Coeurs en folie, L intégrale
707 pages
Français

Coeurs en folie, L'intégrale , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
707 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

‘’ Cœurs en folie ‘’ est une belle histoire d’amour aux multiples rebondissements, le tout sur fond de guerre… On y trouve une tragédie à la Racine, du romantisme à la Balzac, des épopées à la ‘’Manding’’ de Samory Touré ; bref, un mélange de genres parfaitement réussi.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 novembre 2020
Nombre de lectures 9
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

1
2
Cœurs en folie
3
Tous droits réservés pour tous pays Copyright Les Editions Séguima Emailseguimaeditions@gmail.com Siteweb:www.leseditions-seguima.cominfo@leseditions-seguima.com Conception et réalisation ; Les Editions Séguima Couverture : Mamadou Moustapha W Ndour
4
Mamadou Fakaly DOUMBOUYA
CŒURS EN FOLIE…
L’intégrale…
 Les Editions Séguima
5
Pour Iba Ndiaye DIADJ
SG/ CSA et Critique d’Art émérite
A mon Grand-père et à ma Grand-mère qui du haut du ciel, ne cessent de m’apporter toute la folle ivresse des veillées d’autrefois qui me font encore tituber de bonheur et de nostalgie … Je vous aime
Conformément à la volonté de certains acteurs de ce récit, les noms, lieux et dates ont été bouleversés mais ne changent en rien le caractère réel de cette histoire….
6
Prologue
Le Palais du Gouverneur brillait de mille reflets en cette journée ensoleillée de Décembre 1942. Le drapeau tricolore dans toute sa dignité restante dominait encore Saint-Louis du Sénégal.
Il flottait tel un phare protecteur, allait de la droite vers la gauche, rassurant. La ville comme étrangère au tumulte inquiétant et dramatique de ces temps de guerre, vaquait à ses besognes, nonchalante, perdue dans cette atmosphère trompeuse du calme avant la tempête.
Le pont Faidherbe, lieu de passage obligé pour les gens des quartiers populeux de Guet-Ndar et autres, ne désemplissait pas. Les attroupements, pourtant interdits par la milice, se formaient çà et là, les nouvelles circulaient, insidieuses, enveloppées dans des conversations anodines d’apparence mais qui décelaient toute l’importance attachée à la gravité du moment.
7
Ces satanés Allemands avaient encore réussi à infiltrer le mur stratégique concocté par les Français pour la sauvegarde de leurs colonies, et du coup, la menace devenait constante : l’ennemi pouvait frapper à tout moment, la sécurité n’était plus garantie.
Le gouvernement d’Alger se remettait lentement des rivalités entre les Généraux Giroud et De Gaulle. Ce dernier avait clairement laissé entendre que son objectif principal était de rendre à la France son honneur, sa fierté et sa patrie.
Et c’était tramait…
 vrai, quelque chose se
Pourtant, la situation, loin d’être favorable aux Alliés se dégradait de jour en jour. En Angleterre, les bombardiers Allemands pilonnaient Londres devenue un amas de ferraille ; la guerre, dans sa dure réalité, étendait ses tentacules partout en Europe. Les blindés d’Hitler semaient la panique, la reddition et l’enfer.
8
En France, quelques poches de résistance réussissaient de temps en temps des sabotages spectaculaires suivis aussitôt après de la férocité de l’occupation qui se répercutait, vengeresse, sur la population sans défense.
La République Française encore sous le choc d’un pacte humiliant, baissait l’échine. Pétain, naguère artisan de la paix, était souverainement décrié. Son gouvernement ne dépassait plus que quelques quartiers de Paris ; encore fallait-il trouver dans la population traumatisée quelqu’un qui le supportât.
Le maître-mot en cette sombre période de 1942 restait les Alliés. Il fallait se battre, s’organiser et redonner à la France une raison d’y croire.
Dans les colonies les plus reculées, la division prenait des formes insoupçonnées. Les Gouverneurs de plus en plus nombreux à reconnaître l’autorité du gouvernement d’Alger, légitimaient de ce fait le Général de
9
Gaulle qui, obstinément, se préparait à la grande offensive.
Dans des coins de France et d’Angleterre tenus secrets, toute une stratégie de riposte s’élaborait autour d’un important dispositif de sécurité, invisible en plein jour.
La résistance, experte dans l’art du camouflage, recrutait, formait et inculquait aux volontaires les rudiments de la guerre.
Il fallait vaincre ou périr…
Des dépêches sous le nom de codes savamment distillés et difficilement repérables par les puissants matériels de transmission de l’ennemi, circulaient un peu partout dans toutes les colonies fidèles au gouvernement d’Alger.
En Afrique, le mot d’ordre tournait autour de l’envoi de troupes fraîches pour l’Europe, là où la guerre faisait des ravages. La participation positive du continent Africain en 14-18 demandait un remake. Un port d’embarquement
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents