Contes de la Terrible Fée
57 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Contes de la Terrible Fée , livre ebook

-
illustré par

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
57 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La Fée C. doit contrôler le comté de la Nuit, pays à l’éternel automne, peuplé de créatures effrayantes créées par Big et Bang .


Elle a aussi pour rôle de punir les enfants qui n’ont pas été sages ; une mission qui lui pèse tant que, parfois, elle en devient injuste. Pourtant, qui mieux que ces gentils chenapans pourraient réveiller son cœur et son courage ?


Laissez-vous porter par l’enchantement et en compagnie d’Hugo ou Crapouille, suivez la mystérieuse et Terrible Fée dans des aventures incroyables.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
EAN13 9782490647316
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5 (2° et 3° a), d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (art. L. 122-4).
Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
ISBN 978-2-490647-31-6
Éditions Kelach

Collection Les Contes des Deux Comtés


Mars 2020
 
 
Les contes des Deux Comtés
Les Contes
de la Terrible Fée
Auteure :
Maud Wlek
Dans l’univers créé par
Mestr Tom
Illustrations :   Romane Gobillot
Couverture : ChaBarb
Corrections : Clémence Chanel
 
 
Le comté de la Nuit
Dans un somptueux et pourtant si sombre château, une fée à l’allure inquiétante fait les cent pas. Vêtue d’une longue robe noire en mousseline, elle paraît grande pour une fée, et étrange avec ses ailes de chauve-souris. Elle est très belle aussi, mais d’une beauté froide comme une fleur qui aurait commencé à faner. À chacun de ses pas, la fée claque son grand bâton d’ébène au sol, en même temps qu’elle mouline avec sa cravache. Vraisemblablement, elle paraît désemparée. Mais pour quelle obscure raison ?
 
 
Quelque part, sur Terre.
Leur repas terminé, la maman de Léo l’envoie se coucher. En effet, demain il doit se lever tôt pour aller à l’école. C’est encore plus important du fait qu’il fait sa rentrée en CE2. Le petit blondinet s’exécute, c’est un enfant très sage et qui a pour ses parents un profond respect. Il les embrasse avec tendresse et file dans sa chambre. Il prend garde de laisser sa porte entrouverte, le petit garçon craint encore le noir. Une fois sous ses draps, Léo ferme les yeux et commence à s’endormir. Pour une raison inconnue, sans doute sous l’effet de l’imagination débordante de son esprit, il visualise une femme magnifique. Ses cheveux sont longs et d’une couleur argentée. La femme paraît regarder le garçonnet, comme si elle le transperçait de son regard, à travers son rêve.
— Viens, Léo, dit soudain la femme. N’aie pas peur.
Alors, elle tend une main que Léo saisit comme si c’était réel. Et au moment où leurs mains se touchent, Léo se retrouve véritablement dans un autre monde. Comme il pense encore être plongé dans ses songes, Léo ne ressent aucune peur. Il est plutôt content de découvrir un univers qui semble magique. Au pied d’un immense château, la petite tête blonde regarde plus en détail sa nouvelle amie. La femme à la chevelure argentée possède de grandes ailes, il ne les avait pas encore remarquées dans la brume de ses rêves. Mauves, elles détonnent avec la peau très pâle de la femme mystérieuse. Sa longue robe rose touche le sol, elle ressemble à une princesse. Mais comme elle a des ailes, Léo a un doute. Il lui pose donc la question.
— En fait, je suis une fée, répond-elle en rigolant. La fée protectrice des enfants pour être précise.
— Comment vous appelez-vous ? demande timidement Léo.
— C.
— Curieux comme prénom !
La Fée C. le dévisage tout d’un coup sévèrement. Léo frissonne. Il n’aurait pas dû dire cela à une fée, ce n’était pas poli. Il remarque avec étonnement que la pointe de ses ailes se noircit. Comme elle semble un peu énervée, le petit garçon n’ose pas lui en faire la remarque. Toutefois, il se risque à une question :
— Pourquoi suis-je ici ?
— Je te propose de me suivre dans ma demeure. Puis je te raconterai une histoire.
Les parents de Léo lui ont toujours dit de ne jamais suivre des inconnus, il hésite à lui faire confiance. Regardant derrière lui, il aperçoit d’énormes nuages noirs qui se profilent à l’horizon. Un orage approche, et il est en compagnie d’une fée – les fées sont des êtres gentils –, que pourrait-il se produire ? Et puis il est toujours persuadé de rêver, alors il finit par accepter, et tous deux passent la massive porte du château fort. Les lieux sont totalement déserts, il n’y a même aucun meuble ! Léo s’en étonne : qui vit sans rien ? Les fées peut-être ? C. comprend dans le regard de Léo sa surprise, alors elle lui donne une première explication :
— J’ai quitté mon ancien logement, l’île de l’Aube. Mais ce château et le nouveau travail que l’on m’a donnés ne m’emballent pas tellement. J’ai beaucoup de mal à accepter ma situation, voilà pourquoi il n’y a encore rien.
— Waouh ! s’exclame Léo, impressionné. Vous devriez pourtant vous sentir chanceuse de posséder une telle demeure ! Et peu importe votre nouveau travail, on vous a offert une chance et vous devriez la saisir.
La fée apprécie son admiration d’un sourire. Après tout, peut-être qu’il a raison et que ce château est une bénédiction. Pourquoi n’a-t-elle pas réussi à s’en rendre compte avant ? Les enfants sont vraiment une source de sagesse.
Les couloirs sont vraiment sombres, Léo a quand même la chair de poule tandis que tous deux parcourent cette fameuse demeure. Arrivée dans la grande salle du château, la fée s’installe dans le seul fauteuil qui trône tout au fond. Il est grand, digne d’une reine. Mais il est en très mauvais état, noir et délabré. La fée attrape un grand bâton de bois et vise Léo, qui se retrouve subitement enfermé dans une cage. Apeuré, le petit garçon commence à pleurer et à demander pourquoi. La jolie robe rose change de couleur et devient noir corbeau, pendant que les ailes se transforment en ailes de chauve-souris. Léo comprend alors que la Fée C. l’a piégé avec une fausse apparence, afin de mieux le berner.
— Je t’avais promis une histoire, la voici. Avant, j’étais la gouvernante de deux enfants, des petits jumeaux nommés Big et Bang. Ces enfants ont fait énormément de bêtises, créant des monstres, détruisant l’île où nous vivions. Alors, le Professeur les a punis et me confia la surveillance de Bang comme nouvelle mission. Je dois à présent me charger de punir les enfants qui n’ont pas été sages, comme je n’ai pas su punir le jeune Bang.
Léo, qui est d’ordinaire très obéissant, ne comprend pas pourquoi C. l’a emprisonné.
— Oh, je sais que tu es un modèle, petit Léo. C’est justement pour cette raison que je t’ai choisi. Tu auras toi aussi une mission, celle d’assagir Bang et de le garder à l’œil. Je ne peux construire un comté, fût-ce celui de la Nuit, avec un indiscipliné pareil.
— Je ne peux pas faire ça ! Quand rentrerai-je chez moi ? Et mes parents, quand les verrai-je ? Je me suis trompé à votre sujet, vous n’êtes pas une gentille fée.
C. n’aime pas la remarque de l’enfant, alors elle claque bruyamment son bâton ébène contre le sol. Une très jolie pierre bleue apparaît au-dessus, transformant le simple bâton en une magnifique arme de fée.
— J’ai beaucoup de travail, je pense. Je dois convertir mon univers pour qu’il ressemble à ce qu’il est en vérité, c’est-à-dire le royaume des cauchemars. Il faut aussi que je parte à la recherche des enfants désobéissants, que j’améliore mon château… Tu m’as convaincue tout à l’heure, ce château est digne de moi et il devrait justement me représenter ! Je ne peux y arriver toute seule, j’ai besoin de ton aide Léo. Tu seras mon second. Vois cela comme une offre unique et prestigieuse.
Toujours à la merci de la vilaine fée, Léo réfléchit pour trouver une solution à son sort. Il ne veut pas se trouver dans ce monde, il veut revoir sa famille. Et s’il proposait un marché à la fée ? Mais pour cela, il allait avoir besoin d’une monnaie d’échange. Une idée lui vient, il doit parvenir à convaincre cette fée colérique. Une

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents