Le VocabulAIDE
721 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
721 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ouvrage essentiel pour ceux qui veulent soigner et enrichir leur français écrit, Le VocabulAIDE permet de trouver et de repérer les anglicismes et les emplois influencés par l’anglais dans le lexique quotidien. Ce guide de référence aide à acquérir un vocabulaire approfondi et de le rapprocher de l’usage général du français.

Tous les mots et expressions sont présentés avec l’exemple d’une phrase authentique tirée des principaux journaux du pays, le mot anglais qui porte l’influence, des remarques et notes explicatives au sujet de l’emprunt et les équivalents en français général.

Le VocabulAIDE contient :

• Plus de 1200 mots et locutions influencés par l’anglais, courants au Québec, en Acadie, en Ontario et parfois aussi en Europe francophone

• Plus de 2000 attestations tirées des journaux et magazines canadiens et européens

• Plus de 8000 équivalents en français général

• Des centaines de notes explicatives et comparatives sur l’usage canadien et européen contemporain

• Un répertoire alphabétique de 350 faux anglicismes et usages en transition

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 janvier 2011
Nombre de lectures 237
EAN13 9782760318892
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait



Vocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page i
MDLe VocabulAIDE
Influences de l’anglais
– vraies et prétendues –
et usages en transition
Pierre Cardinal
Avec la collaboration de Marie-Paule Laviolette-Chartrand
et le concours de
Christine Hébert et Christiane Melançon
Les Presses de l’Université d’OttawaVocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page ii
MDLE VOCABULAIDE
Copyright © 2009, Pierre Cardinal
Tous droits réservés. La reproduction d’un extrait quelconque de ce livre, par
quelque procédé que ce soit, tant électronique que mécanique, en particulier par
photocopie et par microfilm, est interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.
LES PRESSES DE L’UNIVERSITÉ D’OTTAWA
Infographie: Roseau infographie inc.
Dépôt légal – 2009
Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada
Imprimé au CanadaVocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page iii
Ce livre est dédié à mes ancêtres paternels Simon Cardinal et
sa femme Michelle Garnier, arrivés en Amérique il y a
exactement trois siècles et demi, en 1659. Avec quelques
centaines de leurs compatriotes, ils nous ont apporté du vieux
continent notre langue maternelle, le français, cet héritage
inestimable que nous avons façonné à notre image et à notre
ressemblance. Et aujourd’hui, en ce début de millénaire, nous
vivons dans l’espoir que nos enfants et leurs enfants auront la
volonté et la possibilité de continuer à l’enrichir et à le
transmettre aux générations à venir.Vocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page ivVocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page v
REMERCIEMENTS
MDCeux et celles qui ont contribué au VocabulAIDE – soit par leur soutien
(les collègues et les organismes subventionnaires), soit par leurs questions et
travaux ponctuels (les étudiants) – sont trop nombreux pour qu’ils puissent
tous être remerciés personnellement ici. D’autres par contre m’ont prêté leur
concours, à divers titres et à des degrés différents, et à deux moments distincts.
À l’étape du projet, en préparation du chantier de réalisation, j’ai pu
compter sur l’aide précieuse de Jacqueline Bossé-Andrieu, professeure à
l’Université d’Ottawa, de mes collègues de l’Université du Québec en Outaouais
Lucien Crustin, Alain Danik, Thierry Karsenty, Paul Longpré et des regrettés
Jean-Pierre Jousselin et Robert Vilain, ainsi que sur celle, efficace, des
assistants de recherche Gilles Bellerive, Stéphanie Demers, Jean-Philippe Doyon,
Dominique Guénette, Louise Hétu et Serge-Érik Thériault.
Pour le lancement des travaux et le début de leur réalisation, la
participation de Christine Hébert a été indispensable. Pour les mêmes étapes et le soutien
matériel de l’entreprise, le concours de ma collègue Christiane Melançon
a été précieux. J’ai aussi reçu l’aide efficace des assistants de recherche
Marylène Grenier, Éric Lyman et Andrée Proulx. Par la suite et pendant la
majeure partie du travail, Marie-Paule Laviolette-Chartrand a assumé
intégralement la responsabilité du traitement des données avec une intelligence, une
efficacité et une amabilité inimitables.
Marie-Paule Laviolette-Chartrand et Christiane Melançon ont
généreusement assumé la tâche de corriger les épreuves avec moi. Les conseils et les
interventions de l’éditeur Claude Charbonneau et de mon collègue Charles Le Blanc
ont été déterminants dans la parution de l’ouvrage. Et Richard Ouellette et
Sylvie Boisvert se sont vraiment dépassés pour sa composition graphique.
Je suis très sensible au fait que mes proches, en particulier mes enfants
ainsi que LM et CP, ont toujours encouragé et soutenu « ma passion
inépuisable» pour notre langue et sa variété nord-américaine. Qu’ils sachent tout ce
que je leur dois.
À vous tous, et à celles et ceux dont le nom aurait pu aussi figurer ici,
j’exprime ma plus humble et profonde gratitude.
Pierre Cardinal Vocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page viVocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page vii
TABLE DES MATIÈRES
Présentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ix
Liste des journaux, revues et sites consultés et cités . . . . . . . . . . xxiii
MODE D’EMPLOI:
MDComment lire un article du VocabulAIDE . . . . . . . . . . . . . . . . . xxv
Abréviations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . xxxiii
Bibliographie essentielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . xxxiv
MDLe VocabulAIDE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1-673
Répertoire alphabétique des faux anglicismes
et des usages en transition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 675-680Vocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page viiiVocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page ix
PRÉSENTATION
Pour une nouvelle approche des influences lexicales de l’anglais
«L’anglicisme, voilà l’ennemi!» s’écrie en décembre 1879 le
journaliste Jules-Paul Tardivel à l’occasion d’une causerie qu’il prononçait à
Québec. Tardivel résumait ainsi le fond d’une tradition séculaire de lutte
acharnée, quasi-obsessive à la limite, et souvent menée sans que soit
faite la distinction essentielle entre les interférences (personnelles) et les
emprunts (collectifs) à l’anglais. Ces derniers ne constituent, en effet,
rien de plus qu’une sous-classe de mots et de locutions – nettement
minoritaires dans l’ensemble du lexique – qui se sont imposés dans l’usage
courant de notre communauté linguistique. Or, les mêmes causes – les
pressions universelles de l’anglais – entraînent les mêmes effets : un
nombre croissant de ces emprunts, d’abord faits par le français
canadien, finissent aussi par passer dans l’usage européen, comme on pourra
MDle constater dans plusieurs centaines d’articles du VocabulAIDE ,
articles illustrés par des exemples cités, et donc vérifiables. Malgré ces
faits de langue, ignorés sinon occultés par certains spécialistes de la
question, les emprunts à l’anglais passés ou en voie de passer dans
l’usage général du français continuent d’être critiqués ou condamnés,
souvent sans nuances ni explications, par les partisans d’une certaine
1conception de la norme .
Prenant pour ainsi dire le contre-pied de l’attitude de Tardivel, l’ouvrage
que vous tenez entre vos mains vous propose d’abord de tenter de
transformer les emprunts à l’anglais en alliés dans la longue lutte des locuteurs
et des locutrices d’ici pour enrichir leur vocabulaire en s’éloignant le
1 Un bon exemple de répertoire est le Grand Glossaire des anglicismes du Québec
(GGAQ) de Jean Forest, publié en 2008 chez Triptyque, à Montréal. L’ouvrage a
toutefois des retombées pédagogiques limitées, ne présentant ni exemples ni explications
des usages critiqués. De son côté, le Dictionnaire québécois français (DQF) de Lionel
Meney (Guérin, Montréal, 1999 et 2003), qui inclut tous les types de québécismes et
les accompagne d’exemples et, fréquemment, d’explications succinctes sur l’usage,
nous paraît novateur et très utile sur les plans à la fois descriptif et didactique.Vocabulaide int final a RO 11/4/09 1:30 PM Page x
x
moins possible du français général. Cela, bien évidemment, en tenant
compte de leur situation de francophones nord-américains. L'ouvrage
devrait ainsi contribuer à améliorer la maîtrise du français et à développer
la compétence à l'écrit, que ce soit en milieu scolaire ou professionnel.
Il s’agit, en effet, d’opérer un changement radical dans la conception et
le traitement de ces mots et locutions propres – ou considérés comme
tels – au français québécois et canadien. D’écarts, d’erreurs, de fautes
dans la conception « fidéliste » de la norme, ils deviendraient ainsi de
simples moyens d’expression lexicaux influencés par l’anglais. D’où le
terme – plus objectif – proposé ici d’influence de l’anglais pour atténu

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents