Myrina Holmes, tome 3 : Possessions immatérielles
335 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Myrina Holmes, tome 3 : Possessions immatérielles , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
335 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


La trahison du démon que j'aime est sans conteste la pire épreuve de ma vie d’hybride.



Je suis anéantie dans un monde en proie au chaos depuis que Kel m’a abandonnée sans la moindre explication, comme si je n'avais jamais existé.



Pourtant, mon instinct de Traqueuse me souffle que la vérité m’échappe... et mon cœur de femme se révolte, incapable de se résigner.



Qu'à cela ne tienne, je suis prête à affronter les terribles dangers qui planent pour élucider cette nouvelle affaire. Je n'hésiterai pas à botter des culs écailleux au passage. Je traquerai mon connard d'Hybresang dans les Limbes s'il le faut !



Quitte à sombrer moi-même au cœur des ténèbres afin de pouvoir espérer trouver la lumière qui s'y cache.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 33
EAN13 9782379931062
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Myrina Holmes, Tome 3 : Possessions immatérielles
 
 
 
 
 
 
 
Anna TRISS
 


L’auteure est représentée par Black Ink Éditions. Tous droits réservés, y compris le droit de reproduction de ce livre ou de quelque citation que ce soit, sous n’importe quelle forme.
 
Nom de l’ouvrage : Myrina Holmes, tome 3 : Possessions immatérielles
Auteur : Anna TRISS
Suivi éditorial : Marie Delpech
 
© Black Ink Éditions
Dépôt légal juin 2020
 
Couverture © Black Ink Éditions. Réalisation Juliette Bernaz. Crédits photo Shutterstock.
ISBN 978-2-37993-106-2
 
Black Ink Éditions
23 chemin de Ronflac
17440 Aytré
Numéro SIRET 840 658 587 00018
Contact : editions.blackink@gmail.com
www.blackinkeditions.com
 
Table des matières
Prologue
Les quatorze légions démoniaques
Chapitre 1 : Garder la tête hors de la lave
Chapitre 2 : À la recherche de l’Hybresang
Chapitre 3 : Méthode Pécheresse
Chapitre 4 : L’allocution du Fédérateur
Chapitre 5 : Visite surprise
Chapitre 6 : Servitude
Chapitre 7 : Retour au bercail
Chapitre 8 : Abaddon le Destructeur
Chapitre 9 : Le Trident de Satan
Chapitre 10 : Juste un rêve
Chapitre 11 : Un pied en enfer
Chapitre 12 : La lettre de Kel
Chapitre 13 : Héritage Équitale
Chapitre 14 : Révélation Pécheresse
Chapitre 15 : Le jeu de Lilith
Chapitre 16 : Double sanction
Chapitre 17 : Retrouvailles
Chapitre 18 : Amants maudits
Chapitre 19 : Les résultats du test
Chapitre 20 : La peur de l’abandon
Chapitre 21 : La faille de Lilith
Chapitre 22 : Le goût de la compétition
Chapitre 23 : Royalty
Chapitre 24 : Vassago l’Ancien
Chapitre 25 : Imprévu
Chapitre 26 : Le tombeau de Satan
Chapitre 27 : Luxure
Chapitre 28 : Gourmandise et Paresse
Chapitre 29 : Envie et Avarice
Chapitre 30 : Orgueil
Chapitre 31 : Colère
Chapitre 32 : Sulfureux répit
Chapitre 33 : Planifier la résistance
Chapitre 34 : Acte I, l’échauffement
Chapitre 35 : Acte II, les masques tombent
Chapitre 36 : Acte III, une question de vie ou de mort
Chapitre 37 : Retour aux sources
Épilogue
PLAY-LIST
REMERCIEMENTS

 
 
Prologue
 
« Une chasse excessive est un plaisir sanguinaire. »
Proverbe danois
 

 
Myrina
 
Belle nuit pour traquer.
Il est très tard – ou très tôt, selon les points de vue – ce qui explique l’aspect désertique de la rue. Tous les sens aux aguets, je rase les murs bariolés de graffitis en suivant le sillage olfactif du démon que je pourchasse sur Terre. Au-dessus du halo fantomatique des lampadaires style Victorien, des langues nuageuses opaques éclipsent la lune et les étoiles.
Il s’agit d’un Sans-Âme, une des dernières créatures à nous avoir échappé après la bataille sanglante qui a éclaté au Palais des Magistraux voilà deux semaines. À l’instar de ses congénères, il a été asservi par des terroristes, mais après notre victoire, celui-là a réussi à recouvrer sa liberté en se débarrassant de son collier électronique, devenu inactif. Ensuite, la bête a franchi un portail magique à proximité en sautant sur le dos d’un Révolté : ce dernier utilisait son badge contrefait pour se réfugier dans le monde des humains. Une fois sur Terre, le Sans-Âme a égorgé sa proie avant de s’enfuir.
J’ai retrouvé sa piste hier. J’ai remonté les indices : des corps dévorés et des dégâts matériels. Les policiers de cette petite ville d’ordinaire tranquille ont lancé une alerte générale « Animal sauvage extrêmement dangereux » et ont organisé des battues avec des citoyens volontaires, visant à capturer ce qu’ils pensent être un fauve évadé d’un zoo.
Ils sont tellement loin de la réalité.
Ma concentration présente des lacunes, cette nuit. Une partie de mon esprit est restée avec lui .
Où qu’il soit.
Main contractée sur la poignée dorée de mon épée, je m’ébroue pour tenter de bannir son ombre obsédante et solliciter toute ma réserve de sang-froid. Un Traqueur qui n’est pas complètement focalisé sur sa mission a beaucoup plus de chances d’échouer… et d’être tué par sa proie, accessoirement.
Donc, je continue à remonter ma piste, une traînée de sang frais et luisant, rouge vif. Le prédateur a encore attrapé un humain qui avait le malheur d’être là au mauvais endroit, au mauvais moment. Mi-Appétante, mi-Fianèle, la créature hybride est guidée par son péché de Gourmandise qui prend totalement l’ascendant sur sa vertu d’Espérance. En effet, les instincts démoniaques primaires dominent toujours chez ces monstres.
Je capte des grognements gutturaux et des bruits de mastication. Je suis proche du but.
Épaule collée au mur, je me déplace furtivement jusqu’à l’intersection. Puis, retenant ma respiration, je jette un vif coup d’ œil à la ruelle perpendiculaire, à moitié immergée dans la pénombre.
Jackpot, mon pote.
Voilà un menu modérément appétissant, un festin de chair et d’entrailles. Si je n’étais pas habituée à ce genre de scène, je vomirais probablement tripes et boyaux. Le clochard qui est en train de se faire déchiqueter l’intérieur du ventre est mort, heureusement pour lui. Il m’est arrivé de devoir abréger les horribles souffrances des victimes dans des cas similaires. Les Sans-Âmes ne se préoccupent pas de savoir si leurs proies sont encore vivantes lorsqu’ils se remplissent la panse. Ce n’est pas par cruauté : celle-ci n’existe pas chez les animaux, même les carnivores. Jouir de la douleur d’autrui est une tare propre aux démons et aux humains. Ces bêtes-là ne pensent qu’à manger et à survivre. Elles relèguent le reste au second plan.
C’est pourquoi je trouve que certains criminels sont bien pires que les Sans-Âmes.
Bref, ce n’est pas le sujet.
La créature aux écailles grises bardées de piques ressemble à un hérisson géant féroce. Elle arbore des ailes de chauve-souris difformes et atrophiées qui ne lui permettent pas de voler, mais l’aident à effectuer des bonds prodigieux. En outre, elle possède non pas quatre pattes comme la plupart des démons, mais huit membres fins et agiles. Elle est aussi laide que redoutable, quoi.
Peu importe. Elle ne m’échappera pas, cette nuit.
Les balles ou les carreaux à pointe en argent étant inefficaces sur ce spécimen, je vais devoir l’affronter au corps-à-corps.
J’ai remarqué quelque chose la dernière fois que j’ai muté lors de la bataille au Palais des Magistraux. Je faiblis moins vite qu’avant. Ma résistance a augmenté.
En y réfléchissant, je me suis demandé si ce n’est pas lié au sceau démoniaque, même s’il est actuellement en sourdine. D’ailleurs, je ne sais toujours pas pourquoi, mais j’y travaille.
Après avoir vérifié que personne ne rôde dans la rue et que le Sans-Âme dont la tête remue dans le ventre béant du cadavre ne m’a toujours pas repérée, je me déshabille discrètement. Je dépose le tas de vêtements sur ma paire de boots avant de me métamorphoser en démone mi-Équitale mi-Stuprène, sans lâcher ma fidèle épée baptisée Plume. En rassemblant ma masse de dreadlocks en arrière, je me glisse derrière la corpulente créature en catimini, mes pattes ne produisant pas le moindre bruit sur le béton.
C’était sans compter sur l’audition affûtée de ma proie, bien meilleure que la mienne.
Alors que je suis à deux mètres du Sans-Âme, il pivote vivement vers moi, un morceau d’intestin gluant coincé dans la gueule. Son rugissement de fureur quasi hystérique me défonce les tympans tandis que ses pics se dressent à l’unisson sur son corps. On dirait mon chat quand il est contrarié.
Plusieurs projectiles acérés se détachent soudain de ses écailles et fusent dans ma direction. J’érige un bouclier de glace noire grâce à mon pouvoir d’Équitale afin de me protéger. Les premières piques ricochent puissamment sur sa surface, ébranlant mon bras tendu. Heureusement que Putride ne m’éjecte pas ses poils puants dans la gueule lorsqu’il est en rogne, ce serait l’enfer au quotidien !
Battant des ailes pour voler au-dessus de la créature, je baisse mon bouclier et abats la lame étincelante vers son cou. Elle esquive l’assaut et essaye de me frapper avec deux pattes au moment où j’atterris. D’un coup d’é

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents