Cendrillon de quatre continents
42 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Cendrillon de quatre continents , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
42 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cinq contes, quatre continents, mais une seule héroïne : Cendrillon. Ce personnage présente ici divers visages et prend différents noms mais, chaque fois, sa bonté et sa vertu finissent par triompher de la méchanceté et de la jalousie d’autrui.
Un exemple de courage et de ténacité d’une jeune fille qui vient à bout de l’adversité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 mai 2011
Nombre de lectures 1
EAN13 9782896826773
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Table des matières
Ziqian, Cendrillon chinoise
Aïssata, Cendrillon africaine
Zezolla, Cendrillon italienne
Cendrillouse, Cendrillon acadienne
Oudjigeaskwa, Cendrillon mi’kmaq
CENDRILLON
DE QUATRE CONTINENTS
CENDRILLON
DE QUATRE CONTINENTS



Yue Jiazhen et Patrick Baert
Hassina Bouzidi
Mireille Blanc
Melvin Gallant
Ronald Labelle
Pour ses activités d’édition, Bouton d’or Acadie reconnaît l’aide financière de la Direction des arts du Nouveau-Brunswick, du Conseil des Arts du Canada et du ministère du Patrimoine canadien par l’entremise du Fonds du livre du Canada.

Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Titre : Cendrillon de quatre continents
Texte : Yue Jiazhen et Patrick Baert, Hassina Bouzidi, Mireille
Blanc, Melvin Gallant et Ronald Labelle
Illustrations : Marie Lafrance, Denise Paquette, Katia Belsito, Michel Duguay et Réjean Roy
Graphisme : Lisa Lévesque

Papier ISBN 978-2-923518-82-4 PDF ISBN 978-2-89682-327-7 ePub ISBN 978-2-89682-677-3
Dépôt légal : 1er trimestre 2011
Bibliothèque et Archives Canada
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Distributeur : Prologue Courriel : prologue@prologue.ca
Distributeur en Europe : Librairie du Québec/DNM Courriel : direction@librairieduquebec.fr
© Bouton d’or Acadie 204 - 236, rue Saint-Georges Moncton (N.-B.) E1C 1W1, Canada Téléphone : (506) 382-1367 Télécopieur : (506) 854-7577 Courriel : boutondoracadie@nb.aibn.com Internet : www.boutondoracadie.com
www.avoslivres.ca
Présentation

De nombreux récits, issus de traditions orales bien différentes, racontent comment une jeune orpheline de mère échappe aux mauvais traitements de son milieu familial. Ainsi, Zezolla l’Italienne se transforme en princesse grâce à un dattier magique pour assister à une fête où elle séduit un roi. Pour sa part, avec l’aide de trois fées, Cendrillouse l’Acadienne se rend à l’église sans se faire reconnaître, où un prince en tombe amoureux. Dans la version amérindienne, Oudjigeaskwa subit avec suc cès une épreuve qui la désigne pour épouser non pas un prince ou un roi, mais un chasseur invisible. Quant à la petite Chinoise Ziqian, elle parvient par sa bonté et sa compassion à toucher le coeur de sa belle-mère, tandis qu’Aïssata l’Africaine fait appel à un marabout afin de garder pour elle l’élu de son coeur . Ces récits repren nent tous, à leur façon, le personnage qui a inspiré le célèbre conte de Perrault. Mais leurs variantes illustrent l’originalité et la richesse de la culture des peuples qui se les transmettent depuis des générations.

I l y a bien longtemps, environ deux mille cinq cents ans, pendant la période dite «des Printemps et des Automnes », naquit une petite Chinoise que l’on nomma Ziqian. Première née de sa famille, elle était tendrement aimée de son père et de sa mère, tous les deux savants, qui veillaient attentivement sur son éducation.
Dès son plus jeune âge, Ziqian écrivait des poèmes, connaissait la peinture et les mathématiques et composait des morceaux de musique sur son zheng , une cithare à vingt-cinq cordes. Mais le sort la frappa durement lorsqu’elle était encore toute jeune : sa mère mourut en mettant au monde un autre enfant, mort lui aussi. Ziqian versa tant de larmes qu’elle devint presque aveugle.
Ses pleurs cessèrent quand, un jour, elle entendit sa mère lui parler en songe.
— Tes larmes me fendent le coeur, lui dit-elle. Il faut te ressaisir et me faire honneur en accueillant comme il se doit la dame qui sera bientôt ta nouvelle maman.
Effectivement, peu de temps après, le père de Ziqian se remaria. Sa nouvelle maman ne partageait guère la passion de Ziqian pour la lecture, la calligraphie, la peinture et le chant. Elle préférait voir sa belle-fille occupée à préparer les repas, à balayer les planchers, à faire la vaisselle et à laver tout le linge de la maison. Le fardeau de Ziqian devint encore plus lourd après que sa belle-mère eut m is au monde des jumelles. En plus des tâches domestiques, Ziqian devint alors la nounou des deux petites filles. Elle devait les changer , les nourrir et les amuser à toute heure, sans quoi elles se mettaient à pleurer pour appeler leur mère, qui reprochait aussitôt à Ziqian de manquer à ses devoirs.
Quand elle cédait au désespoir, la pauvre enfant entendait la voix de sa maman qui lui disait: « Sois douce, patiente et obéissante. » Elle prenait alors son courage à deux mains et se remettait au travail avec encore plus d’ardeur.
Toutefois, sa belle-mère n’était jamais contente. Un jour, elle accusa Ziqian devant son père d’avoir laissé le riz brûler sur le feu parce que, prétenditelle, sa belle-fille était en train de lire. En punition , ses livres furent confisqués.

Pendant ce temps, les jumelles étaient dorlotées. À table, les meilleurs morceaux étaient toujours pour elles. Elles recevaient les plus beaux habits et des jouets tout neufs. Quant à Ziqian, elle devait se contenter de manger les restes et porter toujours les mêmes vêtements, qui devinrent vite trop petits et abîmés.
Arriva un hiver particulièrement froid. Le père donna de l’ar gent à sa femme, lui demandant d’acheter du tissu afin de coudre des manteaux bien chauds pour les trois enfants, particulièrement pour Ziqian.
— Elle a tellement grandi, ses vêtements de bébé couvrent à peine ses jambes, expliqua-t-il.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents