Cochonnet
38 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
38 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dan appréhende l'ennuyeuse sortie scolaire dans une ferme historique éloignée. Pas tant à cause du fumier que du fait que le fermier élève des porcs. Les porcs s'appellent aussi des cochons et le nom de famille de Dan est Cauchon. Déjà en butte aux moqueries, Dan se cuirasse contre l'épreuve anticipée. Mais il n'a pas prévu l'apparition d'un inquiétant fermier tatoué, la disparition mystérieuse de son enseignante ou les menaces de mort contre ses camarades. Et encore moins qu'il sera seul à pouvoir les sauver.



Dan is not sure he'll survive the boring field trip to a remote heritage farm. How could a place with no running water, telephone or electricity be anything but dull? To top it all off, the farmer knows nothing about farming and is angry about having to conduct the tour. When Dan sneaks back to the school bus, he discovers the driver and teacher have been bound and gagged. Who is this "farmer" anyway, and will Dan be able to find help in time?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2011
Nombre de lectures 6
EAN13 9781459800083
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0470€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Cochonnet
Vicki Grant
Traduit de l anglais par Lise Archambault

ORCA BOOK PUBLISHERS
Pour la merveilleuse Maggie de Vries, merci d avoir fait de moi une accro de l criture.
Copyright 2006 Vicki Grant
Tous droits r serv s. Aucune partie de cette publication ne peut tre reproduite ou transmise sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, lectronique ou m canique, y compris la photocopie, l enregistrement ou tout syst me de mise en m moire et de r cup ration de l information pr sent ou venir, sans la permission crite de l diteur.
Catalogage avant publication de Biblioth que et Archives Canada
Grant, Vicki
[Pigboy. Fran ais]
Cochonnet [ressource lectronique] / Vicki Grant.
(Orca currents)
Traduction de: Pigboy.
Genre de fichier informatique: Monographie lectronique en format PDF.
Publ. aussi en format imprim .
ISBN 978-1-4598-0007-6
I. Titre. II. Titre: Pigboy. Fran ais. III. Collection: Orca currents (En ligne) PS 8613. R 367 P 5314 2011 A JC 813 .6 C 2011-903467-0
Publi en premier lieu aux États-Unis, 2010 Num ro de contr le de la Library of Congress : 2010931364
R sum : Une sortie scolaire dans une ferme historique tourne au drame lorsqu apparaît un vad de prison.

Orca Book Publishers se pr occupe de la pr servation de l environnement; ce livre a t imprim sur du papier certifi par le Forest Stewardship Council.
Orca Book Publishers remercie les organismes suivants pour l aide re ue dans le cadre de leurs programmes de subventions l dition : Fonds du livre du Canada et Conseil des Arts du Canada (gouvernement du Canada) ainsi que BC Arts Council et Book Publishing Tax Credit (province de la Colombie-Britannique).
Nous remercions le gouvernement du Canada pour l aide financi re re ue dans le cadre du Programme national de traduction pour l dition du livre.
Photo de la page couverture par Getty Images ORCA BOOK PUBLISHERS ORCA BOOK PUBLISHERS PO B OX 5626, Stn. B PO B OX 468 Victoria, BC Canada Custer, WA USA V 8 R 6 S 4 98240-0468
www.orcabook.com Imprim et reli au Canada.
14 13 12 11 4 3 2 1
Table des mati res
Chapitre premier
Chapitre deux
Chapitre trois
Chapitre quatre
Chapitre cinq
Chapitre six
Chapitre sept
Chapitre huit
Chapitre neuf
Chapitre dix
Chapitre onze
Chapitre douze
Chapitre treize
Chapitre quatorze
Chapitre quinze
Chapitre seize
Chapitre dix-sept
Chapitre premier
Une ferme.
Non. Pire que a.
Une ferme historique .
Une ferme historique, sale et puante.
Pas d eau courante. Pas d lectricit . Pas de distributeur de boissons gazeuses.
Je n arrive pas le croire.
L autre classe de 9e a visit un studio de t l vision. Les l ves ont pu jouer les cam ramans et s entretenir avec les lecteurs de nouvelles. Il y en a m me un qui a lu le bulletin m t orologique en ondes. Ça, c est cool.
Notre classe, elle, se rend dans une ferme stupide quelque part la campagne.
Il n y a pas de justice.
Mais pourquoi suis-je surpris? M. Benvie ne fait jamais rien d amusant. C est une me charitable. Il a pass tout un t creuser un puits dans un village en Afrique.
Et c est une bonne chose.
C est bien que ces gens ne meurent plus et qu ils aient de l eau pour faire pousser leurs cultures et abreuver leurs animaux.
Mais a ne veut pas dire qu une ferme est un endroit int ressant.
Ça ne veut pas dire que nous voulons savoir d o vient la nourriture.
Ça ne veut pas dire qu un adolescent normal voudrait perdre une journ e enti re dans une ferme ennuyante.
M. Benvie est enseignant. Il passe toute sa vie avec des jeunes. Il devrait savoir a.
Est-ce si difficile comprendre? De toute vidence, une sortie scolaire qui implique du fumier ne convient pas des l ves de quatorze ans.
Mais le fumier n est pas ma pr occupation majeure.
C est le fait que le fermier l ve des porcs. Ou des cochons, si vous pr f rez. Or il y a un gars dans notre classe qui s appelle Dan Cauchon et que tout le monde d teste.
Je ne sais pas pourquoi. C est peut- tre cause de ses cheveux. Ou de ses dents. Ou de ses lunettes. Ou du fait qu il r ponde aux questions de M. Benvie en se servant de sa t te. Il essaie habituellement de passer inaper u, mais sans succ s. Shane Coolen et Tyler March ne lui donnent aucun r pit. Ils ne manquent aucune occasion de se moquer de lui.
C est a qui me d range. M. Benvie voit bien ce qui se passe. S il est vraiment une me charitable, pourquoi rendre la situation plus p nible? Il se pr occupe de gens qui vivent un million de miles d ici. Mais a ne l emb te pas de torturer un pauvre l ve de sa classe en annon ant que nous allons voir comment on l ve de mani re traditionnelle les poulets, les vaches et les cochons .
Shane ne peut pas laisser passer une si belle occasion.
- Nous allons visiter ta famille, n est-ce pas, Dan? J ai toujours voulu rencontrer ta m re. Ha, ha!
Toute la classe clate de rire.
- Ça suffit, dit M. Benvie.
Mais il est vident qu il se retient pour ne pas rire lui aussi.
Je d teste Shane Coolen.
Je d teste les sorties scolaires.
Mais par-dessus tout, je d teste tre Dan Cauchon.
Chapitre deux
Le jour de la sortie, M. Benvie a la grippe. Je suis au septi me ciel.
Je m attends ce que la visite cette ferme stupide soit annul e. C est un coup de chance inesp r . J ai pass la nuit me demander comment survivre sept heures de blagues sur les cochons. J ai presque gambad de joie lorsque le directeur a annonc que M. Benvie serait absent pendant quelques jours. Peut- tre, ai-je pens , quelques jours de repos lui permettront-ils d y voir plus clair. Peut- tre nous proposera-t-il une autre activit . Visiter l usine de pneus ou regarder un film historique ennuyant ou aller la caserne de pompiers. N importe quoi plut t que cette ferme stupide et sa porcherie.
L espace d un instant, je suis convaincu que cette journ e se terminera sans accroc.
Puis on frappe la porte. C est le directeur qui vient nous pr senter la suppl ante. Elle porte des bottes de caoutchouc. Je devine vite la suite du sc nario.
- Mme Creaser est ravie de pouvoir accompagner la classe de 9e B lors de cette fascinante sortie la ferme historique du Vieux Moulin!
Il nous d bite l histoire du fermier venu de Hollande pour lever des animaux de races anciennes. Tr s int ressant, ce qu il paraît - mais je n coute pas.
Je m en doutais bien.
Comment ai-je pu esp rer que ce voyage soit annul ? Ce n est pas moi que a arriverait. Je ne suis pas un gars chanceux.
Lorsque je mentionne mon manque de chance ma m re, elle me contredit toujours :
" Mais bien s r que tu es chanceux. Tu es jeune et en sant . Tu as une maison confortable et un garde-manger bien rempli.
Comme si a pouvait me r conforter.
Essentiellement, elle dit que je suis chanceux de ne pas tre mort.
Je jette un regard autour de la classe. Pourquoi est-ce que je n ai pas autant de chance que les autres? Ils sont jeunes et en sant eux aussi - mais en plus, ils sont grands et beaux et dr les et riches et muscl s et populaires et tout ce que je ne serai jamais.
Je suis maigrichon, j ai les dents en avant comme un lapin et je m appelle Cauchon. Si j essayais d expliquer a ma m re, elle secouerait la t te et me dirait que les choses pourraient tre bien pires :
" Imagine ce que ce serait si tu tais un Cauchon corpulent comme ton cousin Andy. Imagine ce qu il doit subir. Bien s r. Pas besoin de me faire un dessin. La prochaine fois que Shane se moquera de mon nom, je lui r pondrai :
- Oui, mais je ne suis pas un gros Cauchon.
Et la prochaine fois qu il rira de mes dents, je r pondrai que mieux vaut a qu un dentier.
Et s il dit une fois de plus qu on pourrait allumer un incendie avec les verres pais de mes lunettes, je ferai valoir que ce serait bien commode pour faire griller des saucisses sur un feu de camp.
J ai envie de rire lorsque j y pense, mais je sens le regard de Shane pos sur moi. Il n y a que les losers qui rient tout seuls.
Le directeur continue son monologue sur l levage traditionnel des cochons. Shane chuchote des blagues ses amis et clate de rire. Pourquoi ma m re pense-t-elle que je suis un gars chanceux?
Je ne suis m me pas assez chanceux pour avoir la grippe quand a serait utile.
Chapitre trois
Les autres l ves se bousculent pour les bonnes places dans le bus mais moi, j ai la banquette arri re moi tout seul.
Ça vous tonne?
Je m assois toujours seul. Les gars me consid rent bizarre. Les filles ne me consid rent pas du tout. Jamais personne ne veut s asseoir avec moi. Je m en fous. J ai l habitude.
Le chauffeur annonce que le voyage durera peu pr s une heure. C est parfait. J ai mal dormi et j ai besoin de r cup rer. Je vais avoir besoin de toute mon nergie pour survivre jusqu la fin de cette journ e. C est puisant de pr tendre que ces idiots ne me d rangent pas.
Mme Creaser est assise l avant et bavarde avec des filles. Sa veste semble avoir un certain succ s, entendre leurs petits cris admiratifs. Mme Creaser est assez jeune et s habille comme une pr sentatrice de t l - part les bottes de caoutchouc, bien entendu. Elle me rappelle ma demi-soeur et ses amies coll giennes.

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents