Si c était à refaire
80 pages
Français

Si c'était à refaire , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
80 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu agir. Faire entendre ma voix et celle des autres. Comme le dirait Nicolas Sarkozy, les idées, la communication n’ont de sens que dans la mesure où elles permettent et surtout facilitent l’action. Autrement dit, on ne change pas les choses en dressant seulement des constats. Subir ou agir ? La vie est une question de choix. Transformer le quotidien, rendre l’impossible envisageable, trouver des marges de manœuvre, voilà ce qui m’a toujours bien passionné. C’est pour cela, à cause de cela, par cela que je me suis engagé dès mon plus jeune âge dans l’exercice des responsabilités et que je me suis mis au service des autres. Cette passion aurait pu se concrétiser dans l’entrepreneuriat, dans la politique, dans l’assistance humanitaire, que sais-je encore. Mais c’est dans le domaine associatif qu’elle s’est affirmée. Depuis mon enfance, c’est la défense des faibles, la lutte contre les injustices et les inégalités, qui ont toujours été ma préoccupation. Ma défunte grand-mère m’a raconté qu’entre trois et quatre ans, j’étais venu en aide à une femme accusée de vol dans un magasin. Alors que cette dernière y était entrée avec les paquets qu’on lui accusait d’avoir pris sans payer. Je ne m’en souviens pas, sans doute trop jeune pour me souvenir d’une aussi lointaine aventure, mais c’est pour cela qu’elle savait que je serais comme je suis, me dira-t-elle. Est-on prédestiné à devenir un défenseur des droits des autres, à être un porte-voix, à servir les autres ? Je n’en sais rien. Mais malgré les obstacles dressés sur ma route, les échecs que j’ai subis, les épreuves que j’ai traversées, cette passion l’a toujours emporté sur le reste. Elle a été mon équilibre, ma motivation à avancer pendant longtemps. Je n’existais que parce que j’étais utile aux autres, utile pour les autres. Mon engagement associatif m’a appris que celui qui ne prépare pas l’avenir doit se préparer à le subir. C'est au sein du mouvement catholique CV/AV que j'ai fait mes débuts. Mais c'est à la faveur du Forum National de la Jeunesse, que j’ai réellement fait mes premières expériences associatives avec le Club Génération conscientes du Gabon (CGCG). C'est au sein de cette organisation que j’ai puisé la confirmation qu’en m'engageant dans ce monde-là, je ne me trompais pas de chemin.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 janvier 2022
Nombre de lectures 20
EAN13 9782900662274
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Si c'était à refaire
Si c’était à refaire…
Du même auteur
L’Anatolie, l’heure sombre qui précède l’aube, 2013.Au-delà des mots, 2018 Opération Forêt des Abeilles, 2019 Sombre Affaire, 2021
2
Si c’était à refaire…
Max Axel Bounda
Si c'était à refaire
Confidences,témoignages et révélations d’un ancien Secrétaire Général du CNJ MAB Éditions
3
Si c’était à refaire…
« Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayant cause, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335 et suivants du Code de la propriétéintellectuelle. »© MAB Éditions, 2021 Dépôt légal : Décembre 2021 ISBN Papier : 978-2-900662-25-0 ISBN PDF : 978-2-900662-27-4 Conception de la couverture : PixyMax Graphics Tous droits réservés Imprimé en Afrique
4
Si c’était à refaire…
Contenu Remerciements ................................................................................... 6 Introduction ........................................................................................ 9 Chapitre 1: Vers un nouveau défi. .................................................... 17 Chapitre 2 : Blaise Louembé, un homme au service de la Jeunesse. 22 Chapitre 3 : Une équipe de rêve, un casting exceptionnel ................ 24 Chapitre 4 : Le CNJG, une association ou une institution: l’éternelle incompréhension ? ............................................................................ 28 Chapitre 5 : Remettre le Conseil aux jeunes. ................................... 37 Chapitre 6: L’UOB et ses interminables crises. .............................. 40 Chapitre 7 : Un rapport express ........................................................44Chapitre 8 : Le retour de la Fête Nationale de la Jeunesse ............... 48 Chapitre 9: De la formation des jeunes ............................................ 53 Chapitre 10 : La descente aux enfers ................................................56Chapitre 11 : La distraction, mère de tous les maux ........................ 59 Chapitre 12: Les 3 péchés capitaux .................................................. 62 Chapitre 13: La fin d’une chose vaut mieux que son commencement .......................................................................................................... 69 Conclusion ........................................................................................75À propos de l’auteur ......................................................................... 78
5
Si c’était à refaire…
Remerciements Rédiger ce livre n'a pas été pour moi une aventure aisée. Car, il m'a fallu naviguer dans des souvenirs qui ne sont pas si proches, pour vous dévoiler cette partie de ma vie. Et l'aventure a été d'autant plus difficile que je n'aime pas parler de moi. M'exposer au grand jour m'a toujours effrayé. Pourtant, il était temps que je le fasse, «Si c'était à refaire, confidences, témoignages et révélations d’un ancien Secrétaire Général du CNJ», est le premier de mes livres qui n'est, ni un roman ni un recueil de poèmes. Ce texte aux allures autobiographiques surprendra plus d'un. Parler de soi, n'est pas facile, mieux encore, parler des autres à notre époque peut se dévoiler un exercice risqué. Mais j'ai pris le soin de ne heurter la sensibilité de personnes et de me concentrer sur les faits qui j'espère vous donneront un meilleur aperçu du travail accompli au sein du Conseil National de la Jeunesse du Gabon (CNJG) au cours de ces années où j'y étais. Comme «on n'est jamais seul à penser, les évolutions de mentalités sont toujours collectives», j'ai eu recours à plusieurs personnes pour parfaire cet ouvrage et m'assurer qu’ilserait un livre de qualité. Qu'il me soit alors permis de remercier ici tous les architectes de l'ombre qui ont contribué à la sortie du livre que vous avez entre les mains. J’aimerais particulièrement remercier Paul Alain Mavioga et Dan Wamba dont les commentaires m'ont permis de parler sans me tromper de mon passage sous leur aile.
6
Si c’était à refaire…
Ce livre n'aurait vu le jour sans les apports précieux des Leaders Philippe Arsène Owono, Geoffroy Foumboula, Louis Gilles Bine, Svetlana Ada Mendome, Boursier Tchibinda, Alain Treke, et Brusly Lickiby qui ont relu le manuscrit original et m'ont prodigué de précieux conseils. Je te tiens aussi à remercier mes collègues du CNJG qui ont accompagné cette aventure, il s'agit de Fabrice Tchango, Lloyd Rogoula, Paule Prisca Ongnigui, Fiticia Rane Banave et Deoly Houndy. Merci à vous d'avoir rendu ce rêve possible. «L'histoire : Il y a ceux qui la lisent, ceux qui l'écrivent et il y a ceux qui la font ». Car «Le seul moyen d’écrire l’histoire est de la raconter». Toute ma gratitude va ensuite à Dahlia, qui s'est imposée comme le phare qui accompagne ma plume dans l'obscurité et me pousse à toujours donner le meilleur de moi-même. Merci pour ta pression incessante. Je ne pourrais terminer cette liste sans remercier infiniment, Axelle Marthe Koumba, Dianna Safou, Léandre Ndambo, et Casimira Moro pour leurs puissants retours de lecture et leurs conseils avisés. Une fois de plus, merci à tous ceux qui se sont donné du mal pour parfaire cette autobiographie. J’aimerais pouvoir dire que j’avais tout bon du premier coup, mais ce n’était pas le cas. Heureusement, grâce à cette formidable équipe, personne n’en saura jamais rien. Je suis aussi profondément redevable à mon équipe de MAB Éditions, à mon frère de plume Alladoum Alexandre Djidjeban, au CEMGA Ahmat Mahamat Walda Ibrahim, et à
7
Si c’était à refaire…
#LaLegionEtrangère du CREPS pour leurs engagements incessants. Enfin et surtout, j’embrasse mon incroyable famille, qui nourrit aussi ma créativité, m’oblige à rester sur le qui-vive et fait en sorte qu’on ne s’ennuie jamais.À ma plus grande inspiration, je t’aime.Merci à tous, Rendez-vous au sommet !
8
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents