La dernière sorcière
79 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

La dernière sorcière

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
79 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Un univers sombre et envoûtant saupoudré de magie et de créatures ensorcelées…

Réveillée au beau milieu de la nuit, Anya doit fuir. Fuir pour sauver sa vie. Fuir en laissant derrière elle sa mère, arrêtée par les soldats du Lord de la Nuit, qui fait régner la terreur sur le Möhrland. Mais Anya n’a pas l’intention de suivre les conseils de sa mère et de l’abandonner à son triste sort. Même si cela signifie se jeter dans la gueule du loup...

Aidée d’Errol, un jeune comédien, et de son rusé corbeau, avec lequel Anya parvient à communiquer, la jeune fille entame une course contre la mort pour arracher sa mère aux griffes du Lord de la Nuit... et pour découvrir, enfin, le secret de ses origines.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 avril 2020
Nombre de lectures 88
EAN13 9782215162643
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Table des matières Chapitre 1 – Un réveil brutal Chapitre 2 – Une entrée en scène difficile Chapitre 3 – Au voleur ! Chapitre 4 – Périlleux sauvetage ! Chapitre 5 – Voix de crécelle Chapitre 6 – Un engagement inattendu Chapitre 7 – Un guide mystérieux Chapitre 8 – Au cœur des ténèbres Chapitre 9 – Confidences dans une roulotte Chapitre 10 – L’assemblée des Obscurs Chapitre 11 – L’heure du souper approche... Chapitre 12 – Le plat de résistance... Chapitre 13 – La prophétie des ombres Chapitre 14 – En fuite ! Chapitre 15 – Un rêve qui s’écroule Chapitre 16 – Les morts aux trousses Chapitre 17 – Métamorphose Chapitre 18 – Bataille en plein ciel Chapitre 19 – Conseil de guerre Chapitre 20 – Une lueur dans l’obscurité Chapitre 21 – Confidence et au revoir Chapitre 22 – Désarçonnés ! Chapitre 23 – Le roi des rats Chapitre 24 – Le chemin du songe Chapitre 25 – La dernière ruse du Lord Chapitre 26 – Sortie de scène Épilogue À propos de l'auteur Page de copyright
Points de repère Table of Contents Cover Title Page Copyright Page Corps de texte
Chapitre 1 Un réveil brutal
Ils surgirent au milieu de la nuit, en armure et montés sur des chevaux de guerre. Les claquements des sabots sur le pavé de la rue tirèrent Anya du sommeil, l’arrachant à un rêve paisible. Et lorsqu’ils frappèrent violemment à la porte, la jeune fille prit peur. On ne réveille pas les gens de cette manière pour leur apporter de bonnes nouvelles !
La mère d’Anya se glissa dans la mansarde qui lui servait de chambre, sous la pente inclinée du toit. L’index plaqué sur les lèvres, Elmira chuchota :
– Pas un mot, ma chérie. Surtout, ne fais aucun bruit.
Elle n’avait pas allumé de chandelle. Seule la lueur d’une pleine lune roussie éclairait sa silhouette à travers les carreaux de la fenêtre. Anya distinguait mal son visage. Mais elle devinait sans peine l’inquiétude, et même l’angoisse, qui crispait les traits d’ordinaire si doux d’Elmira.
– Le moment est arrivé, souffla cette dernière. Il faut nous séparer.
Anya étouffa un gémissement. Elle redoutait d’entendre ces mots depuis plusieurs saisons.
Des cris éclatèrent au rez-de-chaussée. Des grondements furieux, des appels lancés depuis la rue. Une voix basse et lourde comme une enclume résonna entre les murs de pierre :
– Ouvre, sorcière ! Ne nous oblige pas à enfoncer ta porte ou tu le regretteras !
La menace était claire. Le mot, « sorcière », sonnait comme la pire des injures dans la bouche de celui qui l’avait prononcé.
– Habille-toi vite, reprit Elmira dans un murmure.
Anya obéit à sa mère sans oser discuter. La peur faisait trembler ses mains, mais elle parvint à enfiler son pantalon, ses bottes et un pourpoint par-dessus sa chemise. Elmira l’aida à nouer sa tignasse blonde et indisciplinée et à la dissimuler sous un chapeau de cuir. Puis elle serra sa fille entre ses bras.
– Ne m’oublie pas, surtout. Je serai toujours là.
Elle posa ses lèvres sur le front d’Anya.
– Et là, aussi, ajouta-t-elle en effleurant son cœur du bout des doigts.
– Fuis avec moi, je t’en prie, supplia Anya, sentant venir les sanglots.
Elmira secoua la tête, l’air résolu.
– Non, ils nous traqueraient sans répit. Seule, tu seras moins en danger. Ne perds plus un instant. Reste bien cachée jusqu’à ce qu’ils s’en aillent. Et souviens-toi de tout ce que je t’ai appris.
Le cœur d’Anya se brisa en même temps que leur étreinte. Sa mère la hissa jusqu’à la fenêtre avant de la refermer derrière elle et d’en tirer le rideau. La fraîcheur de la nuit enveloppa la jeune fille comme un manteau humide. Elle jeta à la ronde un regard désespéré. Aucune lumière ne brillait dans les maisons voisines. Pourtant, avec tout ce vacarme, les gens ne dormaient sûrement plus. Mais ils devaient faire semblant, faute de courage. Comment leur en vouloir ?
Les cavaliers hurlaient maintenant des menaces. Le premier qui s’interposerait le paierait de sa vie, aucun doute à ce sujet !
Un fracas de bois brisé s’éleva soudain d’en bas. Ils étaient entrés de force, comprit Anya, terrorisée. Bientôt, ils s’empareraient de sa mère, et alors…
Non, mieux valait ne pas penser à ça !
Rassemblant son courage, Anya s’aplatit sur le toit, rendu glissant par la mousse qui le recouvrait. Sous l’œil rond de la lune, elle se faufila à gestes prudents jusqu’à la cheminée, derrière laquelle elle trouva refuge. Là, secouée de frissons, elle laissa ses larmes couler tandis que les intrus mettaient à sac le logis, renversant tous les meubles, détruisant les maigres possessions de sa mère.
Anya les entendit pousser des grognements, se moquer d’Elmira, lui cracher leur mépris au visage. À aucun moment, la jeune femme ne répliqua. Elle avait toujours su que ça se passerait ainsi. Elle y avait préparé sa fille unique, jour après jour, saison après saison.
« Quand ils viendront me chercher, lui avait-elle souvent répété, tu devras être brave. Et ne jamais montrer à personne que tu es en réalité une fille sous tes habits de jouvenceau. Car, s’ils apprennent que tu n’es pas un garçon, ton sort sera scellé aussi sûrement que le mien. »
Ces paroles prenaient maintenant tout leur sens pour Anya. Hélas, les prédictions de sa mère s’étaient réalisées.
Au Möhrland, personne ne pouvait se soustraire à la volonté du Lord de la Nuit.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents