L errance des jeunes adultes
228 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L'errance des jeunes adultes , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
228 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Résultat d'un travail collectif de professionnels de l'action sociale agissant contre le phénomène de l'errance des jeunes adultes dans leur agglomération, voici une réflexion soucieuse de parvenir à plus d'efficience face à cette problématique et dans un contexte où les réalités sociétales sont particulièrement angoissantes comme l'accessibilité à un logement ou à un emploi.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2006
Nombre de lectures 325
EAN13 9782296141179
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Du même auteur
La voie du karaté, une technique éducative, Chartres, Imprimerie Durand, 1997 .
Le karaté de maître Kamohara, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 1998 .
Sur une voie de l’intégration des limites, Chartres, Comité Départemental de Karaté d’Eure-et-Loir, 1999 .
Le Karaté, sport de combat ou art martial, Chartres, Comité Départemental de Karaté d’Eure-et-Loir, 1999 .
Les jeunes, les drogues et leurs représentations, Paris, L’Harmattan, 2000 .
Le karatéka et sa tribu, mythes et réalités, Paris, L’Harmattan, 2001 .
Prévenir la violence, Paris, L’Harmattan, 2001 .
Dragues et société, Paris, L’Harmattan, 2001 .
La Prévention Spécialisée, outils, méthodes, pratiques de terrain, Paris, L’Harmattan, Collection Educateurs et Préventions, 2001 .
Paroles d’éducateurs de Prévention Spécialisée, les éducs de rue au quotidien (sous la direction de Pascal LE REST), Paris, L’Harmattan, Collection Educateurs et Préventions, 2002.
L’attraction des drogues, Paris, L’Harmattan, Collection Educateurs et Préventions, 2002 .
Le visible et l’invisible du karaté, ethnographie d’une pratique corporelle, Paris, L’Harmattan, 2002 .
Des rives du sexe, Paris , L’Harniattan, Collection Ethnographiques , 2003.
Méthodologie et pratiques éducatives en prévention spécialisée , Paris, L’Harmattan, Collection Educateurs et Préventions, 2004.
L'errance des jeunes adultes

Pascal Le Rest
Couverture : Cathy Betoux
www.librairieharmattan.com Harmattan1@wanadoo.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr
©- L’Harmattan, 2006
9782296000339
EAN : 9782296000339
Aux jeunes adultes, victimes de l’errance,
Et
Aux professionnels de l’action sociale de l’agglomération chelloise, pour leur courage et leur détermination. Les droits d’auteurs de cet ouvrage seront destinés à nourrir leurs efforts.
« La souffrance laisse place à la chance ; tant de désespérance, pour nous, « enfants de France ». En cet hiver glacé, le cœur serré, j’admire, je fixe ces gens désespérés, au regard glacé, froissé... Que la misère diffère pour laisser place à la joie, au moins rien qu’une fois : pour moi, comme pour toi ».
Hamza G .
Ce livre est le résultat du travail d’un groupe de professionnels, soucieux, dans le cadre de leur partenariat, de trouver des réponses efficientes, voire de les échafauder, au bénéfice des jeunes adultes en situation d’errance. Je rends hommage à ces professionnels exigeants et remercie tout particulièrement Joël Champenois, alors Chef de service à l’Unité d’Action Sociale de Chelles, Nadine Terranera du Centre Communal d’Action Sociale de Brou-sur-Chantereine, Nathalie Casano du Centre Communal d’Action Sociale de Vaires-sur-Marne, Pascal Claës, Chef de service du Centre d’Hébergement d’Urgence (115) de Brou-sur-Chantereine et du Samu Social (Maraude) de la Croix Rouge Française, la Maison du Pain, Mohamed Kachour, conseiller emploi/formation de la mission locale du bassin d’emploi chellois et plus particulièrement encore, Gérard Lantigny, éducateur de rue en prévention spécialisée et Martine Mortaize, chef de service de l’équipe de prévention spécialisée de Chelles/Vaires/Brou, au sein de l’Association Départementale de Sauvegarde de l’Enfant et de l’Adolescent de Seine-et-Marne, avec qui la complicité a été déterminante tout au long du parcours.
Sommaire
Du même auteur Page de titre Page de Copyright Aux jeunes adultes, victimes de l’errance, Préface - Rétrospective d’une démarche engagée Propos liminaire Introduction - Le contexte géographique où s’exprime le phénomène de l’errance Première partie - Parcours et réalités de l’errance des jeunes adultes
Chapitre 1 - Une table ronde, avec des jeunes adultes, en situation d’errance Chapitre 2 - D’une analyse des entretiens des jeunes en errance Chapitre 3 - Les entretiens
Deuxième partie - Représentations et analyses des partenaires, acteurs dans l’intervention, pour prévenir l’errance des jeunes adultes
Chapitre 1 - Méthodologie de construction des entretiens pour les partenaires, acteurs de terrain Chapitre 2 - D’une analyse des entretiens réalisés auprès des partenaires Chapitre 3 - Les entretiens des professionnels de l’intervention
Troisième partie - Les causes de l’errance des jeunes adultes
Préalable Chapitre 1 - La mutation des formes de la famille Chapitre 2 - La transformation de la société Chapitre 3 - La métamorphose des comportements
COLLECTION EDUCATEURS ET PREVENTIONS - Dirigée par Pascal LE REST ENSEIGNEMENT / ÉDUCATION / PÉDAGOGIE
Préface
Rétrospective d’une démarche engagée
Il y a, nous dit-on, les gens d’en bas et par corrélation les gens d’en haut, et puis ceux qui sont plus bas que terre, même pas dans le caniveau, non ! Ceux qui à un moment de leur vie chaotique, de chemin de traverse en chemin de traverse se retrouvent à la rue ou dans la rue, des sans domicile fixe, des SDF comme l’on dit. Peut-être une catégorie sociale à considérer comme durable  ? La simple réalité d’un monde où la misère fait partie intégrante de l’environnement. Cette misère, pur produit d’une économie de marché, qui ne sait plus comment la recycler, si ce n’est au coût par coût de politiques d’urgence sociale. Elle s’installait hier au pied des églises, depuis une décennie ou plus, elle perturbe les rues piétonnes des centres villes à tel point qu’on l’expatrie en périphérie. Mais plus le marché va, plus elle s’installe cette mécréante ! De classes dangereuses, aujourd’hui désaffiliées, de chômeurs aux travailleurs pauvres, de sans papier aux sans abri, de sans qualification à sans famille, elle trace la route aux itinérants en quête de quotidien.
Des itinéraires de survie : mendicité, vol, violence, haine, alcool, squat, prostitution, risquer, quémander, se vendre, s’humilier, perdre toute estime de soi à en devenir plus bas que terre comme le dit l’une des personnes en errance que nous connaissons bien ; c’est avec ces personnes itinérantes, jeunes de surcroît, ayant comme unique bagage un sac à dos rempli d’histoires de vie dramatique, de parcours de rupture et de souffrance que nous travaillons. Au rythme de leur quotidienneté, nous tentons, au fil des rencontres, de trouver les potentiels pour des projets de vie possible : leur jeunesse comme atout, leur révolte comme force, leur histoire comme fondement. Cela fait environ cinq ans que nous accompagnons, dans le cadre d’une mission de Prévention Spécialisée, ces jeunes adultes en détresse. Libre adhésion, anonymat, absence de mandat nominatif sont les principes fondateurs de cette mission de service public. Aller vers, faire avec et agir ensemble sont les modes d’intervention de l’action éducative.
La problématique de l’errance est devenue d’année en année une caractéristique forte des actions éducatives conduites par l’équipe auprès de ces jeunes en grandes difficultés parce que cette population est de plus en plus jeune (entre 18 et 23 ans) et qu’elle se féminise. Certains de ces jeunes vers qui nous allons préfèrent la rue (squat) plutôt que les centres d’hébergements d’urgence par le 115, pour diverses raisons (inadaptation au collectif, image parfois violente que le collectif leur renvoie, etc.), mais la plupart y reste faute de place en centre d’hébergement d’urgence ou en centre d’hébergement et de réinsertion sociale, sans dire que pour eux l’accession aux logements sociaux est quasi impossible.
Si la Prévention Spécialisée se définit à partir de son éthique, de ses compétences, l’aspect de militance, de lutte contre toute exclusion est un lied motiv. Notre détermination à faire prévaloir nos accompagnements éducatifs auprès de ces jeunes en situation d’itinérance s’inscrit dans ce champ de militance. Ce phénomène s’est révélé d’une part par un travail de rue qui s’organise sur l’itinéraire observé de ces jeunes adultes, à proximité des gares et en centre ville, sur les territoires d’intervention de l’équipe (soit trois communes du Nord/Est Parisien : Chelles, Vaires-sur-Marne et Brou-sur-Chantereine) et d’autre part, par un accueil qui rend possible l’écoute de jeunes à la rue, orientés par les partenaires ou présentés par cooptation.
D’année en année, les accompagnements éducatifs individualisés dévoilent la précarité des conditions de logement de ces jeunes, qu’ils soient à la rue, sans domicile fixe, dans des dispositifs d’urgence, en hébergement transitoire (CHRS, résidence sociale) ou en logement précaire hébergé dans la famille ou chez un tiers 1 . Dès 2000, deux profils de jeunes se dessinent :
- Les jeunes galériens 2 : jeunes en démarches d’insertion sociop

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents