Mon Indomptable Gourmandise
40 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Mon Indomptable Gourmandise

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
40 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Le sexe est sa vie. D’ailleurs, il en a fait son empire. Il a tout testé et n’est jamais rassasié.


À plus de trente ans, cette vie lui plaît toujours autant. Il n'en changerait pour rien au monde. Et pourtant...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 243
EAN13 9782378161637
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Mon Indomptable Gourmandise
 
[Stefy Québec]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

www.somethingelseeditions.com
 
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelques procédés que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
 
Ce livre est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages, les lieux et les événements sont le fruit de l’imagination de l’auteur ou utilisés fictivement, et toute ressemblance avec des personnes réelles, vivantes ou mortes, des établissements d’affaires, des événements ou des lieux ne serait que pure coïncidence.
 
 
© 2019, Something Else Editions.
Collection Something Hot
 
© 2019, Stefy Québec.
Tous droits réservés.
 
ISBN numérique : 978-2-37816-163-7
 
Conception graphique de couverture : Stefy Québec
 
 
 
 
 
Chapitre 1
 
 
De tous les clubs dont je suis le propriétaire, c’est l’Aphrodite qui me tient le plus à cœur. Situé en plein cœur de Paris, ma ville, la ville de tous les excès. Celle également de mes deux meilleurs amis, Mat et Vadim, mes frères de cœur.
C’est mon tout premier bébé, j’y ai mis tous mes fantasmes les plus fous dedans et Dieu sait que j’en ai à revendre ! J’aime le sexe, la chair, l’extase, la sensualité et la bestialité, l’échange, le libertinage et la liberté que me procure le sexe ! C’est ma drogue, mon monde depuis toujours. J’aime mordre la vie à pleine dent, ne rien regretter lorsque je serais dans une maison de retraite, infirme ou pire ! Je vie mes envies les plus folles avec délectation, sans jamais m’en rassasier.
Avant de passer la soirée avec mes deux mariés de meilleurs amis, j’ordonne à deux de mes meilleures employées de me rejoindre dans mon bureau. J’ai besoin de me sentir détendu avant de les entendre parler de leurs petites vies pépères !
Crystal et Chanel sont deux beautés expertes dans les arts charnels. Ce soir, je souhaite seulement une chose, rapide et décontractante. Une bonne fellation à deux bouches, rien de mieux qu’un moment égoïste avec deux belles femmes à mes genoux.
Je les attends, debout devant mon bureau, impatient de faire jouer mon pouvoir sur ces deux femmes. Bien sûr, je les paye pour donner du plaisir à nos clients ou clientes, mais avec moi il y a un petit quelque chose en plus. Le bonheur de satisfaire leur patron, ou tout simplement un homme, un vrai, beau mec, riche et sexy ! J’aime la suprématie que me confère mon statut de patron, pourtant je n’en abuse jamais. Je ne force aucune de mes filles à me faire des plaisirs ou à nous en faire, seul ou la plupart du temps à plusieurs. Le sexe à deux s’appelle l’amour et je n’y ai jamais réellement gouté.
Enfin, mes deux poupées blondes arrivent. Un grand sourire satisfait sur leurs bouches pulpeuses. Uniquement habillées d’un body en dentelle, laissant apparaître leurs poitrines refaites et leurs plastiques de rêve. Elles se dandinent en s’approchant de moi, réveillant mon sexe qui n’attendait que leur présence excitante.
Sans rien leur demander, elles connaissent leurs rôles et mes désirs par cœur, elles se jettent sur moi. Deux bouches, chaudes et voraces, s’occupent de la mienne, demandeuse. Une main sur chaque fesse, à malaxer cette chair fraiche et rebondissante ! Les leurs s’occupent d’ouvrir ma chemise pour caresser mon torse musclé par des heures de musculation intense. Etre nu la plupart du temps, demande de l’entretien, je ne peux me permettre de décevoir mes partenaires. Un corps sain dans un esprit sain, voilà ma philosophie et le sexe m’apporte tout pour la consolider.
Deux femmes à genoux devant moi, rien qu’à moi et répondant au moindre de mes désirs, que demander de plus ? Les regarder lécher le membre de mon anatomie que j’aime le plus, avec avidité. Mes mains cramponnent le bureau, mes jambes se tendent et lorsqu’une d’elle me l’avale enfin, c’est tout mon corps qui se raidit de plaisir. Rarement j’ai affaire à des filles quelconques, je ne suis jamais aussi satisfait que par des professionnelles . Elles savent s’y prendre comme personne. Voilà pourquoi je suis toujours célibataire et heureux de l’être !
Je ferme les yeux, lorsque Crystal suçote mes testicules et que Chanel m’avale tout en profondeur, passant sa langue chaude contre mon membre dur comme du marbre.
Pendant qu’elles s’appliquent à faire monter la jouissance à leur patron, je les regarde faire, ne leur donne rien en retour. Ce soir, je me la joue égoïste, j’en ai besoin parfois. Je pourrais le faire moi-même, avec mes mains, mais je serais bien idiot de me refuser les services de mes employées, qui ne demandent et redemandent que du sexe, elles aussi. Voilà pourquoi, j’ai ouvert ce genre de club, pour vivre mes envies à n’importe quel moment du jour et de la nuit.
Maintenant, une lèche mon gland, pendant que l’autre m’astique vigoureusement. Je ferme les yeux, me laisse envahir par le plaisir de ma libido sans limite. Elles s’appliquent les petites coquines, je pourrais croire qu’elles veulent une augmentation ! Elles s’y donnent tellement, que je sens mon pouls battre dans tout mon membre, tendu à l’extrême. Je grogne de satisfaction, les filles comprennent que je suis arrivé au point de limite. Leurs mains s’activent, je me contracte de plus en plus. N’y tenant plus, je me laisse aller, me déversant sur leurs poitrines, qui, si j’en avais le temps, aimerais dévorer. Elles rigolent en chœur, léchant quelques petites gouttes toujours présentes sur le bout de mon gland, puis je les fais se relever pour les embrasser avec férocité, pour les remercier comme il se doit, avant de les envoyer travailler. Je ne les paye pas uniquement à rendre leur patron heureux !

Léger, la tête vide, entre autres choses, et le sourire aux lèvres, je m’élance dans la salle principale. Mat et Vadim sont à une table près du bar, ils se marrent, très certainement d’une connerie de Vadim, qui n’arrête pas de déconner. Ce n’est pas son mariage qui l’a assagi, bien au contraire. Quant à Mat, c’est tout l’inverse. Depuis qu’il a rencontré sa belle brune, il est beaucoup plus décontracté et joyeux.
Et dire qu’il n’y a pas encore très longtemps, nous partagions notre passion du sexe. Du moins chacun de notre côté, mais toujours dans le même club. Vadim aimait prendre des petites brunettes faciles, pour une baise furtive. Quant à Mat, peu sûr de lui, il se laissait dominer par mes filles. Aujourd’hui, ils sont tous les deux en couple. Vadim et sa gourmande de Lana, qui, si j’avais été pour la fidélité, aurai aimé avoir dans mon lit. Elle a de l’imagination à revendre, tout comme Vadim et ne se privent de rien. Même l’arrivée de leurs jumeaux n’a rien changé. Je les vois une ou deux fois par mois, pour une petite partie bien chaude dans une de mes box. Ils sont insatiables, c’est est presque écœurant !
— Alors les vieux, comment allez-vous ce soir ? me moqué-je de leur changement de situation, à chaque fois que je le peux. Eux qui ne voulaient pas se caser, qui rêvaient de sexe toujours et encore, les voici devenus « normaux ». Ou bien peut-être est-ce moi qui ne suis pas dans la norme ? Ma vie me plait comme elle est, pour rien au monde je ne la changerai. Vive la liberté.
— Toi, mon pote, tu viens de te les vider, vu ton sourire satisfait. Alors raconte-nous tout ? Une, deux, trois ? Plus ?
— Deux, mon cher Vadim. Deux suceuses des enfers. De la légèreté, avant de vous entendre me prendre la tête avec vos vies de couple, qui me démoralise. Merde ! Où sont passés mes potes de débauche ?
...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents