Le destin de Roger
103 pages
Français

Le destin de Roger , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
103 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Orphelin de père, le jeune Roger vivait tranquillement et misérablementdans son village Vailoumou en compagnie de sa mère et de sa meilleureamie Rosine, fille bourgeoise, jusqu’au jour où sa tante l’arrachamalicieusement des mains de sa mère sous prétexte de faire de lui unhomme. Ainsi, Roger se sépara de sa meilleure amie Rosine pour habiteren ville chez sa tante. Une fois en ville chez cette dernière, le petit Rogersera victime de la mauvaise conduite de sa tante et de son mari qui sedécouchent à tour de rôle, abandonnant de ce fait leurs enfants y comprisRoger livrés à eux-mêmes. L’idée de faire de Roger un homme ne devintque chimérique. Peu de temps après, sa mère mourut au village et le maride sa tante le conduisit aux funérailles sans qu’il ne sache ce qui étaitarrivé à sa mère au préalable. Après les funérailles, il fut décidé qu’ils’installe chez le chef suite à son refus de retourner chez sa tante. À lachefferie, il sera maltraité et humilié par la femme du chef et ses enfants ;pire encore, sa meilleure amie Rosine s’en va à son tour fréquenter enville, le laissant seul. Le dévolu des ancêtres sera jeté sur Roger poursuccéder au chef qui mène une vie secrète contre la tradition. Informé, ilmettra tout en jeu pour ôter la vie de Roger pour que l’un de ses enfants lesuccède. Mais que peut-il faire face aux ancêtres

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2021
Nombre de lectures 6
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Le destin de Roger
1
2
Hebtouyafeta Latou Raoul
Le destin de Roger Roman
Éditions Toumaï L’Éditeur de nouveaux talents
3
4
Ce texte publié aux Éditions Toumaï est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code de la Propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la
protection des droits d’auteur.
Éditions Toumaï Avenue Taïwan B.P: 5451 N’Djaména-Tchad Tél : +235 63 05 65 02 e-mail :editionstoumai30@yahoo.com
 ISBN:978-2-37670-138-5
Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Toumaï en Juin 2021
5
6
A
Mon père LATOUVAISSOU VAINAO, Ma mère MBAITOLOUM Christine. A toute la jeunesse africaine, Espoir et persévérance.
HOMMAGE
A
Mon oncle TAO GOUATOUSSASSOU Nestor
7
8
CHAPITRE I Dans un village appelé Vailoumou, régnait et gouvernait un chef du nom Vudu, héritier de la sixième génération de la chefferie. Dans ce village situé au centre du pays et limité au nord par les dunes de sable, au sud et tout au long du côté est et ouest par une demi-ceinture de fleuve, vivait un orphelin de père élevé par sa mère. Celle-ci vivait dans la misère totale avec son fils. Comme tous les jours, une grande ombre de la nuit couvrait les cases serrées. Elle traînait sur ces cases du village. Les cases qui étaient restées unies dans l’ombre se détachèrent progressivement. Quand les coqs du village, unanimement eurent poussé leur troisième chant,l’orient commença à montrer ses gencives blanches. Les coups de pilons se multiplièrent, les bruits de limage des houes résonnèrent dans tous les quatre coins du village et la conquêtedu jour s’effectua en un temps record. Et, l’ombredisparut. Le village, peuplé des agriculteurs et des éleveurs, se vidait dans la journée pour les travaux champêtres. Tous les matins, les vieux, les jeunes, les femmes, les hommes se mettaient en files indiennes pour aller aux champs. Les petits enfants restés à la maison, quant à eux, labouraient les parcelles des terres qui sont derrière les maisons en attendant le
9
retour tardif au village de leurs parents. Les villageois étaient organisés dans leurs travaux. Au retour des champs,c’est le moment de partage de repas. Les villageois se regroupaientchez l’un deux pour prendre en commun les repas sortis de toutes les maisons. Tout homme, même de passages’asseyait et partageait le repas sans invitationet d’ailleurs, iln’en avait pas besoin, surtout quand ils’agissaitla de bouffe ! Après le repas, certains villageois se regroupaient autour du feu pour raconter des histoires, des faits d’actualité et des contes. Les enfants organisaient des jeux et des danses au coin de la route principale. Les personnes âgées partageaient de l’alcool chez les femmes brasseuses de boissons locales. Tout ce climat social donnaitl’ambiance au village pendant la nuit.  Au milieu du village, il y avait un banc de sable fréquenté par la plupart des résidents. Parmi les habitués de cet unique coin de distraction, deux enfants y venaient jouer chaque jour. Ces deux enfants, Rosine et Roger, étaient des amis inséparables, malgré la grande différence de leur classe sociale. La fille, Rosine était issued’une famille bourgeoise et Roger était du milieu pauvre, mieux misérable. Ils fréquentaient quotidiennement ce coin quand les parents de Roger étaient au champ. Les membres de la famille de Rosinen’avaient pas de champ. Les fonctionnaires ne partaient guère aux 10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents