Roman d un chercheur
340 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Roman d'un chercheur , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
340 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le parcours de formation par/à la recherche s'organise autour de 3 phases : les années d'engagement et des choix fondateurs ; les années d'intégration et de désintégration ; les années de développement et de transformation du sujet. L'auteur présente une démarche surprenante, qui s'échelonne suivant des parcours singuliers quoique méthodiques pour mieux comprendre ce qui se joue dans l'art de faire la recherche : un bildung-roman interculturel… qui actualise une piste interculturelle inédite et précieuse (G. Pineau).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2015
Nombre de lectures 29
EAN13 9782336373355
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Couverture
4e de couverture
Cultures, éducations et patrimoines

Cultures, éducations et patrimoines
Collection dirigée par
Mohammed Melyani et Abderrahman Tenkoul
Avec la collaboration de Mohammed Amar, Farida Bouhassoune, Ahmed Chabchoub, Fouad Chafiqi, Abdelwahab Dbich, El Khamar El Alami, Abdelmajid Kaddouri, Martine Lanibayle, Nadir Marouf, Pascal Galvani, André de Peretti, Gaston Pineau,
Collection multidisciplinaire, elle concourt à la réflexion contemporaine sur les sciences de l’Homme et leurs usages. Privilégiant l’approche plurielle, elle publie des travaux sur le lien culture – éducation – patrimoines, leurs transmissions, développements, actions et applications à des domaines pratiques de la vie sociale. C’est en faisant interagir les disciplines, leurs concepts et leurs méthodes, que l’on veut réinterroger les liens culture – éducation – patrimoines.
La zone méditerranéenne, notamment les relations franco-marocaines, est privilégiée, mais la collection n’est pas fermée à l’étude des autres régions, en ce qu’elle apporte un progrès à l’analyse des relations entre l’action des différentes formes culturelles, d’éducation et de patrimoines.
Déjà parus
MELYANI Mohammed, Le Savoir en reliance. Les voies de la recherche , 2012.
Titre

Mohammed M ELYANI



Le roman d’un chercheur
Suivi de
Paroles d’accompagnement


Comment penser la recherche en formation
(à l’usage des jeunes chercheurs, des étudiants…)



Préface de
André de Peretti
Copyright






Paroles d’accompagnement avec :

René Barbier, Jacky Beillerot, Guy Berger, Bernard Charlot, Françoise Cros, Jean Houssaye, Antoine de la Garanderie, Guy Le Bouëdec, Nicole Mosconi, André de Peretti, Gaston Pineau.












© L’HARMATTAN, 2015
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
EAN Epub : 978-2-336-72346-4
Sommaire
SOMMAIRE Couverture 4 e de couverture Cultures, éducations et patrimoines Titre Copyright Sommaire Le roman d’un chercheur. Préface d’André de Peretti Chapitre 1 : Le chemin Chapitre 2 : Les cycles d’émergences Chapitre 3 : Itinéraires, rupture et continuité Chapitre 4 : De l’engagement Chapitre 5 : Laisser advenir Chapitre 6 : Devenir chercheur Chapitre 7 : De la vision et du cœur Chapitre 8 : Perspectives Chapitre 9 : Entretiens De l’accompagnement des thèses à la formation des chercheurs De l’optique du compagnonnage. René Barbier Comment un directeur dit qu’il fait. Jacky Beillerot De la fonction d’accompagnement. Guy Berger De la difficulté de faire comprendre ce qu’il faut analyser. Bernard Charlot La thèse comme façonnage d’une statue. Françoise Cros Le temps de la thèse entre décantation et errance. Jean Houssaye Des intuitions qui naissent. Antoine de la Garanderie Être là, faire confiance. Guy Le Bouëdec De l’expression d’exigence à l’autorisation de penser. Nicole Mosconi De la méthodologie de la recherche. André de Peretti Le tiers secrètement inclus. Gaston Pineau Chapitre 10 : Logique et sens de la recherche Du cœur à l’ouvrage Bibliographie Éducation et Formation aux éditions L'Harmattan Adresse
LE ROMAN D’UN CHERCHEUR Préface d’André de Peretti
C’est avec raison – et, cependant, en paradoxe et défi, en « ruse », que Mohammed Melyani a donné, à ses propos réflexifs sur sa démarche de « chercheur », le qualificatif surprenant, le paradigme, de « Roman » . Sa conduite et ses découvertes s’échelonnent, en effet, suivant des parcours singuliers quoique méthodiques ; mais aussi selon des vagabondages et des escalades, ou des exercices et des co-apprentissages avec des étudiants sur « l’Art de faire », surveillant cependant l’agencement des moments-clefs » dans « l’exploration de l’invisible » !
**
S’il se conçoit, personnellement, dans et par sa Recherche avec des étudiants en Formation, lui-même, comme un « éternel auto-didacte », – en quête de « cheminements heureux » quoique imprévisibles –, il lui apparaît de plus en plus probant de se préoccuper, pour ses compagnonnages de formation, d’une variété sans cesse agrandie de sites existentiels ou cognitifs : en se dégageant toutefois des pesanteurs, institutionnelles (?) d’une érudition trop habituelle.
Celle-ci lui apparaîtrait, en effet, faire dériver la Formation à la Recherche vers une construction de quelques mémentos de Références accumulées : par souci obsédant de Révérences bloquantes, faites à des autorités ou collègues présents et futurs ; fermant, de la sorte, tout « interstice » d’ouverture à quelque nouveauté ou chance du « Clinamen » cher à Lucrèce.
**
Or il s’agit bien, en toute acquisition formative de Recherche, de ne pas être dupe de dogmatismes scientifiques qui interdiraient toute perspective nouvelle, toute variable inhabituelle, toute rectification ou progrès si minimes seraient-ils. Mais il importe, a contrario, de singulariser (et personnaliser) les trajets d’investigation co-entrepris, en faisant confiance à l’imagination de chacun.
Et ce, en telle sorte que chacun puisse se découvrir, en « miroir » renvoyé à la compréhension de lui-même, romantiquement, au gré de son travail de « formation-transformation » : à cheval sur ses essais de recherche inattendus, et sa conscience d’une auto-évaluation en cours.
**
Toutefois, cette évolution, « transformative », ne s’effectuerait pas sans règles et en toute fantaisie ! La formation universitaire oppose opportunément, aux pertes de temps et de sens, l’obligation de ses Rites de validation des étapes : notamment dans l’accompagnement progressif des « Mé » et des « Thèses », en perspective des « accouchements » de personnalités nouvelles.
Et celles-ci se voient donc reconnues selon des « Ruptures » avec leurs passés, rituellement authentifiées par des Titres donnant droit à des fonctions mais aussi, outre les modes de fonctionnement des jurys, à des Insignes et des Vêtements institutionnels, en quelques modes théâtraux, officiels et pourtant variables !
**
Mais ces « ruptures » et cet accomplissement respectueux des Rites universitaires ne devraient pas se durcir par inertie en clôtures ou clivages : qui renforceraient les risques des « ruptures épistémologiques ». Celles-ci, en effet, ont pu séparer malencontreusement les Disciplines dans les Universités françaises et sont devenues désormais inadéquates à notre actuelle Techno-Science en croissance. Il devient dorénavant indispensable de prendre attention à des actions inachevées : entre des sciences multiples, des Techniques, des Arts et même (comme nous le développe avec force Mohammed Melyani) la richesse de la culture musulmane et mystique. Toutes les activités, intellectuelles et pragmatiques ou spirituelles, ont quelque chose à se dire, les unes aux autres : et d’autant plus qu’elles apparaîtraient insolites, a priori inattendues. Et, de même, toute intuition !
**
Je me retrouve personnellement dans cette attention accordée à l’Insolite et aux possibilités inattendues des Intuitions ! Jadis, dans le « Département de Psychosociologie de l’Éducation » (en l’Institut National de Recherche Pédagogique, INRP), quand j’en avais la charge, je conseillais souvent aux chercheurs dont je soutenais les projets, d’ajouter à leurs diverses et solides variables d’étude, une variable qui pourrait apparaître insolite, la plus dénuée de rapport immédiat avec les autres variables. Je me souvenais d’une telle précaution d’ouverture possible, adoptée par mon ami Carl Rogers dès 1944, et qui s’en félicitait avec humour.
La pratique de la Ruse, la Métis, se retrouve donc ici. Nos yeux peuvent cliquer, nos esprits peuvent, se libérant momentanément, s’attacher à des rencontres inhabituelles d’intuitions et de variables (ou valeurs) entre Disciplines et Situations. Et toute Formation appelle de l’inattendu, des sortes de « rêves », comme il en ressort de toute œuvre qui se constate, ou s’avère, romanesque !
**
Une autre orientation de synthèse épistémique allait aussi m’attirer dans la lecture du « Roman » de Melyani. Et ce fut son invitation 

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents