least [DHeu liist] , le moins + adjectif, est utilisée surtout pour les adjectifs longs.

expensive
[èx pèn ssĭv] ,
cher
more / less expensive
[môR / lèss èx pèn ssĭv] ,
plus / moins cher
the most / least expensive [DHeu / môst / liist èx pèn ssiv] ,
le plus / le moins cher
Formes irrégulières :
good [gueud] , bon better [ bè teuR] , meilleur
the best [DHeu bèst] ,
le meilleur bad [baad] , mauvais
worse [oueuRss] ,
pire the worst [DHeu oueursst] , le pire

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Ce livre est bon mais le sien est meilleur. Mon hôtel est moins cher. This city has the prettiest park. Where is the best restaurant?

Solutions
This book is good but his (hers) is better. My hotel is less expensive. Cette ville a le plus joli parc. Où est le meilleur restaurant ?
12 e jour

What do you do?
Que faites-vous dans la vie ?


What do you do (for a living)?
oueut dou you dou (fôr eu lĭvĭn g )
que faites-vous pour (gagner) de quoi vivre
Que faites-vous [dans la vie, comme travail] ?
I’m a teacher. I teach science in high school.
aïm eu tiitch euR. aï tiitch ssaï eunss ĭn Haï skoul
Je suis (un / e) enseignant. J’enseigne (les) science(s) au lycée.
Where do they live? – They live in Spain.
ouéR dou DHé lĭv – DHé lĭv ĭn spén
Où vivent-ils ? – Ils vivent en Espagne.
Where does she work?
– I don’t know. I think she works in a bank.
ouéR deuz chii oueurk
– aï dônt nô. aï THĭn g k chii oeurkss ĭn eu baank
Où travaille-t-elle ?
– Je ne sais pas. Je crois qu’elle travaille dans une banque.

Notes de grammaire

Les verbes  : Utilisez le présent simple pour raconter les choses en général : ce que vous faites, d’où vous venez, ce que vous aimez. La conjugaison est simple : un s à la 3 e personne du singulier et puis c’est tout ! Pour les verbes (comme pour les noms) qui se terminent par ss , sh , ch ou x , on ajoute un e avant le s final : teach / teaches [tiitch /  tiitch euz] , enseigner  ; wish / wishes [ouĭch /  ouĭch euz] , souhaiter  :
I / you / we / they work [ouerk] je travaille, etc. he / she / it works [ouerkss] il / elle travaille
Les formes interrogatives et négatives se forment comme pour le verbe to have , avoir , avec l’auxiliaire to do  : do / does et don’t / doesn’t  :

I know
[aï nô] je sais
I don’t know
[aï dônt nô] je ne sais pas
He knows
[Hii nôz] il sait
Does he know?
[deuz Hii nô] est-ce qu’il sait ?

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes
Il enseigne l’anglais. Où travaillez-vous ? What do they do (for a living)? She works in a bank.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents