Un, deux et... Toi
41 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Un, deux et... Toi , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
41 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Il faut parfois parcourir plusieurs chemins avant de prendre celui qui est le nôtre. Si on avait choisi la bonne route en premier, la balade serait-elle la même ?

Si Élise avait su qu’elle devait traverser plusieurs tranches de vie avant d’embrasser celle pour laquelle elle était destinée, aurait-elle fait autrement ? Non, car choisir c’est renoncer, et elle n’aurait pas pu s’y résigner. Si c’était à refaire, elle emprunterait les mêmes chemins, ceux qui lui ont permis de devenir celle qu’elle est aujourd’hui.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
EAN13 9782819107408
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

C. EDENKISS
 
 
 
 
Un, deux et … Toi
 
 
 
« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »
 
 
© 2021 Les Editions Sharon Kena
www.skeditions.fr
Table des matières
Chapitre 1 – De l’orage dans l’air
Chapitre 2 – Le revoir
Chapitre 3 – Amoureuse
Chapitre 4 – Atterrissage forcé
Chapitre 5 – Comme une grande
Chapitre 6 – Enfin seule ?
Chapitre 7 – Cache-cache
Chapitre 8 – Premier rendez-vous
Chapitre 9 – Plus jamais sans toi
Chapitre 10 – Mon âme jumelle
Chapitre 1 – De l’orage dans l’air
Encore un dimanche où ma seule option est de suivre mes parents pour assister à un match de basket de mon petit frère.
Ma mère m’a surprise cette nuit alors que je rentrais après avoir fait le mur pour m’échapper quelques heures. J’ai juste oublié d’être discrète. Je me barre souvent en douce, mais cela fait deux fois de suite que je me fais gauler. Je vais devoir revoir ma stratégie. J’ai encore trois mois à attendre avant ma majorité et trois mois sans sortir, c’est juste impossible.
Malgré mes bientôt dix-huit ans, je n’ai pas le droit de quitter la maison seule après dix-neuf heures. Mes parents ne rigolent pas avec ça. Leur intention n’est pas de me priver, ils ont juste peur de ce qui pourrait m’arriver. Le quartier dans lequel nous vivons n’est pas particulièrement craignos, mais je suis une fille plutôt jolie et, comme diraient certains de mes potes, pas les plus distingués sans doute, je suis « bonne ».
Donc me voilà condamnée à me coltiner un match.
Encore.
Je ne supporte plus le bruit des ballons qui rebondissent sur le parquet, sans doute parce que je l’ai trop entendu. Je m’extrais de la voiture et suis mes parents dans le gymnase, avec ma démarche à la « j’en ai marre d’la vie ».
Le côté positif, c’est qu’aucun effort vestimentaire n’est nécessaire pour ce genre de manifestation. Il est même plutôt conseillé de bien se couvrir si on ne veut pas se geler les miches sur les gradins en béton en bordure de terrain. Les salles sont rarement chauffées et il y fait d’ailleurs souvent plus froid qu’à l’extérieur.
C’est donc vêtu d’un pantalon en velours et d’un gros pull en laine informe qui descend jusque sous les fesses que je me traîne jusqu’à un coin tranquille en hauteur, pour m’adonner à mon activité favorite : bouquiner. J’ai mes écouteurs et ma musique. Je peux rentrer dans ma bulle, appuyée contre un pilier.
Entre deux chapitres, alors que je relève la tête pour soulager ma nuque, je le vois. Il est assis plus bas. Il discute avec son voisin. Ce n’est pas la première fois que je le remarque. C’est sans doute un proche d’un jeune qui joue dans l’équipe de mon frère. Le regarder parler et rire me fascine. Sans chercher à comprendre pourquoi, je continue mon observation, incapable de m’y soustraire.
La dernière fois que je l’ai croisé, il y a quelques semaines de cela, il quittait la salle. J’ai juste eu le loisir de détailler son dos et ses petites fesses plus que tentantes. Il est grand, très grand.
L’avant-dernier quart-temps s’achève, et je le vois se lever avec son pote. J’ai abandonné ma lecture depuis un bon moment, bien trop occupée à le mater. Il se retourne et son regard croise le mien. Alors qu’il riait, son expression se fige, puis ses sourcils se froncent. Après avoir affiché un certain étonnement, il finit par me sourire. Il avance dans l’allée pour descendre sans me quitter des yeux. Je dois avoir l’air d’une idiote à le dévisager comme ça, alors je lui rends son sourire. Puis il disparaît de mon champ de vision.
Un moment plus tard, je suis toujours les yeux dans le vague, à rêvasser, ma bande-son dans les oreilles. Je me rends compte de sa présence à côté de moi quand il commence à parler. J’enlève mes écouteurs avec précipitation, passant sans doute pour une nana complètement flippée et en pleine détresse capillaire, les fils de mon baladeur emmêlés dans ma longue tignasse.
— Salut, on se connaît peut-être ? me demande-t-il.
— Non, je… je ne crois pas.
Je peine à répondre, paralysée par son regard émeraude et ses yeux en amande. Je me sens tel un caisson de basse, sa voix grave, pénétrante s’infiltrant et résonnant dans tout mon corps. Mon cœur bat comme un fou dans ma cage thoracique, j’ai la bouche sèche et je dois être couleur écrevisse.
— Je croyais que c’était pour ça que tu me matais comme ça.
La discrétion et moi, ça fait deux. Je ne sais plus où me mettre.
...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents