La saga des enfants des dieux : 2 - Sophie-Élisa
404 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La saga des enfants des dieux : 2 - Sophie-Élisa

-
illustré par

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
404 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description




L'an 1416, Loch of Yarrows, Highlands.







Vingt-deux ans après la prophétie de la Promise et la naissance des jumeaux du laird Darren, Cameron et Sophie-Élisa, un autre voyageur du futur s'échoue dans le Cercle des Dieux du clan Saint Clare : un certain Logan MacKlare. C'est la belle et impétueuse Sophie-Élisa qui se rend la première sur le lieu sacré et se présente au nouveau venu d'une manière, comme qui dirait, peu conventionnelle. Entre eux, l'entente est tout de suite. . . sulfureuse.



Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 10
EAN13 9782490940011
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Sophie-Élisa Tome 2
La saga des enfants des dieux ~ Les romans de l'auteur disponibles chez LSJ Éditions ~ (Brochés et numériques) La saga des enfants des dieux (fantastique, aventure, pour adultes) : 1 – Terrible Awena 2 – Sophie-Élisa 3 – Cameron 4 – Diane 5 – Eloïra La Saga des Croz (fantastique, aventure, pour adultes) : 1 – La malédiction de Kalaan 2 – Le collier ensorcelé 3 – Val' Aka Passion Flora (mini-roman érotique, pour adultes) Les bêtises de Lili (tout public, humour, anecdotes) The Curse of Kalaan (traduction en anglais US du tome 1 des Croz)
Linda Saint Jalmes Sophie-Élisa Tome 2 La saga des enfants des dieux Roman
LSJ EDITIONS
Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1 er de l’article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » Pour les publications destinées à la jeunesse, la Loi n°49-956 du 16 juillet 1949, est appliquée.
© Linda Saint Jalmes © Illustration de couverture : LSJ ISBN numérique : 9782490940011 Dépôt légal : février 2019 LSJ Éditions 22 rue du Pourquoi-Pas 29200 Brest www.lindasaintjalmesauteur.com
À ma maman que j'aime de tout mon cœur, mon modèle...
Prologue « Les uns nous nomment LesDé Danann (gens de la Déesse Dana), d'autre s nous ont Tuatha baptisés Les enfants de Dôn et d'autres encore Les enfants de Llyr... Ce ne sont que des exemples. Nous sommes les Dieux des peuples dits celtiques et nos vrais noms, désormais, ne sont connus que de nous seuls. Ils ont évolué au cours des siècles et se sont perd us dans la mémoire des hommes. La faute, si l'on veut, en est à notre épistémè qui était transmise o ralement... telle était notre volonté. Ce qui explique qu'aucune archive relatant notre pa ssage dans le monde des hommes ne fut jamais retrouvée et, immanquablement, les diverses variantes mythologiques qui nous sont attribuées. Vous nous avez donné des noms de Dieux et de Déesse s tels que Lug, Dana ou Ogma, nous les avons acceptés de bon gré, car ils étaient – et son t toujours – les liens sacrés qui nous relient et permettent à nos mondes de continuer d'exister. L'un n'allant pas sans l'autre. Le jour où nos noms humains disparaîtront de vos es prits, que les croyances qui nous lient s'évanouiront dans le néant, que nos lignées nées d e naissances Hommes et Dieux se détourneront de nous... alors... la fin des temps S ERA, emportan t dans son trou noir nos deux mondes, celui des hommes tel que vous le connaissez et le nôtre, celu i que vous appelez le plus souvent : le monde des Sidhes... Nous avons vécu, nous avions des corps faits de cha ir et de sang d'or, nous avons créé cette terre que vous foulez de vos pieds, y avons laissé nos empreintes, nos légendes et nos magies... Puis un jour, nous nous sommes élevés et nous vous avons légué des prairies fertiles, des mers et océans poissonneux, des montagnes grasses aux pics enneigés. Vos lendemains étaient pleins de promesses. Néanmoins, nous risquons tous de disparaître... Dieux et humanité. Et cela ne doit jamais arriver... Vingt-deux ans avant l'histoire que vous allez lire, une jeune femme du nom d'Awena Dano, vivant à Brest en Bretagne, est venue arpenter les landes des Highlands, près du Loch of Yarrows, terres protégées par des runes divines... sans qu'elle s'en doute un instant. Son destin dans le monde moderne de l'an 2010 était terne, obscur et trompeur... Se promenant dans le Cercle des Dieux (un assemblag e de dolmens comme à Stonehenge), une voix dans la brise lui souffla de faire un vœu. La jeune femme se prit au jeu, fit le vœu de rencontrer son Âme sœur et fut aspirée dans une cou rbe du temps qui l'emporta six cent dix-huit ans dans le passé pour que s'accomplisse une prophé tie qu'un de nos enfants homme-dieu avait essayé de contrecarrer en se détournant de nous. Awena était l'élue que nous avions choisie pour être la Promise d'un prestigieux laird du nom de Darren Saint Clare, fils des Dieux, noble descendan t lui aussi de nos liaisons avec les humains. Des siècles et des siècles avant que ne s’effectue cette rencontre, nous avions laissé un unique écrit pour inciter les grands druides, bardes et filid, à faire perdurer cette prédiction concernant la Promise, sans donner de nom, en la narrant comme un e histoire, une légende... pour qu'en temps et en heure celle-ci se réalise. La voici telle que relatée à travers les âges : — Il est une prophétie, écrite par la main même des Dieux, annoncée à nos plus anciens grands druides, qui fut apprise et contée à chaque nouvelle génération de Saint Clare, prédisant la venue d'une femme exceptionnelle destinée à un remarquable chef de clan. Cette prophétie est celle de la Promise, une élue des Dieux qui apportera dans son sillage force, prospérité, santé, et portera en son sein un laird d'une puissance jamais égalée, l' Enfant des Dieux, lui-même identifiable grâce à une marque apposée à la base de sa nuque. Nul ne co nnaît le nom de la Promise, on la reconnaîtra à sa force et son courage, elle tiendra les éclairs et l'orage dans ses mains. Puissantes seront ses vertus, son aura sera telle qu'elle effa cera tout autre, elle sauvera le clan et la prophétie sera accomplie lors de la naissance de l'Enfant des Dieux...
Pour la première fois de notre immortelle existence, nous les divinités, avons eu peur de ne jamais voir cette prophétie se réaliser. Cependant, nous-mêmes devons avoir des divinités au -dessus de nos têtes éthérées, car Awena, après moult aventures et péripéties a retrouvé sa p lace près de Darren Saint Clare et quelques mois après leur alliance naquirent, non pas un... m ais deux Enfants des Dieux, des jumeaux, garçon et fille, portant tous deux la marque unique sacrée. Là commencèrent nos nouvelles inquiétudes, car d'En fant des Dieux, il ne pouvait... NE peut... y en avoir qu'un... Un choix difficile s'offre à nous et pour le bien d e l'humanité et du monde des Sidhes... nous allons devoir agir... »
Chapitre 1 Retour à O.K Saint Clare — Cesse de m'appeler comme ça ! Za-Za ! — Sophie-Élisa ! C'est ainsi que maman et papa m'ont nommée ! — C'est bien ce que je disais, susurra une voix grave, et de ce fait, je suis Cameron et non... Ron-Ron !coupa l'autre voix, beaucoup plus féminine celle-là. — Tu cherches les ennuis, petite ! soupira le dénommé Ron-Ron. — Pas le moins du monde et, d'ailleurs, je ne suis pas si petite que cela, ce n'est pas moi qui me suis transformée en une asperge géante et qui ai la voix d'un ourson en train de se noyer, railla mielleusement Za-Za. Plutôt que de répondre, alors qu'il savait pertinem ment qu'il n'aurait pas le dernier mot, Cameron Saint Clare, fils aîné de Darren et Awena, donna du talon sur le flanc de son nerveux destrier pour que celui-ci prenne la tête sur le pas de la jument de sa sœur. Sur ce point-là, au moins, elle ne gagnerait pas. Pas sûr ! Sophie-Élisa, sa cadette – de cinq minutes – fit à son tour avancer sa monture et le devança la tête haute, souveraine, ses longs cheveux auburn flottant en bannière dans son dos. Cela faisait vingt-deux ans que ce petit jeu de « Moi le premier » était engagé. Vingt-deux années de chamailleries incessantes, au grand dam de leurs parents, de farces, de pièges tendus, mais aussi et surtout, de grand amour. Oui, Cameron et Sophie-Élisa s'aimaient tendrement, ils étaient les deux faces d'une même pièce et ils auraient donné leur vie l'un pour l'autre. Mais voilà, leurs caractères facétieux et entiers les poussaient à se quereller sans cesse. — Vivement qu’athair(père) te trouve un mari pour que je sois débarrassé de toi ! la taquina Cameron en regardant droit devant lui, l'air de rien. — Oh ! Tu ne vas pas recommencer ? ! pesta Sophie-É lisa en fusillant son frère de ses grands yeux verts. De toute façon, je veux me marier par amour comme papa et maman... — Ben voyons... grommela Cameron, souriant sarcastiquement en songeant au mortel et ennuyeux romantisme des femmes. Cameron ressemblait énormément à leur charismatique père, Darren. Il avait hérité de lui sa grande et musculeuse stature de féroce guerrier highlander, sa puissance tranquille de félin, son visage viril aux pommettes hautes. Cependant, ses longues mèches noires avaient des reflets de feu et il avait les yeux bleu azur de sa tante Aigneas. C'était un homme... sublime. Quant aux magnifiques fossettes de Darren ? Ce fut Sophie-Élisa qui en hérita... Elle n'avait rien à envier au charme fou de son frè re, car les Dieux l'avaient dotée d'une beauté farouche, piquante et subtile à la fois. Un joli visage en forme de cœur, les yeux verts de sa mère, ses éphélides en plus, des lèvres charnues et sensuelles bien dessinées, un petit nez en trompette, en plu s des adorables creux dans ses joues qui lui apportaient un air continuellement canaille... Les jumeaux ne passaient pas inaperçus et ils étaient la fierté de leurs parents et du clan Saint Clare tout entier. Par ce superbe et frais début de matinée du six mars 1416 – au calendrier grégorienalors que la neige recouvrait encore les plaines, les forêts et les collines et que les perce-neige poussaient çà et là par brassées, les jumeaux avaient décidé d'un commun accord, pour une fois, de sortir du doux cocon chaud de la forteresse Saint Clare. L'idée de donner un peu d'exercice aux montures de leurs parents appelés à Édimbourg auprès de Robert Stuart, duc d' Albany et régent d'Écosse, avait été le coup de feu de départ pour une escapade improvisée et furie usement attendue, Cameron et Sophie-Élisa n'étant pas des casaniers dans l'âme. La jeune femme aurait dû accompagner ses parents, mais étant totalement allergique à tout ce qui se rapportait aux cérémoniaux de la Cour, elle avait prétexté une soudaine et violente crise de foie. Personne n'avait été dupe, mais Awena comme Darren avaient décidé de la laisser aux bons soins de
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents