Les Littératies
178 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
178 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Signées par des spécialistes provenant de différentes provinces canadiennes, les huit études réunies dans ce volume nous font découvrir que l'acquisition de la littératie est influencée tant par le développement linguistique que l'environnement familial ou la société dans laquelle l'enfant évolue. La littératie -- néologisme qui s'intègre graduellement dans le langage de l'éducation -- vise à rendre compte du caractère englobant de la langue et de la culture. En effet, la littératie dépasse le simple fait de savoir lire et écrire et renvoie aux capacités de l'individu à maîtriser l'écrit pour penser, communiquer, acquérir des connaissances, résoudre des problèmes, réfléchir sur son existence, partager sa culture et se divertir. L'individu lettré ne peut donc se définir sans l'écrit qui est un atout indispensable pour lire, se lire et lire le monde qui nous entoure. Chaque étude contribue de façon originale à faire comprendre les enjeux essentiels qui influencent la littératie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 février 2007
Nombre de lectures 7
EAN13 9782760318533
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0035€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

LES LITT RATIES :
PERSPECTIVES LINGUISTIQUE, FAMILIALE ET CULTURELLE
LES LITT RATIES :
PERSPECTIVES LINGUISTIQUE, FAMILIALE ET CULTURELLE
Sous la direction de Anne-Marie Dionne et Marie Jos e Berger Facult d ducation Universit d Ottawa
Les Presses de l Universit d Ottawa remercient le Conseil des Arts du Canada et l Universit d Ottawa de l aide qu ils apportent leur programme de publication.
Nous reconnaissons galement l aide financi re du gouvernement du Canada par l entremise du Programme d aide au d veloppement de l industrie de l dition (PADIE) pour nos activit s d dition.
Catalogage avant publication de Biblioth que et Archives Canada
Dionne, Anne-Marie, 1965-
Les litt raties : perspectives linguistique, familiale et culturelle / Anne-Marie Dionne et Marie-Jos e Berger.
Comprend des r f. bibliogr. et un index.
ISBN 978-2-7603-0632-5
1. Alphab tisation-Aspect social. 2. Alphab tisation-Programmes familiaux. 3. Langage et ducation. 4. Alphab tisation-Aspect social-Canada. I. Berger, Marie-Jos e II. Titre.
LC149.D56 2007 302.2 244 C2006-906940-9

R vision linguistique : Gilles Vilasco
Mise en page : Creative Publishing Book Design (Ghislain Viau)
Correction d preuves : Dominique Fortier
Maquette de la couverture : Kevin Matthews
Tous droits de traduction et d adaptation, en totalit ou en partie, r serv s pour tous les pays. La reproduction d un extrait quelconque de ce livre, par quelque proc d que ce soit, tant lectronique que m canique, en particulier par photocopie et par microfilm, est interdite sans l autorisation crite de l diteur.
Les Presses de l Universit d Ottawa, 2007 524, avenue King Edward, Ottawa, Ontario, K1N 6N5, Canada press@uottawa.ca / www.uopress.uottawa.ca
Table des Mati res
INTRODUCTION
Anne-Marie Dionne
UNE VISION GLOBALE DE L APPROPRIATION DE L CRIT EN MATERNELLE
Marie-France Morin
LES PR OCCUPATIONS DU JEUNE SCRIPTEUR ET LE D VELOPPEMENT DES COMP TENCES LANGAGI RES L CRIT
Isabelle Mont sinos-Gelet
LA LITT RATIE MATH MATIQUE : UNE NOUVELLE CULTURE EN SALLE DE CLASSE
Christine Suurtamm
LES PARENTS ET L APPRENTISSAGE DE L CRITURE : COMMENT CON OIVENT-ILS CET APPRENTISSAGE ET QUE FONT-ILS POUR AIDER LEUR ENFANT?
Nathalie Lavoie
LA SUPERVISION D UNE T CHE DE LECTURE PAR LES PARENTS : DES INTERVENTIONS EFFICACES POUR LES LECTEURS D BUTANTS?
Isabelle Beaudoin, Jocelyne Giasson, Lise Saint-Laurent
L INFLUENCE DES PARENTS FAIBLEMENT SCOLARIS S SUR LE RENDEMENT EN LECTURE ET EN CRITURE DE LEUR ENFANT L COLE L MENTAIRE
Anne-Marie Dionne
DE L AUTRE COT DU MIROIR : CONSID RATIONS M THODOLOGIQUES POUR LA PR PARATION ET LA MISE EN UVRE DE RECHERCHES SUR LE D VELOPPEMENT DE LA LECTURE
Andr A. Rupp et Nonie K. Lesaux
INTERVENTIONS P DAGOGIQUES FAVORISANT L APPRENTISSAGE DE LA LECTURE EN CONTEXTE D ACTUALISATION LINGUISTIQUE
Marie Jos e Berger
LIRE AU 21E SI CLE : LA PERSPECTIVE DES LITT RATIES MULTIPLES
Diana Masny et Th r se Dufresne
PROPOS DES AUTEURS
INDEX S LECTIF DES NOMS PROPRES
Introduction
Anne-Marie Dionne Facult d ducation Universit d Ottawa
L A litt ratie, pr sente dans presque toutes les sph res de l activit humaine, est essentielle au d veloppement de l individu et de la soci t . Tout au long de sa vie, l enfant qui grandit dans une soci t volu e devra d velopper et maintenir un niveau de litt ratie lev afin de mener une vie productive et satisfaisante. En fait, l acquisition de la litt ratie sera l un de ses plus grands accomplissements puisqu elle lui permettra de prendre une part active dans une soci t o il devra continuellement " lire le monde qui l entoure. Acqu rir des comp tences en litt ratie signifie que l enfant devra ma triser des codes utilis s culturellement pour communiquer (DeBruin-Parecki et Krol-Sinclair, 2003). Toutefois, dans une m me culture, les moyens de communiquer varient selon les besoins. La parole, les dessins, les gestes, la musique, les chiffres et l crit, ce sont des moyens qui, selon les situations, permettent aux membres d une communaut de vaquer leurs occupations quotidiennes ou d changer leurs pens es les plus abstraites. D s lors, il convient de souligner que la litt ratie est un concept qui englobe beaucoup plus que les habilet s en lecture et en criture.
Le terme " litt ratie appara t depuis peu dans la langue fran aise. Ce n ologisme ne doit pas tre confondu avec le terme " alphab tisation , lequel fait davantage r f rence l apprentissage fonctionnel de la lecture, de l criture et du calcul (Joseph, 1998). Bien que ces notions soient troitement reli es au concept de la litt ratie, celle-ci d note une vision plus tendue en faisant r f rence aux multiples aspects des fonctions communicatives dans diff rents contextes. En fait, la litt ratie comporte une dimension sociale et culturelle dans laquelle se greffe son d veloppement (Masny, 2001). Plusieurs chercheurs (Heath, 1983; Morrow, 1995; Taylor et Dorsey-Gaines, 1988) soulignent que le d veloppement de la litt ratie varie d un contexte socioculturel un autre. Selon Heath (1983), les id ologies du milieu socioculturel font en sorte que les pratiques de litt ratie auxquelles sont expos s les enfants dans leur famille sont parfois bien diff rentes de celles valoris es dans le milieu scolaire, ce qui nous am ne consid rer l apport de la litt ratie familiale au d veloppement de la litt ratie chez l enfant.
Les travaux de Taylor (1983) sont la base du concept de la litt ratie familiale. Dans une tude ethnographique consid r e comme la pierre angulaire dans ce champ d tudes, l auteure a mis en vidence que dans la grande majorit des familles, divers aspects de l environnement familial contribuent au d veloppement de la litt ratie des enfants. Diff rentes facettes de la vie familiale, souvent reli es les unes aux autres, s amalgament pour cr er un milieu plus ou moins favorable au d veloppement de la litt ratie de tous les membres de la famille. Depuis ces travaux pr curseurs, la litt ratie familiale a t tudi e par des chercheurs provenant de disciplines vari es telles que la psychologie, l anthropologie et la sociologie. On compte un nombre encore plus important de recherches associ es ce domaine si l on consid re aussi celles qui s int ressent plus pr cis ment l mergence de la litt ratie chez le jeune enfant et son volution en tant que lecteur (Purcell-Gates, 2000). Les pratiques de litt ratie familiale ont donc t tudi es sous plusieurs angles (Bus, VanIJzerndoorn et Pellegrini, 1995; Heath, 1983; Morrow, 1995). Toutefois, selon Taylor (1997), la diversit qui distingue les familles fait en sorte qu il est difficile de circonscrire les multiples aspects de la litt ratie familiale en donnant une simple d finition de ce concept. En effet, celle-ci varie en fonction des contextes linguistique, familial et culturel qui influencent la fa on dont les membres d une m me famille partagent les activit s de litt ratie.
C est en consid rant ces diff rents contextes que nous avons regroup les neuf tudes qui se retrouvent dans cet ouvrage collectif. Dans le premier chapitre, Marie-France Morin met en vidence le fait que chez le scripteur d ge pr scolaire la diversit des exp riences de litt ratie v cues avant l enseignement formel a une influence marquante sur sa compr hension du traitement de la langue crite. Les enfants d ge pr scolaire auraient des connaissances importantes et vari es concernant l crit, ce qui leur permettrait de s investir avec succ s dans des activit s de productions graphiques. C est ce qui ressort galement de l tude d Isabelle Mont sinos-Gelet qui est pr sent e dans le deuxi me chapitre. L auteure met en relief certaines pr occupations m talinguistiques du jeune scripteur face la langue crite. En tentant d crire les mots et les phrases qui lui sont demand s, le jeune scripteur se retrouve en situation de r solution de probl me. Il proc de alors par hypoth ses pour s approcher graduellement de l orthographe conventionnelle. Dans ce processus, il laisse alors transpara tre ses pr occupations visuographiques, s miographiques et lexicales, phonographiques ainsi que ses pr occupations relatives la norme orthographique et aux strat gies d appropriation. Le troisi me chapitre, r dig par Christine Suurtamm, aborde la question du d veloppement de la litt ratie math matique. L auteure explique les raisons pour lesquelles la math matique fait partie de la litt ratie. Elle souligne que comparativement l crit, la math matique se d veloppe dans le cadre d une culture o les attitudes ont un effet vident. Elle am ne l l ve s engager, raisonner et interpr ter son environnement. La math matique implique aussi des processus tels que la compr hension, la ma trise des proc dures et la disposition constructive. Le d veloppement de la litt ratie math matique l cole est un d fi de taille, car pendant longtemps son enseignement a t essentiellement associ la num ration et la m morisation. l heure actuelle, on accorde une grande importance des aspects tels que la recherche de sens et la r solution de probl mes.
Les trois chapitres suivants traitent du r le des parents dans le d veloppement de la litt ratie de leur enfant. Dans le quatri me chapitre, Natalie Lavoie s est pench e sur les conceptions qu entretiennent les parents concernant l apprentissage de l criture chez leur enfant. Dans cette tude, elle souligne le fait que lorsqu ils guident leur enfant dans une t che d criture, les parents interviennent en fonction d exp riences relatives leur propre scolarisation. Leurs conceptions traditionnelles de l criture s observent dans leurs interventions qui portent davantage sur les conventions de l crit qu en ce qui a trait la recherche du sens. Or, en situation d criture, il s av re to

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents