Le Visuel Définitions
960 pages
Français

Le Visuel Définitions

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
960 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Visuel Définitions est un dictionnaire qui propose une démarche à la fois révolutionnaire, novatrice et unique en donnant accès, dans une approche thématique, à des informations ponctuelles sur plus de 800 sujets. Il répond à un besoin évident dans la démarche intellectuelle de chacun. Ainsi, que ce soit en famille, au bureau ou à l’école, nos sujets de conversation, de recherche ou d’étude sont presque invariablement reliés à un évènement, à un phénomène ou à un thème. D’une page à l’autre, l’usager bénéficie toujours d’une information ponctuelle et essentielle pour avoir « les mots pour le dire ».

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 novembre 2012
Nombre de lectures 6
EAN13 9782764411063
Langue Français
Poids de l'ouvrage 83 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0042€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

LE VISUEL
DICTIONNAIRE THÉMATIQUE
DÉFINITIONS
Ê T R E H U M A I N
F Mlampe‑ à halogène‑
Lampe de plus forte intensité lumineuse
A N A T O M I E A N A T O M I E et de plus longue durée qu’une lampe
F M
circulation sanguine appareil respiratoire à incandescence classique, mais qui
Il permet les échanges gazeux dans les poumons : il assure l’apport d’oxygène dans le sang par l’inspiration et l’élimination du gaz carbonique du sang
compositionF du sangM
par l’expiration. dégage plus de chaleur.
Le sang se compose d’un liquide aqueux
(plasma) où des éléments solides sont
globuleM blanc
en suspension (globules, plaquettes). Il
constitue 7 à 8 % du poids du corps. Cellule sanguine qui joue un rôle essentiel
dans la défense de l’organisme (destruction
F F
d’agents infectieux, production d’anticorps). cavitéF nasale épiglotte ampoule‑
Lame cartilagineuse mobile qui assure la
Lieu où est filtré et humidifié l’air
fermeture du larynx lors de l’ingestionASTRONOMIE inspiré par les narines. Elle joue aussi
M d’aliments afin d’éviter qu’ils ne passent Enveloppe de verre,
vaisseau sanguin un rôle olfactif.
Canal membraneux par lequel le sang dans les voies respiratoires.
F
circule dans l’organisme. Les cavité buccale
vaisseaux sanguins forment un réseau Porte d’entrée secondaire de l’appareil M étanche aux gaz, dans
pharynx
respiratoire (effort physique, obstruction
d’environ 150 000 km. Canal musculaire et membraneux reliant
partielle du nez). Elle permet également la cavité nasale au larynx et la cavité laquelle est inséré le corps
l’ingestion d’aliments. buccale à l’œsophage. Il permet la M M
M respiration, l’ingestion et la phonation. support‑ du filament‑
larynx lumineux d’une lampe.
globuleM rouge Conduit musculaire et cartilagineux situé
œsophageM
Cellule sanguine qui transporte l’oxygène et à l’extrémité supérieure de la trachée, Fil métallique portant
contient un pigment (hémoglobine). Les contenant les cordes vocales et ayant une Canal musculaire et membraneux de la F
plaquetteF trachée
partie antérieure du tube digestif qui
Cellule sanguine qui assure la globules rouges sont les cellules sanguines fonction phonatoire et respiratoire. Canal musculaire et cartilagineux prolongeantTERRE permet aux aliments de se rendre à
les plus nombreuses. le larynx et se divisant en deux bronches
coagulation du sang et empêche les cordeF vocale l’estomac. le filament.
principales aboutissant chacune dans un
hémorragies. Repli musculaire contribuant à la
poumon. Il permet le passage de l’air.
phonation : les cordes vocales se ferment M M
et vibrent lorsque l’air est expulsé des filament‑ de tungstène‑
plasmaM poumonM gauche
poumons, produisant ainsi un son.
cœurM Partie liquide du sang, renfermant Organe respiratoire divisé en deux lobes, Jean-Claude Corbeil
Organe musculaire divisé en quatre cavités qui, notamment de l’eau, des sels minéraux
poumonM droit dans lequel le sang provenant de l’artère Fil métallique très mince
par ses contractions régulières et rythmées, assure et des protéines, qui permet la pulmonaire est débarrassé de son gaz
Organe respiratoire divisé en trois lobes,
la circulation sanguine dans l’organisme. circulation des éléments sanguins arcM de l’aorteF carbonique et enrichi en oxygène.
dans lequel le sang provenant de l’artère
(nutriments, déchets). Deuxième segment de l’aorte, donnant
pulmonaire est débarrassé de son gaz qui émet des rayons
M
sang oxygéné naissance aux artères irriguant la tête et carbonique et enrichi en oxygène.
Sang enrichi en oxygène dans les poumons, les membres supérieurs. Il forme, avec lobeM supérieur MRÈGNE VÉGÉTAL qui circule dans les artères à partir de la l’aorte ascendante, la crosse de l’aorte. Partie du poumon gauche séparée du gaz‑ inerte lumineux au passage d’un
lobeM supérieur Ariane Archambault
partie gauche du cœur pour distribuer F Partie du poumon droit séparée du lobe inférieur par la scissure oblique.
artère pulmonaire
oxygène et nutriments à l’organisme.
Artère acheminant du sang pauvre en lobe moyen par une scissure Gaz inséré dans courant électrique.
oxygène et riche en gaz carbonique vers horizontale et du lobe inférieur par une F
sangM désoxygéné aorte
scissure oblique.
les poumons. C’est la seule artère qui Artère principale du corps issue du
Sang vidé de son oxygène, qui est amené à la
transporte du sang pauvre en oxygène. ventricule gauche du cœur, faite de l’ampoule pour ralentir
partie droite du cœur par les veines, avant
quatre segments, qui distribue le sang
d’être oxygéné de nouveau dans les poumons. valvuleF pulmonaire
Repli membraneux constitué de trois oxygéné dans tout le corps.
lobeM moyen l’évaporation du M
veineF cave supérieure parois, qui achemine le sang Partie du poumon droit séparée du circuit‑ électrique
F
provenant du ventricule droit à l’artère artère pulmonaire
Veine ramenant le sang désoxygéné de lobe supérieur par une scissure
pulmonaire et empêche son reflux. Artère acheminant du sang pauvre en
la partie supérieure du corps (au- horizontale et du lobe inférieur par une filament, auquel est
oxygène et riche en gaz carbonique vers Élément de la lampe qui
dessus du diaphragme) à l’oreillette scissure oblique.RÈGNE ANIMAL les poumons. C’est la seule artère qui
droite.
F
veine pulmonaire gauche transporte du sang pauvre en oxygène. ajouté de l’iode ou du LE VISUEL
Chacune des deux veines qui ramènent permet la circulation du
à l’oreillette gauche du cœur le sang lobeM inférieur lobeM inférieur
oxygéné dans le poumon gauche.
Partie du poumon droit séparée des Partie du poumon gauche séparée du brome se combinant
M M M courant électrique dans le
lobes moyen et supérieur par une péricarde cœur diaphragme lobe supérieur par la scissure oblique.
oreilletteF gauche
scissure oblique. Enveloppe externe du cœur, formée Organe musculaire divisé en quatre Principal muscle de l’inspiration séparant
Cavité cardiaque qui reçoit le sang
veineF pulmonaire droite d’un feuillet interne adhérant au cavités qui, par contractions régulières le thorax de l’abdomen : sa contraction avec le tungstène à filament de tungstène.
Chacune des deux veines qui ramènent oxygéné des poumons par les quatre myocarde et d’un feuillet externe et rythmées, assure la circulation accroît le volume de la cage thoracique et
veines pulmonaires et le propulse poumonsM
à l’oreillette gauche du cœur le sang fibreux et épais. sanguine dans l’organisme. des poumons, où est amené l’air inhalé.
ensuite dans le ventricule gauche.
oxygéné dans le poumon droit. Organes respiratoires formés d’un tissu haute température.
M
F lobe supérieur extensible, dans lesquels est acheminé
valvule aortique
Partie du poumon gauche séparée du l’air provenant des cavités nasales et
Repli membraneux constitué de troisÊTRE HUMAIN lobe inférieur par la scissure oblique. buccales, assurant l’oxygénation du sang.
parois, qui achemine le sang
provenant du ventricule gauche vers F
plèvre pariétale
F DICTIONNAIRE THÉMATIQUE
oreillette droite l’aorte et empêche son reflux. Feuillet externe élastique de
Cavité cardiaque qui reçoit le sang l’enveloppe pulmonaire, adhérant à la
valvuleF mitrale
désoxygéné des veines caves M
paroi thoracique et au diaphragme. plot‑
inférieure et supérieure et le propulse Repli membraneux constitué de deux parois, M
qui achemine le sang provenant de culot‑
ensuite dans le ventricule droit. trachéeF
l’oreillette gauche vers le ventricule gauche F
cavité pleurale
et empêche son reflux. Canal musculaire et cartilagineux prolongeant Pièce métallique
Espace compris entre les deux plèvres
le larynx et se divisant en deux bronches
F qui contient un liquide lubrifiant (liquide Extrémité métallique de
valvule tricuspide ventriculeM gauche principales aboutissant chacune dans un
Repli membraneux constitué de trois Cavité cardiaque aux parois épaisses, poumon. Il permet le passage de l’air. pleural) facilitant leur glissement et permettant d’établir
parois, qui achemine le sang contribuant ainsi à la respiration.
qui reçoit le sang oxygéné de l’ampoule qui s’insère dans ALIMENTATION ET CUISINE provenant de l’oreillette droite au
l’oreillette gauche et le propulse dans F F
bronche principale plèvre viscérale
ventricule droit et empêche son reflux. l’aorte pour irriguer l’organisme. le contact électrique
Conduit faisant suite à la trachée et Feuillet interne élastique de l’enveloppe
M permettant à l’air d’entrer dans le pulmonaire, recouvrant le poumon et les une douille pour la relier au
muscle papillaire
scissures. L’élasticité de la plèvre permet
M Muscle ventriculaire interne qui retient la poumon et d’en ressortir. Il se ramifie à entre le culot d’une
endocarde
valvule mitrale ou tricupside et l’empêche l’intérieur du poumon. au poumon de changer de volume.
Enveloppe interne du cœur, lisse et circuit électrique.
d’être repoussée dans l’oreillette lors de la
fine, qui adhère au myocarde.
broncheF lobaire ampoule et la douille.
contraction du ventricule.
Ramification de la bronche principale,
F
veineF cave inférieure M aboutissant dans un lobe pulmonaire scissure oblique
septum interventriculaire
Veine ramenant le sang désoxygéné de la et se divisant en bronches de plus en Sillon profond délimitant les lobes
Cloison essentiellement musculaire
plus petites. supérieur et inférieur du poumon
partie inférieure du corps (au-dessous séparant les ventricules droit et gauche du
gauche et au fond duquel s’insère la
du diaphragme) à l’oreillette droite. C’est cœur.MAISON la plus grosse veine de l’organisme. plèvre viscérale.
ventriculeM droit F
aorteF M bronchiole terminale
myocarde
Artère principale du corps issue du Cavité cardiaque aux parois peu Ramification finale de la bronche, dépourvue lobeM inférieur
Épaisse enveloppe musculaire du cœur
épaisses, qui reçoit le sang désoxygéné de cartilage et se terminant par de petites Partie du poumon gauche séparée du
ventricule gauche du cœur, faite de dont la contraction est involontaire et
de l’oreillette droite et le propulse dans
quatre segments, qui distribue le sang poches d’air (alvéoles) où s’effectuent les lobe supérieur par la scissure oblique.
l’artère pulmonaire vers les poumons. dépend du système nerveux autonome.
oxygéné dans tout le corps. échanges gazeux avec le sang. DÉFINITIONS
162 163
BRICOLAGE ET JARDINAGE
Jean-Claude Corbeil
VÊTEMENTS
Ariane Archambault
MLE VISUEL pétale‑
PARURE ET OBJETS PERSONNELS Pièce florale généralement colorée
Fanthère‑D I C T I O N N A I R E T H É M AT I Q U E et parfumée entourant les éléments
Partie supérieure de l’organe mâle reproducteurs mâles et femelles; il
de la fleur (étamine), qui produit
permet souvent d’attirer les animaux
les grains de pollen; à maturité, ARTS ET ARCHITECTURE pollinisateurs.
elle s’ouvre pour laisser ces grains DÉFINITIONS s’échapper.
Que ce soit à l’école, au bureau ou en famille, nos sujets de conversation, de recherche ou d’étude
COMMUNICATIONS ET BUREAUTIQUE
sont presque toujours reliés à un événement, à un phénomène ou à un thème. À cet égard,
LE VISUEL DÉFINITIONS se présente comme un outil de référence unique. Évitant les inconvénients
TRANSPORT ET MACHINERIE
de l’ordre alphabétique, LE VISUEL DÉFINITIONS donne accès à la fois aux mots, aux images et
maintenant aux définitions d’un sujet dans une présentation et une organisation du savoir toujours
ÉNERGIES
Mstigmate‑plus accessible et fiable.
Partie supérieure de l’organe
Mfilet‑ femelle (pistil) de la fleur, qui
Axe cylindrique reliant SCIENCE Ainsi, l’ajout des définitions explicite la nature, précise la fonction des mots illustrés pour une reçoit et retient le pollen.
l’anthère au reste de la
fleur.meilleure compréhension. Véritable thésaurus, la présente édition vous invite à explorer l’univers
des mots et des images. Utile pour expliquer un phénomène, pour décrire un objet, pour enrichir SOCIÉTÉ
nos connaissances ou tout simplement pour comprendre ou expliquer notre univers quotidien.
SPORTS ET JEUX
M Mpanneau‑ ‑parachute‑
Pièce circulaire recouvrant le sommet de
l’enveloppe. Un câble permet au pilote de
INDEX l’ouvrir pour libérer de l’air chaud et ainsi
Mpanneau‑ accélérer la descente. Mréceptacle‑Chacune des pièces de tissu
Extrémité élargie du pédoncule constituant l’enveloppe du ballon. Mstyle‑Fenveloppe‑ qui contient et soutient les Ils sont généralement faits de nylon Axe cylindrique reliant Assemblage de pièces de tissu formant un autres parties de la fleur.très résistant, recouvert d’un enduit le stigmate à l’ovaire.globe, ouvert à la base et au sommet, dont de polyuréthane.
la fonction consiste à emprisonner l’air
Movule‑réchauffé par le brûleur.
Petit corps arrondi, fabriqué par
un ovaire, qui renferme la cellule Québec Amérique a créé LE
femelle; après la fécondation, il Fsangle‑
forme la graine.VISUEL il y a plus de 20 ans. Ce Chacune des bandes
horizontales et verticales
MM ovaire‑pédoncule‑dictionnaire connaît depuis formant la structure
Organe creux qui abrite un Ramification terminale de la de l’enveloppe, et sur
ou plusieurs ovules; après tige ou du rameau, qui relie la lesquelles sont cousus les un succès international sans la fécondation, il forme fleur, puis le fruit à la plante.panneaux.
généralement le fruit.
précédent avec plus de 6-millions
Mcoupe‑vent‑ F Fsuspentes‑ de nacelle‑
d’exemplaires vendus. Traduit Pièce de tissu entourant les suspentes Câbles d’acier reliant la nacelle au ballon.
de nacelle, qui protège le brûleur du
vent et permet d’orienter la flamme en 26-langues, il est devenu le Mbrûleur‑
directement dans le ballon. Appareil produisant une flamme
symbole d’un savoir-faire dans le F destinée à réchauffer l’air contenu nacelle‑
dans le ballon. Orientable, il est Panier suspendu sous le ballon,
monde entier. actionné par le pilote de façon traditionnellement en osier, destiné à
intermittente.recevoir les passagers, les bouteilles de
carburant et les instruments de vol. QUÉBEC AMÉRIQUE QUÉBEC AMÉRIQUE
V3CouvertVisuel_def.indd 1 13/08/08 14:56:12
Ê T R E H U M A I NJean-Claude Corbeil
Ariane Archambault
LE VISUEL
D I C T I O N N A I R E T H É M AT I Q U E
DÉFINITIONS
QUÉBEC AMÉRIQUER e m e R c i e m e n t s
Nous tenons à exprimer notre plus vive reconnaissance aux personnes, organismes, sociétés et entreprises qui nous ont transmis la documentation technique la plus récente
pour la préparation du Nouveau Dictionnaire visuel.
Arcand, Denys (réalisateur); Association Internationale de Signalisation Maritime; Association canadienne des paiements (Charlie Clarke); Association des
banquiers canadiens (Lise-Provost); Automobiles Citroën; Automobiles Peugeot; Banque du Canada (Lyse Brousseau); Banque Royale du Canada (Raymond
Chouinard, Francine Morel, Carole Trottier); Barrett Xplore inc.; Bazarin, Christine; Bibliothèque du Parlement canadien (Service de renseignements); Bibliothèque
nationale du Québec (Jean-François-Palomino); Bluechip Kennels (Olga Gagne); Bombardier Aéronautique; Bridgestone-Firestone; Brother (Canada); Canadien
National; Casavant Frères ltée; C.O.J.O. ATHENES 2004 (Bureau des Médias Internationaux); Centre Eaton de Montréal; Centre national du Costume (Recherche
et Diffusion); Cetacean Society International (William R. Rossiter); Chagnon, Daniel (architecte D.E.S. – M.E.Q.); Cohen et Rubin Architectes (Maggy-Cohen);
Commission Scolaire de Montréal (École St-Henri); Compagnie de la Baie d'Hudson (Nunzia Iavarone, Ron Oyama); Corporation d’hébergement du Québec (Céline
Drolet); École nationale de théâtre du Canada (bibliothèque); Élevage Le Grand Saphir (Stéphane Ayotte); Énergie atomique du Canada ltée; Eurocopter; Famous
Players; Fédération bancaire française (Védi Hékiman); Fontaine, Pierre Henry (biologiste); Future Shop; Garaga; Groupe Jean Coutu; Hôpital du Sacré-Cœur de
Montréal; Hôtel Inter-Continental; Hydro-Québec; I.P.I.Q. (Serge Bouchard); IGA Barcelo; International Entomological Society (Dr.-Michael Geisthardt); Irisbus;
Jérôme, Danielle (O.D.); La Poste (Colette Gouts); Le Groupe Canam Manac inc.; Lévesque, Georges (urgentologue); Lévesque, Robert (chef machiniste); Manutan;
Marriot Spring Hill suites; MATRA S.A.; Métro inc.; ministère canadien de la Défense nationale (Affaires publiques); ministère de la Défense, République Française;
ministère de la Justice du Québec (Service de la gestion immobilière – Carol Sirois); ministère de l’Éducation du Québec (Direction de l’équipement scolaire-
Daniel-Chagnon); Muse Productions (Annick Barbery); National Aeronautics and Space Administration; National Oceanic and Atmospheric Administration; Nikon
Canada inc.; Normand, Denis (consultant en télécommunications); Office de la langue française du Québec (Chantal Robinson); Paul Demers & Fils inc.; Phillips
(France); Pratt & Whitney Canada inc.; Prévost Car inc.; Radio Shack Canada ltée; Réno-Dépôt inc.; Robitaille, Jean-François (Département de biologie, Université
Laurentienne); Rocking T Ranch and Poultry Farm (Pete and Justine Theer); RONA inc.; Sears Canada inc.; Secrétariat d’État du Canada, Bureau de la traduction ;
Service correctionnel du Canada; Société d'Entomologie Africaine (Alain-Drumont); Société des musées québécois (Michel Perron); Société Radio-Canada; Sony
du Canada ltée; Sûreté du Québec; Théâtre du Nouveau Monde; Transports Canada (Julie Poirier); Urgences-Santé (Éric Berry); Ville de Longueuil (Direction de la
Police); Ville de Montréal (Service de la prévention des incendies); Vimont Lexus Toyota; Volvo Bus Corporation; Yamaha Motor Canada Ltd.
Le Nouveau Dictionnaire visuel a été conçu par Données de catalogage avant publication (Canada)
QA International, une division de Corbeil, Jean-Claude.
Les Éditions Québec Amérique inc. Le Visuel définitions : dictionnaire thématique
e329, rue de la Commune Ouest, 3 étage Comprend un index.
Montréal (Québec) H2Y 2E1 Canada Texte en français et en anglais.
T 514.499.3000 F 514.499.3010 ISBN 978-2-7644-1106-3
1.-Dictionnaires illustrés français. 2. Français (Langue)– Dictionnaire. I. Archambault,
©2009 Les Éditions Québec Amérique inc. Ariane. II. Titre.
Il est interdit de reproduire ou d’utiliser le contenu de cet ouvrage, sous quelque forme et par
quelque moyen que ce soit – reproduction électronique ou mécanique, y compris la photocopie et PC2629.C62 2004 443'.17 C2004-940599-3
l’enregistrement – sans la permission écrite de l’éditeur.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme
d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition.
Les Éditions Québec Amérique tiennent également à remercier les organismes suivants pour leur
appui financier :
Imprimé et relié à Singapour.
10 9 8 7 6 5 4 3 2 13 12 11 10
www.quebec-amerique.com
Version 3.5.4D i R e c t i o n m i s e e n P a g e
Éditeur : Jacques Fortin Pascal Goyette
Auteurs : Jean-Claude Corbeil et Ariane Archambault Janou-Ève LeGuerrier
Directeur éditorial : François Fortin Véronique Boisvert
Rédacteur en chef : Serge D’Amico Josée Gagnon
Designer graphique : Anne Tremblay Karine Raymond
Geneviève Théroux Béliveau
P R o D u c t i o n
Guy Bonin D o c u m e n t a t i o n
Salvatore Parisi Gilles Vézina
Kathleen Wynd
R e c h e R c h e s t e R m i n o l o g i q u e s
Stéphane Batigne
Sophie Ballarin
Sylvain Robichaud
Jean Beaumont
Jessie Daigle
Catherine Briand
Nathalie Guillo g e s t i o n D e s D o n n é e s
Anne Rouleau Programmeur : Daniel Beaulieu
Éric Gagnon
i l l u s t R a t i o n
Gabriel Trudeau St-Hilaire
Direction artistique : Jocelyn Gardner, Anouk Noël
Jean-Yves Ahern R é v i s i o n
Rielle Lévesque Marie-Nicole Cimon
Alain Lemire Liliane Michaud
Mélanie Boivin Veronica Schami
Yan Bohler
P R é i m P R e s s i o n
Claude Thivierge
Julien Brisebois
Pascal Bilodeau
François Hénault
Michel Rouleau
Karine Lévesque
Carl Pelletier
Patrick Mercure
Raymond Martin
c o n t R i b u t i o n s
Québec Amérique remercie les personnes suivantes pour leur contribution au présent ouvrage :
Jean-Louis Martin, Marc Lalumière, Jacques Perrault, Stéphane Roy, Alice Comtois, Michel Blais, Christiane Beauregard, Mamadou Togola, Annie Maurice, Charles Campeau,
Mivil Deschênes, Jonathan Jacques, Martin Lortie, Frédérick Simard, Yan Tremblay, Mathieu Blouin, Sébastien Dallaire, Hoang Khanh Le, Martin Desrosiers, Nicolas Oroc,
François Escalmel, Danièle Lemay, Pierre Savoie, Benoît Bourdeau, Marie-Andrée Lemieux, Caroline Soucy, Yves-Chabot, Anne-Marie Ouellette, Anne-Marie Villeneuve,
Anne-Marie Brault, Nancy Lepage, Daniel Provost, François Vézina, Brad Wilson, Michael Worek, Lionel Koffler, Maraya Raduha, Dave Harvey, Mike Parkes, George Walker,
Anna Simmons, Guylaine Houle, Sophie Pellerin, Tony O'Riley.Présentation
du Visuel définitions
UNE GRANDE INNOVATION par ensembles. Tous les autres les classent par ordre alphabétique, donc en
ordre dispersé. Québec Amérique présente aujourd’hui, à la demande du grand public, une
édition du VISUEL avec définitions. À la puissance d’évocation des illustrations Le TITRE (658 au total) remplit diverses fonctions : regrouper sous une même
(voir pour identifier et nommer), les définitions ajoutent les renseignements appellation des illustrations d'objets différents, mais qui appartiennent tous
essentiels pour mettre en lumière ce qu’on ne voit pas ou qui n’est que suggéré au même univers conceptuel (exemple : fauteuil, appareils électroménagers);
par le mot : la nature, la fonction, les caractéristiques de la chose illustrée. désigner une illustration complexe dont les principales composantes sont
identifiées (musée, extérieur d'une maison); nommer un objet unique,
LES DÉFINITIONS accompagné de la terminologie de ses parties (glacier, château fort).
Les définitions du VISUEL s’emboîtent les unes dans les autres à la manière des Parfois, les principaux membres d’une même classe d’objets sont réunis sous un
poupées russes, en suivant la hiérarchie de présentation du contenu de même SOUS-TITRE, avec chacun leurs noms, mais sans analyse terminologique
l’ouvrage : thème, sous-thème, titre, sous-titre, illustration, terminologie. En détaillée (exemple : sous fauteuil, les exemples de fauteuils).
conséquence, la définition du thème Règne animal, par exemple, vaut pour L’ILLUSTRATION montre avec réalisme et précision un objet, un processus ou un
tous les animaux du chapitre. À son tour, la définition du terme insecte en titre
phénomène et les détails les plus importants qui les constituent. Elle participe à de page permet de ne pas répéter cette information pour chacun des insectes
la définition visuelle de chacun des termes qu’elle présente.représentés et de concentrer la définition sur ce qui les distingue les uns des
autres (le pou est un parasite, la femelle de la guêpe pique, etc.).
POLITIQUE RÉDACTIONNELLEIllustration et définition se complètent : la définition fait l’économie de ce qui
est évident dans l’illustration. Ainsi, la coupe de l’oreille montre avec exactitude Chaque mot du VISUEL a été soigneusement sélectionné à partir de l’examen
la position de chacune de ses parties. Les définitions précisent uniquement leur d’une documentation de haute qualité, au niveau de spécialisation requis.
fonction.
Il arrive parfois qu’au vu de la documentation, différents mots soient employés
D’une illustration à l’autre, les définitions se précisent. Exemple : la colonne pour nommer la même réalité. Dans ces cas, le mot le plus fréquemment utilisé
vertébrale dans le squelette est définie comme un axe osseux composé de par les auteurs les plus réputés a été retenu.
vertèbres et contenant la moelle épinière. Elle réapparaît dans le système
Il arrive parfois qu’au Québec, le mot diffère de celui de France et qu’il soit nerveux, complétée par les définitions associées à moelle épinière et par celles
nécessaire de connaître l’un et l’autre, légitime chacun dans leur usage respectif d’une vertèbre lombaire.
de la langue française. Le terme utilisé au Québec est alors imprimé en Les mots techniques employés dans une définition sont définis dans le VISUEL,
caractères italiques en regard du mot de France, écrit en caractères romains.dans la même page ou ailleurs dans le même ou dans un autre chapitre.
Exemple : les mots telson et uropode servent à définir la nageoire caudale du Le GENRE de chaque mot du VISUEL est indiqué, même quand le mot fait
M M Mhomard, mais ils sont définis comme éléments de sa morphologie. partie d’un terme complexe, par exemple gicleur de lave-glace ou système
MLa très grande majorité des mots du VISUEL sont définis, plus de 18 000 sur d’échappement . En effet, on peut utiliser lave-glace ou échappement seuls et
20 800 termes en entrées d’index. Les termes ne sont pas définis quand ainsi avoir besoin d’en connaître le genre.
l’illustration est explicite : par exemple, une fois définie la notion de signes En général, les mots sont cités au SINGULIER, comme dans les entrées de tous
de ponctuation, la représentation de chaque signe suffit à le distinguer des les dictionnaires, même si l’illustration en représente plusieurs individus. Le mot
autres, sauf qu’il est nécessaire d’expliquer les trois formes de guillemets. Ces désigne le concept, non la réalité de l’illustration.
cas sont fréquents. Ou encore, la définition n’est pas répétée quand le mot a
le même sens partout : exemple, interrupteur est défini en électricité, mais la
MODES DE CONSULTATIONdéfinition est peu citée ailleurs, à moins d’une différence significative, comme
dans interrupteur à gâchette. Enfin, quand l’illustration suggère le sens habituel On peut accéder au contenu du VISUEL de plusieurs façons :
du mot, celui-ci n’est pas défini, par exemple les nombreux manches des outils,
• À partir de la liste des THÈMES, au dos de l’ouvrage et à la fin des pages les boîtiers des objets, à moins, encore une fois, qu’il soit utile d’en préciser la
préliminaires.fonction, par exemple la roue dans la chenille d’un char d’assaut.
• À partir de la page de présentation de chaque THÈME, qui en expose en un
seul coup d'œil le contenu divisé en SOUS-THÈMES, avec renvoi à la page, sauf STRUCTURE DU VISUEL
pour Règne végétal et Vêtements. Thèmes et sous-thèmes sont définis dans ces
L’ouvrage comprend trois sections : les pages préliminaires, dont la liste des pages.
thèmes et la table des matières; le corps de l’ouvrage, soit le traitement détaillé
• Avec l’INDEX, on peut consulter l’ouvrage à partir du mot, pour mieux voir à de chaque thème; l’index.
quoi il correspond ou pour en vérifier l’exactitude, en examinant l’illustration où il
L’information est présentée du plus abstrait au plus concret : thème, sous-thème,
figure et en parcourant la définition.titre, sous-titre, illustration, terminologie, définition.
• Originalité fondamentale du VISUEL : l’illustration permet de trouver un mot à Le contenu se partage en 17 THÈMES, d’Astronomie à Sports et Jeux. Les
partir de l’idée, même floue, qu’on en a. Le VISUEL est le seul dictionnaire qui thèmes les plus complexes se divisent en SOUS-THÈMES, 94 au total. Ainsi,
le permette. La consultation des dictionnaires traditionnels exige d'abord qu'on par exemple, le thème Terre se divise en Géographie, Géologie, Météorologie et
Environnement. Le VISUEL est le seul dictionnaire à présenter et définir les mots connaisse le mot.
IVr è g n e a n i m a l
LE TITRE L'INDICATION DU GENRE LE REPÈRE DE COULEUR
Il est inscrit au haut de la page avec sa définition en F : féminin Sur la tranche et au dos du livre,
dessous. Si le titre court sur plusieurs pages, il se présente M : masculin il identifie et accompagne chaque
en grisé sur les pages suivantes, mais sans définition. Le genre de chaque mot d’un terme est indiqué. Lorsque le thème pour faciliter l’accès rapide à
terme est composé de plusieurs mots, le genre de l’ensemble la section correspondante du livre.
F Mest celui du premier nom. Ainsi, station -service est féminin
à cause du genre de station.
LE SOUS-THÈME
Les personnages représentés dans le dictionnaire sont tantôt LE TERME La majorité des thèmes se des hommes, tantôt des femmes lorsque la fonction illustrée
subdivisent en sous-thèmes. Chaque terme figure dans l’index avec peut être remplie par les uns ou les autres. Le genre alors
Ils sont présentés dans la page renvoi aux pages où il apparaît. attribué au mot dépend de l’illustration. En fait, dans la réalité,
d’ouverture du thème avec ce mot est masculin ou féminin selon le sexe de la personne.
leurs définitions.
insectesetar achnides insectesetar achnides
 f   f abeilleabeille
Insecte vivant en société dont l'or ganisation est très complexe; elle produit instinctivement du miel comme réserve alimentaire.
 f   f anatomie de l’abeille
 f   f   f   f morphologie de l’abeille : ouvrière aor t e dor sale
Principale artère située
 m cœur dorsalement, elle est reliée au
Organe musculaire assurant la cœur et permet la circulation du
 m thorax circulation sanguine. sang dans le corps.
 m Partie du corps de l'abeille tubes deMalpighi
divisée en trois segments portant  f  Tubes fns annexes de l'intestin aile  f les organes locomoteurs tels que et participant au processus de c haîne ner v euseOrgane du vol rattaché au thorax. les pattes et les ailes. l'excrétion. Élément principal du système Chez l'abeille, les ailes postérieures
nerveux s'étendant sur l'ensemble et antérieures d'un même côté sont
du corps.accrochées et battent ensemble.
 m rectum  m cer v eau
Partie terminale de l'intestin Organe principal du système  m abdomen précédant l'anus. nerveux, situé dans la tête.
Partie postérieure segmentée du
corps de l'abeille contenant les
principaux organes vitaux.
 m phar ynx
 m œil composé Partie du tube digestif entre la
Organe de la vision composé de bouche et l'œsophage.
milliers de facettes qui servent à
percevoir les formes, les couleurs,
les mouvements et les distances.
 m canal saliv aire f pièces buccales Conduit relié à la glande salivaire
Appendices servant à la  f   m  qui amène la salive dans la corbeille àpollen préhension et à l’ingestion de  f   m   m   m  bouche.Creux bordé de longs poils poc he àv enin int estin mo y en œsophage nourriture. Ils sont adaptés à la
incurvés, situé sur la face Réceptacle relié à la glande à Partie du tube digestif postérieure Canal de la partie antérieure du récolte du nectar.
 m  externe du tibia et permettant de venin qui contient les substances au jabot où sont transformés les tube digestif qui achemine les aiguillon  f transporter les pelotes de pollen. toxiques qu'elle produit. aliments. aliments au jabot. glande saliv aireOrgane efflé et rétractile, situé à
 f  Organe situé dans la cavité l'extrémité de l'abdomen, par où ant enne
 f  buccale, sécrétant la salive et s'écoule le venin provenant de la patt e postérieure Organe sensoriel formé de  m jabo t facilitant notamment la digestion poche à venin. Membre articulé très spécialisé plusieurs segments, ayant
des aliments.rattaché au segment terminal notamment des fonctions tactiles Renfement volumineux du tube
 f du thorax, ayant une fonction  f  et olfactives. digestif postérieur à l'œsophage patt e médiane patt e antérieure
locomotrice et servant à la récolte qui sert de réservoir à miel.Membre articulé peu spécialisé Membre articulé rattaché au
et au transport du pollen. rattaché au segment central premier segment du thorax, ayant
du thorax, ayant une fonction une fonction locomotrice et servant
locomotrice et servant à nettoyer à nettoyer les yeux et les antennes.
le thorax et les ailes.
 f   f   m patte antérieure (face externe)  f  œil simple  f tête castes
Membre articulé rattaché au premier Organe de la vision composé
Partie antérieure du corps On distingue trois catégories segment du thorax, ayant une fonction d'une seule facette qui capte les
comportant les organes sensoriels d'abeilles dans une ruche suivant locomotrice et servant à nettoyer les yeux variations de luminosité et permet
et le cerveau. leur fonction : la reine, les faux et les antennes. l'orientation.
 f   f   f   f  bourdons et les ouvrières.patte postérieure (face interne) patte médiane (face externe)
 f Membre articulé très spécialisé rattaché au hanc he Membre articulé peu spécialisé rattaché
segment terminal du thorax, ayant une fonction au segment central du thorax, ayant une  m Segment antérieur de la  m  œil composé
locomotrice et servant à la récolte et au fémur fonction locomotrice et servant à nettoyer  f patte, articulé au thorax et au Organe de la vision composé de reine
transport du pollen. Segment de la patte situé entre le le thorax et les ailes.trochanter. milliers de facettes qui servent à Seule femelle reproductrice
trochanter et le tibia. percevoir les formes, les couleurs, de la colonie qui se consacre
les mouvements et les distances. m  uniquement à la ponte; elle tr oc hant er
est fécondée par cinq à 10 Segment de la patte situé entre la
faux bourdons.hanche et le fémur.
 f ant enne
Organe sensoriel formé de
 m  plusieurs segments, ayant tibia
notamment des fonctions tactiles  m  Segment de la patte situé entre le vélum  m   m  et olfactives.fémur et le métatarse.peigne àpollen Appendice mobile situé à la base
Rangée de poils raides située à du tibia qui sert au nettoyage des
l'articulation du tibia de l'ouvrière antennes.  f lèvre supérieurequi sert à tasser le pollen dans la
Pièce buccale externe située corbeille à pollen.  m éper on au-dessus des mandibules,
 f  Appendice mobile situé sur le pince tibio-tar sienne elle forme la voûte de la cavité
tibia qui sert à décrocher le Articulation formée par le rapprochement buccale.
pollen des pattes.du tibia et du tarse destinée à
comprimer le pollen avant de l'acheminer
dans la corbeille à pollen.  f   m br osse àpollen  m métatar se  m   m  Rangées de poils situées sur le poussoir àpollen Premier segment du tarse relié au  f Rangée de poils située à l'extrémité métatarse de l'ouvrière qui sont mâc hoire tibia, beaucoup plus volumineux  f mandibule supérieure du métatarse de l'ouvrière destinées à recueillir le pollen. Pièce buccale mobile munie que les autres segments. Pièce buccale dure et cornée servant destinée à amener le pollen dans la pince d'un palpe, placée au-dessous
de pince pour saisir la nourriture; tibio-tarsienne en vue de le comprimer.  f  des mandibules, et servant à grif f e
 f   f  mastiquer les aliments. elle sert aussi à pétrir la cire pour br osse d’ant ennes Structure pointue en forme  f   m br osse àpollen construire des alvéoles.Encoche pourvue de poils rigides qui, avec le de crochet, fxée au tarse,
Rangées de poils situées sur le vélum, sert au nettoyage des antennes. permettant à l'abeille de  m palpe labialmétatarse de l'ouvrière qui sont s'accrocher. Organe buccal sensoriel ayant destinées à recueillir le pollen.  m tar se notamment des fonctions  f   f   m langue ouvrière faux bourdon
Segment terminal de la patte olfactives et gustatives. Pièce buccale mobile, allongée Femelle stérile qui accomplit les Mâle de l'abeille sans aiguillon
divisé en cinq parties et portant et velue, permettant la récolte différents travaux tels que la recherche de dont la seule fonction est la
deux griffes. du nectar. nourriture, la construction d'alvéoles et la reproduction.
défense de la colonie.
98 99
LE THÈME
Le nom du thème de chaque chapitre, accompagné de sa L'ILLUSTRATION
définition, est présenté dans la double page qui en marque Elle participe à la définition visuelle à
le début. Il est ensuite repris sur chacune des pages de la chacun des termes qui y sont associés.
section, mais sans définition.
LE FILET L A DÉFINITION
Il relie le mot à ce qu’il désigne. Là où les filets étaient trop Elle explicite la nature, la fonction ou la caractéristique de
nombreux et rendaient la lisibilité difficile, ils ont été remplacés l’élément représenté par l’illustration.
par des codes de couleurs avec légendes ou, dans de rares cas,
par des numéros.
V
r è g n e a n i m a lTable des matières
astronomie 2 mollusques ......................................................................................................................................................................................................104
escargot, coquillage univalve, coquillage bivalve, pieuvrecorps célestes ..........................................................................................................................................................................................................4
planètes et satellites, système solaire, Soleil, Lune, comète, météorite, crustacés ............................................................................................................................................................................................................107
étoile, galaxie homard
observation astronomique .....................................................................................................................................................10 poissons ................................................................................................................................................................................................................108
constellations de l’hémisphère austral, planétarium, constellations de poisson osseux, poisson cartilagineux
l’hémisphère boréal, coordonnées célestes, lunette astronomique, télescope,
radiotélescope, observatoire astronomique, télescope spatial Hubble amphibiens.....................................................................................................................................................................................................110
grenouille, exemples d’amphibiens
astronautique ....................................................................................................................................................................................................18
sonde spatiale, scaphandre spatial, Station spatiale internationale, navette reptiles ...................................................................................................................................................................................................................112
spatiale, lanceur spatial serpent, tortue, exemples de reptiles
terre 26 oiseaux ....................................................................................................................................................................................................................115
oiseau, exemples d’oiseaux
géographie ..............................................................................................................................................................................................................28
confguration des continents, cartographie, télédétection mammifères insectivores ...................................................................................................................................................121
taupe, exemples de mammifères insectivoresgéologie ........................................................................................................................................................................................................................42
structure de la Terre, coupe de la croûte terrestre, séisme, plaques mammifères rongeurs et lagomorphes.................................................................................................122
tectoniques, volcan, montagne, glacier, mouvements de terrain, grotte, rongeur, mâchoires de rongeur et de lagomorphe, exemples de mammifères
lacs, cours d’eau, vague, fond de l’océan, fosses et dorsales océaniques, s, exemples de mammifères lagomorphes
confguration du littoral, désert
mammifères ongulés ..................................................................................................................................................................124
météorologie ........................................................................................................................................................................................................53 cheval, exemples de sabots, exemples de mammifères ongulés
coupe de l’atmosphère terrestre, cycle des saisons, prévision
météorologique, disposition des informations d’une station, carte mé- mammifères carnivores .........................................................................................................................................................130
téorologique, symboles météorologiques internationaux, instruments de chien, races de chiens, chat, races de chats, exemples de mammifères
mesure météorologique, station météorologique, satellites météorologiques, carnivores
climats du monde, nuages, tornade et trombe marine, cyclone tropical,
précipitations mammifères marins ......................................................................................................................................................................136
dauphin, exemples de mammifères marins
environnement .................................................................................................................................................................................................66
végétation et biosphère, cycle de l’eau, chaîne alimentaire, effet de serre, mammifères primates ..............................................................................................................................................................138
pollution de l’air, pollution du sol, pluies acides, pollution de l’eau, tri sélectif gorille, exemples de mammifères primates
des déchets
mammifère volant .............................................................................................................................................................................140
règnevégétal 72 chauve-souris, exemples de chauves-souris
lichen, cellule végétale, algue, mousse, champignon, fougère, plante, feuille, mammifères marsupiaux....................................................................................................................................................142feur, fruits, céréales, vigne, arbre, conifère
kangourou, exemples de marsupiaux
règneanimal 90
êtrehumain 144
évolution de la vie....................................................................................................................................................................................92 corps humain ............................................................................................................................................................................................146origine et évolution des espèces
homme, femme
organismes simples et échinodermes ..........................................................................................................94
anatomie .............................................................................................................................................................................................................150cellule animale, unicellulaires, échinodermes, éponge
muscles, squelette, dents, circulation sanguine, appareil respiratoire,
appareil digestif, appareil urinaire, système nerveux, organes génitaux masculins, insectes et arachnides ...................................................................................................................................................................96
papillon, abeille, exemples d’insectes, exemples d’arachnides, araignée organes génitaux féminins, sein
VITable des matières
organes des sens ..............................................................................................................................................................................172 artsetarchitecture 392
toucher, ouïe, odorat et goût, vue
beaux‑arts .........................................................................................................................................................................................................394
musée, peinture et dessin, sculpture sur boisalimentationetcuisine 178
architecture ....................................................................................................................................................................................................402ation .................................................................................................................................................................................................180
supermarché, ferme, champignons, algues, légumes, légumineuses, fruits, pyramide, théâtre grec, temple grec, styles d’architecture, maison romaine,
épices, condiments, fnes herbes, céréales, produits céréaliers, café et infu- amphithéâtre romain, château fort, fortifcation à la Vauban, cathédrale,
sions, chocolat, sucre, huiles et matières grasses, produits laitiers, abats, temple aztèque, pagode, éléments d’architecture, escalier mécanique,
gibier, volaille, œufs, viande, charcuterie, mollusques, poissons cartilag- ascenseur, maisons traditionnelles, maisons de ville
ineux, crustacés, poissons osseux
arts graphiques .....................................................................................................................................................................................420
cuisine ......................................................................................................................................................................................................................222 impression, gravure en relief, gravure en creux, lithographie, reliure d’art
emballage, cuisine, verres, vaisselle, couvert, ustensiles de cuisine, batterie
de cuisine, appareils électroménagers, appareils électroménagers divers, arts de la scène ....................................................................................................................................................................................427
cafetières cinéma, plateau de tournage, salle de spectacle
musique .................................................................................................................................................................................................................432maison 242
instruments traditionnels, notation musicale, accessoires, orchestre
emplacement .............................................................................................................................................................................................244 symphonique, exemples de groupes instrumentaux, instruments à cordes,
extérieur d’une maison, piscine instruments à clavier, instruments à vent, instruments à percussion,
instruments électroniques
éléments de la maison ..........................................................................................................................................................247
porte extérieure, serrure, fenêtre artisanat ...............................................................................................................................................................................................................452
couture, machine à tricoter, tricot, dentelle aux fuseaux, broderie, tissage, structure d’une maison ........................................................................................................................................................250 poterieprincipales pièces d’une maison, charpente, ferme de toit, fondations,
parquet, revêtements de sol textiles, escalier, marche
communicationsetbureautique 466
chauffage ...........................................................................................................................................................................................................256
communications .................................................................................................................................................................................468chauffage au bois, installation à air chaud pulsé, installation à eau chaude,
langues du monde, instruments d’écriture, journal, typographie, signes de pompe à chaleur, chauffage d’appoint
ponctuation, signes diacritiques, symboles divers, réseau public postal,
conditionnement de l’air ...................................................................................................................................................261 photographie, télédiffusion par satellite, satellites de
télécommunicaappareils de conditionnement de l’air tions, télécommunications par satellite, radio : studio et régie, microphone
dynamique, télévision, chaîne stéréo, appareils de son portatifs, minichaîne
plomberie 262 stéréo, communication sans fl, communication par téléphone
circuit de plomberie, fosse septique, pompe de puisard, salle de bains, w.-c.,
chauffe-eau, robinet et mitigeurs, adaptateurs et raccords, exemples de bureautique ...................................................................................................................................................................................................509
branchement bureau, mobilier de bureau, micro-ordinateur, périphériques d’entrée,
périphériques de sortie, onduleur, périphériques de stockage, périphériques de électricité.............................................................................................................................................................................................................272
communication, exemples de réseaux, réseau informatique, Internet, utilisa-panneau de distribution, compteur d’électricité, branchement au réseau, tions d’Internet, ordinateur portable, ordinateur de poche, livre électronique,
éclairage, dispositifs de contact articles de bureau
ameublement de la maison ........................................................................................................................................276
transportetmachinerie 536fauteuil, chaise, sièges, meubles de rangement, table, lit, meubles d’enfants,
parures de fenêtre, luminaires, appareils électroménagers, articles ménagers
Transport routier ...................................................................................................................................................................................538
système routier, ponts fxes, ponts mobiles, tunnel routier, signalisa-bricolageetjardinage 296
tion routière, station-service, automobile, freins, pneu, radiateur, bougie ..............................................................................................................................................................................................................298 d’allumage, batterie d’accumulateurs, automobile électrique, automobile
hybride, types de moteurs, caravane, autobus, camionnage, moto, quad, matériaux de base, matériaux de revêtement, isolants, bois, menuiserie :
outils pour clouer, menuiserie : outils pour visser, menuiserie : outils pour bicyclette
scier, menuiserie : outils pour percer, menuiserie : outils pour façonner,
Transport ferroviaire ......................................................................................................................................................................582menuiserie : outils pour serrer, menuiserie : instruments de traçage et
gare de voyageurs, gare, types de voitures, train à grande vitesse (T.G.V.), de mesure, menuiserie : matériel divers, plomberie : outils, maçonnerie :
outils, électricité : outils, soudage : outils, peinture d’entretien, échelles et locomotive diesel-électrique, wagon, gare de triage, voie ferrée, passage à
escabeaux niveau, chemin de fer métropolitain, tramway
jardinage .............................................................................................................................................................................................................322 Transport maritime ..........................................................................................................................................................................596
jardin d’agrément, équipement divers, outils pour semer et planter, jeu de port maritime, écluse, embarcations anciennes, embarcations
traditionpetits outils, outils pour remuer la terre, outils pour arroser, outils pour nelles, exemples de voiles, exemples de gréements, quatre-mâts barque,
couper, soins de la pelouse exemples de bateaux et d’embarcations, ancre, équipement de sauvetage,
appareils de navigation, signalisation maritime, système de balisage
vêtements 334 maritime
éléments du costume ancien, vêtements traditionnels, coiffure, chaussures,
Transport aérien ....................................................................................................................................................................................618gants, symboles d’entretien des tissus, vêtements d’homme, tricots,
vêteaéroport, avion long-courrier, poste de pilotage, turboréacteur à double fux, ments de femme, vêtements de nouveau-né, vêtements d’enfant, tenue
exemples d’avions, exemples d’empennages, exemples de voilures, mouve-d’exercice
ments de l’avion, forces agissant sur un avion, exemples d’hélicoptères,
hélicoptèreparureetobjetspersonnels 372
manutention .................................................................................................................................................................................................632parure .........................................................................................................................................................................................................................374
manutention, grues et portique, conteneurbijouterie, manucure, maquillage, soins du corps, coiffure
machinerie lourde .............................................................................................................................................................................636objets personnels .............................................................................................................................................................................383
bouteur, chargeuse-pelleteuse, pelle hydraulique, décapeuse, niveleuse, rasage, hygiène dentaire, lentilles de contact, lunettes, articles de
maroquinerie, sacs à main, bagages, articles de fumeur, parapluie et canne camion-benne, tracteur agricole, machinerie agricole
VIITable des matières
énergies 644 sécurité ..................................................................................................................................................................................................................764
prévention des incendies, prévention de la criminalité, protection de l’ouïe, géothermie et énergie fossile .................................................................................................................................646 protection des yeux, protection de la tête, protection des voies respiratoires,
énergie thermique, production d’électricité par énergie géothermique, mine protection des pieds, symboles de sécurité
de charbon, pétrole
santé ...........................................................................................................................................................................................................................775
hydroélectricité .......................................................................................................................................................................................657 matériel de secours, ambulance, trousse de secours, tensiomètre,
thercomplexe hydroélectrique, groupe turbo-alternateur, exemples de bar- momètres médicaux, hôpital, aides à la marche, fauteuil roulant, formes
rages, étapes de production de l’électricité, transport de l’électricité, usine pharmaceutiques des médicaments
marémotrice
famille ......................................................................................................................................................................................................................784
énergie nucléaire ................................................................................................................................................................................665 liens de parenté
production d’électricité par énergie nucléaire, séquence de manipulation du
combustible, grappe de combustible, réacteur nucléaire, centrale nucléaire, sportsetjeux 788
réacteur au gaz carbonique, réacteur à eau lourde, réacteur à eau sous
pression, réacteur à eau bouillante installations sportives ..............................................................................................................................................................788
complexe sportif, compétition, tableau indicateur
énergie solaire .........................................................................................................................................................................................672
photopile, capteur solaire plan, circuit de photopiles, four solaire, production athlétisme .........................................................................................................................................................................................................790
d’électricité par énergie solaire, maison solaire stade, sauts, lancers
énergie éolienne ..................................................................................................................................................................................676 sports de balle et de ballon .......................................................................................................................................794
moulin à vent, éoliennes et production d’électricité baseball, softball, cricket, hockey sur gazon, football, rugby, football
américain, netball, football canadien, basketball, volleyball, handball
science 678
sports de raquette ..........................................................................................................................................................................815
tennis de table, badminton, racquetball, squash, tennischimie .......................................................................................................................................................................................................................680
matière, éléments chimiques, symboles de chimie, matériel de laboratoire
sports gymniques .............................................................................................................................................................................823
trampoline, gymnastique rythmique, gymnastiquephysique : mécanique .............................................................................................................................................................686
système à deux poulies, engrenages, levier
sports aquatiques et nautiques .........................................................................................................................827
water-polo, plongeon, natation, voile, planche à voile, canoë-kayak : eaux physique : électricité et magnétisme .......................................................................................................687
vives, aviron, canoë-kayak : course en ligne, ski nautique, surf, plongée magnétisme, circuit électrique en parallèle, générateurs, piles sèches,
sous-marineélectronique
sports de combat 842physique : optique ...........................................................................................................................................................................690
boxe, lutte, judo, karaté, kung-fu, aïkido, ju-jitsu, kendo, sumo, escrimespectre électromagnétique, synthèse des couleurs, onde, lentilles, vision,
lunette de visée, jumelles à prismes, laser à rubis pulsé, loupe et microscopes sports de force .......................................................................................................................................................................................850
haltérophilie, appareils de conditionnement physiqueappareils de mesure ...................................................................................................................................................................695
mesure de la température, mesure du temps, mesure de la masse, mesure sports équestres .................................................................................................................................................................................852de la longueur, mesure de la distance, mesure de l’épaisseur, mesure des
saut d’obstacle, équitation, dressage, course de chevaux : turf, course de angles chevaux : course attelée, polo
symboles scientifiques usuels ..............................................................................................................................702 sports de précision .......................................................................................................................................................................859biologie, système international d’unités, mathématiques, géométrie, formes
tir à l’arc, tir au fusil, tir au pistolet, tir à la carabine, billard, pétanque, géométriques boulingrin, jeu de quilles, golf
société 708 cyclisme ................................................................................................................................................................................................................870
vélo de montagne, cyclisme sur route, cyclisme sur piste, bicross
ville ..................................................................................................................................................................................................................................708
agglomération, centre-ville, coupe d’une rue, édifce à bureaux, centre sports motorisés .................................................................................................................................................................................872
commercial, magasin à rayons, palais des congrès, restaurant, restaurant course automobile, motocyclisme, motoneige, scooter de mer
libre-service, hôtel, symboles d’usage courant
sports d’hiver .............................................................................................................................................................................................877
justice ........................................................................................................................................................................................................................726 curling, hockey sur glace, patinage artistique, patinage de vitesse, bobsleigh,
prison luge, skeleton, piste, station de ski, surf des neiges, ski alpin, ski
acrobatique, ski de vitesse, saut à ski, ski de fond, raquettes, biathlon
économie et finance ...................................................................................................................................................................728
exemples d’unités monétaires, tribunal, monnaie et modes de paiement, sports à roulettes .............................................................................................................................................................................894
banque planche à roulettes, patin à roues alignées
éducation ...........................................................................................................................................................................................................732 sports aériens ..........................................................................................................................................................................................896
bibliothèque, école parachutisme, vol libre, planeur, montgolfère
religion ...................................................................................................................................................................................................................736 sports de montagne ...................................................................................................................................................................900
chronologie des religions, église, mosquée, synagogue escalade
loisirs de plein air ............................................................................................................................................................................902politique ................................................................................................................................................................................................................739
héraldique, drapeaux camping, nœuds, pêche, chasse
armes..........................................................................................................................................................................................................................748 jeux .................................................................................................................................................................................................................................914
cartes, dés et dominos, jeux de plateau, puzzle, mah-jong, jeu de féchettes, armes de l’époque romaine, armes de l’âge de pierre, armure, arcs et
e système de jeux vidéo, table de roulette, baby-foot, machine à sousarbalète, armes blanches, canon et mortier du 17 siècle, arquebuse,
pistolet, pistolet mitrailleur, revolver, fusil automatique, fusil mitrailleur, mortier
moderne, obusier moderne, bazooka, grenade à main, canon sans recul, index 921
mine antipersonnel, char d’assaut, missiles, avion de combat, porte-avions,
frégate, sous-marin nucléaire
VIII4astronomie
28 erret
74règnevégétal
92règneanimal
l iste des thèmes
146êtrehumain
180alimentationetcuisine
244maison
298bricolageetjardinage
336vêtements
374parureetobjetspersonnels
394artsetarchitecture
468communicationsetbureautique
538transportetmachinerie
646énergies
680science
708société
788sportsetjeux
921ndexi2a s t r o n o m i e
s c i e n c e q u i a p o u r o b j e t l ’ o b s e r v a t i o n e t l a c o n n a i s s a n c e d e s c o r p s c é l e s t e s : p o s i t i o n , m o u v e m e n t , s t r u c t u r e , é v o l u t i o n , e t c .
4 10 18
corpscélestes observationastronomique astronautique
Désignetoutemassedematièrenaturelled'une observationdesphénomènesquiseproduisent Sciencedelanavigationdansl'espaceetensemble
certaineimportance,situéedansl'espace. danslasphèrecéleste. desactivitéshumainesquiysontreliées.
3s
s
s
s
s
s
corps céles tes
 m système solaire
Région de notre galaxie sous l'infuence du Soleil, qui comprend huit planètes, leur s satellites naturels, des planètes naines, des astéroïdes et
des comètes.
 f planètes externes Saturne
Planètes localisées au-delà de la ceinture Sixième planète à partir du Soleil et la
 f d'astéroïdes. Ce sont des géantes 50000unité a tr onomiques deuxième en taille, elle est entourée
gazeuses. Correspond à environ 50 000 fois la d'anneaux formant une bande d'environ
distance Terre-Soleil. 200 000 km de diamètre.
Jupit er
Cinquième planète à partir du
Soleil, c'est la plus grosse; elle
pourrait contenir 1 330 fois la
Terre.
Uranus
Septième planète à partir du Soleil.
C'est la troisième plus grosse : elle est
principalement composée de roche,
de glace, d'hydrogène et comporte
11 anneaux.
Neptune
Huitième planète à partir du Soleil. Son
atmosphère, composée d'hydrogène, d'hélium  m Soleil et de méthane, lui donne sa coloration bleue.
Étoile autour de laquelle gravitent Elle comporte quatre anneaux.
les planètes et les planètes naines;
elle représente plus de 99,8 % de la  f   f   m 50unité a tr onomiques ceinture deK uipe r nuage deOor tmasse totale du système solaire.
Correspond à environ 50 fois la Région circulaire du Système Région de l'espace aux confns du
distance Terre-Soleil. solaire, à environ 50 unités Système solaire, à environ 50 000 unités
astronomiques, qui serait un astronomiques, composée de milliards de
réservoir de petits corps glacés, comètes.
source de comètes.
 f   m planètes et satellites
Les planètes, les planètes naines et les plutoïdes gr avitent autour du Soleil, les satellites autour des planètes. Ils sont représentés de gauche à
droite à partir du Soleil, selon leurs tailles relatives.
Phobos Cérès
Satellite de Mars. Il est un peu Découvert en 1801, il a accédé
plus gros que Deimos et présente au statut de planète naine en
un cratère important nommé 2006.
Stickney.
Deimos
 f L une Satellite de Mars. Il est l'un des
Unique satellite naturel de la plus petits satellites naturels du
Terre, dénué d’atmosphère, dont Système solaire et sa surface Jupiter
la surface est très accidentée. présente de nombreux cratères. Cinquième planète à partir du
Soleil, c'est la plus grosse; elle
Vénus pourrait contenir 1 330 fois la
Deuxième planète à partir Terre.
du Soleil, de densité et de
composition chimique similaires à
celles de la Terre.
Mer cure
Planète la plus proche du Soleil. Elle est
dénuée d'atmosphère et fortement cratérisée;
 f les écarts de température y sont extrêmes T erre
(-185 à 425 °C). Troisième planète à partir du Soleil,
habitée par l'homme. Jusqu'à
maintenant, elle est la seule planète
où la vie est attestée.
Mar
Quatrième planète à partir du
Soleil. La croûte contient de
l'oxyde de fer, qui lui donne sa
couleur rouge.
Io
Calli t oSatellite de Jupiter. C'est l'astre
Satellite de Jupiter. Sa surface est du Système solaire où il y a le
très cratérisée, signe qu'elle est très plus de volcans en activité.
ancienne.
Eur op e
Gan ymèdeSatellite de Jupiter. Il présente en
 m Satellite de Jupiter. C'est le plus gros Soleil surface une couche de glace qui
satellite naturel du Système solaire; Étoile autour de laquelle gravitent pourrait recouvrir de l'eau liquide.
sa surface glacée recouvrirait un les planètes et les planètes naines;
océan et un manteau. elle représente plus de 99,8 % de
la masse totale du système solaire.
4
a s t r o n o m i es
st
t
t
st
t
l
s
t
t
t
t
t
a s t r o n o m i e
corps céles tes
 m système solaire
 f planètes internes
Planètes rocheuses les plus
rapprochées du Soleil, situées
à l'intérieur de la ceinture
 f  d'astéroïdes.1 uni é a ronomique
Unité de distance égale à la
distance moyenne de la Terre au
 f Terre Soleil, dont la valeur est d'environ
Troisième planète à partir du Soleil, 150 millions de kilomètres.
habitée par l'homme. Jusqu'à
maintenant, elle est la seule planète
où la vie est attestée.
Mercure
Planète la plus proche du Soleil. Elle
est dénuée d'atmosphère et fortement
cratérisée; les écarts de température y
sont extrêmes (-185 à 425 °C).
Vénus
Deuxième planète à partir
du Soleil, de densité et de
composition chimique similaires à
celles de la Terre.
 f   m Mar cein ure d’a éroïde
Quatrième planète à partir du Région circulaire entre Mars et Jupiter
Soleil. La croûte contient de contenant le plus grand nombre
l'oxyde de fer, qui lui donne sa d'astéroïdes et qui marque la frontière
couleur rouge. entre les planètes internes et externes.
 f   m planètes et satellites
Jape
Satellite de Saturne possédant une Ti an
partie claire composée de glace et Le plus gros satellite de Saturne,
Obéronune partie sombre faite de matière fait une fois et demie le diamètre
Satellite le plus éloigné d'Uranus. P u oninconnue. de la Lune.
Ses cratères sont souvent Découverte en 1930, elle a longtemps été
entourés de traînées lumineuses. considérée comme la neuvième planète du Uranus Neptun e système solaire. Elle est classée depuis 2006
Septième planète à partir du Soleil. Huitième planète à partir du Soleil. Son dans la catégorie des planètes naines.
C'est la troisième plus grosse : elle est atmosphère, composée d'hydrogène,
principalement composée de roche, d'hélium et de méthane, lui donne sa Saturn e de glace, d'hydrogène et comporte coloration bleue. Elle comporte quatre CharonSixième planète à partir du Soleil 11 anneaux. anneaux. Seul satellite de Pluton, il possède et la deuxième en taille, elle est
une taille et une masse presque entourée d'anneaux formant une
égales à celles de Pluton.bande d'environ 200 000 km de
diamètre.
Éris
Planète naine découverte en 2005,
dont le diamètre est supérieur
à celui de Pluton. Il possède un
satellite, Dysnomie.
Tri onTi aniaRhéa
Le plus gros satellite de Neptune Satellite d'Uranus. C'est le plus Satellite de Saturne. Sa surface
et, avec Pluton, l'objet le plus gros satellite de la planète. Sa cratérisée est recouverte de glace
froid du Système solaire.surface est marquée par plusieurs aussi dure que le roc.
vallées et failles.
UmbrielMimas Dioné
Satellite d'Uranus. Sa surface Satellite de Saturne. Il possède Satellite de Saturne. Sa surface est
est fortement cratérisée et très un cratère, Herschel, qui occupe cratérisée et comporte des dépôts
sombre.le tiers de sa surface. de glace.
Miranda ArielTé hys
Satellite d'Uranus dont la surface Satellite d'Uranus. Sa surface est Satellite de Saturne. Il serait
est cratérisée par endroits; on cratérisée et composée de plusieurs composé de glace. Un immense
y trouve de grandes étendues longues vallées et de très hauts cratère d'impact, Odyssée, est
d'arêtes et de sillons. escarpements.visible à sa surface.
5corps céles tes
 m Soleil
Étoile composée de 92,1 % d’atomes d'hydrogène et de 7,8 % d’atomes d'hélium, autour de laquelle gravitent les planètes; elle représente plus
de 99,8 % de la masse totale du Système solaire.
 f   m structure du Soleil
Du centre à la périphérie, on distingue : le
 m spicule noyau, les zones de radiation et de convection,
Fin jet de gaz en forme de plumet la photosphère, la chromosphère et la
observé dans la chromosphère couronne.
 f  solaire.c hr omosphère
Le plus bas niveau de
 f éruption l'atmosphère solaire, dont la
Projection violente de gaz température est de 10 000 °C.
extrêmement chaud dans l’espace,
qui provoque des aurores polaires sur
Terre quelques jours plus tard.
 f tac he
Zone sombre et légèrement plus
 f cour onne froide de la photosphère où le
Couches externes de l'atmosphère champ magnétique est plus
solaire, visibles sous la forme d’un halo intense.
lors d’une éclipse totale. La température
peut y atteindre 1 000 000 °C.  f granulation
Réseau de cellules sur la
photosphère créé par les
mouvements convectifs des gaz
chauds provenant des profondeurs.
 f   f zone decon v ection  f pho t osphère Région où circulent des courants
Surface visible du Soleil, dont la de gaz chauds entre les régions
température est de 6 000 °C.chaudes du noyau et froides de
 m la surface. no y au
Partie la plus interne du Soleil
où l’hydrogène est converti en
hélium par fusion nucléaire;
 f facule la température y atteint
Région lumineuse de la 15 000 000 °C.
photosphère.
 f   f zone deradiation
Région où l’énergie produite dans
le noyau se refroidit et migre sous
forme de lumière et de chaleur.
 m   f types d’éclipses
Selon le degré d’obscurcissement, on
distingue trois types d’éclipses de Soleil :
annulaire, partielle ou totale.
 f pr o tubérance
Gaz qui jaillit de la chromosphère
et de la couronne et qui ressort en
contraste sur le noir de l'espace.
 f éclipse annulaire
Éclipse se produisant lorsque la Lune, en
s’interposant, réduit le Soleil à un anneau
lumineux.
 f   m   f éclipse de Soleil orbit e t errestre
Obscurcissement du Soleil provoqué Trajectoire elliptique de la Terre en
par le passage de la Lune entre la Terre mouvement autour du Soleil, sous
 m   f et celui-ci. cône d’ombre l’effet de la gravitation.
Sur Terre, l’observateur situé dans
cette région voit une éclipse totale
ou annulaire.  f éclipse partielle
Éclipse observée par quiconque se trouve
dans le cône de pénombre lors d’une  f L une éclipse.
Satellite naturel de la Terre.
 m Soleil
Source lumineuse devant laquelle
s’interpose la Lune.
 m   f cône de pénombre
Sur Terre, l’observateur situé
dans cette région voit une éclipse
partielle.
 f T erre
 f   f Troisième planète du Système orbit e lunaire éclipse totale
solaire, elle effectue une rotation sur Trajectoire elliptique de la Lune Éclipse se produisant lorsque le disque
elle-même en une journée, et une en mouvement autour de la Terre, lunaire recouvre complètement le disque
révolution autour du Soleil en un an. sous l’effet de la gravitation. solaire, pour ne laisser entrevoir que la
couronne.
6
a s t r o n o m i ea s t r o n o m i e
corps cé Les t es
 f Lune
Unique satellite naturel de la T erre, dénué d'atmosphère, dont la surface est très accidentée.
 m   f   m types d’éclipses relief lunaire
Selon le degré d'obscurcissement, on Aspect de la Lune. Il est déterminé par l'activité
distingue deux types d'éclipses : totale ou volcanique passée, la chute de météorites et les
 m partielle. lac fractures du sol.
Petite plaine de lave solidifée isolée.
 f falaise
 m continent Paroi abrupte façonnée par la
Région claire criblée de nombreux mer.
cratères. Les continents
recouvrent 85 % de la surface
de la Lune. f baie
Petite plaine de lave solidifée  f  f  mer éclipse partielle située le long des limites d'une Vaste plaine de lave solidifée qui forme La Lune entrant dans le cône mer. une région sombre. Les mers sont plus d'ombre, sa partie éclairée
jeunes que les continents et recouvrent diminue peu à peu.
15 % de la surface de la Lune.
 f   f c haîne demontagnes
Vestige des remparts d'un ancien
 m  grand cratère. Elle est de forme océan
semi-circulaire et peut s'étirer sur Mer de très grande dimension.
des centaines de kilomètres.
 m cratère
 m cir que Bassin circulaire creusé par
Vaste cratère au relief l'impact de l'écrasement d'une  f éclipse totale remarquable, dont le diamètre est météorite.
compris entre 20 et 200 km.Éclipse qui se produit lorsque
la Lune se trouve complètement
 m rempar t dans le cône d’ombre et prend
 f traînée lumineuse Montagne entourant généralement une teinte rougeâtre.
Bande qui rayonne à partir d'un un cirque.
jeune cratère, résultat de matière
éjectée lors de l'impact de la
météorite.
 f   f éclipse de Lune
 f  Éclipse au cours de laquelle la Lune pénètre orbit e t errestre
en partie ou en totalité dans le cône d'ombre Trajectoire elliptique de la Terre en
de la Terre.mouvement autour du Soleil, sous
l'effet de la gravitation.
 m   f cône d’ombre
Lorsque la Lune se situe
entièrement dans cette région, la
lumière du Soleil ne l'atteint plus;  f  m  T erre Soleil l'éclipse est totale.
Notre planète, en s'interposant Source lumineuse devant laquelle
entre le Soleil et la Lune, s'interpose la Terre.  m   f donne lieu aux éclipses de cône depénombre
Lune. Lorsque la Lune entre dans cette
région, elle cesse peu à peu
 f  d'être éclairée par le Soleil.orbit e lunair e
Trajectoire elliptique de la Lune
 f en mouvement autour de la Terre, L une  f   f phases de la Lune
sous l'effet de la gravitation. Satellite naturel de la Terre. Changement de l'apparence de la Lune
au cours du mois. C'est le résultat du
déplacement de la Lune, vue de la Terre,
par rapport au Soleil.
 f   m   m   f nouvelle Lune premier croissant premier quartier gibbeuse croissante
La Lune est directement entre la Terre et La Lune est visible en début de soirée, sous la forme d'un La face visible de la Lune est de mieux La Lune s'éloignant du Soleil, l'ombre rétrécit de plus
le Soleil. Elle est invisible, car la lumière mince croissant. en mieux éclairée. Le croissant lunaire en plus.
du Soleil est trop éblouissante. se transforme peu à peu pour former un
demi-cercle après une semaine.
 f   f   m   m pleine Lune gibbeuse décroissante dernier quartier dernier croissant
La face visible de la Lune est La Lune se rapprochant du Soleil, l'ombre commence à La portion éclairée se rétrécit de plus en La Lune se trouve à droite du Soleil et apparaît dans le
complètement illuminée par les rayons obscurcir son disque. plus, jusqu'à devenir une demi-lune. ciel à l'aube, sous la forme d'un mince croissant.
du Soleil.
7corps céles tes
 f météorite
Fragment deroche,deferoud'unautreminéralqui,neseconsumantpasentièremententraversantl'atmosphère,vientheurterlaTerre.
 f météorites rocheuses
Météoritessurtoutcomposées
dematièresrocheuses.Ellesse
divisentendeuxgroupes:les
chondritesetlesachondrites.
 f   f   f   f météorite ferreus e météorite métallorocheus e chondrite achondrite
Météoritecomposéeprincipalement Classedemétéoriteslaplusrare Météoritelapluscommune Météoritedontlacomposition
deferetdenickel,quipossèdedes caractériséeparlaprésencede caractériséeparlaprésencede estsemblableàcertainesroches
petitesfailles. matièresrocheusesetdemétaux matièresrocheusesousoufrées terrestres.Elleproviendraitdela
enquantitéspresqueégales. sousformesdeminuscules LuneoudeMars.
sphères(chondrules).
 f comète
Petit astreglacéquis'évaporepartiellementens'approchantduSoleil;ilcomporteunetêteaunoyausolideetdesqueuesdegazetde
poussières.
 f coma
Nuagedegazetdepoussières.
Ilestémisparl'expulsiondes
gazdunoyaulorsquelacomète
s'approcheduSoleil.
 f tête
Partieforméedunoyauetde
lacoma.
 m   f   f   f noyau queue de poussières queue ionique
Partiecentraledelacomète.Il Queuevisibleforméeparles Queuepresqueinvisibleforméeparle
estcomposéessentiellementde poussièresdelacomarepoussées gazdelacomarepousséparlevent
glaceetdematièresrocheuses. parlapressiondesrayonssolaires. solaire.Ellepeutatteindreplusieurs
Ellepeutatteindre10millionsdekm. centainesdemillionsdekilomètres.
 f étoile
Sphère degazsuffsamment massivepourgénérerlumièreetchaleurpardesréactionsnucléairesquitransformentl'hydrogèneenhéliumen
sonnoyau.
 f   f étoiles de faible masse
Étoilesdontlamasseestinférieureà
unefoisetdemiecelleduSoleil.
 f  f  supernova étoiles massives  f naine noire
Supergéantequis'effondresurÉtoilesdontlamasseest Étoilemorte,résiduprobable
elle-mêmeetquiexploseavecsupérieureàunefoisetdemie d'unenaineayanttotalement
unetelleintensitéqu'ellelibèrelamassesolaire.Ellespeuvent épuisésesressourcesd'énergie.
plusd'énergiequedesmilliardsatteindre50massessolaires.
desoleils.
 f   f   m   f 
 f  nova géante rouge pulsar supergéante naine brun e
Naineblanchequi,ayantaspiréla Étoileâgéedontlaréserve Étoileàneutronsquitournetrès ÉtoileâgéedefortemasseÉtoiledontlamasseest
matièregazeused'uneétoilevoisine, d'hydrogèneestépuisée.Sa rapidementsurelle-mêmeen extrêmementlumineuse.Soninsuffsante pourengendrerune
devientbrusquementtrèslumineuse, luminositépeutêtre100fois émettantainsiunsignalradio diamètrepeutêtre100foisréactionnucléaire.
puisfaiblitpourretrouversonéclatinitial. supérieureàcelleduSoleil. régulier. supérieuràceluiduSoleil.
 f   f   f   f   m   f   m nébuleuse planétaire naine blanche étoile dela séquence principale trou noir étoile àneutrons
Enveloppegazeuseenexpansion Étoileâgée,trèsdenseetde Étoiledontlamasseestsuffsante pour Résultatdel’effondrementdu Étoileforméedeneutrons
correspondantàlacoucheexterne faibleluminosité,forméeparle engendreruneréactionnucléaire. noyaud’uneétoilemassive;la comprimés,résidudel'explosion
d'unegéanterougequis'éteint noyaud'uneétoilegéanterouge forcedegravitationestalorssi d'unesupernova.
progressivement. quisecontractejusqu'àatteindre fortequemêmelalumièrene
latailledelaTerre. peuts’enéchapper.
8
a s t r o n o m i ee
)
)
I
I
e
a s t r o n o m i e
cor ps céles tes
 f galaxie
Regroupement d'étoiles et de matière interstellaire liées ensemble par la gravitation. Chaque galaxie renferme, en moyenne, 100 milliards
d'étoiles.
 f   f classifcation de Hubble Voie lactée
Classifcation des galaxies, selon leur forme, mise au point par Galaxie spirale composée de 200 à 300
l'astronome Edwin Hubble dans les années 1920; elle est encore milliards d'étoiles, dont le Soleil. Elle serait
utilisée de nos jours. âgée de 10 milliards d'années.
 f   f   m Voie lactée (vue de dessus
Vue de dessus, la Voie lactée apparaîtrait
comme une spirale qui tourne sur
ellemême autour d'un noyau.
 f galaxie elliptique
Galaxie sphérique ou ovale dépourvue de bras.
 m no y au galactique
Région centrale du bulbe, la plus
dense et la plus lumineuse.
 f galaxie lenticulaire
Galaxie aplatie, en forme de lentille,  m bras spiral
possédant un important bulbe, mais Regroupement courbe d'étoiles
dépourvue de bras. sous l'infuence de la rotation de
la galaxie autour de son noyau.
 f   f   m Voie lactée (vue de profil
De profl, la Voie lactée apparaîtrait
comme un disque, du fait que ses bras
spiraux sont vus sous le même angle.
 f galaxie spirale normale
Galaxie constituée d'un important noyau duquel émergent des
bras spiraux.
 m halo
Région qui entoure la galaxie,
peuplée d'étoiles isolées ou
groupées en amas globulaires. Le
halo a un rayon d'environ 50 000
années-lumière.
 m disqu
Partie principale de la galaxie,
constituée du bulbe et des bras
 f  qui s'y rattachent.galaxie spirale barrée
Galaxie traversée par une barre d'étoiles et de la matière
interstellaire, aux extrémités de laquelle émergent des bras
spiraux.
 m bulb
Renfement central du disque
de la Voie lactée, c'est la région
la plus dense, d'une épaisseur
d'environ 15 000 années-lumière.
 m amas globulaire
Amas constitué de centaines de
milliers d’étoiles âgées.
 f   m   f   m galaxie irrégulière de type I galaxie irrégulière de type
Type de galaxie assez rare qui semble Type de galaxie assez rare dont la
posséder des bras spiraux sans toutefois structure ne présente aucune forme
présenter de forme spécifque . spécifque .
9observation as tronomique
 m planétarium
Lieu où l'on simule, par projection, à l'aide d'un planét aire, le mouvement des astres sur une voûte représentant la moitié de la sphère céleste.
 m   m haut-parleur d’aigus
Haut-parleur conçu pour reproduire les
 f   f fréquences élevées du signal sonore. zone de manœuvre
 m zénith
Point central de la voûte de
projection, simulant le milieu
de la voûte céleste réel pour un
observateur au sol.
 f   f voûte de projection
Écran représentant la moitié de la voûte
céleste, sur lequel est reproduit l'aspect
du ciel à différentes époques.
 m   m haut-parleur de médiums
Haut-parleur conçu pour reproduire les
fréquences moyennes du signal sonore.
 f   f salle de projection
Pièce principale du planétarium,
aménagée pour recevoir le public
durant une représentation.
 f   m salle de contrôle
Local où sont réunis les divers appareils
de commande et de surveillance
requis pour la production d'une
représentation.
 m   f   m   m   m   m pupitre de commandes haut-parleur de graves planétaire projecteur auxiliaire
Dispositif servant au contrôle Haut-parleur conçu pour reproduire les Appareil de projection permettant de Appareil assurant la production d'effets
manuel des différentes fréquences basses du signal sonore. reproduire et simuler le mouvement spéciaux.
commandes pour la production passé, présent ou futur des astres.
d’une représentation.
 f   m constellations de l’hémisphère austral
Groupements d'étoiles dont la disposition sur la voûte céleste de l'hémisphère austral vue de la Terre forme des fgures qui en facilitent le
repérage et qui, souvent, ont inspiré les noms.
 f Baleine
 m   m Grande constellation surtout australe Atelier du Sculpteur  m   m Indien Autel contenant une étoile remarquable, Mira Constellation composée d'étoiles Petite constellation de faible éclat Petite constellation de faible éclat 1 8 15 22Ceti, première étoile dont la luminosité peu brillantes répertoriée au e esignalée au 17 siècle. répertoriée au 2 siècle.efuctue (étoile variable) à être découverte, 18 siècle.
eau 16 siècle.
 m   m   m Verseau Télescope Triangle australÉridan
Constellation zodiacale entre le Constellation composée d'étoiles peu Petite constellation signalée au Grande constellation contenant e eCapricorne et les Poissons. Elle brillantes signalée au 18 siècle et 17 siècle, dont les trois étoiles 2 9 16 23Achernar, neuvième des étoiles
contient plusieurs étoiles, mais de créée à partir d'étoiles prélevées sur les plus brillantes forment un les plus lumineuses du ciel.
faible éclat. des constellations voisines. triangle.
 m Aigle  m   m 
 f  Oiseau de Paradis  m  Couronne australeConstellation surtout boréale Fourneau Constellation composée d'étoiles Petite constellation de faible éclat contenant Altaïr, douzième des Petite constellation de faible éclat 17 243 10 e peu brillantes répertoriée au e répertoriée au 2 siècle.étoiles les plus lumineuses du signalée au 18 siècle. e17 siècle.
ciel.
 m Sagittaire  m   m Capricorne  f  Octant Horloge Dernière constellation zodiacale de
Constellation zodiacale qui Constellation peu lumineuse Constellation de faible éclat l'automne. Elle contient notamment le 4 11 18 25 emarque le début de l'hiver dans le répertoriée au 18 siècle, qui esignalée au 18 siècle. plus grand nombre d'étoiles variables
calendrier grégorien. comprend le pôle Sud céleste.(dont la luminosité fuctue).
 m   f Microscope Hydre mâle m Écu  m Petite constellation répertoriée Phénix Constellation qui ne contient Petite constellation composée eau 18 siècle qui, originellement, Constellation de faible éclat qu'une vingtaine d'étoiles le plus 5 12 19 26de cinq étoiles peu lumineuses eformait une partie de la queue du répertoriée au 17 siècle. souvent peu visibles à l'œil nu, erépertoriée au 17 siècle. ePoisson austral. signalée au 17 siècle.
 m   m   m   f Poisson austral Toucan Scorpion Table
Constellation composée de Constellation abritant la troisième galaxie Constellation zodiacale entre Constellation de faible éclat
esept étoiles. La plus brillante se la plus proche de la Terre, le Petit Nuage la Balance et le Sagittaire. Elle répertoriée au 18 siècle, 6 13 20 27
enomme Fomalhaut, qui signife de Magellan, galaxie irrégulière située à contient Antarès, 16 des étoiles contenant une partie du Grand
gueule du poisson. environ 200 000 années-lumière. les plus lumineuses du ciel. Nuage de Magellan.
 f   m Grue Paon  f   m Règle Réticule Constellation signalée au Constellation répertoriée au
Constellation de faible éclat Petite constellation répertoriée au 7 e 14 e 21 2817 siècle dont la forme rappelle 17 siècle, qui ne contient qu'une e erépertoriée au 18 siècle. 18 siècle.l'oiseau en vol. étoile lumineuse, Pavonis.
10
a s t r o n o m i ea s t r o n o m i e
observation as tronomique
 f   m constellations de l’hémisphère austral
 m  f  Ser pent Dorade
Constellation surtout australe, elle Constellation abritant la deuxième galaxie
est divisée en deux parties par la plus proche de la Terre, le Grand Nuage 29 49
la constellation Ophiuchus pour de Magellan, galaxie irrégulière située à
former la Tête du Serpent et la environ 165 000 années-lumière. 2
Queue du Serpent.1
8
9 6
47 3
12 510
1513
11
16
1932 28 14
17 1834 33 2629 2531
27
30
24 23 22 20
4135 42
44 48214340
3936 37
4538
47
46
49
56
50
55
53 5254 51
 m   m   f Che v ale t duP eintre Balance
Constellation répertoriée au Constellation zodiacale qui marque
e18 siècle, renfermant une naine le début de l'automne. Elle abrite 30 50
rouge et située à proximité de la une des rares étoiles de couleur vert
Terre (13 années-lumière). émeraude, Kiffa Boréal.
 f Vierge  f P oupe  f   f Colombe Mouc he Dernière constellation zodiacale de l'été, Constellation qui se trouve dans
Petite constellation de faible éclat Petite constellation de faible éclat contenant l'amas Virgo, groupe de galaxies 31 37 43 51la Voie lactée, renfermant une e esignalée au 17 siècle. répertoriée au 17 siècle. réunies par leur attraction gravitationnelle demi-douzaine d'étoiles.
situé à 60 années-lumière de la Terre.
 m   f Burin Boussole  m   m Compas Corbeau
Petite constellation de faible éclat Constellation peu lumineuse Petite constellation de faible éclat Petite constellation dont la forme 32 e 38 44 52signalée au 18 siècle, dont la située dans la Voie lactée, erépertoriée au 18 siècle. rappelle celle d'un cerf-volant.eforme rappelle l'outil du sculpteur. répertoriée au 18 siècle.
 m   f   f   m Lièvre V oiles Cr oix duSud
 f Constellation dont la forme rappelle un Constellation qui se trouve dans la Voie La plus petite constellation du ciel. Coupe
lièvre poursuivi par un chasseur (Orion). lactée, contenant plusieurs étoiles brillantes Ses quatre étoiles les plus brillantes Constellation de faible éclat 33 39 45 53
Elle abrite une importante étoile, R et un grand nombre d'amas ouverts forment une croix dont la base est représentant la coupe d'Apollon.
Leporis, dont la luminosité fuctue. (regroupements d'étoiles peu concentrées). orientée vers le pôle Sud céleste.
 m Centaure  f Orion Carène Constellation qui se trouve dans la Voie  m Constellation surtout australe Constellation contenant Canopus, Se xtant Lactée, elle abrite l'étoile la plus proche
contenant la géante rouge Bételgeuse deuxième des étoiles les plus Constellation de faible éclat 34 40 46 54de nous, Proxima Centauri (4,3 années- eainsi que Rigel, septième des étoiles lumineuses du ciel, qui sert de signalée au 17 siècle.lumière) et l'amas globulaire le plus
les plus lumineuses du ciel. boussole aux sondes spatiales. lumineux, Omega Centauri.
 m Loup  m   f Grand Chien Hydre f emelle m P oisson v olant Constellation signalée au
Petite constellation contenant Constellation surtout australe, eConstellation peu lumineuse 2 siècle. En 1006, on y vit 35 41 47 55Sirius, étoile la plus lumineuse la plus vaste du ciel, mais peu erépertoriée au 17 siècle. apparaître la plus lumineuse des
du ciel. lumineuse.supernovæ.
 f Licorne Ophiuc hu s
 m   f Constellation surtout australe de Caméléon Grande constellation surtout australe Mac hine pneumatique
efaible éclat, mais qui contient Constellation peu lumineuse signalée au 2 siècle; elle abrite la Constellation de faible éclat 36 42 48 56
e eun grand nombre d'étoiles et de signalée au 17 siècle. deuxième étoile la plus proche de la répertoriée au 18 siècle.
nébuleuses. Terre, Barnard, (six années-lumière).
11observation as tronomique
 f   m constellations de l’hémisphère boréal
Groupements d'étoiles dont la disposition sur la voûte céleste de l'hémisphère boréal vue de la Terre forme des fgures qui en facilitent le repérage
et qui, souvent, ont inspiré les noms.
1
6
2
7 3
5 4
8
12
409
1610 15
11 14
1339
23
19 18 17
22
41
20
24 38
2125
27 37
32
2826
36
31 33
35
30
34
29 m Poissons
Dernière constellation zodiacale
de l'hiver. Elle est très étendue, 1
mais ne renferme que des étoiles
peu lumineuses.
 f Baleine
Orion m   m Grande constellation surtout australe Petit Cheval Lézard
Constellation surtout australe contenant une étoile remarquable, Mira Petite constellation composée Constellation formée d'étoiles 2 contenant la géante rouge Bételgeuse 7 12 17Ceti, première étoile dont la luminosité d'étoiles peu brillantes répertoriée peu brillantes répertoriée au
ainsi que Rigel, septième des étoiles e efuctue (étoile variable) à être découverte, au 2 siècle. 17 siècle.
e les plus lumineuses du ciel.au 16 siècle.
Céphée m   m  m  Dauphin Cocher Bélier Constellation abritant Céphée,
Petite constellation abritant des Constellation contenant Capella, Constellation zodiacale qui prototype des étoiles dont la 8 13 183 étoiles peu lumineuses signalée sixième des étoiles les plus marque le début du printemps luminosité fuctue, nommées eau 2 siècle. lumineuses du ciel.dans le calendrier grégorien. céphéides pour cette raison.
 m   m Triangle Aigle Cassiopée
 f Constellation abritant la cinquième Constellation surtout boréale Constellation facilement identifable Girafe
galaxie d'importance proche de la Terre, contenant Altaïr, douzième des grâce au W que forment ses cinq étoiles Constellation de faible éclat 4 9 14 19
eM33, située à environ 2,7 millions étoiles les plus lumineuses du principales. Elle contient plusieurs étoiles signalée au 17 siècle.
d'années-lumière. ciel. dont la luminosité fuctue (étoiles variables) .
 f Andromède Flèche Persée  m Lynx
Constellation abritant la quatrième Petite constellation ne contenant que Constellation abritant un grand Constellation composée d'étoiles
galaxie d'importance proche de la Terre, peu d'étoiles visibles à l'œil nu, mais un nombre d'étoiles dont la luminosité 5 10 15 20 peu lumineuses répertoriée au
la nébuleuse d'Andromède, située à amas ouvert (regroupement d'étoiles peu fuctue et deux importants amas e17 siècle.
environ 2,25 millions d'années-lumière. concentrées) assez brillant. d'étoiles, h et chi Persei.
 m   m   m Cygne Taureau  f Pégase Petite Ourse
Constellation dont la forme Constellation zodiacale entre le Bélier Vaste constellation repérable grâce au Constellation contenant l'étoile polaire,
rappelle un cygne qui vole. Elle et les Gémeaux, contenant l'étoile e6 quadrilatère que forment trois de ses étoiles 11 16 21 51 des étoiles les plus lumineuses du e econtient Deneb, 20 des étoiles les Aldébaran (15 en luminosité) ainsi que brillantes avec l'étoile Sirrah (Andromède), ciel. De par sa forme, on la nomme aussi
plus lumineuses du ciel. deux amas, les Hyades et les Pléiades.connu sous le nom de Carré de Pégase. « petite casserole », par opposition à la
Grande Ourse.
12
a s t r o n o m i ea s t r o n o m i e
observation as tronomique
 f   m constellations de l’hémisphère boréal
 f   f Cour onne boréale GrandeOur se  m   m Dragon P e tit Chien Petite constellation dont les Constellation dont les sept étoiles
Vaste constellation composée Constellation contenant Procyon, étoiles principales forment un principales dessinent la forme d'une 22 27 32 37d'un grand nombre d'étoiles, mais huitième des étoiles les plus cercle incomplet, répertoriée au grande casserole. Elle contient
de faible éclat. lumineuses du ciel.e2 siècle. plusieurs galaxies spirales.
 m Gémeaux  f   m L yre Bouvier  m P e tit Lion Dernière constellation zodiacale Constellation contenant Véga, Constellation contenant la géante
Petite constellation de faible éclat de printemps contenant Castor et 23 28 33 38cinquième des étoiles les plus rouge Arcturus, quatrième des e esignalée au 17 siècle. Pollux, la seconde étant la 18 des lumineuses du ciel. étoiles les plus lumineuses du ciel.
étoiles les plus lumineuses du ciel.
 m  f  Lion Ophiuc hus Vierge  m P e tit R enard Constellation zodiacale entre le Grande constellation surtout australe Dernière constellation zodiacale de l'été,
Petite constellation composée e Cancer et la Vierge, dont les étoiles signalée au 2 siècle; elle abrite la contenant l'amas Virgo, groupe de galaxies 24 29 3934 d'étoiles peu brillantes répertoriée les plus brillantes forment la deuxième étoile la plus proche de la réunies par leur attraction gravitationnelle eau 17 siècle.silhouette de l'animal. Elle renferme Terre, Barnard (six années-lumière). situé à 60 années-lumière de la Terre.
de nombreuses galaxies.
 f Her cule Che v elure deBérénice  f   f Hydre f emell e V oie lactée
Grande constellation qui contient Constellation renfermant l'amas Constellation surtout australe, Bande à l'aspect laiteux,
Rasalgethi, géante rouge environ 830 fois de galaxies Coma, situé à 25 30 35 40la plus vaste du ciel, mais peu faiblement lumineuse; c'est notre
plus lumineuse que le Soleil et de plus de 220 millions d'années-lumière lumineuse. Galaxie, vue de notre bras spiral.
680 fois son diamètre. de la Terre.
 m   m   f   f Ser pent Chiens deChasse Ét oile P olair e m Cancer
Constellation surtout australe, elle est Constellation de faible éclat abritant de Étoile située à l'extrémité de la Constellation zodiacale qui
divisée en deux parties par la constellation nombreuses galaxies, dont la galaxie Petite Ourse, qui sert de nos jours 26 31 36 41marque le début de l'été dans le
Ophiuchus pour former la Tête du Serpent spirale M51, située à 6,5 millions à indiquer la direction du pôle calendrier grégorien.
et la Queue du Serpent. d'années-lumière de la Terre. Nord céleste.
 f coordonnées célestes
Lignes horizontales et verticales imaginaires utilisées pour décrire la position d'un objet sur la sphère céleste.
 f inclinaison
Angle formé entre une ligne imaginaire
reliant les pôles terrestres et une ligne
imaginaire perpendiculaire au plan de
l'écliptique.
 m pôle Nordcélest e
 f sphère célest e Projection, sur la sphère céleste, du
Sphère imaginaire où l'on observe et pôle Nord terrestre.
positionne les astres.
 m équat eur célest e
Projection, sur la sphère céleste, de
l'équateur terrestre. Il sert de point
d'origine aux déclinaisons.
 f déclinaison
 f  L'un des deux repères pour situer sphère t errestre
un astre sur la sphère céleste, Forme de la Terre dont on projette
analogue à la latitude terrestre.les coordonnées sur la sphère
céleste.
 m  m  écliptique équat eur
Projection, sur la sphère céleste, Cercle imaginaire entourant la Terre
de la trajectoire annuelle dans sa plus grande circonférence
apparente du Soleil.et la séparant en deux hémisphères
: l'hémisphère Nord et l'hémisphère
Sud.
 m point v ernal
Point de rencontre entre l'écliptique
et l'équateur céleste. Il sert de point  f ascension dr oit e
d'origine aux ascensions droites. L'un des deux repères pour situer un
astre sur la sphère céleste, analogue à
la longitude terrestre.
 m  m pôle Sudcélest e méridien célest e
Projection, sur la sphère céleste, du pôle Sud Projection, sur la sphère céleste, d'un
terrestre. méridien terrestre.
13)
)
)
)
observation as tronomique
 f lunette astronomique
Instrument optique utilisé pour l'observation des astres et dont l'objectif est une lentille.
 m   m c her c heur tube
Petite lunette de faible Corps cylindrique d'une lunette
 f   f grossissement, mais dotée d'un bride defx ation qui loge le système optique et au
grand champ de vision, servant Pièce qu'on serre sur le tube pour travers duquel se déplacent les
au repérage de l'astre. le fxer à sa base. rayons lumineux.
 m pare-soleil  m oculaire
Dispositif placé devant l'objectif Lentille, ou système de lentilles,
qui limite la lumière parasite et devant laquelle on place l’œil et
la buée.qui participe au grossissement
de l’image.
 m   m tube por t e-oculaire
 m oculaire coud é  m   f cer cle dedéclinaison Pièce qui sert à dévier la lumière
Disque gradué indiquant la déclinaison du vers l'oculaire, fournissant ainsi
corps céleste observé.une position d'observation
confortable.
 f   m   m vis de blocage (azimut
Vis servant à bloquer la lunette sur son axe  m   f   m bout on de mise au point
horizontal.Dispositif de réglage qui permet
d'obtenir une image nette de l'objet.
 f   m   f vis deblocage (latitude m   m réglage micr ométrique(azimut vertical.
Réglage de précision servant à positionner la
lunette horizontalement.
 m   f cer cle d’ascension dr oit e m   f réglage micr ométrique(latitude Disque gradué indiquant l'ascension droite du corps céleste observé.
lunette verticalement.
 m  f  contrepoids f our c he
Poids égal à celui de la lunette Support à deux mâchoires sur lequel la
astronomique et qui permet de maintenir lunette est fxée au trépied.
le tout en équilibre.
 m  m   m plat eau pour accessoires trépied
Support à trois pieds très stable
dont on peut faire varier la
hauteur.
 f   f coupe d’une lunette astronomique
Le grossissement dépend de la longueur du tube
ainsi que de la taille et de la composition du
système de lentilles.
 f lumière
Émise par un astre, elle est
recueillie par la lentille objectif et
traverse le tube jusqu'à l'oculaire.
 m oculaire
Lentille, ou système de lentilles,
devant laquelle on place l’œil et
 f   m lentille objectif qui participe au grossissement
Lentille qui capte la lumière de de l’image.
l'objet observé et la fait converger.
 m tube
Corps cylindrique d'une lunette
qui loge le système optique et au
travers duquel se déplacent les
rayons lumineux.
14
a s t r o n o m i e)
)
)
)
a s t r o n o m i e
observation as tronomique
 m télescope
Instrumentoptiqueutilisépourl'observationdesastresetdontl'objectifestunmiroir.
 m   m c her c heur oculaire
Petitelunettedefaible Lentille,ousystèmedelentilles,
 f   f grossissement,maisdotéed'un devantlaquelleonplacel’œilet bride de fx ation
grandchampdevision,servant quiparticipeaugrossissement Piècequ'onserresurletubepour
aurepéragedel'astre. del’image. lefxer àsabase.
 m   f suppor t defx ation
 m tube
Corpscylindriqued'untélescope
quilogelesystèmeoptiqueetau
traversduquelsedéplacentles
rayonslumineux.
 m   f   m bout on de mise aupoint
Dispositifderéglagequipermetd'obtenirune
imagenettedel'objet.
 m   f  m   f  cer cle d’ascension dr oit ecer cle dedéclinaison
Disquegraduéindiquantl'ascensionDisquegraduéindiquantladucorps
droiteducorpscélesteobservé.célesteobservé.
 m   m réglage micr ométrique(azimut
Réglagedeprécisionservantàpositionnerle
 f   m   m vis deblocage (azimut télescopehorizontalement.
Visservantàbloquerletélescopesursonaxe
horizontal.
 m   f réglage micr ométrique(latitude
 f   m   f  Réglagedeprécisionservantàpositionnerlevis deblocage (latitude
télescopeverticalement.Visservantàbloquerletélescopesursonaxe
vertical.
 f   m coupe d’un télescope
 m oculaire Legrossissementdépenddelalongueurdutubeetdelapuissance
Lentille,ousystèmedelentilles, del'oculaire.
devantlaquelleonplacel’œilet
quiparticipeaugrossissementde
l’image.
 m mir oir secondaire
Miroirquirecueillelalumièreetla
dirigeversl'oculaire.
 m mir oir primaire conca v e
Miroirquirecueillelalumièreet
dontlaformepermetdeladiriger
verslemiroirsecondaire.
 f   m lumière tube
Émiseparunastre,elletraverseletubeet Corpscylindriqued'untélescope
estrenvoyéeparlemiroirprimaireconcave. quilogelesystèmeoptiqueetau
Lemiroirsecondairel'intercepteetladirige traversduquelsedéplacentles
versl'oculaire. rayonslumineux.
15observation as tronomique
 m radiotélescope
Appareil destiné à capter, concentrer et analyser les ondes radio provenant d'un corps céleste ou d'une région de la sphère céleste.
 m réflecteur parabolique orientable
Type de radiotélescope en forme de soucoupe orientable
dont la puissance dépend du diamètre.
 f   m réfecteur secondairepremière cabine focale
Il reçoit les ondes réféchies par Nacelle d'observation parfois
le réfecteur parabolique et les utilisée, située au foyer primaire
achemine vers le récepteur.du radiotélescope.
 f onde radio
Ondes électromagnétiques
invisibles émises par les corps
célestes et recueillies sur Terre
grâce à un radiotélescope.
 m récepteur
Dispositif qui sert à amplifer
les ondes avant qu'elles soient
converties en un signal électrique.
 m réfecteur parabolique
Surface, souvent composée d'un
grillage métallique fn, qui collecte
 f deuxième cabine focaleles ondes radio et les fait converger
Foyer secondaire du en un point.
radiotélescope, utilisé plus
souvent et abritant le récepteur
radio.
 m laboratoire supérieur
Endroit où le signal électrique est
fltré, numérisé et transmis au
 m bouclier annulaire laboratoire.
Élément de structure du rebord qui
empêche la déformation du réfecteur
parabolique.
 m contrepoids  m   m rail de guidage Poids égal à celui du réfecteur
Rail qui permet de tourner parabolique et qui permet de
verticalement le radiotélescope afn maintenir le tout en équilibre.
de l'orienter vers la région du ciel à
observer.
 m   m laboratoire ascenseur
Endroit où les astronomes Appareil mécanique muni d'une cabine
analysent le signal numérique afn servant au transport automatique de
d'en tirer des renseignements. passagers ou de marchandises entre
différents niveaux.
 m rail circulaire
Rail qui permet de tourner
horizontalement le radiotélescope
afn de l'orienter vers la région du ciel
à observer.
16
a s t r o n o m i ea s t r o n o m i e
observation as tronomique
 m télescope spatial Hubble
Télescope placé en orbite au-dessus de l'atmosphère ter restre (600 km) et permettant, de ce fait, une observation sans égale de l'univers.
 f antenne
Conducteur transmettant des
images vers la Terre par le relais
d'un satellite de communication.
 m volet mobile
Panneau s'ouvrant et se refermant sur le
système optique du télescope.
 m   m système de pointage f n
Dispositif qui permet d'orienter et de stabiliser le télescope
avec une extrême précision.
 m écran protecteur
Partie qui empêche la lumière parasite
de pénétrer dans le télescope.
 m   m appareils scientifque s miroir secondaire
Ils se composent de caméras, Miroir qui renvoie la lumière,
de spectrographes et de à travers un trou situé dans le
photomètres. miroir primaire, vers les appareils
scientifques.
 m panneau solaire
 m Dispositif d'alimentation permettant de miroir primaire
convertir l'énergie solaire en énergie Miroir qui réféchit et focalise la
électrique directement utilisable. lumière des astres vers le miroir
secondaire. m bouclier arrière
Partie qui contient notamment
un système de refroidissement
servant à protéger les appareils
scientifques.
 m observatoire astronomique
Bâtiment spécialement conçu pour abriter un télescope de grandes dimensions.
 m miroir secondaire
Miroir qui intercepte la lumière et  f   m   m coupe d’unobservatoire astronomique observatoire la redirige, à travers un trou situé
au centre du miroir primaire, vers  m cimier mobile
le foyer Cassegrain. Partie supérieure de la coupole
 f  qui s'ouvre pour permettre à lumière
 m  la lumière de pénétrer dans le Émise par l'astre, la lumière est télescope
télescope.retournée vers le foyer Cassegrain Instrument optique utilisé pour
par les miroirs primaire et l'observation des astres dont  f coupole rotativesecondaire.l'objectif est un miroir. Toit de l'observatoire qui pivote
sur lui-même afn de permettre
 m miroir plan rétractable l'observation de toutes les parties
Miroir orientable permettant de choisir le lieu du ciel.
du foyer.
 f   m   m   m foyer primairemonture en fer à cheval
Point focal du miroir primaire Support permettant de soutenir un gros
où se concentrent les rayons télescope et de le pointer jusqu'au pôle
lumineux.céleste.
 f   f nacelle d’observation  m engrenage horaire Lieu où les astronomes s'installaient autrefois
Dispositif d'entraînement permettant pour contrôler le temps d'exposition des plaques
au télescope de suivre l'axe horaire. photographiques.
 m axe horaire  f enveloppe intérieureAxe parallèle à l'axe de rotation terrestre.
Elle sert à réguler la température du télescope Animé d'une rotation opposée à celle de
pour éviter les turbulences de l'air et la la Terre, il permet d'obtenir une image fxe
déformation du miroir.de l'astre visé.
 f   f base enveloppe extérieure
Socle sur lequel repose la monture du Elle sert de protection contre les intempéries.
télescope.
 m   f   m   m   m   m poste d’observation foyer Cassegrain miroir primaire concave foyer coudé laboratoire
Lieu où on effectue la majorité des Point focal, situé derrière le miroir Miroir qui réféchit et focalise la Point focal situé à distance du Lieu où on étudie, par spectroscopie, la
observations. primaire, où se forme l'image. lumière des astres vers le foyer télescope, obtenu grâce à une composition chimique des astres observés.
primaire. série de miroirs. Fixe, il permet
la réalisation d'analyses et
d'expériences complexes.
17astronautique
 f sonde spatiale
Engin non habité lancé en direction d’un astre du Système solaire dans le but de l’étudier.
 m orbiteur (Viking)
Partie de la sonde qui, après avoir
survolé un astre, se place en orbite
autour de celui-ci et l'étudie. Les deux
orbiteurs Viking ont été lancés en 1975.
 f   m antenne à faible gain
Antenne secondaire utilisée pour
les communications avec la Terre
lorsque l’antenne à haut gain ne
peut être utilisée.
 m   f moteur de propulsion
 m   m  Appareil qui, brûlant un mélange micropropulseur de contrôle
de carburant liquide, fournit la  f d’attitude
poussée.Petits moteurs-fusées permettant d’orienter
l’orbiteur dans la position voulue.
 m panneau solaire
Dispositif d'alimentation
permettant de convertir l'énergie
solaire en énergie électrique
directement utilisable.
 f   m antenne à haut gain
Antenne principale pointée vers la
Terre pour transmettre de grandes
 m  quantités de données scientifques et suiveur stellaire
des photographies.Instrument servant à orienter la
sonde, pointé, dans le cas de
Viking, sur l'étoile Canopus.
 f   m   f caméra appareil de cartographie thermique
Elle capte des milliers d'images Instrument qui permet l'analyse de la surface et de
qui procurent une vue globale l'atmosphère d'un astre en mesurant les écarts de
de l'astre. température.
 m atterrisseur (Viking)
Engin spatial conçu pour se poser sur
la surface d'un astre et l'étudier.
 f   f   m antenne UHF antenne à haut gain
 f caméra Antenne servant à créer une liaison radio Antenne principale pointée vers la
Au nombre de deux, elles avec l'orbiteur. Terre pour transmettre de grandes
permettent d'obtenir des images quantités de données scientifques et
couleur en trois dimensions de la des photographies.
surface de l'astre.
 m amortisseur
Dispositif qui se déploie afn
 m   m d'amortir le choc du contact de générateur thermoélectrique à radio-isotopes
l'atterrisseur avec le sol. Appareil fournissant la puissance électrique; il convertit
en électricité la chaleur dégagée par la désintégration
radioactive d'une substance qu'il contient.
 m   f moteur de descente
Moteur-fusée qui permet à
l'atterrisseur de ralentir avant de
 m   m réservoir de propergol se poser sur le sol.
On y emmagasine le carburant
alimentant les moteurs de
descente. m bras télescopique
Bras extensible mobile servant
à creuser le sol et à récolter des
échantillons.
 f   m   m   f tête de ramassage capteur de température
Pelle permettant de prélever des Instrument qui mesure la
échantillons du sol, analysés sur température à la surface de l'astre.
place.
18
a s t r o n o m i er
r
r
r
r
r
a s t r o n o m i e
as tron autique
 f sonde spatiale
 m   f exemples de sondes spatiales
Depuis la fn des années 1950, plus de 125 sondes
Voyager spatiales ont été lancées afn d'étudier les planètes,
Voyager 1 et 2 ont transformé nos satellites et autres corps célestes du Système solaire.
connaissances des planètes géantes. Elles
poursuivent leur voyage aux confns du
Système solaire plus de 27 ans après leur Pioneer
lancement en 1977.
En 1973, Pioneer-10, en route
pour Jupiter, fut la première
Galileosonde à traverser la ceinture
d'astéroïdes. Première sonde à se mettre en
orbite autour de Jupiter en 1995,
elle explore également les quatre
plus gros satellites de la planète.
Cassini
MagellanLa sonde doit étudier Saturne, ses
Insérée en orbite autour de Vénus anneaux et ses satellites naturels. Elle
en 1990, la sonde cartographie doit larguer la sonde Huygens.
98 % de la surface de la planète.
HuygensMa s Odyssey La sonde a été conçue dans le
La sonde s’est placée en orbite autour de but d'étudier Titan, le plus gros
Mars en 2001 afn d’étudier la géologie satellite de Saturne.
et l’environnement ainsi que pour y
détecter la présence d’eau souterraine.
Ulysses
Lancée en 1990, c'est la seule sonde
à avoir observé les deux pôles du
Soleil. Elle étudie les différents types
de rayonnements solaires.
Ma iner
Mariner 10 a photographié trois fois la
surface de la planète Mercure au milieu Venera
des années 70, révélant un monde qui En 1975, Venera-9 transmet la
ressemble beaucoup à notre Lune.première photographie du sol vénusien
avant d'être écrasée par la pression
atmosphérique de la planète.
Deep Impact
Sonde américaine lancée en janvier New Ho izons 2005; elle a étudié la composition de
Cette sonde américaine, lancée en 2006, NEAR la comète Tempel-1, en provoquant
sera la première à atteindre Pluton et son Cette sonde s'est mise en orbite autour de une collision entre la comète et un
satellite Charon, en 2015; elle étudiera l'astéroïde Eros en 2000 et s'y est posée impacteur.
ensuite la ceinture de Kuiper. en 2001.
 m   m module de service
Partie du vaisseau abritant le système de Sta dustMa s Reconnaissance O biter
propulsion principal et fournissant l'énergie, La sonde avait pour mission de Sonde américaine lancée en l'électricité, l'eau et les autres provisions. recueillir des fragments de poussière 2005; mise en orbite autour
interstellaire, d'où son nom. Elle est de Mars, elle doit en étudier la
 m   f  revenue sur Terre en 2006.surface, l'atmosphère et le climat. module de commande
Élément du vaisseau où résidait l’équipage
durant la mission. À l’atterrissage sur la Lune,
un astronaute demeurait à bord; c’est la seule
portion du vaisseau Apollo qui revenait sur Terre.
 m module lunaire
Élément habité du vaisseau, il permettait
à deux hommes de se poser sur la Lune,
d’y passer quelques jours, puis de revenir
s'arrimer à la capsule Apollo.
Phoenix
Sonde américaine lancée en août PathfinderApollo2007, qui a atteri sur Mars en
La sonde s’est posée sur Mars à l’été mai 2008 ; elle étudie le sol de la Vaisseau habité qui a permis à six équipages
1997. Elle y a déposé un petit véhicule région arctique de la planète. de se poser sur la Lune (entre 1969 et 1972).
tout-terrain, Sojourner, qui a étudié la Le 20 juillet 1969, Neil Armstrong et Buzz
composition de la surface.Aldrin deviennent les premiers hommes à
explorer un autre monde.
19astronautique
 m scaphandre spatial
Combinaison pressurisée et ét anche qui fournit de l'air à l'astronaute et le protège des rayons solaires et des météorites lors de sorties dans
l'espace.
 f visière antisolaire
Pièce translucide du casque
 m appareil pho t ographique 35mm qui permet la vision et protège
Appareil à visée réfex, doté d'un seul objectif, qui utilise l'astronaute des rayons solaires
 m   f une pellicule 35 mm pour capter une image. équipement de sur vie ultraviolets.
Module contenant notamment
une réserve d'air, un système de
 m refroidissement et un système casque
d'élimination du gaz carbonique. Bulle de plastique transparent
qui couvre la tête et permet la
respiration ainsi que la vision.
 m   m   m collier deserrage du casque
 f   f   f Dispositif permettant de fxer le casque à la caméra detélévision couleur
combinaison.
 m   m écran de l’ordinat eur
Il permet de visualiser les données sur l'état des équipements de  m   f aide-mémoire despr océdures
survie. Carnet de notes qui rappelle les procédures à
suivre lors des sorties dans l'espace.
 m   m   f réglage duv olume descommunicatio ns
 m gant  f   m attac he pouroutils Il est recouvert de silicone à l'extrémité pour
offrir une sensibilité au toucher et isolé pour
permettre de saisir les objets chauffés par
le Soleil.
 f   f attac he desécurité
 m   f Relie l'astronaute à la navette tout en mir oir delecture
lui permettant une certaine mobilité. Permet à l'astronaute de voir
les parties du scaphandre qui
se situent hors de son champ
de vision.
 m   m   f contrôles de l’équipement de sur vie
 m   f   m contrôle de la t empérature ducor ps
 m pr opulseur
Il fournit à l'astronaute la poussée
nécessaire pour s'éloigner de  m   f   m réglage de la pression d’o xy gène la navette et se mouvoir dans
l'espace.
 m véhicule spatialaut onome
Engin équipé de prises pour le branchement de
différents appareils et d'un système de propulsion
permettant à l'astronaute de se déplacer autour de
la navette.
 m   f re vêt ement desécurité
Il protège l'astronaute de la chaleur,
du froid et des petites météorites.
20
a s t r o n o m i ea s t r o n o m i e
astronautique
 f Station spatiale internationale
Complexe for mé d'une dizaine de modules en orbite autour de la Terre, construit et assemblé par une quinzaine de pays, permettant de mener
des travaux de recherche scientifque et technologique en apesanteur .
 f centrifugeuse
Module servant à créer une
 f   m  pesanteur artifcielle variable, ce qui  m unité mobile d’entretien télémanipulateur permet d’étudier l’effet de niveaux de  m télécommandée module russe Ce bras articulé sert à manipuler gravité sur des êtres vivants.
Base qui supporte le bras et le déplace sur Il génère l'énergie électrique de les charges lourdes lors de
la structure. la station au moyen de cellules l'assemblage de la station et à
photovoltaïques. réaliser des travaux d'entretien.
 m radiateurs
Panneaux ondulés assurant
l'évacuation de la chaleur de la
station.
 f   m structure en treillis
Armature de poutrelles fxée au
laboratoire américain.
 m panneaux solaires
Panneaux transformant la lumière
du Soleil en courant électrique
pour alimenter la station.
 m télémanipulateur
Bras articulé servant à manipuler
les charges lourdes et à réaliser
diverses tâches d'assemblage et
d'entretien.
 m laboratoire japonais
Il est conçu pour effectuer des recherches
en sciences de la vie et de la matière. Il
est aussi doté d'une plateforme pour des
expériences extérieures.
 m   m   m nœud d’arrimage de l’orbiteur
Collier sur lequel s’arrime le vaisseau
spatial lors de la plupart des missions
d’assemblage et d’approvisionnement de
la station.
 m laboratoire américain
Il est conçu pour poursuivre les
travaux scientifques, notamment
en sciences de la vie et en
physique.
 m   f module d’habitation américain
 m Conçu pour héberger six personnes, il laboratoire européen
contient une cuisine, des chambrettes, Il est conçu pour effectuer des
une salle de bain et l'équipement pour recherches sur les sciences de la
les soins de santé. vie et des matériaux, la physique et
plusieurs autres technologies.
 m   m véhicule de sauvetage
Véhicule qui sert, en cas d'urgence, à
ramener l'équipage sur Terre.
21astronautique
 f navette spatiale
Véhicule spatial habité réutilisable, composé d'un orbiteur , de deux fusées et d'un réservoir de carburant.
 f   m navette spatiale au décollage
Véhicule spatial américain réutilisable, en service de 1981 à 2011. Au décollage, il était
formé d'un orbiteur, de deux fusées et d'un réservoir externe de carburant.
 m réservoir externe
Il contenait les carburants liquides (oxygène
et hydrogène) alimentant les trois moteurs
de queue de l'orbiteur.
 m parachute
Il freinait la chute de la fusée lorsque celle-ci
retombait après s'être détachée de la navette deux
minutes après le décollage.
 f   m fusée à propergol solide
Propulseur à carburant solide qui fournissait
l'essentiel de la poussée durant les deux
premières minutes de vol, avant de se détacher.
 m orbiteur
Seul élément de la navette à voler
en orbite, il transportait près de
12 tonnes de matériel et de cinq à
sept astronautes.
 m télémanipulateur
Bras articulé utilisé pour manipuler et
déplacer le chargement de la navette.
 f soute
Compartiment renfermant le
chargement de la navette selon
la mission (satellite, sonde,
laboratoire, télescope).
 f tuyère
Partie terminale d'une fusée par
laquelle s’échappaient les gaz  m habitacle
de combustion, créant ainsi la Partie avant de l’orbiteur où
poussée propulsant le vaisseau. logeaient l'équipage et les
équipements de pilotage et de
contrôle du vol.
 m revêtement thermique
Dispositif offrant une protection
contre la chaleur afn d'éviter que
l'orbiteur ne se consume lors de sa
rentrée dans l'atmosphère.
 m   f   f propulseurs de commande d’orientation
Petits moteurs-fusées qui permettaient d'orienter l'orbiteur dans
la position voulue.
 m bouclier thermique
Il protégeait le nez de l'orbiteur de la chaleur
causée par la friction du véhicule entrant dans
l'atmosphère. Couvert de fbres de carbone, il
tolérait plus de 1 600 °C.
 f tuile
Recouvrant 70 % de l'orbiteur,
les tuiles le protégeaient de la  f   m écoutille d’accès chaleur lors de sa rentrée dans
Porte permettant l’embarquement l'atmosphère.
et le débarquement de l’équipage
lors du lancement et du retour
sur Terre.
22
a s t r o n o m i ea s t r o n o m i e
astronautique
 f navette spatiale
 m orbiteur
Seul élément de la navette à voler en orbite, il transportait
près de 12 tonnes de matériel et de cinq à sept
astronautes.
 m gouvernail
 m   m sas du laboratoire Partie mobile située à la verticale
Porte permettant d'exposer des permettant à l'orbiteur d'orienter
équipements au vide spatial. sa direction au moment de
l'atterrissage. m   f hublot d’observation  m instruments scientifque s
Fenêtre permettant de voir à Différents pour chaque mission, ils
l'extérieur de l'orbiteur. permettaient, par exemple, d'étudier
les conditions météorologiques, la
 m pollution et le rayonnement cosmique. moteur principal
Chacun des trois moteurs de queue de
 f  l'orbiteur qui servaient lors du lancement écoutille
et ne fonctionnaient que pendant les huit Ouverture permettant l'accès au
premières minutes de vol.tunnel de communication.
 m   f moteur de manœuvre
Il était utilisé pour insérer le véhicule en
orbite, lui fournir une poussée en cas de
changement d'orbite et pour le faire quitter
l'orbite.
 m réservoir
Il contenait le carburant pour les
moteurs de manœuvre et les propulseurs
de commande d'orientation.
 m volet
Partie servant de bouclier thermique
aux moteurs lors de la rentrée dans
l'atmosphère.
 m élevon
Chacun des deux ailerons contrôlant
le tangage lors de l'atterrissage.
 m   f   m   f tunnel de communication laboratoire spatial aile
Couloir permettant aux astronautes Lieu ayant servi à mener des Surface horizontale sur
de passer de l’habitacle de l’orbiteur expériences scientifques en laquelle s'exercent les forces
au laboratoire. apesanteur. aérodynamiques maintenant
l'orbiteur dans l'air de l'atmosphère.
 m   m panneau de refroidissement
Il évacuait dans l'espace la chaleur
produite par le fonctionnement des
équipements de bord.
 f   f porte de la soute
Elle demeurait ouverte en orbite pour exposer
le contenu de la soute à l'espace.
23as tron autique
 m lanceur spatial
Fusée servant à placer des satellites en orbite ter restre ou à expédier des sondes dans le Système solaire.
 f   m coupe d’un lanceur spatial (Ariane V)
En service en 1996, ce lanceur européen effectue le
transport de lourdes charges utiles, dont les plus puissants
satellites de télécommunication.
 m   m exemples de lanceurs spatiaux
 m composit e supérieu r
Il se compose de l’étage à
 f coif f e propergol stockable et de la
Extrémité du lanceur qui renferme charge utile.
et protège la charge utile.
Saturn V
En service de 1967 à 1973, la plus
 m sat ellit e puissante fusée jamais construite
Engin spatial transporté par le lanceur a servi au lancement des missions
pour le placer en orbite autour de la Apollo. C'est le seul lanceur à
Terre. n'avoir jamais connu d'échec.
 m   f adaptat eur dec harge util e
Il assure l’interface satellite/lanceur
et est compatible avec toutes les
plateformes de satellites.
 f   m structure delancement  f c harge utile
multipl eSonde spatiale ou satellite
Module qui permet la mise sur transporté par le lanceur.
orbite de deux charges utiles
indépendantes.
 m   m   f   m étage à pr opergol st oc k able case àéquipements
Étage supérieur destiné à propulser la charge Elle regroupe l’essentiel de
utile vers son orbite fnale. l’électronique embarquée ainsi que les
systèmes de contrôle de vol.
 m   m réser v oir d’o xy gène liquide
Il sert à brûler l’hydrogène liquide et
Ariane IVfournit ainsi l'énergie nécessaire à la
propulsion de la fusée. Lanceur de l’Agence spatiale
européenne, il a été en service de
1989 à 1997.
 m étage principal
cr y o t ec hnique
Corps central qui assure la Titan IV
propulsion après la séparation de En service depuis 1989, ce
l’étage d’accélération à poudre. lanceur américain sert à lancer
notamment de volumineux
 m  satellites militaires.composit e inférieur
Il se compose de l'étage principal
cryotechnique et de l’étage d’accélération
à poudre.
 m   m réser v oir d’h ydr ogène liquide
L'hydrogène, brûlé au contact de  m   f   f étage d’accélération à poudre l'oxygène liquide, sert de combustible
Il fournit l’essentiel de la poussée lors du aux moteurs.
décollage avant de se séparer de l’étage
principal cryotechnique.
 f   m fusée àpr opergol solide
Propulseur à carburant solide qui
fournit l'essentiel de la poussée durant
les deux premières minutes de vol,
avant de se détacher.
 m   f mo t eur -fusée
Il assure la propulsion du lanceur
par la combustion de l’hydrogène
liquide au contact de l’oxygène
Delta IIliquide.
En service depuis 1989, ce
 f  lanceur des plus versatiles tuyère
place en orbite des satellites Partie terminale d'une fusée par
météorologiques et de laquelle s’échappent les gaz
télécommunication.de combustion, créant ainsi la
poussée qui propulse le vaisseau.
24
a s t r o n o m i ea s t r o n o m i e
astronautique
 m lanceur spatial
 f   m coupe d’un lanceur spatial (Saturn V)
 f   m  Saturn V a servi de lanceur pour le programme américain tour de sauvetage
d'exploration de la Lune Apollo.Elle permet de séparer le module de commande du reste
du lanceur et de l'entraîner avec elle en cas d'avarie.
 m   f   f module de commande charge utile
Capsule habitée dans laquelle résidait Elle comprend le vaisseau Apollo, le module
l'équipage pour l'essentiel d'une mission lunaire et le troisième étage qui, après avoir
Apollo : c'est la seule portion du véhicule à été placés en orbite terrestre, s'élancent vers
revenir sur Terre. la Lune.
 m   m module de service
Il comprend le système de
propulsion principal et fournit
l'énergie, l'électricité, l'eau et les
autres provisions.
 m module lunaire
Élément habité du vaisseau, il permettait
à deux hommes de se poser sur la Lune,
d’y passer quelques jours, puis de revenir
s'arrimer à la capsule Apollo.
 m   m bloc d’équipement  m troisième étage
Cerveau de la fusée, il comprend À 184 km d'altitude, le moteur du troisième
les ordinateurs et tout l'équipement étage se met en marche pour permettre au
électronique contrôlant la fusée durant lanceur de se placer en orbite, puis de se
son lancement. diriger vers la Lune.
 f   m sphère d’hélium
L'hélium est utilisé pour la
pressurisation du réservoir
d'oxygène.
 m moteur J-2
Les deuxième et troisième étages en sont
pourvus. Il fournit une poussée grâce à la
combustion de l'hydrogène par l'oxygène  m deuxième étage liquide.
À 62,5 km d'altitude, les cinq moteurs
du deuxième étage s'allument et brûlent
 m   m réservoir d’hydrogène liquide pendant 6 min 30, puis l'étage est largué.
L'hydrogène, brûlé au contact de
l'oxygène liquide, sert de combustible
aux moteurs.
 m   m réservoir d’oxygène liquide
Il contient l'oxygène liquide servant à brûler le
kérosène.
 m   m   m défecteur de réservoir d’oxygène liquide
Il sert à limiter le mouvement de l'oxygène liquide dans le
réservoir.
 m   m réservoir de kérosène
Le kérosène, brûlé au contact de
l'oxygène liquide, sert de combustible  m premier étage aux moteurs F-1.
Il est équipé de cinq moteurs F-1 qui offrent au
lanceur une poussée suffsante pour quitter la
plateforme de lancement; il est largué après 2
 f   m   m  min 30 de vol.conduite de transfert de carburant
Conduite qui achemine l’oxygène liquide aux moteurs-fusées.
 m   f empennage de stabilisation
Ailettes situées de part et d'autre du
lanceur servant à la stabilisation de
ce dernier.
 f tuyère
Partie terminale d'une fusée par laquelle
s’échappent les gaz de combustion, créant
ainsi la poussée qui propulse le vaisseau.
 m moteur F-1
Le premier étage en est pourvu. Il fournit
une poussée grâce à la combustion du
kérosène par l'oxygène liquide.
2528
géographie
Sciencequidécritetexpliquel'aspectactuel,
physiqueethumaindelasurfacedelaTerre.
26T e r r e
D i v e r s e s s c i e n c e s o n t p o u r o b j e t d ’ é t u d i e r l a T e r r e , s o i t d a n s s a r é a l i t é p h y s i q u e , s o i t c o m m e m i l i e u d e v i e d e s p l a n t e s , d e s
a n i m a u x e t d e l ’ ê t r e h u m a i n .
42 53 66
géologie météorologie environnement
Sciencequiapourobjetl'histoireduglobe Sciencequiapourobjetl'étudedesphénomènes ensembledesélémentsconstitutifsdumilieud'un
terrestre,sastructureetsonévolution. atmosphériquesetquicontribuenotammentàprévoir êtrevivant,dontcertainscontribuentdirectementà
lesvariationsdutemps. subveniràsesbesoins.
27e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
géographie
 f   m confguration des continents
Les continents sont de vas tes étendues de terre entourées d'eau représentant environ 30 % de la surface terrestre.
 m   f  f   m   f   f  m r d Béringplanisphère m r du Nord m r Médit rrané
2 Partie nord du Pacifque entre Mer (570 000 km ) peu profonde au nord de L'une des plus vastes mers intérieures du Carte qui représente les deux
2 le Kamtchatka (en Asie) et l'Atlantique le long des côtes de l'Europe. Sur monde (2,5 millions de km ), entre l'Europe, hémisphères de la Terre.
l'Alaska, profonde dans sa partie les estuaires qui y débouchent sont établis de l'Afrique et l'Asie. Elle communique avec
méridionale.grands ports européens. l'océan Atlantique par le détroit de Gibraltar.
 f   f   f m r Noire m r d Chin méridionale
2 f   m  Mer intérieure (420 000 km ) entre Partie sud de l'océan Pacifque, m r du Gro nland
2 l'Europe de l'Est et l'Asie, qui s'ouvre qui borde toute la côte sud-est Mer (1,2 million de km ) au nord
 m  sur la Méditerranée par deux détroits, de l'Asie, Bornéo, les Philippines Arctiqu de l'Atlantique le long des côtes
les Dardanelles et le Bosphore. et Taiwan.Vaste région située à l'intérieur du Groenland.
 f m r Caspi nnedu cercle polaire arctique,
Le plus grand lac du monde, enfermé  m comprenant l'océan Arctique et océan Arctique
entre l'Europe et l'Asie, sans aucune les terres qui le bordent. Le plus petit des océans (15
communication avec un océan. Sa 2millions de km ) est limité par 2superfcie (370 000 km ) diminue les côtes nord de l'Asie, de
constamment. l'Amérique et de l'Europe et
recouvert en grande partie par la
banquise.
 m océan Atlantique
Deuxième océan par la superfcie
2(92 millions de km ), il couvre
20 % de la surface du globe
terrestre.
 m océan Pacifque
Plus vaste océan du monde
2(179 millions de km ), il occupe 30 %
de la surface du globe, ce qui est plus
étendu que l'ensemble des continents.
 m océan Indien
Situé entre l'Afrique, l'Asie et  f Amériqu c ntrale l'Australie, ses dimensions sont
Elle s'étend de l'isthme de relativement réduites (76 millions de
Tehuantepec (au Mexique) à 2km ). La température de l'eau y est
l'isthme du Panamá. élevée et les îles nombreuses.
 f   f   f   f m r d s Antill s m r Rouge Australi
2Située entre l'Amérique centrale Mer (430 000 km ) située entre La plus grande île du monde (7,7 millions
2et le nord de l'Amérique du Sud, l'Afrique et la péninsule d'Arabie, de km ) est peu peuplée malgré sa
on la nomme également mer des reliée à la Méditerranée par le superfcie et la faune y est rendue
2Caraïbes (2,75 millions de km ). canal de Suez. spécifque par l'isolement.
 m Antarctiqu
2Seul continent inhabité (13 millions de km ), à
l'intérieur du cercle polaire sud, il est recouvert
à 98 % d'une calotte glaciaire et renferme 90 %
des réserves d'eau douce du globe.
 f Eurasie
Composée de l'Europe et de l'Asie, elle représente  f   m   f Amérique duNord Europe environ 39 % des terres émergées et forme un
Elle représente environ 16 % des Extrémité occidentale du vaste ensemble véritable continent que les géographes ont distingué
terres émergées avec plus de 24 continental eurasiatique, que l'Oural pour des raisons historiques et ethnographiques.2millions de km et se prolonge par sépare, par convention, de l'Asie.
l'isthme de l'Amérique centrale. L'étendue de son territoire est faible.
 f   m   f Amérique duSud Asie
Elle représente environ 12 % des terres Continent le plus vaste, qui représente
émergées. Elle se caractérise par la 32 % des terres émergées, et aussi le plus
cordillère des Andes à l'ouest et des peuplé; il est dominé par d'imposantes
plaines et plateaux au centre et à l'est. chaînes de montagnes.
 f   f Océanie Afrique
Partie du monde regroupant une Continent qui représente environ 20 % des terres
profusion d'îles éparpillées entre l'océan émergées et dont les 2/3 de la superfcie sont
Pacifque et l'océan Indien (Micronésie, situés au nord de l'équateur. Climats très chauds,
Mélanésie, Polynésie), ainsi que méditerranéens au nord et au sud, arides et
l'Australie; elle représente environ 6 % tropicaux ailleurs.
des terres émergées.
28
T e r r eT e r r e
géographie
 f   m confguration des continents
 m pôle Sud
 m  m océan Atlantique Antarctique Point de la surface terrestre à
 m cercle polaire antarctique La partie méridionale des océans l'extrémité sud de l'axe de rotation Seul continent inhabité (13 millions
2Parallèle de latitude 66 ° 34' Sud qui Atlantique, Indien et Pacifque est de la Terre, atteint en 1911 par une de km ), à l'intérieur du cercle polaire
marque la zone polaire où il fait jour ou nommée océan Austral ou océan première expédition conduite par le antarctique, il est recouvert à 98 % d'une
nuit 24 heures à l'un des solstices. Antarctique. Norvégien Amundsen. calotte glaciaire et renferme 90 % des
réserves d'eau douce du globe.
 m détroit de Drake
Large de près de 900 km, il sépare  f   f  f  Terre de la Reine -Maudmer de Weddellla Terre de Feu et l'Antarctique et
Partie la plus ancienne et la plus Mer au nord-ouest de l'Antarctique, relie l'Atlantique au Pacifque . Le
étendue de l'Antarctique, dont partiellement fermée par la courant y est fort.
elle forme le socle.péninsule Antarctique. Plus de la
 f  moitié de sa surface est recouverte péninsule Antarctique
par la banquise.Elle remonte loin au-delà du cercle
 f polaire. Elle comporte plusieurs banquise d’Amery
systèmes montagneux et s'émiette en Une des plus remarquables
îles à son extrémité. banquises au monde par son
étendue.
 f banquise de Filchner
Alimentée par les glaciers
continentaux adjacents et par les
précipitations locales, elle longe  f Terre de Wilkes
le contour de la mer de Weddell. Région du continent antarctique;
elle doit son nom à un marin
et explorateur américain du
e19 siècle. f Terre Marie-Byrd
Région située à plus de 2 000 m  m océan Indiend'altitude.  m  La partie méridionale des océans océan Pacifqu e
Atlantique, Indien et Pacifque est La partie méridionale des océans
nommée océan Austral ou océan Atlantique, Indien et Pacifque est
Antarctique.nommée océan Austral ou océan
Antarctique.
 m  f  monts Transantarctiquesbanquise de Ross
Chaîne de montagnes qui prolonge Plateforme de glace mobile qui
la cordillère des Andes, en Amérique déborde du versant sud du continent
du Sud, dont les sommets atteignent et s'étend dans la mer de Ross.
plus de 4 000 m.
 f   f Mélanésie Océanie
Partie de l'Océanie comprenant Continent qui représente environ 6 %
 f  la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Papouasie-Nouvelle-Guinée des terres émergées et qui regroupe une
les îles Salomon, Vanuatu, la État situé dans la partie orientale de profusion d'îles éparpillées entre l'océan
Nouvelle-Calédonie et les Fidji l'île de Nouvelle-Guinée. Pacifque et l'océan Indien, l'Aus tralie
2(965 000 km ). constituant le véritable continent.
 m détroit de Torres
 m  m   f  Large de 170 km, il relie les océan Pacifqu egolfe de Carpentarie
océans Pacifque et Indien et Plus vaste océan du monde Golfe limité par le cap York à l'est 2tient son nom d'un navigateur (179 millions de km ), il occupe 30 % et la terre d'Arnhem à l'ouest.
eespagnol du 17 siècle. de la surface du globe, ce qui est plus  m océan Indien étendu que l'ensemble des continents.
Situé entre l'Afrique, l'Asie et
l'Australie, ses dimensions sont  m   f récif de la Grande Barrière  f Nouvelle-Calédonie relativement réduites (76 millions de Récif de corail qui s'étend sur 2 400 km. 2 Île montagneuse, humide et km ). La température de l'eau y est Inscrit au patrimoine mondial de volcanique, entourée par un récif-élevée et les îles nombreuses. l'UNESCO, il constitue l'habitat de barrière bordant le plus grand
 m   m  nombreuses formes de vie marine.Grand Désert de Sable lagon du monde.
Désert le plus au nord des
déserts australiens, qui forment  f   m mer de Corail le deuxième désert du monde par
2 Partie la plus à l'ouest de l'océan la superfcie (1,9 million de km )
Pacifque, ses eaux chaudes (de après le Sahara.
25 à 28 °C) sont animées de
courants s'inversant selon les
saisons.
 f îles Fidji m lac Eyre Nord Archipel constitué de plus de
D'étendue variable, il est le 800 îles et îlots, dont une centaine
plus grand lac d'Australie. Il se sont habités. Les îles principales
caractérise par sa salinité. sont Viti Levu et Vanua Levu.
 f Cordillère australienne
 m  Chaîne de montagnes s'étirant sur Grand Désert Victoria
3 500 km; elle comprend le mont Le plus au sud des déserts  f Grande Baie australienne Kosciusko, sommet de l'île, qui australiens.
Située dans l'océan Indien au culmine à 2 300 m.
sud de l'Australie, elle est connue
pour ses vents forts et ses eaux  f mer de Tasman
agitées. Partie de l'océan Pacifque située
entre l'Australie, la Tasmanie et la
Nouvelle-Zélande. Elle tient son  m détroit de Bass nom d'un navigateur néerlandais
Large de 200 km et peu profond, edu 17 siècle.
il sépare l'Australie continentale
 f   f   m et la Tasmanie. Tasmanie Nouvelle-Zélande détroit de Cook
Île constituant un État fédéré de Archipel composé au nord d'une Large de 15 km, il sépare les deux
l'Australie, dont elle est séparée île volcanique, la plus peuplée, et îles de la Nouvelle-Zélande.
par le détroit de Bass. au sud d'une île traversée par une
chaîne de montagnes entaillée de
vallées glaciaires.
29géographie
 f   m configuration des continents
 f   m Amérique du Nord
Les Appalaches constituent le
principal relief de l'est du continent,
alors qu'à l'ouest, une haute chaîne
de montagnes (Rocheuses, Sierra  f baie d’Hudson
Madre) longe la côte de l'Alaska au  f mer de Beaufort Vaste baie communiquant avec
Mexique. Partie de l'océan Arctique l’océan Atlantique par le détroit
 f Terre de Baff nsituée entre l'Alaska et l'archipel d’Hudson. Cette baie est gelée
 m Mackenzie Plus grande île de l'archipel Arctique, Arctique. pendant l'hiver.
 m  Fleuve le plus long du Canada, le séparée du Groenland par la baie détroit de Béring
Mackenzie coule sur 4 241 km. de Baffn . Large d'environ 100 km, il réunit
l’océan Pacifque à l’océan
Arctique.  m Groenland
La plus grande île du monde,
après l’Australie, qui s’étend sur
2plus de 2 millions de km et est
couverte à 95 % de glace. Elle
appartient au Danemark.
 m Grands Lacs
Ces cinq lacs constituent la
plus grande réserve d'eau
douce de surface au monde
2(246 000 km ).
 f île de Terre-Neuve
Île séparée du Labrador par le
 m   m  détroit de Belle Isle. Le Labrador golfe d’Alaska
et l'île de Terre-Neuve forment une Partie nord-est de l'océan
province du Canada.Pacifque qui borde l'Alaska.
 f îles Aléoutiennes
Archipel prolongeant l’Alaska
composé d'environ 150 îles
et îlots s’étirant sur plus de
1 700 km.
 f montagnes Rocheuses  m Saint-Laurent Bordure orientale de l’ensemble
Fleuve de plus de 1 100 km qui des cordillères de l’Ouest, qui
draine le sud-est du Canada et se s’étend de l’Alaska au Mexique.
jette dans l’océan Atlantique.
 f Appalaches
 m  Vieux massif s’étirant sur 2 000 km, Grand Canyon
de la frontière canadienne à La plus longue gorge au monde
l'Alabama; il culmine à 2 037 m au (350 km), traversée par le feuve
mont Mitchell.Colorado.
 m Mississippi
Long de 3 780 km, il arrose
l’ensemble du territoire situé entre
les montagnes Rocheuses et les
Appalaches.
 m   f golfe de Californie
Il isole la péninsule de
BasseCalifornie du continent.
 m   m golfe du Mexique
 f Partie de l’océan Atlantique Antilles
située entre les États-Unis, le Archipel comptant une vingtaine d'îles et plus
Mexique et Cuba. de 700 îlots, formé au nord par les Grandes
Antilles (Cuba, Haïti, Jamaïque, Porto Rico) et
à l’est et au sud par les Petites Antilles.
 f   m péninsule du Yucatan
 f   f Vaste plateau marqué par la mer des Antilles
sécheresse au nord-ouest et par des Située entre l'Amérique centrale
précipitations abondantes dans le sud, et le nord de l'Amérique du Sud,
où croît une forêt dense. on la nomme également mer des
2Caraïbes (2,75 millions de km ).
 f Amérique centrale  m   m isthme de Panama Elle s’étend de l’isthme de
Bras de terre qui relie l'Amérique du Nord à l'Amérique Tehuantepec (au Mexique) à
du Sud; il comporte un canal à écluses de 80 km, mis l’isthme du Panamá.
en service en 1914, qui permet le trafc maritime entre
la mer des Antilles et l’océan Pacifque.
30
T e r r eT e r r e
géographie
 f   m confguration des continents
 f   m Amérique du Sud
 m  Reliée à l'Amérique du Nord par l'Amérique Orénoque
centrale, elle se caractérise par la cordillère Fleuve du Vénézuela (2 150 km)
des Andes à l'ouest et des plaines et qui se jette dans l'Atlantique par
plateaux au centre et à l'est.un vaste delta; son débit est
considérable.
 f Amazone
Le plus grand feuve du monde par
son débit, il prend naissance dans les
Andes puis s'étend sur plus de 80 % du
territoire brésilien (6 570 km).
 m   m golfe de Panama
Limité au nord par l'isthme de  m équateur
Panama, il est accidenté et bordé Cercle imaginaire entourant la Terre
d'îles. dans sa plus grande circonférence et
la séparant en deux hémisphères :
l'hémisphère Nord et l'hémisphère Sud.
 f cordillère des Andes
Plus longue chaîne du monde
(8 000 km), la deuxième en
altitude, elle longe la côte ouest
de l'Amérique du Sud et culmine
à l'Aconcagua (6 960 m).
 m lac Titicaca
Situé dans la cordillère des Andes,
entre le Pérou et la Bolivie, il est le
lac navigable le plus élevé au monde
(3 810 m d'altitude).
 m Paraná  m désert d’Atacama Fleuve de 3 000 km dont la majeure
Désert parmi les plus secs de la partie du cours est au Brésil. Il sert de
planète, il ne reçoit que quelques frontière entre le Brésil et le Paraguay,
millimètres de pluie par an. puis entre le Paraguay et l'Argentine.
 f Patagonie
Plateau du Chili et de l'Argentine, partagé
entre la Patagonie andine, au climat
humide et à la végétation abondante, et le
plateau patagonien, sec et pauvre.
 f îles Falkland
Archipel formé de deux îles
principales, séparées par le détroit
 f   m  de Falkland, et auxquelles viennent Terre de Feu
s'ajouter une centaine d'îlots.Archipel séparé du continent par le détroit
de Magellan. Le climat froid et humide y fait
descendre la limite des neiges éternelles à
700 m seulement.
 m   m cap Horn détroit de Drake
Point le plus au sud de l'Amérique du Sud, Large de près de 900 km, il sépare
il n'est distant de l'Antarctique que de la Terre de Feu et l'Antarctique et
1 000 km. Il est célèbre pour ses tempêtes relie l'Atlantique au Pacifque . Le
et ses dangereux écueils et hauts-fonds. courant y est fort.
31s
s
s
s
s
s
s
s
s
s
s
s
géographie
 f   m configuration des continents
 f Europe  f   m   m mer de Barents mont Oural
Extrémité occidentale du vaste ensemble Partie de l'océan Arctique au nord Chaîne de montagnes, longue de
continental eurasiatique, que l'Oural de la péninsule scandinave et de 2 400 km, de la mer Caspienne à
sépare, par convention, de l'Asie. la Russie, partiellement prise par l'Arctique, et qui forme, par convention,
L'étendue de son territoire est faible. les glaces. la limite entre l'Europe et l'Asie.
 m lac Ladoga
Plus grand lac d'Europe  f Volga 2(17 700 km ), situé en Russie, il  f pre qu’île de Kola Plus long feuve d'Europe se déverse dans la Baltique.
Péninsule essentiellement (3 700 km), il est pris par les
montagneuse située en Russie glaces pendant l'hiver et connaît
au-delà du cercle polaire arctique. une crue importante au printemps.
 m   f golfe de Botnie
Golfe peu profond et souvent pris
par les glaces, il baigne la Suède
et la Finlande.
 m Dniepr
 f   f  Fleuve de Russie long de mer de Norvège
2 200 km, dont le débit est lent Portion de l'Atlantique qui s'étend
et abondant. C'est un grand axe de la Norvège à l'Islande.
de communication.
 f I lande
Île volcanique régulièrement
secouée par des séismes, elle
compte plus de 5 000 km de
côtes.
 f   f  f   m  mer Baltique mer du Nord
2 Mer intérieure généralement Mer (570 000 km ) peu profonde au
 f pénin ule Scandinave peu profonde et peu salée, sans nord de l'Atlantique le long des côtes
Vaste péninsule nordique, qui marées notables; elle gèle le long de l'Europe. Sur les estuaires qui y
inclut la Norvège, la Suède et une des côtes.débouchent sont établis de grands
partie de la Finlande.ports européens.
 f   f mer d’Irlande
Partie de l'Atlantique qui sépare
la Grande-Bretagne et l'Irlande.
 m océan Atlantique
Deuxième océan par la superfcie,
il couvre 20 % de la surface du
globe terrestre.
 f Manche
Mer peu profonde entre la France et
l'Angleterre; la marée, très marquée, y
engendre de forts courants rendant la
navigation délicate.
 f Vi tule
Principal feuve de Pologne
(1 090 km), il prend sa source dans
les Carpates et rejoint la Baltique dans
le golfe de Gdansk.
 f mer Noire
 f  2Alpe Mer intérieure (420 000 km )
Plus grand massif montagneux entre l'Europe de l'Est et l'Asie, qui
d'Europe, il s'étend sur 1 200 km s'ouvre sur la Méditerranée par
et son point culminant, le mont deux détroits, les Dardanelles et le
Blanc, s'élève à 4 807 m. Bosphore.
 f pénin ule Ibérique
Péninsule qui comprend
l'Espagne et le Portugal, elle
s'étire des Pyrénées au détroit de
Gibraltar.
 m détroit de Gibraltar
Bras de mer de 15 km de large
entre l'Espagne et le Maroc, il relie
la Méditerranée et l'Atlantique
et constitue une voie de
communication importante.
 f   m   f   m   f Pyrénée Danube pénin ule de Balkan Carpate
Chaîne montagneuse dont le versant Deuxième feuve d'Europe par sa Péninsule montagneuse la plus Chaîne de montagnes d'Europe
nord appartient à la France et le longueur (2 850 km), il se jette orientale de l'Europe dont la côte centrale, moins élevée que les
versant sud à l'Espagne. Elle culmine dans la mer Noire par un vaste est effritée en un éparpillement Alpes; elle culmine à 2 655 m.
à 3 404 m au pic d'Aneto. delta à trois branches. d'îles et de presqu'îles.
 f   f   f   f mer Méditerranée mer Adriatique mer Égée
L'une des plus vastes mers Golfe de la Méditerranée, long Partie de la mer Méditerranée
intérieures du monde, entre de 835 km et large de 180 km située entre la Turquie et la Grèce,
l'Europe, l'Afrique et l'Asie. entre l'Italie, les côtes de l'ex- qui comprend de nombreuses îles
Elle communique avec l'océan Yougoslavie et de l'Albanie. dont la principale est la Crète.
Atlantique par le détroit de
Gibraltar.
32
T e r r eT e r r e
géographie
 f   m confguration des continents
 f Asie
Continent le plus vaste, qui représente
32 % des terres émergées, et aussi  m lac Baïkal le plus peuplé; il est dominé par  f   m   m mer d’Aral Plus vieux (25 millions d'années) désert de Gobi d'imposantes chaînes de montagnes.
Mer autrefois en communication et plus profond lac (1 620 m) au Un des plus grands déserts au monde
2avec la mer Caspienne, monde, il fait 600 km de long sur (1 036 000 km ), il est partagé entre la
maintenant devenue un 60 à 80 km de large. Il est gelé six Chine et la Mongolie. Il s'agit d'un haut
immense lac salé. mois par an. plateau situé à environ 1 000 m d'altitude.
 f presqu’île du
 m Kamtchatka
 f  Péninsule extrême-orientale de mer Caspienne
2Russie (31 000 km ), où l'activité Le plus grand lac du monde, enfermé entre
volcanique est intense.l'Europe et l'Asie, sans aucune communication
2avec un océan. Sa superfcie (370 000 km )
diminue constamment.
 f   m mer du Japon
 f mer Noire Région de l'océan Pacifque qui sépare
2Mer intérieure (420 000 km ) entre le Japon de la côte asiatique, divisée en
l'Europe de l'Est et l'Asie, qui s'ouvre une région chaude et une région froide.
sur la Méditerranée par deux détroits, On l'appelle également mer de l'Est.
les Dardanelles et le Bosphore.
 f   m mer Rouge océan Pacifqu e
2Mer (430 000 km ) située entre Plus vaste océan du monde
2l'Afrique et la péninsule d'Arabie, (179 millions de km ), il occupe
reliée à la Méditerranée par le 30 % de la surface du globe, ce qui
canal de Suez. est plus étendu que l'ensemble des
continents.
 m Japon
Archipel qui compte un millier
d'îles et dont quatre îles
principales représentent 95 % du
territoire; l'activité volcanique y
est forte et les séismes nombreux.
 f   f presqu’île de Corée
Péninsule qui ferme la mer du Japon
(mer de l'Est) au sud. Son climat est
marqué par les pluies de mousson en
été et les typhons en automne.
 f   f mer de Chine orientale
Partie de l'océan Pacifque située
entre la Corée, les Ryukyu (au sud
du Japon) et Taiwan.
 f Philippines
Archipel qui compte plus de 7 000
îles et îlots et dont les deux îles
principales (Luçon et Mindanao)
constituent 70 % du territoire.
 m   m golfe d’Aden Himalaya
Partie nord-ouest de l'océan Indien, Plus haute chaîne de montagnes
entre le sud de l'Arabie et le nord-est de au monde, elle compte une dizaine
l'Afrique; il est relié à la mer Rouge par le de sommets s'élevant à plus de
détroit de Bab-el-Mandeb. 8 000 m, dont l'Everest (8 846 m).
 m   m  f   f  golfe d’Oman péninsule d’Arabie
Partie la plus resserrée de la mer Vaste péninsule quasi désertique,
d'Oman qui communique par qui détient 50 % des réserves
le détroit d'Ormuz avec le golfe mondiales de pétrole.  f   f mer de Chine méridionalePersique.
Partie sud de la mer de Chine,
qui borde toute la côte sud-est  m   f   m golfe Persique mer d’Oman  f  de l'Asie, Bornéo, les Philippines Indonésie Golfe long de 800 km, il est bordé Partie de l'océan Indien comprise et Taiwan.Archipel de près de 14 000 îles, par l'Arabie, l'Iran et l'Irak, et forme entre l'Inde et la péninsule arabique,
qui s'étend sur 5 000 km d'ouest un axe commercial d'importance. Il qui se prolonge par le golfe d'Oman.
en est. C'est la plus grande zone est également appelé golfe Arabique. Elle est aussi appelée mer d'Arabie.
volcanique au monde.
 m   m   m océan Indien golfe du Bengale
Situé entre l'Afrique, l'Asie et Partie de l'océan Indien comprise
l'Australie, ses dimensions sont entre l'Inde et la péninsule
relativement réduites (76 millions de indochinoise, où se jette le Gange
2km ). La température de l'eau y est par le plus grand delta au monde.
élevée et les îles nombreuses.
33géographie
 f   m configuration des continents
 f Afrique
Continent qui représente environ 20 % des terres
émergées et dont les 2/3 de la superfcie sont situés au
nord de l'équateur. Climats très chauds, méditerranéens
au nord et au sud, arides et tropicaux ailleurs.
 f   f mer Méditerranée
 m   m   m   m Atlas désert du Sahara L'une des plus vastes mers intérieures lac Tchad
2Ensemble montagneux formé de Plus grand désert au monde du monde (2,5 millions de km ), Grand lac, peu profond et
plusieurs chaînes, qui s'étend de la avec une superfcie de plus de 8 entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie. Elle marécageux, vestige d'une ancienne
2Tunisie au Maroc où il culmine au millions de km , il couvre le quart communique avec l'océan Atlantique mer. Sa superfcie diminue et il
djebel Toubkal, à 4 165 m. de l'Afrique. par le détroit de Gibraltar. pourrait s'assécher un jour.
 m   m tropique du Cancer
 m Parallèle situé à 23 ° 26' Nil
de latitude Nord (soit une Le plus long feuve au monde
distance d'environ 2 600 km de (6 700 km) est connu pour ses
l'équateur). crues estivales.
 m Sénégal  f mer Rouge
Fleuve long de 1 700 km, qui 2Mer (430 000 km ) située entre
sert de frontière entre le Sénégal l'Afrique et la péninsule d'Arabie,
et la Mauritanie; il se jette dans reliée à la Méditerranée par le
l'Atlantique. canal de Suez.
 m golfe d’Aden
Partie nord-ouest de l'océan Indien,
entre le sud de l'Arabie et le nord-est de
l'Afrique; il est relié à la mer Rouge par
le détroit de Bab-el-Mandeb.
 m Niger  m lac VictoriaTroisième feuve d'Afrique après
Plus grand lac d'Afrique le Nil et le Congo, il est long de 2(68 000 km ), peu profond, 4 200 km.
bordé par l'Ouganda, le Kenya et
la Tanzanie.
 m   f golfe de Guinée  m lac TanganyikaGolfe qui s'étend de la
CôteLac le plus profond au monde d'Ivoire au Gabon et dont les eaux
(1 435 m), après le Baïkal, il se sont chaudes.
déverse dans le feuve Congo.
 m Congo
Deuxième feuve d'Afrique par sa  m équateur
 m longueur (4 600 km) et deuxième lac MalawiCercle imaginaire entourant la Terre
au monde par l'étendue de son Lac qui se partage entre le dans sa plus grande circonférence et
bassin et par son débit. Malawi, la Tanzanie et le la séparant en deux hémisphères :
Mozambique; il fait 500 km de l'hémisphère Nord et l'hémisphère Sud.
longueur sur 50 km de largeur.
 m océan Atlantique
Deuxième océan par la superfcie,  m océan Indien
il couvre 20 % de la surface du Situé entre l'Afrique, l'Asie et
globe terrestre. l'Australie, ses dimensions sont
relativement réduites (76 millions de
2km ). La température de l'eau y est
 m   m tropique du Capricorne élevée et les îles nombreuses.
Parallèle situé à 23 ° 26'
 f de latitude Sud (soit une Madagascar
distance d'environ 2 600 km de Île longue de 1 600 km dont
l'équateur). l'isolement au large de l'Afrique lui
confère une faune et une fore uniques.
 m   m désert du Namib
Région aride qui s'étire sur 2 000 km le
 m   m long du littoral atlantique. Les brouillards canal du Mozambique
fréquents y apportent l'équivalent de Large détroit de l'océan Indien
50 mm de pluie par an. entre le continent africain et l'île
de Madagascar.
 m   m   m   f désert du Kalahari cap de Bonne-Espérance
Région semi-aride qui borde le désert Ancienne île maintenant reliée au
du Namib, présentant une zone continent par un bras de sable. Il
marécageuse au nord et une végétation ne s'agit pas de la pointe la plus
très maigre dans le sud. méridionale d'Afrique, qui se trouve
à 150 km à l'est.
34
T e r r eT e r r e
géogr aphie
 f cartographie
Ensemble des techniques et des arts graphiques utilisés pour l'élaboration et la production de cartes à partir d'observations directes ou de
documents.
 f coordonnées terrestres
L'intersection de deux lignes imaginaires, la  m pôle Nord longitude et la latitude, permet de situer avec
Point de la surface terrestre précision un point du globe terrestre.
à l'extrémité nord de l'axe de
rotation de la Terre où convergent
les méridiens.
 m cercle polaire arctique
Parallèle de latitude 66 ° 34' Nord
qui marque la zone polaire où il fait
jour ou nuit 24 heures à l'un des
solstices.
 m   m tropique du Cancer  m hémisphère boréal Parallèle situé à 23 ° 26'
Moitié nord du globe terrestre par de latitude Nord (soit une
rapport à l'équateur. Aussi appelé distance d'environ 2 600 km de
hémisphère septentrional. l'équateur).
 m équateur
Cercle imaginaire entourant la Terre
dans sa plus grande circonférence,
perpendiculaire à l'axe des pôles; de
latitude 0, il sert de repère au calcul
des latitudes.
 m hémisphère austral
Moitié sud du globe terrestre par
 m   m tropique du Capricorne rapport à l'équateur. Aussi appelé
Parallèle situé à 23 ° 26' hémisphère méridional.
de latitude Sud (soit une
distance d'environ 2 600 km de
l'équateur).
 m cercle polaire antarctique
Parallèle de latitude 66 ° 34' Sud
qui marque la zone polaire où il fait
jour ou nuit 24 heures à l'un des
 m  solstices.pôle Sud
Point de la surface terrestre
à l'extrémité sud de l'axe de
rotation de la Terre où convergent
les méridiens.
 m hémisphères
Par convention, on divise le globe
terrestre en quatre demi-sphères,  m hémisphère boréal en prenant comme repère soit
Moitié nord du globe terrestre par le méridien de Greenwich, soit
rapport à l'équateur. On l'appelle l'équateur.
aussi hémisphère septentrional.
 m   m hémisphère orientalhémisphère occidental
Moitié est du globe terrestre Moitié ouest du globe terrestre
par rapport au méridien de par rapport au méridien de
Greenwich.Greenwich.
 m hémisphère austral
Moitié sud du globe terrestre par
rapport à l'équateur. On l'appelle
aussi hémisphère méridional.
35h
géogr aphie
 f cartographie
 f divisions cartographiques  f   f latitude longitude
Ensemble des parallèles et des Coordonnée d'un point de la Coordonnée d'un point de la
méridiens formant une grille surface terrestre qui indique, en surface terrestre qui indique,  m imaginaire sur la surface terrestre cercle polaire arctiquedegrés, la distance de ce point en degrés, la distance de ce
et permettant de déterminer la Parallèle de latitude 66 ° 34' par rapport à l'équateur. point par rapport au méridien de
localisation d'un point. Nord qui marque la zone polaire Greenwich.
où il fait jour ou nuit 24 heures à
 m l'un des solstices. méridien est
 m   m tropique du Cancer Ligne imaginaire reliant les pôles
Parallèle situé à 23 ° 26' et perpendiculaire à l'équateur,
de latitude Nord (soit une située à l'est du méridien de
distance d'environ 2 600 km de Greenwich.
l'équateur).
 m méridien de Greenwic
Choisi par convention comme
méridien d'origine ou central, il
est de longitude 0 et sépare les
hémisphères occidental et oriental.
Il traverse le village de Greenwich,
en Angleterre.
 m équateur
Cercle imaginaire entourant la Terre
dans sa plus grande circonférence,
perpendiculaire à l'axe des pôles; de
 m méridien ouestlatitude 0, il sert de repère au calcul
Ligne imaginaire reliant les pôles des latitudes.
et perpendiculaire à l'équateur,
située à l'ouest du méridien de
Greenwich.
 m   m   m tropique du Capricorne parallèle
 m Parallèle situé à 23 ° 26' de Cercle imaginaire dont le plan est cercle polaire antarctique
latitude Sud (soit une distance parallèle à l'équateur.Parallèle de latitude 66 ° 34' Sud
d'environ 2 600 km de l'équateur). qui marque la zone polaire où il fait
jour ou nuit 24 heures à l'un des
solstices.
 f projections cartographiques
Représentations de la surface du globe terrestre
sur une carte plane.
 f   f projection horizontale projection conique
Elle s'effectue sur un plan On l'obtient en projetant la surface
placé de manière à ce qu'il soit terrestre sur un cône dont la base
tangent en un point de la surface est un parallèle; elle ne permet de
terrestre; elle ne permet de représenter qu'une partie du globe
représenter qu'un hémisphère. terrestre.
 f projection cylindrique
On l'obtient en projetant la surface
terrestre sur un cylindre; les
méridiens et les parallèles sont
alors des lignes droites qui se
coupent à angle droit.  f projection interrompue
Elle engendre une carte qui n'est pas
continue, les coupures étant souvent
placées au milieu des océans; elle est
utilisée pour représenter les continents.
36
T e r r eT E r r E
géographie
 f cartographie
 f   m rose des vents
Étoile indiquant les points cardinaux
 m Nord et les directions intermédiaires. Elle
est représentée sur le cadran des
boussoles, les cartes marines, etc.
 m   m Nord Nord-Ouest Nord Nord-Est
 m   m Nord Ouest Nord Est
 m   m Ouest Nord-Oues t Est Nord-Est
 m   m Ouest Est
 m   m Ouest Sud-Ouest Est Sud-Est
 m   m Sud Ouest Sud Est
 m   m Sud Sud-Ouest Sud Sud-Es t
 m Sud
 f carte politique
Type de carte représentant divers
pays et leurs unités territoriales
ou administratives.
 f pr o vince
Division territoriale dirigée par un
gouvernement élu par la population
 f  (au Canada) ou, ailleurs, par un division t errit oriale
délégué du pouvoir central (Chine).Limite de l'étendue d'une province
ou d'un État dans une fédération.
Edmonton C A N A D A
 f grandeville Calgary
Vancouver
Agglomération de taille importante, Winnipeg
Montréal
Seattle caractérisée par un habitat concentré, dont
Ottawa les activités sont axées sur l'industrie, le
Toronto
 f  commerce, les services et l'administration.fr ontière New York
Detroit
Limite du territoire d'un pays. Washington
Chicago
San Francisco Denver
U N I T E D   S T A T E S  f capitale
Los Angeles
Atlanta Ville où siège le gouvernement.San Diego
Dallas
Houston m pa ys  m Miami État Territoire habité par une collectivité,
Monterrey Chacun des territoires qui administré par un gouvernement et dont
constituent une fédération; les les frontières ont été clairement établies. M E X I C O
États-Unis sont divisés en 50
Guadalajara
États.
Ciudad de México
37géographie
 f cartographie
 f carte physique
Type de carte représentant la surface  f mer
terrestre (reliefs, cours d'eau, étendues Vaste étendue d'eau salée, moins
aquatiques) à l'aide de différentes profonde que l'océan et plus
techniques (courbes de niveau, couleurs).  f  ou moins isolée à l'intérieur des baie
terres.Échancrure profonde d'une côte  m détr oit
s'enfonçant dans les terres et Bras de mer naturel entre deux côtes
délimitée par deux caps. faisant communiquer deux étendues
d'eau.
 f   f c haîne demontagnes
Ensemble allongé de montagnes
reliées entre elles, qui se
caractérise par de hauts sommets
et de profondes vallées.
 f île
 m océan Étendue de terre entièrement
Vaste étendue d'eau salée qui entourée d'eau.
couvre une grande partie de la
surface terrestre et qui sépare les
continents.
 f prairie
Vaste étendue de terre au relief
peu marqué et caractérisée par
une formation végétale herbeuse
naturellement dépourvue d'arbres.
 m massif montagneux
Ensemble de montagnes
compact.
 m estuaire
Embouchure d'un feuve soumise
aux marées, formant une
échancrure plus ou moins large et
profonde dans le littoral.
 m lac
Nappe d'eau plus ou moins
 f  étendue de profondeur très rivière
variable et entièrement entourée Cours d'eau naturel de faible ou
de terre.de moyenne importance, qui se
jette dans un autre cours d'eau.
 m plat eau  m ar c hipel
Vaste étendue de terre relativement Groupe d'îles.
plate, plus élevée que les régions
environnantes, délimitée par des
vallées profondes et encaissées.
 m golf e
Large courbure du littoral, plus
étendue qu'une baie, rentrant
dans les terres et plus ou moins
largement ouverte.  f péninsule
Vaste portion de terre avançant
dans la mer et reliée au continent.
 m cap
Pointe de terre élevée et massive
 f qui s'avance dans la mer ou dans plaine
l'estuaire d'un feuve. Vaste étendue de terre
 m relativement plate, moins élevée isthme
que les reliefs environnants, aux  m  Bande de terre étroite, située feuv e
vallées larges et peu creusées. entre deux étendues d'eau, qui Cours d'eau important, alimenté
fait communiquer deux terres par plusieurs rivières, qui se jette
plus vastes.dans la mer.
38
T e r r el
l
l
l
T e r r e
Provincetown
géographie
 f cartographie
 f   m   m plan urbaingare pont
 m   m c hemin def er Ensemble des installations ferroviaires et Ouvrage permettant à une voie Représentation précise et
Voie de communication formée de des bâtiments nécessaires au transport de communication de franchir un détaillée d'une portion d'une ville,
deux rails parallèles sur laquelle de voyageurs et de marchandises par obstacle naturel ou une autre voie généralement à grande échelle.
circulent les trains. train. de communication.
 m  f  par c ban ieue
Terrain d'agrément planté Ensemble des villes qui entourent
d'arbres, aménagé dans une ville.une grande ville dont elles sont
dépendantes économiquement.
 m   m feuv e cime tière
Cours d'eau important, alimenté Lieu où on enterre les morts.
par plusieurs rivières, qui se jette
dans la mer.
 m monument
 m  Ouvrage remarquable d'un point bois
de vue historique ou esthétique, Terrain de faible superfcie, couvert
ou par sa valeur religieuse ou d'arbres.
symbolique.
 m bou e v ard périphériqu e
Route à circulation rapide qui contourne
le centre-ville et qui permet de détourner  f aut or out e
la circulation de celui-ci ou de relier entre Large route à deux chaussées
eux des quartiers périphériques. unidirectionnelles séparées,
réservée à la circulation rapide,
 m r ond-point sans aucun croisement.
Carrefour où plusieurs routes convergent
 m vers une chaussée à sens unique qui arr ondissement
tourne autour d'un îlot central de forme Division administrative d'une
circulaire. grande ville.
 f rue
Voie de circulation aménagée
à l'intérieur d'une ville et  f   m   m a v enue édifce pub ic bou e v ard généralement bordée de
Voie de circulation habituellement Bâtiment d'importance où sont Voie de circulation très large, bâtiments.
plus large qu'une rue, desservant logés des services publics. à grand débit, reliant diverses
un quartier ou une partie d'une parties d'une ville.
ville.
 f carte routière
Carte indiquant le tracé d'un  f r out e réseau routier et souvent
Voie de communication reliant deux complétée par des indications
points géographiques éloignés touristiques.
l'un de l'autre, généralement des
 m   f numér o d’aut or out e agglomérations.
Billerica
BeverlyWilmington f aut or out e
Lynnfield
ReadingLarge route à deux chaussées Nutting Pinehurst SalemLakeunidirectionnelles séparées, réservée Peabody
Burlington Wakefieldà la circulation rapide, sans aucun Marblehead
croisement.  m   f 
Bedford numér o der out e
Stoneham
Woburn
Concord
Winchester Swampscott f   m  Saugusaire de repos Melrose NahantLexington BayEspace aménagé le long d'une Malden Lynnroute ou d'une autoroute, Medford Harbor NahantArlingtonLincoln Everetthabituellement équipé de toilettes  m aér opor t Revere
et d'une aire de pique-nique. Lieu comportant l'ensemble Belmont ChelseaSomerville
des installations techniques et
Waltham
Winthrop commerciales nécessaires au CambridgeWeston
trafc aérien.
Watertown
 f   m  Newton Boston Boston Bayaire deser vice
Boston
Espace aménagé le long des autoroutes et Harbor
 m par c nationalproposant le ravitaillement en carburant, des Brookline
Hull Zone désignée par un gouvernement en services de restauration, d'hébergement et Wellesley
vue d'y protéger les richesses naturelles, d'informations touristiques. Quincy
Bay historiques ou scientifques et dont l'accès
Hingham est autorisé sous certaines conditions.Needham Bay North CohassetQuincy f   f aut or out e deceinture Dedham CohassetTronçon d'autoroute, construit autour MiltonDover Hingham
d'une agglomération pour en faciliter Braintree
Islingtonl'accès et la sortie ou pour absorber la Weymouth  m Westwood par cour s pitt oresqu ecirculation de transit. BeachwoodHarding
Route offrant des paysages particulièrement South
Hingham intéressants pour les voyageurs.
Medfield
Randolph Assinippi
 f   f r out e secondaire curiosité
Route habituellement moins Lieu spécialement aménagé qui
fréquentée assurant la liaison présente un caractère original ou
entre des routes plus importantes attractif.
ou des agglomérations régionales.
39
Gloucestergéographie
 f télédétection
Ensemble de techniques permettant, à l'aide d'ondes électromagnétiques, d'acquérir à distance des informations sur la surface et l'atmosphère
terrestres.
 m radar
Dispositif de détection qui émet
 m radar aéroportédes ondes électromagnétiques et
Radar embarqué à bord d'un en reçoit l'écho.
aéronef.
 f impulsion
Brève émission d'ondes
électromagnétiques produite par
un radar.
 f cible
Surface ou objet sur lequel les
ondes radars se réféchissent.
 m écho
Ondes réféchies par la cible et
mesurées par le dispositif de
télédétection.
 m satellite Radarsat  f plate-forme Satellite d'observation de la Terre  m   m Élément du satellite relié à la charge détecteur d’horizon terrestreconçu par le Canada pour observer
utile et équipé pour fournir les ressources Appareil permettant le repérage de l'horizon les changements environnementaux et
nécessaires à son fonctionnement. terrestre afn d'orienter correctement l'antenne l'utilisation des ressources naturelles.
 m  du radar.propulseur
Dispositif qui produit l'impulsion  m   f  f   m   m module de charge utileantenne radar détecteur solairenécessaire au déplacement du
Élément du satellite qui regroupe Antenne conçue pour émettre les Appareil permettant de satellite.
le matériel de détection et faisceaux d'ondes électromagnétiques et positionner les panneaux solaires
l'équipement de maintenance.en capter l'écho réféchi par la surface en direction du Soleil afn d'en
terrestre. capter l'énergie.
 f   f antenne en bande X
 m panneau solaire Type d'antenne qui émet et
Dispositif d'alimentation reçoit des ondes de très haute
 f   f permettant de convertir l'énergie fréquence. antenne de télécommande
solaire en énergie électrique Type d'antenne qui permet au centre de contrôle
directement utilisable. de transmettre des commandes au satellite.
 f   m structure du support
 m   m faisceau radar
Ensemble des trajectoires des
ondes électromagnétiques, en
forme d'éventail, émises par un
radar dans une direction donnée.
 f fauchée
Largeur de la surface terrestre
observée lors du passage du
satellite.
40
T e r r eT e r r e
géographie
 f télédétection
 m sonar
Système de détection émettant
des ultrasons, essentiellement
utilisé pour la détection en milieu
 m na vire marin.
Bateau transportant un sonar.
 f   m émission d’ultrasons
Production de vibrations sonores
de très haute fréquence, dont on
capte et analyse l'écho.
 m éc ho
Ondes réféchies par la cible et
 f cible mesurées par le dispositif de
Surface ou objet sur lequel les télédétection.
ondes sonars se réféchissent.
 f   m télédétection parsatellite  f   f sour ce d’énergie Observation de la surface et de
À l'origine du processus de l'atmosphère terrestres par un satellite
télédétection se trouve une équipé d'un capteur.
source d'énergie, par exemple le
Soleil, pour illuminer une cible.
 m enregistrement des
 f   m données capt eur actif
 m   m   f capt eur passif Si le satellite ne peut communiquer Dispositif qui émet lui-même enregistrement des données
Dispositif qui reçoit les ondes que avec la station terrestre, les l'énergie nécessaire pour illuminer Si le satellite ne peut communiquer avec
produit la réfexion, par la cible, données sont enregistrées à bord la cible et qui reçoit les ondes la station terrestre, les données sont
du rayonnement naturel du Soleil. et transmises plus tard. qu'elle réféchit. enregistrées à bord et transmises plus tard.
 m   f trait ement desdonnées
Les données brutes sont
interprétées et analysées pour en
tirer des informations sur la cible.
 f   f réception des données
 m ra y onnement naturel Les données brutes parviennent
Lorsque le ciel est dégagé, le à la station terrestre sous forme
satellite capte la réfexion des numérique.
rayons solaires sur la surface de  f réfe xion
la Terre. Phénomène par lequel les
ondes naturelles ou artifcielles
rebondissent sur la cible en
direction du satellite.
 m ra y onnement ar tifcie l
Lorsque les conditions atmosphériques
voilent le rayonnement solaire, le
capteur actif émet lui-même un
rayonnement d'ondes.
 f   f transmission desdonnées
Le capteur communique, si
possible immédiatement, ses
 f   f cible cible données brutes à une station
Surface ou objet réféchissant le Surface ou objet réféchissant le terrestre pour traitement.
rayonnement solaire. rayonnement solaire.g
g
géologie
 f   f coupe de la croûte terrestre
La croûte terrestre, continentale et océanique, se compose principalement de roches sédimentaires, métamorphiques et ignées.
 m v olcan
 m   f niv eau de lamer Relief résultant de l'accumulation
Hauteur moyenne de l'eau observée sur une et de la solidifcation en surface
 f   f durée donnée (jour, mois, année), qui sert r oc hes d’intrusion de laves et de cendres issues
de référence pour défnir le trait de côte et Roches ignées qui ont remonté près de du manteau supérieur lors
calculer la hauteur des reliefs. la surface terrestre. d'éruptions successives.
 f   f c haîne de monta nes
 m   m  Ensemble allongé de reliefs f ond de l’océan
élevés reliés entre eux, qui se Partie de la surface terrestre sous
caractérise par de hauts sommets les mers et les océans, dont le
et de profondes vallées.relief est très varié.
 f cr oût e basaltique
Couche de basalte, roche plus dense
que le granite, qui forme le fond des
océans et qui est recouverte par
divers types de débris.
 f r oc hes sédimentaires
Roches formées par l'accumulation,
la compaction et la cimentation de
fragments résultant de l'érosion d'autres
roches et de débris d'organismes vivants.
 f r oc hes métamor phiques
Roches qui résultent de la transformation
de roches ignées ou sédimentaires
 f soumises à des pressions et à des r oc hes i nées f cr oût e g ranitiquetempératures très élevées. Roches résultant du refroidissement et de la
Couche de granite qui forme solidifcation de magmas en fusion à l'intérieur
essentiellement les continents. de la Terre. Elles sont aussi appelées roches
magmatiques.
 f   f structure de la Terre
La T erre est formée de trois couches concentriques, le noyau, le manteau et la croûte, séparées par des zones de transition appelées
discontinuités.
 f cr oût e t errestr e
 f cr oût e continentaleCouche solide à la surface de la
 f   f  Couche épaisse de 30 à 70 km, Terre, dont l'épaisseur varie entre cr oût e océanique lithosphère
surtout constituée de granite. 10 km sous les océans et 60 km Couche formant le fond des Couche de 50 à 100 km d'épaisseur
Elle forme plusieurs ensembles sous les montagnes. qui comprend la croûte terrestre océans. Elle est plus mince, plus
distincts : les continents.et la partie solide du manteau dense et plus jeune que la croûte
supérieur. Elle est découpée en continentale.
plaques tectoniques.
 f asthénosphère
 f discontinuité de Couche du manteau supérieur
Mohor o vici c constituée de roches en fusion et
Zone qui sépare la croûte terrestre épaisse d'environ 200 km, sur laquelle
de l'asthénosphère. glissent les plaques lithosphériques.
 m mant eau supérieu r
Couche de près de 630 km
d'épaisseur, formée de roches
dures. La base de la lithosphère
et l'asthénosphère en font partie.
 m mant eau inférieur
Couche mal connue d'environ
 f discontinuité de 2 290 km d'épaisseur, mue par de
Gut enberg lents courants, dits de convection, liés
Zone qui sépare le manteau aux différences de température.
inférieur du noyau et située à
 m environ 2 900 km de profondeur. no y au e xt ern e
Constitué de métal en fusion, il fait près
de 1 820 km d'épaisseur et est à l'origine
du champ magnétique engendré par les
courants électriques qui y circulent.
 m no y au int erne
Constitué de fer et de nickel, il est soumis
à une telle pression qu'il reste à l'état
solide malgré une température de plus de
5 000 °C. Son diamètre est de 1 600 km.
42
T e r r el
l
l
T e r r e
géologie
 f plaques tectoniques
Immenses portions de la lithosphère, qui glissent sur l'asthénosphère. Ce déplacement façonne le relief de la Terre.
 f 
 f  plaque eurasiatiqu eplaque nord-américain e  f subduction Plaque en convergence avec la Plaque qui provoque, avec la plaque
Phénomène par lequel une plaque indo-australienne; elle a pacifque, la faille de San Andreas,
plaque océanique glisse sous donné naissance à la chaîne de longue de 1 200 km, du golfe de
une plaque continentale ou sous l'Himalaya.Californie à San Francisco.
une autre plaque océanique. Il en
résulte une fosse. f  f   f  plaque philippin eplaque desîles Cocos
Plaque qui forme l'archipel des Plaque qui longe le Mexique et
Philippines par subduction avec l'Amérique centrale et qui s'enfonce
la plaque eurasiatique.  f sous la plaque nord-américaine et p aques transformantes
la plaque des Caraïbes. Plaques qui glissent l'une contre
 f plaque indo-australienne l'autre en provoquant des séismes  f plaque desCaraïbes Plaque qui se déplace de 7 cm le long de failles du même nom.
Plaque en subduction sous les par an vers le nord; elle forme la
plaques américaines, elle a mer Rouge par divergence avec la
donné naissance aux îles des plaque africaine.
Petites Antilles.
 f   f plaque pacifqu e p aques convergentes
Seule plaque entièrement Plaques qui entrent en collision et qui
océanique, elle est aussi une des provoquent soit un phénomène de
plaques qui se déplacent le plus subduction, soit de plissement donnant
rapidement (10 cm par an). naissance à des montagnes.
 f plaque Nazca
Plaque qui fgure parmi les plus
rapides en se déplaçant de 7 cm  f   f   f   f   f plaque Sco tia plaque sud-américaine plaque africaine plaque antar ctiquepar an. p aques divergentes
Petite plaque sous laquelle Plaque qui forme la cordillère Plaque qui, en divergeant de la Plaque la plus grande, qui est Plaques qui s'écartent l'une de l'autre,
glisse la plaque antarctique et des Andes par subduction de la plaque sud-américaine, forme stationnaire. provoquant l'apparition de magma, et
une portion de la plaque sud- plaque Nazca. une chaîne de montagnes sous- qui génèrent une nouvelle croûte en se
américaine. marines. solidifant .
 m séisme
Secousse brusque d'une région de la croûte terrestre causée par le glissement de deux masses rocheuses l'une contre l'autre.
 m épicentre  f ligne isosist ePoint de la surface terrestre
Courbe reliant les points de la situé à la verticale du foyer, où
surface terrestre ayant subi des la secousse est ressentie le plus
secousses de même intensité.violemment.
 f cr oût e t errestr e f   m pr of ondeur du f o y er Couche solide à la surface de la
Distance entre le foyer et Terre, dont l'épaisseur varie entre
l'épicentre; elle peut atteindre 10 km sous les océans et 60 km
700 km. sous les montagnes.
 f   f faille onde sismique
Fracture de la croûte terrestre Vibrations générées à partir du
séparant deux blocs qui glissent foyer, qui se propagent dans toutes
l'un contre l'autre lors d'un les directions et qui provoquent un
séisme. tremblement de la surface terrestre.
 m f o y er
 m Point de la croûte terrestre où se sismographes
déclenche le séisme. On l'appelle Appareils qui enregistrent
 m   m sismographe vertical aussi hypocentre. sismographe horizontal l'amplitude des ondes sismiques
Appareil qui sert à mesurer les Appareil qui sert à mesurer les en un point donné de la surface
mouvements verticaux du sol. mouvements horizontaux du sol. terrestre.
 m ressor t  f masse
Il permet de maintenir la masse Indépendante des mouvements du
immobile.  f   m   f  sol, elle reste fxe pendant un séisme plume cylindre enregistreur plume
et sert de référence pour mesurer Instrument d'écriture qui Solidaire du sol, il se déplace Instrument d'écriture qui  f masse l'amplitude des secousses.transforme en une ligne les sous la plume et inscrit sur le transforme en une ligne les
Indépendante des mouvements du mouvements du sol. papier les mouvements du sol. mouvements du sol.
sol, elle reste fxe pendant un séisme
et sert de référence pour mesurer  m cylindre enregistreur m l'amplitude des secousses. sismogramme Solidaire du sol, il se déplace
Graphique réalisé par le sous la plume et inscrit sur le
sismographe. Plus les secousses papier les mouvements du sol.
 m  sont fortes, plus les oscillations pilier
sur le papier sont grandes.Support vertical très solide.
 m sismogramme
Graphique réalisé par le
 m  sismographe. Plus les secousses socle
sont fortes, plus les oscillations Support horizontal solidaire
sur le papier sont grandes.du sol.
 m r oc  m   m  m   m  mouv ement horizontaldusol mouv ement v er tical dusol Masse rocheuse très dure faisant
corps avec le sous-sol.
43géologie
 m volcan
R elief résultant de l'accumulation et de la solidifcation en surface de laves et de cendres issues du manteau supérieur lors d'éruptions
successives.
 m   f volcan en éruption  m   f cratère  m   f  bombe volcaniquenuage de cendres Jaillissement de matière magmatique
Dépression au centre de laquelle Masse de magma projeté très Les cendres sont des particules d'un (roches en fusion, cendres, gaz)
s'ouvre la cheminée et par où haut et qui se solidife dans l'air, diamètre inférieur à 2 mm, composées de issue du manteau supérieur, qui peut
s'échappent la lave, les gaz et les pouvant atteindre de grandes magma pulvérisé et de roches broyées.durer plusieurs années.
projections volcaniques. dimensions.
 f   f   f fumerolle couche de laves
Émanation gazeuse régulière, Couche de roche volcanique
issue d'une fssure de la surface formée par la lave refroidie.
terrestre.
 f   f coulée de lave
Masse de lave qui s'épanche d'un
 f  m geyser cheminée volcan à la vitesse moyenne de
Source d'eau chaude émettant Conduit par où montent la 300 m/h et dont la température
par intermittence un jet d'eau et lave et les autres projections peut atteindre 1 200 °C.
de vapeur. volcaniques.
 m cône adventif
Petit relief qui apparaît sur
le fanc du volcan et qui est
alimenté par la même cheminée.
 f   f couche de cendres
Les cendres et la lave forment les
couches successives qui façonnent
le volcan.
 f laccolite
Masse de magma qui s'est introduite
puis solidifée dans la croûte
terrestre, provocant une déformation
de la surface terrestre.
 m réservoir magmatique
Poche où le magma s'accumule
avant de monter vers la surface.
 m dyke
 m Masse de magma qui s'est introduite magma
puis solidifée dans la croûte terrestre Ensemble composé de roches
sous forme de lames verticales ou en fusion et de gaz, qui subit de
obliques par rapport aux couches. très fortes pressions et dont la
température est très élevée.
 m sill
Couche de magma qui s'est solidifé entre
les couches de la croûte terrestre, d'une
épaisseur de quelques dizaines de mètres
et d'une longueur de plusieurs kilomètres.
 m   m exemples de volcans
On distingue différents types de volcans
selon la viscosité des laves et la violence
des explosions.
 m volcan explosif  m volcan effusif
Volcan qui produit de très fortes explosions Volcan caractérisé par une lave
de roches, de lave et de gaz et qui est fuide qui se répand en coulée sur
caractérisé par une lave visqueuse. Il de grandes surfaces.
provoque des nuées ardentes.
44
T e r r eT e r r e
géologie
 f montagne
R elief élevé qui se caractérise par des pentes raides et qui appartient généralement à un ensemble.
 m somme t
Point le plus élevé de la
montagne.
 f neiges ét ernelles m col
Neiges amoncelées sur la partie Dépression du relief montagneux
la plus élevée d'une montagne et permettant le passage.
qui ne fondent jamais.
 m   f contref or t arêt e
 f falaise Chaîne de montagnes moins Ligne d'intersection de deux
Versant en pente abrupte et sans élevées bordant la chaîne versants d'une montagne. Elle peut
aspérités. principale. descendre jusque dans la vallée.
 m pic
Montagne dont le sommet est en
forme de cône ou de pointe.
 f crêt e
Partie allongée et étroite, la plus
élevée d'une montagne.
 m v er sant
Chacun des côtés de la montagne
qui descendent jusqu'à la vallée.
 m t orrent
Cours d'eau à forte pente et au
débit irrégulier, sujet à des crues
violentes lors de la fonte des
neiges.
 f v allée
Dépression allongée, qui a été
 f f orêt façonnée par un cours d'eau ou
Vaste étendue de terrain couverte un glacier, et délimitée par les
d'arbres. versants des reliefs environnants.
 m drumlin
Colline basse sculptée par un glacier en  f colline mouvement, formée de matériaux glaciaires.
Relief peu élevé, de forme Les drumlins sont généralement regroupés et
arrondie et dont les versants sont parallèles les uns aux autres.
en pente douce.
 m plat eau
Vaste étendue de terre relativement  m k e ttle plate, plus élevée que les régions
Cavité qui s'est formée lors de la fonte d'une environnantes, délimitée par des
masse de glace (culot) détachée de la vallées profondes et encaissées.
langue glaciaire lors de son retrait. Certains
kettles s'emplissent d'eau et forment un lac.  m lac
Nappe d'eau plus ou moins
étendue de profondeur très
variable et entièrement entourée
de terre.
45géologie
 m glacier
Masse deglacerésultantdel'accumulationetdelacompressiondelaneige,sedéplaçantsousl'actiondesonproprepoids.
 f rimaye
Crevasseentrelenévéetlaparoi
rocheuse,quiapparaîtlorsquele
glaciersedétachedelaparoi.  m cirque glaciaire
Cavitésemi-circulaire,auxparois
 m névé abruptes,creuséeparlaglace.
Amasdeneigequioccupeun
cirqueetqui,compriméparson
proprepoids,setransformeen  f moraine médiane
glaceetalimenteleglacier. Elleseformelàoùserencontrent
lesmoraineslatéralesdedeux
languesglaciairesparallèles.
 m glacier suspendu
Glaciersanslangueglaciairequi
 m restedanssoncirque. sérac
Amaschaotiquesdeglace
instablelimitéspardes
crevasses.
 f moraine latérale
Ensemblededébrisrocheux
arrachésauxparoisdureliefpar
leraclementdelaglace.
 f   f eau de fonte
Eauquis'écoulesouslalangue
glaciaireetquiformedesrivières
ouparfoisdeslacsaupieddu
glacier.
 m ombilic
Cuvettecreuséeparleglacier
danslesrochesplustendres.
 f langue glaciaire
Fleuvedeglaceformépar
l'écoulementdunévé.
 f crevasse
Fenteétroiteetprofonde,quise
formeàlasurfaceduglacier.
 f   f moraine frontale plaine fuvio-glaciair e
Ensemblededébrisrocheux Étenduedeterrepeuaccidentéeet
arrachésausoletpoussésà defaiblepente,quirésultedel'action
 m   f   m  l'avantduglacier. deseauxdefonteduglacier.verrou moraine de fond
Barrerocheusetransversaleàla Ensemblededébrisrocheux(till)
langueglaciaire. entraînésetdéposéssousle
 f glacieraucoursdesonavancée. moraine terminale
Morainefrontalequimarque
lapositionlaplusavancéedu
glacieravantsonretrait.
46
T e r r eT e r r e
géologie
 f grotte
Ca vité souterraine naturelle qui résulte du lent travail de dissolution et d'érosion par l'eau dans les roches.
 f   f stalactit e doline
Formation rocheuse cristalline Cuvette formée par l'infltration
 m  due à l'évaporation partielle des continue d'eau dans la roche lapiaz
gouttes d'eau qui perlent de la calcaire et la dissolution de Surface de roche calcaire qui
voûte de la grotte. celle-ci.  f présente des crêtes séparées gorge
par des cannelures, souvent Ravin étroit et profond parcouru
profondes, façonnées par l'eau. par une rivière permanente ou
intermittente.
 m a v en  f c hut e
Puits naturel reliant une doline à Écoulement presque vertical d'un
un gouffre souterrain. cours d'eau dû à un brusque
changement de niveau de son lit.
 m gouf fre
Trou profond, qui fait
communiquer la surface du sol
et la galerie souterraine, causé
par l'effondrement de la voûte
de la grotte.
 m gour
Petits bassins façonnés par l'eau.
 f   f colonne nappe phréatique
Formation rocheuse cristalline Vaste étendue d'eau souterraine
résultant de la rencontre d'une formée par l'eau de pluie infltrée
stalactite et d'une stalagmite. dans le sol. Elle alimente les sources
et peut être captée par les puits.
 f rivière sout erraine
Cours d'eau passant au travers de  f   f   f stalagmit e galerie sèc h e résurgence
cavités souterraines. Formation rocheuse cristalline Couloir souterrain asséché à Retour à la surface d'un cours
due à l'évaporation des gouttes la suite de l'abaissement de la d'eau souterrain après sa
d'eau tombées sur le plancher de nappe phréatique. disparition en amont.
la grotte.
 m   m mouvements de terrain
Déplacements plus ou moins lents du sol, qui se manifes tent sous différentes formes, selon l'inclinaison des pentes, la nature des sols et
l'élément déclencheur.
 m éboulement  f reptation
Chute soudaine d'une masse
Déplacement très lent et imperceptible rocheuse qui se détache du
du sol le long d'une pente, sommet d'une pente raide, due à
principalement dû à l'alternance de l'action du gel et du dégel ou de
périodes humides et sèches. la gravité.
 f   f   m   m coulée de boue glissement de terrain
Brusque écoulement de boue le La partie supérieure d'un terrain en
long d'une pente, qui survient pente imprégné d'eau se fracture
lorsque des pluies torrentielles et forme une langue de terre qui
saturent rapidement les sols. descend le long de la pente.
47géologie
 m   f cours d’eau
Écoulement naturel de l'eau, d'importance variable, selon la pente du sol et le nombre d'affuents .
 m glacier
 m ruisseau Masse de glace résultant de
Petit cours d'eau alimenté par une l'accumulation et de la compression
source et affuent d'une rivière ou de la neige, se déplaçant sous
d'un lac. l'action de son propre poids.
 f  f  rivière sour ce
Cours d'eau naturel de faible ou de  f Point où l'eau souterraine émerge plaine
moyenne importance, qui se jette à la surface du sol et qui peut Vaste étendue de terre
dans un autre cours d'eau.être à l'origine d'un cours d'eau. relativement plate, moins élevée
que les reliefs environnants, aux  f v allée vallées larges et peu creusées.
Dépression allongée, qui a été
façonnée par un cours d'eau ou
un glacier, et délimitée par les  f  m  alluvions feuv e versants des reliefs environnants. Sédiments (boues, sables, Cours d'eau important, alimenté
graviers, galets) transportés puis par plusieurs rivières, qui se jette
déposés par un cours d'eau.dans la mer.
 m   m bras de delta
 m bras mor t Voie empruntée par l'eau d'une rivière
Méandre abandonné par le cours ou d'un feuve à son embouchure .
d'eau et qui forme un lac en Plusieurs bras séparés par des alluvions
croissant. forment un delta.
 f   f plaine d’inondation
Surface plane bordant un cours
d'eau, sujette à l'inondation en
période de crue.
 f mer
Vaste étendue d'eau salée, moins
 f   f  profonde que l'océan et plus c hut e d’eau
ou moins isolée à l'intérieur des Écoulement presque vertical d'un
terres.cours d'eau dû à un brusque
changement de niveau de son lit.
 m lac  f gorge Nappe d'eau plus ou moins
Vallée profonde et étroite, aux étendue de profondeur très
pentes raides ou très abruptes, variable et entièrement entourée
creusée par un cours d'eau.de terre.
 m confuent
Point de rencontre de deux ou
 m effuent plusieurs cours d'eau. m affuent Cours d'eau issu d'un lac ou d'un
Cours d'eau qui se jette dans glacier.
un cours d'eau de plus grande
importance ou dans un lac.  m méandre
Sinuosité décrite par un cours  m delta d'eau coulant sur un terrain de
Partie de la côte où s'accumulent pente faible.
les sédiments à l'embouchure
d'un feuve, divisée en plusieurs
bras.
 m lacs
Nappes d'eau plus ou moins étendues et entièrement entourées de ter re.
 m   f   m   f   m   f lac d’origine glaciaire lac d’origine volcanique lac d’origine tectonique
Lac qui occupe un bassin creusé Lac qui occupe le cratère d'un Lac qui occupe un bassin naturel
par un glacier, où s'est accumulée volcan éteint. résultant d'effondrements de la
l'eau à la fonte de celui-ci. croûte terrestre.
 m   m   f   m lac en croissant oasis lac artificiel
Lac qui occupe le bras mort d'un Zone d'un désert rendue fertile Lac qui résulte de la construction
cours d'eau. par la présence d'eau de surface d'un barrage sur un cours d'eau.
ou souterraine.
48
T e r r eT e r r e
géologie
 f vague
Ondulation provoquée par le vent à la sur face de la mer ou d'un lac.
 f   f   f   f 
 f   f  longueur de la vague vague déferlante côte hauteur de la vague  f crête Distance horizontale entre deux Vague de grande hauteur (jusqu'à Bande de terrain où la mer entre Distance verticale entre la crête et
Point le plus élevé de la vague. crêtes ou deux creux successifs. 30 m), qui se brise sur la côte. en contact avec la terre.le creux. Au large, la hauteur des
vagues du tsunami ne dépasse
pas 1 m.
 f   f base de la vague
 m   m Profondeur maximale au-dessous niveau d’équilibre
de laquelle l'action des vagues n'est  m Niveau qu'aurait la surface de l'eau en creux
plus perceptible. l'absence de vagues.  m   m   f Point le plus bas de la vague. banc de sable écume
Accumulation de sédiments Mousse blanchâtre qui se forme
au fond de la mer, parfois à la surface de l'eau lorsqu'une
découverte à marée basse, près vague se brise.
du littoral.
 m   m fond de l’océan
Par tie de la surface terrestre sous les mers et les océans, dont le relief est très varié.
 m   m talus continental canyon sous-marin
 m   f Pente de quelques degrés qui Profonde vallée qui prolonge glacis précontinental plaine abyssale
s'étend de 200 m à 2 000 m de bien souvent un feuve et qui se Partie de la marge continentale à Zone située entre 2 000 et 6 000 m
profondeur à partir du plateau termine par une accumulation de très faible pente, qui relie le talus de profondeur, qui occupe la majeure
continental. sédiments. continental à la plaine abyssale. partie du fond des océans.
 m   f niveau de la mer  m   f continent dorsale médio-océanique Hauteur moyenne de l'eau observée sur une
Ensemble comprenant les vastes Ensemble de chaînes de montagnes durée donnée (jour, mois, année) et qui sert
étendues de terre émergées et sous-marines sillonnant les océans et de référence pour situer le trait de côte et
leurs bordures immergées. formé par l'épanchement du magma. calculer la hauteur des reliefs.
 f colline abyssale
Relief sous-marin arrondi et peu élevé.
 f marge continentale
Extension sous-marine du
continent, qui comprend le plateau
continental, le talus continental et
le glacis précontinental.
 m plateau continental
Partie de la marge continentale, qui
s'étend de la côte du continent au glacis
précontinental et dont la profondeur
n'excède pas 200 m.
 m   m guyot piton sous-marin
Ancien volcan dont le sommet a été tronqué par Montagne isolée, d'origine
 m l'érosion avant d'être immergé. volcanique, au sommet pointu. arc insulaire
Guirlande d'îles volcaniques
formées par le rapprochement de
deux plaques.
 m   f   f magma fosse abyssale île volcanique
Ensemble composé de roches Dépression allongée et très profonde, Volcan dont le sommet émerge
auen fusion et de gaz, qui subit de en bordure d'un continent ou d'un arc dessus du niveau de la mer.
très fortes pressions et dont la insulaire, qui résulte de l'enfoncement
température est très élevée. d'une plaque sous une autre.
49c
c
c
géologie
 f   f fosses et dorsales océaniques
Fosse : cavité allongée et très profonde qui résulte de l'enfoncement d'une plaque sous une autre. Dorsale : chaîne de montagnes sous-marines
formée par la remontée du magma dans une zone où deux plaques s'éloignent.
 f   f fosse des Aléoutiennes fosse des Ryukyu
 f   f Fosse de 7 800 m de profondeur Europe Afrique Fosse s'enfonçant jusqu'à une
s'étendant de l'Alaska à la péninsule du Extrémité occidentale du vaste ensemble Continent qui représente environ profondeur de 7 500 m. Située
Kamtchatka. Elle marque l'enfoncement continental eurasiatique, que l'Oural 20 % des terres émergées et dont près de l'archipel des Ryukyu,
de la plaque pacifque sous la plaque sépare, par convention, de l'Asie. les 2/3 de la superfcie sont situés elle marque la frontière entre les
nord-américaine. L'étendue de son territoire est faible. au nord de l'équateur. plaques philippine et eurasiatique.
 f   m   f   f   f   m Amérique du Nord dorsale médio-atlantique Asie fosse du Japon
Elle représente environ 16 % des Dorsale d'environ 11 300 km de longueur Continent le plus vaste, qui représente Fosse située à l'est du Japon, à la frontière
terres émergées avec plus de 24 située au centre de l'océan Atlantique. 32 % des terres émergées, et aussi des plaques pacifque et eurasiatique. Zone
2millions de km et se prolonge par Certaines montagnes atteignent la le plus peuplé; il est dominé par d'activité sismique intense, elle atteint
l'isthme de l'Amérique centrale. surface, formant des îles comme l'Islande. d'imposantes chaînes de montagnes. 8 400 m de profondeur.
 f fosse des Kouriles
Fosse située au nord-est du Japon, dont
la profondeur atteint 10 500 m. Elle
résulte de l'enfoncement de la plaque
pacifque sous la plaque eurasiatique .
 f fosse des Mariannes
Cavité située près de l'archipel des
Mariannes, au point de rencontre des
plaques philippine et pacifque. C'est
la fosse la plus profonde (environ
11 000 m).
 f   f fosse des Philippines
Fosse bordant l'est des Philippines,
dont la profondeur atteint 10 500 m.
Elle est liée à l'enfoncement de la
plaque philippine sous la plaque
eurasiatique.
 f fosse de Java
Fosse située au sud de l'Indonésie, à la
frontière des plaques indo-australienne
et eurasiatique. C'est le point le plus
profond de l'océan Indien (7 400 m).
 f   f fosse des Tonga -Kermadec
Cavité située au nord de la
Nouvelle-Zélande, à la rencontre
des plaques pacifque et
indoaustralienne. Elle s'enfonce à
10 800 m de profondeur.
 f Australie
La plus grande île du monde
2(7,7 millions de km ) est peu
peuplée malgré sa superfcie
et la faune y est rendue
spécifque par l'isolement .
 f  f   m   f   m Amérique du Sud dorsale Sud-Est-indiennedorsale du Pa ifque Est
Elle représente environ 12 % des terres émergées. Dorsale séparant les plaques antarctique Dorsale qui marque la frontière entre
Elle se caractérise par la cordillère des Andes à et indo-australienne. Elle a un relief plus les plaques pacifque et des îles
l'ouest et des plaines et plateaux au centre et à l'est. régulier que les dorsales Sud-Ouest-Cocos au nord, et entre les plaques
indienne et médio-indienne.pacifque et Nazca au sud .
 f  f   m   f   f dorsale Pa ifque -Antar tique dorsale Sud-Ouest-indienne dorsale médio-indienne
Chaîne de montagnes séparant les Dorsale qui sépare les plaques Chaîne située au centre de
plaques pacifque et antarctique. Elle africaine et antarctique. Elle rejoint l'océan Indien, qui sépare les
rejoint la dorsale du Pacifque Est au les dorsales médio-indienne et plaques africaine et
indolarge de l'Amérique du Sud. Sud-Est-indienne. australienne.
 f   m   m   f fosse Pérou -Chili fosse de Porto Rico
Fosse de 8 000 m de profondeur bordant Fosse située au large de Porto Rico, à la
l'Amérique du Sud. La plus longue des fosses frontière des plaques sud-américaine et des
(5 900 km), elle est située à la frontière des Caraïbes. Elle comprend le point le plus
plaques Nazca et sud-américaine. profond de l'Atlantique (8 400 m).
50
T e r r eT e r r e
géologie
 f   m confguration du littoral
Zone de contact entre la terre et la mer, dont l'aspect varie selon le climat, le vent, la mer et le type de roches dont elle est composée.
 m estuaire
Embouchure d'un feuve soumise
 f  f  dune aiguille aux marées, formant une  f Accumulation de sable lagune  f  Colonne efflée qui résulte de échancrure plus ou moins large et gr o tt e formée par le vent. Étendue d'eau marine isolée de l'affaissement d'une arche. profonde dans le littoral.Cavité souterraine naturelle la mer par un cordon littoral ou
qui résulte du lent travail de par une bande de sable ou île
dissolution et d'érosion par l'eau barrière.
dans les roches.
 f ar c he naturell e
Arche creusée par la mer au
travers d'une pointe.
 f plage
Accumulation de sable ou de
galets le long de la côte.
 f   m île desable
Sommet émergé d'une
accumulation de sable formée
près de la côte, ou parfois à de
grandes distances de celle-ci.
 m   m îlo t r oc heuxt ombolo
Petite île constituée de roche.Bande de sable unissant une île
à la côte.
 f   f falaise fèc he litt orale
Paroi abrupte façonnée par la Bande de sable ou de galets
 m mer. écueil de forme allongée, qui s'avance
Tête de roche à feur d'eau . dans l'eau.
 f   m   f point e exemples de côtes
Langue de terre qui s'avance dans Côte : bande de terrain où la mer
la mer en rétrécissant. entre en contact avec la terre.
 m   m   f cordon littoral fjords falaise côtière
Bande de sable ou de galets, Profondes vallées d'origine glaciaire Côte qui présente une paroi
généralement étroite et longeant envahies par la mer et découpant abrupte façonnée par la mer.
le littoral. la côte.
 m lagon
Étendue d'eau marine peu
profonde, isolée de la mer par un
 m   m   f delta atoll récif corallien. rias
Partie de la côte où s'accumulent Île annulaire formée d'un récif corallien Côte dont d'anciennes vallées
les sédiments à l'embouchure qui enferme un lagon et souvent une littorales ont été envahies par
d'un feuve, divisée en plusieurs île centrale. la mer.
bras.
51é
é
géologie
 m désert
Région habituellement chaude où l'aridité est telle (moins de 100 mm de précipitations par année) que la vie végétale et animale est peu
abondante.
 f mesa
Plateau isolé, au sommet aplati et
 f butte aux parois très raides, présentant
Monticule rocheux façonné par une couche de roche résistante
l'érosion, aux parois abruptes et à l'érosion.
au sommet plat moins étendu
que celui d'une mesa.
 m   m d sert de sable
 f aiguille Désert où de minuscules grains
Colonne rocheuse efflée et de roches (sable) forment des
pointue, façonnée par le vent.dunes sous l'action du vent.
 m   f d sert de pierres
Type de désert le plus fréquent,
où des fragments de roches se
fracturent à cause des variations de
température entre la nuit et le jour.
 m oued
Cours d'eau souvent asséché, qui
peut connaître de brusques crues
en cas de pluie.
 m lac salé
Lac caractérisé par une forte teneur
en sel due à une évaporation marquée  f palmeraie
de l'eau et à la concentration de sels Zone plantée de palmiers.
minéraux dissous.
 f oasis
Zone d'un désert rendue fertile
par la présence d'eau de surface
ou souterraine.
 m   f exemples de dunes
Dune : accumulation de sable
transporté par le vent dans les
déserts ou le long des littoraux.
 f   m   f  f dune en croissant dune paraboliquedune complexe
Dune mobile en forme de croissant, dont Dune en forme de croissant dont Dune en forme d'étoile, qui se
les bras s'allongent dans la direction les bras pointent face au vent; forme là où se rencontrent des
d'où souffe le vent. elle est observée sur les côtes et vents de directions variées.
souvent fxée par la végétation.
 f   f   m   f dunes longitudinales dunes transversales cordon de dunes
Dunes étroites et allongées, Dunes qui se forment Dunes alignées dans un même
qui se forment lorsque le vent perpendiculairement à la direction axe et parallèles au vent.
souffe dans deux directions du vent.
convergentes.
52
T e r r eT e r r e
météorologie
 f   f coupe de l’atmosphère terrestre
Atmosphère : couche d'air qui enveloppe la T erre, composée principalement d'azote (78 %) et d'oxygène (21 %), dont la densité diminue avec
l'altitude.
 f   f   f   f échelle des températures échelle des altitudes
 f sonde spatiale
Engin non habité lancé en
direction d’un astre du Système
solaire dans le but de l’étudier.
 f exosphère
Limite supérieure de l'atmosphère
dans laquelle les gaz présents en
faible densité se dispersent dans
l'espace. m satellite artifcie l
Engin d'observation placé en
orbite autour de la Terre.
 m télescope spatial Hubble
Télescope placé en orbite au-dessus
de l'atmosphère terrestre (600 km) et
permettant, de ce fait, une observation
 f thermopause sans égale de l'univers. 500 km 2000˚C Fine couche de transition entre la
3600˚F 310 mi thermosphère et l'exosphère.
 f navette spatiale
Véhicule spatial réutilisable
en service de 1981 à 2011,
qui orbitait à environ 400 km
d'altitude.
 f 
 f  thermosphère aurore polaire
Couche où la température Phénomène lumineux qui se
s'élève continuellement, car elle produit en haute altitude à
absorbe une grande partie du proximité des pôles.
rayonnement solaire.
 f étoile flant e
Trace lumineuse de la combustion
d'un météore provoquée par
son entrée dans l'atmosphère
terrestre.
 m   f avion de ligne
Avion commercial qui effectue des
vols réguliers de durée variable; il
vole à 12 000 m d'altitude.
 f   m couche d’ozone
Couche de gaz qui absorbe
une grande partie des rayons  f mésopause -100˚C 80 km ultraviolets du Soleil. Fine couche de transition entre la -150˚F 50 mi
mésosphère et la thermosphère.
 m Mt Everest
Le plus haut sommet du monde
 f s'élève à 8 846 m. mésosphère
Couche la plus froide de
l'atmosphère où la température
 m avion supersonique diminue avec l'altitude.
Avion dont la vitesse de croisière
est supérieure à celle du son; il
vole à 19 000 m d'altitude.
 f stratosphère
 f stratopause Couche d'air très stable où la  m  0˚C 50 km nuage Fine couche de transition entre la température augmente avec 30 mi32˚FSuspension de fnes gouttelettes stratosphère et la mésosphère. l'altitude en raison de l'absorption
d'eau ou de cristaux de glace du rayonnement solaire par la
dans l'atmosphère. couche d'ozone.
-60˚C 15 km  f  m   f  tropopause niveau de la mer -75˚F 10 mi Limite entre la troposphère et la Hauteur moyenne de l'eau observée sur
stratosphère, dont l'altitude varie  f une durée donnée (jour, mois, année), qui troposphère
selon les saisons, la température sert de référence pour défnir le trait de La plus dense des couches dans
au sol, la latitude et la pression côte et calculer la hauteur des reliefs. laquelle se produisent la plupart des
atmosphérique.15˚C phénomènes météorologiques et où la
60˚F température diminue avec l'altitude.
53météorologie
 m   f cycle des saisons
Changement périodique du climat au cour s d'une année, qui dépend de l'inclinaison et de la révolution de la Terre par rapport au Soleil.
 m   m équinoxe de printemps
Aux équinoxes, la durée du jour est
égale à celle de la nuit. L'équinoxe de
printemps a lieu le 20 ou le 21 mars
 m   m printemps hiver dans l'hémisphère Nord.
Saison comprise entre l'équinoxe Saison comprise entre le solstice
de printemps et le solstice d'été. d'hiver et l'équinoxe de printemps.
 m Soleil
Source de chaleur de la Terre.
 m   m  m   m  solstice d’hiver solstice d’été
Jour le plus court de l'année, qui Jour le plus long de l'année, qui
a lieu le 21 ou le 22 décembre a lieu le 21 ou le 22 juin dans
dans l'hémisphère Nord.l'hémisphère Nord.
 m   m été automne
Saison comprise entre le solstice Saison comprise entre l'équinoxe
 m   m d'été et l'équinoxe d'automne. d'automne et le solstice d'hiver.équinoxe d’automne
Aux équinoxes, la durée du jour est
égale à celle de la nuit. L'équinoxe
d'automne a lieu le 22 ou le 23
septembre dans l'hémisphère Nord.
 f prévision météorologique
Mét hode scientifque qui permet de prévoir les conditions atmosphériques pour une période et une région déterminées .
 m   f traitement des données
 m satellite météorologique L'ensemble des données des stations
Engin spatial d'observation de l'atmosphère et satellites est centralisé et traité afn
 m   f et de transmission au sol des données d'effectuer des prévisions et de produire ballon -sonde
permettant d'établir des prévisions des cartes. Ballon pressurisé équipé d'instruments
météorologiques à l'échelle terrestre. de mesure pour collecter des données
dans l'atmosphère (jusqu'à 30 km
 f   m  d'altitude) qu'il transmet au sol par station météorologique d’aéronef
signal radio.Un aéronef est équipé d'instruments
d'observation météorologique et rend
compte de l'état de l'atmosphère à
différentes altitudes.
 m  f  radar météorologiquestation météorologique sur
 f  Instrument permettant de bouée
détecter la présence de nuages et Une bouée est équipée d'une station
de précipitations, ainsi que leur automatique et transmet les données
déplacement.sur l'état de l'atmosphère sur l'eau.
 f station météorologique océanique
Un navire est équipé d'instruments
d'observation météorologique et rend
 f station terrestrecompte de l'état de l'atmosphère sur les
Ensemble des installations et océans.
des instruments nécessaires aux
observations météorologiques au
 f carte météorologique niveau du sol.
Carte représentant l'état de
l'atmosphère observé dans une
région à un moment donné.
54
T e r r eT e r r e
D
MARITIME POLAIRE
A
météorologie
 f carte météorologique
Car te représentant l'état de l'atmosphère observé dans une région à un moment donné.
 f   f pression bar ométrique isobare
Mesure de la force exercée par Courbe reliant les points de la
l'air sur un point de la surface surface terrestre ayant la même
 f   f   m direction e tf or ce duv ent terrestre, exprimée en millibars. pression atmosphérique.
 f dépression
Zone caractérisée par une pression
relativement basse qui croît à mesure qu'on
s'éloigne de son centre.
 f   f zone de précipitation
Zone dans laquelle l'eau contenue
dans l'atmosphère se condense
et tombe des nuages sous forme
liquide ou solide.
 m creux bar ométrique
Zone allongée dans laquelle
la pression atmosphérique est
relativement basse.
 m   f   m type dela masse d’air
Masse d'air : énorme volume atmosphérique
qui s'est déplacé après avoir séjourné
audessus d'une région dont il a conservé les
caractéristiques climatiques.
 m anticy clone
Zone caractérisée par une pression relativement
élevée qui diminue à mesure qu'on s'éloigne
de son centre.
 f   f   f disposition des informations d’une station
Manière de représenter sur une carte météorologique les informations recueillies par une station d'observation, à l'aide de symboles et de
chiffres.
 m   m type denuage éle vé  m   m type denuage mo y e n
Type de nuages observés à plus Type de nuages observés entre
de 6 000 m d'altitude. 2 000 et 6 000 m d'altitude.
 m   f cer cle delastation
 f   m  Sur une carte météorologique, cercle f or ce duv ent
qui représente une station d'observation Vitesse du vent exprimée en
et autour duquel sont disposées les km/h. Elle est indiquée à l'aide
informations recueillies par celle-ci.de barbules et de fanions dont il
faut additionner la valeur.
 f   m   f pression auniv eau delamer
Pression de référence qui correspond  f   m t empérature del’air à celle mesurée au niveau de la mer,
Mesure de la sensation de chaleur ou exprimée en millibars.
de froid ( °C), réalisée à l'aide d'un
thermomètre exposé à l'air, à l'abri du
 f rayonnement solaire direct. nébulosité
Proportion du ciel couverte par
 f   m  les nuages.direction duv ent
La provenance du vent est
indiquée par l'orientation de la  f t endance bar ométriquehampe.
Variation de la pression
atmosphérique au cours des
trois heures qui ont précédé
 m   m état présent dut emps l'observation.
Type de précipitation (météore)
constatée au moment de
 f   m   f   m   m   f   f l'observation. t empérature du point der osée type denuage bas év olution de la pression
Température ( °C) à laquelle la vapeur Type de nuages observés entre le Valeur, positive ou négative, correspondant
d'eau de l'air commence à se condenser et sol et 2 000 m. à la différence de la pression observée
qui sert à calculer l'humidité de l'air. par rapport à celle au niveau de la mer,
exprimée en millibars.
55
A
D
MARITIME ARCTIQUE
MARITIME TROPICAL
CONTINENTAL ARCTIQUE
Dr
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
rr
r
r
rr
rr
r
météorologie
 m symboles météorologiques internationaux
Symboles normalisés utilisés pour consigner sur des cartes les observations des stations météorologiques du monde entier.
 m vent
Déplacement de l'air provoqué
par les différences de
pression entre deux régions de
l'atmosphère.
 m   f   f ai calme hampe ba bule
Symbole indiquant l'absence Symbole d'un vent souffant à une Symbole d'un vent souffant entre
de vent. vitesse inférieure à 5 km/h. 14 et 22 km/h.
 f   m flèche du vent  f demi-ba bule  m fanion Symbole qui, par l'orientation de la hampe, indique Symbole d'un vent souffant entre Symbole d'un vent souffant entre la direction du vent et qui, par le nombre de 5 et 13 km/h. 88 et 96 km/h.barbules et de fanions, indique sa vitesse.
 m fronts
Surface de contact entre deux
masses d'air de températures et
de pressions différentes.
 m f ont occlus m   f   m   f f ont f oid en su face f ont chaud en su face
Association de deux fronts qui apparaît Front d'une masse d'air froid en Front d'une masse d'air chaud en
lorsqu'un front froid rattrape un front contact avec le sol et qui succède contact avec le sol et qui succède
chaud, qu'il pousse en altitude pour à une masse d'air chaud. à une masse d'air froid.
aller rejoindre un autre front froid.
 m f ont stationnaire m   f   m   f f ont chaud en altitude f ont f oid en altitude
Front qui bouge très lentement Front d'une masse d'air chaud qui ne touche Front d'une masse d'air froid qui ne touche pas du fait que les masses d'air pas la surface terrestre et qui glisse par-la surface terrestre et qui glisse par-dessus une froid et d'air chaud se déplacent dessus une masse d'air plus froid.masse d'air plus froid. parallèlement.
 f nébulosité
Proportion du ciel couverte par
les nuages.
 m ciel t ès nuageux
 m   m   m  m  ciel couvertciel sans nuages ciel peu nuageux
 m  m   m ciel clair ciel nuageux ciel complètement obscu ci
 m nuages
 m st atus Suspensions de fnes gouttelettes
Nuage gris formant un voile continu d'eau ou de cristaux de glace
semblable à du brouillard, mais qui ne dans l'atmosphère; ils sont classés
touche pas le sol. Il provoque de faibles en 10 genres par l'Organisation
précipitations.météorologique mondiale.
 m   m   m alto-st atus ci us cumulo-nimbus
Voile gris qui peut couvrir totalement Nuage en forme de flaments ou Nuage très imposant, qui peut atteindre
le ciel et qui laisse voir le Soleil de bandes isolées, qui apparaît 10 km d'épaisseur et dont la base est
sans phénomène de halo; il peut généralement à l'avant d'une très sombre. Il provoque de violentes
donner d'importantes précipitations. dépression. précipitations.
 m   m nimbo-st atus cumulus  m ci o-st atus
Nuage en forme de couche Nuage de beau temps aux contours Voile blanchâtre qui peut couvrir
sombre, suffsamment épais pour très nets, dont la base est grise et plate totalement le ciel et qui crée un
masquer le Soleil et qui donne tandis que le sommet est blanc et forme halo autour du Soleil.
des précipitations continues. des protubérances arrondies.
 m   m alto-cumulus st ato-cumulus  m ci o-cumulus
Nuage constitué de gros focons Nuage gris et blanc disposé en couches
Nuage formé de focons ou blancs ou gris, formant parfois des plus ou moins continues présentant des
de lamelles blanches souvent bandes parallèles, qui annonce bourrelets, qui n'engendre généralement
ordonnés en rangées.l'arrivée d'une dépression. pas de précipitations.
56
T e r r eT e r r e
météorologie
 m symboles météorologiques internationaux
 m météores
Phénomènes observés dans
l'atmosphère (à l'exception des
 f   m   f tempête de sable ou de poussière nuages), soit les précipitations et les
Phénomène du vent qui soulève le sable ou phénomènes optiques et électriques.
la poussière.
 m   m éclair orage  m orage fort
Phénomène lumineux intense Phénomène météorologique qui se Orage auquel sont associés des et bref causé par une décharge manifeste par des éclairs, du tonnerre et des vents supérieurs à 93 km/h, de la électrique entre deux nuages ou rafales de vent, généralement accompagnés grêle ou des pluies fortes. entre un nuage et le sol.d'averses de pluie ou de grêle.
 m   f  f tempête tropicale ouragan tornade
Zone de basse pression Cyclone tropical comportant une zone de Colonne d'air qui s'étire entre le sol
accompagnée de précipitations basse pression accompagnée de violentes et la base d'un cumulonimbus et qui
et de vents souffant entre 60 et précipitations et de vents souffant entre tourbillonne en produisant des vents
120 km/h. 120 et 300 km/h. violents pouvant atteindre 500 km/h.
 f  f  neige intermittente faiblepluie intermittente faible  f bruine intermittente faible
Neige : précipitation de cristaux Pluie : précipitation de Bruine : précipitation uniforme et continue de
de glace qui se produit lorsque la gouttelettes d'eau qui se produit gouttelettes d'eau qui tombent très lentement et
température de l'air est inférieure à lorsque la température de l'air est dont le diamètre est inférieur à 0,5 mm.
0 °C.supérieure à 0 °C.
 f  f   f bruine intermittente modéréepluie intermittente modérée neige intermittente modérée
 f  f   f bruine intermittente fortepluie intermittente forte neige intermittente forte
 f  f  bruine continue faible  f pluie continue faible neige continue faible
 f  f  bruine continue modérée  f pluie continue modérée neige continue modérée
 f   f  f pluie continue forte neige continue fortebruine continue forte
 f   f averse de neige  m grésil  f brume Précipitation subite, abondante et de
Chute de gouttelettes d'eau ou de courte durée de cristaux de glace, Brouillard léger qui ne limite pas focons de neige fondants qui se qui se produit lorsque la température la visibilité à un kilomètre.congèlent avant de toucher le sol. de l'air est inférieure à 0 °C.
 f   f  m  averse de pluie brouillard
 f   f chasse-neige basse; poudrerie basse Précipitation subite, abondante et de Condensation de la vapeur d'eau
courte durée de gouttelettes d'eau, qui Neige tombée au sol et que le vent soulève à résultant en une suspension de
se produit lorsque la température de une hauteur inférieure à 2 m. microscopiques gouttelettes réduisant
l'air est supérieure à 0 °C.la visibilité à moins d'un kilomètre.
 f   f   f averse de grêle brume sèche
 f    f chasse-neige haute; poudrerie haute Précipitation subite, abondante et Brume constituée d'infmes particules
Neige tombée au sol et que le vent soulève à une de courte durée de cristaux de glace de poussière, de fumée, de sable et
hauteur supérieure à 2 m. dure généralement sphériques, d'un autres impuretés et qui donne à l'air
diamètre variant entre 5 et 50 mm.un aspect trouble.
 m grain  f   f pluie verglaçante fumée
Accélération brusque et brève
Pluie dont les gouttes gèlent au moment Particules solides ou liquides en de la vitesse du vent souvent
de leur impact sur le sol ou sur les objets, suspension dans l'air, provenant accompagnée d'averses et
et qui forme une couche de glace. de combustions diverses. d'orages.
57météorologie
 f station météorologique
Ensemble des ins tallations et des instruments nécessaires aux observations météorologiques au sol.
 f girouette  m héliographe Instrument indiquant la direction
Instrument permettant du vent à l'aide d'une plaque qui
d'enregistrer la durée quotidienne tourne autour d'un axe vertical.
d'ensoleillement.
 m anémomètre  m pyranomètre Instrument mesurant la vitesse du vent à l'aide de
Instrument permettant de mesurer coupelles qui tournent plus ou moins vite autour
l'éclairement solaire global ou d'un axe mobile.
indirect.
 m   f pluviomètre à lecture directe
Instrument mesurant la pluviosité à
l'aide d'une éprouvette graduée reliée à
un entonnoir qui recueille la pluie.
 m abri météorologique
 m nivomètre Abri qui permet la ventilation
Instrument qui mesure la hauteur et qui protège les instruments
d'eau tombée sous forme de neige. météorologiques du rayonnement
solaire et des précipitations. m pluviomètre enregistreur
Instrument mesurant la pluviosité à
l'aide de petits récipients calibrés qui
basculent lorsqu'ils sont remplis d'eau,
provoquant une impulsion électrique.
 m   f instruments de mesure météorologique
Instruments permettant de mesurer la température et l'humidité de l'air, l'ensoleillement, la pression atmosphérique, les précipitations et le
vent.
 f   m   f   m   m mesure de l’ensoleillement mesure du rayonnement du ciel
Ensoleillement : rayonnement solaire direct Rayonnement du ciel : rayonnement solaire
auquel un lieu est exposé. indirect traversant les nuages et diffusé sur la
surface de la Terre.
 m héliographe
Instrument permettant
d'enregistrer la durée quotidienne
 m d'ensoleillement. pyranomètre
Instrument permettant de mesurer
l'éclairement solaire global ou
 f   m sphère de verre indirect.
À la manière d'une loupe, elle
 f   m   f bague inférieure de blocage de la sphère  f   m concentre le rayonnement solaire sur bande pare-soleil
Deux bagues de blocage maintiennent la sphère de verre la carte d'insolation.  m   f  Elle protège le pyranomètre support de sphère dans la position requise pour mesurer avec exactitude  m capteur du rayonnement solaire direct
l'ensoleillement selon les coordonnées de la station Il transforme l'énergie solaire afn de mesurer uniquement le
météorologique. indirecte en énergie électrique : rayonnement diffus.
plus le rayonnement du ciel est  m porte-cartes important, plus il produit de courant.
Support circulaire de la carte
d'insolation.
 m   f enregistreur de données
Appareil électronique qui  f   m vis de support inférieure capte et emmagasine les
Vis reliant la sphère à son données météorologiques à des
support. intervalles déterminés.
 f   f carte d’insolation
Bande de carton graduée en
heures, brûlée par le rayonnement  m   m écrou de contrôle solaire, ce qui mesure la durée de
Écrou de la vis de support que l'ensoleillement.
l'on serre pour maintenir la sphère
dans une position donnée.
 f   m vis de nivellement
Vis qui permet de mettre
l'appareil à niveau dans les deux
axes, nord-sud et est-ouest.
 f   m   m base écrou à cabestan
Support métallique fxe qui Écrou de la vis de nivellement
comporte trois manchons que l'on serre pour maintenir
 m socle disposés en triangle sur lesquels la base de l'appareil dans la
Support métallique mobile dont le s'ajustent les vis de nivellement. position donnée.
réglage par les vis de nivellement
permet de mettre l'appareil à
niveau.
58
T e r r eT e r r e
météorologie
 m   f instruments de mesure météorologique
 f   f  m  mesure de la pluviosité pluviomètre enregistreur
 m   f  Pluviosité : quantité d'eau tombée au sol pendant un pluviomètre àlecture directe Instrument mesurant la pluviosité à  m entonnoir collecteur temps donné.Instrument mesurant la pluviosité à l'aide l'aide de petits récipients calibrés qui Tube de forme conique qui
d'une éprouvette graduée reliée à un basculent lorsqu'ils sont remplis d'eau, recueille l'eau et la dirige dans
entonnoir qui recueille la pluie. provoquant une impulsion électrique.l'éprouvette.
 m   m collier de serrage
 f éprouvette graduée
Graduée en millimètres, elle  m  m  récipient collecteurrécipient permet de lire directement la
Contenant recueillant les hauteur d'eau d'une précipitation.
précipitations.
 m support
 m appareil enregistreur
Appareil relié aux récipients,
qui comptabilise les impulsions
électriques, dont la somme
indique la quantité d'eau tombée.
 m   f   f   f   f   f   f sondage en altitude mesure de la pression mesure de la chute de neige
Technique permettant de mesurer à différentes Pression : force exercée par une colonne d'air de Chute de neige : hauteur de l'accumulation de la
altitudes la pression, la température et l'atmosphère sur une surface donnée, exprimée en neige au sol.
l'humidité de l'air ainsi que la vitesse et la millibars.
direction du vent.
 m   m   m   m baromètre enregistreur baromètre àmercure  m   f  nivomètre ballon -sonde
Instrument mesurant les Instrument mesurant la pression Instrument qui mesure la hauteur Ballon pressurisé équipé variations de pression dans un atmosphérique à l'aide d'une colonne d'eau tombée sous forme de d'instruments de mesure pour intervalle donné. de mercure qui monte ou descend neige.collecter des données dans selon les variations de pression.
l'atmosphère (jusqu'à 30 km
d'altitude) qu'il transmet au sol  f   f   f   f mesure de l’humidité mesure de la température par signal radio.
Humidité : quantité de vapeur d'eau Température : mesure de la sensation de
 f  contenue dans l'air. chaleur ou de froid, réalisée à l'aide d'un radiosonde
thermomètre exposé à l'air, à l'abri du Appareil composé de capteurs qui
rayonnement solaire direct.mesurent la pression, la température
et l'humidité de l'air, et qui transmet
les données au sol à l'aide d'un
émetteur radio.
 m   m thermomètre àminima
Thermomètre à mercure qui garde
 f   f   m  la trace de la température la plus mesure de la direction du vent
basse pour une période donnée.Direction du vent : point de l'horizon d'où vient le vent.
 m   m   m   m hygromètre enregistreur psychromètre thermomètre àmaxima
Instrument enregistrant la variation Instrument constitué d'un Thermomètre à mercure qui garde la
du taux d'humidité de l'air par thermomètre sec et d'un trace de la température la plus élevée
 f  la déformation d'un objet sous thermomètre mouillé enregistrant pour une période donnée.girouette
l'infuence de l'humidité. l'humidité de l'air.
Instrument indiquant la direction
 f   f   m du vent à l'aide d'une plaque qui mesure de la hauteur des nuages
tourne autour d'un axe vertical. Hauteur des nuages : altitude de la base des nuages, exprimée
en mètres.
 f   f   m mesure de la vitesse du vent
Vitesse du vent : force du vent, généralement
exprimée en kilomètres par heure.
 f   m   m   m alidade théodolite projecteur de plafond  m anémomètre
Instrument dont l'axe de visée, en Instrument servant à mesurer des Projecteur dont le point d'impact lumineux sur un
Instrument mesurant la vitesse se déplaçant sur un cercle gradué, angles dont les écarts indiquent nuage sert de repère pour la visée de l'alidade ou du
du vent à l'aide de coupelles mesure l'angle d'un nuage par la hauteur d'un point par rapport théodolite.
qui tournent plus ou moins vite rapport à l'horizon, donc sa hauteur. à un autre.
autour d'un axe mobile.
59r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
r
rr
r
r
r
r
r
r
r
rr
r
r
r
r
rr
r
rr
r
r
r
r
r
r
r
r
r
météorologie
 m satellites météorologiques
Engins spatiaux d'observation de l'atmosphère et de transmission des données permettant d'établir des prévisions météorologiques à l'échelle
terrestre.
 m   m satellite à défilement
Il suit une orbite polaire qu'il effectue
 m   m 14 fois par jour, ce qui lui permet de détecteu solaire adiomèt e
 m   m   f couvrir la totalité du globe compte capteu de signaux de dét esse Appareil permettant de Instrument servant à mesurer
tenu de la rotation de la Terre. Dispositif qui capte les signaux de détresse  m   f positionner les panneaux solaires l'énergie d'un rayonnement moteu -fusée
émis par des navires ou des avions et qui en direction du Soleil afn d'en électromagnétique à une Micromoteur permettant d’orienter
permet de les localiser.capter l'énergie. fréquence donnée. le satellite dans la position  m compa timent des
voulue. m inst uments
 m   m volet de cont ôle Caisson abritant les divers appareils de  f batte ies
mesure du satellite. the mique Ensemble de piles reliées entre
Élément mécanique orientable elles et produisant l'électricité
servant à modifer un fux nécessaire au fonctionnement du
thermique. satellite.
 f   m commande de panneau solaire
Système permettant de diriger le panneau
solaire.
 m   m détecteu à inf a ouge
Appareil qui mesure l'énergie thermique
des nuages et de la surface terrestre
afn d'établir des images nocturnes des
températures et de la couverture nuageuse.
 m détecteu te estre
Appareil permettant le repérage
de l'horizon terrestre afn
 f   f d'orienter correctement l'antenne antenne d’émission
du satellite. Antenne permettant au satellite
de transmettre à la station
terrestre les données recueillies.
 f antenne
 m   f Dispositif qui émet et reçoit des scanneu de adiations te est es  m   m spect omèt e à ult aviolet
 m ondes radio. Radiomètre qui analyse une région du globe panneau solaireInstrument qui analyse la composition en
par balayage répété. Dispositif d'alimentation ozone de l'atmosphère terrestre.
permettant de convertir l'énergie
solaire en énergie électrique
 m   f scanneu à hype f équences directement utilisable.
Appareil qui produit une image de  m   f capteu de adiations te est es
la zone observée, même par temps Radiomètre mesurant le rayonnement
couvert, grâce aux hyperfréquences qui  m  solaire sur l'atmosphère terrestre et sa détecteu te estretraversent les nuages. réfexion .Appareil permettant le repérage
 m  de l'horizon terrestre afn d'orienter satellite géostationnaire  f   m orbite des satellites correctement l'antenne du Il suit une orbite géostationnaire,
satellite. Trajectoire d'un satellite météorologique autour ce qui lui permet d'observer de
de la Terre. f   f   m façon continue une large zone de la antenne d’émission à haut gain  f   f antenne de télécommande et de surface terrestre. Antenne principale pointée vers la Terre
 f télémesu e pour transmettre de grandes quantités de
Elle permet aux stations terrestres de surveiller le données scientifques .
fonctionnement du satellite et de lui transmettre
des commandes.  m adiomèt e sondeur
Radiomètre qui mesure
notamment la température et
l'humidité de différentes altitudes
de l'atmosphère.
 m adiomèt e imageur
Radiomètre qui permet de générer
une image des nuages et des
surfaces terrestre et océanique.  f orbite polaire
Orbite d'un satellite qui tourne
à environ 850 km d'altitude
audessus de la Terre en passant par
les deux pôles.
 m volet compensateur
Élément mécanique mobile
permettant de modifer
l'orientation du satellite.
 m panneau solaire
Dispositif d'alimentation
permettant de convertir l'énergie
solaire en énergie électrique
 m magnétomèt e directement utilisable.
Instrument servant à mesurer le
champ magnétique terrestre.  f  f antenne UHF orbite géostationnaire
Antenne assurant une liaison Orbite d'un satellite qui se déplace de
radio avec les stations terrestres. façon synchronisée avec la Terre, donc
en apparence immobile, à 36 000 km
au-dessus de l'équateur.
60
T e r r e)
T e r r e
météorologie
 m   m climats du monde
Le climat est l'ensemble des conditions atmosphériques (température, humidité, ensoleillement, pression, vent, précipitations) qui caractérisent
une région.
 m   m   m climats tropicaux climats tempérés froids climats polaires
Climats aux températures chaudes tout au Climats aux quatre saisons nettement Climats secs et extrêmement froids.
long de l'année, qui se caractérisent par marquées, avec un hiver froid et un été
l'alternance d'une saison sèche et d'une frais.
saison des pluies.
 f tropicalhumid e toundra  m continentalhumide,àété chaud
Climat tropical à caractère Région où la période de dégel ne dure Climat caractérisé par une forte amplitude
océanique très humide, qui que quatre ou cinq mois et où seuls annuelle des températures et une pluviosité
permet une végétation luxuriante des mousses, des lichens et quelques assez faible. L'été y est plutôt chaud.
constituée de forêts denses. arbustes résistent au froid.
 f   f tropicalhumideetsec (savane calotte glaciaire m continental humide,àété frais
Climat tropical à caractère continental, où la Région la plus froide du globe
Climat caractérisé par une forte amplitude saison sèche est très marquée et la végétation (jusqu'à - 90 ˚C) où la température,
annuelle des températures et une pluviosité assez composée de hautes herbes et d'arbres toujours négative, permet le maintien
faible. L'été y est plutôt frais.disséminés. d'une couverture de glace.
subarctique
 m   f climats de montagne Climat caractérisé par un hiver
Climats caractérisés par une  m  long et très froid et un été court climats arides baisse des températures et une et frais; les précipitations tombent
Climats marqués par de très augmentation des précipitations principalement durant l'été.
faibles précipitations. avec l'altitude.
 f steppe
 m Région chaude en été et très climats tempérés chauds
 m   f climats de montagne froide en hiver, sans arbres et Climats aux quatre saisons nettement
recouverte de végétaux herbacés marquées, avec un hiver doux et un été
adaptés aux milieux arides. frais ou chaud.
 m désert subtropicalhumide
Région habituellement chaude où Climat caractérisé par un été
l'aridité est telle (moins de 100 mm chaud et un hiver doux et des
de précipitations par année) que la vie précipitations distribuées tout au
végétale et animale est peu abondante. long de l'année.
méditerranéen
Climat caractérisé par des étés
chauds et secs, des saisons
intermédiaires et des hivers doux
et pluvieux.
océaniqu e
Climat caractérisé par une faible
amplitude annuelle des températures
et par des précipitations réparties sur
toute l'année.
61mét éorologie
 m nuages
Suspensions defnes gouttelettesd'eauoudecristauxdeglacedansl'atmosphère;ilssontclassésen10genresparl'Organisation
météorologiquemondiale.
 m   f nuages de haute altitude
Nuagessituésàplusde6000md'altitude,
 m cirrus composésdecristauxdeglaceetquinegénèrent  m cirr o-stratus Nuageenformedeflaments oupasdeprécipitations.  m Voileblanchâtrequipeutcouvrir cirr o-cumulus debandesisolées,quiapparaît
totalementlecieletquicréeunhalo Nuageformédefocons oudelamelles généralementàl'avantd'une
autourduSoleil. blanchessouventordonnésenrangées. dépression.
 m   f nuages de moyenne altitude
Nuagessituésentre2000et6000m
d'altitudeetconstituésdegouttelettes
d'eauetdecristauxdeglace.
 m alt o-stratus
Voilegrisquipeutcouvrirtotalement
lecieletquilaissevoirleSoleilsans
phénomènedehalo;ilpeutdonner
d'importantesprécipitations.
 m alt o-cumulus
Nuageconstituédegrosfocons
blancsougris,formantparfoisdes
bandesparallèles,quiannonce
l'arrivéed'unedépression.
 m   f nuages de basse altitude
Nuagesnedépassantpas2000m
d'altitude,composésdegouttelettesd'eau
parfoismêléesàdescristauxdeglace,
etquigénèrentparfoisdesprécipitations
continues.
 m strat o-cumulus
Nuagegrisetblancdisposéencouches
plusoumoinscontinuesprésentantdes
bourrelets,quin'engendregénéralementpas
deprécipitations.
 m nimbo-stratus
Nuageenformedecouchesombre,
suffsamment épaispourmasquerleSoleil
etquidonnedesprécipitationscontinues.
 m cumulus
Nuagedebeautempsauxcontours
trèsnets,dontlabaseestgriseet
platetandisquelesommetestblanc
etformedesprotubérancesarrondies.
 m stratus
Nuagegrisformantunvoilecontinu
semblableàdubrouillard,maisqui
netouchepaslesol.Ilprovoquede
faiblesprécipitations.
 m   m nuages à développement vertical
Nuagesdontlabasesesitueàbassealtitudeet  m cumulo-nimbus
quis'étendentenhauteur;ils'agitdecumulusetde Nuagetrèsimposant,quipeutatteindre10km
cumulo-nimbus. d'épaisseuretdontlabaseesttrèssombre.Il
provoquedeviolentesprécipitations.
62
T e r r eT e r r e
météorologie
 f   f tornade et trombe marine
Phénomènes locaux résultant de l'enroulement de vents ascendants autour d'une zone de basse pression. Elles se distinguent des cyclones par
leur brièveté.
 m   m mur denuages
Masse nuageuse en forme
d'anneau, qui est généralement
le premier signe de l'apparition
d'une tornade.
 m   m nuage enent onnoir
Nuage qui sort de la base d'un
nuage et qui rejoint le sol, autour
duquel tourbillonnent des vents
très forts.
 m buisson
Nuage de poussières et de débris
soulevés du sol.
 f   f trombe marine tornade
Tornade qui se produit au-dessus Colonne d'air qui s'étire entre le sol
de la mer, moins violente qu'une et la base d'un cumulonimbus et qui
tornade terrestre. tourbillonne en produisant des vents
violents pouvant atteindre 500 km/h.
 m cyclone tropical
Zone de basse pression accompagnée de violentes précipit ations et de vents tourbillonnant entre 120 et 300 km/h, qui se forme dans la région
intertropicale.
 f   f   m   m zone dehaut epression mur del’œil
La colonne d'air ascendant qui se forme Épaisse couche nuageuse qui tourne autour de
 m  provoque une hausse de la pression l'œil, où les vents sont les plus forts (jusqu'à v ent dominant
en altitude, au niveau du sommet des 300 km/h) et les précipitations les plus Il fait progresser le cyclone à une
nuages les plus développés. abondantes.vitesse moyenne de 25 km/h.
 f cellule con v ectiv e
 m  Phénomène formé d'un courant d'air œil
humide et chaud ascendant, qui se Zone relativement calme, avec
condense et forme un nuage, et d'un des vents faibles et peu de
courant d'air froid descendant.nuages, d'environ 30 km de
diamètre, au centre du cyclone.
 m air fr oidsubsident
L'air refroidi parvenu au sommet
des nuages redescend et se
réchauffe en se comprimant.
 f bande nuageusespirale
 f f or t epluie
Pluie : précipitation de
gouttelettes d'eau qui se produit
lorsque la température de l'air est
supérieure à 0 °C.
 f   m dénominations des cyclones tropicaux
 f   f zone debassepression D'une région à l'autre du monde, le même phénomène  m air c haudascendantLa colonne d'air ascendant qui se météorologique porte différents noms. Une colonne d'air chaud se forme forme provoque une baisse de la
lorsque la couche superfcielle de pression à la surface de l'océan.
l'océan s'échauffe sous l'action
du Soleil.
 m ouragan
Cyclone tropical des Caraïbes, du  m typhon nord de l'Atlantique et de l'est du
Cyclone tropical du nord-ouest du Pacifque.
Pacifque et du nord de l'océan
Indien.
 m équat eur  m cy clone Cercle imaginaire entourant la Terre
Cyclone tropical de l'océan Indien dans sa plus grande circonférence et
et du sud-ouest du Pacifque.la séparant en deux hémisphères :
l'hémisphère Nord et l'hémisphère Sud.
63météorologie
 f précipitations
Ensemble des particules d'eau contenues dans l'atmosphère qui tombent ou se déposent sur le sol sous forme solide ou liquide.
 f   f formes de pluie
Par convention internationale, on
nomme les précipitations de pluie
selon la quantité d'eau tombée
au sol.
 f   f   f   f bruine pluie faible pluie modéré e pluie forte
Précipitation uniforme et continue Précipitation de gouttes d'eau d'un Précipitation au cours de laquelle Précipitation au cours de laquelle
de gouttelettes d'eau qui tombent diamètre supérieur à 0,5 mm, au s'accumule au sol entre 2,5 et s'accumule au sol plus de 7,6
très lentement et dont le diamètre cours de laquelle s'accumule au sol 7,6 mm d'eau par heure. mm d'eau par heure.
est inférieur à 0,5 mm. 2,5 mm d'eau par heure.
 f précipitations hivernales
Au cours de l'hiver, l'eau
peut tomber sous différentes
formes selon la variation de la  m   m air c haud air fr oidtempérature de l'air.
 f   f   m   f pluie pluie v erglaçant e grésil neige
Précipitation de gouttelettes Pluie dont les gouttes gèlent au Chute de gouttelettes d'eau ou de Précipitation de cristaux de
d'eau qui se produit lorsque moment de leur impact sur le sol focons de neige fondants qui se glace qui se produit lorsque la
la température de l'air est ou sur les objets, et qui forme congèlent avant de toucher le sol. température de l'air est inférieure
supérieure à 0 °C. une couche de glace. à 0 °C.
 m   f cristaux de neige
Cristaux de glace, dont la forme dépend de la
température et de l'humidité, qui tombent isolés ou
agglomérés en focons.
 f   m   m   m   f colonne aveccapuchon grêlon grésil neige roulée
Cristal de glace identique à la colonne, Cristal de glace dure généralement Cristal de glace dont le diamètre Cristal de glace opaque dont le
 f  mais qui possède à chaque extrémité sphérique, d'un diamètre variant est inférieur à 5 mm et qui résulte diamètre est inférieur à 5 mm et aiguille
un chapeau mince hexagonal. entre 5 et 50 mm, formé de couches de la congélation de gouttes qui s'est congelé dans un nuage.Cristal de glace translucide, long concentriques de glace claire et opaque. de pluie ou de focons de neige et mince, en forme de prisme aux
avant qu'ils touchent le sol.extrémités pointues.
 f   f   f   m   f plaquette dendrite spatialecolonne cristaux irrégulier s étoile
Cristal de glace en forme de Cristal de glace qui se caractérise Cristal de glace translucide et Cristal de glace de forme Cristal en forme d'étoile à six
plaque mince hexagonale, parfois par des ramifcations complexes court, en forme de prisme parfois non défnie, qui résulte de branches.
creuse. ressemblant aux branches d'un creux et aux extrémités plates. l'agglomération de plusieurs
arbre. cristaux.
64
T e r r eT e r r e
météorologie
 f précipitations
 m   m ciel d’orage
Un orage se manifeste par des éclairs,
du tonnerre et des rafales de vent,
généralement accompagnés d'averses
de pluie ou de grêle.
 m nuage
Le nuage à l'origine d'un orage est
un cumulonimbus. Très imposant, il
peut atteindre 10 km d'épaisseur et sa
base est très sombre.
 m éclair
Phénomène lumineux intense
et bref causé par une décharge
électrique entre deux nuages ou
entre un nuage et le sol.
 m ar c-en-ciel
Arc lumineux formé de bandes de
couleurs visible durant une averse
à l'opposé du Soleil.
 f pluie
Précipitation de gouttelettes
d'eau qui se produit lorsque
la température de l'air est
supérieure à 0 °C.
 f rosée
Condensation de la vapeur
d'eau contenue dans l'air, qui se
dépose sur des surfaces froides
sous forme de gouttelettes.
 m givre
Dépôt de cristaux de glace sur les  f brume
surfaces dont la température est proche
Brouillard léger qui ne limite pas de 0 °C, provoqué par la condensation
la visibilité à un kilomètre. de la vapeur d'eau contenue dans l'air.
 m brouillard
Condensation de la vapeur d'eau
résultant en une suspension
de microscopiques gouttelettes
réduisant la visibilité à moins
d'un kilomètre.
 m verglas
Couche de glace sur un sol ou un objet
gelés, provoquée par la condensation
de pluie fne qui tombe alors que la
température est proche de 0 °C.
65environnement
 f   f végétation et biosphère
La biosphère, soit la par tie de l'enveloppe terrestre où la vie est possible, doit une bonne partie de son équilibre à l'ensemble des végétaux qui
y poussent.
 f   f distribution de la végétation
Végétation : ensemble des végétaux
poussant à la surface de la Terre; elle joue
un rôle essentiel dans l'équilibre de la
biosphère.
 f   f   m toundra forêt tropicale humide désert  f forêt tempérée
Formation végétale des régions Forêt dense parmi les plus riches Région habituellement chaude où
Forêt composée principalement relativement arides constituée de en biodiversité, qui croît grâce à l'aridité est telle (moins de 100 mm
de feuillus, parmi lesquels des mousses, de lichens, d'herbes, de des précipitations abondantes et de précipitations par année) que la vie
chênes, des frêne et des hêtres.buissons et d'arbres nains. régulières. végétale et animale est peu abondante.
 f   f prairie tempérée savane  f forêt boréale  m maquis Vaste étendue herbacée où Vaste étendue herbacée où Vaste étendue forestière
prédominent les graminées, prédominent les graminées de Vaste étendue végétale composée composée principalement de
pratiquement dépourvue d'arbres, grandes dimensions et les arbustes, d'arbustes à feuilles persistantes, conifères, mais où poussent aussi
dans des régions où l'hiver est dans des régions chaudes marquées adaptée à la sécheresse estivale.quelques feuillus.
relativement froid et sec. par une saison des pluies.
 m   f   f   f paysage végétal selon l’altitude structure de la biosphère
Le type de végétation varie selon la température et la Biosphère : partie de l'enveloppe terrestre où la
pluviosité, qui dépendent elles-mêmes de l'altitude. vie est possible, du fond des océans à la cime
des plus hautes montagnes (environ 20 km).
 m glacier
 f atmosphère Masse de glace résultant de
Couche d'air qui enveloppe la Terre, l'accumulation et de la compression
composée principalement d'azote (78 %) de la neige, se déplaçant sous
et d'oxygène (21 %), et dont seule la partie l'action de son propre poids.
inférieure appartient à la biosphère.
 f t oundra
Formation végétale des régions
relativement arides constituée de
mousses, de lichens, d'herbes, de
buissons et d'arbres nains.
 f   m f orêt deconifères
Forêt principalement composée
d'arbres résineux à feuilles
persistantes en aiguille ou en
écaille.
 f f orêt mixt e
Forêt composée de conifères et
de feuillus.
 f   m f orêt def euillus
Forêt principalement constituée
d'arbres à feuilles larges qui se
renouvellent chaque année.
 f   f  f  lithosphère h ydr osphère f orêt tr opical e
Couche externe de la croûte Ensemble des eaux de la Forêt de la zone intertropicale,
terrestre, dont seule la partie planète, comprenant les océans, dense et très variée, où les
supérieure, jusqu'à une profondeur les mers, les lacs, les cours précipitations sont abondantes et
de 2 km, appartient à la biosphère. d'eau, les eaux souterraines et la régulières.
vapeur d'eau atmosphérique.
66
T e r r eT e r r e
environnement
 f chaîne alimentaire
Ensemble des relations de prédation et de dépendance entre les êtres vivants.
 m   m carniv ores consommat eur s t er tiaires
Animaux qui se nourrissent Carnivores qui se nourrissent
principalement de chair. d'autres carnivores.
 m hétér o tr ophes
Organismes qui se nourrissent
de matière organique déjà
synthétisée, car ils ne peuvent se
nourrir de composés minéraux. m consommat eur s  m carniv ores
secondairesAnimaux qui se nourrissent  m aut o tr ophes Carnivores qui se nourrissent principalement de chair. Organismes capables de fabriquer d'herbivores.
eux-mêmes leur nourriture à partir
de la matière inorganique et de
 m  l'énergie solaire.consommat eur s primaire s m herbiv ores
Ils se nourrissent d'organismes Animaux qui se nourrissent de
autotrophes; ce sont donc végétaux.
généralement des herbivores.
 f  m  sour ce alimentairef ondamental edécomposeur s
Les végétaux sont à la base du Organismes qui transforment la
circuit alimentaire de tous les autres matière organique (cadavres,
consommateurs, soit consommés tels quels excréments, débris végétaux) en
soit transformés en chair par des animaux.éléments minéraux réutilisables
par les végétaux.  f matière inorganique
Matière d'origine minérale, transformée
par les bactéries, dont l'azote et les
sels de même que l'eau qu'elle retient
servent de nourriture aux plantes.
 m   f cycle de l’eau
Circulation per manente de l'eau, sous ses différents états (liquide, solide et gazeux), entre les océans, l'atmosphère et la surface terrestre.
 f condensation  f   f précipitation glace  m Transformation par ruissellement
 f   m  Chute sous diverses formes d'eau Eau qui s'accumule en haut des refroidissement de la vapeur action duv ent Écoulement des eaux de pluie ou de
contenue dans l'atmosphère. montagnes sous forme solide.d'eau en eau liquide ou solide Poussés par les vents, les nuages fusion des neiges à la surface du sol,
sous forme de nuages. survolent les terres émergées. à l'origine des cours d'eau.
 f év aporation
 m   f ra y onnement solaire précipitation Transformation, sans ébullition,
Il fournit la chaleur nécessaire à Chute sous diverses formes d'eau de l'eau liquide en vapeur d'eau
l'évaporation de l'eau. contenue dans l'atmosphère. sous l'action de la chaleur.
 f év aporation
Transformation, sans ébullition,
de l'eau liquide en vapeur d'eau
sous l'action de la chaleur.
 f infltration
Pénétration de l'eau dans le sol
au travers de roches perméables.
 f transpiration
Phénomène par lequel les
 m   m océan écoulement sout errai n végétaux rejettent de la vapeur
Vaste étendue d'eau salée qui Mouvement de l'eau infltrée qui d'eau dans l'atmosphère.
couvre une grande partie de la rejoint des cours d'eau en surface
surface terrestre et qui sépare les ou qui regagne directement les
continents. lacs ou l'océan.
67f
f
f
f
f
f
f
f
environnement
 m   f effet de serre
Échauf fement de l'atmosphère, dû à l'absorption par certains gaz d'une partie du rayonnement solaire réféchi par la Terre .
 m  m   f  rayonnement solaire réféch ieffet de serre naturel
Trente pour cent du rayonnement
L'effet de serre est un phénomène naturel  f   f solaire est renvoyé dans l'espace perte de chaleur
indispensable. Sans lui, la température par les nuages, les particules en Une partie des rayons infrarouges
moyenne, qui est actuellement de 15 °C, suspension dans l'atmosphère et la réféchis par le sol n'est pas
ne dépasserait pas -18 °C. surface terrestre. absorbée et se dissipe dans  f tropopause l'espace.
Limite entre la troposphère, où
se produisent les phénomènes
 m   m   f gaz à e et de serre météorologiques, et la stratosphère,
Gaz qui emprisonnent la chaleur dans qui absorbe une grande part du  m rayonnement solaire l'atmosphère. Il s'agit surtout (60 %) du rayonnement solaire.
Ensemble des ondes dioxyde de carbone (CO ), du méthane 2
électromagnétiques émises par (15 %) et des CFC (12 %).
le Soleil.
 m rayonnement solaire absorbé
Une partie du rayonnement solaire
est transformée en énergie thermique
par les constituants gazeux de
l'atmosphère, les nuages et la surface
terrestre.
 f absorption par les
 m nuages
Environ 25 % du rayonnement
solaire est absorbé par les
nuages.
 f   m absorption par le sol
Environ 50 % du rayonnement solaire est
absorbé par le sol.
 m rayonnement in rarouge
Le sol réféchit des rayons  f énergie calorifqu einfrarouges, dont une partie sera
Le rayonnement infrarouge est retenue dans l'atmosphère par les
porteur d'énergie calorifque gaz à effet de serre et les nuages.
qui accroît la température de
l'atmosphère.
 m  f   m   f  combustible ossileaugmentation de l’effet de serre
 f   m   m   f   m La combustion du bois, du charbon, concentration des gaz à e et de serre L'activité humaine émet constamment des réchau ement planétaire
du pétrole et du gaz naturel provoque De plus en plus abondants, les gaz à effet de serre gaz à effet de serre, ce qui retient de plus Au cours du dernier siècle, les
l'émission de dioxyde de carbone et réféchissent davantage de rayons infrarouges vers le en plus de chaleur dans l'atmosphère. températures ont augmenté de
de méthane dans l'atmosphère. sol et amplifent le réchauffement planétaire. 0,5 %. Si la température augmente
encore, les changements climatiques
pourraient être importants.
 m   f système de climatisation
Les systèmes de
climatisation utilisaient des
chlorofuorocarbonates (CFC) qui
absorbent les rayons infrarouges et
nuisent à la couche d'ozone.
 m élevage intensif
Les ruminants, élevés en grand nombre,
émettent du méthane au cours de leur
digestion.
 f agriculture intensive
Pour produire en quantité maximale,
l'agriculture intensive utilise des engrais
chimiques responsables de différentes
formes de pollution de l'air et de l'eau.
68
T e r r ef
f
f
f
f
f
T e r r e
environnement
 f   m pollution de l’air
Dans l'atmosphère, présence en grande quantité de particules ou de gaz émis par l'activité humaine et préjudiciables à la vie animale et
végétale.
 m   m   m smog polluants atmosphériques vent
 f   m   m   m  Brume nocive résultant de la Les principaux sont le dioxyde Les nuages pollués sont emportés émission de gaz polluants site d’en ouissement
présence de gaz polluants et de soufre, les oxydes d'azote, les par le vent, parfois à des milliers de La plupart des gaz polluants sont Dans les sites d'enfouissement
se formant dans des conditions hydrocarbures, le méthane et le kilomètres, où les polluants tombent présents dans l'atmosphère en des déchets, la décomposition
météorologiques particulières.dioxyde de carbone. sous forme de pluie acide.quantité infme, mais l'activité des matières organiques produit
humaine accroît leur concentration. du méthane.
 f pluies acides m   f incendie de orêt
Pluies renfermant une Les feux de forêts ou de
concentration anormalement broussailles libèrent du monoxyde
élevée d'acide sulfurique et de carbone, du méthane et des
d'acide nitrique.oxydes d'azote.
 m rejets industriels
Les industries émettent des polluants
très divers en fonction de leur activité :
oxydes d'azote, dioxyde de soufre, ozone,
 f pollution automobile métaux lourds, hydrocarbures, etc.
Les véhicules à moteur rejettent
du carbone, des oxydes d'azote,
du dioxyde de soufre et des  f dé orestation hydrocarbures.
La déforestation à grande échelle
entraîne un accroissement du gaz
carbonique dans l'atmosphère, car
seuls les végétaux absorbent et
fxent ce gaz.
 m  f  élevage intensifrizière
 f   m  Les bactéries intervenant dans Les rizières dégagent ertilisation des sols
la digestion des ruminants d'importantes quantités de Les engrais azotés utilisés pour
provoquent l'émission de méthane. fertiliser les sols dégagent des
méthane dans l'air.oxydes d'azote.
 f   m pollution du sol
De nombreux facteurs contribuent à la pollution du sol (déchets ménagers et industriels, fertilisants, pesticides, etc.).
 f   m pollution industrielle élevage intensif
 m La plupart des polluants non polluants non biodégradables Les déjections animales amènent
biodégradables du sol proviennent Produits qui ne peuvent pas être dans le sol de grandes quantités
des industries, qui rejettent plus de intégralement décomposés par des de nitrate qui s'infltre dans la
700 substances différentes. organismes vivants. nappe phréatique.
 f  f  pollution agricolepollution domestique
Elle se développe depuis Pollution générée par
l'intensifcation des cultures et l'augmentation des ordures
l'utilisation à grande échelle de ménagères et des détergents
fertilisants et de pesticides.déversés dans les eaux usées.
 m déchets industriels  m   m épandage d’engrais
Certains sont traités comme des déchets L'utilisation excessive d'engrais
ménagers, d'autres contiennent des conduit à une augmentation de la
substances toxiques et font l'objet de quantité de composés minéraux dans
traitement dans des sites spécialisés. le sol et les produits cultivés.
 m   m  f   m ordures ménagères site d’en ouissement herbicide
Elles se composent surtout de Terrain dans lequel les déchets Il sert à détruire ou à limiter la
matières organiques biodégradables, domestiques et industriels sont croissance des végétaux nuisibles
mais elles contiennent aussi des jetés et recouverts de couches aux cultures.
plastiques, des détergents, des successives de terre.
solvants et des métaux lourds.
 f   m   f   m   m couches de déchets infltration ongicide pesticide
Chaque couche de déchets est Malgré l'imperméabilisation Il sert à détruire les champignons Produit (insecticide, herbicide ou fongicide)
imperméabilisée par un flm des couches de déchets, le parasites des cultures. qui détruit les organismes nuisibles. Il
plastique ou un socle de terre ruissellement des eaux de pluie s'accumule parfois dans la chaîne alimentaire
glaise. entraîne la pénétration dans le et affecte ainsi la faune et la fore.
sous-sol de certains polluants.
69environnement
 f   f pollution de l’eau
L'eau circule sans cesse, tr ansportant et répandant autour de la planète les polluants que l'activité humaine y a déversés.
 m   f rejets industriels agriculture intensive
Les rejets industriels sont très Pour produire en quantité maximale,
variés, les principaux étant le l'agriculture intensive utilise des engrais
plomb, le mercure, le cadmium, les chimiques responsables de différentes
hydrocarbures et les dépôts acides. formes de pollution de l'air et de l'eau
 m déchets nucléaires
Autrefois, des déchets nucléaires
radioactifs étaient immergés au fond
des océans; leur durée de vie peut
atteindre 1 000 ans.
 f   m pollution par le pétrole
Pollution due aux fuites des raffneries
et des plateformes de forage
sousmarin, au dégazage en haute mer des
navires et aux marées noires.
 f eaux usées
Non traitées, elles contiennent des
matières organiques (bactéries, virus,
etc.) et des substances qui peuvent
être pathogènes et qui provoquent des
infections et le développement d'algues.
 f ordures ménagères
L'enfouissement des ordures
 f nappe phréatiqueménagères sans mesure de
Vaste étendue d'eau souterraine précaution particulière entraîne  f fosse septiqueformée par l'eau de pluie infltrée la contamination de la nappe La fuite des eaux usées du dans le sol. Elle alimente les phréatique. réservoir souterrain d'une sources et peut être captée par
habitation contamine la nappe les puits.
phréatique.
 f  m   m  déjections animalespesticide déversement
Les déjections animales amènent  m On trouve des résidus de pesticide d’hydrocarbures
dans le sol de grandes quantités dans la nappe phréatique et les cours En fuyant, certains réservoirs
de nitrate qui s'infltre dans la d'eau, ce qui rend l'eau impropre à la souterrains d'essence
nappe phréatique.consommation. déversent des hydrocarbures
dans la nappe phréatique.
 f pluies acides
Pluies comportant une concentration anormalement élevée d'acide sulfurique et d'acide nitrique.
 f   m   m   m émission d’oxyde d’azote vent
 f   m   f émission d’acide nitrique L'oxyde d'azote est rejeté par les atmosphère Les nuages pollués sont emportés
L'acide nitrique se forme lorsque véhicules à moteur et les centrales Couche d'air qui enveloppe la Terre, par le vent, parfois à des milliers
les oxydes d'azote se combinent thermiques qui brûlent des composée principalement d'azote de kilomètres, où les polluants
avec l'eau des nuages. combustibles fossiles. (78 %) et d'oxygène (21 %). tombent sous forme de pluie acide.
 f pluies acides
 f   m eau des nuages Pluies comportant une
L'acide nitrique et l'acide concentration anormalement
sulfurique sont dissous dans l'eau élevée d'acide sulfurique et
des nuages. d'acide nitrique.
 f neiges acides
 f   m  Les précipitations acides peuvent émission d’acide sulfurique
prendre la forme de focons de L'acide sulfurique se forme lorsque le dioxyde
neige et de brouillard.de soufre se combine avec l'eau des nuages.
 f   m   m émission de dioxyde de soufre
Le dioxyde de soufre est produit surtout par les
usines thermiques au charbon et par les fonderies
utilisant des minerais à haute teneur en soufre.
 m combustible fossile
Les combustibles fossiles utilisés par
les véhicules à moteur et les industries
provoquent le dégagement de dioxyde de
soufre et d'oxydes d'azote.
 m   f cours d’eau  m   m lessivage du sol
Écoulement naturel d'eau, Les pluies acides éliminent du sol les
d'importance variable, selon éléments nutritifs indispensables à la
la pente du sol et le nombre vie végétale, tels que le magnésium,
d'affuents . le calcium et le potassium.
 f   m  f  m  nappe phréatique acidifcation des lacs sol
Vaste étendue d'eau souterraine Elle provoque la raréfaction du plancton Couche superfcielle de la croûte terrestre
formée par l'eau de pluie infltrée et déséquilibre la chaîne alimentaire, résultant de l'altération de la roche
dans le sol. Elle alimente les sources menant parfois à la disparition de toute sous-jacente et de la décomposition de
et peut être captée par les puits. vie végétale et animale.matières organiques.
70
T e r r eT e r r e
environnement
 m   m tri sélectif des déchets
Procédé qui a pour but d'extraire la matière recyclable des ordures.
 m   m centre de tri
Installation où l'on reçoit et trie
les déchets recyclables qui sont  m broyeur ensuite acheminés vers un centre
Appareil qui réduit le verre en  m   m   m tri du papier /carton de recyclage.
petits fragments.
 m enfouissement
 m résidus non recyclables Opération consistant à compresser
Déchets qu'on ne peut transformer en les déchets par couches de 2 à 3 m  m   m tri du verre
matière utile pour les réintroduire dans de hauteur, puis à les recouvrir d'au
un cycle de production. moins 15 cm de terre.
 f incinération
Technique d'élimination des  m tri manuel déchets qui consiste à les brûler
Des employés retirent les de telle sorte que le produit
matières recyclables et les obtenu soit stérile et que les gaz
déposent dans des récipients  m   m tri du plastique rejetés ne soient pas polluants.
spécifques .
 f  f  bande transporteusecollecte sélective
Tapis roulant sur lequel sont Ramassage des déchets
déversés les déchets.préalablement triés selon leur
 f   m nature par ceux qui les génèrent séparation papier /
(ménages ou industries).  m carton
On sépare généralement le papier
et le carton par aspiration.
 f   f mise en balles
Les cartons et papiers sont
comprimés et emballés
séparément pour être expédiés
aux usines de recyclage.
 m   m tri des métaux
 m recyclage  f   m séparation magnétique compactage Processus par lequel un déchet
Elle permet d'isoler des autres Opération consistant à comprimer est transformé afn d'en tirer une
déchets les métaux ferreux et les les déchets métalliques pour en matière première utile qui sera
métaux non ferreux (aluminium, faciliter l'expédition aux usines de réintroduite dans un cycle de  m tri optiquecuivre, plomb, etc.). recyclage. production.Les morceaux de verre sont triés
par couleurs (blanc, vert ou brun)
grâce à un détecteur optique.
 m déchiquetage
Opération consistant à réduire en
focons les objets de plastique .
 m   f conteneurs de collecte sélective
Récipients destinés au ramassage des
déchets recyclables et spécifques à un
matériau : verre, plastique, métaux, papier,
huile de vidange, etc.
 m   m   m   f   f   f   m conteneur à papier conteneur à boîtes métalliques colonne de collecte du verre
Contenant communautaire de fort Contenant communautaire de fort volume Contenant public de fort volume dans
volume dans lequel les habitants dans lequel les habitants d'un immeuble lequel les habitants d'un quartier
d'un immeuble disposent des papiers disposent des contenants métalliques. disposent des contenants de verre.
(journaux, emballages, etc.).
 m   m bac de recyclage
 m   m   f   f   m  Contenant familial de faible conteneur à verre colonne de collecte du papier
volume utilisé pour la collecte des
Contenant communautaire de fort volume dans Contenant public de fort volume dans ordures ménagères recyclables.
lequel les habitants d'un immeuble disposent des lequel les habitants d'un quartier
contenants de verre. disposent des papiers (journaux,
emballages, etc.).
7172r è g n e v é g é t a l
r egroupement de tous les êtres vivants fixés au sol et tirant leur subsistance de la photosynthèse; ensemble des connaissances
qui les concernent.
73 f cellule végétale
Plus petite structure vivante et unité constitutive de tous les végétaux. Sa taille et sa forme varient selon la fonction.
 m c hlor oplast e  f membrane squele ttique Petit organe contenant un pigment
Paroi rigide qui recouvre la vert, la chlorophylle, qui absorbe  m leucoplast e membrane cytoplasmique et qui l'énergie solaire et l'utilise pour Petit organe, dépourvu de donne à la cellule sa forme. fabriquer la nourriture des pigment, qui produit et stocke
végétaux (le glucose). m   m  l'amidon, substance de réserve grain d’amidon
 f membrane cyt oplasmiqu e des végétaux.Couches concentriques de sucre
Enveloppe recouvrant le cytoplasme complexe (amidon) produites
de la cellule. Agissant comme un fltre, par la cellule et utilisées comme
elle permet l'entrée et la sortie de produit de réserve.
 f certaines substances. membrane nucléaire
Enveloppe, formée de deux couches,
 f goutt ele tt e lipidique qui entoure le noyau.
Petit sac rempli de corps gras
essentiels élaborés par la cellule
et conservés comme produits de
réserve.
 m cyt oplasme
Substance claire et gélatineuse
dans laquelle baignent les
différentes structures cellulaires.
 f v acuole
Cavité sphérique où sont stockés  m pore
l'eau, les déchets ou diverses Orifce dans la membrane
substances utiles à la cellule. nucléaire permettant des
échanges entre le cytoplasme et
 m  le noyau.ribosome
Petit organe, parfois fxé au réticulum  m plasmodesme endoplasmique, qui fabrique les
Ouverture dans les membranes protéines essentielles à la constitution
permettant à deux cellules et au fonctionnement des êtres vivants.
voisines d'effectuer des échanges  m no y au
 m  de cytoplasme à cytoplasme.appareil deGolgi Organite qui contient les gènes
Organite constitué d'une série de poches et qui contrôle les activités
qui reçoivent les protéines élaborées par les cellulaires.
ribosomes et les acheminent vers les autres
organites ou vers l'extérieur de la cellule.
 m nucléole
 f   m mit oc hondrie réticulum endoplasmique Petit corps sphérique situé à
Organite de forme ovoïde Réseau de canaux qui permettent l'intérieur du noyau et dans lequel
produisant l'énergie nécessaire à le transport des substances à sont fabriqués les ribosomes.
l'activité cellulaire. l'intérieur de la cellule ou entre la
cellule et son milieu extérieur.
 m lichen
Végétal résultant de l'association d'une algue et d'un champignon, qui vivent en symbiose.
 f   m   m   m exemples de lichens structure d’un lichen
Il existe plus de 20 000 espèces
de lichens, réparties dans tous les
climats; on les trouve à même le sol,
sur les troncs d'arbres ou les roches.
 m lichen crustacé
Lichen dont le thalle forme une  f apo thécie
croûte adhérant fortement à son Organe reproducteur du
support.champignon.
 m   m   m thalle lichen foliacélichen fruticuleux
Structure principale du lichen Lichen dont le thalle prend la forme Lichen dont le thalle prend
constituée par l'imbrication des de feuilles ou de lames qui adhèrent l'aspect d'un petit arbre et qui
flaments du champignon et des légèrement à leur support par n'adhère à son support que par
cellules de l'algue. l'entremise de petits flaments.un petit point de contact.
74
r è g n e v é g é t a lr è g n e v é g é t a l
 f mousse
Végétal sans feur, généralement de petite taille, poussant en touffes serrées et étendues qui forment de véritables tapis moelleux .
 m   f  f   f   f  exemples de mousses capsule structure d’une mousse
Organe creux fabriquant de petits grains, Il existe plus de 13 000 espèces de
les spores. Elle est munie d'un couvercle mousses. On les trouve sur les sols
qui s'ouvre pour libérer les spores mûres humides, les rochers ou les troncs
qui produiront de nouvelles plantes. d'arbres, et parfois en eau douce.
 m pédicelle
Axe long et mince supportant
la capsule et permettant son
alimentation en substances
nutritives.
 f f euille
Partie de la mousse naissant
sur la tige, spécialisée dans
la captation de la lumière, la
fonction de photosynthèse et
l'absorption d'eau.
 f tige
Partie principale de la mousse,
qui porte les feuilles en spirale
 m tout autour d'elle. Elle peut être polytric commun
dressée ou couchée. Mousse à la tige dressée, aux feuilles
raides, vivant en touffes, le plus souvent
 m r hizoïde  f  sur le sol des forêts. Sa capsule est sphaigne squarreuse
Poil flamenteux permettant à portée par un très long pédicelle.Mousse des marais, sans rhizoïde, souvent
la mousse de se fxer sur son regroupée en amas fottants . Elle contient
support et d'absorber de l'eau et beaucoup d'eau, et sa décomposition
des sels minéraux. contribue à la formation de la tourbe.
 f algue
Végétal sans feur vivant généralement en milieu aquatique; elle produit de l'oxygène et est à la base de la chaîne alimentaire .
 m   f  f   f  exemples d’algues structure d’une algue
Plus de 25 000 espèces d'algues  m réceptacle
peuplent les milieux aquatiques et Partie renfée, habituellement
certains terrains humides. Leur taille située à l'extrémité d'une
varie de 0,01 mm à plusieurs mètres.fronde, qui porte les organes
reproducteurs de l'algue.
 f fr onde
Division du thalle prenant la
forme d'une lame plus ou moins
large qui ressemble à une feuille.
 f haptère
Petit crampon parfois ramifé
localisé à la base de certains  m thalle
thalles et permettant la fxation Structure principale de l'algue, non
de ce dernier sur un support.différenciée en tige et en feuilles.
 f algue rouge
Algue pourvue d'un pigment rouge
vivant habituellement en eau salée, à
une profondeur plus grande que les
autres algues. On en compte plus de
4 000 espèces.
 f aér ocyst e
Petite ampoule remplie de gaz
(azote et oxygène) située dans
le thalle de certaines algues et
 f   f   f assurant la fottaison. ner vure médiane algue verte algue brune
Saillie parcourant le thalle ou les Algue poussant souvent en eau Algue pourvue d'un pigment brun
frondes de certaines algues. douce, mais aussi en mer et dans vivant généralement dans la mer,
certains milieux non aquatiques. Il en souvent en eau froide. On en
existe plus de 6 000 espèces. trouve plus de 1 500 espèces.
75 m champignon
Organisme qui croît aux dépens ou en association avec d'autres êtres vivants ou sur des matières organiques mortes.
 f   m structure d’un champignon
Le champignon est composé d'une
partie souterraine (le mycélium) et d'une  m champignon vénéneux
partie aérienne, souvent comestible, qui  m   m c hapeau champignon mortel Champignon contenant un poison constitue son organe de reproduction. Partie supérieure du champignon, Champignon contenant un poison dont dont le contact ou l'ingestion
de forme et de couleur diverses, le contact ou l'ingestion provoque chez provoque chez l'humain des
qui protège les lamelles. Il a le l'humain des troubles graves menant le troubles divers ne menant
plus souvent l'aspect d'une coiffe, plus souvent à la mort. généralement pas à la mort.
d'où son nom.
 m anneau
Membrane entourant le pied, sous
le chapeau, résidu d'une membrane
qui recouvrait les lamelles du jeune
champignon, déchirée lors de
l'élargissement du chapeau. f lamelle
Partie fertile du champignon,  m pied
située sous le chapeau, qui Axe supportant le chapeau du
produit les spores. champignon.
 f   f v olv e spores
Résidu d'une membrane qui Organes de reproduction
enveloppait entièrement le jeune microscopiques, généralement
champignon et qui s'est déchirée libérés dans l'air, qui se déposent  f   f amanite vireuse fausse oronge lors de la croissance du pied. sur un support et produisent un
Champignon blanc, à l'odeur Champignon au chapeau couvert de nouveau champignon.
désagréable, poussant sur le sol verrues blanches vivant dans la forêt.
des forêts. Son poison, souvent Son poison attaque surtout le système  m  m  m y célium h yphe mortel, agit à retardement et attaque nerveux, provoquant notamment des
Enchevêtrement d'hyphes provenant Filament microscopique, souvent principalement le foie. hallucinations.
de la germination d'une spore, à blanc, qui puise l'eau et les
partir duquel se développe la partie substances organiques nécessaires
aérienne du champignon.au développement du champignon.
 f fougère
Végét al sans feur se reproduisant à l'aide de spores, vivant dans les régions tropicales et sur les sols riches et humides des zones tempérées .
 m   f  f   f  exemples de fougères structure d’une fougère
Il existe plus de 10 000 espèces
 m sore de fougères dont la taille varie de
Amas de petits organes quelques millimètres à plusieurs
producteurs de spores tapissant mètres.
la face intérieure d'une pinnule.
 m limbe
Partie principale de la fronde,
riche en chlorophylle.
 m  f  tr onc fougère arborescente
Partie principale de la fougère, constituée
Fougère de grande taille dont l'aspect d'un rhizome vertical recouvert par la base  f pinnule rappelle celui d'un arbre. Pouvant des anciennes frondes et, souvent, par des
Division du limbe de la fronde atteindre 20 m de haut, elle vit surtout racines adventives aériennes.
dont la face intérieure porte les dans les régions tropicales.
sores.
 m pétiole
 f fr onde Partie étroite de la fronde, qui
Feuille de la fougère, naissant sur relie le limbe au rhizome.
le rhizome, qui porte les spores
et qui est spécialisée dans la
 f captation de la lumière et la cr osse
fonction de photosynthèse. Jeune fronde de la fougère, dont
l'extrémité recourbée rappelle la crosse  m r hizome d'un évêque.
Tige généralement souterraine,
poussant horizontalement et
parfois verticalement, qui donne  f racines adv entiv es  m   f   m   m naissance aux frondes et aux polypode commun fougère nid d’oiseau Racines fbreuses issues d'un
racines adventives. Fougère dont les frondes Fougère poussant généralement sur rhizome, qui permettent à la
atteignent 30 cm de longueur, une autre plante, sans en tirer sa fougère de se fxer dans le sol et
commune sur le sol des sous-bois nourriture. Ses frondes forment une de se nourrir de l'eau et des sels
humides ainsi que sur les roches rosette autour d'un rhizome central, minéraux qu'il contient.
et les troncs d'arbres. d'où son nom.
76
r è g n e v é g é t a lll
ll
ll
ll
l
ll
l
ll
l
l
r è g n e v é g é t a l
 f plante
Végétal fxé dans le sol dont la partie supérieure croît dans l’air ou l’eau; il produit de l’oxygène et est à la base de la chaîne alimentaire .
 m   f   f bouton foral structure d’une plante
Bourgeon qui, une fois éclos,  m  Les plantes sont principalement bourgeon terminal  f donne naissance à une feur. feur constituées d'une tige prolongée Bourgeon poussant à l'extrémité
Organe coloré et odorant de certains par des racines et supportant les de la tige; il assure la croissance
végétaux, qui porte les organes feuilles et les feurs.de la tige en longueur.
reproducteurs; l’ovule fécondé par les
grains de pollen formera une graine
enveloppée dans un fruit.
 m bourgeon axi aire
Bourgeon poussant au point
d'attache d'une feuille plus âgée
avec la tige; il donnera naissance
à un rameau.
 m nœud  f pousse Point d'attache d'une feuille ou
Jeune plante née dans l'année d'un rameau sur la tige.
qui se développe à partir d'une
graine.
 f feui e
 m rameau Partie d'un végétal naissant sur
Ramifcation de la tige d'une la tige ou le rameau, en général
plante, sous forme de petite mince et aplatie, spécialisée dans
branche.la captation de la lumière et la
fonction de photosynthèse.
 m entre-nœud
Partie de la tige située entre deux
nœuds.
 f tige
Partie principale de la plante
située entre le sol et le bourgeon
terminal.
 m  f  co et racine secondaire
Point de jonction entre la racine Ramifcation naissant de la racine  f germination et la tige.principale.
Processus par lequel une graine,
soumise à des conditions
favorables, se développe et
 f radice e donne naissance à une plante.
Ramifcation la plus fne de la
 f feui e racine d'une plante.
Partie d'un végétal naissant sur  m bourgeon terminal la tige ou le rameau, en général
Bourgeon poussant à l'extrémité mince et aplatie, spécialisée dans
de la tige; il assure la croissance la captation de la lumière et la
de la tige en longueur. fonction de photosynthèse.
 m coty édon
Première feuille, formée dans la
graine, qui joue un rôle important  m système racinaire dans la nutrition de la jeune plante;
Ensemble des racines qui fxent il fétrit et tombe peu de temps après
une plante dans le sol et lui la germination.
permettent de se nourrir de l'eau
 m  et des sels minéraux qu'il contient.poi s absorbants
Excroissances fliformes des
cellules des racines, qui assurent  f premières feui es
le ravitaillement en eau et en sels Feuilles qui apparaissent en
minéraux. premier lors de la foraison.
 f coiffe
Enveloppe protectrice recouvrant  f racine principalel'extrémité de la racine; elle protège  f racine secondaire Racine qui est le résultat de la la racine contre les frottements Ramifcation naissant de la racine croissance de la radicule; elle lorsqu'elle s'enfonce dans le sol. principale. donnera naissance à de nombreuses
 f graine ramifcations secondaires. f racine principale Organe formé par le développement
Prolongement souterrain de la d'un ovule fécondé; elle contient un
tige; elle est le résultat de la embryon et des réserves nutritives
croissance de la radicule. qui permettront la naissance d'une
nouvelle plante.
 f radicu e
Première racine produite par la
graine; elle perce rapidement
l'enveloppe de la graine pour
s'enfoncer dans le sol.
 m poi s absorbants
Excroissances fliformes des
cellules des racines, qui assurent
le ravitaillement en eau et en sels
minéraux.
77x
x
 f plante
 f photosynthèse
Processus par lequel la plante utilise
l'énergie solaire pour tirer sa nourriture
(glucose) de l'air et du sol et rejeter
l'oxygène dans l'atmosphère.
 f énergie solaire
L'énergie tirée de la lumière du soleil
est absorbée par un pigment vert
contenu dans les feuilles de la plante,
la chlorophylle.
 f feuille
Partie généralement mince et aplatie
naissant sur la tige ou le rameau,
spécialisée dans la captation de la
 m   m profil du sol lumière et la fonction de photosynthèse.
Le sol est généralement formé de quatre
couches principales; selon les endroits,
 m   m  f  rejet d’o ygène son épaisseur totale peut être de tige
La réaction de photosynthèse quelques centimètres à quelques mètres. Partie principale de la plante
libère de l'oxygène, gaz située entre le sol et le bourgeon
indispensable à la vie.terminal.
 m glucose
Sucre organique produit par
photosynthèse et utilisé par la plante  f   m absorption de dio yde de
pour assurer sa croissance; il est distribué  m carbone dans toute la plante par la sève.
Le dioxyde de carbone de l'atmosphère,
nécessaire à la photosynthèse, est absorbé
par la feuille.
 f   f   m absorption d’eau et de sels
minéraux
L’eau et les sels minéraux, absorbés par les
racines, sont acheminés vers les feuilles par la
tige et ses ramifcations.
 f   m coupe d’un bulbe
Bulbe : organe souterrain de
 f litière  f  certaines plantes où sont stockées tunique Couche supérieure du sol, formée des réserves nutritives permettant Enveloppe externe du bulbe de débris animaux et végétaux de reformer chaque année les formée de feuilles en écailles récemment tombés ou en début parties aériennes du végétal.d'un aspect semblable à celui de décomposition.
du papier.
 m bourgeon
Petite formation végétale  f couche arable constituant une ébauche
Deuxième couche du sol, de d'organes qui se développeront
couleur foncée et riche en matière après son éclosion.
organique; elle renferme la majorité
de la vie animale et végétale du sol.
 f écaille
 m sous-sol Feuille gorgée de réserves, située
Troisième couche du sol, où sous la tunique.
plongent les racines, qui contient
peu de matière organique, mais
 m caïeu plusieurs substances nutritives
Bulbe secondaire se formant à provenant de la couche arable.
partir d'un bourgeon sur le côté
du bulbe de certaines plantes;
 f   f  il peut se détacher et donner roche mère
naissance à une nouvelle plante.Roche formant la couche inférieure
du sol; sa dégradation physique et  f tige chimique permet le développement
Partie principale du bulbe située des couches qui la surmontent.
entre le plateau et le bourgeon;
elle est protégée par des feuilles
en écailles.
 m plateau
Partie circulaire située à la base
 f racine du bulbe et d'où naissent la tige,
Organe ramifé, souterrain ou les racines et les écailles.
aérien, qui fxe la plante et lui
permet de se nourrir de l'eau et
des sels minéraux.
78
r è g n e v é g é t a le
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
e
r è g n e v é g é t a l
 f feuille
Par tie d'un végétal naissant sur la tige ou le rameau, en général mince et aplatie, spécialisée dans la captation de la lumière et la fonction de
photosynthèse.
 f  f   f   f feuilles simples point e structur d’un f uill
Partie formant le sommet du limbe Feuilles dont le limbe n'est pas
de la feuille, à l'opposé de la partie divisé en parties indépendantes;
rattachée au pétiole; elle peut prendre il en existe de nombreux types
des formes très diverses.classés selon la forme.
 f ner vure secondair e
 m Ramifcation de la nervure principale bord
qui transporte la sève dans les Partie qui forme le contour du
diverses parties du limbe, tout en limbe de la feuille.
jouant le rôle de squelette.
cordée  f ner vure principale
Feuille simple dont le Saillie creuse prolongeant le pétiole  m limbe limbe prend la forme dans le limbe et par laquelle circule Partie principale et plate de la feuille, riche en d'un cœur. la sève; elle constitue la base du chlorophylle; elle peut avoir des formes très
squelette de la feuille.diverses selon son type de nervure et sa plus
ou moins grande découpure.
réniforme  m   f bord d’une feuille Feuille simple dont la forme du
Le bord des feuilles peut prendre limbe rappelle celle d'un rein.
des aspects très divers, selon
la forme et la profondeur des
découpures.
 m pétiole d nté
Partie étroite de la feuille reliant Bord d'une feuille pourvu de arrondie
le limbe à la tige. dents pointues de taille similaire.Feuille simple dont le limbe prend
une forme plus ou moins ronde.
 f stipule
Petite expansion située à la base
du pétiole de certaines feuilles.
 f gaine doubl m nt d ntéspatulée Dilatation du pétiole entourant
Bord d'une feuille pourvu de Feuille simple dont le limbe plus ou moins complètement
dents de différentes tailles; la s'élargit pour prendre la forme la tige.
dent principale est souvent munie d'une spatule.
de dents plus petites.
 m   f point d’attac he
 f feuilles composées Endroit où le pétiole s'insère sur
le nœud de la tige.Feuilles au limbe divisé en plusieurs
parties distinctes, les folioles; la linéaire
disposition des folioles en détermine Feuille simple comportant un
plusieurs types.limbe long et très étroit dont les
bords sont presque parallèles. crén lé
Bord d'une feuille pourvu de
dents au sommet arrondi.
hastée
ciliéFeuille simple dont le limbe prend
Bord d'une feuille entouré de la forme d'un fer de lance.
poils courts et minces appelés palméetrifoliée cils.
Feuille composée dont toutes Feuille composée de trois folioles
les folioles sont attachées au distinctes et de lobes inférieurs
même point, situé au sommet tournés vers l'extérieur.ovoïde
du pétiole.Feuille simple dont le limbe prend
la forme d'un œuf.
p nnée
Feuille composée dont les folioles
sont disposées des deux côtés
ntierd'un axe commun.
Bord d'une feuille ne présentant
aucune découpure.
lobé
Bord d'une feuille découpé par de lancéolée p ltée parip nnée imparip nnée
profondes échancrures.Feuille simple comportant un Feuille simple dont le pétiole Feuille composée pennée dont le Feuille composée pennée à
limbe étroit, plus long que large, est fxé perpendiculairement au pétiole principal se termine par folioles opposées sur l'axe
terminé en forme de pointe. milieu de la face intérieure du deux folioles opposées sur l'axe commun et dont le pétiole
limbe. commun. principal se termine par une
foliole unique.
79 f feur
Organe coloré et odorant de certains végétaux, qui porte les organes reproducteurs; l’ovule fécondé par les grains de pollen formera une graine
enveloppée dans un fruit.
 f anthère
 f   f  Petite loge de l'étamine qui produit structure d’une feur
les grains de pollen; à maturité,
 m  elle s'ouvre pour laisser ces grains stigmat e
s'échapper.Partie supérieure du pistil, qui
reçoit les grains de pollen en vue
de la fécondation.
 m fle t
Axe cylindrique reliant l'anthère
 m pistil au reste de la feur.
Organe femelle situé au centre
 m pétale de la feur, composé d'un ovaire,
Pièce forale généralement colorée d'un style et d'un stigmate.
et parfumée entourant les éléments
reproducteurs mâles et femelles; il permet
souvent d'attirer les animaux pollinisateurs.
 m style
Axe cylindrique par lequel les
cellules reproductrices du pollen
se déplacent du stigmate vers
l'ovule.
 f corolle
Partie de la feur constituée par
l'ensemble de ses pétales.
 m réceptacle
Extrémité élargie du pédoncule
qui contient et soutient les autres
 f étamine parties de la feur.
Organe mâle d'une feur, composé
d'une anthère à l'extrémité
 m o v aire supérieure d'un flet.
Organe creux du pistil qui
abrite un ou plusieurs ovules;
 m sépale après la fécondation, il forme
Pièce forale normalement verte généralement le fruit.
protégeant les organes internes de la
feur; il peut tomber après la foraison ou  m pédoncule persister jusqu'à la maturité du fruit.  m  m  calice o vule Ramifcation terminale de la tige
Partie de la feur constituée par Petit corps arrondi, fabriqué par ou du rameau, qui relie la feur,
l'ensemble de ses sépales.un ovaire, qui renferme la cellule puis le fruit à la plante.
femelle; après la fécondation, il
forme la graine.
 m   f exemples de feurs
Il existe plusieurs milliers de variétés
de feurs, appréciées pour leurs
 f orchidée formes, leurs couleurs et leurs
parfums très divers. Fleur appréciée pour la délicatesse
et la variété de ses formes et de ses
coloris; on en compte plus de 20
000 espèces.
 m  f jonquille coquelicot
Fleur d'assez grande taille, Fleur des champs très colorée
habituellement d'un jaune vif, qui dont plusieurs variétés sont
éclôt au printemps. cultivées pour l'ornementation.
 f   m   m   f tulipe muguet œillet rose
Fleur dont les pétales poussent Petite feur blanche très Fleur de couleurs variées utilisée Fleur cultivée pour sa beauté,
en forme de vase circulaire. Il en parfumée, en forme de clochette, dans des arrangements foraux. son arôme, la variété de ses
existe environ 100 espèces, de qui pousse en grappes. coloris et ses utilisations dans les
toutes les couleurs. arrangements foraux.
 m   m   f   m   m bégonia lis violette crocus tournesol
Fleur décorative originaire Grande feur, de couleurs variées, Petite feur dont plusieurs variétés Fleur de petite taille, qui éclôt dès Fleur de grande taille, dont les graines
d'Amérique du Sud appréciée appréciée pour sa beauté. Le sont cultivées comme ornement, les premiers rayons chauds du donnent une huile alimentaire de qualité.
pour ses couleurs éclatantes. lis blanc est le symbole de la ou encore pour la parfumerie. soleil au printemps. Elle se tourne toujours vers le soleil, d'où
royauté française et l'emblème son nom.
du Québec.
80
r è g n e v é g é t a lr è g n e v é g é t a l
 f feur
 m   f modes d’inforescence
Inforescence : mode de regroupement des feurs sur la
tige ou le rameau d'une plante.
 f   f   f   m grappe cyme unipare ombelle capitule
Inforescence constituée d'un axe Inforescence dont l'axe principal se Inforescence plate ou arrondie, constituée Inforescence constituée de feurs
principal qui porte latéralement termine par une feur, sous laquelle naît d'un axe principal qui porte latéralement des sans pédoncule insérées sur un
des feurs munies de pédoncules un seul rameau latéral. Le processus se feurs munies de pédoncules de longueur réceptacle commun en forme de
de longueur égale. répète sous chaque feur terminale. égale partant tous du même point. plateau.
 m   f   m   m épi cyme bipare corymbe spadice
Inforescence constituée d'un axe Inforescence dont l'axe principal se termine Inforescence plate ou arrondie, constituée d'un Inforescence constituée d'un axe
principal qui porte latéralement par une feur, sous laquelle naissent deux axe principal qui porte latéralement des feurs foral et de nombreuses petites
des feurs sans pédoncule. tiges latérales. Le processus recommence munies de pédoncules de longueur inégale se feurs latérales sans pédoncule.
sous chaque feur terminale. terminant presque tous à la même hauteur.
 m fruits
Organes végétaux généralement nés du développement d'un ou de plusieurs ovaires de la feur qui, à maturité, contiennent les graines . Ils sont
souvent comestibles.
 m   m fruit charnu à noyau
Fruit dont la graine est entourée
de trois couches distinctes : un
 f   f  épicarpe, un mésocarpe charnu coupe d’une pêche
et un endocarpe, ou noyau, Pêche : fruit à la peau duveteuse, reconnu pour sa chair juteuse et
plutôt dur.parfumée.
 m   m termes techniques termes familiers
 m   f queue pédoncule
Partie du fruit qui le reliait à la Ramifcation terminale de la tige
ramifcation terminale de la tige ou du rameau qui relie la feur,
ou du rameau.puis le fruit, à la plante.
 f peau
 m  Couche extérieure du fruit, qui épicar pe
recouvre la pulpe.Couche extérieure du fruit, qui
recouvre le mésocarpe.
 m   f mésocar pe pulpe
Partie charnue du fruit, Partie charnue du fruit,
généralement sucrée et juteuse. généralement sucrée et juteuse.
 m   f   f tégument dela graine amande
Enveloppe protectrice recouvrant Organe formé par le développement d'un
l'embryon et les réserves ovule fécondé; elle contient un embryon
nutritives contenus dans la graine. et des réserves nutritives qui permettront
la naissance d'une nouvelle plante.
***23 1 0***  m no y au ***2310***
Couche interne du fruit, qui
entoure et protège la graine. Il est
rugueux et très dur.
 m endocar pe
Couche interne du fruit, qui
 m entoure et protège la graine. Il est style
rugueux et très dur. Trace visible du style de la feur,
maintenant fétri, qui reliait le
stigmate à l'ovaire.
81 m fruits
 m   m fruit charnu à pépins
Fruit dont la graine, ou pépin, est entourée
de trois couches distinctes : un épicarpe, un
mésocarpe charnu et un endocarpe rigide
abritant des loges.
 f   f coupe d’une pomme
Pomme : fruit du pommier, de couleurs variées, cultivé pour la consommation ou la
production du cidre.
 m   m termes techniques termes familiers
 m pédoncule
Ramifcation terminale de la tige
ou du rameau qui relie la feur,  f queue puis le fruit, à la plante.
Partie du fruit qui le reliait à la
ramifcation terminale de la tige
 f  ou du rameau.loge
Petite cavité située sous
l'endocarpe, qui abrite
généralement deux graines.
 f   f graine peau
Organe formé par le développement d'un Couche extérieure du fruit, qui
ovule fécondé; elle contient un embryon recouvre la pulpe.
et des réserves nutritives qui permettront
la naissance d'une nouvelle plante.
 m 
 m  pépin mésocar pe
Organe formé par le développement d'un Partie charnue du fruit,
ovule fécondé; il contient un embryon et généralement sucrée et juteuse.
des réserves nutritives qui permettront la
naissance d'une nouvelle plante.
 m endocar pe
Couche interne du fruit, qui
 f entoure et protège la graine. Il pulpe
prend la forme d'une paroi rigide Partie charnue du fruit,
recouvrant les loges. généralement sucrée et juteuse.
 m épicar pe
 m Couche extérieure du fruit, qui cœur
recouvre le mésocarpe. Partie centrale non comestible de
la pomme, formée de l'endocarpe
ainsi que des loges et des graines
 m  qu'il contient.style
Trace visible du style de la feur,
 f   m maintenant fétri, qui reliait le étamine sépale
stigmate à l'ovaire. Trace visible des étamines de la Pièce forale normalement verte
feur sous la forme de petits poils protégeant les organes internes de la
qu'on observe au creux de la feur; il peut tomber après la foraison ou
dépression située au bas du fruit. persister jusqu'à la maturité du fruit.
 m   m fruit charnu : agrume
Fruit atypique composé d'une partie charnue divisée
en quartiers.
 f   f coupe d’une orange
Orange : agrume de couleur orangée à la pulpe juteuse et sucrée.
 m   m termes techniques termes familiers
 f écor ce
 f  Couche extérieure du fruit, qui recouvre cloison
la pulpe, constituée d'une partie externe Mince membrane séparant les
colorée (exocarpe) et d'une partie interne divers quartiers de l'agrume.
formée de tissus blanchâtres (mésocarpe).
 f  f  pulpe graine
Masse charnue de l'agrume, Organe formé par le développement d'un
formée de petites poches gorgées ovule fécondé; elle contient un embryon
de jus contenues dans chaque et des réserves nutritives qui permettront
quartier.la naissance d'une nouvelle plante.
 m  f  zest e loge
Couche extérieure et odorante de Chacune des petites poches
l'écorce de l'agrume.gorgées de jus dont l'ensemble
forme la pulpe du fruit.
 m quar tier
Segment d'un agrume entouré d'une
 m mésocar pe mince membrane, qui renferme la pulpe
Partie blanchâtre de l'écorce d'un et les graines. Chaque quartier provient
agrume. d'un ovaire différent de la même feur.
 m pépin
Organe formé par le développement d'un
 m épicar pe ovule fécondé; il contient un embryon et
Couche extérieure du fruit, qui des réserves nutritives qui permettront la
recouvre le mésocarpe. naissance d'une nouvelle plante.
82
r è g n e v é g é t a lr è g n e v é g é t a l
 m fruits
 m   f fruit charnu : baie
Fruit dont la graine est entourée de deux
couches distinctes : un épicarpe et une
partie charnue formée du mésocarpe et de
l'endocarpe, en contact direct avec la graine.
 f   m coupe d’un raisin
Raisin : baie de couleurs variées
cultivée pour la consommation ou
 m  pour la fabrication du vin.  m termes techniques termes familiers
 m   f pédicelle queue
Partie du fruit qui le reliait au Partie du fruit qui le reliait au
pédoncule de la grappe. pédoncule de la grappe.
 m épicar pe
 f peau Couche extérieure du fruit, qui
Couche extérieure du fruit, qui recouvre le mésocarpe.
recouvre la pulpe.
 m funicule
Fin segment qui relie la graine au
pédicelle du raisin. Il transportait  m pépin
les éléments nourriciers de la Organe formé par le développement d'un
plante vers la graine en formation. ovule fécondé; il contient un embryon et
des réserves nutritives qui permettront la
 f graine naissance d'une nouvelle plante.
Organe formé par le développement d'un
ovule fécondé; elle contient un embryon et
des réserves nutritives qui permettront la
 f naissance d'une nouvelle plante. pulpe
Partie charnue du fruit,
 m  généralement sucrée et juteuse.mésocar pe
Partie charnue du fruit,
généralement sucrée et juteuse.
L'endocarpe interne se confond
avec le mésocarpe.
 m style
Trace visible du style de la feur,
maintenant fétri, qui reliait le
stigmate à l'ovaire.
 f   f coupe d’une framboise
 f   f coupe d’une fraise La framboise est un fruit composé : elle
La fraise est un fruit complexe, formé est constituée d'un regroupement de petits
d'akènes soutenus par le réceptacle fruits charnus insérés sur un réceptacle
charnu de la feur. commun.
 m calice
Ensemble des sépales de la feur,
 m  qui persistent jusqu'à la maturité pédoncule
de la fraise.Ramifcation terminale de la tige  m sépale
ou du rameau qui relie la feur,  m  Le sépale de la feur persiste pédoncule puis le fruit, à la plante. jusqu'à la maturité de la Ramifcation terminale de la tige  m akène framboise.ou du rameau qui relie la feur,
Petit fruit sec imbriqué dans la puis le fruit, à la plante.
pulpe de la fraise et qui contient
 m calicule une graine.
Ensemble de petites feuilles
vertes situées sous le calice.
 f pulpe
Masse charnue de la fraise,
formée par le développement du
réceptacle de la feur.
 f graine
Organe formé par le développement d'un
ovule fécondé; elle contient un embryon
et des réserves nutritives qui permettront
la naissance d'une nouvelle plante.
 m réceptacle
Extrémité élargie du pédoncule
qui, dans la framboise, porte les
drupéoles.
 m   f réceptacle drupéole
Extrémité élargie du pédoncule de Chacun des petits fruits charnus fxés
la feur qui, dans la fraise, devient au réceptacle et qui contiennent une
charnu et supporte les akènes. graine. Ils proviennent tous d'un ovaire
différent de la même feur .
83 m fruits
 m fruits secs
Fruits dont la graine est entourée d'une
seule couche sèche, plus ou moins  f   m   m coupe d’un follicule : anis étoilérigide.
 f   f   f Follicule : fruit sec à une seule loge qui, à maturité, coupe d’une silique : moutarde
s'ouvre d'un côté seulement, le long de la suture de Silique : fruit sec à deux valves qui, à maturité, s'ouvrent pour
son enveloppe. libérer les graines.
 f graine
Organe formé par le développement
 m d'un ovule fécondé; elle contient un style
embryon et des réserves nutritives Partie supérieure du fruit, en
qui permettront la naissance d'une forme de bec, demeurée stérile et
nouvelle plante. donc dépourvue de graines.
 m f ollicule
Chacun des huit fruits secs
composant l'anis étoilé.
 f suture  m   f brou graine Ligne visible à la surface de
Enveloppe charnue, de couleur verte, puis Organe formé par le développement d'un l'enveloppe du fruit, le long de
brune, protégeant la coque de la noix. Le ovule fécondé; elle contient un embryon et laquelle il s'ouvre pour libérer les
brou est transformé en teinture utilisée pour des réserves nutritives qui permettront la graines.
donner au bois blanc la teinte noyer. naissance d'une nouvelle plante.
 f   f coupe d’une noisette
 f   f membrane médianecupule Noisette : fruit du noisetier, dont
Fine cloison portant de chaque Petite enveloppe écailleuse ou l'unique graine est comestible; elle est
côté des graines qui se détachent épineuse entourant la noisette, en habituellement imbriquée dans une
après l'ouverture des valves.tout ou en partie, formée par la enveloppe sèche ou membraneuse.
soudure de bractées.
 f   f bractée v alv e
Petite feuille, de dimension Chacune des deux parties
inférieure aux autres feuilles de la de l'enveloppe du fruit qui, à
plante, fxée au pédoncule de la maturité, se séparent pour libérer
feur ou du fruit. les graines.
 f graine
Organe formé par le développement d'un
ovule fécondé; elle contient un embryon
et des réserves nutritives qui permettront
la naissance d'une nouvelle plante.
 m péricar pe  f   f   m coupe d’une gousse : pois
Enveloppe rigide qui entoure et
Gousse : fruit sec à une seule loge qui, protège la graine.
à maturité, s'ouvre en deux endroits, soit
la suture et la nervure principale de son
enveloppe.
 f   f   m coupe d’une capsule : pavot  m akène
Capsule : fruit sec à plusieurs loges qui,  f Petit fruit sec contenant une  m  ner vure principal e à maturité, s'ouvre latéralement ou par le calice  m  graine unique non soudée au stigmat e Saillie creuse prolongeant le sommet. Elle renferme de très nombreuses Ensemble des sépales de la feur, péricarpe. À maturité, l'akène ne Trace visible du stigmate de la pétiole, qui permet au fruit de graines.qui persistent jusqu'à la maturité s'ouvre pas de lui-même pour feur, maintenant fétri, qui forme s'ouvrir à maturité pour libérer de la gousse.libérer la graine.une pointe à la base du fruit. les graines.
 m pore
 m  Petit orifce par lequel s'ouvre pois
l'enveloppe du pavot afn de  f   f  Graine du fruit, comestible, verte coupe d’une noix permettre la dispersion de ses et ronde, de tailles variables.
Noix : fruit du noyer, dont la graine est graines.
comestible. Son noyau, appelé coque, est
 f entouré d'une enveloppe charnue, le brou. graine
 m funicule Organe formé par le développement
Fin cordon qui fournit les d'un ovule fécondé; elle contient un
éléments nutritifs à la graine en embryon et des réserves nutritives
formation. qui permettront la naissance d'une
nouvelle plante.
 f 
 f  cosse coque
Terme familier qui désigne le péricarpe Enveloppe dure et fbreuse, de
de la gousse, qui porte les graines; forme ovoïde, qui entoure et
à maturité du fruit, il s'ouvre en deux protège le cerneau.
endroits distincts pour libérer les graines.
 f suture  m cerneau Ligne visible à la surface de
Amande de la noix, divisée en l'enveloppe du fruit, le long de
deux parties principales par le laquelle il s'ouvre pour libérer les
zeste. graines.
 m style
 m zest e Trace visible du style de la feur,
Cloison membraneuse qui divise maintenant fétri, qui reliait le
l'amande de la noix en cavités. stigmate à l'ovaire.
84
r è g n e v é g é t a lr è g n e v é g é t a l
 f céréales
Plantes souvent cultivées à gr ande échelle dont les grains sont, depuis des siècles, à la base de l'alimentation humaine et de certains animaux
domestiques.
 f   m   m coupe d’un grain de blé
Le grain de blé est un petit fruit sec
dont l'unique graine est soudée à son
enveloppe. Sa taille, sa forme et sa
couleur diffèrent selon les variétés.
 f br osse
Reste des stigmates de la feur,
qui prennent la forme d'une
touffe de poils située au sommet
du grain.
 m albumen farineux
Partie du grain renfermant les
réserves nutritives nécessaires  m blé  m   m  à la croissance du germe. blé : épi Céréale cultivée pour son grain, L'albumen broyé fournit la farine.L'épi est formé d'un axe principal qui a une grande importance dans
qui porte des grains sans l'alimentation humaine; il sert  m tégument pédoncule groupés au sommet  m   m   f  notamment à fabriquer la farine, le sarrasin sarrasin : grappe Enveloppe protectrice, composée pain et les semoules. des tiges.
de plusieurs couches, recouvrant Céréale cultivée pour son grain, qui La grappe est formée d'un axe
l'albumen et le germe. Après la sert principalement à fabriquer des principal qui porte des grains
mouture, il devient le son.farines. On l'utilise aussi pour nourrir le munis d'un pédoncule groupés au
bétail et certains oiseaux domestiques. sommet des tiges.
 m germe
Embryon de plante, situé dans
la partie inférieure du grain. Lors
de la germination, il permet la
naissance d'une nouvelle plante.
 m   m   f riz riz : panicule
Céréale dont le grain est, dans La panicule est formée d'un axe
plusieurs parties du monde, à la base principal ramifé portant des
de l'alimentation humaine. Le riz est grains munis d'un pédoncule
habituellement cultivé sur un sol submergé. sur chacune des tiges.
 f   f   m orge orge : épi
Céréale cultivée pour son grain, qui L'épi est formé d'un axe principal
sert notamment à la fabrication du qui porte des grains sans
malt pour les brasseries ainsi qu'à pédoncule groupés au sommet
l'alimentation du bétail. des tiges.
 f   f  f  avoine : panicule avoine
La panicule est formée d'un axe Céréale cultivée pour son grain,
principal ramifé portant des qui sert surtout à l'alimentation
grains munis d'un pédoncule sur des chevaux; elle est également
chacune des tiges.consommée par l'humain,
notamment sous forme de focons.
 m   m  m seigle seigle : épi
Céréale très résistante dont le grain L'épi est formé d'un axe principal
sert surtout à l'alimentation du qui porte des grains sans
bétail. On en tire une farine pour pédoncule groupés au sommet
faire du pain en la mélangeant à de des tiges.
la farine de blé.
 f barbe
 m   m   f sorgho sorgho : panicule Ensemble de longs flaments qui sortent
Céréale cultivée comme fourrage, La panicule est formée d'un axe de l'enveloppe de l'épi à son extrémité.
pour le sucre de sa sève ou pour son principal ramifé portant des Chaque flament était relié à un ovaire,
grain, utilisée pour faire des galettes grains munis d'un pédoncule maintenant transformé en grain.
ou certains types de bières. groupés au sommet des tiges.
 m épi
L'épi est formé d'un axe principal de
gros diamètre, sur lequel les grains sont
alignés en rangs serrés. Il pousse à
l'aisselle d'une feuille le long de la tige.
 f f euille
Enveloppe de l'épi qui protège les
grains et en conserve l'humidité.
 m grain
Chacun des petits fruits secs
dont l'unique graine est soudée
à son enveloppe. Un épi de
 m   m   m   m   m millet millet : épi maïs comprend plusieurs maïs : épi
 m maïs centaines de grains.Céréale cultivée comme L'épi est formé d'un axe principal Partie terminale du maïs
Céréale originaire d'Amérique cultivée pour fourrage ou pour son grain, qui porte des grains sans sur laquelle des grains durs
ses grains, destinés à la consommation utilisée notamment pour faire pédoncule groupés au sommet comestibles sont disposés en
humaine et animale. On en tire un sirop des galettes ou pour nourrir les des tiges. rangées autour d'un axe.
sucré et une huile alimentaire.oiseaux domestiques.
85 f vigne
Plante grimpante génér alement cultivée pour la production du vin et la consommation du raisin comme fruit.
 f   m grappe de raisin
 m   f cep de vigne La grappe est formée d'un axe
principal qui porte des grains Pied de vigne sur lequel poussent
munis d'un pédoncule groupés au les rameaux.
sommet des tiges.  m rameau
Ramifcation secondaire d'une
branche ou d'un sarment de la
 m pédicelle vigne.
Ramifcation terminale de la tige
ou du rameau, qui relie la feur,
puis le fruit à la plante.
 f   m branc he àfruits  f vrille Ramifcation secondaire d'un
Organe spiralé permettant sarment de vigne portant les
aux rameaux de la vigne de feurs, puis les fruits.
s'accrocher à un support naturel
ou artifciel.
 m pédoncule
Axe reliant la grappe de raisins  m sarment
au rameau. Jeune rameau bien développé et
âgé d'au moins un an. m gourmand
Rameau issu du bois de plus d'un
an et qui ne donne pas de fruits.
 m raisin
Fruit de couleurs variées cultivé
pour la consommation ou pour la
 m fabrication du vin. tr onc
Partie principale de la vigne
située entre le sol et la naissance
des branches.
 f   f feuille de vigne
Partie mince et aplatie naissant
sur la tige de vigne, spécialisée
 m dans la captation de la lumière et lobe latéral supérieur
la fonction de photosynthèse. Division de forme plus ou moins
arrondie du limbe située sur le
côté de la feuille, dans sa partie
 m lobe t erminal supérieure.
Division de forme plus ou moins
arrondie du limbe formant
l'extrémité supérieure de la feuille.
 m lobe latéralinférieur
 m  Division de forme plus ou moins sinus latéralsupérieur
arrondie du limbe située sur le Découpure de la partie principale
côté de la feuille, dans sa partie de la feuille séparant le lobe
inférieure.terminal du lobe latéral supérieur.
 m sinus latéralinférieur
Découpure de la partie principale
de la feuille séparant le lobe
latéral supérieur du lobe latéral  m sinus pétiolaireinférieur.
Découpure de la partie principale
de la feuille correspondant  m système racinaireà l'ouverture où est inséré le
 f   f  Ensemble des racines qui fxent une étapes de maturation pétiole.
plante dans le sol et lui permettent Avant d'être récolté, le raisin
de se nourrir de l'eau et des sels évolue pendant une centaine
minéraux qu'il contient.de jours à travers quatre étapes
successives de maturation.
 f   f   f   f floraison nouaison véraison maturité
Première étape de la maturation Deuxième étape de la maturation Troisième étape de la maturation, Dernière étape de la maturation;
au cours de laquelle apparaissent correspondant à la formation des où les raisins se colorent et le raisin est mûr et bon à récolter.
les feurs. grains de raisins. deviennent translucides.
86
r è g n e v é g é t a l

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents