Tuez comme il vous plaira
163 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Tuez comme il vous plaira , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
163 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

1977-1982. Un enfant qui traverse les années de plomb en Espagne. Une famille divisée par les non-dits de la guerre civile et de la dictature. Une mère courage. Un prêtre ouvrier fantasque. Un ancien batteur de Mike Brant. Un sicaire italien et une belle mercenaire à la solde d'un franquiste conspirateur. Un commissaire de police sans foi ni loi. Un ancien SS guignolesque. Des terroristes à toutes les sauces. Des règlements de comptes, des bombes, des coups d'État et des coups tordus.Entre roman noir et autofiction tragique, de Valence à Madrid, voici le récit sans concession de la transition démocratique espagnole. Dans un passé qui ne passe pas, on a dû réveiller les morts. Soyez sans crainte.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 octobre 2020
Nombre de lectures 9
EAN13 9782490981045
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0345€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

TUEZ COMME IL VOUS PLAIRA
 
 
 
 
 
 
Tous droits réservés
©Under Éditions
11590 Cuxac d’Aude France
 
estelas.editions@gmail.com
www.JaimeLaLecture.fr
www.estelaseditions.com
 
ISBN : 9782490981045
« Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. »
 
 
 
 
Mark Rosaleny
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
TUEZ
COMME IL VOUS PLAIRA
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Roman
 
 
 
 
 
 
Estelas Éditions
 
 
Table des matières
1977 - Chaton de papier
25 MARS 1977
FUNÈBRE
LUIGI
Madrid, 19 janvier 1977
NYMPHOMANIE
ATOCHA
Note de la DGS (Direction Générale de Sécurité) du 15 février 1977
ALBANIE
Extrait du Journal intime de LGC (1er décembre 1977)
1978 - Spain, your meeting place
28 FÉVRIER 1978
LGC
Extrait du discours « De l’impureté de l’âme et les dangers de la modernité », prononcé par LGC à Madrid, 17mars 1978
LSD
DESPACITO
COÑO
TITRE : « EVA », LA DANGEREUSE ACTIVISTE DU GRAPO A ÉTÉ ARRÊTÉE PAR LA POLICE
1979 - En Espagne, personne ne vous entend crier
Cesid (Agence de renseignement espagnol), Lutte contre le terrorisme, 1979
NAPULE
REPORTAGE SPÉCIAL POUR LE NYT
G41
BOUM !
MALEDITTU
1980 - Qui saura, qui saura, oui qui saura
VUE D'ENSEMBLE DES OPÉRATIONS EN COURS
ACTION
REACTION
BARROS
TITRE : UN COMMANDO DU GRAPO TUE LE GENERAL BRIZ ARMENGOL.
CULEBRA
12 novembre 1980
BERNABÉU
NOËL
1981 - Aux origines du mal
26 MARS 1981
ROUGE
KAKI
NOIR
Il n’existe aucun risque pour la population
La pneumonie
Les morts continuent
Trois morts de plus.
BLANC
1982 - Parti Socialiste Ouvrier Endoffé
8 DÉCEMBRE 1982
LUNA
CESAR
APPLAUDISSEMENTS
CARLETÍ
CERF-VOLANT
TERESA

 
 
 
 
 
 
  ¿Quién eres tú? ¿ dónde vas ? ¿ cuál es tu destino ?
Yo sólo soy alguien más, sigo mi camino.
Zarpa, ¿ Quién eres tú ? Infierno.
 
 
 
 
Je vais vous raconter une histoire. Autant vous prévenir, elle finit mal. Elle nous parle d’une époque où la société espagnole, débarrassée à jamais d'un dictateur psychopathe, caresse enfin l’espoir de retrouver un avenir démocratique. Beaucoup en ont fait une période de référence, un modèle de transition. Un festin pour les politologues, diront certains. Bon appétit.
Le problème c’est que chacune des étapes de son récit est tapissée de cadavres. Des années bordéliques durant lesquelles on promeut plein de héros et où l’on promet un max de bonheur. Or, vous le savez aussi bien que moi, les vrais héros, ceux qui traînent leur malheur en payant les pots cassés de leur misère, on n’en parle jamais. Ça fait pas très glamour.
Alors, dans cette guerre déguisée en réconciliation nationale, j’ai décidé de leur laisser un peu la parole à tous ces types sombrés dans l’anonymat. L’occasion de renouer avec le bon vieux temps.
Manière de se rappeler aussi que de l’Histoire on ne retient rien. Car le propre de l’homme, c’est d’être toujours plus con.
 
 
 
 
 
1977 - Chaton de papier
 
 
 
 
 
Espagnols... Franco est mort... Un homme d’exception entré dans l’histoire et qui jusqu’au bout a toujours assumé ses responsabilités, même les plus difficiles… Son service rendu à l’Espagne a imprégné sa vie, il l’a mené de jour en jour, d’heure en heure, comme une mission exceptionnelle.
Arias Navarro, 20 novembre 1975
 
Blas Piñar, fondateur de FN (Fuerza Nueva), a déclaré lors de son meeting à Madrid que « le conflit armé a bien pris fin le 1er avril 1939, mais le conflit idéologique se poursuit aujourd’hui avec plus de force qu’en 1939 ». Il a aussi ajouté que « certes Franco est mort, mais le franquisme n’est pas encore enterré. »
Journal ABC Madrid, 30 mars 1976
 
Si les otages du GRAPO sont assassinés, nous promettons une Nuit des Longs Couteaux dans toute l’Espagne.
Triple A (Alliance Apostolique Anticommuniste), Le Figaro, 18 décembre 1976
 
Si le peuple et l’armée réagissent comme il se doit, l’Espagne sera sauvée et rendra un grand service à la paix mondiale en éliminant un grand processus d’insécurité dans la péninsule ibérique.
Mariano Covisa Carro, Guérilleros du Christ Roi , The New York Times, 8 janvier 1977
 
Toute question d'ordre idéologique, toute controverse au sein du peuple ne peut être résolue que par des méthodes démocratiques, par la discussion, la critique, la persuasion et l’éducation ; on ne peut en aucun cas y parvenir avec des méthodes coercitives et répressives.
Mao Tse Toung, Le petit livre rouge
 
 
 
25 MARS 1977
Mémorandum confidentiel pour le directeur la CIA sur la situation en Espagne.
 
Au cours des 16 mois qui ont suivi la mort de Franco, le chemin parcouru par l’Espagne est impressionnant. Le Roi Juan Carlos a joué un rôle majeur. Après la chute du gouvernement Arias, il a opté pour une équipe plus jeune tout en écartant les nostalgiques du franquisme. Il a donné carte blanche à son homme de confiance et président du Gouvernement, Adolfo Suárez, afin de conduire les réformes institutionnelles de manière pacifique .
Terrorisme   : Le pays a tenu bon face aux attentats terroristes venant des extrêmes, qu’ils soient de gauche ou de droite, suivis du kidnapping de deux hauts fonctionnaires. D’autres attaques terroristes pourraient avoir lieu dans les deux mois à venir de la part des ultras de droite dans le but de faire échouer le processus démocratique par un coup d’État militaire. Des groupes dissidents d’extrême gauche poursuivent de leur côté une tactique qui vise à provoquer un soulèvement populaire. Agissant avec prudence, le gouvernement a su contenir une violence sporadique.
 
Une complication supplémentaire est à noter cependant : l’incertitude qui plane sur la fidélité des forces de sécurité, car beaucoup de ses membres soutiennent inconditionnellement les terroristes de droite .
 
 
 
 
FUNÈBRE
 
 
La première fois que j’ai vu la mort, je venais d’avoir douze ans. De moi on garde le souvenir d’un gosse précoce. Doté d’une intelligence hors du commun. Aimé de tous. D’une beauté que l’on qualifiait volontiers d’angélique. Dans un pays marqué par quarante ans de théocratie national-catholique, passer pour un ange ça fait de vous un enfant de bénédiction.
Je vivais dans les faubourgs de Valence, en Espagne. Une merveilleuse ville de banlieue qui porte le nom de Mislata. Elle possède encore aujourd’hui la plus grande densité du pays, et une des plus élevées au monde aussi incroyable que cela puisse paraître. Elle doit son nom à l’arabe, Menzil-Ata. Son étymologie renvoie à une sorte de maison d’hôtes, une auberge pour voyageurs, on sait plus très bien en fait. Mes parents s’y installèrent après la mort de Franco, entre deux débouchages de champagne, au cœur de la morería, l’ancien ghetto musulman médiéval. Dans un immeuble populo du centre historique, numéro 8 place des Maures, porte 2, au premier étage, juste au-dessus du syndicat communiste CCC.OO (Commissions Ouvrières). Mon père, un napolitain pur sucre, travaillait dans les chantiers. Le meilleur plâtrier de la région. Il a fortement contribué au bétonnage des côtes, du pays Valencien aux Baléares, en passant par la Catalogne. Les touristes lui doivent beaucoup.
J’avais un

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents