Myrina Holmes, tome 1 : Démons et merveilles
256 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Myrina Holmes, tome 1 : Démons et merveilles , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
256 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Je suis Myrina Holmes, la meilleure Traqueuse d’Infernum, chargée de neutraliser les créatures surnaturelles qui bafouent nos lois.



Dans mon monde, les démons sont légion ! Quatorze pour être précise : sept vouées aux vertus cardinales et sept dominées par les péchés capitaux.



Hybride marginale, je n'appartiens à aucun des deux camps, ce qui m'arrange. J'adore mon boulot et ma vie sur Terre quand je ne suis pas en mission. Sauf bien sûr lorsque de mystérieux cadavres tombent littéralement du ciel pour me torturer les méninges et que ma demi-sœur de succube se met à fréquenter l'Hybresang le plus exécrable qui soit, Kelen Wills.



Pécheur surpuissant, commandant en chef d’une armée d’élite, il n'incarne pas UN péché capital, non : il les cumule tous les sept ! Avec une prédilection pour la luxure, la colère, l'orgueil et la gourmandise, mais gardez ce détail pour vous... Bref, l'odieux personnage s'est mis en tête de me séduire, sans doute parce que je suis la seule femme à résister à ses charmes douteux.



Cet Hybresang peut toujours aller au diable, car j'ai d'autres démons de minuit à fouetter.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 mars 2020
Nombre de lectures 67
EAN13 9782379930683
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Myrina Holmes,
Tome 1: Démons
et merveilles
 
 
 
 
 
Anna TRISS
 

 
L’auteure est représentée par Black Ink Éditions. Tous droits réservés, y compris le droit de reproduction de ce livre ou de quelque citation que ce soit, sous n’importe quelle forme.
 
Nom de l’ouvrage : Myrina Holmes, tome 1 : Démons et merveilles
 
Auteur : Anna TRISS
Suivi éditorial : Sarah Berziou
 
© Black Ink Éditions
Dépôt légal mars 2020
 
Couverture © Black Ink Éditions. Réalisation Lana Graph. Crédits photo Shutterstock.
ISBN 978-2-37993-068-3
 
Black Ink Éditions
23 chemin de Ronflac
17440 Aytré
 
Numéro SIRET 840 658 587 00018
Contact : editions.blackink@gmail.com
Site Internet : www.blackinkeditions.com
 
 
Table des matières
 

Prologue
Les quatorze légions démoniaques
Chapitre 1   : Enfer et damnation
Chapitre 2   : Son Oisive Malveillance
Chapitre 3   : L’appel du devoir
Chapitre 4   : Magistrale interview
Chapitre 5   : Le saut de la foi
Chapitre 6   : Technicien de grande surface
Chapitre 7   : Cœurs ardents
Chapitre 8   : Les 1001 Nuits de Luxure
Chapitre 9   : De plates excuses   ?
Chapitre 10   : La pureté de la perversion
Chapitre 11   : L’hôpital qui se moque de la charité
Chapitre 12   : Code 13.1
Chapitre 13   : Carnage
Chapitre 14   : Le choc des titans
Chapitre 15   : Visite à domicile
Chapitre 16   : Une logique tordue
Chapitre 17   : Le présent de Kelen
Chapitre 18   : Une vengeance qui dérape
Chapitre 19   : Kelen mène son enquête
Chapitre 20   : Provocation et réaction
Chapitre 21   : Bye bye Birdie
Chapitre 22   : Contrariétés
Chapitre 23   : La Sonate au Clair de Lune
Chapitre 24   : 69 degrés dès le matin
Chapitre 25   : Pacte oral
Chapitre 26   : Mises au point
Chapitre 27   : Terreur nocturne
Chapitre 28   : Les ombres du passé
Chapitre 29   : Pacte d’âme
Chapitre 30   : Nouvelles stratégies
Chapitre 31   : Changement de modus operandi
Chapitre 32   : Rendez-vous peu galant
Chapitre 33   : La vertu de Justice
Chapitre 34   : Un redoutable adversaire
Chapitre 35   : Duel de démons
Chapitre 36   : Le choix de Myrina
Chapitre 37   : Sanglantes retrouvailles
Chapitre 38   : Maudit karma   !
Chapitre 39   : Le goût du risque
Chapitre 40   : Succomber à la tentation
Épilogue
Play-list
Chapitre bonus : Péché de Gourmandise
Remerciements

 
 
 
 
 
 
 
 
À Marie et Farah, mes amies Pécheresses...
 
 
 
 
 
 
 
«   Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Paule Saint-Onge
 
Prologue
 
 
«   La conscience ? Elle n'empêche jamais de commettre un péché. Elle empêche seulement d'en jouir en paix !   »
Théodore Dreiser
 

 
Myrina
 
Belle nuit pour mourir.
Tandis que les flammes enragées consument la petite ferme agricole paumée au milieu de nulle part, je pose mon fessier sur la selle de ma moto en croisant les chevilles. Puis je lève la tête vers la Voie lactée. Je me sens d’humeur lyrique ce soir. Aucun nuage n’éclipse les loupiotes scintillantes qui piquettent l’immensité céleste tels des diamants microscopiques accrochés à un manteau de velours sombre. Bien que je demeure une pure citadine dans l’âme, je concède à la campagne ce considérable avantage : lorsque le ciel est dégagé, une véritable féerie étoilée s’offre à la vue émerveillée du spectateur.
Je n’ai pas l’air comme ça sous mes dehors de garce assumée, mais je suis une femme sensible. Parfois, la fillette qui se cache en moi pointe le bout de son nez, comme en cet instant.
En général, elle ne reste pas bien longtemps, la petite conne.
Je baisse pensivement la tête vers la fournaise qui nimbe les champs alentour d’une lueur ambre et or. Une colonne noirâtre s’étire au-dessus de la ferme. Ça aussi, c’est fascinant. Les tourbillons de fumée semblent former d’étranges silhouettes distordues qui déploient leurs ailes lacérées pour tenter d’échapper à l’incendie. À l’instar de démons de brume.
Mais ce n’est pas par le feu que l’on vient à bout d’un démon de ce genre. Croyez-moi sur parole.
Je tire un paquet de cigarettes mentholées de la poche de mon jean et m’en allume une. Sale habitude pour ma santé, j’en conviens. Mon espérance de vie n’est déjà pas bien longue à cause de ma nature particulière, mais je la réduis encore en intoxiquant mes poumons. D’un autre côté, je me grille toujours une cigarette après une mission. Chez moi, la clope reste indissociable du délicieux sentiment d’autosatisfaction du travail accompli. Mais il faudrait que je parvienne à réduire ma consommation. Ondine, ma demi-sœur, ne cesse de me le répéter. Un patch de nicotine pourrait aider à régler ce problème, peut-être.
Ou pas.
Un hurlement strident mais féroce fuse dans la nuit, altérant mes réflexions sanitaires. Retirant ma cigarette de la bouche, je fronce les sourcils en direction de la ferme.
Tiens, il y en a un qui est encore vivant.
Travail accompli, mon cul   !
D’une pichenette, je balance la clope à moitié entamée par terre en exhalant une bouffée de fumée et empoigne ma fidèle arbalète gravée de runes. Je pourrais prendre mon revolver, mais je suis une puriste. D’un geste vif, j’encoche un carreau à la pointe d’argent, actionne le levier pour tendre la corde et l’oriente vers le bâtiment en positionnant mon œil directeur devant le viseur. Je surveille attentivement la porte d’entrée ouverte en m’attendant à distinguer une énorme masse sombre parmi les flammes d’une seconde à l’autre.
Ramène-toi, le coriace.
Le temps s’égrène. Le feu continue à faire son office. Un pan de charpente s’écroule sur la droite dans un fracas du tonnerre. Mais rien ne survient du côté de l’entrée.
Ce devait être simplement un cri d’agonie. Il est mort.
J’abaisse progressivement mon arbalète.
Soudain, quelque chose brise les carreaux d’une fenêtre.
Quelque chose de gros.
Quelque chose qui crame.
Quelque chose qui fonce vers moi à toute vitesse en hurlant de douleur et de fureur.
Sans perdre mon sang-froid, je relève mon arbalète en inspirant.
Le boulet de feu géant n’est plus qu’à dix mètres de moi. Il court comme s’il avait le feu au cul. Ce qui est littéralement le cas.
J’appuie sur la détente en expirant.
Mon carreau sifflant se plante dans la tête de la créature et la fauche net dans son élan.
Le démon s’écroule sur le dos, son corps enflammé animé de soubresauts… avant de s’immobiliser. Une odeur de poulet grillé emplit mes narines et réveille mon envie de barbecue au point de faire gargouiller mon estomac. Dommage que la copropriété de notre immeuble ne nous autorise pas à en avoir un sur le balcon.
Reposant mon arbalète sur la moto, je m’approche de la créature en dégainant mon sabre à poignée d’or et à lame d’argent. Son petit nom affectif ? Plume. D’une part parce que mon épée est incroyablement légère, d’autre part car je trouvais marrant le décalage entre la fonction et le nom. Ça surprend toujours les gens, la première fois que je leur révèle le nom de Plume. Ils doivent s’attendre à un truc super badass du style « Croc d’acier », « Lame du bourreau » ou « Fléau des démons ». Eh bien non. C’est Plume, point final.
Je sais, je suis une originale.
Bref.
Si on était dans un film d’action-épouvante, le vieux démon Arrogèse doté de cornes torsadées qui gît sur le sol ne serait pas tout à fait mort. Me prenant par surprise, il jaillirait comme un diable pour s’attaquer à moi toutes griffes dehors et… Ben tiens, mon salaud ! me dis-je en le voyant s’animer alors que je me trouve à moins d’un mètre de lui.
Mais il ne se redresse pas. Il remue légèrement son bras écailleux en gémissant comme un animal blessé, pitoyable.
Oh, pauvre chou.
Je brandis ma longue Plume au-dessus de lui et lui tranche la tête en un coup au niveau du cou.
(Vous avez noté le jeu de mots tout en subtilité ?)
Voilà, une bonne chose de faite , songé-je au moment où le toit de la ferme s’effondre

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents