Formation à distance en enseignement supérieur : L enjeu de la formation à l enseignement
87 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Formation à distance en enseignement supérieur : L'enjeu de la formation à l'enseignement

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
87 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans la foulée des changements survenus à l’arrivée du Web 2.0 et des technologies de l’information et de la communication (TIC), le développement, l’implantation et la diffusion de la formation à distance (FAD) constituent des enjeux de taille pour la formation à l’enseignement supérieur. C’est d’ailleurs une nouvelle vitrine inspirante que fournit à la FAD cet ouvrage.
En effet, aux yeux d’une majorité d’auteurs, le recours à la FAD revêt une pertinence sociale – non seulement en raison de son apport à l’accessi­bilité des études, mais aussi à cause de sa capacité à assurer la viabilité d’une offre de formation universitaire de qualité. La présentation des différentes perspectives théoriques et pratiques dans ce collectif incite à la cocréation d’une vision partagée et novatrice de ce changement fondamental qu’est l’arrivée de la FAD dans une société du savoir.
Cet ouvrage intéressera tous ceux qui réfléchissent sur l’offre de la for­mation à distance, sur son efficacité, sur les manières d’accompa­gner les formateurs et les étudiants, ainsi que sur son évaluation.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 avril 2017
Nombre de lectures 15
EAN13 9782760547193
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0035€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Formation distance en enseignement sup rieur
Presses de l Universit du Qu bec
Le Delta I, 2875, boulevard Laurier
bureau 450, Qu bec (Qu bec) G1V 2M2
T l phone: 418 657-4399 - T l copieur: 418 657-2096
Courriel: puq@puq.ca - Internet: www.puq.ca

Diffusion / Distribution:
CANADA
Prologue inc., 1650, boulevard Lionel-Bertrand

Boisbriand (Qu bec) J7H 1N7 - T l.: 450 434-0306 / 1 800 363-2864
FRANCE
Sof dis, 11, rue Soufflot

75005 Paris, France - T l.: 01 53 10 25 25

Sodis, 128, avenue du Mar chal de Lattre de Tassigny

77403 Lagny, France - T l.: 01 60 07 82 99
BELGIQUE
Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119

1030 Bruxelles, Belgique - T l.: 02 7366847
SUISSE
Servidis SA, chemin des Chalets 7

1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse - T l.: 022 960.95.32

Diffusion/Distribution (ouvrages anglophones):

Independent Publishers Group, 814 N. Franklin Street

Chicago, IL 60610 - Tel.: (800) 888-4741


La Loi sur le droit d auteur interdit la reproduction des uvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autoris e - le "photocopillage - s est g n ralis e, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la r daction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L objet du logo apparaissant ci-contre est d alerter le lecteur sur la menace que repr sente pour l avenir de l crit le d veloppement massif du "photocopillage .
Formation distance en enseignement sup rieur
L enjeu de la formation l enseignement

Sous la direction de
France Lafleur et Ghislain Samson
Pr face de Dr Tony Bates
Catalogage avant publication de Biblioth que et Archives nationales du Qu bec et Biblioth que et Archives Canada
Vedette principale au titre:
Formation distance en enseignement sup rieur: l enjeu de la formation l enseignement
Comprend des r f rences bibliographiques.
ISBN 978-2-7605-4717-9
ISBN EPUB 978-2-7605-4719-3
1. Enseignement distance. 2. Apprentissage sur le Web. I. Lafleur, France, 1970- . II. Samson, Ghislain, 1967- .
LC5800.F67 2017 371.35 C2017-940287-0

R vision
Germain Plamondon
Correction d preuves
Lisa Nolet
Mise en page
Le Graphe
Images de couverture
iStock
D p t l gal: 2 e trimestre 2017
Biblioth que et Archives nationales du Qu bec
Biblioth que et Archives Canada
2017 - Presses de l Universit du Qu bec
Tous droits de reproduction, de traduction et d adaptation r serv s
Imprim au Canada
D4717-1 [01]
Pr face

De nos jours, les membres d une facult d universit font face des d fis au regard des changements rapides de la technologie. En effet, non seulement les universit s adoptent de nouvelles technologies telles que la saisie de cours, les syst mes de gestion de l apprentissage et les portfolios lectroniques, mais les tudiants eux-m mes utilisent de plus en plus tablettes, t l phones cellulaires et r seaux sociaux pour soutenir leurs apprentissages.
Plusieurs tablissements au Canada (p. ex. l Universit d Ottawa, l University of British Columbia), souvent avec le soutien ou sous la pression de leur gouvernement provincial respectif, ont mis en place des strat gies institutionnelles encourageant l introduction ou l utilisation accrue des cours distance hybrides, flexibles et enti rement en ligne.
Il existe maintenant un continuum d enseignement utilisant la technologie:
aucune technologie (tr s rare de nos jours);
aux ressources p dagogiques comme la pr sentation assist e PowerPoint;
l apprentissage combin o , en plus des cours en pr sentiel, les tudiants coutent des enregistrements de cours ou font des lectures suppl mentaires ou des discussions en ligne;
l apprentissage hybride, o la salle de classe est compl tement redessin e afin d exploiter d lib r ment les avantages uniques des cours en pr sentiel et en ligne;
des cours enti rement en ligne ou distance.
Chaque instructeur, formateur doit prendre la d cision, savoir o sur le continuum doivent se situer leur(s) cours et quels crit res utiliser pour prendre une telle d cision (Bates, 2015).
L apprentissage distance am ne aussi des questions p dagogiques: Comment choisir entre l enseignement en pr sentiel, par texte, par graphique, audio, vid o, informatique ou par r seaux sociaux? Comment puis-je exploiter le potentiel ducationnel d Internet en utilisant, par exemple, des ressources ducatives libres? Est-ce que je dois changer ma m thode d enseignement afin de mieux utiliser les ressources disponibles aux tudiants sur Internet? Qui plus est, si je dois apprendre de nouvelles choses, comment g rer ma t che de travail (et celle des tudiants)? (Voir Bates, 2015, pour les directives sur ces questions.)
L enseignement distance a galement subi un changement rapide. Il y a quelques ann es, plusieurs tablissements au Canada ont troqu les documents imprim s pour la mati re enti rement en ligne. De plus, ces cours en ligne ont connu une augmentation rapide des inscriptions, d passant le taux d admissions sur campus en Am rique du Nord (Straut et Poulin, 2015, 2016). Par contre, m me la conception des cours distance subit des changements importants avec l av nement de MOOC ( massive open online courses , en fran ais "formation en ligne ouverte tous ), la m diatisation de cours et le recours aux r seaux sociaux.
Il importe toutefois de pr ciser que cette rapide croissance de l apprentissage en ligne et distance n est pas toujours synonyme de succ s. En effet, le taux de r ussite des tudiants inscrits ce type de formation peut se r v ler tr s bas, en particulier avec la formation en ligne ouverte tous. Il en va de m me pour les cours en ligne avec cr dits, s ils ne sont pas con us convenablement. En m me temps, la plupart des universit s canadiennes ont mis en place les meilleures pratiques dans la conception des cours en ligne, obtenant des taux de r ussite sup rieurs de 5 ou 10 par rapport ceux qui suivent le m me cours en pr sentiel (voir, par exemple, Ontario, 2011). Il est donc important que les universit s et les d partements ou facult s voulant offrir des cours en ligne connaissent et appliquent ces pratiques jug es efficaces.
Dans plusieurs universit s, l apprentissage en ligne et la formation distance ne sont plus consid r s comme des activit s p riph riques, mais comme une composante int grale de tout apprentissage scolaire sous forme d apprentissage combin ou hybride en pr sentiel. Cela s explique probablement avec la formation continue offerte par les universit s. De plus en plus de programmes sont enti rement offerts en ligne aux premier et deuxi me cycles, comme le baccalaur at en technologie Queen s University, en Ontario, ou le baccalaur at en traduction l Universit du Qu bec Trois-Rivi res.
Il n est pas surprenant alors que plusieurs tudes (voir, par exemple, Seaman et Allen, 2015) montrent que les d partements ou facult s r sistent plus au changement vers des apprentissages en ligne ou la formation distance que les tudiants ou les administrateurs. Les changements sont tellement profonds et exigeants qu il sera tr s difficile, voire impossible pour les d partements ou facult s de changer, moins de recevoir beaucoup de formation et de soutien. Bref, tous les d partements ou facult s et les enseignants universitaires font face un d fi majeur s ils veulent demeurer jour et survivre dans un contexte en pleine volution et o la comp titivit est f roce. Dans cette conjoncture, quel est le meilleur moyen de fournir une telle formation et un tel soutien?
Cet ouvrage contient plusieurs exemples int ressants expliquant comment les universit s francophones, au Qu bec comme au Canada, ont r pondu ce d fi. Il fournit galement des exemples concrets sur ce que les d partements ou facult s ont besoin de savoir et o trouver l information, ainsi que le type de soutien le plus profitable de la part de professionnels chevronn s des universit s francophones faisant face ces d fis quotidiennement. L accent est mis plus pr cis ment sur la formation distance et l apprentissage en ligne, mais les le ons s appliquent toutes les facettes d enseignement et d apprentissage en enseignement sup rieur en constante volution.

Dr Tony Bates
Associ de recherche Contact Nord
Professeur invit l Universit Ryerson
Bibliographie
B ATES , A.W. (2015). Teaching in a Digital Age. Guidelines for Designing Teaching and Learning , Victoria, BCcampus, http://opentextbc.ca/teachinginadigitalage/ , consult le 12 janvier 2017.
O NTARIO (2011). Fact Sheet Summary of Ontario eLearning Surveys of Publicly Assisted PSE Institutions , Toronto, Ministry of Training, Colleges and Universities, http://www.tonybates.ca/wp-content/uploads/Fact-Sheet-Feb-22-Final.pdf , consult le 12 janvier 2017.
S EAMAN , I.E. et L. A LLEN (2015). Grade Level: Tracking Online Learning in the United States , Wellesley, Babson Survey Research Group, http://www.onlinelearningsurvey.com/reports/gradelevel.pdf , consult le 12 janvier 2017.
S TRAUT , T.T. et R. P OULIN (2015). IPEDS Fall 2013: Distance Education Data Reveals More Than Overall Flat Growth , Boulder, Western Cooperative for Educational Technologies, https://wcetblog.wordpress.com/2015/03/10/ipedsenrollments/ , consult le 12 janvier 2017.
S TRAUT , T.T. et R. P OULIN (2016). Highlights of Distance Education Trends from IPEDS Fall2014 , WCET Frontiers, https://wcetblog.wordpress.com/2015/12/21/ipeds-fall-2014-de-highlights/ , consult le 12 janvier 2017.
Remerciements

Le projet de collectif a pris naissance l occasion d un colloque tenu au cours du congr s de l Association francophone pour le savoir (ACFAS) et dans le cadre du projet de th se de doctorat de France Lafleur.
Nous tenons remercier tous les auteurs ayant particip la pr paration des textes, lesquels sont, dans plusieurs cas, tir s d une communication au cours du colloque de l ACFAS en 2015. De plus, la r alisation du pr sent ouvrage n aurait pas t possible sans la participation de madame Odette Larouche dans le processus de relecture des textes. Nous tenons galement la remercier pour la rigueur du travail technique et la mise en forme du manuscrit.
En outre, nous souhaitons remercier l quipe des Presses de l Universit du Qu bec (PUQ), en particulier sa directrice g n rale, madame Martine Desrochers, pour le travail d accompagnement et l ouverture manifest e l gard de notre projet de publication.
Enfin, nos remerciements sont adress s au D partement des sciences de l ducation de l Universit du Qu bec Trois-Rivi res pour le soutien financier qui a rendu possible la publication de cet ouvrage collectif.
Bonne lecture!
Table des mati res
Pr face Dr Tony Bates
Remerciements
Liste des figures et tableaux
Liste des sigles et acronymes
Introduction France Lafleur et Ghislain Samson
Chapitre 1 / Les conditions qui favorisent l efficacit de la formation distance: tat de situation en enseignement sup rieur France Lafleur
1 / L arrimage savoir et technologie
2 / La p dagogie efficace dans une formation en ligne
2.1 / Les interactions sociales
2.2 / L apprentissage collaboratif et le travail r flexif
2.3 / Le r le de l enseignant dans la FAD
3 / Les conditions d efficacit de la formation distance
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 2 / Les tudes portant sur la formation distance: apport des m thodes mixtes Vincent Grenon et Fran ois Larose
1 / Les comp tences requises des formateurs
1.1 / Les comp tences technologiques
1.2 / Les comp tences en design
2 / Les strat gies de formation institutionnelle
3 / La recherche sur les programmes et l apport des m thodes mixtes
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 3 / Les potentialit s p dagogiques du manuel num rique: contexte de formation distance en enseignement sup rieur Ghislain Samson, Chantal Roussel, Normand Landry et Marie-Mich le Lemieux
1 / Le manuel num rique: d finition et potentialit s de l outil
2 / Des d fis ayant trait l utilisation du manuel num rique
3 / Les caract ristiques de la FAD et du MN
3.1 / L isolement
3.2 / L autonomie et l autogestion
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 4 / Le balisage de l valuation en contexte d approche-programme: la formation l enseignement professionnel en ligne l Universit du Qu bec Rimouski Chantal Roussel
1 / La mise en contexte
1.1 / Les tudiants du BEP
1.2 / Les formateurs au BEP
2 / La d marche d laboration d une AP
2.1 / L analyse des comp tences minist rielles
2.2 / Le profil de dipl m
2.3 / La production de la carte curriculaire et des plans-cadres par palier
3 / La d termination de l valuation des apprentissages dans le plan-cadre
3.1 / La structuration de l valuation des apprentissages et des comp tences
3.2 / La formulation des concepts porteurs pour les stages
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 5 / L valuation de la formation universitaire: nouveaux outils en ligne pour les professeurs France Gravelle et Patrick Milot
1 / Le cadre conceptuel
1.1 / La coh rence des programmes d tudes universitaires - contexte de l Universit d Ottawa
1.2 / La coh rence par rapport au niveau du grade
1.3 / La coh rence par rapport aux exigences disciplinaires
1.4 / La coh rence dans la gradation des niveaux d inclusion des r sultats d apprentissage
1.5 / La coh rence dans les strat gies d enseignement arrim es aux m thodes d valuation et aux r sultats d apprentissage
1.6 / La coh rence dans les m thodes d valuation arrim es aux strat gies d enseignement et aux r sultats d apprentissage
2 / La m thodologie
3 / Les outils d velopp s par le centre de p dagogie universitaire de l Universit d Ottawa
3.1 / Les informations saisies dans le questionnaire
3.2 / Les in vitables et profitables discussions
3.3 / Le module en ligne de conception de plans de cours intitul "uoSyllabus
4 / La discussion
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 6 / L apprentissage de la conception des cours distance: mentorat de groupe et cartographie des connaissances mobilis es dans les pratiques Josianne Basque
1 / Le cadre th orique
2 / La m thodologie
2.1 / Les participants
2.2 / La proc dure
2.3 / Les techniques de collecte et d analyse des donn es
3 / Les r sultats
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 7 / La coop ration dans la production de cours distance: r ve ou r alit ? Nicole Racette, Bruno Poellhuber et Marie-Pierre Bourdages-Sylvain
1 / Le mod le de coop ration professionnelle de Saint-Arnaud
2 / La m thodologie
3 / Les r sultats
3.1 / Le premier tablissement
3.2 / Le deuxi me tablissement
3.3 / Le troisi me tablissement
3.4 / Le quatri me tablissement
4 / La discussion
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 8 / L accompagnement p dagogique offert aux professeurs de l Universit d Ottawa: cours hybrides et en ligne France Gravelle
1 / Le cadre th orique
1.1 / Les strat gies d accompagnement p dagogique existantes
1.2 / Vers un nouveau dispositif d accompagnement p dagogique
2 / La m thodologie de recherche
2.1 / Le processus de r flexion du Groupe de travail sur l apprentissage en ligne
2.2 / Le protocole de l enqu te exploratoire
2.3 / Le questionnaire
2.4 / Le profil des r pondants
3 / Les r sultats
3.1 / Les recommandations issues du Rapport du groupe de travail sur l apprentissage en ligne
3.2 / Les r sultats de l enqu te exploratoire
3.3 / Les th mes souhait s
3.4 / Les modes de livraison
3.5 / La conception du nouveau dispositif d accompagnement pour le corps professoral de l Universit d Ottawa
4 / Les pistes de r flexion
Conclusion
Bibliographie
Conclusion g n rale France Lafleur et Ghislain Samson
Pour une promotion de la qualification
Chapitres 1 et 2: Efficacit 2.0
Chapitre 3: R flexivit 2.0
Chapitres 4 et 5: L valuation 2.0
Chapitres 6, 7 et 8: L accompagnement 2.0
Bibliographie
Notices biographiques
Liste des figures et tableaux
Figures
4.1 / Dimensions du profil de dipl m
6.1 / Mod le g n rique d une structure d action
Tableaux
4.1 / tapes et productions faisant partie de la d marche d laboration d approche-programme
4.2 / Rubriques du plan-cadre au BEP
4.3 / Exemples tir s du plan-cadre du cours Fondements et principes de l valuation des apprentissages et des comp tences en formation professionnelle
5.1 / Renseignements demand s pour remplir le questionnaire en ligne
6.1 / Niveau d expertise des participants aux groupes de mentorat
6.2 / Nombre de connaissances de chaque type repr sent es dans les cartes de connaissances de chacun des deux groupes
Liste des sigles et acronymes
ACFAS
Association francophone pour le savoir
AIPU
Association internationale de p dagogie universitaire
AP
Approche-programme
BEP
Baccalaur at l enseignement professionnel
CLOM
Cours en ligne ouverts et massifs
CNAM
Conservatoire national des arts et m tiers
CREPUQ
Conf rence des recteurs et des principaux des universit s du Qu bec
CRSH
Conseil de recherches en sciences humaines
CSE
Conseil sup rieur de l ducation
ENA
Environnement num rique d apprentissage
FAD
Formation distance
FP
Formation professionnelle
MN
Manuel num rique
MOOC
Massive open online courses
QPES
Questions de p dagogies dans l enseignement sup rieur
SAEA
Service d appui l enseignement et l apprentissage
SAMR
Substitution, am lioration, modification, red finition
TIC
Technologies de l information et de la communication
TNI
Tableau num rique interactif
Introduction
France Lafleur et Ghislain Samson

Cet ouvrage collectif fait suite un colloque (n 536) organis dans le cadre du 83 e congr s de l Association francophone pour le savoir (ACFAS), qui s est tenu l Universit du Qu bec Rimouski (UQAR) le 25 mai 2015. Dans la foul e des changements dus l arriv e des cours en ligne ou de la formation distance (FAD), il semble que l av nement, l implantation et la diffusion de ces cours indiquent un retard consid rable (Kenyon, Twogood et Summerlin, 2013, cit s dans Moore, 2013) et constituent un enjeu de taille pour la formation l enseignement.
Selon Poellhuber (2007), le Web 2.0 et les technologies de l information et de la communication (TIC) sont porteurs de changements de perspective en enseignement et en formation dont on n a pas encore pris toute la mesure. Pour satisfaire les besoins mergents, la formation en ligne impose une mise en uvre ad quate et exige des comp tences l gard de l utilisation de la technologie (Depover, 2013; Minist re de l ducation nationale, 2002). D ailleurs, Deschryver (2010) affirme que "les institutions d enseignement ont un d fi majeur relever pour devenir partie prenante des volutions des [technologies d Internet] pour aller vers une transformation des m tiers d apprenant et d enseignant, et r pondre ainsi aux nouvelles attentes (p. 190). Le bilan de nos recherches toujours en cours propos des milieux organisationnel et institutionnel affiche un nombre important d avantages et d inconv nients. Par contre, tant du c t des organisations que des tablissements d enseignement sup rieur, le fait d tre confront s au monde 2.0 impose d " voluer en permanence dans un environnement de plus en plus technologique (Folon, 2014, p. 336). Au Qu bec comme ailleurs dans le monde, plusieurs questions relevant de l ordre de la comp tence ont t soulev es depuis l int gration des TIC. Ainsi, la pr paration ad quate des formateurs en ligne et leurs comp tences technop dagogiques demeurent des enjeux pr occupants tant pour les administrateurs des organisations que pour les administrateurs des tablissements. L un des facteurs cruciaux pour le succ s et la qualit de la formation en ligne est la comp tence des formateurs. En effet, plusieurs d entre eux manquent de connaissances et de comp tences pour concevoir et donner les cours dans le contexte de la FAD (Glikman, 2011; Moore, 2013). Les comp tences rattach es aux r les et responsabilit s des formateurs distance varient consid rablement et commencent tre cibl es (Folon, 2014; Moore, 2013; Vachon, 2013). Divers probl mes ont t relev s dans la documentation, dont un taux d abandon lev dans les formations en ligne (Kim, Barbier et Verrier, 2007; Poellhuber, Chomienne et Karsenti, 2008). Malgr l ascension rapide des inscriptions en formation en ligne et la m tamorphose des milieux institutionnels au regard de ce type de formation, Levy (2007) et Tello (2007) soulignent leur tour que le taux d abandon demeure lev .
La question des formateurs est au c ur m me des pr occupations. En fait, il s agit d un norme d fi pour plusieurs d entre eux qui ne ma trisent pas suffisamment les nouvelles technologies. "Parfois, un sentiment de frustration peut les habiter lorsqu ils sont oblig s d avaliser certaines pratiques inad quates (Loisier, 2013, p. 27), ce qui (re)questionne la qualit de l enseignement. Il s agit d un inconv nient de taille en cons quence la formation en ligne qui tend s implanter de mani re rapide, voire d mesur e dans certains cas. Du m me coup, un des facteurs d chec surveiller est celui de la conception d un dispositif trop pauvre, soit sur le plan du contenu ou par manque d interactivit et d animation (Loisier, 2013).
Dans ce contexte, l objectif de la pr sente publication se veut une occasion de donner une nouvelle vitrine la FAD en contexte d enseignement sup rieur. La pr sentation des diff rentes perspectives travers les huit chapitres que compose ce collectif incite la cocr ation d une vision partag e et novatrice de ce changement fondamental dans une soci t du savoir.
Le premier chapitre est r dig par France Lafleur et est intitul "Les conditions qui favorisent l efficacit de la formation distance: tat de situation en enseignement sup rieur . Depuis plusieurs ann es, les technologies de l information et de la communication ne cessent de progresser. Plus r cemment, le ph nom ne de la mondialisation a contribu faire merger des besoins de formation distance. Cela est particuli rement observable en enseignement sup rieur, o l arriv e des technologies num riques puis des r seaux sociaux a contribu transformer les types d interactions entre les formateurs et les apprenants. Dans cette perspective, la formation l enseignement prend toute son importance. Or des difficult s pour des formateurs int grer la technologie dans leur enseignement s observent plus que jamais! Devant ce constat, ce chapitre dresse l tat de la situation l gard des conditions qui favorisent l efficacit de la FAD l enseignement sup rieur.
Dans le deuxi me chapitre de l ouvrage, "Les tudes portant sur la formation distance: apport des m thodes mixtes , les professeurs qu b cois Vincent Grenon et Fran ois Larose s int ressent la formation distance. travers des tudes portant sur celle-ci et l apport des m thodes mixtes, les auteurs y vont d une r flexion critique portant sur les strat gies de formation institutionnelle visant pr parer les formateurs. L explosion de l offre de formation est au c ur de leur questionnement et ils n h sitent pas s interroger sur la qualit des formations offertes aux apprenants. Pour ce faire, ils ont effectu un survol des comp tences requises pour travailler dans ce type de formation, puis ils ont document les strat gies de formation institutionnelle visant s assurer que les formateurs poss dent ces comp tences. Ils concluent ainsi leur texte sur l efficacit de ces formations en faisant ressortir les apports des m thodes mixtes leur compr hension des bonnes pratiques au regard de la FAD.
Ghislain Samson, Chantal Roussel, Normand Landry et Marie-Mich le Lemieux abordent la place du manuel num rique (MN) dans l enseignement et la formation distance en enseignement sup rieur. Dans ce troisi me chapitre intitul "Les potentialit s p dagogiques du manuel num rique: contexte de formation distance en enseignement sup rieur , il est notamment question du manuel num rique en tant que dispositif p dagogique. Le chapitre se consacre la question de l int gration de ce dispositif en FAD, en plus de dresser un portrait sommaire des "potentialit s techniques ouvrant de "nouvelles possibilit s p dagogiques du manuel num rique. Enfin, il expose certaines recommandations au regard des environnements num riques " distance et en ligne .
Chantal Roussel nous pr sente un quatri me chapitre intitul "Le balisage de l valuation en contexte d approche-programme: la formation l enseignement professionnel en ligne l Universit du Qu bec Rimouski . Son texte rend compte de la structuration de l valuation des apprentissages et des comp tences au moment de la conception d une approche-programme dans une formation de baccalaur at l enseignement professionnel (BEP) en ligne l Universit du Qu bec Rimouski (UQAR). De fait, il pr sente diff rents moyens mis de l avant pour baliser l valuation des apprentissages et des comp tences dans ce contexte de formation. Des tapes doivent cependant tre franchies, savoir l analyse des contenus du r f rentiel minist riel, la conception du profil de dipl m et de la carte curriculaire, ainsi que la production des plans-cadres. Fait noter, un accent particulier est plac sur la coh rence, o l valuation des apprentissages occupe une place privil gi e dans le parcours de formation.
Le cinqui me chapitre, "L valuation de la formation universitaire: nouveaux outils en ligne pour les professeurs , est r dig par France Gravelle et Patrick Milot et porte sur l valuation de la formation universitaire travers de nouveaux outils en ligne pour les professeurs. Les auteurs y traitent de ces outils qui ont pour objectif de g n rer plusieurs donn es, permettant ainsi d alimenter les discussions p dagogiques des professeurs en ce qui concerne l valuation et la progression de programmes universitaires.
Dans le sixi me chapitre, intitul "L apprentissage de la conception des cours distance: mentorat de groupe et cartographie des connaissances mobilis es dans les pratiques , Josianne Basque pr sente une strat gie visant favoriser, chez les professeurs et les professionnels p dagogiques engag s dans la conception de cours distance en milieu postsecondaire, le perfectionnement continu de leurs comp tences en ce domaine. Cette strat gie consiste former des groupes de mentorat au sein duquel les participants sont invit s coconstruire, au fil de leurs rencontres, une repr sentation graphique des connaissances qu ils mobilisent dans leur pratique de travail, et ce, l aide d une technique et d un logiciel de mod lisation des connaissances dites par "objets typ s . On y pr sente le cadre th orique sur lequel s appuie la strat gie et la mani re dont elle a t exp riment e dans une recherche petite chelle et dans le contexte d une universit distance. On y pr sente galement les r sultats issus de l analyse des cartes de connaissances labor es par les participants et de donn es d entrevues.
Dans le septi me chapitre, intitul "La coop ration dans la production de cours distance: r ve ou r alit ? , Nicole Racette, Bruno Poellhuber et Marie-Pierre Bourdages-Sylvain abordent la question de la coop ration entre les quipes de conception et les quipes d encadrement en formation distance. Ils relatent notamment des probl mes persistant sur les plans de la r ussite des apprenants et au regard de leur pers v rance terminer leurs cours. Leur recherche exploratoire et qualitative visait d terminer l tat de la coop ration qui existe entre ces acteurs, en se fondant notamment sur le mod le de coop ration professionnelle de Saint-Arnaud (2003). Les r sultats confirment que la coop ration est tr s souvent difficile, voire parfois inexistante entre ces acteurs de la FAD. Ces r sultats jettent un clairage sur les probl mes en cause, dont le travail invisible des tuteurs, qui se fait distance des quipes de conception, dans le temps, dans l espace et dans la compr hension du r le de chacun. On y propose des pistes de solution afin d am liorer cette coop ration, notamment au regard de l accompagnement.
Le huiti me chapitre, pr sent par France Gravelle et intitul "L accompagnement p dagogique offert aux professeurs de l Universit d Ottawa: cours hybrides et en ligne , traite de l accompagnement p dagogique offert aux professeurs de l Universit d Ottawa (Ontario) dans le cadre du perfectionnement de cours hybrides et en ligne. Au printemps 2013, le Groupe de travail sur l apprentissage en ligne a propos la mise en uvre de l apprentissage hybride grande chelle au sein de l Universit . Cette innovation p dagogique est pilot e par le Service d appui l enseignement et l apprentissage (SAEA) de l Universit d Ottawa, en collaboration avec les diff rents services et l ensemble des facult s universitaires. C est ainsi que l Universit d Ottawa a d cid de revoir son offre d accompagnement qui se traduit par une offre de propositions vari es. Ce chapitre a donc pour objectif de partager les diff rentes tapes de r alisation qui ont permis l Universit d Ottawa d offrir au corps professoral un nouveau dispositif d accompagnement r pondant aux besoins en enseignement universitaire l re du XXI e si cle.
Bibliographie
D EPOVER , C. (2012). "Mod les p dagogiques et tutorat dans la formation des ma tres distance , dans T. Karsenti, R.-P. Garry, A. Benziane, B.B. Ngoy-Fiama et F. Baudot, La formation de formateurs et d enseignants l re du num rique: strat gies politiques et accompagnement p dagogique, du pr sentiel l enseignement distance , Montr al, R seau international francophone des tablissements de formation de formateurs (RIFEFF)/Agence universitaire de la Francophonie (AUF), p. 4-18.
D ESCHRYVER , N. (2010). "Internet: quel impact sur les mani res d apprendre? , dans B. Charlier et F. Henri (dir.), Apprendre avec les technologies , Paris, Presses universitaires de France, p. 181-191.
F OLON , J. (2014). Universit s et entreprises confront es au "monde 2.0 , Th se de doctorat, Li ge, Universit de Li ge.
G LIKMAN , V. (2011). "Tuteur distance: une fonction, un m tier, une identit ? , dans B. De Lievre, C. Depover, A. Jaillet, D. Peraya et J.-J. Quintin (dir.), Le tutorat en formation distance. Perspectives en ducation et formation , Bruxelles, De Boeck, p. 136-158.
K IM , S.M., R. B ARBIER et C. V ERRIER (2007). Implication et enseignement en ligne . Communication pr sent e au congr s international AREF (Actualit de la recherche en ducation et en formation), Strasbourg.
L EVY , Y. (2007). "Comparing dropouts and persistence in e-learning courses , Computers Education, 48 (2), p. 185-204.
L OISIER , J. (2013). M moire sur les limites et d fis de la formation distance au Canada francophone , Montr al, R seau d enseignement francophone distance du Canada (REFAD).
M INIST RE DE L DUCATION NATIONALE (dir.) (2002). Comp tice: un outil de pilotage par les comp tences des projets TICE dans l enseignement sup rieur , Paris, Minist re de l ducation nationale.
M OORE , M.G. (2013). Handbook of Distance Education , 3 e d., New York, Routledge.
P OELLHUBER , B. (2007). Les effets de l encadrement et de la collaboration sur la motivation et la pers v rance dans les formations ouvertes et distance soutenues par les TIC , Th se de doctorat, Montr al, Universit de Montr al.
P OELLHUBER , B., M. C HOMIENNE et T. K ARSENTI (2008). "Quels sont les parcours menant l abandon en formation distance au coll gial? , Distances, 10 (3), p. 1-33.
S AINT -A RNAUD , Y. (2003). L interaction professionnelle: efficacit et coop ration , Montr al, Presses de l Universit de Montr al.
T ELLO , S.F. (2007). "An analysis of student persistence in online education , International Journal of Information and Communication Technology Education, 3 (3), p. 47-62.
V ACHON , F. (2013). La pr paration des nouveaux enseignants et intervenants en FAD au Canada francophone , Montr al, R seau d enseignement francophone distance du Canada.
CHAPITRE 1 /
Les conditions qui favorisent l efficacit de la formation distance
tat de situation en enseignement sup rieur
France Lafleur

L volution acc l r e des technologies de l information et de la communication (TIC) ainsi que celle de la mondialisation font merger des besoins de formation distance. Cela est particuli rement observable en enseignement sup rieur, o l arriv e des technologies num riques puis des r seaux sociaux a contribu transformer les types d interactions entre les formateurs et les apprenants. Dans cette perspective, la formation l enseignement prend toute son importance. Or, Breuleux, Erickson, Laferri re et Lamon (2002), Karsenti (2003), Grandbastien (2004) et Chanier et Cartier (2007) soul vent la difficult des formateurs int grer la technologie dans leur enseignement et observent une certaine r sistance aux changements, une difficult d adaptation aux nouvelles technologies. Devant ce constat, nous ferons tat de la situation dans ce chapitre, partir d une recension de la documentation scientifique, l gard des conditions qui favorisent l efficacit de la formation distance en enseignement sup rieur.
1 / L arrimage savoir et technologie
Diff rents facteurs ont t mis en exergue pour expliquer la difficult des enseignants int grer les nouvelles technologies dans leur enseignement. Peraya et Viens (2005) avancent que leur fa on de concevoir l utilisation de la technologie et certaines variables individuelles comme les valeurs personnelles, les craintes, les motivations et leurs pratiques actuelles sont des facteurs cl s la p rennisation de l innovation dans leur enseignement. ce titre, Breuleux et al . (2002) sugg rent que la dimension personnelle de l int gration p dagogique des TIC, qui a t mise en vidence par Bell et Gilbert (1996), pr sente trois conditions de r ussite: 1) manifester de l ouverture au changement dans sa pratique; 2) tablir un niveau acceptable de confort personnel avec les TIC et la prise de risque; et 3) consacrer du temps l apprentissage de nouvelles pratiques. Plusieurs autres facteurs, souvent essentiels, ont t mis en lumi re, dont l acc s facile l quipement technologique, la mise en place d une structure de soutien, l octroi de temps et d occasions visant int grer les technologies dans leur pratique, etc. Il est noter que l int gration des TIC dans les pratiques p dagogiques des enseignants d passe la simple utilisation de l outil. Ainsi, dans la perspective d un renouvellement des pratiques p dagogiques et d int gration des TIC, il semble pr pond rant d accorder une place centrale la participation active des enseignants et de favoriser une meilleure collaboration entre eux (Breuleux et al ., 2002).
Le Conseil sup rieur de l ducation (CSE) (2015) recommande que les enseignants soient soutenus par des sp cialistes, tels que des conseillers p dagogiques, des technop dagogues et des ing nieurs p dagogiques (Europe seulement), par exemple. Ces recommandations sont d ailleurs appuy es par Potvin, Power et Ronchi (2014) ainsi que par Peraya et Viens (2005).
Au Qu bec, plusieurs groupes font valoir l importance de la dimension p dagogique propre chaque mode de formation et la n cessit que les membres du personnel enseignant qui exp rimentent la formation distance soient soutenus par du personnel sp cialis et b n ficient d activit s de perfectionnement (CSE, 2015, p. 110).
La nature des interventions des conseillers et ing nieurs p dagogiques est tr s vaste. Au Qu bec de m me qu en Europe, ils jouent les fonctions de conseiller et d animateur. Ils ont pour mandat de mettre au point des outils, de soutenir et de fournir des r troactions au personnel enseignant relativement la p dagogie, entre autres, mais aussi en mati re de recherche et d innovation. Dans son ouvrage, Bates (2015) fait r f rence l importance pour les enseignants et autres professionnels concern s de travailler en collaboration avec les conseillers p dagogiques et ing nieurs p dagogiques. cet gard, et particuli rement dans un contexte d int gration des technologies dans leur enseignement, il pr sente trois raisons de passer en mode collaboratif qui lui paraissent videntes:
1 Aucun enseignant ne peut devenir un expert dans tous les domaines; travailler en collaboration permet d englober un plus grand nombre d habilet s et de connaissances.
2 La technologie devrait tre utilis e pour r duire la charge de travail des enseignants, non pas le contraire, comme c est actuellement le cas.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents