Ma Rousse
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Ma Rousse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description



Des photos suggestives tombées dans les mains d’un mari alcoolique et déprimé, la mécanique homicide se met en marche...


[...] Le bras en l’air, je regardai par transparence les négatifs. Je parvins à distinguer suffisamment pour être certain que, non, le photographe ne s’était pas planté une deuxième fois ! C’était bien elle, ma femme, ma gonzesse, ma ménopausée, avec sa chute de reins infernale se perdant sous la culotte brésilienne, qui s’exhibait sur la pellicule de douze. Je n’étais sur aucune des prises. Le grand brun avait dû se marrer. Il avait tiré la série, s’était agité avec, et m’avait refilé les plus sages. Le caddie, HS. Ma femme, une pute. J’étais passé à ses yeux pour un con !
Je réalisai. Son histoire de ménopause, une excuse comme une autre. Madame avait décrété l’embargo sur le zizi conjugal et s’offrait un voyou qui la photographiait à poil.



Roland Sadaune invente la romance en noir et en rousse : Eros et Thanatos au rendez-vous pour servir un cocktail mariant dérision acide et pulsion mortifère.


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 20
EAN13 9791023408317
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Roland Sadaune


Ma Rousse


Nouvelle
Q

Collection Culissime

Q = romance rose QQ = libertinérotique QQQ = pornobscène
 
 
Ma fierté en avait pris un coup quand l’éja culation, souhaitée féroce, n’avait pas fait plus de vagues qu’un fleuret dans l’eau. Dérisoire comme un tir à blanc. À vrai dire j’avais balancé mes munitions la veille, au jugé, sur le divan du salon, avec un pote DVD. L’exercice avait duré 80 minutes, le temps d’un film porno, et ce matin j’avais tout juste hoqueté. Une excuse béton de l’avoir eue molle, des semaines, que je vivais sous le régime de l’abstinence. La ménopause, qu’elle prétextait, ma femme. Nos rapports seraient douloureux… Ils lui coûteraient… Une bise en guise de bonsoir, et l’ingrate se retournait et s’endormait. J’étais chez moi, enfin chez nous, tel un pensionnaire de l’hôtel du cul tourné.
Je ne sais pourquoi, mais au réveil, de voir sa cambrure m’avait donné un sursaut possessif. La prendre pendant son...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents