Terre d accueil
70 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Terre d'accueil , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
70 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

CHoeur
Je serai tout au long de ma vie
de deux rives,
de deux continents,
de deux mondes,
comme les lèvres d'une plaie ouverte.
Mais c'est ici que je vivrai,
ici que je travaillerai,
ici que grandira mon fils,
ici que ma fille aura des enfants.
Vous m'avez accueilli un jour
et j'ai saisi la chance à bout de bras.
J'ai peiné.
J'ai sué.
J'ai pleuré.
Je veux rire et vivre maintenant.
J'ai reçu.
Je donnerai.
Nommez votre combat
et j'en serai.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 juin 2016
Nombre de lectures 0
EAN13 9782896991181
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0020€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Tables des matières
Page titre
Catalogage - Dépôt légal
Avant-propos
Scène 1 - Prologue
Première séquence - Le départ
Deuxième séquence - Le voyage
Troisième séquence - L'arrivée
Scène 2 - Retrouvailles
Scène 3 - Nid d'amour
Scène 4 - Un coin à soi
Scène 5 - Ce sera pas long
Scène 6 - Optimisme
Scène 7 - Voix du pays 1
Scène 8 - Pression
Scène 9 - Révélation
Scène 10 - L'hiver
Scène 11 - Le secret d'Éveline
Scène 12 - Générations
Scène 13 - Voix du pays 2
Scène 14 - Solidarité
Scène 15 - C'était si beau là-bas
Scène 16 - Voix du pays 3
Scène 17 - Je t'entends
Scène 18 - Déchirements
Scène 19 - Surprise
Scène 20 - Citoyen du monde
Scène 21 - Jour d'été
Scène 22 - Les clichés
Scène 23 - L'absence
Scène 24 - Épilogue
Crédits - Achevé d'imprimer
Terre d’accueil
Théâtre de la Vieille 17

Terre d’accueil Une création collective

Théâtre

Collection « Fugues/Paroles »
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada

Terre d’accueil : une création collective / du Téâtre de la Vieille 17.

(Collection « Fugues/Paroles ») Pièce de théâtre. ISBN 978-2-923274-40-9

I. Téâtre de la Vieille 17. II. Collection. PS8600.T47 2008 C842’.6 C2008-900184-2

Les Éditions L’Interligne 261, chemin de Montréal, bureau 310 Ottawa (Ontario) K1L 8C7 Tél. : 613 748-0850 / Téléc. : 613 748-0852 Courriel : communication@interligne.ca animation@interligne.ca www.interligne.ca Distribution : Diffusion Prologue inc.


Papier ISBN : 978-2-923274-40-9
PDF ISBN : 978-2-89699-117-4
ePub ISBN : 978-2-89699-118-1

© Théâtre de la Vieille 17 et Les Éditions L’Interligne
Dépôt légal : premier trimestre 2008
Bibliothèque nationale du Canada
Tous droits réservés pour tous pays
Avant-propos

Terre d’accueil, ce fut d’abord un rêve caressé pendant trois ans par Esther Beauchemin, la directrice artistique du Téâtre de la Vieille 17 d’Ottawa. Elle avait le sentiment que le théâtre, de par l’intensité qu’il projette, pouvait faire surgir une belle et féconde solidarité entre Franco-Ontariens d’origine et d’adoption.
Avant de lancer un appel au public, le Téâtre de la Vieille 17 a tenu, en mai 2006, une journée de consultation auprès de personnes œuvrant avec les immigrants, de représentants d’institutions francoontariennes et d’individus concernés par les questions d’inclusion des Néo-Canadiens à la société francophone de l’Ontario. Cette rencontre de quelque 25 participants a permis de recueillir des commentaires, des anecdotes et, surtout, de prendre conscience des préoccupations des nouveaux arrivants. Ces éléments allaient servir au choix des thèmes à aborder et permettre de constituer une banque de situations à explorer au cours d’improvisations.
Après avoir reçu confrmation d’un important appui fnancier de la Fondation Trillium et du soutien d’autres bailleurs de fonds tels que le Conseil des arts de l’Ontario, la Fondation communautaire d’Ottawa et le Conseil des Arts du Canada,ce qui allait s’avérer une extraordinaire aventure humaine et artistique commençait.
Au cours des mois de novembre et de décembre 2006, le Téâtre de la Vieille 17 a fait connaître son projet au grand public, embauché les artistes professionnels chargés d’accompagner les artistes bénévoles et recruté d’autres personnes intéressées à faire partie du projet. Ceux et celles qui ont répondu à l’appel venaient de l’ouest et du centre de l’Afrique, du Maghreb et des Antilles. Certains étaient des immigrants de première génération, les autres étaient nés ici de parents immigrants. Ils avaient entre 16 et 60 ans !
Fin janvier 2007, l’équipe était constituée et se mettait aussitôt au travail. Pendant six semaines, à raison de deux ou trois fois par semaine, les participants ont raconté, par le biais d’improvisations, ce qu’ils avaient vécu dans leur pays d’origine, ce qu’ils avaient connu en arrivant ici, ce qu’ils vivaient en tant que fls et flles d’immigrants. En se livrant ainsi, corps et âme, avec confance et sincérité, ils fournissaient aux auteures Esther Beauchemin et Michèle Matteau une riche mosaïque de fragments de vies et la matière première de personnages teintés de leur personnalité et de leurs talents propres.
Terre d’accueil raconte le périple de ceux et celles qui ont quitté leur pays d’origine pour le Canada, et présente, sous formes poétique et « réaliste », les joies et les embûches qu’ils rencontrent. Les auteures ont créé six personnages principaux dont on suit l’évolution sur une période d’environ une année, une année qui, pour chacun d’eux, s’avère un tournant décisif de leur vie d’immigrant. Devant la vérité et l’abondance des improvisations de groupe conduites par Isabelle Bélisle, la metteure en scène, il fut entendu qu’un chœur serait intégré au concept pour permettre que soient livrées certaines émotions que, seuls, les six personnages principaux n’auraient pas suf à faire vivre.
Autour des six personnages principaux gravitent d’autres personnages d’immigrants joués par des comédiens qui empruntent plusieurs visages au fl de la pièce et se joignent aux personnages principaux pour créer le Chœur. Le Coryphée guide ce chœur comme dans les pièces du théâtre antique grec et s’adresse directement au public. D’autre part, deux comédiennes « d’ici » jouent, tour à tour, des voisines du quartier, des employées de la douane, des fonctionnaires des bureaux de l’Immigration, etc. Deux personnages allégoriques s’ajoutent encore : Ceux que l’on quitte et la Voix du pays.
Une première version du texte fut présentée en lecture publique le 9 mars 2007. Étaient présents des représentants de groupes communautaires, d’institutions franco-ontariennes, des artistes et d’autres personnes intéressées par le projet. Leurs suggestions furent — pour la plupart — intégrées à la version fnale de la pièce. Le spectacle pouvait alors entrer en production.
Le décor, conçu par Normand Tériault, présentait un espace dépouillé permettant les changements de lieux par de simples accessoires et occupé au centre par un arbre — celui des origines forcé de se déraciner. Les costumes, également conçus par Normand, symbolisaient, par un patchwork de tissus africains et de morceaux de vêtements occidentaux, le déchirement et les tensions nés de l’exil.
L’environnement sonore, créé par David Muipatayi (alias ZPN), s’appuyait sur le talent musical et vocal de certains des participants. Quant à Guillaume Houët, il réussissait l’exploit d’éclairer les comédiens et de sculpter l’espace théâtral sans causer d’interférences avec les projections vidéo qui, à quelques reprises, se superposaient à l’action se déroulant sur scène.
Les trois premières représentations eurent lieu les 9, 10 et
16 juin 2007, à guichet fermé, à La Nouvelle Scène, à Ottawa. La pièce fut accueillie par des auditoires enthousiastes, avec des rires, des larmes et une grande ouverture du cœur. Une grande partie des spectateurs restèrent pour les discussions qui suivirent chaque représentation, ce qui donna l’occasion d’échanges qui se prolongèrent au-delà du temps habituel.
Rarement un groupe de travail aussi hétéroclite aura été si loin, en si peu de temps. Bien sûr, l’art ne répond jamais à toutes les questions et ce n’est pas à lui de proposer des solutions aux situations qu’il met en scène. Mais parce qu’il transpose, magnife et touche, il ouvre un espace de communion entre les êtres humains. Cette communion, une fois entamée, peut, elle, permettre l’espoir d’un monde plus humain...

Texte
Une pièce d’Esther Beauchemin et de Michèle Matteau écrite avec la collaboration d’Isabelle Bélisle, Yanick Dutelly, Rose Téclaire Albertine Ekosso, Mehdi Hamdad, Huguette JeanFrançois, Marcel Joseph, Évalt Lemours, Ferdinand Lubienga, Louis Mbani Atangana, Patrice Ntafatiro, Jean-Pierre Nzeyimana, Rose Guerline René et Michel Shamoko-Tungena.

Équipe Technique
Mise en scène : Isabelle Bélisle ; régie de plateau : Julie Carrière ; direction de production : Suzanne Lambert ; conception des costumes et scénographie : Normand Thériault ; conception des éclairages et régie de spectacle : Guillaume Houët ; conception musicale : ZPN, en collaboration

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents