Et dans les arbres passe le vent
184 pages
Français

Et dans les arbres passe le vent

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
184 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ils sont fuyants, pluriels, chimères, évanescents, jamais tout à fait transparents. Ils – et elles –, ce sont ces êtres que tentent de circonscrire les nouvelles de D. Giroud. Ils s’appellent ainsi Hélène et Gino, Augustin et Anne, JFN ou Jessica. Des êtres qu’effleure une écriture qui se prête au jeu du mystère, qui évolue et danse autour d’eux, mais en se démultipliant, en empruntant les voies de la variation et de la rêverie, du pastiche ou de la mise en abyme. Fait de déviations et de bifurcations, parcouru de touches quasi impressionnistes et d’étranges miroitements, "Et dans les arbres passe le vent" se déploie tout autant dans la précision et le flou que permettent les styles mosaïque. S’il est question de la quête de personnages et de leur essence dans les nouvelles de D. Giroud, cette recherche ne prend jamais les formes de l’effraction et de l’inquisition. Il y a plutôt de la douceur et de la gaieté dans cette tentative de dire ces êtres insaisissables et parfois fantomatiques. Ira-t-on jusqu’à affirmer que l’auteur, plus que de les percer, finit par se laisser totalement imprégner par eux? Ira-t-on jusqu’à dire que D. Giroud se fait protectrice de leur identité en biaisant ses approches? Certainement si l’on en juge le caractère parfois autobiographique de ces textes…

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 juin 2012
Nombre de lectures 27
EAN13 9782748386523
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0071€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Et dans les arbres passe le vent…
Du même auteur
« La Rencontre des Solstices », 2008, nouvelle dans un ouvrage collectif intitulé Le Jour où le soleil ne s’est pas couché Éd. La Main Multiple Et si on allait en Albanie ?,2010 Éd. Publibook
Danielle Giroud Et dans les arbres passe le vent…
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0117039.000.R.P.2011.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2012
Avant tout, en hommage à mes parents,
À mes enfants aussi, et à Robert, à Edmond, pour des réminiscences çà et là qui les concernent.
Ce livre puise aux racines du passé. Puis l’arbre pousse, pas toujours comme on croit. Il s’y mêle quelque chose, un peu de ce qu’Aragon appelait leMentir-Vrai?
Les mots sont ces quelques feuilles qui créent l’illusion d’un arbre avectoutesses feuilles, l’illusion de tout dire, non seulement l’arbre mais encore sa fraîcheur, l’ombre, l’abri, l’âme.
Elsa Triolet dansLa Mise en mots (Œuvres croisées, p. 338.)Dit de sa propre voix, qui avait gardé son bel accent russe, entre deux chansons d’Hélène Martin.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents