Seyrawyn Futurs Gardiens T.1 - Entrainement à Hinrik
113 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Seyrawyn Futurs Gardiens T.1 - Entrainement à Hinrik

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
113 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En entrainement à Hinrik, nos jeunes Vikings apprennent le maniement des armes. Quelles est donc la différence entre la magie druidique et celle des sorciers? Ils auront en tout 6 entrainements pour démontrer leur courage avant de devenir de fiers Gardiens du territoire!
Même univers, mêmes personnages, une préquelle à la collection Seyrawyn Aventures : L’ENTRAINEMENT DES JEUNES HÉROS AVANT LEUR PREMIÈRE QUÊTE
Sur l’île d’Arisan, les Gardiens de Lönnar protègent La Source et leur colonie contre des voisins envahisseurs. La druidesse Miriel, ses amis Arafinway l’éclaireur elfique et Marack fils de Marack le guerrier viking, poursuivent leur entrainement pour devenir de fiers protecteurs du territoire.
Les 6 villes de la colonie accueillent tour à tour les jeunes pour y faire leurs derniers apprentissages avant la graduation (elle a lieu au début du Tome 1 de la collection Seyrawyn Aventures - Le conflit des druides). Voici donc une préquelle : 6 aventures où nos héros apprendront les techniques nécessaires à leur tâche de gardiens, mais où ils devront aussi démontrer leurs compétences ainsi que prouver leur courage.
TOME 1 - Les futurs Gardiens sont actuellement en séjour à la forteresse d’Hinrik afin de parfaire leurs connaissances dans l’art du combat. Or, une nouvelle recrue revendique aussitôt le rôle de chef de groupe. Quelle magie l’emportera, celle des druides ou des mages artilleurs?
Peu après, une simple sortie de reconnaissance vire au cauchemar. Comment se sortiront-ils de cette embuscade meurtrière? Quels étranges secrets recèle la caverne qu’ils ont découverte? Qui est le mystérieux résident de ces lieux? Dans quel état reviendront-ils à Hinrik?
[...]
– À vos armes! Nous sommes attaqués! hurla Nordahl en tentant de déterminer la meilleure défense pour ses jeunes.
– Protégez le druide! cria Yrsa.
Les deux guerriers et les deux éclaireurs du groupe prirent position en forme de demi-lune devant le jeune druide. Les parois des rochers formaient un mur de protection naturelle sur le flanc gauche et la rivière Jokulsa grondait sur leur droite.
– Je vais tenter de les ralentir, sauvez-vous dans la forêt! Courez! les somma le Gardien en brandissant son marteau de Lönnar et son bouclier aux entrelacs celtiques. Cachez-vous, faites tout ce que vous pouvez pour survivre et rejoignez la forteresse d’Hinrik le plus rapidement possible!
– Nous pouvons vous aider! Nous sommes prêts! contesta Yrsa, une épée bâtarde à la main, en plaçant son groupe en retrait derrière le Gardien.
Ils n’eurent plus le temps de discuter. Quatre mourskas suivis de cinq Sottecks arrivaient rapidement pour leur tomber dessus avec force. Le shaman Worthag s’était rapproché, mais demeura à une certaine distance de la mêlée. Il analysait la situation de loin. [...]

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2016
Nombre de lectures 93
EAN13 9782924204511
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0020€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

DES M MES CR ATEURS

Collection SEYRAWYN Aventures
(adolescents et adultes)
TRILOGIE DE LA PREMI RE QU TE
Le conflit des druides T1 (Premi re impression 2012)
La qu te des druides T2 (Premi re impression 2013)
La justice des druides T3 (Premi re impression 2013)
DEUXI ME QU TE
Reliques de Dragon (Premi re impression 2014)
Sauront-ils prot ger La Source?
Collection Seyrawyn jeunesse
FUTURS GARDIENS
(9-12 ans) 6 num ros
1 Entrainement Hinrik (Premi re impression 2015)
Suivez toutes les aventures des futurs Gardiens du territoire!
Collection Seyrawyn junior (7-10 ans)
LES DRAGONNIERS
Num ros 1 4 (2014), 5 10 (2015-2016)
Un uf de Dragon? Un vrai?
PRODUITS D RIV S:
ufs de Dragon dans leur boursette de cuir ( www.Seyrawyn.com )
Accessoires de cuir: brassards, couvre-livres
( www.Au-Dragon-Noir.com )
Marteaux de L nnar et armes en mousse pour GN
( www.Calimacil.ca )
Bijoux - Joncs de Dvalin ( www.dracolite.com )
Auteurs: Martial Gris et Maryse Pepin
Graphisme, typographie et mise-en-page, conception et r alisation de la couverture,
des illustrations, des dragons et des cartes: Maryse Pepin
diteur: Les ditions McGray
Saint-Eustache (Qu bec) Canada
Courriel: info@seyrawyn.com
www.EditionsMcGray.com / www.Seyrawyn.com
/ Seyrawyn - page officielle / Les gardiens des ufs de dragon / Dragon Eggs Keeper
Disponible en librairie et via Internet: www.seyrawyn.com
ISBN 978-2-924204-504 (imprim )
ISBN 978-2-924204-511 (epub) ISBN 978-2-924204-528 (pdf)
D p t l gal: 2015
Catalogage avant publication de Biblioth que et Archives nationales du Qu bec et Biblioth que et Archives Canada
Gris , Martial, 1967-
Futurs gardiens
(Collection Seyrawyn jeunesse)
L ouvrage complet comprendra 6 volumes.
Comprend des r f rences bibliographiques et un index.
Sommaire: 1. Entrainement Hinrik.
Pour les jeunes de 9 12 ans.
ISBN 978-2-924204-50-4 (vol. 1)
I. Pepin, Maryse, 1968- . II. Gris , Martial, 1967- .
Entrainement Hinrik. III. Titre.
PS8613.R645F87 2015 jC843 .6 C2015-941217-X
PS9613.R645F87 2015
Imprim au Canada
2015 Tous droits r serv s. Aucune partie de ce livre ne peut tre reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission crite de l auteur, sauf dans le cas d une citation.
Nous sommes Grim McGray et Marie-Calina, auteurs dans la vraie vie et Vikings sur Arisan. Nous habitons Alkingingar, la Capitale.
Nous sommes heureux de t inviter venir nous rejoindre dans notre univers m di val fantastique!
Si au d part l aventure a commenc avec nos fameux ufs de Dragon, elle se continue avec toi, car tu en fais aussi partie il te suffit de croire la magie des Dragons!
Auteur, diteur, artiste, artisan du cuir et acteur
Martial Gris - 1967 de St-Eustache (Qc)
Homme de d fis et de passions, Martial Gris est reconnu pour son engagement dans la communaut m di vale du Qu bec. Son criture s inspire de ses longues ann es de jeu Donjons Dragons et de Grandeur Nature. Il se pr sente lui-m me comme un elfe cr atif, un Viking d termin et un preux chevalier.
L elfe est son c t cr atif et artistique: arts de la sc ne, figuration, t l vision, arts de combat. Il cr e aussi des accessoires de cuir d inspiration m di vale. Le Viking est son c t qui prend des risques et qui rel ve les d fis. Le chevalier repr sente sa conscience et la sagesse qui maintiennent l quilibre entre l elfe et le Viking.
Des milliers d ufs de Dragon plus tard, en collaboration avec sa partenaire, l artiste Maryse Pepin, il offre ses dragonniers et dragonni res les palpitantes collections Seyrawyn.
Auteure, artiste, designer graphique et illustratrice
Maryse Pepin - 1968 de Lachute (Qc)
Depuis 1988, Maryse Pepin dirige avec brio son bureau de design graphique. Ses projets se d marquent par la justesse et la qualit de ses concepts. Avec son partenaire de vie et d affaires Martial Gris , elle d veloppe leur maison d ditions McGray.
Cr atrice en bullition, l artiste a une plume sensible et affirm e. Elle a donn vie aux dragons originaux, con oit les couvertures des livres et signe l ensemble des images du monde de Seyrawyn. Elle adore aussi partager sa passion pour les Dragons et le monde m di val fantastique.
Enfin, Maryse Pepin s est toujours sentie concern e par le d veloppement identitaire des enfants. Parent de quatre adolescents, elle crit en s inspirant d motions et de r cits v ritables. Venez vivre une aventure!

Table des mati res
Chapitre 0 Tout a un commencement: Une colonie sur Arisan
Chapitre 1 La forteresse d Hinrik
Chapitre 2 La recrue
Chapitre 3 Roxane
Chapitre 4 Les soldats du roi
Chapitre 5 Magie versus Magie
Chapitre 6 L incendie
Chapitre 7 La mission
Chapitre 8 C est un d part!
Chapitre 9 La rivi re Jokulsa
Chapitre 10 L embuscade
Chapitre 11 Le refuge
Chapitre 12 L attaque
Chapitre 13 Le ma tre des lieux
Chapitre 14 Combat glacial
Chapitre 15 Sauve qui peut!
Chapitre 16 Remitto ad Terram
Les Vikings de l Ancien Continent, peuple scandinave, taient des colonisateurs f rus de voyages, d aventures et de magie. Ils taient aussi reconnus pour leur efficacit dans les combats contre les cr atures les plus mal fiques. Aucun orc, gobelin ou d mon n chappait la frappe de Tyr, dieu de la guerre et de la justice.
Le strandh gg 1 de Tyr et de son fils L nnar, dieu de la justice et de la nature, command par le druide Arminas, partait souvent en mission pour rechercher travers les mondes de sinistres cr atures hors-la-loi. Sous la gouverne magique de leur mage Beren, pr tre de Tyr, cette escouade tait compos e de Grim McGray, le marchand et traqueur, de Lars le scalde et de Marack p re, tous trois fameux Kriegers 2 aguerris.
Or, lors d une exp dition de chasse, ils furent aspir s par un portail qui les conduisit sur l ile perdue d Arisan.
Acceptant l norme responsabilit l gu e par le Grand Gardien de La Source, le groupe revint avec familles et amis pour coloniser les Terres d Aezur. Ils s install rent dans cette zone inhabit e et devinrent ainsi les Premiers Gardiens et Jarls 3 des six grandes villes fortifi es.
Ils y d couvrirent diff rents peuples aussi surprenants les uns que les autres. Par ailleurs, les v n rables Dragons, nombreux sur l ile, les observaient discr tement depuis plusieurs Solstices.
Mais un grand territoire et La Source attisent les convoitises Ainsi, les attaques de leur voisin de l Est, le roi des G ants de pierre Arakher, taient de plus en plus t m raires, car ce dernier cherchait constamment agrandir son royaume.
Dans une alliance strat gique, les Vikings, les druides, les elfes et Lassik, le G ant des montagnes form rent de redoutables Gardiens du territoire afin de prot ger la nouvelle colonie contre les envahisseurs. Leur effigie tait le marteau deux t tes de b lier pour les guerriers et un b ton d office pour les druides, le Salko nas aux propri t s surnaturelles.
Comme le pire tait craindre, les Ma tres d armes intensifi rent l entrainement des futurs gardiens.
Miriel, la druidesse, Marack fils de Marack, le guerrier viking et Arafinway, l claireur elfique seront-ils pr ts temps pour accomplir leur destin e?



1 strandh gg: terme viking, petit commando pr par pour un raid clair
2 Krieger: guerrier v t ran viking
3 Jarl: responsable d une ville viking
Le soleil venait peine de se lever qu on entendait d j les rumeurs de la vie quotidienne venant de la ville d Hinrik. Cette imprenable forteresse entour e d immenses pieux de bois effil s abritait plusieurs milliers de Vikings. Une brume humide flottait encore sur la plaine d bois e qui l entourait.
Peu peu, les vigies post es sur les hautes tours de guet pouvaient maintenant apercevoir au loin le feuillage bleut du majestueux ch taignier d Och la lisi re de la for t des Anc tres. moins de vingt minutes de marche des remparts, la dense v g tation cr ait une barri re naturelle contre les ventuels envahisseurs. Par contre, elle offrait aussi une cachette id ale pour les observateurs.
Dans une petite clairi re derri re les arbres, bien l abri des regards indiscrets, trois guerriers taient d j l entrainement. En fait, deux hommes vikings taient paresseusement observ s par un sympathique g ant poilu affal sur un rocher.
Normalement, les repr sentants de cette race des montagnes ne descendent jamais aussi loin de leur territoire enneig , au sud-ouest de leur position actuelle. Mais Lassik Patte d ours, g ant du clan des Loups des Neiges et haut comme deux hommes, avait une pens e diff rente de ses cong n res. Plut t que d tre un rustre, il savourait la pl nitude du savoir et de l alchimie.
D une allure humaine avec de longs cheveux embroussaill s, il avait pour seule arme son b ton de marche, un jeune arbre en fait. D ailleurs, il ne faisait aucun doute qu il pouvait balayer d une seule main au moins trois ennemis la fois.
Lorsque l ain des Vikings ass na un ni me coup son l ve, le g ant soupira de nouveau.
- Pffff! fit-il d un air ennuy .
- La connaissance est une arme redoutable dans les mains de celui qui sait s en servir! gronda le vaillant Krieger en pivotant autour du jeune.
Marack p re, le Jarl d Hinrik, tait un homme imposant dot d une force de caract re peu commune. L air sombre, le cr ne ras et portant deux longues moustaches et barbichette, c tait un fier combattant au long parcours de qu tes et d aventures. Fin strat ge et infiniment logique, il estimait toutes les armes, mais affichait une nette pr f rence pour les lourds marteaux de guerre.
De plus, ce ma tre d armes d exp rience tait cultiv et portait une attention particuli re l ducation de son fils.
De nouveau d sarm , le jeune et vigoureux Marack fils de Marack retira rageusement le bandeau de coton qui lui couvrait les yeux.
V tu d une armure de cuir souple sur sa tunique noire, le gar on r cup ra son arme tomb e dans la ros e quelques pas devant lui.
- Mon gars, nous n avons pas tout l avant-midi un peu plus de nerf, pardi! Je dois t enseigner tout ce que je connais afin que tu puisses accomplir la glorieuse mission de notre famille. ce rythme, tu ne seras jamais pr t pour ta graduation dans trois ans!
- Oui, Jarl! r pondit nerg tiquement le guerrier en empoignant son marteau de fer.
- Replace ton bandeau et concentre-toi sur tes autres sens, recommanda le ma tre.
- Mais comment puis-je anticiper tes attaques? Elles sont bien trop sournoises! s objecta furieusement le jeune Viking en ob issant l ordre.
- Il te faut devenir ma tre de ton environnement. Sois donc attentif! lui r pondit son ain avec un brin d impatience. Hume les odeurs de la guerre coute les bruits qui t entourent Si ton ennemi est bien entrain et demeure silencieux, alors deviens plus rus que lui. Provoque-le! nerve-le! Force-le commettre une erreur que tu pourras utiliser ton avantage.
Whack! Whack! Chtonc! Klang!
- Ah! Enfin! s exclama Marack p re. Tu as r ussi esquiver les coups, par de ton bouclier et contre-attaqu par la suite! Voil , refais-le! Encore!
Arm de sa trique 4 , le Jarl s lan a dans une s quence de coups sur son l ve toujours aveugle. Il exag rait ses attaques en effectuant des d placements suffisamment bruyants pour permettre Marack fils d entendre et d anticiper ses mouvements.
Whack! Klang! Whack! Chtonc! Swoop! Klang! Clac!
A e!
- A e! s cria le jeune guerrier en massant le c t de sa cuisse.
- Cette attaque est sp cialement con ue pour invalider mon adversaire. Elle agit directement sur le nerf de sa jambe. Heureusement pour toi que je n y ai pas mis toute ma force! d clara le ma tre. Car autrement, tu serais tendu sur le sol te tordre de douleur.
Le jeune fringant arracha de nouveau le bandeau, plissa les yeux sous la lumi re et releva la t te en signe de d fi.
- AARRRGGGHHH! hurla-t-il en fon ant sur son p re. La prochaine fois que nous ferons cet exercice, j insiste pour que tu y appliques toute ta force!
Le ma tre para ais ment la furie de son jeune l ve.
"Hum, il a du potentiel , songea-t-il avec satisfaction.
- Si je ne suis pas en mesure d esquiver tes coups, alors il me faudra apprendre combattre avec la douleur, continua le guerrier avec fougue.
Un peu plus tard, la fatigue commen a se faire sentir et les coups devinrent plus mous.
- Je crois qu il en a assez! ronchonna 5 le g ant des montagnes. Voil deux heures que je vous regarde changer des petites tapes!
Les combattants finirent par s arr ter, essouffl s.
- Mon cher ambassadeur Lassik Patte d ours, votre assistance dans cet exercice a t des plus appr ci e! lui lan a le Jarl d Hinrik sur un ton moqueur.
- Hum? Que veux-tu insinuer par l ? interrogea le g ant en fron ant ses pais sourcils broussailleux. Je suis rest bien tranquille sur mon rocher!
- Pr cis ment! Je m attendais ce que tu sois beaucoup plus participatif! moins que tes longues heures concocter des mixtures alcoolis es ou de nouvelles potions magiques ne t aient rendu trop flemmard 6
C en tait assez. Lassik se leva d un bon en faisant trembler le sol.
V tu d un surcot 7 cul de cuir brun, il portait une sacoche et une gourde de cuir en bandouli re. sa ceinture, tr nait son escarcelle 8 , encadr e d un grand nombre d accessoires utiles et futiles: quelques dagues, des colliers et autres grigris, des lacets de cuir, un foulard.
Il empoigna son gourdin aussi gros et long qu un jeune arbre et s lan a l attaque du Jarl.
Bunk! Bunk! Bunk! Crac! Clac!
Devant cette menace aussi soudaine qu inattendue, Marack p re fut pris d un fou rire incontr lable. Sous le regard bahi de son fils, le ma tre opta pour une tactique plut t comique: au lieu de parer directement les coups puissants de son ami, il tourna autour de lui et se faufila facilement hors de port e des lans du g ant. Il le narguait amicalement par sa souplesse en riant.
- Allez, hop! Oups, manqu ! lan a-t-il encore la vol e.
Soudain, Lassik se choqua pour vrai et attrapa l homme au passage. En un seul coup, la force brute du g ant eut raison de la pauvre trique du Jarl. Elle se fracassa en deux et l attaque suivante se logea exactement sur le c t gauche de la jambe du Krieger. En fait, le g ant avait choisi l endroit pr cis o le p re avait touch le fils auparavant.
- Aaaaa e! hurla le Jarl en l chant son arme pour maintenir sa cuisse entre ses deux mains.
Il ne riait plus. Fort surpris, il regarda son ami se redresser fi rement.
- Comment disais-tu d j ? Moi, un flemmard? Quel culot de Viking! r la le g ant en le toisant 9 avec un grand sourire.
Marack fils suivait attentivement la curieuse sc ne. Du coup, il employa toute sa discipline pour retenir son tour un fou rire devant la dure le on inflig e son p re.
- Merci, Ma tre Lassik! lan a joyeusement le jeune. Je crois que je comprends mieux la port e de cette attaque lorsqu elle est ass n e sur quelqu un que je peux voir!
- Comme tu peux le constater, elle peut devenir assez efficace pour immobiliser ton assaillant, rouscailla 10 le g ant des montagnes. Elle permet galement de bien faire comprendre l ami qui t insulte qu on n appr cie pas de se faire r veiller au petit matin pour regarder deux lascars 11 se taper dessus!
Lassik appuya son commentaire en frappant le sol de son gourdin.
- Lorsque vous aurez tous les deux termin de vous moquer de moi, j appr cierais un peu d aide pour le retour, si ce n est pas trop vous demander! g mit le Jarl en frottant sa cuisse douloureuse.
- N gocie cela avec ton fils! lan a le g ant. Il semble que je sois trop mou pour porter assistance qui que ce soit Je vais donc retourner Hinrik et me concocter un petit rafraichissement. Si vous ne perdez pas trop de temps en route et que tu r ussis te rendre jusqu l auberge du Troubadour Volant, un pichet pourrait t y attendre, mon ami Oh, oh! Comme je sens monter une norme soif! Et puis, un gosier sec de g ant, c est tr s difficile d salt rer insinua-t-il de fort bonne humeur cette id e.
Lassik s empressa en direction de la ville et laissa derri re lui le p re et le fils.

Un peu plus tard, Marack p re donna cong son porteur et fit son entr e dans l auberge en boitant. Son g ant ami l y attendait tranquillement, bien install une table d mesur ment grande pour un humain.
- Mais je t en prie, assieds-toi, robuste Jarl d Hinrik, se moqua gentiment Lassik.
- Tu aurais pu retenir un peu ta force pour me frapper la jambe! se plaignit l autre.
- Mais c est exactement ce que j ai fait! se d fendit le g ant. Je t ai peine effleur Imagine! Si j y avais vraiment mis toute ma puissance, tu porterais le surnom d estropi 12 pour le reste de la vie!
Le Jarl fixa son ami d un air incertain, ne sachant trop o se situait la v rit dans cette affirmation. Ne voulant pas s engager dans une autre trop longue discussion, il pr f ra oublier cet incident. Il avait d ailleurs d autres urgences discuter avec son compagnon d armes.
Soudain, le g ant cogna son cruchon d hydromel sur la table et servit un autre verre son ami.
- Dis-moi s rieusement, Marack. Est-ce vraiment n cessaire de pousser ton jeune comme tu le fais? demanda le g ant. Tu en demandes beaucoup pour un gar on de son ge. Seize ans, c est encore un nourrisson du point de vue d un g ant, videmment.
- En fait, non, c est un homme maintenant. Il aurait d j d tre sur les champs de bataille depuis plusieurs solstices. Tu sais comme moi qu il devra prendre la charge son tour, comme je l ai fait apr s mon p re, et lui-m me apr s mon grand-p re, se d fendit avec vigueur le Jarl. J essaie seulement de le pr parer correctement sa noble mission. Il devra parer toutes les ventualit s et ne JAMAIS faillir. C est tout de m me un Marack!
Le p re devint soudainement exalt . Trop d enjeux importants d pendaient de la r ussite de son fils!
- Et pourtant, reprit le g ant, tu sais tr s bien que d ici tout au plus une ann e, il pourra facilement passer la partie finale de l preuve du gantelet 13 d Hinrik, le Jugement de Tyr, et devenir Gardien du territoire. Il serait un fier repr sentant de L nnar contre nos ennemis. Alors pourquoi t acharnes-tu lui enseigner durant encore plusieurs ann es tout ce que tu connais? Esp ce de de Jarl ent t !
"Il vaut mieux pour lui d tre trop pr par que d chouer pensa Marack p re.
- C est une entente que j ai conclue avec Arminas, d clara-t-il enfin. Mon fils accompagnera Miriel lorsqu elle aura atteint le droit de choisir ses co quipiers pour son groupe de Gardiens du territoire.
Lassik le regarda avec surprise.
- Tu as convenu avec le Grand Druide de L nnar, le chef spirituel des druides et de notre colonie, que ton fils aura la charge de veiller sur son unique et pr cieuse fille?
- Oui, c est un peu a! acquies a le Jarl. Maintenant, arr te de me poser des questions et remplis ma chope. Je dois te faire part des derniers rapports de mission.
Lassik couta attentivement.
- Depuis ces derniers mois, commen a le Jarl, nos groupes de gardiens croisent de plus en plus souvent des compagnies de soldats ennemis qui tentent de franchir nos fronti res. Par chance, nos troupes d lite appuy es par les effectifs de la tour elfique de Vanirias ont toujours su les repousser.
- C est normal! La magie de ces elfes conjugu e l adresse des archers, au sommet de leur tour-arbre, ont toujours fait battre en retraite toutes les hordes d attaquants, louangea Lassik avec admiration.
- Oui, je suis d accord avec toi. Mais je soup onne que notre ennemi a sa disposition un effectif plus imposant qu il veut bien nous laisser croire. Tout semble indiquer qu actuellement ils ne font que tester nos d fenses. Certains ont m me tent de passer par les monts Kr nen l est ou, pire, par les montagnes d Orgelmir au sud
- Mais c est de la folie et tu le sais bien! Mon clan de g ants et ceux qui se regroupent sous sa banni re demeurent dans ces montagnes. Rien ni personne n est assez fou pour traverser ces territoires! Ce serait la mort presque assur e! Lorsque la nature ne te pourfend pas, c est un pr dateur qui s en charge. Si c est une attaque de ce genre qui te turlupine, tu peux dormir en toute qui tude, mon ami!
- Tu le crois vraiment? douta encore le Jarl. Je n arrive pas me r soudre laisser ramollir nos gardes
- Le travail que tu accomplis ici Hinrik, cette ville de futurs Gardiens du territoire l entrainement, est la cl de tout votre syst me de d fense. Et je ne connais personne qui prend aussi c ur ces jeunes que toi, mon cher ami. Alors, fais-moi plaisir et cesse de te tracasser. Les rapports font probablement mention de groupes isol s d claireurs qui r ussissent franchir les barri res naturelles des Terres d Aezur, mais ils ne survivent jamais assez longtemps pour tre une menace sur notre territoire.
- Tu as sans doute raison. En quelques ann es seulement, nous avons fortifi les six villes qui prot gent notre communaut d elfes et de Vikings. Nous avons de quoi tre fiers d un tel exploit!
- Sk l! 14 s cri rent les deux compagnons en levant leur chope.
- Ainsi, maintenant que je t ai rassur , tu vas rel cher un peu l entrainement de ton fils, r suma Lasssik.
- Non, pas du tout! s exclama Marack p re. a ne change rien mes intentions. J en ai fait un d fi personnel en tant que Gardien du Secret. D ailleurs, Storka et moi avons convenu de travailler sur le cas de mon fils aussi souvent qu il nous sera possible de le faire, conclut le Jarl en mettant la main sa ceinture.
Inconsciemment, le Viking prot gea sa petite boursette de cuir noir l effigie d un dragon.
Le g ant saisit le pichet d hydromel avant que son ami ne se resserve un verre et le cala en une gorg e.
- Vous tes vraiment t tus, tous les deux! pesta Lassik en regardant la boursette, puis son ami.


4 trique: gros b ton utilis comme arme pour frapper.
5 ronchonner: manifester son m contentement en grognant, en protestant avec mauvaise humeur
6 flemmard: qui n aime pas faire d efforts, travailler; synonyme de mou, de paresseux
7 surcot: v tement port par-dessus la tunique
8 escarcelle: grande bourse suspendue la ceinture
9 toiser: regarder avec d fi ou m pris
10 rouscailler: protester, rousp ter
11 lascar: homme ratoureux, malin
12 estropi : invalide, clop
13 gantelet: employ ici en tant qu preuve physique
14 Sk l!: mot scandinave utilis pour porter un toast
La ville fortifi e d Hinrik s animait rapidement chaque matin. l int rieur des hauts murs de bois, les boulangers avaient cuit le pain durant la nuit et leurs enfants le vendaient au coin des rues. Les artisans ouvraient leurs choppes, les lavandi res nettoyaient les v tements aux fontaines, les aubergistes offraient le repas ou secouaient les couvertures, l apprenti du forgeron alimentait le feu de la forge, le boquetier fabriquait des sabots
Ainsi, chacun accomplissait toutes ses t ches quotidiennes afin de rendre l existence des r sidents la plus agr able possible.
Le programme des futurs gardiens comprenait six jours d entrainement, suivis de deux jours de repos et de deux jours de travaux communautaires. La vie commen ait toujours l aube. Les gar ons se chamaillaient encore dans leurs dortoirs en ajustant leurs tuniques tandis que Miriel et quelques filles discutaient entre elles dans leur gite.
Tous les jeunes gens avalaient ensuite en vitesse un petit d jeuner frugal compos de pain et de fruits avant de se pr senter pour l entrainement matinal. Ils se retrouveraient plus tard en apr s-midi pour d guster une chaudr e de poisson, des l gumes, de la viande r tie de la veille et de la bi re de malt dans les diff rentes auberges d sign es.
l ext rieur des murs, la plaine grouillait de vie au fur et mesure que les groupes de futurs gardiens prenaient position autour de leurs chefs respectifs.
Sous la responsabilit du Jarl de la ville, plusieurs ma tres d armes taient sp cialis s et s affairaient discipliner leurs quipes. M me si chaque jeune avait d j choisi sa vocation de guerrier, de druide ou d claireur, la formation dispens e Hinrik approfondissait leurs notions dans l art du combat.
Dame Qualla, une jeune femme elfique de quelque 350 ann es de vie, ma tre claireuse accomplie, avait fait le serment d entra ner la rel ve. Elle admirait ces jeunes pleins de vitalit qui s attroupaient rapidement.
"Notre entrainement rigoureux a pour but de bien les pr parer l immense responsabilit qui les attend, songea-t-elle. Constamment sous la pression de nos voisins belliqueux 15 , ils repr sentent la premi re ligne de d fense pour repousser nos ennemis qui n ont qu un but: s emparer de nos Terres d Aezur et de La Source
- Arafinway! Dis-moi, o est Marack fils? se renseigna-t-elle soudainement.
- Vous me parlez moi? sursauta l elfe en sortant brusquement de sa r verie. Heu Je ne sais pas, Ma tre Qualla.
Le jeune elfe blondinet la fr le ossature savait tr s bien que son ami l ve-t t quittait une journ e sur deux les baraquements o ils taient log s. Mais jusqu pr sent, la curiosit n avait pas encore r ussi le pousser hors de son lit pour le suivre. Il haussa les paules d impuissance.
- Et toi, Miriel Calari, sais-tu o se trouve le guerrier de ton groupe? s enquit de nouveau la ma tre d armes aupr s des son aspirante gardienne.
La jeune elfe, fille du Grand Druide Arminas, n aimait pas tre point e du doigt, surtout si la raison ou le tort ne la concernait en rien. Cependant, en tant que druidesse, elle assumait souvent avec brio le r le de cheffe et cela lui valait des commentaires logieux de la part de ses sup rieurs. Par contre, le grade tait galement accompagn de responsabilit s suppl mentaires.
- Il est Il est balbutia-t-elle en baissant le menton.
La druidesse ferma les yeux et inspira profond ment en pestant contre son ami. Lorsqu elle ouvrit les paupi res, elle aper ut la silhouette grandissante de Marack fils derri re la femme elfique.
- Eh bien, jeune demoiselle?
- Il arrive justement au pas de course derri re vous, Ma tre d armes Qualla, r pondit Miriel dans un souffle de soulagement.
Voyant que l attention de tous tait maintenant riv e sur le guerrier, elle releva la t te, et son paisse chevelure brune peine dompt e lui retomba sur les paules.
- Pfff! Pfff! D sol du retard, mon assistance tait requise par mon p re, expliqua le jeune homme en reprenant son souffle.
- Ah! je vois. Tu n es pas trop essouffl , j esp re? lui sourit la dame elfique.
- Non, non, tout va bien! r pondit-il poliment en se plantant devant elle.
- Alors tant mieux. Pour tre arriv en retard l entrainement, tu devras faire un tour complet des remparts de la ville au pas de course, ordonna Qualla avec fermet .
- Mais je n ai fait qu ob ir aux ordres! se d fendit Marack fils, estomaqu .
- Moi aussi, r torqua s rieusement la ma tre d armes. C est la consigne officielle du Jarl d Hinrik pour ce genre d infraction. Bonne randonn e! Ne prend pas trop de temps, car d autres cons quences imagin es par ton p re pourraient s appliquer.
Marack s appr tait repartir lorsqu une norme hache deux tranchants atterrit quelques foul es 16 devant lui.
- Au pas de course avec une arme dans les mains, pr cisa un second ma tre d armes tout pr s.
Marack fils ramassa la lourde hache et en balan a le poids sur ses paules. Il releva la t te d un air maussade, la bouche ouverte.
"Tais-toi, Marack tais-toi, au cas o chut! pensa Miriel en le d visageant, il y a fort probablement d j une cons quence pour avoir r pliqu !
Le jeune homme la regarda et entreprit sa sanction en silence.
"J aurais d accompagner le g ant pour le retour vers Hinrik. Cela m aurait vit de recevoir l ordre de mon p re de lui porter assistance! , pesta int rieurement le jeune guerrier en gardant la cadence.
Il arbora enfin un large sourire lorsqu il se rem mora la sc ne de combat entre son p re et Lassik.

La majeure partie de la journ e fut employ e l exercice du maniement des armes. Chacune des castes de guerriers, de druides ou d claireurs devait approfondir ses connaissances dans l art de guerroyer ainsi qu am liorer son endurance physique. Comme tr s peu de chevaux taient disponibles, la plupart des trajets se faisaient pied, barda 17 sur le dos. D ailleurs, les patrouilles travers les bois restreignaient consid rablement le besoin de montures.
En milieu d apr s-midi, la visite-surprise du Jarl de la ville d Hinrik vint briser la monotonie des longues heures de combat. Ce dernier s approcha des groupes de ma tre Quella et leur ordonna d arr ter leurs activit s en se regroupant.
- Bonjour tous! lan a-t-il avec entrain.
Personne, sauf son fils Marack videmment, ne remarqua qu il boitait encore l g rement.
Tous les yeux taient riv s sur celle qui accompagnait leur Jarl: une jeune et jolie demoiselle humaine la peau claire parsem e de taches de rousseur. Elle tait v tue d une tunique en soie recouverte d une cape de velours violet brod e d argent. Elle portait un sac de voyageur en bandouli re et son barda personnel. contre-jour, ses cheveux ondulant sur ses paules paraissaient encore plus dor s.
Plus encore, elle tenait avec fiert un trange b ton de m tal aux reflets chatoyants, presque aussi grand qu elle, et ayant son extr mit une t te de dragon forg .
- J aimerais vous pr senter une nouvelle alli e et future Gardienne du territoire. Elle arrive directement de la capitale Alvikingar et son p re est le ma tre mage artilleur de la ville.
Marack p re encouragea la jeune fille se pr senter personnellement.
- Mon nom est Roxane Cenak. Je suis aussi une mage artilleur, commen a-t-elle avec assurance. Mon p re d sire que j apprenne plusieurs techniques de combat et c est pourquoi je me retrouve maintenant ici, la campagne
Elle termina sa phrase avec une moue de d dain en balayant l assistance du regard.
- Je la connais murmura Arafinway son ami guerrier. Je l ai d j vue Feygor, il y a de cela quelques ann es.
- Hum! Hum! grogna le Viking.
- Maintenant que les pr sentations sont faites, je vous laisse. Ma tre d armes Qualla, veuillez assigner notre recrue un groupe appropri , ordonna le Jarl.
- Il en sera fait selon la sagesse de Tyr et de L nnar! r pliqua la femme elfique.
Elle analysa rapidement les jeunes gens silencieux.
- tant donn que le groupe de Miriel ne comporte que trois membres et que tous les autres en comptent d j quatre ou cinq, le choix ne sera pas trop difficile. J affecte donc Roxane cette quipe, pointa-t-elle en les d signant.
L elfe lui envoya son plus beau sourire tandis que la druidesse fron a les sourcils.
- Miriel et Arafinway, je vous confie la responsabilit de faire connaitre Roxane les us et coutumes de notre ville et de notre routine d entrainement. Voyez aussi ce qu elle connaisse nos r gles. Elle dormira galement dans le gite de filles.
- Oui, Ma tre Qualla! r pondirent les deux elfes.
- Marack fils de Marack, je ne t attribue pas cette responsabilit de guide aupr s de ton quatri me compagnon. Cependant, ton adresse dans le maniement de la plupart des armes te sera d une grande utilit pour l enseigner Roxane et lui permettre de rattraper notre degr d expertise.
Le guerrier hocha simplement la t te en signe d assentiment, tout en maintenant le regard fix sur la ma tre d armes. Il ne s agissait pas d une punition son gard, mais bien d un signe de respect d un combattant un autre.
- L entrainement est termin pour aujourd hui, d clara enfin Ma tre Quella. Pr parez-vous et surtout reposez-vous bien, car je vous veux tous ici demain matin la premi re heure. Pas de retardataire, sinon vous aurez la chance de contempler les remparts. Maintenant, d guerpissez!
- la soupe! lanc rent plusieurs jeunes en reprenant leur quipement.
Ils se h t rent ensuite vers les auberges.
- Bienvenue, Roxane, dans notre groupe de futurs gardiens, la salua Miriel en lui tendant l avant-bras comme le ferait une compagne d armes.
La mage artilleur se retourna promptement sans la toucher.
"Peut- tre ne connait-elle pas les courtoisies d usage? se demanda la druidesse de plus en plus troubl e.
La magicienne regardait en silence la forteresse dans laquelle elle allait maintenant r sider. Marack l aborda avec courtoisie.
- Consid re Hinrik comme ton nouveau chez toi, lui dit-il. Tu dois d j te faire une opinion de cette grande ville aux gigantesques palissades de rondins de bois. Laisse-nous le temps de te la faire connaitre, elle n est pas aussi aust re que les gens le pensent! certifia le guerrier.
- Pardonnez mon manque d enthousiasme, c est sans doute le voyage Oui, a ne peut tre que cela, je suis ext nu e et en m me temps d pass e par tout ce que je peux voir, d clara d une voix douce la demoiselle.
- En effet, elle est impressionnante, n est-ce pas? acquies a Arafinway en offrant de nouveau un large sourire sa nouvelle amie.
- Miriel, Marack et Arafarinway, c est bien a? soupira Roxane.
- Exact! Mais mon nom est plut t Arafinway Merfeuille. Nous nous sommes d j rencontr s Feygor. Ton p re tait venu rejoindre le mien, il y a de cela plusieurs ann es maintenant. Je me souviens tr s bien de toi! C est ton assurance et tes cheveux de soleil qui m avaient intrigu l poque, lui confia-t-il avec candeur. Il faut dire que ton nom de famille, Cenak, ne m est pas tranger non plus.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents