Auguste Villiers de l Isle-Adam - Oeuvres
878 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Auguste Villiers de l'Isle-Adam - Oeuvres , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
878 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Classcompilé n° 74 contient les oeuvres de Villiers de l'Isle-Adam, en particulier la totalité de ses contes.


Jean-Marie-Mathias-Philippe-Auguste de Villiers de L'Isle-Adam, dit le comte puis (à partir de 1846) le marquis de Villiers de L'Isle Adam, est un écrivain français d'origine bretonne, né à Saint-Brieuc, le et mort à Paris le . (Wikip;)


Version 3.0
On consultera les instructions pour mettre à jour ce volume sur le site lci-eBooks, rubrique "Mettre à jour les livres"


CONTENU DE CE VOLUME :

BIBLIOGRAPHIE COMPLÈTE
THEATRE : AXEL • LA REVOLTE
CONTES CRUELS : LES DEMOISELLES DE BIENFILÂTRE • VÉRA • VOX POPULI • DEUX AUGURES • L’AFFICHAGE CÉLESTE • ANTONIE • LA MACHINE À GLOIRE • DUKE OF PORTLAND • VIRGINIE ET PAUL • LE CONVIVE DES DERNIÈRES FÊTES • À S’Y MÉPRENDRE ! • IMPATIENCE DE LA FOULE • LE SECRET DE L’ANCIENNE MUSIQUE • SENTIMENTALISME • LE PLUS BEAU DÎNER DU MONDE ! • LE DÉSIR D’ÊTRE UN HOMME • FLEURS DE TÉNÈBRES • L’APPAREIL POUR L’ANALYSE CHIMIQUE DU DERNIER SOUPIR • LES BRIGANDS • LA REINE YSABEAU • SOMBRE RÉCIT, CONTEUR PLUS SOMBRE • L’INTERSIGNE • L’INCONNUE • MARYELLE • LE TRAITEMENT DU DOCTEUR TRISTAN • CONTE D’AMOUR • SOUVENIRS OCCULTES • L’ANNONCIATEUR
L’ÈVE FUTURE
L’AMOUR SUPRÊME :
L’AMOUR SUPRÊME • SAGACITÉ D’ASPASIE • LE SECRET DE L’ÉCHAFAUD • L’INSTANT DE DIEU • UNE PROFESSION NOUVELLE • L’AGENCE DU CHANCELIER D’OR • LA LÉGENDE DE L’ÉLÉPHANT BLANC • CATALINA • LES EXPÉRIENCES DU DR CROOKES • LE DROIT DU PASSÉ • LE TZAR ET LES GRANDS-DUCS • L’AVENTURE DE TSË-I-LA • AKËDYSSÉRIL
TRIBULAT BONHOMET : AVIS AU LECTEUR • LE TUEUR DE CYGNES • MOTION DU DR TRIBULAT BONHOMET TOUCHANT L’UTILISATION DES TREMBLEMENTS DE TERRE [2] • LE BANQUET DES ÉVENTUALISTES • CLAIRE LENOIR • ÉPILOGUE LES VISIONS MERVEILLEUSES DU DR TRIBULAT BONHOMET
HISTOIRES INSOLITES : LES PLAGIAIRES DE LA FOUDRE • LA CÉLESTE AVENTURE • UN SINGULIER CHELEM ! • LE JEU DES GRÂCES • LE SECRET DE LA BELLE ARDIANE • L’HÉROÏSME DU DOCTEUR HALLIDONHIL • LES PHANTASMES DE M. REDOUX • CE MAHOIN ! • LA MAISON DU BONHEUR. • LES AMANTS DE TOLÈDE • LE SADISME ANGLAIS • LA LÉGENDE MODERNE • LE NAVIGATEUR SAUVAGE • AUX CHRÉTIENS LES LIONS ! • L’AGRÉMENT INATTENDU • UNE ENTREVUE À SOLESMES • LES DÉLICES D’UNE BONNE ŒUVRE • L’INQUIÉTEUR • CONTE DE FIN D’ÉTÉ • L’ETNA CHEZ SOI
NOUVEAUX CONTES CRUELS : NOUVEAUX CONTES CRUELS • LES AMIES DE PENSION • LA TORTURE PAR L’ESPÉRANCE • SYLVABEL • L’ENJEU • L’INCOMPRISE • SŒUR NATALIA • L’AMOUR DU NATUREL • LE CHANT DU COQ
PROPOS D’AU DELÀ : L’ÉLU DES RÊVES • MAÎTRE PIED • L’AMOUR SUBLIME : LE MEILLEUR AMOUR • LES FILLES DE MILTON • ENTRE L’ANCIEN ET LE NOUVEAU [12] • FRAGMENT DE ROMAN • FRAGMENTS INÉDITS : ISABEAU DE BAVIÈRE • TRENTE TÊTES SUR LA PLANCHE • À PROPOS D’UN LIVRE • SUR UNE PIÈCE D’AUGIER • VERS • AVE, MATER VICTA • TARENTELLE • JE M’ENVOLERAI
CHEZ LES PASSANTS : L’ÉTONNANT COUPLE MOUTONNET • UNE SOIRÉE CHEZ NINA DE VILLARD • NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST SUR LES PLANCHES • SOUVENIR • HAMLET • AUGUSTA HOLMÈS • LETTRE SUR UN LIVRE • LA SUGGESTION DEVANT LA LOI • LE RÉALISME DANS LA PEINE DE MORT • LE CANDIDAT • PEINTURES DÉCORATIVES DU FOYER DE L’OPÉRA • LÀ TENTATION DE SAINT ANTOINE • LE CAS EXTRAORDINAIRE DE M. FRANCISQUE SARCEY • LE SOCLE DE LA STATUE • LA COURONNE PRÉSIDENTIELLE • AU GENDRE INSIGNE • L’AVERTISSEMENT • PAGES RETROUVÉES : EL DESDICHADO • POÈMES DU PARNASSE • LES DANAÏDES HYPERMNESTRA • LADY HAMILTON • LE CONVIVE • SIGEFROID L’IMPERTINENT • LETTRES A CHARLES BAUDELAIRE
PAGES RETROUVEES
VOIR AUSSI :
V. de L'IA intime • Documents inédits • Quelques variantes d'Axel • La résurection de V. de L'IA


Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d’œuvres appartenant au domaine public : les textes d’un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 20
EAN13 9782918042235
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0011€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

VILLIERS DE L’ISLE ADAM ŒUVRES N° 74
Les Classcompilés sont des compilations d’auteurs classiques : les ouvrages d’un même auteur sont regroupés dans un livre numérique à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur.

MENTIONS
(1) © 2015-2021 Les eBooks Classiques Illustrés (www.lci-ebooks.e-monsite.com), à l’exclusion du contenu appartenant au domaine public ou placé sous licence libre. (2) Toutes autres marques ou entités mentionnées par l’éditeur dans cet ouvrage ne le sont qu’à des fins de citation des sources ; il n’existe aucune relation d’aucune sorte entre l’éditeur et ces marques ou entités. (3) L’orthographe originelle a été généralement respectée et peut se trouver différer de celle en vigueur.
ISBN : 978-2-918042-23-5
pour la version 3.x au format EPUB et sans DRM.
Historique des versions : 3.2 (13/06/2021), 3.1 (25/01/2020), 3.0 (15/11/2018), 2.2 (12/12/2017), 2.1 (02/03/2017), 2.0 (25/03/2016), 1.3 (09/02/2016), 1.2 (14/01/2016), 1.1 (27/03/2015)
SOURCES
Cet eBook a été confectionné à partir des ressources suivantes sur le Web. Pour accéder à l’aide d’hyperliens à chacune d’entre elles, on consultera la page générale des ressources sur le site internet. Toutes les marques citées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
– Wikisource : Contes cruels (IA) , L’Ève future (IA/ Robarts - University of Toronto) , L’amour suprême, IA/University of Ottawa) Tribulat Bohomet (IA/obarts - University of Toronto, 1 image ) , Histoires insolites (IA/University of Ottawa) , Nouveaux contes cruels (Robarts - University of Toronto), Isis (Google/New York Public Library), La Résurrection de Villiers de l’Isle-Adam (IA/Robarts - University of Toronto, 1 image )
– Reconnaissance optique : Chez les passants, Fragments inédits : Fichier image Internet Archive/Université de Toronto, 4 images . (Croisé avec Project Gutenberg). Page de titre, frontispisce (IA/Getty Research Institute). [v.3] Quelques variantes d’Axel (Google Books/Université de Princeton), V. de L. A., documents inédits (Google Books/Université de Cornell), V. de L. A. intime (Gallica/BnF).
–Theatregratuit : La Révolte, Axël.

– Couverture : Villiers de l'Isle Adam : l'écrivain, l'homme , Robert Du Pontavice de Heussey, 1893, A. Savine. IA/University of Toronto. University of Ottawa..
– Page de Titre  : F. Nadar. Wikimedia Commons.
Si vous estimez qu’un contenu quelconque (texte ou image) de ce livre numérique n’a pas le droit de s’y trouver ou n’est pas attribué correctement, veuillez le signaler à travers le formulaire de contact du site internet .
LISTE DES TITRES
J EAN -M ARIE -M ATHIAS -P HILIPPE -A UGUSTE D E V ILLIERS D E L'I SLE -A DAM (1838 – 1889)
BIBLIOGRAPHIE COMPLÈTE
THÉÂTRE
               
LA RÉVOLTE
1870
AXËL
1872-89
PROSE

ISIS
1862
CONTES CRUELS
1883
L’ÈVE FUTURE
1887-86
L’AMOUR SUPRÊME ET AKEDYSSÉRIL
1886
TRIBULAT BONHOMET
1887
HISTOIRES INSOLITES
1888
NOUV. CONTES CRUELS ET PROPOS D’AU-DELÀ
1888
CHEZ LES PASSANTS
1890
PAGES RETROUVÉES

VOIR AUSSI

V. DE L’I. A. INTIME (G. Guiches)
1889
V. DE L’I. A DOCUMENTS INÉDITS (G. Guiches)
1890
QUELQUES VARIANTES D’AXEL (R. de Gourmont)
1890
LA RÉSURRECTION DE V. DE L’ISLE ADAM (L. Bloy)
1906
BIBLIOGRAPHIE
PAGINATION
Ce volume contient 491 315 mots et 1 521 pages
01. ISIS
103 pages
02. LA RÉVOLTE
29 pages
03. AXËL
164 pages
04. CONTES CRUELS
214 pages
05. L’ÈVE FUTURE
288 pages
06. L’AMOUR SUPRÊME
114 pages
07. TRIBULAT BONHOMET
107 pages
08. HISTOIRES INSOLITES
115 pages
09. NOUVEAUX CONTES CRUELS
126 pages
10. CHEZ LES PASSANTS
159 pages
11. PAGES RETROUVÉES
103 pages
12. V. DE L’I. A. INTIME (G. Guiches)
10 pages
13. V. DE L’I. A DOCUMENTS INÉDITS (G. Guiches)
33 pages
14. QUELQUES VARIANTES D’AXEL (R. de Gourmont)
11 pages
15. LA RÉSURRECTION DE V. DE L’ISLE ADAM (L. Bloy)
17 pages
16. BIBLIOGRAPHIE
17 pages
ISIS
Éléments bibliographiques :
Première édition et édition de référence : (Éditeur et date) Dentu, libraire-éditeur, 1862.
103 pages
TABLE
À MONSIEUR HYACINTHE DU PONTAVICE DE HEUSSEY
I  TULLIA FABRIANA
CHAPITRE PREMIER   ITALIE
CHAPITRE II   CELUI QUI DEVAIT VENIR
CHAPITRE III   PROMENADE NOCTURNE
CHAPITRE IV   PREMIER ASPECT DE TULLIA FABRIANA
CHAPITRE V   TRANSFIGURATION
CHAPITRE VI   ÉTUDE D’ENFANCE
CHAPITRE VII   LA BIBLIOTHÈQUE INCONNUE.
CHAPITRE VIII   ISIS
CHAPITRE IX   LA PRÉSENTATION
CHAPITRE X   LE PALAIS ENCHANTÉ
CHAPITRE XI   AVENTURES CHEVALERESQUES
CHAPITRE XII   FIAT NOX !
CHAPITRE XIII   TÉNÈBRES
CHAPITRE XIV   L’ÉTERNEL FÉMININ
CHAPITRE XV   CRAS INGENS ITERABIMUS ÆQUOR
Titre suivant : LA REVOLTE
« Eritis sicut Dii… » ( L E SÉPHER )
À MONSIEUR HYACINTHE DU PONTAVICE DE HEUSSEY
Permettez-moi, Monsieur et bien cher ami, de vous offrir cette étude en souvenir des sentiments de sympathie et d’admiration que vous m’avez inspirés.

Isis est le titre d’un ensemble d’ouvrages qui paraîtront, si je dois l’espérer, à de courts intervalles : c’est la formule collective d’une série de romans philosophiques ; c’est l’X d’un problème et d’un idéal ; c’est le grand inconnu. L’Œuvre se définira d’elle-même, une fois achevée.

Croyez, en attendant, que je suis heureux d’inscrire votre nom sur sa première page.

A. V ILLIERS DE L ’I SLE -A DAM
Paris, 2 juillet 1862.
PROLÉGOMÈNES
───
I   TULLIA FABRIANA
« Tout semble annoncer que le siècle actuel est appelé à voir les luttes les plus ardentes et les plus décisives qui se soient jamais livrées sur les plus grandi intérêts dont l’homme ait droit de se préoccuper ici-bas. »
(Dom GUÉRANGER.)
CHAPITRE PREMIER     ITALIE
Il y avait eu soirée au palais Pitti.
La duchesse d’Esperia, belle dame de la plus gracieuse distinction, avait présenté à tout Florence le comte de Strally-d’Anthas.
Il annonçait de dix-huit à vingt ans au plus. Il voyageait et venait d’Allemagne. Sa mère était de l’une des plus illustres maisons d’Italie ; on le savait. Il se trouvait donc allié aux plus hautes noblesses du pays ; la duchesse était même un peu sa cousine ; qu’il fût présenté par elle, ne souffrait aucune difficulté.
Le prince Forsiani, nommé, depuis la veille, ambassadeur de Toscane en Sicile, avait paru s’intéresser à lui. C’était un vieux courtisan, fin et froid, mais solidement estimé de tous. Dans la mesure de l’indifférence du monde, il était assez aimé. Le jeune homme, après les respectueuses formules d’usage, s’était assis devant une table d’échecs, vis-à-vis de lord Seymour, et le cercle d’amateurs et d’ennuyés marquants avait environné cette partie. On dansait dans les autres salons. Des demi-paroles furent échangées touchant la conduite de ce jeune Allemand, qui jouait, au lieu de danser, selon son âge.
Divers courants d’idées remuèrent bientôt, dans le vague, autour du prince Forsiani, de la duchesse et de M. de Strally, dont la belle physionomie fut commentée. Ce qui fit sensation, ce fut la présentation du jeune homme au nonce-légat (qui daigna survenir vers les onze heures) par le duc d’Esperia lui-même.
Son Éminence avait été fort gracieuse durant cette cérémonie : on était recommandé, cela se devinait. — Mais pourquoi l’empressement du duc d’Esperia ? N’était-il pas sur l’âge ? — Une vieille dame, à petit comité, s’avisa d’insinuer, entre un sourire et une glace, que l’ambassadeur avait divinement connu la comtesse de Strally, du temps qu’elle habitait Florence, autrefois, — avant son mariage avec le margrave d’Anthas. Cela se dit, en italien. Une deuxième dame, également sur le retour, jugea naïf d’observer que le prince n’était point marié. Ces paroles comportaient une somme d’hésitations si profonde, que nul ne poursuivit. Quant au jeune homme, il continua la partie, simplement.
Rien de significatif ne fut avancé, comme de raison, après ce peu de mots.
Dans la soirée, il y eut encore deux fragments d’entretien, assez dignes de remarque, pour ce qu’ils devaient sous-entendre. Le nonce et la duchesse d’Esperia causaient seuls, d’une voix polie, depuis une minute :
— Et Votre Éminence y est allée ? disait la duchesse.
— Oh ! je suis sûr qu’ Elle n’était pas au palais, répondit le nonce. Toutefois, comme il serait très-utile d’obtenir un auxiliaire de cette valeur, je laisserai peut-être un billet, samedi, dans le cas d’une nouvelle absence.
— C’est bien excessif, monseigneur.
Un sourire italien glissa faiblement sur les lèvres de Son Éminence, qui s’éloigna dans un léger salut.
Le prince Forsiani revenait.
Sur un regard indifférent de la duchesse d’Esperia :
— Je pars pour Naples demain dans la nuit, répondit-il d’un air affable, mais d’une voix pressée et très-basse. Je prendrai Wilhelm aux Casines, vers neuf heures du soir. L’entrevue est fixée à dix heures.
— Fixée !… Vous l’avez donc vue, cette belle invisible ?
— Dans le salon ducal, il y a dix minutes. Elle était seule avec Son Altesse royale et l’envoyé persan. Peu de secondes après, elle accepta ma main jusqu’à sa voiture. — Quelques mots ont suffi.
Plusieurs cavaliers, de belles personnes brillantes et satisfaites intervinrent. On en resta là sur le mystérieux sujet. Il y eut de cérémonieuses félicitations, et vers deux heures et demie du matin l’on se sépara. Le bruit des voitures diminua, la nuit redevint silencieuse sur Florence.
CHAPITRE II     CELUI QUI DEVAIT VENIR
Le lendemain, vers neuf heures du soir, le prince Forsiani marchait dans une allée des Casines.
Aujourd’hui, les Casines sont les Champs-Élysées de Florence. On y rencontre des statues cachées dans de vastes murailles de verdure, des animaux rares, de grands arbres taillés et des étrangers de tous les pays. Le château des grands-ducs de Toscane ne date que de 1787. En 1788, époque où nous sommes, il y avait des décombres, des veilleurs armés, des statues clair-semées, et des fanaux bariolés de rouge et de bleu dans le goût vénitien, allumés de distance en distance dans les m

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents