Mon Cher Voltaire
152 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Mon Cher Voltaire , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
152 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le premier intellectuel engagé, c’est lui. Le premier à influer sur l’opinion publique pour dénoncer les dogmes, pour faire avancer la justice, c’est lui. Alors, dès qu’on a besoin d’un rempart contre l’intolérance, plus particulièrement religieuse, Voltaire est de retour

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2021
Nombre de lectures 22
EAN13 9791090597372
Langue Français
Poids de l'ouvrage 12 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0995€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

 Édi ti on s B ul l e s d e s avon 20 15 w w w.e dî tî ons-b u   es de s avon.com Co nceptî o n grap hî qu e : Ju  î eta C áne p a I S BN : 97 9-1 0 -90 5 97-37-2 Lo î n°4 995 6 du 16 j u î  et 194 9 s u r  e s p u b  î catî ons de s tî nées à a j eu nes s e
01
Mon cher Voltaire
Mon cher Voltaire, Vous êtes né mourant, seon vos propres paroes, c’est du moîns ce que ’on vous a raconté pus tard. Nous sommes à a toute in du e XVII sîèce, en 1694. On ne donne pas cher de ce bébé trop chétîf. Les moîs passent, vous êtes toujours vîvant. Aors, on vous baptîse Et vous vivrez 84 ans, enin. ce quî pour ’époque est un record. Toujours à vous paîndre, annonçant même réguîère-ment votre décès. Votre père, notaîre, vous înscrît en 6ème chez es jésuîtes, à Parîs, « ces damnés jésuîtes » comme vous ’écrîrez pus tard. Ne nous étonnons pas que vous ayez passé votre temps à dîre du ma de a reîgîon. Vous y apprenez prîncîpaement à manîer a angue françaîse, ce quî devîendra votre marque de fabrîque. Vous décou-vous ne vous vrez e théâtre, vous vous passîonnez pour uî, appelez pas encore Voltaire, mais Fran-çois-Marie Arouet. Très tôt, vous écrîvez des pîèces et surtout des vers. Vous décîdez à 17 ans, contre ’avîs de votre père, de devenîr homme de ettres. Ce ne sera pas facîe, maîs on verra que votre capacîté à vaîncre es résîstances est sans îmîte. Vous vous dîtes en secret : « Tous ceux
— — 07
Mon cherVoltaire
« Je n’ai pas le nez tourné à être prophète en mon pays »
— — 08
01
quî se sont faît un nom dans es beaux-arts es ont cutîvés magré eurs parents. » La poésîe reste en ce début de sîèce a marque du rafinement, et vous aez très vîte passer maïtre en a matîère, versîiant à tout va. Héas ! vous ne vous contentez pas de faîre de bees rîmes, vous en proitez réguîèrement pour gîsser dans vos vers de sournoîses attaques contre des gens bîen en pace, et cea va vous vaoîr de sé-rîeux probèmes. En 1715, Louîs XIV meurt, c’est e duc d’Oréans quî devîent régent, et î ne sera pas épargné par vos petîts mots assassîns. Vous avez de l’esprit, vous savez comment plaire,  vous en usez et abusez. Quand vous ancez un de ces bons mots dont vous avez e secret, vous vouez qu’on e sache, qu’on se e répète. Jusqu’au sommet de a monarchîe. Pour cea, vous vous invitez dans les salons, où vous dé-camez vos vers même sans qu’on vous e demande ; marquîses et duchesses se pâment devant cet échaas maîgre comme un cou maîs charmant comme un serpent. Cerîse sur e gâteau, cea vous permet peu à peu de rempîr vos poches et de vous acheter un car-rosse. Vous goûtez avec déîce à ces paîsîrs qu’on ne connaîssaît pas dans votre famîe : a îberté et e îbertînage, e début de a
— — 09
Mon cherVoltaire
céébrîté. C’est la case Vous rêvez de devenîr e poète oficîe ? Raté. prison qui vous attend en mai 1717, onze moîs enfermé à a Bastîe pour avoîr, anonymement bîen sûr, ancé de bîen méchantes rumeurs sur e duc d’Oréans. I ne faut pas se croîre îbre d’écrîre ce que ’on veut sî ’on n’est pas certaîn d’avoîr de bonnes protectîons. C’est justement ce que vous aez apprendre avec cet épîsode : soî-gner ses reatîons, savoîr que e chemîn est truffé de pîèges, utîîser a ruse chaque foîs que c’est possîbe. Vous sortez de prîson, vous avez 25 ans, vous changez de nom : de Arouet, vous devenez Votaîre. Presque es mêmes ettres, dans un ordre dîfférent, et ça change tout. Désormaîs, vous êtes un homme neuf.
— — 010
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents