HISTOIRES D OISEAUX
129 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

HISTOIRES D'OISEAUX , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
129 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La « Caravane des contes » entre dans un royaume où tout n'est que mouvement, ramage et battement d'ailes : le Royaume des oiseaux. Des plumes volent, des histoires jaillissent. Voici l'Oiseau de feu qui apporte la lumière et la chaleur aux Indiens d'Amérique du Nord, l'Oiseau-Souffleur-de-Vent qui déclenche des tempêtes sur la mer et les apaise à son gré. Ici, un casoar à la tête bleue dont se moquent tous les oiseaux australiens ; là, un aigle majestueux qui, autrefois, avait été empereur de Chine. Plus loin, le pauvre coq qui a échangé son bel habit contre celui du paon, ou bien l'autruche, avec son long cou déplumé, qui a failli payer cher son amitié avec le perfide crocodile...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 3
EAN13 9782373800562
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0038€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

14,50euros
La « Caravane des contes » entre dans un royaume où tout n’est que mouvement, ramage et battement d’ailes : le Royaume des oiseaux. Des plumes volent, des histoires jaillissent. Voici l’Oiseau de feu qui apporte la lumière et la chaleur aux Indiens d’Amé-rique du Nord, l’Oiseau-Souffleur-de-Vent qui déclenche des tempêtes sur la mer et les apaise à son gré. Ici, un casoar à la tête bleue dont se moquent tous les oiseaux austra-liens ; là, un aigle majestueux qui, autrefois, avait été empereur de Chine. Plus loin, le pauvre coq qui a échangé son bel habit contre celui du paon, ou bien l’autruche, avec son long cou déplumé, qui a failli payer cher son amitié avec le perfide crocodile…
ISBN 2-910272-39-7
Histoires d’oiseau x
Elena Balzamo
Elena Balzamo
Histoires d’oiseaux
Illustrations de Patricia Legendre
Flies France
La caravane des contes
Elena Balzamo
Histoires d’oiseaux
Illustrations dePatricia Legendre
Flies France
Quand le Bon Dieu peignait les oiseaux
D’où viennent les oiseaux ?Plusieurs contes y répondent, chacun à sa façon. Selon une histoire suédoise, après avoir fait le premier homme, en taillant dans un grand morceau de bois, Dieu voulut se débarrasser des copeaux qui recouvraient le sol. Il rapprocha les plus gros morceaux, et au moment d’envoyer tout cela dehors, en donnant un dernier coup de pied, il eut l’idée de prononcer le mot : « volez ! ». Ainsi projetés dans l’air, les copeaux et les éclats de bois devinrent des oiseaux.Un conte flamand propose une explication
Conte suédois
Quand le Bon Dieu créa lesoiseaux, ils étaient tous gris,comme l’argile dont ils étaient faits. Ayant terminé le dernier, il prit des pinceaux et des couleurs pour leur donner de l’éclat. Ce fut aussitôt un tintamarre effroyable : tout le monde voulait être peint en premier, et chacun voulait choisir luimême la couleur. – Peinsmoi d’abord ! – Non, moi ! – Moi, je veux être rouge ! – Et moi, je veux être blanc ! Et ainsi de suite, à qui crie le plus fort. Le Bon Dieu réussit cependant à les faire taire en leur disant : – Si vous ne vous tenez pas tran
5
quilles en attendant que vienne votre tour, vous resterez non peints ! Et quant à la couleur, je choisirai moimême celle qui convient le mieux à chacun d’entre vous. Il se mit à la besogne. Les femelles eurent, pour la plupart, des nuances de gris et de marron, pour ne pas être vues pendant qu’elles couvent les œufs et élèvent leurs petits. Les mâles eurent des teints plus vifs.
6
– Quand on est un vat’enguerre, ça doit se voir, se dit le Bon Dieu en peignant le coq. Quand il eut fini son travail, il ne lui restait plus de peinture, et il se mit à nettoyer les pinceaux. A cet instant, il crut entendre un bruit. Il se retourna et aperçut un petit oiselet qui lui jetait des regards attris tés. – Pourquoi n’estu pas venu plus tôt ? demanda le Bon Dieu. – Je ne voulais pas me mettre en avant, répondit l’oiseau, et tu avais l’air si sévère. – Oui, mais maintenant je n’ai plus de peinture ! Bon, voyons s’il en reste un petit peu sur les pinceaux. Dieu commença à peindre l’oiseau avec les restes des couleurs qui s’étaient accrochées à ses pinceaux. Il n’y avait plus grandchose, mais d’une certaine façon, ce n’était pas plus mal, car cela l’obligea à tra vailler avec précaution, en faisant des couches si légères qu’il en résul ta des couleurs tout en nuances ; et une fois peint, le petit oiseau – on l’appelle chardonneret – fut parmi les plus beaux. Je crois aussi que Notre Seigneur avait vraiment fait de son mieux : en partie, parce que le chardonneret avait été si obligeant ; en partie, pour montrer qu’il était sévère uniquement quand il ne pouvait pas faire autrement.
7
Pourquoi les oiseaux ne parlent pas
Conte de Sibérie
Cela se passait à l’époque où les oiseaux comprenaient encore le langage humain. Un aigle avait sa demeure sur le mont Dar  Odinest un ancien dieu scandinave,baïty. Un jour, affamé, il était  dieu de la guerre et deassis tout en haut en observant la mort, mais aussi de la poésie. Selon le mythe, il était toujours les alentours dans l’espoir de accompagné de deux corbeaux, voir sortir de sa tanière la mar Hugin et Munin. A l’aube, les deux oiseaux partaient en motte. L’attente était longue, le reconnaissance et survolaient la soleil tapait fort, et il finit par terre ; à midi, ils revenaient, se posaient sur les épaules d’Odin s’endormir. Il fut réveillé par le et lui racontaient ce qu’ils avaient vu.bruit des ailes. Un grand éper vier avait attrapé la marmotte et était en train de l’achever sur un monticule à quelques pas de là. L’aigle, indigné, fondit sur lui et faillit l’écraser. Mais l’épervier n’eut pas peur : – Allons donc, aigle ! Qu’estce que c’est que ces manières ? Si tu veux un morceau, demandele poliment ! – Je n’ai rien à faire de ton morceau, répondit l’aigle avec arro gance, tandis que, de ses yeux, il dévorait la marmotte. Je veux sim plement voir comment tu vas faire pour manger cette bête qui n’a
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents