Comment marier un Duc
260 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Comment marier un Duc , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
260 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Tristan, le Duc de Shelbourne, a une mission: trouver une femme qu’il pourra tolérer aussi longtemps qu’ils vivront tous les deux. L’amour n’est pas obligatoire, ni le désir. Mais comment choisir parmi un vertigineux éventail de candidates fortunées, mais idiotes? Engager la notoirement guindée et très convenable entremetteuse de Londres. Puis prétendre qu’elle n’est pas la femme la plus captivante qu’il n’ait jamais rencontrée…

Échafauder un jeu pour aider un malicieux duc à choisir sa partenaire parfaite est le genre de défi que Tessa Mansfield adore. Ses méthodes sont peut-être scandaleuses, mais elle est déterminée à trouver à Tristan plus qu’une femme; elle lui apportera le véritable amour. Mais quand Tessa observe les femmes rivaliser pour l’affection du duc, elle brûle d’envie de gagner elle-même son coeur. Et après avoir volé un baiser, Tessa sait qu'elle vient d'enfreindre la règle numéro un d’une entremetteuse : ne jamais tomber amoureuse du marié.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 janvier 2019
Nombre de lectures 108
EAN13 9782897868000
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0650€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

« Je suis une entremetteuse et suis pleinement consciente des avantages du mariage, mais ils ne s’appliquent pas à moi. »
Tristan posa la main sur sa joue et tourna son visage vers lui.
— Vous croyez ?
— Je-je le sais.
— Vous ne semblez pas certaine, murmura-t-il en caressant sa peau soyeuse.
— Que-que faites-vous ?
— J’essaie de vous montrer ce que vous manquez.
Une respiration tremblante lui échappa.
Il pencha la tête et souffla près de son oreille.
— Est-ce que les chuchotements coquins vous manqueraient ?
— Vous êtes inconvenant.
— Je vois que vous n’êtes pas convaincue. Il tourna la tête jusqu’à ce que sa respiration lui souffle sur les lèvres. Est-ce que des baisers tendres vous manqueraient ?
Elle poussa contre son torse.
— Vous êtes un allumeur.
Il regarda sa bouche avec envie.
Puis il fit une chose téméraire. Il s’inclina et attrapa ses lèvres…
• • •
Dans son premier roman, Vicky Dreiling dépeint les entremises de la période régence sur un ton frais et charmant plein d’esprit et de réparties habiles. Je me suis surprise à sourire et même à éclater de rire en de nombreuses occasions. J’espère lire davantage d’histoires d’amour historiques de cette auteure prometteuse !
— Nicole Jordan, auteure à succès du New York Times

Copyright © 2011 Vicky Dreilling
Copyright © 2011 Hachette Book Group Inc.
Titre original anglais : How to Marry a Duke
Copyright © 2018 Éditions AdA Inc. pour la traduction française
Cette publication est publiée avec l’accord de Forever, une division de Hachette Book Group.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Traduction : Sophie Deshaies
Révision linguistique : Féminin pluriel
Correction d’épreuves : Émilie Leroux, Nancy Coulombe
Conception de la couverture : Félix Bellerose
Photo de la couverture : © Getty images
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89786-798-0
ISBN PDF numérique 978-2-89786-799-7
ISBN ePub 978-2-89786-800-0
Première impression : 2018
Dépôt légal : 2018
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada
Téléphone : 450 929-0296
Télécopieur : 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada

Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Dreiling, Vicky
[How to marry a Duke. Français]
Comment marier un duc / Vicky Dreiling ; traduction, Sophie Deshaies.
Traduction de : How to marry a Duke.
ISBN 978-2-89786-798-0
I. Deshaies, Sophie, traducteur. II. Titre. III. Titre : How to marry a Duke. Français. PS3604.R435H6814 2018 813’.6 C2018-941372-7
À ma magnifique fille Amber Rose qui est restée debout toute la nuit pour lire le livre entier. Je t’aime, mon lapin.
P.S. Oui, nous pourrons demander en audition Rob et Henry pour l’hypothétique film.
Remerciements
C haque livre est une aventure, mais un premier livre est spécial. Du fond du cœur, je souhaite remercier tous les gens spéciaux qui ont pris part à cette aventure avec moi d’une manière ou d’une autre.
Ma plus profonde gratitude va à mon éditrice extrêmement talentueuse, Michele Bidelspach. Michele, je suis émerveillée par la transformation que tes observations m’ont permis d’accomplir avec ce livre. xoxoxo
Mes sincères remerciements à ma fabuleuse agente, Lucienne Diver. Nous étions destinées à nous rencontrer par accident, deux fois. J’ai l’impression d’être l’auteure la plus chanceuse du monde d’être tombée sur toi comme agente.
Muchas gracias (et plusieurs margaritas) à Kristi Gold, qui n’a jamais cessé de croire en moi. Merci beaucoup 1 à Karen Burn et Ellen Watkins d’avoir ri si fort à la scène du mouton ; ce jour-là j’ai osé espérer que j’arriverais à vendre mon livre.
Merci à tous mes merveilleux amis qui m’ont soutenu pendant cette aventure : Sharie, Tera, Gerry, Jan, Pat K et Pat R, Laurie, Jo Anne, Kimber, Kerry, MJ, Sandy, Michele L et Vicky. À mes amis chez WHRWA, au Beau Monde, 100 Words a Day, River Rats et GIAMX4. Pour un moment inoubliable, mes remerciements à mes amis DARA, qui ont applaudi ma première vente dans la salle de conférence de direction à la conférence RWA à Washington.
Par-dessus tout, mon amour et mes remerciements à ma famille qui me soutient : maman, Daniel, Regina et Jonathan.

1. En français dans le texte original. (N.d.T.)
Chapitre 1
Londres, 1816
L es beautés du Beau Monde avaient recours à la maladresse afin d’attraper un mari ducal.
Tristan James Gatewick, Duc de Shelbourne, pénétra dans la salle de bal de Lord et Lady Broughton et grimaça. Un quatuor gloussant de gamines se tenait près des portes ouvertes, agitant leur mouchoir comme si elles étaient sur le point de le laisser tomber. Déterminé à ne pas devoir encore jouer à les rapporter, il contourna à grandes enjambées le périmètre de la pièce.
Avec un soupir éprouvé, il concéda qu’il avait contribué à cette honte nationale. Depuis que la presse à scandale l’avait déclaré le célibataire le plus convoité d’Angleterre, il avait rescapé 29 mouchoirs de dentelle, cinq gants de chevreau et 12 éventails d’ivoire.
Si seulement il avait pu se convaincre de choisir une épouse basée sur l’inélégance de sa gaucherie, il aurait peut-être déjà épousé et mis au lit la candidate la plus inapte. Hélas, il ne pouvait pas supporter l’idée de passer sa vie entière avec Sa Disgrâce.
Il balaya des yeux la foule à la recherche de l’hôtesse de cette grande assemblée, une entreprise inutile. La crème de la crème grouillait partout comme des abeilles. Le tapage des voix rivalisait avec la musique entraînante de danse campagnarde, faisant bourdonner ses oreilles. Il aurait préféré manger de la boue plutôt que de se soumettre aux délices douteux du marché matrimonial, mais, à l’approche de son trente et unième anniversaire, il ne pouvait plus prétendre être invincible. Le duché avait été en danger depuis beaucoup trop longtemps.
Quelqu’un tapota un éventail sur son épaule. Il s’arrêta pour découvrir Geneviève et Veronica, deux de ses anciennes maîtresses. En les voyant ensemble, il se rendit compte à quel point ces attirantes veuves se ressemblaient. Elles étaient toutes les deux grandes, avaient des cheveux foncés et étaient plantureuses. Il sonda parmi les toiles d’araignée de son cerveau et se rendit compte que toutes ses amantes passées avaient des attributs similaires. En fait, celles dont il pouvait se souvenir.
Tristan s’inclina et prit leur main pour la bise attendue.
— Mesdames, c’est un grand plaisir de vous revoir.
— Est-ce que vos oreilles chauffaient ? demanda Veronica d’une voix de boudoir exagérée. Vous êtes le sujet du jour.
— J’en suis ravi, mentit-il. Il était de plus en plus frustré par la notoriété que les journaux avaient attisée. Comment diable allait-il trouver une épouse dans cette atmosphère de cirque ? Mais il devait en trouver une.
Geneviève gloussa.
— Nous vous comparions à tous nos autres admirateurs.
Il avait mis au lit plus que sa juste part de maîtresses, mais cette situation était assurément une expérience unique.
— Qu’en avez-vous conclu ?
Geneviève s’inclina plus près et lui serra le bras.
— Nous sommes tombées d’accord pour dire que vous étiez le plus coquin de nos amants.
Il la regarda avec un sourire malicieux.
— Que d’éloges.
Veronica

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents