Louis Nucera,
181 pages
Français

Louis Nucera,

-

181 pages
Français

Description

Louis Nucera est né en 1928 à Nice et décédé le 9 août 2000, à Carros. Écrivain injustement laissé pour compte malgré les nombreux prix qu'il a reçus, dont le Grand Prix de Littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre, il allie tout à la fois célébration des humbles et goût du style. C'est sur la double problématique du genre et de la présence de l'intime au sein de son univers romanesque que les conférenciers dont les textes sont réunis ici, se sont interrogés. De manière inédite, le présent volume propose également le journal intime de l'écrivain.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mai 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140149665
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

L’Obstiné
5
Louis Nucera, une écriture de l’intime à la frontière des genres
Textes réunis par Fabienne LangoureauMorel
Lacollection du CTEL THYRSEn°115 Université de NiceSophia Antipoli LaLaccaolcolloectioielioecctltnondduduCTCTETLEL 11 vinUsérteisrevinUeditédNeicceSeNiopShoipahiAantAinpotilipsoli
© L’HARMATTAN, 2020 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr/ ISBN : 978-2-343-19757-9 EAN : 9782343197579
Louis Nucera, une écriture de l’intime à la frontière des genres
Textes réunis par Fabienne LANGOUREAU-MOREL
Louis Nucera, une écriture de l’intime à la frontière des genres
THYRSECollection du C.T.E.L. C e n t r e T r a n d i s c i p l i n a i r e d ’ É p i s t é m o l o g i e d e l a L i t t é r a t u r e e t d e s A r t s v i v a n t s Université Côte d’Azur
*  Qu’est-ce qu’un thyrse ? nous explique Baudelaire : «[...] ce n’est qu’un bâton, un pur bâton, perche à houblon, tuteur de vigne, sec, dur et droit. Autour de ce bâton, dans des méandres capricieux, se jouent et folâtrent des tiges et des fleurs, celles-ci sinueuses et fuyardes, celles-là penchées comme des cloches ou des coupes renversées. Et une gloire étonnante jaillit de cette complexité de lignes et de couleurs, tendres ou éclatantes. Ne dirait-on pas que la ligne courbe et la spirale font leur cour à la ligne droite et dansent autour dans une muette adoration ?».
8.
********** derniers numéros parus ou à paraître
BIAGIOLINicole, KAPLANMarijn S. [dir.],Le travail du genre à travers les échanges épistolaires des écrivains. Épistolarité et généricité, septembre 2015.
9. RIEUJosiane, CERBOAnna [dir.],La flèche dans le cœur dans la poésie amoureuse et e spirituelle du Moyen Âge auXVII siècle. La freccia nel cuore nella poesia amorosa e spirituale dal Medioevo al Seicento, décembre 2015. 10. BONHOMME Béatrice, DELREY Ghislaine, DIBENEDETTO Christine, TRIFFAUXJean-Pierre [dir.],Babel transgresséevol. 3.La subversion d’un art vivant à l’autre, de la jouissance au blasphème, mars 2017. 11. DOMENECH Jacques [dir.],Mélanges autour deJacques le Fataliste de Diderot, octobre 2017. 12. BONHOMME Béatrice, CERBO Anna, RIEU Josiane [dir.],La poésie comme entretien. La poesia come colloquio, avril 2018. 13. BONHOMME Béatrice, GODFROYL Alice, EFORT Régis, VELLET Joëlle [dir.], Articuler et poème : enjeux contemporains, décembre 2018. 14.DELVALLEM Marian, AURMAYR Bianca, NORDERA-BARDUCCI Marina, PAILLETCamille, SINIAlessandra [dir.],Pratiques de la pensée en danse. Les ateliers de la danse, mars 2020.
R e m e r c i e m e n t s  En tout premier lieu, je souhaite remercier Jean-Luc GAGLIOLOConseiller municipal délégué au Patrimoine, à la Lutte contre l’illettrisme, au Théâtre, à la Culture et à la Langue niçoisequi, dès le mois de décembre 2014, lors de ma soutenance de thèse a fait la promesse de soutenir le projet d’organiser à Nice le tout premier colloque sur l’œuvre de Louis NUCERAet de permettre sa tenue. Un grand merci, également au personnel de la Bibliothèque Louis me Nucera et tout particulièrement à M Françoise MICHELIZZA, qui a bien voulu nous accueillir dans le bel auditorium de cette Bibliothèque symbolique dont elle est la conservatrice et la directrice.  J’adresse de chaleureux remerciements aux participants universitaires : Sylvie BALLESTRA-PUECH, Odile GANNIER, André-Alain MORELLO et Alain TASSELqui par la qualité et la richesse de leurs interventions nous ont fait passer une journée passionnante et ont ouvert la voie à d’autres travaux de recherche.  Je tiens à témoigner ici toute ma reconnaissance à Monsieur Alain TASSEL, Doyen de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de l’Université de Nice Sophia Antipolis, Professeur de Littérature française, qui a encouragé et dirigé les premiers travaux de recherche sur l’œuvre de Louis NUCERA.  J’adresse de sincères remerciements à Jean-Marie LANGOUREAUqui a déchiffré et m’a aidée à annoter les manuscrits du journal intime de Louis NUCERA, permettant ainsi leur publication dans les Actes de ce colloque. Son soutien sans faille, dans les travaux de recherche autour de l’œuvre de Louis NUCERA, m’a été d’une grande aide pour préciser et affiner mon propos durant toutes ces années.  Je souhaite remercier aussi les partenaires institutionnels qui ont contribué, par leur aide financière et logistique, à cette manifestation et à la publication de ses actes, notamment l’Université Nice Sophia Antipolis, l’UFR Lettres, Arts et Sciences Humaines et le laboratoire CTEL. Ma gratitude va tout particulièrement à Odile GANNIER, pour ses conseils avisés lors de la préparation de cet ouvrage, et à Danielle PASTORsans qui le présent volume n’aurait pas pu voir le jour.
8 REMERCIEMENTS Enfin, bien sûr et surtout, c’est à Suzanne que va ma reconnaissance infinie. Suzanne, sa « muse » comme Louis NUCERAse plaisait à le dire, sait alimenter la passion chez ses auditeurs car c’est elle-même une grande passionnée. Sa dévotion pour Louis est évidement sentimentale et amoureuse, mais elle est aussi littéraire.  Sans Suzanne, sans son aide précieuse, ce travail n’aurait pas pu aboutir. Elle nous a également fait le plus beau des cadeaux en nous autorisant à publier pour la première fois les extraits du journal intime de l’écrivain. C’est à Suzanne que je tiens à dédier cet ouvrage, avec toute mon affection.
Suzanne et Louis devant le Kiosque à musique, retour sur le lieu du premier rendez-vous, 1985 collection personnelle DR
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents