Italien - Guide de conversation
153 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Italien - Guide de conversation

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
153 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Attention, livre numérique hautement enrichi !


Rome, Florence ou Turin ? Avec plus de 2 heures de conversation audio, le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre week-end ou séjour en Italie.

°Plus de 2h d’audio

°Initiation à la langue : 21 leçons d’italien

°Les phrases et les mots indispensables

°Toute la prononciation

°Toutes les situations du voyage


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 décembre 2013
Nombre de lectures 171
EAN13 9782700560640
Langue Français
Poids de l'ouvrage 64 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Italien
Sommaire Copyright Page de titre Avertissement Introduction Comment utiliser ce guide La partie “Initiation” La partie “Conversation” L’Italie : faits et chiffres Chronologie Italie antique, barbare et byzantine Les Communes et les Seigneuries (du XI e au XIV e siècle) Les guerres d’Italie (XV e et XVI e siècles) Entre l’Espagne et l’Autriche (XVII e et XIX e siècles) La marche vers l’unité italienne (1860-1870) Époque contemporaine (XX e et XXI e siècles) La langue italienne Du latin à l’italien La langue des arts et de la musique L’alphabet la prononciation Initiation 1 er jour Ciao! – Salut! 2 e jour I ragazzi – Les jeunes gens 3 e jour Dove sei? – Où es-tu ? 4 e jour Benvenuto! – Bienvenu ! 5 e jour Al bar – Au bar 6 e jour Lo studente – L’étudiant 7 e jour Mi piace il jazz – J’aime le jazz 8 e jour Vado spesso al caffè – Je vais souvent au café 9 e jour Dove sei? – Où es-tu ? 10 e jour Claudia siede al tavolino – Claudia s’asseoit à la table 11 e jour Piccola fermata – Un bref séjour 12 e jour Cameriere! – Garçon ! 13 e jour Ordinare – Passer commande 14 e jour Un caffè – Un café 15 e jour Le spese – Les courses 16 e jour Scarpe a buon prezzo – Des chaussures à bon prix 17 e jour Nel negozio – Au magasin 18 e jour Al telefono – Au téléphone 19 e jour Al cinema – Au cinéma 20 e jour Che ne pensi? – Qu’en penses-tu ? 21 e jour Alla stazione Roma Termini – À la gare de Rome Termini Les indispensables Compter en italien Lire et prononcer l’italien Pour se repérer dans le temps Pour se repérer dans l’espace Pour poser des questions Les mots et phrases indispensables Conversation Premiers contacts Salutations Souhaits Accord, désaccord Questions / Réponses Langues et compréhension Rencontre et présentation Se rencontrer Se présenter ou présenter quelqu’un Dire d’où l’on vient Dire son âge Famille Emploi, occupation, études Religion Le temps qu’il fait Sentiments et opinions Invitation, visite Un rendez-vous ? L’ amour Temps, dates et fêtes Dire l’heure Dire une date Vocabulaire du temps, des jours et des saisons Jours fériés Appel à l’ aide Urgence Sur la route Écriteaux, panneaux et sigles Écriteaux Abréviations courantes Voyager Contrôle de passeport et douane Change En avion En autocar et en train En bateau En taxi Les deux-roues Location de voiture Circuler en voiture Mots utiles En ville Pour trouver son chemin Métro et bus Visite d’expositions, de musées et de sites touristiques Autres curiosités À la poste Au téléphone Internet L’administration À la banque Sorties au cinéma, au théâtre, au concert et autres… Chez le coiffeur À la campagne, à la mer, à la montagne Sports de loisir À la piscine, à la plage Camper et camping Arbres et plantes sauvages Animaux Poissons, animaux marins et crustacés Hébergement Réservation d’hôtel À la réception Vocabulaire des services et du petit-déjeuner En cas de petit problème… Régler la note Nourriture Au restaurant Spécialités et plats traditionnels Vocabulaire des mets et produits Façon de préparer et sauces Fromages Boissons alcoolisées Autres boissons Achats et souvenirs Magasins et services Livres, revues, journaux Blanchisserie - Teinturerie Vêtements et chaussures Bureau de tabac Photo Souvenirs Vocabulaire de l’entreprise et rendez-vous professionnels Fixer un rendez-vous Visiter l’entreprise Vocabulaire d’entreprise Salons et expositions Santé Chez le médecin, aux urgences Symptômes Douleur et parties du corps Santé de la femme Soins médicaux Chez le dentiste Chez l’opticien À la pharmacie
© Assimil 2013
EAN numérique : 9782700560640
ISBN papier : 978-2-7005-0536-8
Création graphique : Atwazart

Réalisation de l’ePub : Prismallia
Contrôle de l’ePub : Céladon éditions
Italien

Jean-Pierre Guglielmi




B.P. 25
94431 Chennevières-sur-Marne cedex
France
Avertissement


Cet ouvrage ne prétend pas remplacer un cours de langue, mais si vous investissez un peu de temps dans sa lecture et apprenez
quelques phrases, vous pourrez très vite communiquer.
Tout sera alors différent, vous vivrez une expérience nouvelle.

Un conseil : ne cherchez pas la perfection ! Vos interlocuteurs vous pardonneront volontiers les petites fautes que vous pourriez commettre au début. Le plus important, c’est d’abandonner vos complexes et d’oser parler.
Introduction Comment utiliser ce guide La partie “Initiation” La partie “Conversation” L’Italie : faits et chiffres Chronologie Italie antique, barbare et byzantine Les Communes et les Seigneuries (du XI e au XIV e siècle) Les guerres d’Italie (XV e et XVI e siècles) Entre l’Espagne et l’Autriche (XVII e et XIX e siècles) La marche vers l’unité italienne (1860-1870) Époque contemporaine (XX e et XXI e siècles) La langue italienne Du latin à l’italien La langue des arts et de la musique L’alphabet la prononciation
Comment utiliser ce guide

Vous projetez un voyage en Italie et disposez d’un peu de temps avant votre départ ? Pour profiter au mieux de votre séjour, nous vous proposons une brève initiation à l’italien. En suivant le principe Assimil, au gré d’une leçon par jour pendant 21 jours, vous acquerrez sans difficulté les rudiments de la langue et pourrez vous exprimer dans toutes les situations les plus courantes.

La partie “Initiation”
Cette partie, divisée en 21 leçons, s’adresse aux débutants n’ayant aucune connaissance de l’italien. Son objectif est de vous donner une idée des mécanismes de base de la langue, qui vous permettront ensuite d’exploiter le petit abrégé de conversation qui se trouve dans la seconde partie de l’ouvrage.
Voici comment procéder :
- lisez les phrases en italien et leur traduction. Pour chacune d’entre elles, nous vous avons indiqué en dessous sa prononciation figurée ainsi que sa traduction mot à mot, lorsque cela est très différent du français.
- lisez ensuite le bref paragraphe de grammaire, il vous éclairera sur la construction des phrases de la leçon.
- faites le petit exercice pour consolider vos acquis du jour. Et n’oubliez pas de passer à la leçon suivante le lendemain… Vous voyez, c’est très facile !

La partie “Conversation”
Vous trouverez dans cette partie des outils (mots, amorces de phrase ou phrases complètes) directement réutilisables pour vous faire comprendre des Italiens en toutes circonstances au cours de votre voyage. Vous pourrez vous aider de la prononciation figurée pour vous entraîner à prononcer parfaitement. Armé de ce bagage linguistique essentiel, vous ne devriez plus hésiter à vous lancer dans une conversation avec nos compatriotes transalpins… À vous de jouer !
L’Italie : faits et chiffres

Superficie 301 340 km² Population 61 millions Longueur des côtes 7 600 km Capitale Rome (2,7 millions d’habitants) Langue officielle italien Régime politique république parlementaire Fête nationale 2 juin Religions
88 % catholiques
4,5 % orthodoxes
1,9 % musulmans
1,5 % protestants
0,1 % juifs
Chronologie

Italie antique, barbare et byzantine
Alors que la paix romaine règne sur les rives de la Méditerranée depuis Auguste (30 av. J.-C.), l’Italie est envahie par les Wisigoths et, à la fin du V e siècle, le Germain Odoacre est proclamé roi d’Italie après avoir déposé le dernier empereur romain d’Occident. Les conquêtes successives, germaniques et scandinaves, puis byzantines et arabes, menées dans les différentes régions de la péninsule, achèvent de morceler le pays en duchés, provinces et autres cités-États. L’État pontifical naît en 756 grâce aux dons territoriaux du roi des Francs, Pépin le Bref, pris sur les Lombards et sur les Byzantins.

Les Communes et les Seigneuries (du XI e au XIV e siècle)
L’expansion des États de l’Église se heurte au Saint-Empire romain germanique qui règne sur le nord et le centre de l’Italie. De ces confrontations naîtront les luttes emblématiques des Guelfes (en faveur de la dynastie des Welfs, soutien de la papauté) et des Gibelins (parti des Hohenstaufen, soutien du Saint-Empire ). Cette lutte prend fin à la fin du XIII e siècle avec l’intervention de Charles d’Anjou (maître de la Sicile) en faveur du Pape.
Au même moment, Venise devient une grande puissance maritime grâce à ses comptoirs d’Orient (Dalmatie, îles ioniennes, Crète, Constantinople, Chypre). Au XV e siècle, elle contrôle pour des raisons tout aussi stratégiques de vastes régions dans le nord-est de la péninsule. Gênes, sa rivale en Méditerranée et république elle aussi, contrôle, outre la Corse et la Sardaigne, bon nombre de comptoirs en Mer Noire et en Afrique du Nord.

Les guerres d’Italie (XV e et XVI e siècles)
Avec la paix de Lodi (1454), les différents États trouvent un relatif et fragile équilibre : au centre, les États de l’Église, entre la République de Florence et le Royaume des Deux-Siciles (avec la Sardaigne) ; au nord, le Duché de Savoie, celui de Milan, et les républiques maritimes de Venise et de Gênes.
Le morcellement et les rivalités favorisent l’intervention des Français (Charles VIII, Louis XII et François I er ) dans les provinces de Naples et de Milan principalement. Malgré la victoire de Marignan (1515), les Français ne parviennent pas à se maintenir durablement en Italie et doivent renoncer à leurs ambitions au profit de l’Espagne de Charles Quint.

Entre l’Espagne et l’Autriche (XVII e et XIX e siècles)
L’Espagne s’impose en Italie jusqu’au début du XVIII e siècle et cède à son tour peu à peu devant un nouveau rival : la Maison des Habsbourg. Après l’épisode napoléonien qui donne à une partie de l’Italie une unité provisoire, l’Autriche est de retour. Les Habsbourg qui ne veulent voir dans l’Italie qu’une “expression géographique” doivent faire face à un nouveau type d’opposition : un mouvement libéral d’inspiration romantique, le Risorgimento . Ce mouvement répandu dans toute la péninsule trouve un foyer : le royaume du Piémont-Sardaigne. Mais ses premières tentatives de libération des provinces du Nord face à l’Autriche ne connaissent qu’un succès très limité.

La marche vers l’unité italienne (1860-1870)
La seconde tentative des mouvements révolutionnaires et patriotiques animés par le Piémont-Sardaigne, et particulièrement par le Comte de Cavour (Président du Conseil), reçoit l’appui de la France. Diverses expéditions conduites par Garibaldi en Sicile et à Naples ainsi que les manœuvres politico-diplomatiques dans le centre de l’Italie (Toscane, Ombrie, Romagne) permettent à Victor-Emanuel II de réaliser l’unité italienne en 1861 sous l’égide du Piémont. Cette Italie a toutefois perdu la Savoie et le Comté de Nice, cédés à la France en échange de son “soutien”, et ne comprend pas encore la Vénétie ni le Trentin (toujours autrichiens), pas plus que les États de l’Église autour de Rome (protégés par la France). C’est finalement la politique unitaire prussienne qui, affaiblissant l’Autriche, puis la France (victoire de Sadowa en 1866 et de Sedan en 1870), permet à l’Italie de conquérir la Vénétie et les États de l’Église. L’unité italienne est finalement achevée en 1870.

Époque contemporaine (XX e et XXI e siècles)
Au début du XX e siècle l’Italie est confrontée à l’agitation interne des partis politiques et aux tensions externes générées notamment par le recul de l’Empire ottoman. Malgré ses velléités neutralistes, elle s’engage dans la première guerre mondiale et participe à la victoire. Très vite déçu par le Traité de Versailles, le pays s’enfonce dans une crise économique et sociale. Les tentatives révolutionnaires (grèves, émeutes, occupations d’usine) et la faiblesse générale des partis politiques fragilisent le régime. Le mouvement fasciste fondé par Mussolini mobilise alors suffisamment de partisans pour s’imposer au gouvernement royal (1922). Le régime, qui s’achemine vers la dictature, lance d’ambitieux programmes économiques et s’installe au pouvoir pour vingt ans. Les accords du Latran (1929), réglant la question des États de l’Église par la création de l’État du Vatican, est le dernier acte pacifique de l’Italie qui affronte alors une crise économique ; le régime se durcit (1932-1936) et se rapproche de l’Allemagne nazie dont il devient l’allié (1939). Entraînée par l’Allemagne dans la guerre, l’Italie paye cher ses errements : défaites en Afrique, en Russie, invasion américaine puis, après l’arrestation de Mussolini (1943) et la demande d’armistice, représailles nazies et guerre civile. En 1946, l’Italie choisit la république et connaît presque deux décennies d’essor économique. Sur le plan extérieur, le pays s’engage très tôt dans la construction européenne. Dans les années 1960-1970, la contestation sociale (1968) se double de violence politique (assassinat d’Aldo Moro par les terroristes des Brigades rouges). Le début des années 1990 marque un tournant, le paysage politique italien est bouleversé par la lutte anti-corruption (opération mains propres : “Mani pulite”). C’est la fin de l’hégémonie des grands partis traditionnels et l’avènement des partis de leaders (Umberto Bossi de la “Lega Nord”, Silvio Berlusconi de “Forza Italia”).
La langue italienne

Du latin à l’italien
Comme le français, l’italien est une langue romane. Contrairement à ce qui se dit couramment, l’italien n’est pas issu du latin littéraire (celui de César et Cicéron), mais du latin tardif, tel qu’il était parlé par les populations romanisées de l’empire. Ce latin populaire a été influencé dans chaque lieu par les parlers locaux (non-latins). À la fin de l’Empire (V e siècle), le latin est resté la langue écrite des lettrés et de l’Église, mais les populations ont conservé leurs parlers (dit romans). Il faut attendre le XIII e siècle et l’impulsion du provençal des troubadours pour que certains de ces parlers locaux passent à l’écrit, et en tout premier lieu dans la poésie courtoise : le sicilien (sous Frédéric II) et le toscan (sous l’influence de Guy d’Arezzo).

La langue des arts et de la musique
Le prestige de Florence et la maturité du nouveau style littéraire ( Dolce stil nuovo ) des poètes de Toscane (Dante, Pétrarque, Boccace) donnera au “dialecte” toscan un rayonnement exceptionnel, voire universel (langue internationale de la musique). Cet italo-toscan s’imposera dans toute la péninsule bien avant l’unité italienne.

L’alphabet la prononciation
La prononciation de l’italien ne pose guère de difficultés puisque la plupart des sons existent en français.
Initiation 1 er jour Ciao! – Salut! 2 e jour I ragazzi – Les jeunes gens 3 e jour Dove sei? – Où es-tu ? 4 e jour Benvenuto! – Bienvenu ! 5 e jour Al bar – Au bar 6 e jour Lo studente – L’étudiant 7 e jour Mi piace il jazz – J’aime le jazz 8 e jour Vado spesso al caffè – Je vais souvent au café 9 e jour Dove sei? – Où es-tu ? 10 e jour Claudia siede al tavolino – Claudia s’asseoit à la table 11 e jour Piccola fermata – Un bref séjour 12 e jour Cameriere! – Garçon ! 13 e jour Ordinare – Passer commande 14 e jour Un caffè – Un café 15 e jour Le spese – Les courses 16 e jour Scarpe a buon prezzo – Des chaussures à bon prix 17 e jour Nel negozio – Au magasin 18 e jour Al telefono – Au téléphone 19 e jour Al cinema – Au cinéma 20 e jour Che ne pensi? – Qu’en penses-tu ? 21 e jour Alla stazione Roma Termini – À la gare de Rome Termini
1 er jour

Ciao!
Salut!

Paolo è italiano.
pa olo è ita lya no
Paolo est italien
Maria è italiana.
ma ri ya è ita lya na
Anna est italienne.
Paolo e Anna sono italiani.
pa olo é a na so no ita lya ni
Paolo et Anna sont italiens.

Notes de grammaire

Les genres : comme le français, l’italien possède deux genres, le masculin et le féminin. Le plus souvent, le genre est révélé par la terminaison du mot et de l’adjectif, -o pour le masculin et -a pour le féminin. Par exemple : italiano , italien  ; italiana , italienne .

Accord de l’adjectif : comme en français, avec des substantifs masculins et féminins, l’accord de l’adjectif au pluriel se fera au masculin. Observez la terminaison du masculin pluriel : -i .
Verbe être : la 3 e pers. sg. du verbe “être” s’écrit è , il est . Veillez à ne pas la confondre avec la conjonction de coordination e , et .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Sont-ils italiens ? Paolo et Anna. È’ italiano? Ciao, Paolo!

Solutions Sono italiani? Paolo e Anna. Est-il italien ? Salut, Paolo !
2 e jour

I ragazzi
Les jeunes gens

Paolo è un ragazzo italiano.
pa olo è oun ra ga tso ita lya no
Paolo est un jeune homme italien.
Lui è italiano.
louï è ita lya no
Lui, il est italien.
Maria è una ragazza italiana.
ma ri ya è ou na ra ga tsa ita lya na
Maria est une jeune fille italienne.
Lei è italiana.
lèï è ita lya na
Elle, elle est italienne.
Anche Marc e Maria sono ragazzi. Marc non è italiano.
ann ké mark é-ma ri ya so no ra ga tsi. mark nonn- è ita lya no
Aussi Marc et Maria sont jeunes-gens. Marc ne-pas est italien.
Marc et Maria sont aussi des jeunes gens. Marc n’est pas italien.

Notes de grammaire
Pronoms personnels sujets : la terminaison du verbe suffit la plupart du temps à identifier la personne, c’est pourquoi l’emploi des pronoms personnels sujets est rare ; ainsi è se traduit par il est ou elle est . Ici, l’emploi du pronom personnel permet d’insister sur la personne.
La négation : en italien, elle n’est pas composée comme en français, le mot non seul équivaut à ne…pas . Le “non” français se dit no .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Est-elle italienne ? Elle et lui sont italiens. Paolo e Anna sono ragazzi italiani. Non è italiano.

Solutions È’ italiana? Lei e lui sono italiani. Paolo et Anna sont des jeunes gens italiens. Il n’est pas italien.
3 e jour

Dove sei?
Où es-tu ?

– Ciao Paolo, sono Maria.
tch a o pa olo so no ma ri ya
Salut Paolo, je-suis Maria.
Salut Paolo, c’est Maria.
– Ciao Maria, dove sei?
tch ao ma ri ya do vé sèï
Salut Maria, où es-tu ?
– Sono a Roma con Marc.
so no a ro ma kom mark
Je suis à Rome avec Marc.
– Chi è Marc?
ki è Mark
Qui est Marc ?
– Marc è un amico. Hai tempo per un caffè?
mark è oun a mi ko aï tèm po pèr oun ka fè
Marc est un ami. Tu as le temps de [prendre] un café ?
– Sì, certo!
si tchèr to
Oui, bien sûr !

Notes de grammaire

Le verbe être : vous avez sans doute remarqué que la 3 e personne du pluriel est identique à la première personne du singulier : sono , je suis ou il, elles sont . Notez les expressions : – Chi è? – Sono io. – Qui est-ce ? – C’est moi , littéralement “je-suis moi”.
Nous pouvons d’ores et déjà résumer les formes connues de la conjugaison du verbe “être” :

singulier pluriel sono , je suis sei , tu es è , il, elle est sono , ils, elles sont

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Paul et Maria sont des amis. Tu n’as pas le temps de [prendre] un café. Sei a Roma? Sì, sono a Roma.

Solutions Paolo e Maria sono amici. Non hai tempo per un caffè. Es-tu à Rome ? Oui, je suis à Rome.
4 e jour

Benvenuto!
Bienvenu !

– Ciao ragazzi!
tcha o ra ga tsi
Salut jeunes-gens !
Salut les amis !
– Ciao Paolo, questo è il mio amico.
tcha o pa olo kouès to è il mi yo a mi ko
salut Paolo ceci est le mien ami
Salut Paolo, voici mon ami.
– Ciao, sono Marc.
tcha o so no mark
Salut, moi c’est Marc.
– Piacere. Benvenuto a Roma!
pya tchè ré bénvé nou to a- ro ma
Enchanté. Bienvenue à Rome !
– Grazie.
gra tsyé
Merci.
– Ma parli italiano, complimenti!
ma par li ita lya no kompli mèn ti
Mais tu parles italien, félicitations !

Notes de grammaire
Terminaisons : voici à présent la terminaison de la 2 e personne du singulier de la 1 re conjugaison : -i . : parli , tu parles .
Le possessif : à la différence du français, l’italien fait précéder l’adjectif possessif de l’article défini (accordé en genre et en nombre) : il ragazzo , le garçon / il mio ragazzo , mon garçon (fils).

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Le garçon est italien. Cette jeune fille n’est pas italienne. Con qui parli? Questo è il mio ragazzo.

Solutions Il ragazzo è italiano. Questa ragazza non è italiana. Avec qui parles-tu ? C’est mon garçon.
5 e jour

Al bar
Au bar

Dove sono gli amici? Gli amici sono al bar in piazza.
do vé so no ly-a mi tchi. ly-a mi tchi so no al bar im pya tsa
Où sont les amis ? Les amis sont au bar de la place.
Maria e Marc parlano del lavoro.
ma ri ya é mark par lano dèl-la vo ro
Maria et Marc parlent du travail.
Paolo è ancora studente. Studia medicina a Roma.
pa olo è ann ko ra stou dèn té. stou dya médi tchi na a- ro ma
Paolo est encore étudiant. Il étudie la médecine à Rome.
Paolo parla degli studi.
pa olo par la dè lyi stou di
Paolo parle des études.

Notes de grammaire

L’article défini : en italien, le choix de l’article défini dépend de la première syllabe du mot suivant. Observez :
singulier pluriel il ragazzo , le garçon i ragazzi , les jeunes gens l’amico , l’ami gli amici , les amis lo studente , l’étudiant gli studenti , les étudiants

Si le mot commence :
• par une consonne simple, l’article est il au singulier, i au pluriel ;
• par une voyelle, l’article est l’ (comme en français) au singulier, gli au pluriel.
• par le groupe st , (ou z , ps et quelques autres cas), l’article est lo au singulier, gli au pluriel.

Terminaisons : pour les terminaisons de la 1 re conjugaison nous connaissons aujourd’hui :

singulier pluriel parli , tu parles – parla , il, elle parle parlano , ils, elles parlent

Attention à l’accent tonique qui remonte d’une syllabe à la 3 e personne du pluriel : parlano [ par lano] , ils/elles parlent.

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Où les jeunes gens étudient-ils la médecine ? Tu parles des amis. Gli amici sono ancora a Roma. Paolo non è al bar in piazza.

Solutions Dove i ragazzi studiano medicina? Parli degli amici. Les amis sont encore à Rome. Paul n’est pas au bar de la place.
6 e jour

Lo studente
L’étudiant

– Come vanno gli studi?
ko mè va no lyi- stou di
Comment vont les études ?
Comment se passent tes études?
– Bene, ma non ho molto tempo libero.
bè né ma non o mol to tèm po li bèro
Très bien, mais je n’ai pas beaucoup de temps libre.
Vado ogni tanto al cinema. Ci vado con Claudia, la mia amica.
va do onyi tan to al tchi nèma tchi va do kon kla oudya la mi ya a mi ka
Je vais de temps en temps au cinéma. J’y vais avec Claudia, mon amie.
– Come sta Claudia?
ko mé sta kla oudya
Comment est Claudia?
Comment va Claudia?
– Bene grazie. Fra poco ci raggiunge.
bè né gra tsyé fra po ko tchi ra djoun djé
Bien, merci. Elle nous rejoint bientôt.

Notes de grammaire
Verbes : dans cette leçon, nous avons trois types de verbes : un de la 2 e conjugaison ( raggiunge , il/elle rejoint ) et trois verbes irréguliers (il y en a aussi en italien !) : sta , il/elle est/va  ; vado je vais  ; vanno , ils/elles vont et ho , j’ai .
Récapitulons les formes que nous connaissons : ho , j’ai  ; vado , je vais  ; hai , tu as  ; ha , il/elle a  ; vanno , ils/elles vont .
Articles : vous avez noté qu’à l’article contracté français au correpondait l’article contracté italien al (préposition a + article il ). De même, dans la leçon précédente, nous avions degli (préposition de + article gli ), équivalent à notre des . Nous verrons que l’italien possède un plus grand nombre de combinaisons que le français, du fait de la variété des formes de l’article et du nombre de prépositions avec lesquelles il se combine.

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes As-tu du temps pour les études ? Je n’ai pas beaucoup de temps pour [prendre] un café. Come vanno i ragazzi? Vado al cinema con la mia amica.

Solutions Hai tempo per gli studi? Non ho molto tempo per un caffè. Comment vont les jeunes gens ? Je vais au cinéma avec mon amie.
7 e jour

Mi piace il jazz
J’aime le jazz

Maria e Marc vivono a Torino. Lei è giornalista, lui è pianista.
ma ri ya é mark vi vono a to ri no. lèï è djorna lis ta louï è pya ni sta
Maria et Marc vivent à Turin. Elle est journaliste, lui est pianiste.
Quando escono, vanno spesso al bar con degli amici.
kouan do és kono va no spè sso al bar kon dè lyi a mi tchi
Quand ils sortent, ils vont dans un bar avec des amis.
Marc suona pianoforte jazz nel bar “Arsenale”.
mark souo na pyano for té djèz nél- bar arsé na lé
Marc joue du piano jazz au bar “Arsenale”.
A Maria piace molto il jazz.
a ma ri ya pya tché mol to il-djèz
Maria aime (“à Maria plaît”) beaucoup le jazz.

Notes de grammaire

Article : voilà un nouvel article contracté, nel (préposition in , dans + article il , le ), signifiant au , dans le .

Verbes : Reportez-vous au tableau des conjugaisons pour les conjugaisons des verbes dont l’infinitif se termine par –are (1 re conj.), –ire (2 e conj.) et –ere (3 e conj.).

Exprimer l’agrément : pour dire “j’aime qqch.”, on utilise le verbe piacere , plaire , qui se construit comme en français. Ce qui plaît est le sujet : ce livre me plaît (= j’aime ce livre). Le verbe s’accorde en conséquence au singulier ou au pluriel : Il jazz piace a Paolo (“ le jazz plaît à Paolo. ”), Paolo aime bien le jazz  ; A Claudia piaciono gli studi (“ les études plaisent à Claudia. ”), Claudia aime les études .
Résumé de la construction : (sujet +) ... mi piace , me plaît  ; ... ti piace , te plaît , ... gli (m.) ou ...le (f.) piace , lui plaît ; ... ci piace , nous plaît  ; ... vi piace , vous plaît ; à la 3 e personne du pluriel, on emploie la préposition a , à , suivie du pronom personnel (indirect), le tout placé après le verbe : ... piace a loro , leur plaît .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Le garçon du bar plaît aussi à Marie. Nous aimons bien quand il joue du piano. Dove andate? Andiamo a Torino. Ti piace Torino? Sì certo, mi piace.

Solutions Il ragazzo del bar piace anche a Maria. Ci piace quando suona pianoforte. Où allez-vous ? Nous allons à Turin. Est-ce que tu aimes Turin ? Oui bien sûr !
8 e jour

Vado spesso al caffè
Je vais souvent au café

– Quando sei in Francia, vai spesso al caffè?
kouan do sèï in fran tcha vaï spè sso al-ka fè
Quand tu es en France, est-ce que tu vas souvent au café ?
– Capita ma non così spesso, in Italia però sì.
ka pita ma non ko zi spè sso in i ta lya pé ros-si
Ça arrive, mais pas si souvent [que ça]. En revanche en Italie, oui.
– Che prendi per colazione?
ké prèn di pèr kola tsyo né
Que prends-tu au petit-déjeuner ?
– Di solito, un cappuccino e una spremuta. I succhi son favolosi!
di so lito oun kapou tchi no é ou na spré mou ta. is souk i sonn-favo lo zi
D’habitude, un cappuccino et un jus de fruits pressés. Les jus d’orange sont fantastiques !

Notes de grammaire
L’article indéfini : sa terminaison dépend de la première syllabe du mot qui suit. Observez : un ragazzo , un garçon , mais un o st udente , un étudiant  ; una ragazza , une jeune fille , mais un’a mica , une amie .
Il n’existe pas de forme au pluriel. On peut employer l’article contracté dei ( di , de + i , les ) ou degli ( di + gli ) si nécessaire : dei ragazzi , des jeunes gens  ; degli amici , des amis .
Les substantifs : Certains substantifs terminés en –a au singulier sont masculins. Par exemple : giornalista , journaliste . Résumons les terminaisons du pluriel :
- masculins en o , e , a → i / féminins en a → e , et e → i .
Observez le pluriel de succo  : il succo [il- sou ko] / i succhi [is- sou ki] . Les substantifs terminés en -co , -go , -ca ou -ga , prennent un h après le c ou le g pour maintenir le son [k] ou [g] devant le e ou le i . Il y a (bien sûr) quelques exceptions, dont une que vous connaissez : amico [a mi ko] / amici [a mi tchi] , mais amica [a mi ka] / amiche [a mi ké] .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Où est Claudia ? Claudia va au cinéma. Il cinema italiano è favoloso. L’amica di Paolo va spesso al cinema.

Solutions Dove sta Claudia? Claudia va al cinema. Le cinéma italien est fabuleux. L’amie de Paul va souvent au cinéma.
9 e jour

Dove sei?
Où es-tu ?

– Paolo prende il telefonino e chiama Claudia.
pa olo prén dé il téléfo ni no é kya ma kla oudya.
Paolo prend son téléphone [portable] et appelle Claudia.
– Pronto? Dove sei?
pron to do vé sèï
Allô, où es-tu ?
– Sto uscendo dal metrò.
sto ou chèn do dal-mè tro
Je-suis sortant du métro.
Je sors du métro.
– Ordiniamo da bere. Vuoi bere qualcosa?
ordi nya mo da bè ré vou oï bè ré koual ko za
Nous commandons à boire. Tu veux boire quelque chose ?
– Un analcolico, prego.
oun anal ko liko prè go
Un [cocktail] sans alcool, s’il te plaît (“je-prie”).

Notes de grammaire

Verbes : Dans cette leçon, vous avez vu  chiamare , appeler  ; ordinare , commander  ; pregare , prier , qui sont de la 1 re  conjugaison, tout comme aspettare , attendre . prendere , prendre  ; bere , boire  et volere , vouloir , sont de la 2 e conjugaison. Ce dernier possède des formes irrégulières (ex : vuoi , tu veux ).

Gérondif : on forme le gérondif italien à l’aide des terminaisons -ando (1 re conjugaison) et -endo (2 e et 3 e conjugaisons). On l’emploie notamment après stare et andare  : sto ou vado + gérondif décrit une action en train de se produire. Exemple : va dicendo , il raconte partout que…
Notez aussi la construction sto per + infinitif qui décrit une action sur le point de se produire : sto per partire , je suis sur le point de partir .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Nous parlons parfois de cinéma. La jeune fille dit qu’elle aime bien quand il joue du piano. Sto per ordinare da bere. Ti prego di aspettare.

Solutions Parliamo ogni tanto di cinema. La ragazza gli dice che le piace quando suona pianoforte. Je suis sur le point de commander à boire. Je te prie d’attendre.
10 e jour

Claudia siede al tavolino
Claudia s’asseoit à la table

Paolo le chiede:
pa olo lé- kyè dé
Paolo lui demande :
– Che cosa hai fatto stamattina?
ké ko za aï fa to stamat ti na
Qu’est-ce que tu as fait ce matin ?
– Tante cose. Comunque sono passata dalla biblioteca a portare indietro i tuoi libri.
tan té ko zé ko moun koué so no pa ssa ta dal a bi blyo téka a por ta ré in dyè tro i-tou oï li bri
Plein de choses. [mais] je suis quand même passée à la bibliothèque pour rapporter tes livres.
– Ah, li hai portati, grazie! Sei un tesoro, davvero!
a li aï por ta ti gra tsyé! sèï oun té zo ro da vè ro
Ah, tu les a apportés, merci ! Tu es un trésor, vraiment !

Notes de grammaire

Possessif : il s’exprime à l’aide de l’adjectif possessif précédé de l’article défini : amica amie → la mia amica , (litt. “la mienne amie”), mon amie  ; i tuoi libri (litt. “les tiens livres”), tes livres , etc. Le possessif varie en genre et en nombre, sauf celui de la 3 e peronne du pluriel qui reste invariable : i loro libri (litt. “les leurs livres”), leurs livres .

Voici un tableau récapitulatif :

singulier pluriel masc. il + mio, tuo, suo, nostro, vostro, loro i + miei, tuoi, suoi, nostri, vostri, loro fém. la + mia, tua, sua, nostra, vostra, loro le + mie, tue, sue, nostre, vostre, loro

Passé-composé : Le passé composé ( passato prossimo , “passé proche”, en italien) se construit comme en français à l’aide de l’auxiliaire être ou avoir au présent + part. passé du verbe. Observez :

infinitif auxiliaire participe passé traduction fare ho fatto j’ai fait portare ho portato j’ai porté passare sono passato / a je suis passé(e)

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Nos amis nous attendent. J’attends au bar avec mes amis. I studenti chiedono libri alla biblioteca. Stamattina portano indietro i loro libri.

Solutions I nostri amici ci aspettano. Ti sto aspettando al bar con i miei amici. Les étudiants demandent des livres à la bibliothèque. Ce matin, ils ramènent leurs livres.
11 e jour

Piccola fermata
Un bref séjour

– Quanto tempo vi fermate a Roma?
kouan to tèm po vi fér ma té a- ro ma
Combien de temps restez-vous à Rome ?
– Tre giorni.
tré djor ni
Trois jours.
– Volevo rimanere più a lungo, ma Marc dà un concerto giovedì a Milano.
vo lè vo rima nè ré pyou a loun go ma mark da oun kon tchèr to djové di a-mi la no
Nous aurions voulu rester davantage, mais Marc donne un concert jeudi à Milan.
– Peccato davvero! Così poco!
pé ka to da vè ro ko zi po ko
[C’est] vraiment dommage ! [C’est] si peu !
– Già! Partiremo giovedì mattina in treno alle dieci.
dja parti rè mo djové di mat ti na in trè no al é dyè tchi
Eh oui. Nous partirons jeudi matin en train à dix heures (“aux dix”).

Notes de grammaire

Imparfait : l’imparfait est sans doute la conjugaison la plus régulière en italien. Exemple : volere  : vole - re → vole - v - o , je voulais . Après le - v - caractéristique qui suit la voyelle du radical (ici - e -), la terminaison est pratiquement celle de la 1 re conjugaison au présent de l’indicatif : -vo , -vi , -va , -vamo , -vate , -vano .

Futur : Observez la terminaison du futur dans partiremo , nous partirons . Dans de nombreuses situations, vous pourrez employer le présent de l’indicatif pour exprimer une action future (présent à valeur de futur), surtout s’il y a un complément circonstanciel de temps : partiremo giovedì ou partiamo giovedì , nous partirons (ou partons) jeudi .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes J’allais souvent à la bibliothèque. Elle est allée au cinéma avec ses amies. Rimanevo a Roma così poco. Ogni tanto ci fermiamo a Torino.

Solutions Andavo spesso in biblioteca. È’ anadata al cinema con le sue amiche. Je restais si peu à Rome. De temps en temps, nous nous arrêtons à Turin.
12 e jour

Cameriere!
Garçon !

– Io ho un po’ di fame e devo finire presto…
i yo o oum po di fa mé édèvo fi ni ré près to
Moi, j’ai un peu faim et je dois finir tôt…
– Dammi il listino. Hai già scelto?
da mi il lis ti no a ï dja chèl to
Donne-moi le menu. Tu as déjà choisi ?
– Io, prendo un tramezzino prosciutto, mozzarella e verdure.
i yo prèn do oun tramé dzi no pro chou to motsa rè la é-vér dou ré
Moi, je prends un sandwich jambon, mozzarella, salade.
– Noi, un insalate di stagione.
noï oun insa la té di sta djo né
Nous, une salade de saison.
– Io, non so… Un insalata di Cesare… Cameriere!
i yo non so oun insa la ta di tché zaré kamé ryè ré
Moi je ne sais pas… Une salade César… Garçon !

Notes de grammaire
Être et avoir : observons la conjugaison des verbes auxiliaires,
- verbe essere , être
sono , je suis siamo , nous sommes sei , tu es siete , vous êtes è , il/elle est sono , ils/elles sont
Le participe passé est formé sur le radical de stare  : stato / a  :
sono stato , j’ai été siamo stati , nous avons été sei stato , tu as été siete stati , vous avez été è stato , il/elle a été sono stati , ils/elles ont été
- verbe avere , avoir
ho , j'ai abbiamo , nous avons hai , tu as avete , vous avez ha , il/elle a hanno , ils/elles ont
Le participe passé est régulier : terminaison -uto/a des verbe de la 2 e conjugaison en -ere  : avuto / a .
ho avuto , j’ai eu abbiamo avuto , nous avons eu hai avuto , tu as eu avete avuto , vous avez eu ha avuto , il/elle a eu hanno avuto , ils/elles ont eu

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Les jeunes gens ont déjà choisi. Ils n’aiment pas les sandwichs. Che cosa avete scelto? Abbiamo scelto insalate.

Solutions I ragazzi hanno già scelto. I tramezzini non piaciono loro. Qu’avez-vous choisi ? Nous avons choisi des salades.
13 e jour

Ordinare
Passer commande

– Avete deciso?
a vé té dé tchi zo
Vous avez décidé ?
– Sì, allora due insalate di stagione, una di Cesare, un tramezzino.
si a lo ra dou é insa la té di sta djo né ou na di tchè zaré oun tramé dzi no.
Oui, alors deux salades de saison, une César, un sandwich.
– Da bere?
da bé ré
Pour boire
Et comme boisson ?
– Una bottiglia d’acqua minerale e due birre alla spina.
ou na bo ti lya da koua miné ra lé é- dou é bir é al a spi na
Une bouteille d’eau minérale et deux bières pression.

Notes de grammaire

verbes de la 3 e conjugaison : la plupart d’entre eux intercalent les consonnes - sc - entre le radical du verbe et la terminaison au présent (indicatif et subjonctif). Exemple : preferire , préférer → preferisco , je préfère .
Il y a peu d’exceptions : partire , partir → parto , je pars .

3 e conj., 1 e forme (inf. - ire ) 3 e conj., 2 e forme (inf. - ire ) parto , je pars preferisco , je préfère parti , tu pars preferisci , tu préfères parte , il/elle part preferisce , il/elle préfère partiamo , nous partons preferiamo , nous préférons partete , vous partez preferite , vous préférez partono , ils/elles partent preferiscono , ils/elles préfèrent
Parmi les formes irrégulières de la 2 e forme, vous connaissez déjà partiellement : esco , je sors , esci , esce , usciamo , uscite , escono .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Le concert est sur le point de se terminer. Nous finissons à 7 h tous les jours. La ragazza esce dalla biblioteca. Lei usciva ogni mattina alle 8 (otto).

Solutions Il concerto sta per finire. Finiamo alle 7 (sette) ogni giorno. La jeune fille sort de la bibliothèque. Elle sortait tous les matins à 8 h.
14 e jour

Un caffè
Un café

– In questo bar il cibo è incredibile e pure conveniente.
in kouès to bar il tchi bo è inkré di bilé é pou ré konvé nyèn té
Dans ce bar, le repas est super bon (“incroyable”) et (“et pourtant”) pas cher.
– Volete un caffè?
vo lè té oun ka fè
Voulez-vous un café ?
– Certo, vorrei un macchiato.
tchèr to vo rèï oumma kya to
Volontiers (“certainement”) , je voudrais un café crème.
– E io, un ristretto.
è- i yo oun ris trè to
Et moi, un serré.
– Cameriere! Un macchiato per lei, due ristretti per loro e un lungo per me, per favore.
kamé ryè ré oummak ya to pèr lèï dou é ris trè ti pèr lo ro é oun loun go pèr mé pèr fa vo ré
Garçon ! Un crème pour elle, deux serrés pour eux et un long pour moi, s’il vous plaît.

Notes de grammaire
Articles : Après al et nel , voici l’article del , du ( di + il ). Voyons à présent les principales combinaisons :
a , à in , en di , de da , de (origine) su , sur con , avec masc. sing.
il
lo
l’
al
allo
all’
nel
nello
nell’
del
dello
dell’
dal
dallo
dall’
sul
sullo
sull’
col

– masc plur.
i
gli
ai
agli
nei
negli
dei
degli
dai
dagli
sui
sugli
coi
– fém. sing.
la
l’
alla

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents