Transfert : Exploration d’un champ conceptuel
157 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Transfert : Exploration d’un champ conceptuel , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
157 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’ouvrage propose trois axes de réflexion sur le concept de transfert. Dans la première partie du volume, Hans-Jürgen Lüsebrink évoque les changements contemporains qui augmentent les communications interculturelles. Walter Moser examine l’histoire des concepts et explore la possibilité de faire du « transfert culturel » un instrument qui permettrait de rendre compte de la grande mobilité culturelle que nous observons de nos jours à l’échelle mondiale. Pierre Lévy donne à cette exploration conceptuelle la plus grande amplitude en la déplaçant vers le domaine général du transfert des informations.

La deuxième partie, « Le transfert et les savoirs », occupe le gros de l’ouvrage. Daniel Simeoni y explore la traductologie en documentant le parallélisme des concepts de traduction et de transfert. Dans la psychanalyse, tant comme site du savoir que comme pratique, le transfert a une longue histoire conceptuelle; Ellen Corin ouvre pourtant le dialogue à d’autres savoirs et disciplines et évoque la possibilité de déplacer latéralement les acquis de sa réflexion vers le domaine de l’anthropologie. En matière de droit criminel, Alvaro Pires explore des questions théoriques et méthodologiques du transfert, étayant ses propos d’exemples. Nicolas Goyer fait la distinction entre le « transfert généalogique » et le « transfert migratoire » pour illustrer la nécessité de contester la priorité qu’on a longtemps accordée au transfert intergénérationnel.

La troisième partie explore l’imbrication des transferts et des médias. Timothy Murray explore le new media art, où se croisent le politique, le médiaticotechnologique, le psychanalytique et l’interculturel. Wolfgang Ernst s’interroge sur le « transfert » au confluent de l’ethnologie, l’ethnographie, la muséologie, l’histoire et l’analyse des cultures, en regard de la théorie et de l’histoire des médias.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 mai 2014
Nombre de lectures 12
EAN13 9782760321595
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0039€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

TRANSFERT EXPLORATION D’UN CHAMP CONCEPTUEL


TRANSFERT EXPLORATION D’UN CHAMP CONCEPTUEL
SOUS LA DIRECTION DE
Pascal Gin, Nicolas Goyer et Walter Moser
Les Presses de l’Université d’Ottawa 2014



Les Presses de l’Université d’Ottawa (PUO) sont fières d’être la plus ancienne maison d’édition universitaire francophone au Canada et le seul éditeur universitaire bilingue en Amérique du Nord. Fidèles à leur mandat original, qui vise à « enrichir la vie intellectuelle et culturelle », les PUO proposent des livres de qualité pour le lecteur érudit. Les PUO publient des ouvrages en français et en anglais dans les domaines des arts et lettres et des sciences sociales.
Les PUO reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour leurs activités d’édition. Elles reconnaissent également l’appui du Conseil des arts du Canada et de la Fédération canadienne des sciences humaines par l’intermédiaire des Prix d’auteurs pour l’édition savante. Nous reconnaissons également avec gratitude le soutien de l’Université d’Ottawa.
Révision linguistique : André La Rose
Correction d’épreuves : Nadine Elsliger
Mise en page : Llama Communications
Maquette de la couverture : Llama Communications
Illustration de la couverture: inspirée d’une oeuvre de Jorge Cancino
Développement numérique/eBook: WildElement.ca
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada
Transfert (Ottawa, Ont.) Transfert : exploration d’un champ conceptuel / sous la direction de Pascal Gin, Nicolas Goyer et Walter Moser.
(Collection Transferts culturels)Comprend des références bibliographiques.Publié en formats imprimé(s) et électronique(s).ISBN 978-2-7603-2162-5 (couverture souple).--ISBN 978-2-7603-2160-1 (pdf).--ISBN 978-2-7-603-2159-5 (epub).--ISBN 978-2-7603-2161-8 (mobi)
1. Transfert (Le mot français). 2. Concepts. I. Gin, Pascal, 1967-, éditeur intellectuel II. Goyer, Nicolas, 1967-, éditeur intellectuel III. Moser, Walter, 1942-, éditeur intellectuel IV. Titre. V. Collection: Collection Transferts culturels
PC2599.T73T73 2014 442 C2014-902348-0 C2014-902349-9
Dépôt légal : Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque et Archives nationales du Québec © Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2014


Table des matières
Avant-propos
Walter Moser
INTRODUCTION – Du travail sur le concept
Walter Moser
PREMIÈRE PARTIE – Le savoir du transfert
Les transferts culturels : théorie, méthodes d’approche, questionnements
Hans-Jürgen Lüsebrink, Université de Saarbrücken
Pour une grammaire du concept de « transfert » appliqué au culturel
Walter Moser, Université d’Ottawa
Trois méditations sur le transfert d’information
Pierre Lévy, Université d’Ottawa
DEUXIÈME PARTIE – Le transfert et les champs du savoir
De quelques usages du concept de transfert dans la réflexion sur la traduction
Daniel Simeoni, Université York
Dans le jeu de l’adresse, une parole hantée
Ellen Corin, Université McGill
Réflexions théoriques et méthodologiques sur le transfert de valeurs : le cas du droit criminel
Alvaro Pires, Université d’Ottawa
Transfert généalogique et transfert migratoire : de la coalescence à la co-implication
Nicolas Goyer, chercheur indépendant
TROISIÈME PARTIE – Le cas des transferts médiatiques
Transfert de supports : « in-sécurités » rhizomatiques
Timothy Murray, Cornell University
Le transfert culturel, une fonction médiatique : collectionner, stocker, transmettre (l’Amérique)
Wolfgang Ernst, Humboldt Universität, Berlin


Avant-propos
C et ouvrage collectif tire son origine d’une série de conférences que la Chaire de recherche du Canada en transferts littéraires et culturels a organisées à l’Université d’Ottawa à compter de 2002. Tous les textes de cette série de conférences ont fait l’objet, à la suite de leur présentation orale, d’amples discussions et d’un intense travail de réécriture et de révision. Deux travaux (de Nicolas Goyer et de Wolfgang Ernst respectivement) s’y sont ajoutés, et deux textes ont été traduits en français, l’un de l’anglais (de Timothy Murray) et l’autre de l’allemand (de Wolfgang Ernst). L’élaboration progressive du manuscrit a été suivie d’une longue période d’évaluation, qui a mené à une mise à jour de l’ensemble des textes en 2012-2013.
Les personnes qui assument la direction de cet ouvrage sont heureuses de fournir au public cette réflexion interdisciplinaire, qui converge vers le terme — et vers son concept — autour duquel s’articulent tous les travaux réalisés au sein de la Chaire de recherche, à savoir le transfert. Il s’agit d’une exploration à la fois historique, sémantique et épistémologique du potentiel que ce concept peut apporter, sur les plans tant cognitif qu’analytique, dans le cadre d’une analyse de la culture contemporaine. Cette culture est caractérisée mondialement par de multiples mobilités, que d’aucuns favorisent avec enthousiasme, et auxquelles d’autres opposent de la résistance. Le présent ouvrage donne à penser « transfert » au sens fort du terme, et peut ainsi devenir un outil conceptuel de balisage fort utile pour mieux connaître certaines dimensions de ces mobilités, et pour les comprendre d’autant mieux.
Nicolas Goyer et Pascal Gin ont assumé à tour de rôle la fonction de coordonnateur des activités de la Chaire de recherche. À ce titre, ils ont aussi contribué à la réalisation de ce livre et figurent aujourd’hui à titre de codirecteurs de son édition. Je tiens à les remercier pour leur constante et efficace collaboration. Mes remerciements vont aussi à toutes les personnes qui sont activement intervenues, de diverses manières, sur le long chemin ayant mené du projet jusqu’à la publication de cet ouvrage : en premier lieu, les auteurs, pour leur généreuse contribution et pour leur patience; ensuite, les traducteurs, pour leur labeur infatigable; finalement, toutes les personnes qui ont enrichi le débat sur le transfert en prenant part aux discussions qui ont accompagné l’élaboration de ces textes, qui ont servi à les concrétiser. Un grand merci va aussi aux professionnels des Presses de l’Université d’Ottawa qui ont été d’une aide efficace tout au long de la réalisation de cet ouvrage. Leur maïeutique et leur appui sont grandement appréciés.
Walter Moser


INTRODUCTION
DU TRAVAIL SUR LE CONCEPT


Du travail sur le concept 1
Walter Moser, Université d’Ottawa
Cet ouvrage se propose d’explorer le champ conceptuel du « transfert », en vue de consolider son usage dans le domaine de l’analyse culturelle. Il réunit des contributions appartenant à divers champs de savoir, suivant le principe que leur confluence sur une problématique commune nous aidera à mieux cerner et articuler ce champ conceptuel et, par là, à favoriser l’émergence d’un nouveau concept. Aussi, les contributions regroupées dans cet ouvrage proviennent-elles de la traductologie, de la psychanalyse, des études cinématographiques, des études littéraires, de la criminologie et de ce qu’on pourrait globalement appeler la médiologie. Les savoirs qui sont ainsi pris en considération ne sont pas choisis de manière systématique, leur apparition dans ce livre étant plutôt le fruit d’une collaboration personnelle provenant de plusieurs chercheurs et spécialistes. Leur nombre n’a donc pas été fixé d’avance, suivant des critères systématiques. D’autres champs, en plus ou moins grand nombre, pourraient être mis à contribution lors d’une telle exploration. Il nous semble toutefois que les travaux qui sont présentés ici, tant par leur nombre que par leur diversité, constituent une masse critique d’approches en faisant ressortir un ensemble de paramètres qui nous auront permis d’entreprendre le projet de ce livre et de le réaliser.
Mais que peut bien vouloir dire au juste « explorer un champ conceptuel »? Et quelle est la proximité d’une telle opération par rapport à la création de concepts, telle que l’articulent Gilles Deleuze et Félix Guattari dans Qu’est-ce que la philosophie? (Deleuze et Guattari 1991)?
Ces questions appellent une réflexion sur la vie des concepts, sur leur intrication dans la vie du langage commun, sur leurs complicités avec les intérêts de connaissance et finalement sur leur survie, c’est-à-dire sur la possibilité de créer des concepts non pas ex nihilo , mais à partir de formes préexistantes, par un processus de recyclage conceptuel.
I. LA VIE DES CONCEPTS
Les concepts ont leur propre vie. Et, partant, ils ont une histoire. Il s’agit là d’une conviction fondamentale qui habite ce livre.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents