Le Territoire pensé
346 pages
Français

Le Territoire pensé

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
346 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La trame du monde est géographique. Cet ouvrage propose une approche de la notion d'identité territoriale, de territoire, d'espace identitaire et des enjeux qui en découlent. Approche qui paraît pertinente à une époque où les commentateurs du phénomène de la mondialisation concluent, un peu vite, à la fin de la géographie, à la fin de la pertinence de toute étude de l'investissement identitaire dans l'espace.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 mai 2003
Nombre de lectures 1
EAN13 9782760517431
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0050€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Collection sous la direction de Juan-Luis Klein
Sports et villes Enjeux économiques et socioculturels Sous la direction de Sylvain Lefebvre 2003, ISBN 2-7605-1210-X, 254 pages Eaux et territoires Tensions, coopérations et géopolitique de l’eau Frédéric Lasserre et Luc Descroix 2003, ISBN 2-7605-1206-1, 500 pages Grands projets urbains et requalification Sous la direction de Gilles Sénécal, Jacques Malézieux et Claude Manzagol 2002, ISBN 2-7605-1184-7, 280 pages Géographie et société Sous la direction de Suzanne Laurin, Juan-Luis Klein et Carole Tardif 2001, ISBN 2-7605-1090-5, 334 pages
L’espace économique mondial Les économies avancées et la mondialisation Jean-Paul Rodrigue 2000, ISBN 2-7605-1037-9, 534 pages Les espaces dégradés Contraintes et conquêtes Sous la direction de Gilles Sénécal et Diane Saint-Laurent 2000, ISBN 2-7605-1071-9, 280 pages Le Québec en changement Entre l’exclusion et l’espérance Sous la direction de Pierre Bruneau 2000, ISBN 2-7605-1058-1, 242 pages e L’éducation géographique, 2 édition Formation du citoyen et conscience territoriale Sous la direction de Juan-Luis Klein et Suzanne Laurin 1999, ISBN 2-7605-1052-2, 270 pages
PRESSES DE L’UNIVERSITÉ DU QUÉBEC Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450 Sainte-Foy (Québec) G1V 2M2 Téléphone : (418) 657-4399 Télécopieur : (418) 657-2096 Courriel : puq@puq.uquebec.ca Internet : www.puq.uquebec.ca
Distribution : CANADA et autres pays DIS T R IB U T IO ND EL IV R E SUN IV E R SS.E.N.C. 845, rue Marie-Victorin, Saint-Nicolas (Québec) G7A 3S8 Téléphone : (418) 831-7474 / 1-800-859-7474 • Télécopieur : (418) 831-4021
FRANCE DIF F U S IO ND ELÉ D IT IO NQU É B É C O IS E 30, rue Gay-Lussac, 75005 Paris, France Téléphone : 33 1 43 54 49 02 Télécopieur : 33 1 43 54 39 15
SUISSE SERVIDISSA 5, rue des Chaudronniers, CH-1211 Genève 3, Suisse Téléphone : 022 960 95 25 Télécopieur : 022 776 35 27
LaLoi sur le droit d’auteurinterdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
2003
Sous la direction de Frédéric Lasserre etAline Lechaume
Préface deLuc Bureau
Presses de l’Université du Québec Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bur. 450 Sainte-Foy (Québec) Canada G1V 2M2
Données de catalogage avant publication (Canada)
Vedette principale au titre :
Le territoire pensé : géographie des représentations territoriales
(Géographie contemporaine) Comprend des réf. bibliogr. et un index.
ISBN 2-7605-1224-X
1. Territorialité humaine. 2. Géographie humaine. 3 Territoire national. 4. Identité collective. 5. Géopolitique. 6. Territorialité humaine – Québec (Province). I. Lasserre, Frédéric, 1967- . II. Lechaume, Aline. III. Collection.
GN491.7.T48 2003 304.2'3 C2003-940367-X
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition.
Nous souhaitons remercier le Ministère de la Recherche, de la Science et de la Technologie pour le soutien accordé à la publication de cet ouvrage.
Mise en pages : CARACTÉRAPRODUCTIONGRAPHIQUEINC. Couverture – Conception: RICHARDHODGSON Illustration : Carte du Québec (2002) GROUPEKOREM 680, boul. Charest Est, Bureau 120, Québec (Qc) G1K 3J4 Tél. : 1-418-647-1555 – Téléc. : 1-418-647-166 www.korem.com Carte de Champlain (1632) BIBLIOTHÈQUENATIONALEDUQUÉBEC
19 8 7 6 52 3 4 5 6 7 8 9 PUQ 2003 43 21
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés © 2003 Presses de l’Université du Québec e Dépôt légal – 2 trimestre 2003 Bibliothèque nationale du Québec / Bibliothèque nationale du Canada Imprimé au Canada
P
F
AC
E
Luc Bureau
J e n’ai jamais vu cela un territoire, ni quand je vivais à la campagne ni depuis que j’habite la ville, ni quand j’étais jeune ni depuis que… Il paraît que, dans les temps lointains, lorsqu’il n’y avait que des bêtes errantes et quelques primitifs pour les occuper, il y en avait beaucoup de territoires. Le Canada – on pourrait en dire autant de l’Australie – était une des régions du monde les plus riches en territoires ; ces derniers commençaient aux portes de la bourgade de Montréal et s’éternisaient vers l’ouest et le nord, jusqu’où ? on ne savait plus. On les appelait les Territoires du Nord-Ouest. Aujourd’hui, il en reste de larges lambeaux, dans le nord du pays, que l’on nomme toujours les Territoires du Nord-Ouest, où vit une population aussi clairsemée que les cheveux sur la tête d’un chauve. On dit que le taux de naissance y est presque le double de la moyenne canadienne. Quoi que j’y fasse, ce sont là les premières images qui me viennent à l’esprit lorsque je m’accroche au mot territoire : il s’y trouve beaucoup devides; la densité des choses et des êtres – sauf celle des légendes – y est moins élevée que partout ailleurs. Et puisque le territoire est plein de vides, il nécessite l’erranceafin de se procurer le nécessaire à la survie. Mais il est une dernière
viii
Le territoire pensé
chose, qu’il me déplaît d’exprimer, dans ma représentation presque instinctive du territoire, c’est son état continu dedépendance. Dépendance qui suppose l’infériorité, la subordination, la tendance au parasitisme. Le territoire est à un pays ou à un État ce que la banlieue est à la ville, il n’existe que par procuration. Dans sa célèbreEncyclopédie, d’Alembert notait, en tout début de définition, cet assujettissement du territoire à une autre chose que lui-même : « Territoire est une certaine étendue de terrein qui dépend d’une province, d’une ville, sei-gneurie, justice, ou paroisse » (article « Territoire » dansL’Encyclopédiede Diderot et d’Alembert). Ce n’est pas tellement glorieux ; cela nous rappelle encore une fois l’inscription du territoire dans un ordre géographique décroissant : empire, pays, province, région, ville… territoire. Or, voici que notre présent lui donne des ailes. Tel le phénix qui renaît de ses cendres, le territoire, qu’on tentait naguère d’évincer en lui substituant un statut et une appellation plus lustrés, se retrouve partout au centre des débats. Lui qui était vide se remplit de mots ; on accole son nom aux choses les plus dépareillées. Il annexe l’Amérique aussi bien que les aires de reproduction du castor, les terrains d’enfouissement des ordures ménagères et le désert d’Australie, l’Arctique et les fédérations des éleveurs de porcs ; il est tout à la fois « aménagé », « imaginaire », « ennemi », « local », « désenchanté », « national », « réenchanté », « urbain », « rural », « linguistique », « culturel »… Un coup d’œil surInternet permet de juger de la fécondité du terme : 632 000 mentions. C’est beaucoup mieux que le « paysage » qui ne génère que 147 000 mentions, que la « banlieue » qui n’en produit que 169 000. Ce qui ne prouve rien, sinon que le territoire est un polyèdre possédant une infinité de faces sur lesquelles chacun dessine ses rêves, ses idéologies, ses nostalgies. Néanmoins, la vogue que connaît le territoire se nimbe de sens. Il vaut la peine qu’on l’interroge. N’est-ce pas là la tâche du géographe que de réfléchir sur ces idoles obstinées qui s’appellent région, pays, paysage, lieu et territoire ? Vivant de plus en plus en état d’apesanteur dans un monde gigantesque qui nous est de plus en plus étranger, le territoire apparaît comme un rejet, un projet, un espoir d’ancrage. Comme si, par lui, la réalité pouvait reprendre le dessus sur la fiction. Puisque le territoire dérive du motterre,nous formulons en l’évoquant le vœu de nous réapproprier un espace humain auquel nous pourrons nous iden-tifier, où nous pourrons nousenraciner. Il devient ainsi un cadre de référence à partir duquel le monde tout autour se reconstruit peu à peu. À l’occasion de cette renaissance, le territoire réquisitionne en le rajeunissant un vocabulaire tombé depuis longtemps en désuétude, où foisonnent les « communauté », « solidarité », « voisinage », « enracinement », « authenticité », « chaleur humaine » et autres figures fœtales. Quelle est l’espérance de vie d’une idée, d’un concept ? Tout dépend de l’idée ou du concept, direz-vous. Certains jouissent d’une longévité excessive, d’autres sont aussi éphémères que les insectes du même nom. Qu’importe ! À
Préface
ix
l’instar des civilisations qui, au dire de Valéry, sont mortelles, les idées et les concepts le sont aussi. Mais ces derniers sont capables d’une réapparition, d’une résurrection qui s’accompagne d’une métamorphose. En quoi le territoire ressus-cité est-il distinct de l’objet homonyme qui l’a précédé ? Voilà donc la manière dont je perçois le présent recueil : une belle tentative – à la fois rafraîchissante et chaleureuse – visant à éclairer les soubresauts d’une résurrection et d’une métamorphose d’une idée qui, de part en part, faut-il le rappeler, est un produit culturel. Le projet porte ainsi bien son titre :Le terri-toire pensé.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents