Gay Vinci code 2013 (Episode 2)
19 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Gay Vinci code 2013 (Episode 2)

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
19 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Deuxième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 juin 2013
Nombre de lectures 11
EAN13 9782360752744
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0050€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait


' />

Pascal Fioretto
Épisode 2
GAY VINCI CODE
Le queer était presque parfait…
Pasticherie fine
Pour contacter l’auteur ou obtenir de plus amples informations sur les grands
mystères de tous les temps, consultez le site secret officiel :
www.pascalfioretto.net
Éditeur : Stéphane Chabenat Suivi éditorial : Servanne Morin Conception graphique et mise en page : Nord compo Conception couverture : Philippe Marchand
© Hugo & C ie pour l’édition originale © Les Éditions de l’Opportun pour l’édition numérique, 2013
EAN : 978-2-36075-274-4
http://www.editionsopportun.com/
« Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre, est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales. »
Implicit lyrics Cet eBook peut contenir des hommes poilus, des petites femmes nues et des frigides barjots. Si vous l’avez téléchargé par hasard, éteignez-le immédiatement. En le lisant, vous certifiez ne pas trouver offensantes les pages de texte sans aucune image.
Ce document numérique a été réalisé par Nord Compo
Table des matières
Couverture
Titre
Copyright
EPISODE 2
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
DICTIONNAIRE GAY – FRANÇAIS APPROUVÉ PAR LA FRENCH ACADEMY
Épisode 2
Chapitre 4

Le Headquarters, « HQ » pour les habitués, est l’un des plus vieux bars gays de Paris. Certains historiens font remonter sa création au III e  siècle av. J.-C., époque à laquelle un petit peuple gaulois, les Parisii, construisit un pont sur la Seine permettant de taxer les échanges de marchandises entre le nord et le sud du périphérique. D’autres sources affirment que c’est le proconsul Labienus, un lieutenant de César, qui aurait eu l’idée d’installer des thermes à Saint-Michel, des arènes à Cardinal-Lemoine et un débit de boissons souterrain susceptible de résister en cas d’invasions barbares. De leur côté, les médiévistes de la Sorbonne font remonter l’existence du HQ au XII e  siècle et attribuent sa fondation au chevalier en chef de la fédération parisienne des Templiers, qui aurait voulu fonder une taberna occulta réservée aux croisés souhaitant perpétuer, à l’abri des non-initiés, les gestes secrets d’amitié virile appris pendant leurs années de promiscuité sur les routes. Après les persécutions de Philippe le Bel, l’établissement serait passé aux mains des rose-croix puis des francs-maçons, chacune de leurs sociétés ajoutant ses perfectionnements architecturaux et ses idées déco aux souterrains. Durant la Deuxième Guerre mondiale, c’est là encore que Röhm aurait souhaité établir son QG français des Sections d’assaut. En tout état de cause, ce qui est historiquement établi grâce aux témoignages de voisins mécontents, c’est que le Rainbow Flag* flotte sur la façade de l’établissement depuis 1978, année même de son invention par Gilbert Baker à San Francisco 1 .
 
Au rez-de-chaussée, le HQ offre la rassurante apparence d’un paisible bar à moustaches.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents