Pourquoi serais-je si malheureuse ?
19 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Pourquoi serais-je si malheureuse ? , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
19 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Quand Perséphone se réveille aux Enfers, enlevée par Hadès, elle ne se doute pas un seul instant du destin qui l'attend. Et si la vie au Royaume des morts était plus douce qu'il n'y paraît ?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 4
EAN13 9782900744185
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Pourquoi serais-je si malheureuse ?


Collection Calypso
Matty Madiel
Pourquoi serais-je si malheureuse ?







À mes profs de grec et de latin qui font vivre une langue et une mythologie merveilleuse


@ Editions de la Caravelle, 2020
Tous droits réservés
ISBN : 978-2-900744-18-5




Depuis combien de temps suis-je ici ? Une heure, une journée ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Tout s’est passé si vite, ce devait être une journée ordinaire. Maman m’avait pourtant dit de ne pas m’éloigner. Je pensais que je ne risquais rien avec mes amies.
Comment aurais-je pu imaginer que la terre se mettrait à trembler ? Que s’est-il passé ensuite ? Ma mémoire me fait défaut ; quelque chose est sorti de la crevasse. Des chevaux ? Oui, c’est ça, des chevaux. Noirs. J’ai vu quelqu’un qui les dirigeait. Était-ce… mon oncle ? Oncle Hadès ? Qui que ce soit, il m’a attrapée par la taille. Après, je ne sais plus. Je suis ici depuis un moment maintenant. Je ne vois rien, il fait si sombre. Il me semble qu’il y a un arbre au-dessus de moi. C’était peut-être bien mon oncle.
Mes larmes ont maintenant séché sur mes joues. Je me sens perdue. Je voudrais voir ma mère. Elle doit s’inquiéter, elle a toujours été morte de peur de me voir partir loin d’elle. Il faut que je m’occupe. Je détache mon menton de mes genoux pour poser une main contre le sol. Il est froid. Je ne l’ai jamais connu aussi froid. J’essaie quand même de faire sortir quelque chose de la terre. Dès que la petite pousse verte s’étire timidement, elle tombe en poussière. Je reste un instant choquée, la respiration sifflante. Mon échec ravive mes larmes.
— Je suis désolé…
Je relève la tête avec affolement. Mon cœur cogne dans ma poitrine. Mon oncle Hadès se tient sur le pas de la porte de ma prison. Je frissonne en le détaillant. Tout est noir chez lui : ses cheveux, ses yeux, son grand habit. Il y a quelque chose de lugubre, de sévère dans la couronne de fer qui enserre ses mèches foncées. Il affiche cependant un air sincèrement navré.
— Pour ta robe. Je l’ai déchirée.
Je demeure un moment hébétée avant de baisser les yeux. Ma manche blanche en drapé est en effet abimée. Je croise mes bras sur ma poitrine. Je ne sais pas exactement de quoi j’ai peur, mais il m’a enlevée. Je ne sais pas ce qu’il me veut. Mon oncle s’avance, je me ratatine un peu plus contre le mur. Il esquisse une grimace en me tendant une nouvelle tenue.
— Prends ceci.
Je reste quelques secondes sans bouger avant de tendre la main. Je ramène immédiatement le tissu contre ma poitrine. Hadès s’éloigne de plusieurs pas, il s’apprête à s’en aller lorsqu’il s’attarde, appuyé contre la porte. Il se retourne vers moi.
— Coré… Tu peux aller où bon te semble ici. Mais j’ai fait en sorte que tu ne puisses pas sortir.
Mon cœur se serre encore. Je suis en prison, enfermée sans aucune possibilité de m’échapper. Je ne peux pas revoir ma mère, la rassurer, lui dire que je vais bien. Les sanglots étranglent à nouveau ma gorge. Je veux essayer de parler, de dire quelque chose, mais Hadès s’en va...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents