TOUNGHAN ou Les écueils de l’immigration - Tome 2
144 pages
Français

TOUNGHAN ou Les écueils de l’immigration - Tome 2 , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
144 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

À travers quatorze nouvelles palpitantes, qui vous immergent totalement dans la vie tourmentée des immigrés, Mahoua S.Bakayoko boucle le deuxième tome de Tounghan ou les écueils de l'immigration. L'écrivaine fidèle à cette plume féconde, dépeint avec des mots crus la vraie condition des immigrés d'Afrique, loin de la terre natale.Rompre le silence, interpeller le monde et singulièrement les Africains eux-mêmes, sur les drames de l'immigration clandestine, sont des actions qui constituent désormais un sacerdoce pour cette femme d'Afriki.Née en Abidjan en Côte d'Ivoire, Mahoua S.Bakayoko est écrivaine et chroniqueuse. Observatrice attentive de la vie africaine, ses œuvres sont une satire des turpitudes du continent noir.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2021
Nombre de lectures 3
EAN13 9782373261066
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

1
2
TOUNGHAN, ou Les écueils de l’immigration Tome 2
Nouvelles
3
4
Mahoua S. BAKAYOKO
TOUNGHAN, ou Les écueils de l’immigration Tome 2
Nouvelles
5
6
ISBN : 978-2-37326-106-6 ère Dépôt légal n° 12095 - 1 édition : juin 2015, ©Nouvelles Éditions Balafons, 25 BP 1831 Abidjan 25 Tél. : (+225) 58 58 48 01 infobalafons@gmail.com
Tous droits réservés pour tous pays.
Sommaire
7
Avant-propos .................................................................... 9
Cauchemar à Nouakchott ................................................13
Merci Hilary ! .................................................................. 23
Jumelles jusqu’à la mort ................................................ 39
Les prisonnières du mirage ............................................ 49
Esclavage conjugal.......................................................... 59
Jamais sans ma fille........................................................ 67
Cocu à Dakar, tétraplégique à New York ....................... 73
Ernestine Zemgbo, dite ‘‘Zara’’....................................... 79
Tentative d’assassinat..................................................... 87
Thiaroye sur mer, départ pour l’enfer............................ 97
Nola Kéita, objet sexuel ! .............................................. 105
Pasteur ‘‘one way’’.......................................................... 119
Maire Bloomberg .......................................................... 129
8
Avant-propos
9
orsque j’embarquais à l’aéroport Félix L Houphouët-Boigny un jour de l’an 2007, à bord de cette célèbre compagnie émirati, rejoindre mon époux qui venait de prendre fonction à l’ambassade de Côte d’Ivoire en Arabie Saoudite, j’étais bien loin de m’imaginer qu’en plus de la forte émotion vécue, lors de ma délivrance de cette grossesse que je portais en partant, ma petite vie connaîtrait un énorme bouleversement dont aucun devin n’aurait pu me convaincre de la véracité, des années plus tôt. Mon premier geste, dès notre atterrissage à l’aéroport de Ryad, fut de porter par-dessus mon ensemble bazin brodé, le habaya noir, tenue exigée par les autorités saoudiennes pour toute femme circulant sur leur terri-toire. Un geste qui me plongeait sans transition dans une autre civilisation. Un autre monde dans lequel mes mouvements, en tant que femme étaient réduits au maximum, un autre monde où ma vie se passait essentiellement entre quatre murs. Cette nouvelle vie me fit ressentir avec violence l’éloignement de la mère patrie, l’absence de la grande famille, la chaleur des amis, mes élèves, des lieux, des senteurs, typiques de ma Côte d’Ivoire natale, toute une combinaison d’éléments qui faisaient de moi cette femme active, toujours entre deux activités. Mais cet enfermement, loin de m’abattre, allait plutôt réveiller en moi un autre besoin, celui d’écrire. Le besoin de coucher par écrit ma nouvelle vie, mon quotidien dans un monde
10 différent. Ainsi venait de s’allumer la flamme de l’écri-ture, enfouie profondément en moi et qui n’attendait qu’un détonateur. Alors que l’idée d’écriture faisait son petitbonhomme de chemin, un fait divers des plusdramatiques – sinon sordide – allait m’ouvrir les yeuxsur la condition de nos frères africains immigrés. En effet, une jeune dame ivoirienne en situation clandestine, qui avait rejoint son époux, lui-mêmeclandestin, rend brusquement l’âme en pleinechaussée, dans une rue de Riyad. Son corps restépendant des heures sur le chaud bitume, en présencedes nombreux policiers arrivés sur les lieux, ne serafinalement dégagé qu’avec l’arrivée d’un immigré en situation régulière, se présentant comme (étant)son époux. Des immigrés avec plus d’un tour dans leur sac, qui tentent désespérément d’échapper àun système répressif, déshumanisant qui les traque,jusqu’au bout du souffle de vie. Des immigrés vivant avec de nouvelles identités, qui ne sont pas les leurset qui finissent par être enterrés avec des papiers ache-tés ou usurpés. Des immigrés qui donnentnaissance à des enfants, qui portent en eux cette tarecongénitale de la clandestinité, et qui fait d’eux des fantômes pour le système saoudien, des ombres quiarpentent sans aucune perspective d’avenir, les rues de Riyad qui ne les reconnaît pas. Alors que j’étais enproie à ces nombreuses interrogations, du pourquoide cette vie dégradante, mon époux est muté enÉgypte. Au Caire, dans la capitale égyptienne, jedécouvre un tableau qui n’est guère reluisant, sinonplus déplorable. La majorité des immigrés d’Afriquenoire ont rejoint
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents