Le violoniste
538 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Le violoniste , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
538 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Vienne, Autriche. Franz Schligg, célèbre virtuose se joue des femmes, les séduisant rien que pour avoir le plaisir de les rejeter.


Sa vie bascule lorsque, sous le coup d'une pulsion, il tue une de ses conquêtes.


Alors qu'il tente de dissimuler son crime, ses ennuis commencent.


Réussira-t-il à s'en sortir ?




G. E. Froideval vous livre ici son premier roman, une intrigue construite comme une symphonie qui commence doucement et va crescendo.



C'est au cours de son apprentissage de la langue française, dans son Mexique natal, que l'idée de ce roman a germé dans sa tête.




Texte intégral



Photo de couverture ©Shutterstock, design par Stéphane Desprez et G. E. Froideval

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 27
EAN13 9782956865223
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

LE VIOLONISTE
G. E. FROIDEVAL
LE VIOLONISTE Coup d’archet
Copyright © 2017 G. E. Froideval Tous droits réservés. Couverture : Stéphane Desprez, Shuterstock. Dépot légal : juin 2019
Cette œuvre est protégée par le Code de la propriété intellectuelle. La copie ou reproduction destinées à une utilisation collective sont strictement interdites (L. 122-5). La représentation ou reproduction intégrale ou partielle sans le consentement de l’auteure ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite (article L. 122-4).
Ce livre est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages, les lieux et les événements sont le fruit de l’imagination de l’auteure ou sont utilisés fictivement. Toute ressemblance avec des personnes réelles, vivantes ou mortes, serait pure coïncidence.
À toi, M. mon amour, pour ta patience et ton soutien, voici enfin le fruit de mes nuits blanches, la raison de mes états d’âme, ton rival de papier. À mes filles, mes amours, continuez la musique !
Prologue
Franz Schligg, disciple du grand virtuose, Jakob Shahn, était l’un des plus talentueux violonistes de sa génération. Bien qu’il eût débuté à l’âge où son mentor offrait déjà des récitals, son niveau dépassait toutes les attentes de son pygmalion. Immanquablement, il suscitait l’admiration, surtout auprès de la gent féminine qu’il captivait d’un claquement de doigts – une autre technique apprise de son maître. Or, Franz en tirait profit d’une façon bien particulière. Le violoniste était un homme versatile, complexe. Il s’adonnait à un jeu dont il ressortait toujours vainqueur : faire en sorte qu’une femme minutieusement sélectionnée s’abandonne à lui, s’en amuser et, pour finir, la rejeter. Ce refus, vécu comme une humiliation par la victime du jour, lui apportait un divertissement inouï et délicieux. Simple, enfantin, mais efficace. Un plaisir solitaire, car il ne s’en vantait pas, conscient de sa perversité. De toute manière, qui d’autre que lui aurait pu comprendre ? Lui-même n’avait pas de réponse à cette question; et cela ne le torturait pas plus que ça. Il lui suffisait de savoir qu’il en était capable. Le secret de la séduction résidait dans la gestuelle, le regard, les mots; toutes ces ruses qu’il avait apprises de ce grand maître dans l’art de la séduction tout autant que du violon, Jakob Shahn. En substance, il réduisait les femmes à deux catégories : celles dignes de son attention et les autres. Un deuxième tri s’opérait alors : les proies faciles et les autres. Simple. Binaire. N’étant pas un chasseur dans l’âme, il avait une petite préférence pour la première espèce. Aucune règle n’était figée : le hasard, les circonstances ou son humeur dictaient la sentence. Pour celles assez chanceuses d’e n être épargnées, ce manque d’intérêt signifiait tout simplement qu’il n’avait pas envie dejouer.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents