Gay Vinci code 2013 (Episode 4)
20 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Gay Vinci code 2013 (Episode 4)

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
20 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Qui a tué le conservateur du musée des Arts et Traditions Homosexuels ? Pour qui travaille la drag queen tueuse qui terrorise les saunas et les bars à moustaches ? Le plus grand secret de l'humanité serait-il caché dans une chanson de Dalida ? Un pastiche du Da Vinci Code qui s'adresse aux homophiles pratiquants, aux hétéros de progrès, aux homophobes bourru(e)s et aux simples citoyen(ne)s sans opinion...Chacune et chacun sera forcément emballé (e) par ces folles aventures à travers le Gay Paris dont cet irrésistible polar révèle les plus hilarants dessous. Quatrième épisode du e-feuilleton Gay Vinci Code.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 juin 2013
Nombre de lectures 0
EAN13 9782360752768
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0050€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait


' />

Pascal Fioretto
Épisode 4
GAY VINCI CODE
Le queer était presque parfait…
Pasticherie fine
Pour contacter l’auteur ou obtenir de plus amples informations sur les grands
mystères de tous les temps, consultez le site secret officiel :
www.pascalfioretto.net
Éditeur : Stéphane Chabenat Suivi éditorial : Servanne Morin Conception graphique et mise en page : Nord compo Conception couverture : Philippe Marchand
© Hugo & C ie pour l’édition originale © Les Éditions de l’Opportun pour l’édition numérique, 2013
EAN : 978-2-36075-276-8
http://www.editionsopportun.com/
Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre, est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la Propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales.
Implicit lyrics Cet eBook peut contenir des hommes poilus, des petites femmes nues et des frigides barjots. Si vous l’avez téléchargé par hasard, éteignez-le immédiatement. En le lisant, vous certifiez ne pas trouver offensantes les pages de texte sans aucune image.
Ce document numérique a été réalisé par Nord Compo
Table des matières
Couverture
Titre
Copyright
ÉPISODE 4
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
DICTIONNAIRE GAY - FRANÇAIS APPROUVÉ PAR LA FRENCH ACADEMY
ÉPISODE 4
Chapitre 13

À la sortie du Math, Glandon et Cédric eurent beaucoup de difficultés à trouver un chauffeur de taxi qui accepte de les laisser monter dans leur véhicule. La distance à parcourir était minime et, en conséquence, la course trop peu rémunératrice. Découragés par trois refus successifs, les deux fugitifs s’étaient résolus à prendre le risque de se déplacer à pied, au risque de croiser une patrouille de police, lorsque qu’un taxi freina brusquement à leur niveau. Cédric s’approcha de la portière avant droite et, dans la pâle lumière baignant l’habitacle, distingua une jeune femme souriante. Les contours exacts de sa silhouette étaient estompés, sfumati plus exactement, hésitant entre le clair et l’obscur, comme dans un tableau vitrifié par une succession de glacis colorés. Son buste, plutôt généreux, était tourné vers lui. Elle était assise de trois quarts dans sa direction, le visage presque de face et les yeux perpendiculaires au plan de l’image. Tout en donnant l’impression de regarder Cédric droit dans les yeux, son regard fixait un point situé au-delà de lui, légèrement à sa droite. Raphaël Enthoven aurait dit qu’elle regardait quelque chose en vous, mais qui était derrière vous, dans votre passé. Sereine, elle croisait les mains, la droite reposant sur son poignet gauche. Elle était vêtue d’une robe sombre, plissée sur le devant et dont les fils d’or brodés formaient de savants entrelacs. Son décolleté laissait voir un cou laiteux et dévoilait sa poitrine blanche jusqu’à la naissance des seins.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents