Dessine-moi un...
55 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Dessine-moi un...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
55 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

« Dessine-moi un mouton »... Et l'aviateur-écrivain, en panne dans le désert, d'esquisser pour le jeune alien tout droit venu de son astéroïde la caisse renfermant l'agnelet. Mais les moutons noirs que sont les auteurs de cette anthologie vont vous raconter ici bien d'autres facettes du célèbre petit ovin. Vous découvrirez aussi sous leurs plumes d'étranges bergères, des cyber-moutons, des brebis révoltées un certain mois de mai, des ovins qui fuient leur maître, un loup mutant et son casque à pointe, la toison d'une brebis noire d'Ouessant, et bien d'autres... Au passage, si vous goûtez les clins d'oeil et les jeux de mots, vous serez copieusement servis. À vous en mettre plein la panse...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 4
EAN13 9791034202584
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0034€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Anthologie
 
 
 
 
 
 
 
« Dessine-moi un… »
 
 
 
 
 
 

Table des matières
 
 
« Ovni soit qui mal y panse ! », préface, par Chantal Robillard                      3
Promenez-vous avec le Petit Prince, par Hélène Cruciani                                    5
Herbert, par Fabien Rey                                    12
L’impossible dessin, par Olympia Alberti                                    18
Abel et la bête, par Olivier Pérès                                    21
Mêêêê ? Y a plus de Mai ! Par Nathalie Gloria                                    25
À l’auberge de La brebis galeuse, par Jérôme Akkouche                                    32
Cacophonie pastorale, par Dominique Zinenberg                                    40
SHAUN the sheep of the dead, par Virginia Schilli                                    44
Moutonnements, par Emmanuel Honegger                                    48
Il pleut bergère... par Françoise Urban Menninger                                    52
L’agneau de Z. par Jacques Jouet                                    56
Ne me dessine rien ! Par Isabelle Minière                                    61
Quelques mots sur les moutons noirs de cette anthologie...                      65



« Ovni soit qui mal y panse ! », préface
Par Chantal Robillard
 
« Dessine-moi un mouton » ... Et l’aviateur-écrivain, en train de réparer son aéroplane dans le désert, d’esquisser pour le jeune alien tout droit venu de son astéroïde la caisse où serait enfermé l’agnelet mignon.
 
Qui n’a pas souvenir d’avoir lu, enfant, cette célèbre phrase tirée du Petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry ? Quel adulte, trop ancré dans sa vie quotidienne, ne s’est pas esclaffé de ce bout de texte si simple, si naïf ? Ignorant que Saint-Exupéry avait bien failli mourir dans le désert de Libye, suite à un crash de son aéronef, en attente trois jours durant, dans la fournaise, des secours... Et que la rose qui tousse, celle que le petit prince veut protéger du mouton prédateur, c’est Consuelo, capricieuse et asthmatique épouse de l’auteur...
 
Ovni soit qui mal y pense ! Nous, chez Nutty sheep , on a réfléchi sérieusement à cet ovin-là : les moutons, ça nous connaît ! Surtout ceux qui sont zinzins.
 
Les textes réunis dans cette anthologie vont donc vous montrer différentes facettes du petit ovin cher à Saint-Ex, dessiné ou non, encagé ou pas. Ils vous évoqueront aussi d’étranges bergères attendant la pluie, des moutons vaporeux dans un ciel post-apo tourmenté, un loup mutant préparant la der des der, des cyber-moutons dans un pré, des brebis révoltées sous les pavés d’un certain mois de mai, Panurge et des ragoûts d’agneau... Oui, ici des enfants se transforment en moutons, des ovins se rebellent contre leur maître, une brebis noire d’Ouessant voit son sang répandu pour un restaurant-grill... Quant à tel tableau de Zurbaran, son agneau porte malheur : fuyez-le...
 
Au passage, des chansons, des comptines, des films, des poèmes sont ici évoqués, pastichés, détournés, et si vous goûtez les jeux de mots, vous serez servis, à vous en mettre plein la panse... Puis, si vous avez aimé leurs nouvelles, lisez les autres ouvrages de nos auteurs ! Car chaque écrivain de cette anthologie vous dit ardemment avec moi : « s’il te plaît, apprivoise-moi ! » .
 
 
Ch. R.


Promenez-vous avec le Petit Prince
Par Hélène Cruciani
 
 
Par une rotation de son fauteuil levmag, Sélina s’assura de la connexion de ses dix jeunes élèves, dont elle avait choisi de disposer les hologrammes autour d’elle. Tous, sauf Wilfried, un enfant blond aux traits délicats, poursuivaient avec indifférence leurs activités en cours, habitués à savourer leur temps libre jusqu’au dernier instant. À neuf heures pile, la jeune institutrice prit le contrôle de leurs surfaces sans préavis et les habituelles protestations fusèrent : « Oh, non ! J’avais débusqué les Fremen », « Encore une seconde et je tuais tous les dragons ! »... Puis le calme s’installa peu à peu tandis que le petit groupe prenait connaissance du premier sujet du jour.
— Encore un animal disparu ? interrogea une fillette, d’une voix boudeuse.
— Désolée, Chloé, il est au programme ! répondit Sélina, avec un soupir.
Les directives visant à garder un œil tourné vers le passé l’agaçaient tout autant que ses élèves, mais elle était par trop scrupuleuse pour s’en affranchir. Son unique révolte consistait à ne fournir qu’un minimum d’efforts pour traiter les sujets imposés. Ainsi s’était-elle contentée d’une rapide recherche sur le thème du mouton, sélectionnant au hasard un ouvrage parmi la multitude proposée. À peine l’avait-elle fait apparaître sur les surfaces des élèves qu’un concert de grognements et exclamations suppliantes se fit entendre : « Pitié, maîtresse, pas un vieux livre ! », « Il y a trop de pages ! »... Un rire attendri aux lèvres, Sélina laissa les enfants se lamenter un moment avant de leur donner accès au LiveBook correspondant : Promenez-vous avec le Petit Prince .
— Aah ! Merci, maîtresse ! s’exclamèrent-ils en chœur.
Et, sous le regard alerte de la jeune femme, qui suivait leur progression sur sa propre surface, ils naviguèrent quelques minutes d’un décor 3D à l’autre, découvrant les personnages à leur gré et prêtant çà et là l’oreille à des bribes de conversation.
— Maîtresse, c’est quoi un baobab ? demanda l’un des garçons.
— Un gros arbre, répondit Sélina. Il a disparu avec le réchauffement climatique.
— Ben dis-donc, s’écria l’enfant, tout a disparu dans cette histoire !
— Dommage que le livre n’ait pas disparu lui aussi..., marmonna Chloé.
L’éclat de rire général emporta même l’institutrice ; comment sermonner une fillette qu’elle comprenait si bien ? Elle-même avait hâte de clore cette lecture introductive pour passer à l’étape suivante : une sortie IRL qui se substituerait à merveille à l’heure didactique et dont l’annonce allait arracher à sa petite classe des cris de joie.
— Bon, dit-elle en consultant sa surface, on dirait que vous avez tous fait connaissance avec le mouton ?
— Oui, acquiesça Wilfried de son ton timide, il ressemble à un caniche.
— Bien, le félicita-t-elle. Mais tu n’étais pas obligé de rester si longtemps dans le même décor ; pourquoi n’es-tu pas allé te promener sur l’un des astéroïdes  ?
— Je voulais voir le mouton dans la boîte, expliqua l’enfant, mais je n’ai pas réussi à l’ouvrir.
— Tu as bien exploré tous les trous et toutes les arêtes ? interrogea Sélina, en examinant la caisse en bois.
— Oui... oui, beaucoup de fois, confessa Wilfried à voix basse.
Atteint du TEAH – Trouble d’Excès d’Attention / Hypoactivité –, le petit garçon s’efforçait toujours de ne pas se focaliser trop longtemps sur la même idée, mais la curiosité, cette fois, avait été la plus forte. Surtout quand il avait entendu que le petit mouton s’était endormi.
— Ne t’inquiète pas, le rassura l’institutrice, dans le cas d’une erreur de programmation, ton insistance est tout à fait excusable.
— Ah ? Vous pensez qu’il s’agit d’un bogue ? interrogea l’enfant en ouvrant de grands yeux. Moi, je me dem...
— Évidemment... Quelle question ! le coupa Sélina. L’animateur de ce LiveBook a dû travailler trop vite.
— Lui, au moins, n’a pas le TEAH, crut bon...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents