L’engagement de Knight
266 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L’engagement de Knight , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
266 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Katherine Hart a fait beaucoup de chemin depuis le jour où elle a accepté le poste de comptable judiciaire pour les Entreprises Knight, le domaine étincelant du PDG tombeur de femmes Dominic Knight.
Avec sa réputation de pervers, personne n’aurait pu imaginer que la soif de Dominic Knight puisse n’être assouvie que par une seule femme… jusqu’à ce que les yeux verts de Katherine suscitent seuls sa fascination et provoquent chez lui le plus ardent désir.
Maintenant enceinte de son enfant, Kate n’a jamais été aussi dorlotée non plus qu’aussi terriblement satisfaite. Mais quand la tragédie survient et que Kate et Dominic se voient forcés de réévaluer leur relation, ils doivent se demander si un tel plaisir en vaut finalement la peine.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 avril 2018
Nombre de lectures 1 045
EAN13 9782897869991
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0300€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Copyright © 2013 C C Gibbs
Titre original anglais : Knight takes Queen
Copyright © 2016 Éditions AdA Inc. pour la traduction française.
Cette publication est publiée en accord avec Grand Central Publishing.
Édition originale publiée en 2012 par Quercus, 55 Baker Street, 7 th floor, South Block, London, W1U 8EW.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Traduction : Guy Rivest
Révision linguistique : Féminin pluriel
Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Carine Paradis
Conception de la couverture : Matthieu Fortin
Photo de la couverture : © Getty images
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89786-997-7
ISBN PDF numérique 978-2-89786-998-4
ISBN ePub 978-2-89786-999-1
Première impression : 2016
Dépôt légal : 2016
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque Nationale du Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7
Téléphone : 450-929-0296
Télécopieur : 450-929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada


Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.


Conversion au format ePub par:

www.laburbain.com

Chapitre 1
Londres, mai
Kate déposa les derniers vêtements de nouveau-né au-dessus de la pile à côté d’elle sur l’ancien tapis anatolien, puis regarda au-delà du fouillis d’emballages déchirés et de boîtes vides l’homme connu pour la brièveté de ses relations amoureuses.
— Es-tu vraiment enthousiaste à propos du bébé, Dominic, ou es-tu simplement poli ? Je comprendrais tout à fait, si ça n’était pas ta tasse de thé… je veux dire… eh bien — tous ces adorables cadeaux à part, toi et les bébés… compte tenu de ton style de vie.
Kate secoua les épaules.
— Ça ne va pas nécessairement bien ensemble, ajouta-t-elle.
— J’ aime les enfants.
Le démenti de Dominic rappelait ses bons rapports avec ses neveux et nièces à San Francisco.
— Tout de même, insista-t-elle, parce qu’elle avait tendance à tout analyser à l’excès et, Dominic Knight, milliardaire et coureur de jupons de calibre international, était le candidat le moins probable en ce qui concernait la paternité. As-tu tenu compte du fait qu’élever un enfant représente un engagement total pour au moins 18 ans, probablement davantage avec le collège et l’université et…
— Je sais ce que je fais, Katherine.
Assis sur le plancher de l’autre côté de la pile d’emballages et de boîtes éparses, Dominic Knight réprima un sourire à l’idée qu’il pourrait accepter cet enfant par courtoisie ou ignorance aveugle.
— Et ce n’est pas dans mes habitudes d’être poli, dit-il, ses yeux bleus posés sur la jolie rousse en pyjama imprimé de chatons qui avait, mine de rien, bouleversé sa vie. Surtout quand il s’a git de m ariage et de paternité, ajouta-t-il. Alors, pour répondre à ta question, je suis absolument ravi à propos de notre bébé. J’espère que c’est clair maintenant et pour chaque fois où tu commencerais à te poser des questions sur mes motivations.
Puis, il sourit.
— Et te connaissant, je vais encore entendre ça dans les cinq prochaines minutes.
Elle fit la moue.
— Nous ne pouvons pas tous avoir une parfaite confiance en soi jour et nuit, sept jours sur sept.
Le sourire de Dominic s’élargit.
— S’il te plaît. La dame qui a toujours raison.
— Je suis brillante, n’est-ce pas ? fit-elle avec un sourire.
— Absolument, ma chérie. Tu es ma bidouilleuse informatique géniale, répondit-il en lui adressant un clin d’œil. Et tu as rendu ma vie drôlement plus intéressante.
— Comme c’est diplomate, fit-elle en riant. Alors qu’en réalité tu veux dire que tu aimes bien te battre de temps en temps.
Les paupières de Dominic s’abaissèrent davantage, la lueur espiègle dans ses yeux filtrée par ses cils noirs ridiculement longs.
— Quand tu veux, chérie. Les règles du marquis de Queensbury 1 s’appliquent ou non ? C’est toi qui décides.
Il jeta un coup d’œil à sa montre Cartier Santos Dumont d’origine.
— Je n’ai pas de rendez-vous d’ici demain midi, alors nous avons tout le temps. Et je peux les annuler si nécessaire.
— Comme tu es conciliant, dit doucement Kate.
Dominic eut un petit sourire.
— Nous essayons.
Soudain, l’image d’innombrables femmes avec lesquelles l’incroyablement beau et sexuellement doué pdg des Entreprises Knight s’était montré conciliant mit brutalement fin au petit jeu.
— Mais tu n’es conciliant qu’avec moi à partir de maintenant, dit-elle en levant le menton d’un air obstiné.
— Seulement avec toi, acquiesça-t-il immédiatement alors que, seulement quelques mois auparavant, il n’aurait pas compris ce genre de restrictions.
Kate se laissa aller contre le canapé couleur lin, ses yeux verts brillant de plaisir, et elle sourit à l’homme qu’elle aimait.
— Alors, murmura-t-elle avec une délicate impertinence et un petit hochement de tête, est-ce que j’ai vraiment apprivoisé le plus grand Casanova du monde occidental ?
Il lui adressa un lent sourire.
— Je ne croyais pas que tu aimais les hommes apprivoisés, fit-il.
Ses paroles restèrent en suspens dans le silence soudain, traversèrent le corps de Kate, brûlantes et fascinantes, puis se déposèrent profondément en elle pour former une bouillonnante frénésie.
— Ce qui veut dire ? murmura-t-elle, le souffle court.
— Ce qui signifie, pourquoi ne cherchons-nous pas ce que tu aimes ? dit-il doucement en se levant d’un mouvement gracieux de ses muscles saillants, ayant poliment attendu pendant le déballage d’innombrables boîtes qu’elle comprenne finalement ce qu’il avait à l’esprit.
Il lui tendit sa main puissante parsemée de poils sombres, ses longs doigts légèrement écartés.
Un frisson de plaisir la parcourut. Les épaules larges, les hanches minces, en jeans et t-shirt bleu délavé, la beauté sombre, troublante de Dominic était renversante : sa chevelure noire soyeuse, trop longue, les yeux bleus intenses de mauvais garçon, les hautes pommettes et l’élégante structure osseuse, le nez droit comme une flèche, la bouche dont la fermeté contradictoire dissimulait une absolue sensualité. Le tout reflétant une perfection masculine transcendante.
Et quand il se pencha et que sa main se referma sur elle, elle trembla en éprouvant mille sensations, en sentant un besoin fébrile se concentrer dans son ventre, le désir torride monter le long de sa colonne. Agitée, elle dit dans un souffle :
— Je suis désolée, mais il y a si longtemps que je ne vais pas pouvoir me retenir.
Il la remit sur pied, glissa ses mains sous ses bras, la souleva par-dessus la pile de boîtes, puis la déposa.
— Alors, allons prendre soin de toi.
— Tu n’as pas beaucoup de temps, fit-elle d’une voix tremblante. Juste pour que tu le saches.
Il lui adressa un sourire.
— Avons-nous le temps de nous mettre au lit ? Sinon, fit-il en jetant un coup d’œil sur l’érection qui tendait son jeans, il est bon où que ce soit. Tu n’as qu’à dire un mot.
— Dieu du ciel, ne me demande pas de prendre une décision maintenant !
Il sourit en voyant cette envie d’orgasme qu’il connaissait bien chez elle et, la prenant dans ses bras, il traversa à grands pas la salle de réception et le corridor. Quelques instants plus tard, entrant dans la chambre de Kate, il couvrit la distance jusqu’au lit en quatre enjambées et la dé

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents