Graal d extases plurielles
75 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Graal d'extases plurielles , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
75 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

GRAAL D’EXTASES PLURIELLES est un recueil de poèmes traitant de thèmes divers et variés traduisant la jouissance spirituelle que ressent le poète-griot lorsqu’il écrit. L’auteur remplit ce graal poétique de plaisirs qui l’habitent lorsque sa plume chante la nature, l’amour, les rêves, la vie, le beau, le bien, le mal bref tout ce qui peut émouvoir ou choquer l’homme. Les sources d’inspiration étant considérables en tant que jeune poète. Est-il un auteur de tous les courants ? En tout cas l’auteur n’a rien de comparable aux autres poètes. Cet auteur ne mérite-t-il pas sa place sur les marches du panthéon des poètes ? Son nom d’Enchanteur se fait sentir dans ses vers, vers originaires de l’ouragan de son esprit qui magnifie son ethnie, son peuple et l’Afrique : Sois magnifié peuple ! Reçois le bonheur qu’émet mon arc poétique/Je rêve d’un berceau aux récits portés et magnifiés/ Enchantons l’émergence par l’action !/Ô terre de ma princesse guerrière !Il est temps que la paix règne sur ton aire./Unissez les coeurs ! L’union des coeurs vainc le malheur. / Allons vers le droit chemin/ Car le tout puissant jugera/ Car israfil soufflera/ Ô riante nature/ Mystérieuse comme tombe/ Tu ravis mon âme. /Un amour est une flamme qui s’endort. Seuls l’attisent verbes, charmes et regards. Seuls l’éteignent illusions et mépris.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de lectures 9
EAN13 9782490673025
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

GRAALD’EXTASESPLURIELLES
1
Tous droits réservés pour tous pays©CopyrightLes éditions artiges de MTN  Guédiawaye, Gadaye Cité Municipal  Dakar Sénégal Conception:Alioune Badara Chidid Graal d’extases plurielles…2018 Indicatif de l’éditeur:978-2-490673Editeur:Alioune Badara ChididContacts Auteur:77 186 82 12ISBN:978-2-490673-02-5
Tél:(+221) 77 488 31 25 Boite Postal:GW 15000 E mail:didchibasse@gmail.com
2
Assane SOW
GRAAL D’EXTASES PLURIELLESPoésie
Les éditions Artige
3
Préface
Assane Sowest enseignant, donc un transmetteur qui ne peut être qu’à l’aise, dans l’aire poétique, où le Partage est Loi.
Cependant, si son recueil s’intitule«Graal d’extases plurielles », c’est pour annoncer les couleurs qu’il décline, qui sont liées à la quête de la jouissance dans toute sa pluralité éruptive.
Cette quête singulière, est le chant de cet « enchanteur des âmes immaculées », qui se veut poète qui écrit et s’écrie à voix d’encre, pour nourrir et charmer les muses.
Rien de ce qui est humain n’échappe au poète dont le regard affûté et circulaire, tel celui du caméléon, balaye tous les champs de la vie, qui naviguent entre Dieu et le profane, la lutte et le football,l’amour et les rêves, les talibés et les séances rituelles du thé à la sénégalaise….
Le texte est divisé en cinq grandes parties que sont :
-Lascivité -Amour -Ailleurs -De parfums et d’ombres-La Nature Et chaque partie recèle, revêt et révèle une importance idiosyncratique.
4
Le poète, tel un chasseur au lion, bande son arc pour son peuple. Ses racines solides cognent sur toutes les murailles d’injustices.Il sait d’où il vient. Son identité ne fait aucun doute :
« Sommes originaires du berceau béni
Aux nouvelles influences
Aux mille résistants et érudits
Qui ont toujours refusé défaite et défaillance
Sommes originaires du vieux continent
Berceau de l’humanité»
Le poète panafricanisteAmadou Elimane Kaneaurait dit « continent de la pleine lune » !
Pour sublimer l’étendard de son dessein hissé telle une parole nue, le poète fait sonner et tonner ses mots, pour magnifier sa condition :
« Comment bien gérer le paradis
Seul le chant du poète est musique
Tout autre chant est corruption »
Excepté lechant du royaume d’enfance, « le Nord, royaume des plaisirs sensuels, « Fuuta aéroport
Où atterrissent et s’envolent mes mots qui honorent».
5
Le poète a même réussi à apprivoiser le silence, pour en faire son complice. Dès lors, le silence attend le poète pour chanter l’amour.
Au-delà des mots, le poète fait vivre son feu poétique amoureux, tel un bivouac en forêt: « un amour est une flamme qui s’endort.Seuls l’attisent verbes, charmes, regards. Seuls l’éteignent illusion et mépris ».
L’écriture s’estaux valeurs cardinales nourrie , et s’est abreuvée aux sources des lumières électives et affectives, naviguant ainsi, entre l’état d’âme des falaises du cœur, et les errances des inspirations.
L’amour devient un lieu d’expressions très complexes, aux frontières très imprécises et mal définies.
Le poète sait que dans cet espace là, rien n’est facile:
« Séparer, c’est facile
Est difficile, se séparer »
Et « Connaître un être: l’aurore d’une souffrance
Car tout êtrefinira par s’éteindre
Comme une flamme frappée d’un vent immense».
Mais les rêves sont là, dans leur puissance, pour nous transporter loin d’ici, loin de nous, dans des ailleurs d’altérité, pour transfigurer la réalité, et en faire une sur réalité :
« Allons jusqu’aux horizons érythréens
6
Réveiller nos rêves africains
Allons vers le soleil s’éclipsant
Oublier nos ennuis rouges de sang »
Ce qui explique la démarche généreuse et reconnaissante du poète, qui, dans son amour pour les terres de confluences, loue ses amitiés lointaines, avec la salsa caliente (chaude), servie, à la poétesse-slameuseJosiane Annick de tailleuse de parolesNormandie, cette « douces, de sensualités»…
Mais là où est le poète, l’épopée n’est jamais loin .Ici, elle s’incarne en la figuet mythique dure emblématique Saint HommeEl Hadj Oumar Foutiyou Tall. Et pour le camper, quoi de plus naturel que de faire le pèlerinage, et avec son chapelet, se promener surHalwaar… Pour rendre hommage à sa culture, l’aède choisit deux figures charismatiques fondatrices et fondamentales :
Feu Tijaani Hann, symbolise l’essentialité de la langue pulaar :
« Tu disais que le pulaar c’est ton sang
Oui ! Le pulaar c’est ton sang
Et le tien est le mien
Aujourd’hui, j’écris avec le mien pour calmer mon chagrin »
Pour l’exhumation de la dimension de son « héros effarant » de père, le poète choisit avec un immense et
7
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents