Mon Noviciat
11 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Mon Noviciat

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
11 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Extrait : "La suite de mon roman jusqu'au moment où j'eus l'honneur de connaître Mme de Pinange n'a rien de fort intéressant. La Florinière était le fils d'un anobli dont le père avait fait dans le commerce maritime une fortune considérable, que ce fils avait commencé de gaspiller et que le petit-fils surtout avait de merveilleuses dispositions à rendre en très peu de temps nulle." À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN : Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants : Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin. Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 48
EAN13 9782335066883
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0006€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

EAN : 9782335066883

 
©Ligaran 2015

Ce roman n’est pas excellent. Le titre donne assez bien l’idée du sujet. Il s’agit des premiers pas d’une jeune personne dans le libertinage. Le premier extrait comprend le passage le plus intéressant d’un récit des aventures de Félicité que celle-ci, femme de chambre de Lolotte, raconte à sa maîtresse.
La suite de mon roman jusqu’au moment où j’eus l’honneur de connaître M me de Pinange n’a rien de fort intéressant.
La Florinière était le fils d’un anobli dont le père avait fait dans le commerce maritime une fortune considérable, que ce fils avait commencé de gaspiller et que le petit-fils surtout avait de merveilleuses dispositions à rendre en très peu de temps nulle. Celui-ci était simple et confiant jusqu’à la prodigalité, brave sans émulation, car, officier, il n’avait pu soutenir plus d’un an le régime des garnisons, après : s’être mis en frais d’estropier deux ou trois vaniteux lieutenants qui avaient fait des façons pour le regarder comme leur camarade, à cause de sa presque roture. Sans beaucoup d’esprit, détestant étude, n’ayant dans la tête ni histoire, ni fable, ni poésie, ni théâtre, et n’étant même jamais que très imparfaitement au courant des intérêts journaliers ; s’énonçant d’une manière commune, mais joli garçon ; le meilleur enfant du monde, sans humeur, sans caprices, toujours assez gai, plus caressant encore. La Florinière, qui n’avait rien de piquant, ne pouvait en somme ni me plaire beaucoup par ce qu’il avait de bon, ni prendre de l’ascendant sur moi, parce que j’étais dès lors plus fine que lui, et que dès la première occasion où je vins à bout de lui faire faire mes volontés au lieu des siennes, mon grossier empire fut irrévocablement décidé.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents