Larouspiol suivi de Les enfants du ciel
61 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Larouspiol suivi de Les enfants du ciel , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
61 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Larouspiol
Il paraît que les scientifiques ont trouvé une planète parfaite pour les humains, mais qu'elle se trouve à 60 années-lumière de la Terre. Cette planète c'est Larouspiol, et la petite fille qui en raconte l'histoire la connaît bien, car elle s'y aventure lorsqu'elle est triste et en revient toujours de bonne humeur. Fusée non requise : il suffit de suivre le fil sans fin de son imagination.
Les enfants du ciel
Dans un royaume hors du temps et de l'espace, un garçon et une fille naissent au même moment. Lui, c'est l'archer Yang Tse, et elle, la princesse Siao Lin. De prime abord, tout les sépare : il est adopté par de pauvres paysans, et elle est la fille du roi. Sans se connaître, ils communiquent par télépathie et quittent le monde connu pour se retrouver sur Nexia. Le destin qui les réunit passe par la magie, les dieux de l'ombre et les étoiles. Que trouveront-ils au bout du chemin de glace et des pièges qui les attendent?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 juin 2016
Nombre de lectures 6
EAN13 9782896993796
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0016€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Table des matières




De la même auteure
Catalogage

Larouspiol
Prologue
Chapitre premier - Un trésor bien gardé
Chapitre 2 - Des bêres vachement chouettes
Chapitre 3 - Un bijou d’arbre
Chapitre 4 - Rêves de fille
Chapitre 5 - Drôle de drames
Chapitre 6 - Le vignoble, le génie et la sorcière
Chapitre 7 - Les nouilles savantes
Chapitre 8 - Astres et désastres
Chapitre 9 - Les îles Dakoté
Chapitre 10 - La danse des lunes
Épilogue

Les enfants du ciel
Chapitre premier - Naissances prodigieuses
Chapitre 2 - Mux
Chapitre 3 - Grandir avec les étoiles
Chapitre 4 - Le chef de l’armée royale
Chapitre 5 - La quête de Yang Tse
Chapitre 6 - Le Seuil de l’éternité
Chapitre 7 - La fleur des neiges
Chapitre 8 - Nexia, entre ciel et terre
Chapitre 9 - La reine de la nuit
Chapitre 10 - Le souffle de Maakhi
Chapitre 11 - Nexia enneigé
Chapitre 12 - Le départ
Chapitre 13 - L’épée de Kayanne
Chapitre 14 - Le pont de glace
Chapitre 15 - L’étoile magicienne
Chapitre 16 - Renaissance
Chapitre 17 - La fin d’une dynastie
Chapitre 18 - L’affrontement
Chapitre 19 - La défense des roses
Chapitre 20 - L’étoile et le demi-dieu
Épilogue


Larouspiol suivi de Les enfants du ciel


De la même auteure
C hez un autre éditeur
Amandine adore la cuisine ! , roman jeunesse, ill. de Geneviève Kote, Saint-Lambert, Dominique et compagnie (coll. « Roman lime »), 2012, 110 p. Prix littéraire Henriette-Major 2011. Pour enfants de sept ans et plus.



Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada

Lim, Diya
Larouspiol [ressource électronique] ; suivi de Les enfants du ciel
/ Diya Lim.

(« Cavales »)
Monographie électronique.
Publ. aussi en format imprimé.
ISBN 978-2-89699-378-9 (PDF).--ISBN 978-2-89699-379-6 (EPUB)

I. Lim, Diya. Enfants du ciel. II. Titre. III. Collection: « Cavales »
(En ligne)

PS8623.I47L37 2013 C843’.6 C2013-901324-5

Les Éditions L’Interligne
261, chemin de Montréal, bureau 310
Ottawa (Ontario) K1L 8C7
Tél. : 613 748-0850 / Téléc. : 613 748-0852
Adresse courriel : commercialisation@interligne.ca
www.interligne.ca

Distribution : Diffusion Prologue inc.

ISBN : 978-2-89699-379-6
© Diya Lim et Les Éditions L’Interligne
Dépôt légal : deuxième trimestre 2013
Bibliothèque nationale du Canada
Tous droits réservés pour tous pays


Larouspiol








À toutes les petites rêveuses
de ma planète,
à Dana qui m’a inspirée et...
à la petite fille que j’ai été.


Prologue




La planète Larouspiol se trouve à soixante années-lumière de la Terre. Loin, très loin. Pour y parvenir, il faudrait peut-être deux générations d’hommes et de femmes... si, bien entendu, nos vaisseaux spatiaux étaient mis au point pour voyager aussi vite qu’un éclair.
C’est pourquoi les scientifiques qui travaillent d’arrache-pied sur le projet Larouspiol – qu’ils ont vite baptisé projet XX230XXZ14 pour montrer toute son importance – ne peuvent voir le bout du tunnel.
Les premiers ministres et les présidents de plusieurs pays considèrent qu’investir dans ce projet serait une grande erreur financière. Soixante années-lumière, c’est beaucoup trop long et trop coûteux pour un voyage.
Les scientifiques et les astronomes se penchent sur le cas de XX230XXZ14 depuis deux ans. Ils ont tout vérifié et revérifié. Des études plus poussées les unes que les autres ont été menées sur l’atmosphère de la planète pour déterminer ses composantes, évaluer sa toxicité, détecter ses polluants et déceler des failles dans sa couche d’ozone.
Conclusion des recherches : Larouspiol serait un vrai paradis pour les humains. Une bouffée d’air frais !
Et voilà que cela a causé bien des remous sur Terre. Larouspiol a fait naître beaucoup d’espoir parmi les Terriens. Tout le monde veut s’y rendre. Les asthmatiques et les gens qui souffrent de nombreuses allergies désirent y aller pour leur convalescence. Les compagnies privées rêvent déjà des prix farfelus qu’elles proposeraient aux personnes riches pour des voyages exclusifs. Les écologistes, eux, pensent qu’il faut qu’ils y précèdent tous les autres afin d’assurer la protection environnementale de Larouspiol. Les peuples du monde entier font maintenant pression sur les gouvernements pour octroyer des ressources financières, et sur les scientifiques et les technologues pour développer le moyen de transport le plus rapide.


Chapitre premier

Un trésor bien gardé




Ce que beaucoup ne savent pas, c’est que tout le monde peut aller sur Larouspiol. Quand on veut ... et même à plusieurs reprises. J’ai moi -même visité Larouspiol maintes fois. Eh oui ! Moi, Estelle Moon. J’y suis allée encore et encore. Pas besoin de vaisseau spatial ni de costume d’astronaute. J’y vais quand je me sens triste ou quand je suis heureuse. Des fois, j’y vais dans mes rêves. D’autres fois, quand je suis dans la voiture de mes parents pendant un long trajet. Quand je reviens de Larouspiol, je suis toujours de bonne humeur. Et comme beaucoup d’autres personnes, j’y vais souvent, mais je n’en parle pas. C’est un trésor caché, un secret bien gardé.
J’y vais pour gambader dans ses prairies fleuries ou pour me promener dans ses forêts musicales. J’y vais pour escalader ses montagnes dorées ou pour nager dans ses étendues d’eau limpide et profonde.
La vie y abonde, même si les scientifiques cherchent toujours à le prouver. Ils en ont pour longtemps encore avant de trouver la photo satellite clé qui fera la une des journaux sur Terre. Car sur Larouspiol, tout est invisible à l’œil nu et avec le télescope. Il faut savoir jouer avec ses perceptions, se servir de son cœur et même de son imagination pour voir Larouspiol et ses habitants.
Tenez, moi, par exemple... j’y vais pour rencontrer mon grand-père. Si les scientifiques le savaient, ils me feraient hospitaliser ou psychanalyser ! Pour eux, mon grand-père est mort il y a deux ans. Pour moi, il ne vit tout simplement plus sur Terre. Il a déménagé à Larouspiol. Tout comme ses amis et plein d’autres personnes.
Comme me l’a dit mon grand-père à propos de sa nouvelle planète, c’est un lieu de bienveillance. Là-bas, personne n’est jamais trop occupé pour prêter attention aux autres. Mon grand-père prend toujours le temps qu’il faut pour m’accueillir dès que j’arrive, pour m’écouter et me parler, même si c’est en plein milieu d’une réunion du Conseil d’aide aux âmes égarées (CAAAE). La visite d’un être cher, dit-il, est aussi importante que tout rassemblement. Ça, tout le monde le sait sur Larouspiol.
Un jour, j’y ai même aperçu Mélanie près d’un arbre en cristal pourpre. C’était la première fois qu’elle y allait. Elle cherchait son chien, Champion, qui avait lui aussi décidé de déménager à Larouspiol. Elle était triste et m’a demandé si je pouvais l’aider à retrouver Champion. Je lui ai dit qu’il suffisait de chercher dans sa tête l’image de son chien et de lui envoyer un message télépathique. Sur Larouspiol, personne ne se sert de téléphone portable ou d’ordinateur pour contacter les autres. On ne s’appelle pas en utilisant une mûre BlackBerry. On ne s’envoie pas de messages textes en tapant sur une pomme Apple. Tout se fait par la pensée.
Depuis ce jour, j’ai souvent vu Mélanie et Champion s’amuser ensemble dans les champs de Larouspiol. Mais quand je la vois dans la cour de récréation à l’école, même si elle me lance un sourire reconnaissant, elle ne me parle jamais de Larouspiol. Moi non plus, d’ailleurs.


Chapitre 2

Des bêtes vachement chouettes




Ce qui me plaît beaucoup sur Larouspiol, c’est la musique. Ça ne manque pas ! Cependant, on n’y trouvera pas d’iPod, de stéréo ou de gramophone. Derrière un semblant de silence, Larouspiol cache un étonnant répertoire de musique et de chansons dans toutes les langues et de toutes les époques. Tous peuvent s’y brancher à volonté.
Par contre, si chacun entend la musique qu’il veut écouter, personne ne peut l’imposer à quiconque. C’est comme si tout le monde avait dans ses oreilles une télécommande avec une touche Discrétion. Et comme tout peut se passer en sourdine sur Larouspiol, les scientifiques de la Terre ne capteront sans doute jamais les sons de cette planète sur leurs fréquences.
Quand je suis sur Larouspiol, j’adore entendre le cha

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents