Comment séduire un libertin
260 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Comment séduire un libertin , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
260 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Polissons, libertins et coquins prennez garde…
Lady Julianne Gatewick se trouve dans de beaux draps. Cela a commencé lorsque le meilleur ami de son frère, pour lequel elle a longtemps nourri un tendre secret, a accepté d’agir comme son chaperon pour la Saison des débutantes, seulement pour la séduire lors d’une valse osée.
Mais quand la musique s’est tue et que la haute société chargée d’espoir attendait que le Comte de Hawkfield se déclare envers elle, il a plutôt manifesté son désintérêt. Plutôt que de succomber à l’humiliation, Julianne fait ce que toutes jeunes filles vives d’esprit venant récemment d’être cruellement abandonnées feraient. Elle rédige en secret un guide pour les dames afin de séduire les libertins impénitents… et il devient le scandale le plus chaud de Londres.
Tous les libertins honorables savent que les soeurs d’amis sont interdites. Mais soudainement, Julianne possède une étincelle de malice dans les yeux à laquelle Hawk ne peut résister. Malgré tous ses efforts pour la repousser, il passe ses journées à écouter son rire et ses nuits à rêver de ses baisers. Il a toujours évité les ingénues et leur mère en quête de mariage, mais est-ce que l’homme le moins enclin au mariage a finalement rencontré chaussure à son pied?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 janvier 2019
Nombre de lectures 271
EAN13 9782897868031
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0650€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

« J’ai besoin d’être éduquée. Comme vous êtes mon chaperon ainsi qu’un expert des libertins, vous êtes la personne parfaite pour m’enseigner leurs ruses. »
— Laissez-moi voir si j’ai bien compris. Vous voulez que je vous enseigne la manière de repérer un libertin ?
Julianne hocha la tête.
— Oui, pour ma propre sécurité.
— Que voulez-vous que je vous dise ? Prenez garde aux diables rouges arborant des cornes et des queues fourchues ?
— Non idiot. Je veux que vous m’enseigniez ce que les libertins disent et font pour attirer leurs victimes. Cela nécessitera peut-être une démonstration de votre part.
— Une démonstration ? fit-il.
— Oui. à des fins éducatives uniquement.
Une expression étonnée passa sur son visage.
— Vous voulez que moi , je vous séduise ?
— Prétendre me séduire. Elle sourit. Étant donné l’urgence de l’affaire, je crois que nous devrions commencer immédiatement.
Les yeux d’Hawk s’assombrirent.
— L’interdit vous excite, n’est-ce pas ?
Elle n’osa pas l’admettre : Je veux être vilaine .
• • •

Copyright © 2011 Vicky Dreilling
Copyright © 2011 Hachette Book Group Inc.
Titre original anglais : How to Seduce a Scoundrel
Copyright © 2018 Éditions AdA Inc. pour la traduction française
Cette publication est publiée avec l’accord de Forever, une division de Hachette Book Group.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Traduction : Sophie Deshaies
Révision linguistique : Féminin pluriel
Correction d’épreuves : Émilie Leroux, Nancy Coulombe
Conception de la couverture : Félix Bellerose
Photo de la couverture : © Getty images
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89786-801-7
ISBN PDF numérique 978-2-89786-802-4
ISBN ePub 978-2-89786-803-1
Première impression : 2018
Dépôt légal : 2018
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada
Téléphone : 450 929-0296
Télécopieur : 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada

Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Dreiling, Vicky
[How to seduce a scoundrel. Français]
Comment séduire un libertin / Vicky Dreiling ; traduction, Sophie Deshaies.
Traduction de : How to seduce a scoundrel.
ISBN 978-2-89786-801-7
I. Deshaies, Sophie, traducteur. II. Titre. III. Titre : How to seduce a scoundrel. Français. PS3604.R435H68214 2018 813’.6 C2018-941374-3
À maman pour m’avoir offert un journal intime alors que j’avais 10 ans et m’avoir encouragée à écrire.
P.S. Celui-ci contient des parties coquines aussi. : )
Chapitre 1
Code de conduite du polisson : les vierges sont strictement interdites, particulièrement s’il s’agit de la sœur de votre ami.
Richmond, Angleterre, 1817
I l était en retard comme d’habitude.
Marc Darcett, Comte de Hawkfield, fit tournoyer son haut-de-forme tout en en traversant nonchalamment le trottoir menant à la maison de sa mère. Une brise froide ébouriffa ses cheveux et picota son visage. Dans la lumière décroissante du soir, Ashdown House, avec son toit à créneaux et ses tourelles, se dressait vaillamment près de la rive de la Tamise.
Normalement, Hawk appréhendait ces visites hebdomadaires obligatoires. Sa mère et ses trois sœurs mariées insistaient de plus en plus sur le fait qu’il n’avait pas encore d’épouse, surtout depuis que son plus vieil ami s’était marié l’été précédent. Elles ne faisaient aucun secret de leur déception à son endroit, mais il avait l’habitude d’être le vaurien de la famille.
Aujourd’hui, cependant, il avait hâte de voir ce vieil ami, Tristan Gatewick, le Duc de Shelbourne.
Après que le majordome, Jones, l’eut fait entrer, Hawk retira ses gants et son pardessus.
— Est-ce que Shelbourne et sa sœur sont déjà là ?
— Le duc et Lady Julianne sont arrivés il y a deux heures, répondit Jones.
— Excellent. Il tardait à Hawk de raconter sa dernière escapade paillarde à son ami. La soirée précédente, il avait rencontré Nancy et Nell, deux coquines danseuses lui ayant fait une proposition indécente. Ne souhaitant pas avoir l’air trop fébrile, il leur avait promis de réfléchir à l’affaire, mais il avait l’intention d’accepter leur offre de deux pour le prix d’une.
Le pointilleux Jones observa d’un air critique la tête de Hawk.
— Je vous demande pardon, monsieur le Comte, mais vous souhaiteriez peut-être vous occuper de vos cheveux.
— Sans blague ? Hawk fit comme s’il n’en avait pas conscience et jeta un coup d’œil dans le miroir au-dessus de la table du vestibule, qui lui renvoya le reflet de ses mèches décoiffées par le vent. Parfait, fit-il. Les cheveux ébouriffés font fureur.
— Si vous le dites, monsieur le Comte.
Hawk se retourna.
— Je suppose que tout le monde attend dans le salon doré ?
— Oui, monsieur le Comte. Votre mère s’est enquise à votre sujet de nombreuses fois.
Hawk regarda en direction de la grande salle et sourit en voyant la statue géante près de la cage d’escalier.
— Ah, ainsi ma mère a développé un intérêt pour les statues nues ?
Le normalement stoïque Jones émit un méfiant son étouffé. Puis il s’éclaircit la gorge.
— Apollo a été livré hier.
— Accompagné par sa lyre et son serpent, je vois. Hé bien, je dois lui souhaiter la bienvenue dans la famille. Les bottes de Hawk cliquetèrent sur le plancher de marbre à carreaux quand il s’approcha nonchalamment de la cage d’escalier en porte-à-faux, une prouesse architecturale qui faisait paraître le dessous des marches de pierre suspendues dans les airs. Au pied des marches, il s’arrêta pour inspecter la reproduction et grimaça devant les minuscules organes génitaux d’Apollo.
— Pauvre bougre.
Des bruits de pas résonnèrent au-dessus. Hawk leva les yeux et découvrit Tristan en train de dévaler les marches couvertes de tapis.
— Vous jaugez la compétition ? lança Tristan.
Hawk sourit.
— Diable. Voici le vieil homme marié.
— J’ai aperçu votre cabriolet par la fenêtre. Tristan posa le pied sur le plancher de marbre et frappa Hawk à l’épaule. Vous avez l’air de sortir du lit.
Hawk remua ses sourcils et laissa son ami imaginer ce qu’il voulait.
— Comment se porte votre duchesse ?
Un air fugace rongé par les soucis passa dans les yeux de son ami.
— Le médecin dit que tout évolue bien. Il lui reste encore deux mois de confinement. Il poussa un fort soupir. Je voulais un fils, mais maintenant je prie pour un accouchement facile.
Hawk hocha la tête, mais ne dit rien.
— Un jour, ce sera votre tour et ce sera moi qui vous réconforterai.
Ce jour ne viendrait jamais.
— Et laisser tomber ma vie de célibataire ? Jamais, dit-il.
Tristan sourit.
— Je vous rappellerai cela lorsque j’assisterai à votre mariage.
Hawk changea de sujet.
— Est-ce que votre sœur va bien ? Sa mère avait prévu de présenter Lady Julianne pour cette saison tandis que la duchesse douairière allait rester à la campagne avec sa bellefille grossissante.
— Julianne a très hâte au début de la saison, mais il y a un problème, dit Tristan. Une lettre est arrivée de Bath il y a 30 minutes. Votre grand-mère souffre à nouveau de palpitations cardiaques.
Hawk grogna. Grand-maman était célèbre pour ses palpitations cardiaques. Elle leur succombait aux moments les

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents