L
675 pages
Français

L'oeil et la plume de Richelieu

-

675 pages
Français

Description

Après La Raison de guerre, ce second volume de sources historiques relatives à 1635 pourrait faire de la vision, au sens propre comme au sens figuré, le fil conducteur de ses développements. Richelieu a l'oeil sur tout et garde, jour et nuit, la plume à la main. Mais il est fréquemment incommodé par des maux de tête si violents qu'il n'est même plus en capacité de lire. Son secrétaire Denis Charpentier se charge, depuis de nombreuses années déjà, de lui faire lecture de l'abondant courrier qu'il reçoit, d'y répondre en imitant son écriture, et de jouer les intercesseurs.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 août 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140155413
Langue Français
Poids de l'ouvrage 20 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

comme au sens iguré, le il conducteur de ses développements.
MarieCatherine V S (Textes établis, présentés et annotés par)
L’ŒIL ET LA PLUME DE RICHELIEU Correspondances croisées, 1635
Chemins de la Mémoire e SérieXVIIsiècle
L’œil et la plume de Richelieu
Chemins de la Mémoire Fondée par Alain Forest, cette collection est consacrée à la publication de travaux de recherche, essentiellement universitaires, dans le domaine de l’histoire en général. Relancée en 2011, elle se décline désormais par séries (chronologiques, thématiques en fonction d’approches disciplinaires spécifiques). Depuis 2013, cette collection centrée sur l’espace européen s’ouvre à d’autres aires géographiques. Derniers titres parusLouis (Abel Alexis),Hommes en noir, femmes en blanc ? La culture des apparences à l’épreuve du système esclavagiste en Martinique (1765-1848), 2020. Planchette (Yoanna),La chapelle médiévale du monastѐre de Bačkovo (Bulgarie), 2020. Murphy (Gwénael),« Mauvais ménages », Histoire des désordres conjugaux en France, e e XVII – XVIII siècles,2019. Markovic (Momcilo),!, L’incendie des barrières de l’octroi en juillet 1789,Paris brûle 2019.Sarindar-Fontaine (François),Charles V le sage, dauphin, duc et régent (1338-1358),2019. Foutakis (Patrice),DeLa Dame a la licorneet de « son » désir,2019. e Leroux (Charles-Édouard),La question mémorielle au XXI siècle, Jouer éternellement le passé, 2019. Maury (Serge),Une secte janséniste convulsionnaire sous la Révolution française, Les Fareinistes (1783- 1805),2019.e Laporte (Samy),La vie quotidienne des Juifs de Pologne au XIX siècle (1795-1914),2018. Giacchetti (Claudine Anne),Les déplacés. La diaspora juive est-européenne dans la France occupée. Témoignages et combats, 2018. Ces dix derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent.La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.editions-harmattan.fr
Textes établis, présentés et annotés par Marie-Catherine VIGNALSOULEYREAUL’œil et la plume de Richelieu Correspondances croisées, 1635
Du même auteur Chez le même éditeur « La raison de guerre » : correspondance du cardinal de Richelieu, année 1635, Paris, L’Harmattan, 2016.Le trésor pillé du Roi : correspondance du cardinal de Richelieu, année 1634, Paris, L’Harmattan, 2013, 2 volumes.Richelieu à la conquête de la Lorraine : correspondance, 1633, Paris, L’Harmattan, 2010.La correspondance du cardinal de Richelieu. Au faîte du pouvoir : l’année 1632, Paris, L’Harmattan, 2007.Richelieu et la Lorraine, Paris, L’Harmattan, 2004.Autres éditeurs Richelieu ou la quête d’Europe, Paris, Pygmalion, 2008.Anne d’Autriche, la jeunesse d’une souveraine, Paris, Flammarion, 2006 ; Paris, Féryane, 2006.Les papiers de Richelieu, section politique intérieure, correspondance et papiers d’État, index des tomes IV, V, VI, corrections et additions (1629-1631), en collaboration avec Éric de Labriolle, Paris, éditions A. Pédone, 1997. © L’Harmattan, 20205-7, rue de l’École-Polytechnique75005 Pariswww.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-20675-2 EAN : 9782343206752
Pour Jade et pour Pierrick À la mémoire de mon père
Introduction Ce second volume de sources historiques relatives à 1635 pourrait faire de la vision, au sens propre comme au sens figuré, le fil conducteur de ses développements. Il offre, à travers trois correspondances croisées, de multiples regards : ceux de trois hommes placés au cœur des événements et de la prise de décision, ceux de leurs interlocuteurs aussi, témoins privilégiés d’une année tourmentée. Les textes, pour la plupart inédits, ces lettres, billets ou mémoires, sont d’abord issus de la correspondance de Richelieu, si considérable pour l’année décisive de l’entrée en guerre ouverte contre l’Espagne, qu’il a paru nécessaire d’y consacrer un second volume. Ils sont tirés ensuite des correspondances actives et passives du maréchal de Châtillon, vainqueur à Avein le 20 mai, puis témoin impuissant du délitement de l’armée placée sous ses ordres, et de Denis Charpentier, au quotidien, sans aucun doute, le plus proche collaborateur du cardinal-ministre. Depuis 1607 ou 1609, Denis Charpentier est l’homme de confiance de Richelieu, 1 son secrétaire de la main, celui qui peut imiter son écriture et sa signature . Plus âgé que le cardinal-ministre d’environ cinq ans, fils de chirurgien opérateur-oculiste du Roi, il est tout à la fois l’œil et la main de Richelieu. Il lit tout ce que reçoit Richelieu et tient sa plume. Son entregent peut se révéler déterminant. Le 11 février 1629, le secrétaire d’État à la Guerre, Charles de Beauclerc, s’adresse en ces termes à Denis Charpentier : « je croy que vous vous souviendrez bien d’un commencement d’histoire portant le tiltreDe obsidione urbis Rupillae, que je mis entre voz mains par le commandement de Monseigneur le Cardinal afin d’essayer à prendre quelque quart 2 d’heure de temps pour luy en faire lecture et voir s’il seroit à son gré » . L’ouvrage de Nicolas Prou des Carneaux paraît en effet à Paris, chez Melchior Mondiere,in insula Palatii, ad insigne duarum viperarum, avec privilège du Roi obtenu par l’auteur le 31 décembre de la même année. Le comte du Plessis-Praslin s’adresse encore à Denis Charpentier le 31 mai 1635 dans une intention somme toute assez similaire : « Monsieur, c’est peust-estre avec trop d’effronterye que je m’addresse à vous pour vous supplier de vouloir pendre la peyne de présenter une lettre que j’escris à Monseigneur le Cardinal. J’en ay pris la liberté avec beaucoup plus de hardiesse parce qu’il n’y a rien dedans que le remerciement à un honneur que Son Éminence 3 m’a faict recevoir, que je vous aye donc cette obligation » . Au cours de l’année 1635, le duc d’Halluin déclare à de nombreuses reprises s’adresser à Denis Charpentier afin
1 Concernant Denis Charpentier, voir Maxim BOYKO, « Denis Charpentier (v. 1580-1647). Étude sociale du premier secrétaire du cardinal de Richelieu »,Dix-septième siècle284, p. 423-457. Voir, 2019/3, n° aussi le mémoire de Master II Recherche de Maxim BOYKO,premier secrétaire etDenis Charpentier, fidèle du cardinal de Richelieu,Crouzet etsoutenu en juin 2018 à Sorbonne-Université, dir. Pr. Denis Marie-Catherine Vignal Souleyreau,passim. 2  La lettre originale autographe est conservée à la Bibliothèque nationale de France, collection Baluze, volume 333, f° 11-12. 3  César de Choiseul, comte du Plessis-Praslin, à Denis Charpentier, de Turin, original de la main d’un secrétaire conservé à la BnF, coll. Baluze, vol. 337, f° 91-92.
9
4 que ses écrits soient transmis et lus à Richelieu . La correspondance laissée par le secrétaire de Richelieu couvre la période 1626-1642. Elle est conservée, pour sa majeure partie, au sein de la collection Baluze de la Bibliothèque nationale de 5 France . Le duc d’Halluin, gouverneur du Languedoc en 1635, est l’un des correspondants les plus réguliers de Denis Charpentier. Une cinquantaine de ses missives nous sont parvenues pour les années 1630-1640. Huit lettres supplémentaires ont par ailleurs été repérées à la Bibliothèque nationale de Russie, à Saint-6 Pétersbourg . À cet ensemble s’ajoutent cinquante-quatre lettres adressées à Denis Charpentier par Jean-Baptiste Baltazar, secrétaire du duc d’Halluin, et avant lui secrétaire de son père, le maréchal Henri de Schomberg († 1632). Jean-Baptiste Baltazar est en outre pourvu d’une charge à Paris en 1635, et représente désormais au 7 plus près de Richelieu les intérêts du gouverneur du Languedoc . Gaspard III de Coligny, quant à lui, petit-fils de l’amiral de Coligny assassiné lors de la Saint-Barthélemy, maréchal de France depuis 1622, est placé par Louis XIII à la tête de l’armée française envoyée en Flandres combattre les Espagnols, en raison de son indéfectible loyauté et de sa proche parenté avec le prince d’Orange. La correspondance laissée par l’homme de guerre donne le récit le plus immédiat du déclenchement des hostilités contre l’Espagne. Elle offre le point de vue le plus direct sur le terrain d’affrontement. Tenu de rendre compte de ses déplacements, de ses initiatives et de tout fait d’armes, le maréchal de Châtillon fournit de précieux rapports au Roi lui-même, à Richelieu ou au secrétaire d’État à la Guerre, Abel Servien. Bénéficiant d’une latitude de décision importante, en raison de l’éloignement géographique des Pays-Bas espagnols, il se doit, en contrepartie, de fournir au Conseil et au gouvernement non seulement le descriptif des événements au jour le jour, mais aussi leur analyse. La difficulté de la mission qui lui a été confiée, malgré l’urgence de la situation, le détermine à la circonspection et à la prudence dans les textes qu’il rédige. Ses écrits sont réfléchis et pesés. Ils permettent de mieux connaître le fonctionnement et la composition de l’armée du roi de France au moment de l’entrée en guerre ouverte, les contraintes de sa gestion quotidienne en territoire hostile, ainsi que la manière dont le souverain entend lui-même, dans la perspective de la déclaration de guerre, organiser les contingents envoyés au combat. Louis XIII relève dès le mois d’avril la relative faiblesse de sa cavalerie et souligne l’optimisme exagéré dont le maréchal de Châtillon fait preuve lors de la revue des hommes qu’il doit mener 8 en Flandres . Le Roi sait que seule une autorité royale affirmée est à même de garantir la cohésion de l’armée, tant au niveau de son commandement qu’au niveau de la logistique qui lui est nécessaire, mais ce n’est peut-être qu’au plus fort de l’engagement des troupes qu’un esprit de décision efficace est attendu du maréchal de Châtillon. La vision qu’il donne des événements dont il est l’acteur ou le témoin complète le point de vue plus large offert par la correspondance de Richelieu. Les lettres rédigées par le chef de troupes sur le terrain esquissent des perspectives plus 4 Infra aux dates des 25 avril, 17 et 28 mai, ou 4 juin... De même, François Ogier de Cavoys à Richelieu, le 24 avril : « j’aycrivis le sésième de se mois à Monsieur Charpantyé se que j’avés apris pour le fère savoir à Vostre Héminanse ». 5 Au volume 333, et aux volumes 337 à 340. 6  Ces documents se trouvent dans les papiers emmenés en Russie par l’ambassadeur Piotr Doubrovsky (1754-1816), à l’époque de la Révolution française, voir Maxim BOYKO,Denis Charpentier…, mémoire de master II cité, p. 110 et 116. 7 Infra à la date du 13 mars. 8 Infra les deux missives que Louis XIII adresse au maréchal de Châtillon le 17 avril.
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents