La particule "de" du chinois mandarin
364 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La particule "de" du chinois mandarin , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
364 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage se consacre aux six fonctions de la particule "DE" du chinois mandarin moderne, avec pour objectif de comprendre les origines et les évolutions de cette particule depuis le chinois pré-archaïque (14ème siècle av. J.-C) jusqu'au chinois bas-médiéval (6ème siècle au 13ème siècle ap. J.-C.), avec l'arrivée brusque de "DI", l'embryon de "DE".

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2012
Nombre de lectures 384
EAN13 9782296483194
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait









LA PARTICULE « DE »
DU CHINOIS MANDARIN






















Yumei CHI








LA PARTICULE « DE »
DU CHINOIS MANDARIN

ème ème 14 siècle av. J.-C. au 13 siècle ap. J.-C.




















































© L’Harmattan, 2012
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-96131-9
EAN : 9782296961319

Pour Ruilan, ma mère.
献给瑞兰,我的母亲。



Remerciements

Ce travail en linguistique diachronique et cognitive sur les « Origines et
évolutions des particules structurales ‘DE’ du chinois pré-archaïque au chinois
bas-médiéval » a été effectué au sein du Centre de Recherches Linguistiques sur
l’Asie Orientale de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris. Il a
fait l’objet d’une thèse soutenue à l’EHESS le 13 décembre 2010. Je remercie
vivement Alain PEYRAUBE, mon directeur de thèse, qui m’a guidée
attentivement tout au long de ces 4 années. Je remercie également les autres
membres du jury : René CARRE, Jean-Marie HOMBERT, et Dan XU (徐丹)
pour leurs commentaires, leurs critiques et leurs encouragements.
Je tiens également à remercier Redouane DJAMOURI, WU Fuxiang (吴福
祥), LI Ming (李明), TSAI Che Mao (蔡哲茂) et WANG Weilin (王炜林) qui
m’ont apporté de précieuses idées concernant leurs domaines de recherches.
Mes remerciements s’adressent aussi à Yongfang LEUNG (岑咏芳), à Ying
CHENG (程莹), à LI Zhijie (李志杰), et à SUN Weizhong (孙卫中) pour leurs
aides lors de la consultation de documents en France et en Chine.


5 +
[

4�
A�
5�

[
G�
P|
G�[
b
b

7�

!6


5�




Table des matières
I. Introduction......................................................................................... 13
ème èmeII. Période pré-archaïque (14 siècle av. J.-C. – 11 siècle av. J.-C.).
Etude de ZHI dans l’écriture oraculaire .....................................19
II.A. Verbe (V).......................................................................................... 22
II.B. Pronoms............................................................................................ 25
II.B.1. Pronoms locatifs (PL) .............................................................. 25
II.B.2. Pronom démonstratif : cela, comme ça.................................... 27
II.B.3. Pronoms personnels ................................................................ 31
II.C. Particule structurale déterminative de type a (Part.a) en structure
�1+ ZHI + N2’ 35
II.D. Conclusions de la première partie consacrée aux études du chinois
pré-archaïque avec l’écriture oraculaire ........................................................ 36
ème èmeIII. Période haut archaïque (11 siècle av. J.-C. – 6 siècle av. J.-C.).
Recherche de ZHI et ZHE dans l’écriture sur le bronze
et dans le « Shi Jing » (Livre des Odes)........................................ 39
III.A. Etudes des usages de ZHI , et de ZHE dans l’écriture sur
le bronze G�[ à partir du corpus du « !�
<G�[L���k » (Recueil des
écritures sur le bronze de Yinzhou) (Zhang, 2001) ....................................... 39
III.A.1. Recherches de ZHI dans l’écriture sur le bronze ....... 39
III.A.2. Morphèmes Zhiyu et Zhizai ................................... 47
III.A.3. Nouvelle fonction de ZHI en tant que particule nominale (PV)
s’inscrivant dans la structure ‘ZHI + V’.................................................... 50
III.A.4. Nouvelle fonction de ZHI en tant que particule déterminative
(Part.a) dans la structure ‘N1 + ZHI + N2’ ............................................... 56
III.A.5. Conclusions sur les études de ZHI dans l’écriture sur le
bronze…………………………………………………………………….65
7 �!6�7��b
A�4�

A�4�
b

5�
H

5�
A�A�
3
$


5�
5�

5�
5�
5�
III.A.6. Recherche de ZHE dans l’Ecriture sur le Bronze G�[ ...... 67
III.A.7. Conclusions sur ZHE dans l’écriture sur le bronze............. 78
III.B. Recherche de ZHI et ZHE dans le « Shi
Jing » (Livre des Odes)......................................................................... 79
III.B.1. Recherche de ZHI dans le « Shi Jing » ...................... 79
III.B.2. Etude et comparaison des ZHI �!6�7� et ................... 93
III.B.3. Etudes de ZHE du « Livre des Odes » ............................. 103
III.B.4. Conclusions sur les fonctions de ZHI �7��!6�b et de
ZHE relevés dans le « Livre des Odes » .......................................... 109
ème èmeIV. Période bas-archaïque (5 siècle av. J.-C. – 3 siècle av. J.-C.).
Recherche de ZHI et de ZHE dans le « Lunyu » et le « Mengzi
» ………………………………………………………………………..113
IV.A. Recherche de ZHI ............................................................. 114
IV.A.1. Verbe ZHI signifiant « aller », « arriver à »........................... 116
IV.A.2. Pronoms ................................................................................. 119
IV.A.3. Morphème Zhiyu ................................................................... 121
IV.A.4. Particule nominale ZHI (PV) en structure ‘ ZHI + V (VP)’,
avec la structure variante ‘ZHISUO + V (VP)’....................................... 122
IV.A.5. Particule modale ZHI (Part.M) .............................................. 124
IV.A.6. ZHI en tant que particule déterminative (Part.a) en structure
‘N1 + ZHI + N2’ ..................................................................................... 126
IV.A.7. Nouvelle particule ZHI de type c (Part.c) en architecture
�9(VP) + ZHI + N’............... ................................................................. 129
IV.B. Etudes de ZHE .................................................................. 132
IV.B.1. ZHE comme Pronom Temporel (PT) ................................... 134
IV.B.2. ZHE en tant que particule de type b’ (Part.b’) s’inscrivant dans
la structure de ‘Adj + ZHE’ .................................................................... 135
IV.B.3. ZHE en tant que particule de type c’ (Part.c’) en structure
�9(VP) + ZHE � 137
IV.B.4. ZHE comme particule modale (Part.M).................................138
8 5�
�P@E�
�A�

5�


)�


"
E�
P@

A�


:

�A�

5�

]�P�
)��

:
"
5�
5�

�A�

5�
5�



�A�

5�

5�
IV.C. Conclusions sur les fonctions de ZHI et de ZHE dans le
chinois bas-archaïque, observées dans « Lunyu » et « Mengzi » ................ 140
IV.D. Conclusions des études des ZHI �!6�7��b et de ZHE
comme particules dans le chinois haut et bas-archaïque ........................ 142
ème èmeV. Période pré

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents