Anne 07 - La Vallée Arc-en-ciel
145 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Anne 07 - La Vallée Arc-en-ciel , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
145 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Voici le plus grand classique canadien-anglais de tous les temps, vendu à plus de 60 millions d'exemplaires, traduit en 40 langues et adapté plusieurs fois pour le cinéma et la télévision. L'histoire d'Anne, cette petite orpheline de l'Île-du-Prince-Édouard, a véritablement envoûté les jeunes et les moins jeunes, et elle fête cette année ses 100 ans !
S'émerveiller face à la nature, jouir de la magie des mots, rire de ses propres défauts, découvrir des coins de pays pittoresques, voilà ce qui vous attend dans la série Anne...
La famille du pasteur John Knox Meredith vient tout juste d'arriver à Ingleside. Les jeunes Blythe - Jem, Walter, les jumelles Nan et Di, la petite Rilla - se lieront vite d'amitié avec ces nouveaux venus peu banals. C'est que le révérend, veuf depuis peu, se soucie davantage de ses sermons que de l'éducation de ses enfants...
Et puis, il y a la petite Mary Vance, qu'on découvre dans une grange abandonnée. Orpheline, elle s'est enfuie de sa famille d'accueil où elle était régulièrement battue. Qui va bien pouvoir s'occuper d'elle?
Une aventure pleine de rebondissements qui prolonge la merveilleuse histoire d'Anne et de toute sa famille.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 juillet 2008
Nombre de lectures 18
EAN13 9782764420829
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

De la même auteure chez Québec Amérique
Anne… La série (10)
1) Anne… La Maison aux pignons verts
2) Anne d’Avonlea
3) Anne quitte son île
4) Anne au Domaine des Peupliers
5) Anne dans sa maison de rêve
6) Anne d’Ingleside
7) La Vallée Arc-en-ciel
8) Rilla d’Ingleside
9) Chroniques d’Avonlea I
10) Chroniques d’Avonlea II
Anne… La suite (5)
11) Le Monde merveilleux de Marigold
12) Kilmeny du vieux verger
13) La Conteuse
14) La Route enchantée
15) L’Héritage de tante Becky
Les nouvelles (4)
1) Sur le rivage
2) Histoires d’orphelins
3) Au-delà des ténèbres
4) Longtemps après





Nouvelle édition dirigée par Stéphanie Durand, éditrice
Conception graphique : Isabelle Lépine
Mise en pages : Nicolas Ménard et Marylène Plante-Germain
Lecture de sûreté : Flore Boucher
En couverture : © S. Greg Panosian / iStockphoto.com
Conversion en ePub : Nicolas Ménard
Québec Amérique 7240, rue Saint-Hubert
Montréal (Québec) H2R 2N1
Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010
Nous reconnaissons l'aide financière du gouvernement du Canada.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien. L'an dernier, le Conseil a investi 157 millions de dollars pour mettre de l'art dans la vie des Canadiennes et des Canadiens de tout le pays.
Nous tenons également à remercier la SODEC pour son appui financier. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d'impôt pour l'édition de livres – Gestion SODEC.



Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Montgomery, L. M. (Lucy Maud) [Rainbow Valley. Français] La Vallée Arc-en-ciel (Collection QA Compact) Traduction de : Rainbow Valley. Suite de : Anne d’Ingleside. Publ. à l’origine dans la coll. : Collection Littérature d’Amérique. Traduction. c 1991 Éd. Originale : c1986
ISBN 978-2-7644-0634-2 (Version imprimée)
ISBN 978-2-7644-0978-7 (PDF)
ISBN 978-2-7644-2082-9 (ePub)
I. Rioux, Hélène. Il. Titre. III. Titre : Rainbow Valley. Français.
PS8526. O55R314 2008 C813’. 52 C2008-941096-3 PS9526. O55R314 2008
Dépôt légal, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2008
Dépôt légal, Bibliothèque et Archives du Canada, 2008
Titre original : Rainbow Valley . Première édition au Canada : © McClelland & Stewart, 1919. Traduction : © Ruth Macdonald, John G. McClelland et David Macdonald. Édition française au Canada : Les Éditions Québec Amérique.
Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation réservés
© Éditions Québec Amérique inc., 2008.
quebec-amerique.com



À la mémoire de Goldwin Lapp, Robert Brookes et Morley Shier qui ont fait le sacrifice suprême afin d’assurer que les vallées heureuses de leur pays natal puissent être protégées des ravages de l’envahisseur.

La traductrice remercie Yves Gauthier pour son aide.


1
De retour chez soi
Limpide était ce soir de mai vert pomme et les nuages d’or se miraient à l’ouest entre les grèves doucement assombries du port de Four Winds. La mer gémissait de façon inquiétante sur la barre de sable, empreinte de tristesse même au printemps, mais une brise légère et joviale sifflotait sur la route du port où la silhouette robuste de M lle Cornelia avançait vers le village de Glen St. Mary. M lle Cornelia était plus précisément M me Marshall Elliott, et elle l’était depuis treize ans, mais même encore, la plupart des gens préféraient la désigner sous le nom de M lle Cornelia. L’ancien nom était cher à ses vieux amis ; une seule personne refusait obstinément de continuer à l’utiliser. Susan Baker, la grise, mélancolique et fidèle servante de la famille Blythe à Ingleside, ne perdait jamais une occasion de l’appeler « M me Marshall Elliott », en insistant de la façon la plus horripilante, la plus lourde de sens, comme pour dire : « Madame tu as voulu être et Madame tu seras, je t’en passe un papier. »
M lle Cornelia se rendait à Ingleside voir le D r et M me Blythe qui arrivaient d’Europe. Ils avaient été absents trois mois, étant partis en février pour assister à un fameux congrès médical à Londres ; et certaines choses, dont M lle Cornelia avait hâte de discuter, s’étaient produites au Glen durant leur absence. Entre autres, une nouvelle famille s’était installée au presbytère. Et quelle famille ! M lle Cornelia secoua plusieurs fois la tête en y songeant et continua à marcher d’un pas vif.
Susan Baker et Anne Shirley, aussi pimpante qu’autrefois, la virent arriver ; elles étaient assises sur la véranda d’Ingleside, savourant le charme de la brunante, le gazouillis mélodieux d’indolents rouges-gorges dans les érables éclairés par la lune et le ballet d’un groupe de jonquilles se balançant dans la brise contre le vieux muret de briques rouges de la pelouse.
Anne était assise sur les marches, les mains croisées sur un genou, paraissant, dans le doux crépuscule, aussi jeune que pouvait le paraître une mère de famille nombreuse ; et les beaux yeux gris-vert, qui contemplaient la route du port, scintillaient et rêvaient comme toujours. Derrière elle, Rilla Blythe, une petite créature grassouillette de six ans, la plus jeune de la famille, était blottie dans le hamac. Elle avait les cheveux roux et bouclés et des yeux noisette à présent plissés comiquement ; Rilla faisait toujours cette mimique lorsqu’elle avait sommeil.
Shirley, le « petit garçon brun », était endormi dans les bras de Susan. Il avait les yeux et les cheveux bruns, la peau basanée et les joues très roses ; c’était le favori de Susan. Après sa naissance, Anne avait été très malade et Susan s’était occupée du bébé avec une tendresse passionnée qu’aucun des autres enfants, pourtant chers à son cœur, n’avait jamais suscitée. Le D r Blythe avait déclaré que si ce n’avait été d’elle, l’enfant n’aurait pas survécu.
« J’lui ai donné la vie tout autant que vous, chère M me Docteur, avait coutume de dire Susan. C’est autant mon bébé que le vôtre. » Et en vérité, c’était toujours par Susan que Shirley allait se faire embrasser quand il s’était fait mal, bercer pour s’endormir, et protéger de fessées bien méritées. Si Susan avait consciencieusement tapé tous les autres enfants Blythe quand elle croyait que c’était nécessaire pour le salut de leur âme, jamais elle n’aurait levé la main sur Shirley ni permis à sa mère de le faire. Le D r Blythe s’y était risqué une fois, provoquant l’indignation de Susan.
« Cet homme frapperait un ange, chère M me Docteur, voilà jusqu’où il irait », avait-elle déclaré avec amertume ; et le pauvre docteur avait dû se passer de tartes pendant des semaines.
Ayant amené Shirley avec elle chez son frère pendant l’absence de ses parents alors que les autres enfants étaient allés à Avonlea, Susan l’avait eu pour elle toute seule pendant trois mois bénis. Elle était néanmoins très contente de se retrouver à Ingleside, entourée de tous ceux qu’elle aimait. Ingleside était son monde et elle y était la souveraine incontestée. Même Anne mettait rarement ses décisions en question, malgré la réprobation de M me Rachel Lynde des Pignons verts qui, chaque fois qu’elle allait à Four Winds, lui prédisait sombrement qu’elle se repentirait de laisser Susan se comporter en maîtresse des lieux.
« Voilà Cornelia Bryant qui arrive par la route du port, chère M me Docteur, annonça Susan. Elle va décharger sur nous les potins des trois derniers mois. »
« Je l’espère bien, dit Anne en serrant ses genoux. Je suis affamée de commérages de Glen St. Mary, Susan. J’espère que M lle Cornelia pourra me rapporter tout ce qui s’est produit durant mon absence, vraiment tout, qui est né, qui s’est marié, qui s’est soûlé ; qui est mort, qui est parti ou arrivé, qui s’est battu, a perdu une vache ou trouvé un amoureux. C’est si bon d’être de retour parmi les chers habitants du Glen et je veux tout savoir à leur sujet. Mon Dieu, je me souviens de m’être demandé, tout en me promenant dans l’Abbaye de Westminster, lequel de ses deux pré

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents